Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : Concert Charles Lloyd quartet

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP, 14 et 16 ju

Message par Christof »

A signaler, pour les Pmistes qui seraient parisiens, et qui aiment le jazz (je ne sais si on est très nombreux sur le forum) :
Mardi 14 juin et Jeudi 16 juin auront lieu les auditions de fin d'année (concert) des élèves en classe de jazz du Conservatoire national supérieur de Paris. C'est de 10 h à 12h et 14 à 18 h chacune de ces journées. Je crois qu'il y a un breack le midi.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

De mon côté, j'irai y faire un tour en auditeur.

Le mardi : 10h – 18h, Jazz (L3), Espace Maurice-Fleuret
Le jeudi : 10h – 18h, Jazz (M2), Espace Maurice-Fleuret

209 AVENUE JEAN-JAURÈS
75019 PARIS
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 14

Message par Christof »

Dans un message posté dans un autre fil, j'avais signalé combien l'homme pouvait être une tragédie pour ce monde.
Heureusement, la vie et l'humain, c'est aussi parfois de la grandeur.

Je reviens de la première journée du récital de fin de 1er cycle supérieur des élèves du Conservatoire national supérieur de musique de Paris du département "Jazz et musiques improvisées".
Pour chacun des élèves de ce cycle, ce récital est l'examen final pour l'obtention du DNSPM (Diplôme national supérieur de musicien), équivalent à un niveau L3 universitaire. La promotion de cette années compte 11 musiciens. Six présentaient leur travail aujourd'hui, et 5 autres le feront demain (à savoir : les examens du M2 se tiendront jeudi).

Pour ce L3, chaque candidat présentait :
  • L'arrangement (fait à l'avance) d'un morceau imposé (à choisir parmi "Nem Um Talvez" d'Hermeto Pascoal ; "Blade Runner (end titles) de Vangelis ; "Armagedon" de Wayne Shorter
  • Une composition personnelle
  • Une improvisation libre en solo
Le tout pour une durée maximale de 30 minutes.

Chaque élève pouvait choisir la formation de son choix (autant de musicien(ne)s que l'on veut, étudiants au CNSMP). La seule contrainte étant qu'il y ait au moins 3 instruments à vent dans la formation. La composition personnelle devait aussi être jouée en formation un peu conséquente.
A noter qu'Armageddon de Wayne Shorter a été choisi trois fois ; Nem Um Talvez d'Hermeto Pasoal deux fois et Blade Runner de Vangelis une fois.

Dans le panel de ce jour, parmi les 6 candidats ne figurait qu'un seul pianiste (Noé Degalle), les autres étant tous des instrumentistes soufflant : un tromboniste (Balthazar Bodin), 4 saxophonistes (Pierre Carbonneaux ; Maxime Chauvin, Léo Guédy ; Désiré L'Honorey).
Demain, ce sera le tour des 5 autres musiciens de la promotion : 2 batteurs (Zacchary Leblond, Orélio Paladini), 1 violoniste (Jean-Jacques Mailliet), 1 flûtiste (Christelle Raquillet) et 1 contrebassiste (Max Serra) [à noter que presque tou(te)s jouaient dans les orchestres composés aujourd'hui].


Je reviens au début de mon message : quel privilège d'avoir pu assister à cette journée (qui, je le rappelle est ouverte à tous). C'est dommage, il était interdit d'enregistrer, mais si vous aviez pu écouter, vous auriez été sans doute estomaqués : un niveau professionnel de chez professionnel chez ces jeunes qui ont tous autour de 21 ans, une virtuosité et sensibilité sans égale, une maîtrise exceptionnelle de l'arrangement (un des étudiants m'a confié qu'ils avaient énormément de cours en cette matière).
Des compositions toutes plus originales les unes que les autres (nb : certains arrangements sonnaient très Mingusien ce qui aurait bien plu à Flober). Une ferveur, une joie chez ces musiciens, l'homogénéité, la communication absolue au sein de l'orchestre, les mises en place impeccables. La grandeur de la création. Des personnes qui ne vivent que pour leur art. Et d'une humilité magnifique.
Et c'est dingue aussi de voir comment ces jeunes musiciens ont intégré toute l'histoire du jazz : elle s'entend vraiment dans toutes leurs créations.

