entrer au conservatoire.. utopique?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bach_addict » mar. 17 janv., 2012 18:30

Yann Tiesen a écrit : il y a quoi de marrant dans tout ça? J'ai encore 5ans pour avoir un jeu excellent!
sachant que tu as un niveau que tu qualifies de moyen, que tu trouves que tu stagnes, et que tu n'arrives pas à travailler plus de 2h par jour le piano. En résumé pour le moment tu es loin de l'objectif, et tu n'es pas sur la bonne trajectoire. Et il y a plein de jeunes pianistes qui eux se donnent les moyens d'y arriver depuis des années et sont beaucoup plus proches de l'objectif que toi. Tu peux certainement améliorer ton niveau en 5 ans si tu t'en donnes les moyens, mais de là à passer devant la concurrence, c'est une toute autre histoire.
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Praeludium
Messages : 681
Enregistré le : sam. 09 mai, 2009 23:32

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Praeludium » mar. 17 janv., 2012 20:26

Bah, trouve un bon prof, de préférence dans une structure genre CRR ou grande école privée, comme t'a dis nox, et tu verras le moment venu, non ?
En cinq ans on peut quand même faire pas mal de choses.

Avatar du membre
Bergamotte
Messages : 2115
Enregistré le : ven. 17 juil., 2009 18:58

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Bergamotte » mar. 17 janv., 2012 22:27

Bien sûr qu'on peut faire beaucoup de choses en 5 ans, encore une fois Geoffroy Couteau a commencé le piano à 16 ans et il est rentré au cnsm à 20! Mais bon, ce sont des exceptions, et puis c'est 7h de piano par jour avec 2 cours par semaine ...

Il faut te trouver un super prof, un très bon prof, et ça difficile de le trouver ailleurs que dans un grand cnr.
Il te faut travailler au moins 5 heures par jour, tous les jours, même le dimanche, quasi pas de vacances.

Je ne suis pas un bon exemple , car j'ai été ralentie par divers facteurs, mais il y a 5 ans, j'étais en fin de 3e cycle, et aujourd'hui je ne suis pas au CNSMDP, et n'y serai probablement pas, le niveau est ébouriffant, tu n'as même pas l'air d'imaginer. La partie "artistique" comme tu dis, est en réalité très minime à l'entrée. Il faut ne plus rien à avoir à apprendre techniquement parlant, ça ne veut pas dire qu'on peut tout jouer, juste que le prof ne dois plus à avoir à te faire la moindre remarque sur ta technique. En gros il faut dans l'idéal pouvoir jouer une étude de chopin ou de liszt sans en mettre une à côté ( ce qui n'est pas tout à fait mon cas :mrgreen: ).

Ca ne veut pas dire qu'on est du niveau concertiste, loin de là, très loin même. Mais on doit pouvoir obtenir exactement tout ce qu'on veut de nos doigts. Après , les niveaux "musicaux" des gens sont très diverses.

Il y a des gens qui rentrent qui ne "connaissent" rien à la musique, avec aucune culture, qui ne connaissent rien d'autre que ce qu'ils ont joué, et que se contente en permanence de faire uniquement ce que dit le prof et c'est tout ( yen a pas mal dans ce genre...), souvent ce sont eux qui ont les meilleures notes. Ceux là, pendant ces 5 ans ils découvrent un peu ce qu'est la musique on va dire.

Il y en a d'autres, qui apprennent la rigueur, la précision, les subtilités. D'autres qui apprennent à se lâcher plus, d'autres au contraire à se canaliser, etc etc. Ca dépend vraiment des élèves.

Il y en a aussi des "mauvais" qui sont rentrés un peu par miracle, et ça ne donne pas grand chose, et qui en plus n'évoluent pas.
Il y a des "ovnis" très brillants , dont un ami rentré il y a deux ans, et qui au bout de sa première année gagne déjà des premiers prix de grands concours devant des gens ayant fini leurs études.

