apprendre seul le piano

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
LARATE
Messages : 303
Enregistré le : mar. 01 nov., 2011 11:17
Mon piano : schimmel 1978
Localisation : alpes de haute provence

apprendre seul le piano

Message par LARATE » sam. 13 oct., 2012 16:23

Comment font les autodidactes pour apprendre seul le piano ? :mrgreen:

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6147
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: apprendre seul le piano

Message par BM607 » sam. 13 oct., 2012 17:04

Ils sont à l'affut de tout renseignement, de tout avis, de toute information, de toute bribe détectée au hasard d'une conversation ou d'une lecture.
Ils regardent des vidéos (observent les mains des grands pianistes, les déplacements, la position du corps, des bras, des mains, écoutent les sons qu'ils sortent en suivant avec la partition), lisent les méthodes qu'ils ont pu se procurer ou les livres de grands pédagogues (Neuhaus, Chopin, Leimer, etc...), se précipitent quand il y a quelque chose qui leur semble pouvoir leur apporter de la connaissance.

Ils écoutent chaque note qu'ils jouent et s'enregistrent pour encore mieux entendre. Ils se regardent jouer quand c'est possible (vidéo, ou a minima reflet des mains dans le cylindre en plus de la vision directe).

Ils lisent PM pour avoir des avis, mais là c'est plus risqué parce que comme chacun sait les avis sur les forums sont parfois assez discordants, donc il faut faire attention (par exemple au débutant avec 2 ans de piano qui vient expliquer comment on doit faire pour passer telle ou telle difficulté parce qu'il croit avoir compris ce que son prof a dit).

Ils affutent leur regard critique et leur capacité d'analyse (de méthode, d'écoute, ...) qui se développe naturellement car ils les travaillent en permanence, obligés qu'ils sont car ils n'ont pas l'assistance d'un prof qui leur pointe du doigt tel ou tel point posant problèmes.

Ils s'inventent des exercices quand une difficulté se présente ou reprennent ce qui existe en essayant d'être judicieux dans leur choix par une analyse de ce qu'ils recherchent (par exemple en ce moment je fais beaucoup la gamme de MibMaj MD en montant et descendant sur 2 ou 3 octaves car j'ai un passage du pouce à améliorer sur la pièce que je travaille sur SOL-LA-SIb-DO-RE-MIB, et aussi du CZERNY pour la vélocité).

Ils utilisent certaines astuces des profs, par exemple ils se fixent des échéances qui les oblige à travailler plus dur suite à un moment de relâchement.

Ils utilisent d'autres capacités éventuellement obtenues lors d'autres activités en les transposant au piano (par exemple pour ma part 7 années d'arts martiaux m'ont un peu appris à ressentir mon corps et ses positions au sens large -direction de forces, origine de celle-ci, ...- et à éliminer les tensions parasites ; et 20 années de course à pied m'ont familiarisé avec les techniques d'entraînements : régularité ou pas des exercices, inconstance des volumes, importance du repos, ...).

Voilà pour faire bref comment je fais depuis presque 8 ans maintenant (même si j'ai eu une dizaine de cours de piano qui ne m'ont strictement rien apportés, problème d'entente avec le prof).

Et périodiquement je me demande si un jour je ne vais pas arriver à ne plus entendre mes défauts et donc ne plus pouvoir progresser ainsi, et en fait à chaque nouvelle pièce je suis capable de détecter qu'il y a encore énormément de choses à améliorer (je ne détecte pas tout mais quand même beaucoup de choses, dont bon nombre que je n'aurais pas vues quelques années auparavant), donc je ne suis pas au bout de la manière de travailler.
De toute façon il est maintenant totalement exclu que j'aie un prof un jour futur, donc c'est plutôt intéressant de ne pas être encore au bout de cette route-là.

Maintenant on peut digresser, un prof c'est utile (ou pas), c'est indispensable, etc... voire troller (ah non ça on peut pas) je me suis limité à répondre à la question sinon on en ferait un roman.