C'est là aussi où l'on voit le très haut niveau d'enseignement et toute la grandeur des professeurs du département Jazz et musiques improvisées du CNSMP, dirigé par Riccardo Del Fra, professeur également dans le département, aux côté de Pierre de Bethmann, de Médéric Collignon, de Vincent Le Quang, Alexandros Markeas, Santiago Quintans, Hervé Sellin, François Thebergé et Henri Tournier.

Quelques photos :

1) Orchestre du tromboniste Balthazar Bodin (un octuor) [nb : comme les musiciens de la même promotion sont tous des amis et s'apprécient, les orchestres comprenaient souvent les mêmes musiciens]
Image

2) Orchestre du saxophoniste Pierre Carbonneaux (un nonette)
Image

3) Orchestre du saxophoniste Maxime Chauvin, un octuor
Image

4) Orchestre du pianiste Noé Degalle (un octuor) [j'étais assis trop près pour avoir tout le monde dans le cadre. Il y a un sax baryton complètement à droite]
Image

Du coup, le voici :
Image

5) Orchestre du saxophoniste Léo Guédy (12 musiciens) [on ne voit pas le pianiste, et le guitariste est un peu caché]
Image

6) Orchestre du saxophoniste Désiré L'Honorey (un onzetet)
Image
Image

Bon, tous étaient excellents en tant qu'instrumentistes. ll faudrait tous les citer. Mais deux m'ont particulièrement interpellé :
un trompettiste incroyable (Hector Lena-Schroll) et un batteur d'une finesse et d'une justesse époustouflante (Théo Moutou).
Il faut savoir que c'est vraiment une science d'être batteur dans une formation de 12 musiciens. Souvent les arrangements comportent des "pêches" et il faut savoir doser le son. Trop fort, ça plombe, pas assez, c'est mou. Et puis ce groove. Et cette finesse par moment de jouer à la cymbale ou sur les peaux directement avec les mains.
Je suis sûr qu'on va bientôt entendre parler de ces musiciens.

Image
Théo moutou et Hector Lena-Schroll

Tout comme le pianiste Noé Degalle (mais tous les 4 pianistes des orchestres était super, mais comme Noé Degalle passait l'examen, on a pu l'entendre en solo).
Image

Chaque membre du jury disposait bien sûr des scores des compositions et arrangements
Image

Je pourrais écrire des heures sur cette journée. Beaucoup d'idées dans les arrangements et compositions proposées. Et des mariages de timbres rarement entendus comme par exemple des passages avec juste trompette bouchée et flûte (et rythmique), ou sax baryton trombone (morceau de Noé Degalle "Ecochamber").
Ou aussi 4 musiciens faisant des rythmes avec les mains, hérités des "Palmas" du Flamenco, dans la composition de Léo Guédy "A ta joie, à tes couleurs, à tes humeurs", dans une forme de polyrythmie avec le batteur Théo Moutou.

La relève est assurée !

J'y retourne bien sûr demain.

Et jeudi aussi, pour les M2 (on m'a dit qu'un des candidats avait carrément réussi à monter pour l'occasion un vrai big band...).
Modifié en dernier par Christof le dim. 19 juin, 2022 13:22, modifié 4 fois.
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 1692
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : Kawai RX3

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 14

Message par mh_piano »

Merci pour ce compte-rendu, c'est réjouissant en effet.
Avatar du membre
flober
Messages : 1061
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 14

Message par flober »

super !
Aurele27
Messages : 3109
Enregistré le : sam. 17 juin, 2017 9:17
Mon piano : Yamaha G2
Localisation : Vernon (27)

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par Aurele27 »

Génial ! Ça doit être passionnant à suivre pour toi Christophe. 😅
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par Christof »

Merci MH piano, Flober et Aurèle pour vos retour.

@ Aurèle : oui, c'est passionnant ! Je suis un peu comme une éponge, les expériences à chaque fois me modifient. Et cela apporte une énergie folle.
Il est dommage que cela ne soit pas plus connu. Bon c'est sûr, tous ces concerts ont eu lieu en journée de semaine, ce qui n'est pas forcément propice à la disponibilité du public. Dans la salle, il y avait bien sûr les étudiants, le jury, et seulement quelques personnes extérieures. Je trouve cela tellement dommage. Pouvoir assister à des spectacles de cette qualité, c'est vraiment une bénédiction. Et une belle récompense aussi pour les professeurs de pouvoir faire connaître ainsi à l'extérieur leur travail, l'importance de la transmission, cette volonté permanente qui transparaît alors de porter chacun de leur élève au plus haut. De véritables maîtres.
Et le jury qui applaudit aussi à chaque fois, lors des chorus, à la fin des morceaux (on est loin des codes des examens "classiques"). On les sent heureux d'assister à de telles créations. Et ils savent déjà que ces élèves, aussi, un jour, seront aussi certainement assis-là, à leur place. Ayant fait carrière tout comme eux. Les jurys qui applaudissent le talent : quoi de plus beau ?
jazzy
Messages : 942
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par jazzy »