Mais bon, le CNSM, comme tous les conservatoires, c'est sur une promo de 15 élèves, peut être un futur concertiste,et encore ( ça serait plutôt de l'ordre de 1 sur 30 ), 3 ou 4 qui vont vivre de petits concerts, de musique de chambre, sans devenir des concertistes reconnus, plutôt connu dans sa ville et pas plus, 4 ou 5 personnes qui vont passer leur CA pour enseigner ( mais ça demande d'être fort dans toutes les matières annexes, pas qu'au piano) , 3 ou 4 qui vont vivoter de cours particuliers et de petits concerts ( en touchant péniblement le smic à la fin du mois, et encore, je suis large en parlant de smic), et le reste qui en sortant décide de se trouver un vrai métier pour manger. :mrgreen:

J'ai tjs trouvé bizarre les personnes ayant pour rêve de " rentrer" au cnsm... Personne ne rêve d'entrer à la fac, à la limite on rêve d'en sortir bien classé et d'avoir un super boulot, pas d'y entrer. #-o

Avatar du membre
vonwaldstein
Messages : 455
Enregistré le : mar. 20 déc., 2011 7:25
Mon piano : Un vieux machin numérique
Localisation : Lyon
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par vonwaldstein » mar. 17 janv., 2012 22:31

Bergamotte a écrit : J'ai tjs trouvé bizarre les personnes ayant pour rêve de " rentrer" au cnsm... Personne ne rêve d'entrer à la fac, à la limite on rêve d'en sortir bien classé et d'avoir un super boulot, pas d'y entrer. #-o
Ben j'imagine que c'est un petit peu comme une grande école. Quand j'ai passé mes concours, je rêvais de la meilleur école. C'est triste à dire mais il vaut mieux être diplômé d'HEC en étant parmi les moins bons qu'être major de promo dans une ESC de province.
Mon blog, avec de la musique et des cookies : http://lawald.com/

Praeludium
Messages : 681
Enregistré le : sam. 09 mai, 2009 23:32

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Praeludium » mar. 17 janv., 2012 23:33

Merci pour ton post Bergamotte ^^

C'est un peu démoralisant ce que tu dis sur le fait que beaucoup d'entre ceux qui y entrent sont ceux qui se sont contenté de faire ce que le prof voulait (très bien et en travaillant beaucoup je n'en doute pas) et qui n'ont rien à côté.
Ca voudait dire qu'on est de un très fortement déterminé par le prof (bon ça c'est sûrement plus ou moins inévitable), donc qu'il faut avoir de la chance, et de deux que la curiosité, l'initiative voire un développement artistique profond ne sont pas encouragés, ou ignorés.
Les remarques que l'on peut lire, ici et sur d'autre forums de musique, comme quoi des grands musiciens et des grandes personnalités artistiques du vingtième comme Horowitz ou Bream (pour citer deux artistes tout de suite reconnaissables) ne pourraient aujourd'hui même pas éspérer gagner un concours, ou même entrer dans un des grands conservatoires internationaux, m'ont toujours laissé perplexe mais peut être qu'il y a un (gros ?) fond de vérité quand même.

Jean-Luc
Messages : 3654
Enregistré le : mer. 21 juin, 2006 22:03
Mon piano : Kawaï GL 10 Anytime
Localisation : Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Jean-Luc » mer. 18 janv., 2012 1:29

Bergamotte a écrit : J'ai tjs trouvé bizarre les personnes ayant pour rêve de " rentrer" au cnsm... Personne ne rêve d'entrer à la fac, à la limite on rêve d'en sortir bien classé et d'avoir un super boulot, pas d'y entrer. #-o
Bah, je trouve pas ça bizarre moi. Le CNSM, ça a un côté un peu mythique, ca signifie qu'on appartient à une forme d'élite en quelques sortes. C'est comme les petits rats de l'Opéra qui ne rêvent que d'être engagés à l'Opéra une fois qu'ils ont fini l'école.

