Adagio Cantabile

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mar. 10 sept., 2019 22:36

Bonjour,

Je viens de faire un enregistrement de l'adagio cantabile de la 8ème sonate de Beethoven.
Je l'ai joué sur mon nouveau piano, qui n'est en rien comparable avec mon ancien.
Ce piano a besoin d'une petite mise au point (harmonisation) ce qui ne facilite pas vraiment les choses. Il est relativement difficile de faire un phrasé harmonieux.
J’espère faire beaucoup mieux une prochaine fois.
Qu'en dites-vous ?
https://youtu.be/k57Q9NYtTZ4
Bonne soirée à tous,
Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9855
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Adagio Cantabile

Message par jean-séb » mer. 11 sept., 2019 0:26

Je trouve ça bien dans l'ensemble, avec une bonne expression.
Je suis un peu gêné par des partis pris de tempo un peu surprenants parfois : par exemple, la brève accélération vers 0m34, mesure 11 (tu sembles accélérer quand il y a un soufflet de rinforzando) et à plusieurs autres endroits semblables ou la réalisation trop précipitée des ornements autour de 1m04 (mesures 20, 21, 22) et autres ornements semblables vers la fin, ainsi que la vitesse à mon avis excessive de tout le passage en triolets à partir de la mesure 37. Il me semble que je préfère quand l'ensemble est jouée d'une manière plus calme et douloureuse (dolente !), mais on peut avoir une autre vision de l’œuvre.
En tout cas, c'est juste une question d'interprétation, la technique est déjà bien en place.

Avatar du membre
quazart
Messages : 2061
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Adagio Cantabile

Message par quazart » mer. 11 sept., 2019 1:08

Mêmes remarques que Jean Séb : le mouvement est techniquement parfaitement maitrisé, c'est le choix d'interprétation qui me surprend,tu joues (très vite) cet adagio comme une oeuvre romantique.
J'imagine que c'est voulu et assumé, mais ça surprend par rapport à ce qu'on a l'habitude d'entendre. J'imagine que Liszt prenait les mêmes libertés en jouant LVB...

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 1:29

Hihihi,
Merci à vous deux pour vos commentaires...
Je m'attendais à ces remarques. Qui cependant sont légitimes 😄
En fait, j'ai fait cet enregistrement un peu pour m'amuser certes, mais surtout pour pouvoir comparer ce que donne mon piano en ce moment, et ce qu'il donnera plus tard lorsque les petits réglages seront terminés.
Avec mon précédent piano, je n'utilisait pas la pédale douce sur cet adagio, hors là, je suis obligé de constamment la mettre, l'enlever... Et ainsi de suite pour pouvoir estomper un peu les basses beaucoup trop présentes.
J'ai hâte de pouvoir jouer "normalement"
Bonne nuit à tous.
Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Tatafanfan
Messages : 866
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : RIPPEN après deux numériques et un autre
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Adagio Cantabile

Message par Tatafanfan » mer. 11 sept., 2019 3:50

Mêmes remarques et impressions que ci-dessus, ma référence absolue a été et reste Daniel Barenboim:

https://www.youtube.com/watch?v=AXisaAn2ALE

Mais après t'être amusé (les hi!hi!hi!), tu pourras t'y remettre autrement!
J'en ai bien bavé depuis 2014 mais toujours dans le Adagio cantabile....
:arrow:
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 6:17

Bonjour Tatafanfan
Oui, je referai cela plus sérieusement une prochaine fois.
Pour les interprétations, oui celle de D. Barenboim est sublime, je préfère néanmoins celle de Wilhelm Kempff :
https://youtu.be/ly1iTD0zB1Y
Bonne journée
Modifié en dernier par YannLeGuilcher le mer. 11 sept., 2019 7:25, modifié 1 fois.
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 6:39

Tatafanfan a écrit :
mer. 11 sept., 2019 3:50
Mais après t'être amusé (les hi!hi!hi!), tu pourras t'y remettre autrement!
J'en ai bien bavé depuis 2014 mais toujours dans le Adagio cantabile....
:arrow:
Tu sais, faire de la musique, cela ne doit pas être "que travailler" il faut aussi prendre le temps de s'amuser, et y prendre du plaisir. Alors, oui, effectivement, après de longues heures de travail, on a une grande satisfaction à savoir interpréter une oeuvre, on y prends donc un réel plaisir.
J'espère que tu as en 2014 réussi à atteindre tes objectifs, même si, oui cette oeuvre est complexe à certains endroits.
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Tatafanfan
Messages : 866
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : RIPPEN après deux numériques et un autre
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Adagio Cantabile

Message par Tatafanfan » mer. 11 sept., 2019 7:46

YannLeGuilcher a écrit :
mer. 11 sept., 2019 6:39

Tu sais, faire de la musique, cela ne doit pas être "que travailler" il faut aussi prendre le temps de s'amuser, et y prendre du plaisir. Alors, oui, effectivement, après de longues heures de travail, on a une grande satisfaction à savoir interpréter une oeuvre, on y prends donc un réel plaisir.
Non ? Je n'aurais pas trouvé ça toute seule à 75 balais et 2 mois......
Merci, gracias, grazie, Danke schön, spassiba!
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3084
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Adagio Cantabile

Message par Arabesque44 » mer. 11 sept., 2019 7:49

Alors là, oui, un tel rubato dans Beethoven, on peut dire que tu bouscules les codes...
En soi ce n'est pas désagréable, c'est très "romantique", mais ce morceau est trop connu, nous l'avons (presque) tous joué, énormément écouté, on nous a toujours dit que la pulsation devait être imperturbable, alors ça surprend de l'entendre ainsi.
Si défaut il y a sur ton Petrof, on ne l'entend pas. Le son est très bon.