Oui super. Ah! les parisiens vous êtes gâtés quand même
Mon dernier morceau sur soundcloud
https://soundcloud.com/user-123419479/confinements
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par Christof »

jazzy a écrit : ven. 17 juin, 2022 15:34 Oui super.
Merci Jazzy
jazzy a écrit : ven. 17 juin, 2022 15:34 Ah! les parisiens vous êtes gâtés quand même
Oui, j'en suis bien conscient et c'est un peu ce que je me dis chaque jour.
C'est pour cela que j'essaie, le plus souvent de publier dans le forum, et d'enregistrer, sachant que chacun n'a pas forcément dans sa ville autant de choix de programmation ou d'assister aux concerts.
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par Christof »

Bon, j'ai pris beaucoup de retard dans les compte rendus.
Voici celui de la deuxième journée, avec la suite des auditions des étudiants jazz en L3 : 5 nouveaux candidats ce jour (6 le jour d'avant).
Rien de très nouveaux à dire par rapport à hier. Toujours les mêmes constats : niveau de l'excellence qu'il s'agisse de l'improvisation en solo, de l'écriture des arrangements et de la valeur des compositions. Et toujours le même regret de ne pouvoir vous faire entendre car il était interdit d'enregistrer.

Je m'aperçois que j'ai aussi oublié, dans mon premier compte rendu, de vous citer le nom de chacun des membres du jury international (qui sera le même pour les L3 et les M2 - je vous parlerai des M2 dans un autre post). Chaque membre est bien sûr musicien, compositeur, arrangeur, et bien connu dans le monde du jazz.
  • Tony Canistraro (italien) : pianiste, compositeur, arrangeur
  • Rachel Gould (américaine) : chanteuse (a notamment fait un album avec Chet Baker), violoncelliste, compositrice, arrangeur
  • Sylvain Boeuf (français) : saxophoniste, et joue aussi du piano et de la batterie, compositeur, arrangeur
  • Christophe Dal Sasso (français): trompettiste, flûtiste, compositeur, arrangeur
  • Thomas Savy (français): clarinettiste, saxophoniste, compositeur et arrangeur
Image
Le jury (ici Rachel Gould et Thomas Savy) suivant les prestations scores en mains.

J'aimerais aussi préciser que le Conservatoire national supérieur de musique de Paris arrive à la 4ème place cette année dans le classement mondial QS (Quacquarell-Symonds), l'un des classements internationaux universitaire les plus reconnus et prestigieux, recensant les 100 premiers établissements d’enseignement supérieur des arts du spectacle au niveau mondial, selon une méthodologie précise et rigoureuse. On comprend bien du coup pourquoi un tel niveau chez les élèves !

J'ai également oublié de vous dire précédemment que la liste des trois morceaux (il fallait choisir un de cette liste et en réaliser un arrangement avec autant d'instruments de son choix [sachant qu'il fallait qu'il y ait un minimum de trois soufflants (+ rythmique)] a été communiquée un mois avant les épreuves. Donc un mois pour les étudiants pour écrire, monter l'orchestre correspondant et faire les répets pour être fin prêt(e) le jour de l'audition.
Comme déjà dit précédemment le morceau était à choisir entre : "Nem Um Talvez" d'Hermeto Pascoal ; "Blade Runner (end titles) de Vangelis ;"Armageddon" de Wayne Shorter.

Ce deuxième jour des auditions, Blade Runner a été choisi trois fois, Nem Um Talvez une et aussi Armagueddon une.

Dans l'ordre, j'ai pu écouter d'abord la formation du batteur Zacchary Leblond, un octet.
A noter que pour sa composition "Gabrielle", il y avait notamment un vibraphone et un piano au sein de la formation.
Pour l'interprétation de l'arrangement sur Blade Runner, le pianiste de l'orchestre passe au Rhodes et le vibraphoniste au piano, donnant alors une ambiance très particulière au morceau. Superbe arrangement, utilisant aussi la voix comme instrument.