Le problème avec le piano, c'est qu'il y a assez peu de possibilités différentes. Faire une carrière de soliste c'est vraiment très difficile, il y a peut-etre plus d'ouverture en musique de chambre, ou en accompagnateurs.
A la différence de tous les autres instrumentistes, il n'y a pas la possibilité de faire partie d'un orchestre qui offre beaucoup plus de débouchés, tandis que quand on est pianiste... #-o
Et il ne faut pas oublier qu'il y a tant de pianistes sur cette terre! La concurrence est de plus en plus rude...

nashh
Messages : 1389
Enregistré le : sam. 28 juil., 2007 14:57

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par nashh » mer. 18 janv., 2012 1:51

Jean-Luc a écrit : Il ne manque pas grand-chose pour qu'elles soient complètement abouties, et ce pas grand-chose est finalement énorme.
J'aime bien ça :mrgreen:

Avatar du membre
Ashiro
Messages : 2649
Enregistré le : ven. 24 juil., 2009 12:38
Mon piano : B211 & CFX
Localisation : Avignon-Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Ashiro » mer. 18 janv., 2012 8:07

Une autre question, pourquoi si la promo est de 15 élèves, ils ne prennent que 5 élèves au concours d'entrée ? D'où viennent les 10 autres élèves ? (c'est des propos issues de 3 concours avec des instruments différent ?)

Avatar du membre
Bergamotte
Messages : 2115
Enregistré le : ven. 17 juil., 2009 18:58

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Bergamotte » mer. 18 janv., 2012 9:55

Euh non chaque année à paris on prend entre 12 et 16 élèves sur 180/200 candidats, avec une dizaine de prof. C'est à lyon qu'il n'y en a que 6, mais il n'y a que 4 profs, et beaucoup moins de candidats ( entre 70 et 100 selon les années).

@jean-luc, ce n'est pas que l'ouverture et la curiosité musicale ne sont pas encouragées, c'est que certains ( pas les plus malins) ne voient pas l'intérêt de connaitre le reste, d'avoir des notions d'histoire, d'analyse, vu qu'ils font très bien les notes sans ça.

A la différence de ce que tu dis pour l'opéra, au final c'est bien un rêve de métier futur. Or ce n'est pas parce que tu rentres au cnsm que tu pourras vivre de la musique, c'est n'est que petite part qui vivra assez bien, et une part archi minime qui en vivra très bien et fera des concerts.

Avatar du membre
Ashiro
Messages : 2649
Enregistré le : ven. 24 juil., 2009 12:38
Mon piano : B211 & CFX
Localisation : Avignon-Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Ashiro » mer. 18 janv., 2012 12:53

Ah ok le CNSM de Paris est donc une plus grosse structure, mais si ce que tu dis est exact finalement les chance d'entrer à Lyon ou à Paris sont à peu près similaire ?

(Au fait pourquoi tu n'as pas voulu tenter Lyon ? Les profs qu'il y a là bas ne te convienne pas ?)

Avatar du membre
Bergamotte
Messages : 2115
Enregistré le : ven. 17 juil., 2009 18:58

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Bergamotte » mer. 18 janv., 2012 13:00

Question proportion effectivement, ça se rejoint pratiquement. Il y a moins d'asiatiques qui présentent lyon, donc le critère "haute virtuosité" est moins important à lyon. Il n'est pas rare que des gens recalés de Paris plusieurs fois rentrent à lyon du premier coup sans problème. Mais bon, j'ai bien mon opinion là dessus, mais elle reste pour moi :wink:

Je ne tente pas lyon car je n'ai envie de travailler avec aucun prof là bas oui.

Avatar du membre
natty_dread78
Messages : 1251
Enregistré le : lun. 07 juin, 2010 14:52
Mon piano : Yamaha C1

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par natty_dread78 » mer. 18 janv., 2012 15:18

Salut lylylullaby,
J'ai (avais plutot) moi aussi un niveau à peu près DFE en piano et solfège. Mais je suis à une infinité d'années lumière d'un niveau CNSMDP. Je n'ai meme jamais osé y penser.
Donc 3 ans pour y arriver ca me parait vraiment difficile. Il vaudrait peut etre mieux continuer les études scientifiques et jouer du piano en amateur (quand tu travailleras tu pourras acheter un beau piano et auras du temps pour en faire). Je ne veux pas te décourager, mais ce serait une situation très difficile si tu échouais dans le piano et te retrouvais à 22 ans sans diplome.

Concernant le CNSMDP et les Grande Ecoles, la comparaison est valide pour le concours d'entrée, mais pas pour la suite. Car en Grande ecole, une fois qu'on est entré, on est garanti à 99% de sortir diplome en poche et de trouver un bon boulot. Pour le CNSMDP, je ne crois pas que ce soit le cas.
In piano veritas.

