L'avenir de la musique classique

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

roulroul2
Messages : 433
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

Le fond du débat, c'est l'avenir de la musique classique.
Dire qu'aucune musique n'est foncièrement mauvaise... as-tu déjà subi une fête "techno" ???
Oui. Enfin indirectement : des individus ont squatté un champ a 6 bornes de chez moi, avec une pollution sonore, et visuelle. Sous l’œil passif, voir bienveillant des autorités ( mise a la disposition de sanitaires et de secours, remise en état du champ tout ça gratos...) De l'argent jeté par les fenêtres qui manquera cruellement un jour ou l'autre a la vraie culture, celle dont on parle ici, car plus que jamais, les budgets alloués risquent d être réduits.
Effectivement on dépasse le cadre de la musique de protestation et de revendication comme l'était le jazz, et la chanson a texte. La musique qu'on juge moins bonne ou mauvaise, rien de plus simple: on ne l'écoute pas, un point c'est tout. Il n'y a pas de débat la dessus. Tu cites un cas extrême : celui de gugus qui en ont rien a fiche de tout, et même dans le plus profond irrespect des gestes sanitaires, surtout par les temps qui courent, et pire : qui envoient des décibels en imposant leur boum boum même a ceux qui n'ont rien demandé aux alentours. Pour répondre a ta question, oui, on a bien affaire a de la mauvaise musique, jouée dans de mauvaises conditions. Peut être que la société a failli etque ces gens n'ont pas reçu d’éducation musicale en temps et en heure, ou carrément pas d'éducation tout court.
Pour revenir au débat sur l'avenir de la musique classique, il y aurait un double enjeu : celui de faire découvrir a tous la musique classique dans son ensemble, ça semble plutôt bien parti de ce coté, et ensuite celui, un peu plus ardu de faire découvrir les compositions actuelles, en supposant que le public accroche.
Thrond
Messages : 20
Enregistré le : sam. 26 janv., 2019 15:04
Mon piano : Hoffmann T128

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Thrond »

On peut parfaitement cumuler musique classique et musique moderne; la seule différence c'est que la musique moderne change tout le temps au gré des modes et des innovations technologiques, pour le pire (autotune) et le meilleur (à vous de choisir). L'important c'est de donner l'importance qu'ils méritent aux Arts notamment chez les enfants.
Et là clairement il y a du boulot, leur manque de culture est abyssal. Tu leur parle de Beethoven, ils croient qu'on parle du chien (c'est du vécu).
Cela dit c'est uniquement valable pour la vieille Europe, quand je vois les prétendants au concours Chopin de cette année, clairement, l'avenir n'est plus ici, en tout cas en ce qui concerne le piano. https://chopin2020.pl/en/competitors
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2882
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Jacques Béziat »

Thrond a écrit : ven. 20 nov., 2020 16:17
Cela dit c'est uniquement valable pour la vieille Europe, quand je vois les prétendants au concours Chopin de cette année, clairement, l'avenir n'est plus ici, en tout cas en ce qui concerne le piano. https://chopin2020.pl/en/competitors
Il y a quelques Français, mais un seul Allemand, pas un Belge, pas un Hollandais, pas un Espagnol, en effet ! :roll:
Et la Chine est très représentée !

Ensuite, je ne connais pas les conditions et l'organisation de ce Concours.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 896
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : Kawai RX3

Re: L'avenir de la musique classique

Message par mh_piano »

Thrond a écrit : ven. 20 nov., 2020 16:17 ... quand je vois les prétendants au concours Chopin de cette année, clairement, l'avenir n'est plus ici, en tout cas en ce qui concerne le piano. https://chopin2020.pl/en/competitors
Ou bien en ce qui concerne les concours ?
Bien sûr les concours internationaux sont les portes d'entrée pour les carrières, mais je m'interroge.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2882
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Jacques Béziat »

mh_piano a écrit : sam. 21 nov., 2020 6:28

Ou bien en ce qui concerne les concours ?
Bien sûr les concours internationaux sont les portes d'entrée pour les carrières, mais je m'interroge.
Moi de même.
En tout cas, les Conservatoires/Écoles de musique en France et en Europe me semble-t-il, ne désemplissent pas.
Personnellement je ne vois pas trop de risque de désintérêt envers la musique classique, pourtant d'innombrables autres styles sont promotionnés depuis des décennies, à-travers plein de supports et de nouveaux moyens de diffusion !