Image

Image

Image
Pendant l'improvisation solo de 2acchary Leblond

Puis c'est au tour de la formation du violoniste Jean-Jacques Maillet, un tentet.
Bon, je vous ai déjà parlé hier du niveau. Mais à mon avis (ce n'est que mon avis), ce jeune artiste de 23 ans a quelque chose en plus par rapport aux autres étudiants écoutés depuis hier. Ce n'est peut-être que mon impression (je vous le répète, tous les candidats sont extraordinaires), j'ai trouvé qu'il était un artiste accompli dans tous les domaines. Une présence extraordinaire, un charisme fou. Et aucun temps mort : il a commencé par l'épreuve en solo, improvisation qui faisait résonner aussi des consonances de l'Europe de l'est, mais aussi des réminiscence de musique classique, tout cela savamment dosé car à un moment, je me suis dit "attention, nous sommes dans une épreuve jazz" et à peine la dernière note tenue, démarrait sa composition (dédiée à Antonín Dvořák ) avec des harmonies et arrangements un peu à la Gill Evans, une grande maîtrise de la conduite, de l'écriture de l'ensemble, une variété des ambiances. A la fois très écrit, mais aussi avec des chorus de partout, des surprises : le premier chorus de violon alors là super jazz, et une virtuosité telle que ma petite voix intérieure venait me soufflait "c'est le nouveau Didier Lockwood !" Et super chorus au ténor de Pierre Carbonneaux, et tout pareil ensuite, chorus guitare par Benjamin Garson (qui m'a fait penser un peu à un John Scofield).
L'arrangement choisi était ensuite Blade Runner

Image

Image



Place ensuite au batteur Orélio Paladini. Formation en nonette pour sa composition, baptisée pour l'occasion "Prix Orélio" :D
A noter dans l'orchestre à côté de la flûte, saxs, trombone, la présence de 2 guitaristes électriques, un contrebassiste et un bassiste avec guitare basse ! Piano Rhodes... ça déménage !

Image

Puis interprétation en octuor de son arrangement sur "Blade Runner"


Ensuite, l'après-midi, c'était au tour de la flûtiste Christelle Raquillet de nous présenter son travail.
Formation en onzet pour sa composition "Aerch" ainsi que pour l'arrangement sur "Nem Um Talvez" d'Hermeto Pascoal.
Avec cette étudiante, c'est la première fois que l'on entend un cor au sein de la formation. Il faut dire que cet instrument se marie très bien avec la flûte. Une belle écriture, et j'ai beaucoup apprécié à un moment ce mariage des timbres basse -flûte-cor, rejoint par un sax soprano.

Belle improvisation pour l’épreuve en solo, très originale et artistique durant lequel des notes étaient aussi faites avec sa voix, tout en jouant.

Image

Image



Enfin, dernier candidat de la promotion, le contrebassiste Max Serra qui avait choisi de présenter sa composition "My Escape" et le morceau arrangé "Armageddon" (Wayne Shorter) en nonet.

Image

A noter la présence au sein de l'orchestre d'un drôle d'instrument, que je voyais pour la première fois, bien que j'ai pris des cours d'arrangements dans ma jeunesse. Il s'agit du "Mellophone" de la famille des cors : il ressemble à une grosse trompette, mais se joue avec une embouchure de cor.

Image
Jan Erdos jouant du mellophone


Image
Max Serra lors de son improvisation libre en solo.

Je suis content de cette journée, c'était pour moi comme être au paradis. Et j'ai pu m'entretenir assez longuement avec Riccardo Del Fra, le directeur du département jazz où nous avons pu parler d'années de jeunesse (nous avons sensiblement le même âge, il a très bien connu le CIM, une école où je suis allé, et son directeur Alain Guérrini ; nous avons également évoqué la mémoire d'Ivan Jullien qui était l'un de ses amis... ). Et lui faisant part du fait que les méthodes pédagogiques avaient évolué de façons drastiques, lorsqu'on voit le niveau et le professionnalisme de ces jeunes musiciens qui savent déjà tout faire, voici ce qu'il m'a répondu :
"Nous essayons de leur donner tous les atouts et de diversifier vraiment l'enseignement et d'aller au plus haut dans la palette de leurs savoirs. Bien sûr faire d'eux d'excellents instrumentistes, mais aussi des compositeurs et arrangeurs sachant qu'il est difficile de pouvoir vivre de la musique sans cette connaissance et l'excellence dans ces domaines." (...)
Et puis dans notre temps (on parle ici des années 80), il n'y avait finalement peu de choses en matière de pédagogie. On apprenait un peu tout sur le tas. Internet a ici changé énormément de choses".
Il a conclu en me disant : "j'espère que vous venez demain pour les M2... Vous verrez, cela va être plein de surprises, vous pourrez entendre des choses étonnantes !"