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bach_addict » mer. 18 janv., 2012 17:44

natty_dread78 a écrit :Salut lylylullaby,
tu t'es fait avoir par la malédiction du vieux post qu'on remonte sauvagement :twisted: ça date de 2008
ceci dit si tu remplaces par mylymachin par "Yann Tiesen" tout le reste est valable :wink:
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Yann Tiesen
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 12 janv., 2012 8:34

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Yann Tiesen » jeu. 19 janv., 2012 8:23

Des Stages l'été peuvent-ils être bénéfiques?

Avatar du membre
natty_dread78
Messages : 1251
Enregistré le : lun. 07 juin, 2010 14:52
Mon piano : Yamaha C1

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par natty_dread78 » jeu. 19 janv., 2012 12:27

bach_addict a écrit :
natty_dread78 a écrit :Salut lylylullaby,
tu t'es fait avoir par la malédiction du vieux post qu'on remonte sauvagement :twisted: ça date de 2008
ceci dit si tu remplaces par mylymachin par "Yann Tiesen" tout le reste est valable :wink:
:lol: en effet! Mais je serais curieux de savoir ce qu'elle a choisi de faire, finalement. Le poste date d'à peu près 3 ans, c'était le délai limite qu'elle s'était donné pour entrer au CNSM.
Mais vu ses stats, je crois qu'on ne saura jamais:

Inscription:
Ven 29 Fév, 2008 18:42
Dernière visite:
Ven 07 Mar, 2008 19:04
In piano veritas.

Avatar du membre
Ashiro
Messages : 2649
Enregistré le : ven. 24 juil., 2009 12:38
Mon piano : B211 & CFX
Localisation : Avignon-Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Ashiro » jeu. 19 janv., 2012 14:02

Yann Tiesen a écrit :Des Stages l'été peuvent-ils être bénéfiques?
Oui je pense que c'est grâce à ça que je suis en supérieur au conservatoire. On progresse très vite (bien plus vite que ce que je pouvais penser). Après tout dépend de quel stage il s'agit ? J'avais fait un stage sur Aix en Provence du Festival des Nuits Pianistiques.

Yann Tiesen
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 12 janv., 2012 8:34

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Yann Tiesen » jeu. 19 janv., 2012 14:59

Tu pourrais m'en parler un peu plus :)?

Avatar du membre
Bergamotte
Messages : 2115
Enregistré le : ven. 17 juil., 2009 18:58

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Bergamotte » jeu. 19 janv., 2012 16:21

Oui il faut faire des stages, le plus possible ( ça coute cher, mais certains donnent des cours toute l'année juste pour ça), et même, les gens qui présentent le cnsm de lyon en septembre, en font deux ou trois dans l'été avec les morceaux imposés.

Il faut en faire, pour:

-être confronté à la réalité, écouter les autres et se rendre compte des niveaux demandés.
- rencontrer les grands profs, qui sont (presque) les seuls qui pourront te préparer pour entrer dans un cnsm
- apprendre apprendre et encore apprendre
- passer de super vacances, connaîte des tonnes de musiciens et se faire plein d'amis ^^

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4395
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Oupsi » jeu. 19 janv., 2012 16:42

Bergamotte a écrit :- apprendre apprendre et encore apprendre
- passer de super vacances, connaître des tonnes de musiciens et se faire plein d'amis ^^

Très vrai! Ce sont des périodes intenses et en général très heureuses! Je dirais même (mais on sort du sujet) que les bienheureux amateurs qui ne préparent pas de concours et sont là juste pour le plaisir s'éclatent encore plus. Moi dès que je peux (une fois guérie à 100% de ma main et tout risque de rechute raisonnablement écarté) j'en refais un!

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bach_addict » jeu. 19 janv., 2012 22:24

j'ai une question peut etre débile mais à partir de quel niveau peut-on faire des stages ? faut-il des diplomes type DEM ou être déjà élève dans un conservatoire?
j'imagine que si j'ai un niveau de plouc au piano je ne peux pas juste payer et me retrouver à prendre des cours intensifs avec Sokolov à côté de gens qui préparent le CNSMP.
Il y a des prérequis (comme niveau de folie en lecture à vue par exemple) ? Vient-on avec des morceaux déjà préparés ?
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Répondre