BM
“Il y a deux sortes de journalistes : les honnêtes, compétents, au chômage, et les autres” - Anonyme

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: apprendre seul le piano

Message par Lavie » sam. 13 oct., 2012 17:50

Pour compléter... Ça va aussi selon ce qu'on cherche comme résultats... On peut se faire plaisir avec des pièces qui ne demandent pas une grande technicité... D'ailleurs le principal du plaisir doit être dans l'apprentissage, sinon c'est perdre son temps (à mon avis). :wink:
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: apprendre seul le piano

Message par Gracou » sam. 13 oct., 2012 18:26

Comme pour tous les arts appris en autodidacte, ils apprennent en faisant leur propre expérience, mais perdent aussi du temps à trouver les bonnes pistes ou éviter les impasses de toutes sortes. C'est à ça que sert un professeur.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
VIX
Messages : 433
Enregistré le : lun. 04 févr., 2008 21:33
Mon piano : schimmel 122se.C.Bechstein208

Re: apprendre seul le piano

Message par VIX » sam. 13 oct., 2012 18:44

Exact, j'ai mis beaucoup de temps à sortir de l'impasse où m'avait conduit un autodidactisme partiel. Heureusement, j'ai fini par rencontrer une bonne prof, qui m'a sorti patiemment de l'ornière.

Vavavoum!
Messages : 308
Enregistré le : mer. 16 mars, 2011 15:08

Re: apprendre seul le piano

Message par Vavavoum! » sam. 13 oct., 2012 19:21

En passant, très intéressant témoignage de BM607.

Le domaine de l'apprentissage par soi-même et par mimétisme via des ressources multimédia sur l'Internet commence à être étudié par la psychologie expérimentale. A propos de musique il a été ainsi établi que le fait d'écouter de la musique attentivement dans le but d'en apprendre quelque chose était un exercice aussi efficace et productif pour l'apprentissage qu'un enseignement traditionnel. Il en va de même pour la vidéo, regarder attentivement c'est apprendre, et d'ailleurs tous les pianistes qui regardent des vidéos de pianistes pour s'inspirer le savent : on joue autrement après s'être absorbé intensément dans un exemple vif.

Par exemple, la dernière étude en date à ma connaissance essaie de montrer les avantages de cette méthode d'apprentissage par soi-même ou auto-dirigé (qui correspond mieux à la réalité que le terme autodidacte, qui est quand même connoté, en France, du mépris institutionnel lui-même hérité du mépris de classe datant des fins fonds de la République historique, et même si autodidacte cela signifie la même chose qu'auto-dirigé.) : http://www.psychologicalscience.org/ind ... ctive.html

D'autres études récentes montrent que le langage et les émotions ont fort à faire avec la musique, de sorte que l'on peut deviner la ressource musicale qui se cache sous une compétence dans le langage et l'expression des émotions et des sentiments, et à rebours une façon d'enseigner cette capacité (ou de se souvenir de comment nous l'avons acquise avant que de l'appliquer à la musique des années plus tard) : http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 123810.htm, http://news.rice.edu/2012/09/18/theory- ... quisition/, http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 172302.htm

Toutes choses étant égales par ailleurs, ceci n'est pas pour nier les difficultés, impasses, pertes de temps et mauvaises habitudes engendrées, simplement, c'est un rappel éclairé du fait que ces pratiques auto-dirigées sont désormais prises au sérieux dans les labos qui étudient l'apprentissage en général, et qu'elles sont considérées de plus en plus comme des situations viables et créatives. :wink:

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: apprendre seul le piano

Message par Merlin » sam. 13 oct., 2012 20:12

=D>
Amitiés.
Merlin

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: apprendre seul le piano

Message par Gracou » sam. 13 oct., 2012 20:19

Il me semble qu'Eroll Garner était autodidacte. Il était un des maîtres des Block-chords et était célèbre aussi pour jouer une main gauche marquant les temps et l'autre qui semblait se décaler complètement, un enfer à rejouer. Le passage de Red Top provenant de l'album Concert by the Sea (environ à 1'53) est un bon exemple: http://www.youtube.com/watch?v=6Og-8nRC2ag
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Pluton
Messages : 262
Enregistré le : lun. 26 avr., 2010 16:10
Mon piano : Schimmel "Capriccio"
Localisation : Perpignan

Re: apprendre seul le piano

Message par Pluton » dim. 14 oct., 2012 16:57

Bonjour BM607,

Vous avez écrit :

(...)

"Voilà pour faire bref comment je fais depuis presque 8 ans maintenant"...

(...)

J'ai l'impression que votre apprentissage en autodidacte vous occupe à plein temps. :-)

Michel, autodidacte aussi (moins passionné que vous, à l'évidence).

intrus34
Messages : 151
Enregistré le : mer. 15 août, 2012 20:41

Re: apprendre seul le piano

Message par intrus34 » dim. 14 oct., 2012 17:44

autodidacte c'est le seul moyen d'avancer ^^
on a pas un prof derrière nous sans arrêt, du coup voir un prof pour remettre en place certaines choses, ok mais le plus gros du boulot se fait seul
vu toutes les ressources qu'offrent le net de nos jours, ça permet de faire déjà pas mal de choses même si ya souvent du tri à faire ^^!