Image

A suivre...
Modifié en dernier par Christof le dim. 19 juin, 2022 13:37, modifié 4 fois.
Avatar du membre
flober
Messages : 1061
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :audition de fin d'années, classe des étudiants jazz au CNSMP (en L3), 15

Message par flober »

Merci Christof pour ton article passionnant...

Pour ceux qui en aimeraient tout de même écouter de la musique pendant la lecture...

Armageddon, en fait je connais très bien, mais je ne m'en était pas aperçu.
J'ai biberonné à cet album Chef d'oeuvre de Wayne Shorter, Night Dreamer, dont est issu ce morceau.
Je l'ai toujours écouté d'un bout à l'autre sans vraiment regarder les titres.

Avec, et non du moindre :
Elvin Jones à la batterie,
Mc Coy au piano,
Reggie Workman à la basse
et le parti trop tôt Lee Morgan flingué par sa femme sur scène !

Ici en version remastérisé par Rudy Van Gelder dans les années 2000.
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :Concert de Marc Berthoumieux, Giovanni Mirabassi et Laurent Verneray

Message par Christof »

Image

J'ai assisté hier-soir à un formidable concert du trio de l'accordéoniste Marc Berthoumieux avec ses deux compères de longue date, Giovanni Mirabassi au piano et Laurent Verneray à la basse.
L'objectif était de fêter la sortie du nouveau CD de l'accordéoniste (c'est son 7ème).

Marc Berthoumieux joue du jazz, mais il est aussi - comme d'ailleurs ses deux autres complices - très recherché comme accompagnateur pour toute sortes de musiques : il a par exemple été l'accordéoniste de Claude Nougaro, mais aussi de Didier Lockwood, Charles Aznavour, Harry Belafonte, Richard Bona, Grand Corps Malade, Patrick Bruel... Laurent Verneray (également contrebassiste et très prisé du monde du jazz) a été notamment le dernier bassiste de Johnny Halliday. Giovanni Mirabassi, pour sa part, accompagne aussi souvent des chanteuses comme par exemple Sarah Lancman...

Pour ce concert, c'était place au jazz, avec de nombreuses compositions de Marc Berthoumieux, mais aussi des reprises adaptées à leur manière de thèmes de Pat Metheny, Sting, Michel Petrucciani, Elton John... mais aussi d'un grand standard comme A la Claire Fontaine.
Et durant le concert, petite interlude chanson française avec les chanteu(ser)s compositeurs et paroliers Frédérique Zeitoun puis Vincent Baguian, et Marjolaine Piemont.

Retour ensuite aux compositions interprétées en trio.

Vous pourrez entendre sur certains morceaux que Marc Berhtoumieux utilise des pédales qui apportent certains sons (on l'entend bien par exemple dans le premier morceau, composition en hommage à Astor Piazzolla). Il sélectionne les sons via son téléphone posé sur son accordéon.

Image

Image

Image

Image

De fantastiques musiciens !

Ecouter le concert :

et le lien si le player ne fonctionne pas
Modifié en dernier par Christof le ven. 24 juin, 2022 8:18, modifié 1 fois.
Oukee
Messages : 1405
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Mon piano : Bösendorfer 200
Localisation : Yvelines

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :Concert de Marc Berthoumieux, Giovanni Mirabassi et Laurent Verneray

Message par Oukee »

Merci Christof. Cela fait un moment que je suis G Mirabassi, et je trouve que c’est un fantastique musicien. Son premier album solo, Avanti, avec les reprises de thème populaire m’avait marqué à l’époque. Pas de doute sur le fait que le trio est exceptionnel.
Je vais acheter le nouveau CD que tu mentionnes.
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :Concert de Marc Berthoumieux, Giovanni Mirabassi et Laurent Verneray

Message par Christof »

