Conservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Kuntur
Messages : 2
Enregistré le : mer. 28 mars, 2018 22:38

Conservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par Kuntur » mer. 28 mars, 2018 22:56

Bonjour,

j'espère ne pas créer de post doublon, mais je n'ai pas trouvé de sujet relatif à ma question.

Une de mes connaissances souhaite se débarrasser de son piano à queue. Il s'agit d'un Pleyel de 1924, à queue ou demi-queue (je ne suis pas certain de la catégorie exacte). Un professionnel est venu expertiser ce piano qui semble être en bon état, malgré quelques menues réparations à faire sur quelques unes des notes les plus graves. La propriétaire souhaite mettre en vente le piano à 6500 euros.

Je souhaiterais vivement acquérir ce piano, mais le problème est que je ne possède actuellement pas de logement suffisamment spacieux pour l'accueillir, et je me pose donc des questions sur la meilleure manière de stocker cet instrument, en attendant un éventuel futur déménagement dans un logement assez grand (pas avant quelques années sans doute).

- Pensez-vous qu'un piano de ce type puisse être stocké dans une cave non chauffée sur plusieurs années sans que l'état du piano en pâtisse ?
- De même, pour des questions de place, savez-vous si un tel piano pourrait être stocké sur la tranche, pieds démontés, dans un caisson hermétique ? (Je me doute qu'un tel traitement risque fort d'altérer la qualité de l'instrument et est à éviter, mais je souhaitais tout de même avoir vos avis)
- Si ces solutions (de cave et/ou de stockage sur la tranche en caisson hermétique) ne sont pas recommandables, que me suggérez vous pour le stockage d'un tel instrument ? La situation d'un propriétaire de piano ne pouvant "héberger" son instrument est elle répandue et si oui, quelles seraient les possibilités ? Mettre le piano en hébergement chez une connaissance de confiance ayant un grand salon ? Savez-vous s'il existe des solutions de stockage destinées aux propriétaires de pianos aussi volumineux ?
- Enfin, en général, savez-vous quelles seraient les conditions (températures, humidité, etc) optimales pour conserver au mieux un piano de cet âge et de cette qualité ?


Si je vous demande tout ça, c'est que j'ai beau être un amoureux de cet instrument, je n'ai jamais possédé un piano acoustique et je me sens démuni par rapport au soin qu'un aussi bel objet puisse exiger.

Un grand merci pour vos conseils éclairés !
Modifié en dernier par Kuntur le sam. 31 mars, 2018 21:32, modifié 1 fois.

guitarized
Messages : 34
Enregistré le : lun. 22 janv., 2018 12:14
Mon piano : Yamaha U1 - 1996

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par guitarized » jeu. 29 mars, 2018 11:36

Bonjour,

Il me semble que dans les solutions évoquées tu as oublié la solution de le mettre en location ! :mrgreen:

descordes
Messages : 172
Enregistré le : mar. 08 févr., 2011 6:26

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par descordes » jeu. 29 mars, 2018 11:48

Bonjour,
Vous pouvez stocker le piano dans une caisse sur le côté, c'est comme ça qu'il est procédé de toute façon. Pour la pièce, choisir un lieu stable en température et que l'humidité soit comprise entre 40 et 50%.

Avatar du membre
Kât
Messages : 795
Enregistré le : sam. 01 nov., 2014 15:59
Mon piano : Erard 0 1920
Localisation : Yvelines

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par Kât » ven. 30 mars, 2018 21:52

La cave est totalement à proscrire si elle n'est pas traitée pour être parfaitement salubre... Un piano a besoin d'une température et d'une hygrométrie constante (perso mon facteur de pianos recommande entre 50 et 65%, 40% pour un piano ancien qui a peut être déjà la table flipotée, ça me paraît risqué...)
La meilleure solution reste de le mettre 'en pension' chez quelqu'un si vraiment vous ne pouvez pas dégager un espace chez vous (en êtes vous sûr?? Pour ma part quand j'ai acquis mon piano à queue d'1m85 j'étais logée chez quelqu'un dans une pièce de 10m2, je ne dormais pas sous le piano, mais presque... :mrgreen: mais il faut savoir ce qu'on veut!)
Sinon si vous tapez 'stockage piano' dans google vous tomberez sur pléthore de sites qui proposent ce service (façon box de stockage, mais avec contrôle de température/hygrométrie) mais bien sûr cela a un coût.
Juste, si vous êtes vraiment amoureux de cet instrument, ne le mettez pas vite fait dans votre cave, quand vous l'en ressortirez dans quelques années, il sera certainement irrémédiablement détérioré...

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2000
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par floyer » ven. 30 mars, 2018 21:59

Je connais quelqu’un qui a eu des déboire avec un appartement qu’il mettait en location et qui avait été utilisé sans chauffage à des fin de stockage... des échos que j’ai eu, je déduis qu’il n’est pas prudent de mettre quelque chose de sensible à l’humidité dans un tel local. Une cave risque de ne pas être tant différente.

Lazur84
Messages : 557
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par Lazur84 » ven. 30 mars, 2018 22:43

La meilleure solution serait à mon avis aussi la pension, si tu en as la possibilité. Quand j'étais enfant, mes parents ont "hébergé" le beau Sauter droit d'amis qui partaient faire le tour du monde en bateau. Le tour du monde devait durer un an, il en a finalement duré quatre... j'en ai bien profité :)

Kuntur
Messages : 2
Enregistré le : mer. 28 mars, 2018 22:38

Re: COnservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par Kuntur » sam. 31 mars, 2018 21:32

Merci beaucoup pour vos réponses !

À vous lire, j'en conclue que le stockage dans une cave est exclu. Et c'est vrai que je n'avais pas pensé à la location, ce qui me semble une bonne idée pour que le piano serve et ne soit pas stocké bêtement pendant des années (sans parler du prix que demande un tel stockage...).

Mais dans ce cas là, connaissez vous des organismes qui mettent en relation des propriétaires de piano et des personnes souhaitant louer un piano ? Des organismes pouvant attester de l'honnêteté et du sérieux des personnes souhaitant louer un piano ?

Ou faut il se débrouiller tout seul et passer, par exemple, par leboncoin ?

J'avoue que j'aurais du mal à mettre en location un piano à queue de 1924 à 6500 euros sur le bon coi, ne connaissant pas les potentiels loueurs, et n'ayant aucune idée de leur sérieux. Cette idée m'angoisse un peu...

Avatar du membre
Hichem
Messages : 507
Enregistré le : dim. 04 mars, 2018 20:52
Mon piano : Yamaha CLP-535
Localisation : Sfax, Tunisie

Re: Conservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par Hichem » lun. 02 avr., 2018 12:19

Bonjour,
Je ne vous conseil pas de mettre une annonce dans le boncoin.
L'humidité minimum d'après mes connaissances est de 55% .
Vous pouvez voir des magasin de musique pour qu'ils le font louer.
Ou contacter Pleyel
http://www.pleyel.com/fr/contact.html
A+
la richesse du forum c'est le mélange en tous genre...

Avatar du membre
coignet
Messages : 1104
Enregistré le : mer. 12 févr., 2014 13:03
Mon piano : Pleyel F 1953
Localisation : Paris I

Re: Conservation d'un piano à queue Pleyel de 1924

Message par coignet » lun. 02 avr., 2018 12:25

Par manque de place (plusieurs déménagements, travaux) j'ai conservé trois ans le piano que je fais restaurer. Il était chez un spécialiste, donc en ambiance climatisée, dans une housse.
À part dans un appartement sain chez une connaissance de confiance, je ne vois pas d'autre solution.
Le louer est très risqué.

Répondre