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: apprendre seul le piano

Message par Gracou » dim. 14 oct., 2012 17:54

intrus34 a écrit :autodidacte c'est le seul moyen d'avancer ^^
Ou pas. :wink:
Cela dit, il peut être positif à partir d'un moment de voler de ses propres ailes et d'aller prendre un ou quelques cours avec quelqu'un de très bon.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6147
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: apprendre seul le piano

Message par BM607 » dim. 14 oct., 2012 20:58

Pluton a écrit :J'ai l'impression que votre apprentissage en autodidacte vous occupe à plein temps. :-)
Bonsoir,

non pas vraiment, il me prend moins de temps que ce que je voudrais, mais comme je suis têtu et pas pressé, ça avance à son rythme.

Juste je m'impose des échéances pour m'obliger à des volumes de travail moyens suffisants, au moins 1 h par jour (souvent en 2 ou 3 fois), et davantage quand j'approche des échéances.
Par contre sans le stress hebdomadaire du "mon cours approche je n'ai pas assez bossé", c'est lissé sur du terme plus long.

BM
“Il y a deux sortes de journalistes : les honnêtes, compétents, au chômage, et les autres” - Anonyme

Avatar du membre
hororach
Messages : 409
Enregistré le : mer. 26 sept., 2012 16:25
Mon piano : synthogy yvori II american concert D

Re: apprendre seul le piano

Message par hororach » mar. 16 oct., 2012 3:55

Il y a 15 ans j'ai appris tout seul un prélude de Rachmaninoff (op.3,2) à l'époque ça m'a pris un an a arriver a tout déchiffrer et tout mémoriser par coeur.
sans youtube..juste le CD de Rachmaninoff qui joue ce prélude. Les dernières mesure sont une véritable montagne..les triolets aussi
J'ai même écrit la date du début avec la date de la fin.. au québec on dit...."J'ai buché" (travaller fort) la polonaise de chopin op 53 est mon grand défi
et le plus que je pourrai du piano concerto 3 de mon idole "Sergei Rachmaninoff"
et tout ca chez moi en pyjama , loin des grands conservatoires de musiques :)

ondinetard
Messages : 211
Enregistré le : jeu. 10 févr., 2011 23:59

Re: apprendre seul le piano

Message par ondinetard » mer. 17 oct., 2012 0:38

Avis d'une PM sans doute très vieux jeu : Non et non ! le suivi d'un "bon" professeur en chair et en os est incontournable : pas toutes les semaines bien sûr, mais 1 fois par mois,au moins pour la période des débuts (variable selon les individus); une présence, peut être autoritaire, mais surtout humaine -et non virtuelle- est indispensable pour mettre sur pied et suivre la construction d'un programme cohérent et solide (technique pure +Bach+Etudes +1 ou 2 oeuvres des gds classiques); ce ne sont pas les vidéos ou leçons sur le net qui corrigeront vos erreurs (mesure, rythme, tenue de la main...)sans perdre de temps, et vous remotiveront en cas de découragement. Plus tard, on pourra s'en passer, bien sûr; le pb est de trouver LE professeur avec qui le courant passe, et qui vous apprendra à apprendre. Le souvenir de ces années aux côtés du prof. des débuts est impérissable. Mais bien sûr il faut le trouver ... :roll:

Avatar du membre
_Julien_
Messages : 795
Enregistré le : mar. 14 févr., 2012 11:40
Mon piano : W. Hoffmann V.120

Re: apprendre seul le piano

Message par _Julien_ » mer. 17 oct., 2012 9:26

Pour être passé de l'apprentissage seul (un peu moins d'un an) à un professeur, j'ai tendance à être d'accord avec sanne : travailler avec un professeur permet d''avancer de manière structurée, d'être plus efficace dans la détection des défauts et donc de progresser plus vite.

Cependant, il est fondamental d'avoir un bon professeur. Donc il n'est pas anormal, surprenant ou inquiétant d'en essayer plusieurs (pour ma part, j'en ai essayé 3) avant de trouver le bon. Voire d'en changer en cours de parcours, lorsqu'on pense qu'on a atteint les limites de là où le professeur actuel peut nous emmener.