Oukee a écrit : ven. 24 juin, 2022 8:15 Merci Christof. Cela fait un moment que je suis G Mirabassi, et je trouve que c’est un fantastique musicien. Son premier album solo, Avanti, avec les reprises de thème populaire m’avait marqué à l’époque. Pas de doute sur le fait que le trio est exceptionnel.
Je vais acheter le nouveau CD que tu mentionnes.
Oui, un fantastique pianiste !
Avais-tu vu cela ?
Je crois que j'avais mis aussi un autre concert, mais je ne retrouve pas la page.
Oukee
Messages : 1405
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Mon piano : Bösendorfer 200
Localisation : Yvelines

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes :Concert de Marc Berthoumieux, Giovanni Mirabassi et Laurent Verneray

Message par Oukee »

Christof a écrit : ven. 24 juin, 2022 8:32
Oukee a écrit : ven. 24 juin, 2022 8:15 Merci Christof. Cela fait un moment que je suis G Mirabassi, et je trouve que c’est un fantastique musicien. Son premier album solo, Avanti, avec les reprises de thème populaire m’avait marqué à l’époque. Pas de doute sur le fait que le trio est exceptionnel.
Je vais acheter le nouveau CD que tu mentionnes.
Oui, un fantastique pianiste !
Avais-tu vu cela ?
Je crois que j'avais mis aussi un autre concert, mais je ne retrouve pas la page.
Merci Christof pour le lien, très intéressant!
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : une masterclass très intéressante pour tout pianiste (classique et jazz)

Message par Christof »

J'aime particulièrement cette vidéo et ce qu'elle explique qu s'adresse finalement à tous, que ce soit du jazz ou du classique.
Ce qu'explique Hal Galper est à mon avis fondamental... Trouver le juste son, la juste durée des notes, c'est cela qui donne tout le souffle à la phrase. C'est ce qui donne votre signature au piano. Le plus souvent, on ne fixer pas assez son point d'attention perceptif dans un ensemble "début de la note jusqu'à la fin absolue de celle-ci" (fin de la note étant d'ailleurs plus rythmique que son début), et aussi comment s'articule la note suivante et comment le tout s'articule dans la phrase.

Lorsqu'on se lance dans le jazz (et que l'on veut par exemple jouer du be bop), on a souvent trop tendance à vouloir en rajouter pour "swinguer", alors que cela ne fonctionne pas comme cela. Il n'y a pour Hal Galper aucune différence entre la technique "classique" ou "jazz". On doit être simplement dans la musique. J'aime aussi son conseil "toujours revenir à Bach"...

J'ai choisi cette vidéo parce qu'à mon avis, elle illustre bien ce qu'on entend lorsqu'on écoute Giovanni Mirabassi (voir concert ci-dessus). Cette perception absolue de chaque durée, l'égalité, le flux, le calme absolu. Et chaque accent chez-lui, chaque effet est voulu, dicté simplement par la musique. Pas par une volonté de se dire : je vais swinger....



PS : La vidéo est intitulée "Minimizing Emotion". Je parlerai plutôt de "savoir se relâcher", qui illustre aussi d'une autre façon l'approche de Kenny Werne (Effortless Mastery) dont j'ai déjà souvent parlé dans ce forum.
Avatar du membre
flober
Messages : 1061
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : une masterclass très intéressante pour tout pianiste, classique ou jazz

Message par flober »

Cela me fait penser à cet article que je lisais cet aprem sur le concept Indien de Rasa
Avatar du membre
Christof
Messages : 5140
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : audition des étudiants en classe de Jazz au CNSMP (Master 2)

Message par Christof »

Bon, c'est un peu du réchauffé vu que cet événement se tenait le 16 juin 2022 dernier... Hélas, je n'avais pas trouvé encore le temps de faire un petit compte rendu...

Il s'agissait de l'audition de fin d'année des étudiants en classe de jazz du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, pour l'obtention de leur master 2.
A la différence des auditions des L3 (voir compte rendu ici et ici, pas de programme imposé pour les M2 : il s'agissait pour chaque étudiant (quatre cette année) de proposer un récital libre d'une heure.
L'objectif étant ici de démontrer ses larges compétences, qu'il s'agisse du jeu à l'instrument, de la valeur des compositions, des arrangements, des capacités à diriger le (ou les) groupe(s) : en résumé, montrer au jury que l'on est un artiste abouti en matière de jazz, un véritable créateur doté de tout un univers musical bien particulier.
Et pour cela, chaque candidat était libre de présenter la (ou les) formation(s) de son choix.

