technique pianistique, encore , mais intéressant

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
strumpf
Messages : 4827
Enregistré le : mer. 15 sept., 2010 21:19

technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par strumpf » dim. 09 nov., 2014 10:26

J'ai trouvé un blog d'un pianiste sur le net et j'ai trouvé ses remarques pertinentes .....

La technique du piano se construit selon le schéma suivant

"1. L'écriture pianistique désigne l'ensemble des procédés utilisés pour adapter un contenu musical selon les propres exigences spécifiques du piano et de son jeu. Reflet du style de chaque époque, dépendant des progrès de la facture du piano, l'écriture recouvrant les formules et les figures. Par exemple, quel compositeur a utilisé le premier les octaves brisées ? Quel compositeur a utilisé le premier les gammes chromatiques en tierces ? Voilà autant de questions d'écriture qui appartiennent à l'histoire de la composition et non à celle de l'exécution.

2. La technique désigne l'ensemble des mouvements du pianiste. Ainsi on parle de la technique d'un CORTOT, de la technique d'un GIESEKING, mais jamais de celle d'un compositeur. Ainsi, à une formule ou à une figure, ne correspond pas une seule technique. Elle sera différente selon "la configuration" du pianiste. L'écriture pour le piano n'a eu cesse de se renouveler. La technique semble avoit atteint un point d'apogée à l'époque de LISZT. Au-delà, la difficulté ne cesse d'augmenter chez RACHMANINOFF et chez RAVEL.

3. La technologie est la théorie de la technique. Domaine du savant, elle explique par la théorie ce que les grands pianistes ont fait par instinct. C'est une science dont l'objet est de décrire, à l'aide de mots et de dessins, les mouvements pianistiques, de les analyser, de les expliquer. La théorie suivant toujours la pratique."

Sources :

Techniques pianistiques par Gerd KAEMPER, Alphonse Leduc, Paris, 1968

Alfred CORTOT (1877 - 1962 pianiste français) dans son ouvrage "Principe rationnel de la technique pianistique" (1928) considère que "l'ont peut ramener la technique pianistique à cinq catégories essentielles :

- égalité, indépendance et mobilité des doigts;

- passage du pouce (gammes et arpèges);

- doubles notes et jeux polyphoniques;

- extensions;

- technique du poignet, exécution des accords."

Il ne cite pas la technique des notes répétées, des longs ornements romantiques à la Chopin ou à la Liszt, des trilles et des mordants des baroques.

Cf. aussi l'article qui suit :

b) La technique pianistique par Patrick FRASELLE / 2 la technique psychotique et surhumaine.

Comment acquière-t-on la technique, la virtuosité au piano ?

Des pianistes sont-ils plus doués que d'autres ?

La nature est-elle injuste aussi dans ce domaine comme dans tous les autres ? Ou bien tous les pianistes qui suivent un parcours complet d'étude ainsi que de pédagogie pertinente "semblable" ont les mêmes chances d'aller vers les mêmes résultats ?

Souplesse naturelle, prédispositions techniques musculaires ou issues de l'électricité cérébrale, petites ou grandes mains, travailler beaucoup ou peu, commencer le piano à 3 ans ou à 15 ans, travailler la technique à travers des méthodes et des exercices ciblés ou bien uniquement les traits et difficultés inhérents aux oeuvres ou aux styles de musique que l'on veut interpréter ? Les deux ?

En fait il existe deux types de pianistes : 1. ceux qui sont doués techniquement et qui ont un rapport intuitif avec l'instrument; 2. ceux qui doivent travailler pour comprendre. Tous les deux sont des musiciens de même niveaux. Seul, le rapport physique à l'instrument est différent.

S'il y a deux types de pianistes : d'abord ceux qui possèdent une approche intuitive et innée de la technique; ensuite, ceux qui doivent tout travailler et tout décortiquer. Cela ne forme pas un meilleur pianiste que l'autre. Le premier devra moins travailler les détails car il les possède "d'instinct". Pédagogiquement, sauf erreur flagrante, il ne faudra pas corriger celui qui possède une technique innée. Mais bien lui faire confiance.