Comme je le disais, la musique classique est inaltérable comme les cathédrales, les pyramides d'Égypte, les peintures de Cézanne, Molière, Racine, Shakespeare, etc.....
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Solfège
Messages : 468
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Solfège »

Effectivement il y a de quoi se poser des questions car nous sommes très peu représenté et si comme dit Jacques les conservatoires et les écoles de musique ne desemplissent pas cela voudrait dire qu'il y aurait beaucoup de prétendant et très peu d'élus.
Il serait intéressant de savoir si dans les autres instruments c'est la même chose.
Il ne faudrait pas que ce soit comme dans les grandes cathédrales qui si elles existent depuis des siècles il y ait de moins en moins de monde pour les remplir.
Car c'est par tous ces musiciens que passent la pérennité de la musique classique dont l'envie de la jouer de l'ecouter et de la soutenir. C'est un patrimoine qu'il faut entretenir au même titre que les monuments les tableaux bref tout ce qui constitue notre culture. Et ce n'est malheureusement pas 2020 qui aura contribué à cela.
Salutations musicales
roulroul2
Messages : 433
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

C'est marrant, car je côtoie beaucoup de communautés, comme beaucoup, j'imagine : chasseurs, modélistes, et ici musiciens. Chaque fois le discours est semblable : crainte ( infondée, d'après moi ) que sa passion ne fasse plus recette ou s’arrête subitement, comme si on jouait a se faire peur. Ça n'attire plus les jeunes, c'est trop cher, ou c'est ringard..Ce n'est pas du tout une critique, loin de la, mais une constatation.
Et là clairement il y a du boulot, leur manque de culture est abyssal. Tu leur parle de Beethoven, ils croient qu'on parle du chien (c'est du vécu).
On peut bien sur enseigner un art a l'école, ça fait partie du savoir, mais jusqu’à un certain point. Écouter du classique, faire de la peinture, de la danse doit doit être quelque chose de volontaire, pour que ça marche vraiment.
Solfège
Messages : 468
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Solfège »

Je suis tout à fait d'accord avec toi. Le souci c'est que les chose évoluent très vite d'où sûrement cette crainte que ce qui est vrai un jour peut ne pas l'être le lendemain.
Mais il est vrai qu'il faut être passionné par ce qu'on fait car c'est le meilleur moyen de durer dans le temps et de faire face aux difficultés qui se présentent et quelque soit la discipline que l'on pratique.
Salutations musicales
fritz
Messages : 32
Enregistré le : ven. 13 nov., 2020 23:37
Mon piano : Yamaha U3

Re: L'avenir de la musique classique

Message par fritz »

Thrond a écrit : ven. 20 nov., 2020 16:17Et là clairement il y a du boulot, leur manque de culture est abyssal. Tu leur parle de Beethoven, ils croient qu'on parle du chien (c'est du vécu).
Bof, test sur mes filles ce matin : la grande de 10 ans connait Mozart, Beethoven, ... Ça ne dit rien à la petite de 6 ans mais si je lui fredonnes le début de la 5eme elle reconnait immédiatement. Je ne prétends pas avoir un échantillon représentatif mais je pense que comme dans tous les domaines le "c'était mieux avant" est une vue de l'esprit. Différent certainement, mieux ou moins bien je ne pense pas.

Quant à l'avenir du classique, comme toute forme d'art je pense que le temps fait son office, il y a un paquet de compositeurs classiques tombés dans l'oubli comme il y aura un paquet de groupes de rock qui ne diront plus rien à personne dans un temps assez court. Au final, toute époque confondue, sur un siècle de production musicale si l'histoire retient 20 noms c'est déjà pas mal
roulroul2
Messages : 433
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

JAMAIS je n'aurais écouté de classique étant jeune, je voyais les choses à l'époque comme carrément de la m.....C'était du HardRock, des gueulards, des guitares saturées, un point c'est tout. Il faut croire que les choses évoluent et que les gouts changent au cours de la vie, car le classique ( découvert un peu par hasard, comme une heureuse rencontre) m'a fait aborder la musique sous un angle nouveau. Sur le plan strictement musical, c'est ni mieux, ni pire, c'est autre chose, c'est tout, comment dire...Quelque chose de plus profond.
Répondre