Comme je l'ai déjà dit dans mes précédents comptes rendus, le niveau est exceptionnel. Et si en L3 on constatait déjà un niveau monstrueux... que dire ici? Cette journée aurait pu s'inscrire aisément dans le cadre d'un festival de jazz très haut de gamme : quatre heures de musique lors de cette journée qui m'ont transporté.

Le jury était le même que pour les L3 (voir ici), et pouvait suivre chaque pièce avec les scores à disposition.

Image

----

Et maintenant, place aux candidats.
C'est le saxophoniste alto Eolo Andino qui ouvre le bal (à signaler qu'il a déjà sorti un disque).

Au programme 5 compositions (trois jouées en quintet) et deux arrangements par ses soins de pièce connues (en septet).

Compositions :
- "B6" : piano, guitare, contrebasse, batterie, saxophone alto
- "Hope" : saxophone alto, saxophone ténor, trombone, piano, guitare, contrebasse, batterie
- "Boreal" : Fender Rhodes, guitare, contrebasse, batterie, saxophone alto
- "Worries quintet" : piano, guitare, contrebasse, batterie, saxophone alto
- "Marchate" : piano, contrebasse, batterie, saxophone alto, trompette

Image
"B6"


Image
"Marchate"

Arrangements :
- "Where there's love around" : saxophone alto, saxophone ténor, trombone, piano/Fender Rhodes, guitare, contrebasse, batterie
- "Speak No Evil" : saxophone alto, saxophone ténor, trombone, piano, guitare, contrebasse, batterie

Image
Speak no evil

Très beau récital, l'ensemble du concert m'ayant fait penser à un monde à la Wayne Shorter (Eolo Andino est un admirateur de ce saxophoniste et compositeur).
Et comme déjà dit pour les journées L3, tous les musiciens sont excellents (je ne m'étais pas trompé dans ce que j'avais écrit concernant la dimension de Noé Degalle au piano (avec notamment ici un chorus magnifique très McCoy Tinerien lors de "Speak No Evil") et Théo Moutou à la batterie).

Image

------------------------

Place ensuite au violoniste Félix Gerbelot, qui nous a proposé 5 compositions personnelles, et un arrangement bien à sa façon d'un morceau de Frank Zappa. Les formations vont du solo à l'octet, en passant par le duo, le quartet, le quintet et le septet.

Compositions :

- "Minish Cap" : trombone, violon, guitare, contrebasse, batterie
Image

- "La Colline" : guitare, contrebasse, batterie, violon
Image


- "Tombeaux" : saxophone alto, saxophone baryton, trombone, violon, piano, guitare, contrebasse, batterie
Image


- "Egatuobaram" : solo au violon
Image
Lors de sa prestation solo, se servant en même temps de sa voix comme instrument avec des effets de reverb, et un système qui rajoute des voix.


- "Giraffe" : saxophone alto, violon.
Image
Le morceau en duo était très écrit, me donnant l'impression qu'il y avait bien plus que deux voix. Et Giullo Ottanelli à l'alto, bluffant !

Arrangement :
- "What's new in Baltimore" : saxophone baryton, trombone, violon, piano, guitare, contrebasse, batterie
Image
ça déménage, avec notamment un chorus d'enfer à la guitare électrique de Thomas Gaucher

Image

-------
Petite pause pour le repas....

Place maintenant au batteur Théo Moutou...
Et là, on assiste à un véritable show ! Il faut dire qu'il n'a pas hésité à monter pour l'occasion un big band de 24 musicien(ne)s, ou formation à 21, ou à 20, ou à 15, ou à 6, voire se produire tout seul pour un solo chant.

Une seule composition au programme :
- "Healing Music" : sax alto, sax ténor, Fender Rhodes, basse électrique, guitare, batterie

Image

Arrangements : Théo m'a confié avoir, avant son entrée au CNSMP, suivi une licence de musicologie à Toulouse. Et c'est là qu'il a mis le pied à l'étrier :l'arrangement est alors devenu sa passion, particulièrement pour les grandes formations. Lorsque je lui ai demandé s'il se servait d'un piano pour mener à bien cet exercice, il m'a répondu avec un grand sourire : "oui, je me sers d'un Casio 48 touches" !