Débat

1. Il est nécessaire (primordial) pour évoluer au piano de travailler la technique : un peu comme un sportif de très haut niveau s’entraîne pour se former aux différentes performances ! Aussi, comme il devient efficace à force de pratiquer cet entraînement dans la continuité... C’est la même rigueur. Le même courage. La même force. La même volonté. La même puissance. La même régularité. Le même épuisement physique et psychique. Les mêmes sacrifices dans la joie. La technique au piano est un engagement du corps, du mental ainsi que de l'émotionnel. Le piano, c’est un peu le sport des mains ! Le piano est un "sport" de très haut niveau !

2. Cependant, la technique n’est pas une finalité (comme souvent la société le montre dans des performances gratuites et ostentatoires - cf. l'article 2 -; ou bien, le laisse croire car elle confond le moyen avec le but !). La technique n’est rien d’autre qu’un chemin pour servir la créativité ainsi que l’expressivité musicale. N’oubliez pas que l’on vit dans une société dans laquelle le paraître tient lieu de vérité et remplace l’être (l’Etre) ; nous sommes manipulés dans ce sens-là et, quoique lucides sommes-nous (?), nous gardons cette imprégnation à l’intérieur de notre chair. Cela peut mettre en péril le rapport émotionnel que nous avons avec la musique… Ou nous mettre en doute pour correspondre à une norme ; en un mot, nous priver de notre liberté ! Soyez ce que vous sentez (Être) et non pas ce que la société corrompue (paraître et marketing) suppose attendre de vous…

3. Quel que soit le type de musique que vous étudiez (classique, blues, jazz, autres...), la technique est commune à tous ces styles (comme l'harmonie, d'ailleurs !). Hormis, certaines spécificités de trait propre à chaque genre musical ! Hormis des différenciations harmoniques selon les styles, toute la musique se construit sur le concept I IV V I.

4. La technique est le tremplin vers une certaine liberté... Elle permet aussi d’avoir accès à l’improvisation sans contrainte dès que l’on a, musicalement, quelque chose à dire…

Réalité

La technique du piano - généralités : remarques importantes

1. Le clavier du piano, selon sa configuration, engendre un travail horizontal autant que linéaire.
2. D’un point de vue perpendiculaire à cette droite, le pianiste devra se confronter perpétuellement avec les trois zones du clavier : le bord, le milieu et le fond. Une prise de conscience géométrique importante est dans le déplacement horizontal l'utilisation de la diagonale pour aller du début d'un trait (notes blanches) à la fin de ce trait (notes noires). Ainsi se construit l'ergonomie complète des déplacements parfaits sur le piano.
3. Il en résulte un compromis topographique permanent : l’alliance entre le déplacement horizontal, vertical, diagonal et, impliquant, pour rendre la technique libre, toute l'énergie de la courbe (souplesse du coude, de l'épaule et du dos. Ainsi que l'implication totale du corps).
4. Le pianiste doit aborder le clavier en ayant toujours à l’esprit le principe de l’économie de mouvement (gain musculaire) : l’économie de mouvement, c’est le plus court chemin entre deux séquences (l’art du doigté, la gestion des déplacements ainsi que du poignet, l'élimination des gestes inutiles).
5. Utiliser le déplacement par « blocs » si c’est nécessaire : pas de chirurgie sauvage ou de tricot malhabile...
6. Par contre, pas de déplacement quand un doigté judicieux en enchaîne un autre, sauf si la dynamique musicale exige ce déplacement.
7. Prendre conscience de l’importance autant que de la fréquence de l’utilisation du passage du pouce autant que de ses avantages dans un trait.
8. Toujours laisser remonter le doigt avec la poids de la touche.
9. Ne pas jouer en dehors du clavier (sauf pour les pianistes expérimentés qui peuvent tout se permettre car ils en possèdent la maîtrise et, ils connaissent le chemin de leur clavier ; toutefois, sortant des chemins balisés, ils reviendront toujours à la structure, concept de fondamentalité). Donc, bien appréhender la topographie du clavier en alternant bord, milieu et fond de celui-ci.
10 . Savoir que, hormis les prouesses techniques tant que mécaniques du virtuose, il est plus difficile ---musicalement--- de jouer lentement que vite.
11. Aussi l’art du « toucher » étant l’aspect de la technique le plus difficile
(sensibilité extrême alliée à la maîtrise du rapport physique au clavier ).
12. Appliquer le principe de libération de l'énergie dans le concept "action-réaction".
Dès qu'un acte musculaire a été exécuté la main doit redevenir molle et non contractée. Quand un doigt joue, les autres sont libérés de toutes crispations et de toutes contractions.