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 8:08

Tatafanfan a écrit :
mer. 11 sept., 2019 7:46
Non ? Je n'aurais pas trouvé ça toute seule à 75 balais et 2 mois......
Merci, gracias, grazie, Danke schön, spassiba!
Tatafanfan, je ne voulais en rien t'offenser ni t'apprendre la vie !
Je souhaitez seulement te donner mon propre point de vue. J'ai passé suffisamment de journées à faire 8h d'exercices et études divers : Moszkovski ou autres... Ceci est désormais terminé. Place maintenant au simple plaisir de jouer.
Modifié en dernier par YannLeGuilcher le mer. 11 sept., 2019 10:21, modifié 2 fois.
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 8:13

Arabesque44 a écrit :
mer. 11 sept., 2019 7:49
Alors là, oui, un tel rubato dans Beethoven, on peut dire que tu bouscules les codes...
En soi ce n'est pas désagréable, c'est très "romantique", mais ce morceau est trop connu, nous l'avons (presque) tous joué, énormément écouté, on nous a toujours dit que la pulsation devait être imperturbable, alors ça surprend de l'entendre ainsi.
Si défaut il y a sur ton Petrof, on ne l'entend pas. Le son est très bon.
Merci,
Oui, à l'écriture de cet adagio, nous sommes en période classique et non pas romantique d'ou le tempo "carré" si on est dans les règles.
Pour le Petrof, j'essaie de camoufler au maximum.
La septième de dominante annonce le début de la fin...

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9855
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Adagio Cantabile

Message par jean-séb » mer. 11 sept., 2019 8:22

YannLeGuilcher a écrit :
mer. 11 sept., 2019 8:08
J'ai passé suffisamment de journées à faire 8h d'exercices Moscovski et autres... Ceci est désormais terminé. Place maintenant au simple plaisir de jouer.
Et je suis sûr que tu pourras aussi trouver du plaisir à rejouer ce magnifique adagio dans une forme plus... classique ! :wink:

Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 79
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Adagio Cantabile

Message par YannLeGuilcher » mer. 11 sept., 2019 8:40

jean-séb a écrit :
mer. 11 sept., 2019 8:22
Et je suis sûr que tu pourras aussi trouver du plaisir à rejouer ce magnifique adagio dans une forme plus... classique ! :wink:
Ok promis je le ferai.
J'avoue avoir un gros faible pour la période romantique. Et en y réfléchissant, il y à énormément d'oeuvres qui pourraient y être associées, même hors période.
Par exemple le sublime deuxième mouvement du 2eme concerto pour piano de shostakovitch. Très certainement une de mes oeuvre préférée...
La septième de dominante annonce le début de la fin...

leodenim
Messages : 72
Enregistré le : ven. 21 juin, 2019 9:11
Mon piano : Roland FP30

Re: Adagio Cantabile

Message par leodenim » mer. 11 sept., 2019 10:16

Ceci est désormais terminé. Place maintenant au simple plaisir de jouer.
Je crois que tu as tout dit. Surtout qu'il y a je crois une petite frustration à cause de ton piano donc si cela te permet de passer outre la frustration. Concernant les interprétations piano classique et notamment le rubato, je suis loin d'être un spécialiste de la question, écoutant majoritairement du jazz où même et surtout si le beat peut être assez complexe (mesure asymétrique et autres espièglerie), dans une formule groupe, il est très rare que ça joue full rubato ou alors on a affaire à du très grand art ou du jazz français (qui lorgne toujours un peu vers le classique). Du coup, j'avoue que j'ai du mal dans la musique classique avec les variations de tempo (ralentissement, accélérations, rubato) qui sont peut-être nécessaires et voulues pour créer des respirations, des accents ou souligner un passage mais qui me font l'effet d'être parfois artificiels voire un peu exagérés. J'essaie de jouer la 1ere Gymnopédie et j'écoute tout ce que je peux trouver sur Internet et il y a des interprétations tellement "instables" qu'elles me font l'effet d'être sur un bateau qui tangue sur une mer pourtant plutôt calme alors que j'aimerai entendre un balancement ample, régulier et un peu hypnotique. Enfin bref, je crois que tout ça est affaire de goût et bien subjectif.
Continue à prendre du plaisir, tu en donnes à ceux qui t'écoute. Et bonne chance pour le problème du piano :D

Répondre