- "Animal Crossing Wild Word : Main theme" (musique d'un jeu vidéo) - arrangement de Théo Moutou pour 15 musiciens : flûte, sax soprano, sax alto, sax tenor, sax baryton, 2 trombones, 1 méllophone, 3 trompettes, piano et Fender Rhodes ; Contrebasse/basse électrique, batterie, guiro

- "4 Spike" : (composition d'un producteur) arrangement pour 20 musiciens : même composition qu'au-dessus, mais avec un trombone et une trompette supplémentaires +2 percussionnistes et un organiste
Image
4 Spike

- "Love", composition de Doobie Powell (père baptiste), arrangement de Théo Moutou pour 24 musiciens : même formation qu'au-dessus, avec en plus un guitariste, un autre batteur (Théo Moutou ayant laissé sa place pour aller sur le devant de la scène chanter) et 3 choristes.
Image
Du super big band, et Théo Moutou qui chante ! Et quelle voix (air de ressemblance avec Gregory Porter !!!!).

- "Mario Kart Medley : composition de Kenta Nagata, Shinobu tanaka, Soyo Oka. Arrangement pour 21 musiciens : même composition de l'orchestre au dessus, sans les choristes (et Théo Moutou reprenant sa place à la batterie)
- "Angels around" : composition de Dario Daida : solo voix de Théo Moutou.

Vraiment bluffant. Et on imagine l'énergie colossale et le pouvoir d'entraînement de l'artiste pour monter un tel big band, écrire tous ces arrangements et assurer la gestion du planning des répétitions !

---------------------

Enfin, c'est au tour du sax alto (et soprano) Giulo Ottanelli de nous présenter son travail.
Au programme 6 compositions personnelles et deux reprises, les formations allant du duo (deux saxs) au sextet, en passant par un quintet (sax et quatuor à cordes), quartet et sextet.

Compositions :
- "Last Minute" : sax ténor, sax alto, basse batterie
Image

- " Conseguenze : sax alto, sax ténor, basse, batterie
- "Troppi Gnocchi : sax alot, sax ténor, basse, batterie
- " Drill" : sax alto, sax tenor, basse, batterie
- "Duo pour deux sax altos
Image

- "L'éternaute" : sax soprano, sax alto, sax tenor, piano, basse, batterie
Image
L'éternaute


Arrangements :
- " Land of no return (Lucas Flores), arrangement pour sax soprano, sax alto, sax tenor, piano, basse, batterie.
- "Blood Count & Chelsea Bridge : (Billy Strayhorn, arrangement Giulio Ottanelli pour sax alto et quatuor à cordes)
Image


Image
Le salut, avec tous les musiciens qui l'ont accompagné

Ouh là, là.... Du super lourd ! Un monde bien à lui, un saxophoniste extraordinaire, un compositeur fantastique, d'une originalité sans pareille et d'un humour extraordinaire. Une grande diversité dans ses oeuvres, maîtrisées dans un véritable style.
C'est dingue, dans le duo l'écriture est tellement riche qu'on ne penserait jamais qu'il n'y a que deux voix. Et son arrangement du morceau de Billy Strayhron, sax + quatuor à cordes !!!! : par moment on entend du Ravel. Dommage qu'on ne pouvait enregistrer...


Résultats
Il est 16 h15. Le jury se retire pour délibérer... Les résultats des examens L3 et M2 sont annoncés pour autour de18h,...
C'est dommage car si les auditions sont publiques, les résultats eux sont "privés« .

Pour ma part, si j'avais un classement à faire, je décernerais les félicitations et la mention la plus haute à Giulio Ottanelli, suivi de très près par Théo Moutou, Eolo Andino, et Félix Gerbelot.

J'ai pu avoir les résultats, mais je ne suis pas autorisé à les diffuser (en tous cas avec indications des noms et des mentions).
Tout ce que je peux dire, c'est que tous les étudiants du L3, et tous ceux du Master M2 sont reçus, et haut la main !

Si vous êtes parisiens, n’hésitez pas à venir l’année prochaine aux auditions de la cuvée 2023. Y assister (pour ceux qui aiment le jazz bien sûr) est vraiment un événement !
Avatar du membre
Kurt
Messages : 745
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : Sur les routes du Jazz

Message par Kurt »

Sur les routes du Jazz
André Manoukian

Image

https://www.radiofrance.com/les-edition ... es-du-jazz
Avatar du membre
flober
Messages : 1061
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes : audition des étudiants en classe de Jazz au CNSMP (Master 2)

Message par flober »

Un concert vraiment excellent ….
Je ne connaissais pas Gérald Clayton, le pianiste et il est vraiment très bon.
Les autres musiciens sont aussi incroyable, doit on encore présenter Charles Lloyd ?
Répondre