13. "Jouer en ayant la sensation de pousser le piano contre le mur". Wieslaw SZLACHTA
Et ce pour avoir un rapport physique au clavier libéré de pesanteur issue de la verticalité.

Si vous voulez réellement maîtriser le piano, il faudra travailler entre 6 et 8 heures par jour pendant dix années au minimum. Sachant que toutefois cela reste le travail d'une vie entière. Car quand on a "tout" appris, l'on ne sait encore rien. Aussi des personnes "douées" peuvent avancer plus vite.

Patrick FRASELLE, pianiste

Avatar du membre
Val
Messages : 915
Enregistré le : ven. 13 sept., 2013 16:36
Mon piano : Pleyel
Localisation : Île de France

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par Val » dim. 09 nov., 2014 11:00

Et après ça, Maria João Pires débarque et nous sort : "Technique doesn't exist". :mrgreen:

Mauvais esprit à part, cet article est assez intéressant (même si ce qu'il considère manquer chez Cortot est en fait traité). Par contre les 6 à 8 heures par jour ... #-o Si c'est bien ça qu'il faut ...
Πάντα ῥεῖ καὶ οὐδὲν μένει.

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 2578
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par Arabesque44 » dim. 09 nov., 2014 11:23

Ne pas jouer en dehors du clavier (sauf pour les pianistes expérimentés qui peuvent tout se permettre car ils en possèdent la maîtrise et, ils connaissent le chemin de leur clavier ; toutefois, sortant des chemins balisés, ils reviendront toujours à la structure, concept de fondamentalité). Donc, bien appréhender la topographie du clavier en alternant bord, milieu et fond de celui-ci.
:?: :?: #-o :shock:
Vous jouez souvent du piano sur votre table de cuisine, ou votre clavier AZERTY?
Sinon, beaucoup de chose intéressantes et clairement formulées :P

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par Gracou » dim. 09 nov., 2014 15:28

Val a écrit : Par contre les 6 à 8 heures par jour ... #-o Si c'est bien ça qu'il faut ...
Ravi Shankar, joueur de sithar, disait que lors de ses études, c'était debout à 04h30 et 14 à 16h par jour d'instrument. #-o #-o #-o
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Wandarnok
Messages : 1921
Enregistré le : mar. 24 sept., 2013 12:41

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par Wandarnok » dim. 09 nov., 2014 15:30

Gracou a écrit :
Val a écrit : Par contre les 6 à 8 heures par jour ... #-o Si c'est bien ça qu'il faut ...
Ravi Shankar, joueur de sithar, disait que lors de ses études, c'était debout à 04h30 et 14 à 16h par jour d'instrument. #-o #-o #-o
Bon bah, je sais ce qu'il me reste à faire...
:evil: :mrgreen:

Avatar du membre
twane
Messages : 1333
Enregistré le : sam. 21 août, 2010 21:16
Mon piano : Rameau

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par twane » dim. 09 nov., 2014 16:41

Toujours laisser remonter le doigt avec la poids de la touche.
#-o :? :shock: :mrgreen: :arrow: Je vais faire en comme en classe. Qui a compris? Qui peut expliquer?

Peut ^tre faut il relacher la tension musculaire du doigt après avoir jouer la note et laisser la touche poussr le doigt ver le haut... Mouais TOUJOURS! :mrgreen: Il est marrant lui.
Will you bite the hand that feeds you? Will you stay down on your knees?

Avatar du membre
Val
Messages : 915
Enregistré le : ven. 13 sept., 2013 16:36
Mon piano : Pleyel
Localisation : Île de France

Re: technique pianistique, encore , mais intéressant

Message par Val » dim. 09 nov., 2014 17:24

C'est exactement ce que recommande Cortot, et je les soupçonne d'avoir raison.
Πάντα ῥεῖ καὶ οὐδὲν μένει.

Répondre