Après, si le choix est fait de travailler seul et qu'on a une volonté de progresser (et pas seulement de "pianoter", ce qui n'a rien de critiquable en soi), il faut savoir qu'il va falloir :
  • se fixer des objectifs réalistes : il va, dans 99,9% des cas, être extrêmement difficile de viser un niveau d'amateur "élevé" en travaillant tout seul. Mais tout le monde ne vise pas cela
  • s'imposer un planning : le travail régulier est la clé de l'avancement, et il n'est pas toujours facile de s'y astreindre lorsqu'on est seul.
  • s'imposer une discipline : pas facile lorsqu'on est seul de s'imposer cette pièce qui nous plait moins, mais dont on sait qu'elle va faire progresser. Cependant, parfois il faut pouvoir faire des compromis pour avancer
  • s'informer : ne pas avoir de regard extérieur requiert d'aller chercher de l'information autant que possible, pour enrichir sa pratique. BM l'a très bien dit plus haut
  • rester honnête sur son parcours : être capable de s'évaluer et de se critiquer (sans se décourager !), et aussi voir lorsqu'on a peut-être besoin d'un coup de pouce pour passer à l'étape suivante (j'y reviens : un prof)
Il est important de se rappeler qu'en musique (comme dans tout apprentissage), on n'avance pas de manière linéaire, mais par pallier. La gestion de la période "stagnante" est pour moi l'une des principales difficultés lorsqu'on est seul.
"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3262
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: apprendre seul le piano

Message par bach_addict » mer. 17 oct., 2012 12:48

_Julien_ a écrit :Il est important de se rappeler qu'en musique (comme dans tout apprentissage), on n'avance pas de manière linéaire, mais par pallier.
ça serait nuancer selon qu'on a un bon prof, ou pas. Dès qu'une stagnation apparaît, un bon prof la détecte et donne les éléments de technique ou de méthode pour continuer à progresser. Bon après les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, et tout le monde atteint son maximum un jour, mais je crois que pendant un certain nombre d'années, avec un bon prof, la progression devrait être plutôt régulière...
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Avatar du membre
_Julien_
Messages : 795
Enregistré le : mar. 14 févr., 2012 11:40
Mon piano : W. Hoffmann V.120

Re: apprendre seul le piano

Message par _Julien_ » mer. 17 oct., 2012 13:20

bach_addict a écrit :
_Julien_ a écrit :Il est important de se rappeler qu'en musique (comme dans tout apprentissage), on n'avance pas de manière linéaire, mais par pallier.
ça serait nuancer selon qu'on a un bon prof, ou pas. Dès qu'une stagnation apparaît, un bon prof la détecte et donne les éléments de technique ou de méthode pour continuer à progresser. Bon après les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, et tout le monde atteint son maximum un jour, mais je crois que pendant un certain nombre d'années, avec un bon prof, la progression devrait être plutôt régulière...
Dans mon esprit les pallers ne sont pas plats (comment ça c'est pas logique ?). L'élève progresse toujours un peu en permanence, et parfois la courbe de progression s'accélère. Dans les moments d'accélération, c'est grisant. Le reste du temps, il peut y avoir un risque pour la motivation, surtout sans professeur.
"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6147
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: apprendre seul le piano

Message par BM607 » mer. 17 oct., 2012 14:23

Dans de nombreux domaines en particulier liés aux activités motrices (il y a un peu de muscles qui interviennent pour jouer au piano même s'il n'y a pas que celà loin de là) il est bien connu qu'on progresse mieux par paliers, voire même en régressant avant de monter plus haut (on parle de surcompensation).
Exemple "visuel" dans un domaine que je connais bien (physiologie du sport) :

Image
Ceci est valable pour de nombreux types de sollicitations (pas seulement la force ou la vitesse musculaire, mais aussi endurance, précision, etc...)

Je ne me prononcerais pas avec certitude pour le piano (je ne connais pas d'études scientifiques sur ce point précis, mais il en existe peut-être) mais j'ai constaté comme je l'ai lu ici pour nombre d'entre nous que parfois j'avais l'impression de ne plus avancer puis ensuite ça se débloquait.

BM
“Il y a deux sortes de journalistes : les honnêtes, compétents, au chômage, et les autres” - Anonyme

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: apprendre seul le piano

Message par Lavie » mer. 17 oct., 2012 14:55

je l'ai lu ici pour nombre d'entre nous que parfois j'avais l'impression de ne plus avancer puis ensuite ça se débloquait.
Tout à fait... avec le temps, on en arrive même à voir arriver ces moments plaisir, sachant que ça annonce un saut vers l'avant....

À ne pas confondre avec le "blocage" créatif (syndrome de la page blanche) qui lui n'a pas de durée déterminée.
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3262
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: apprendre seul le piano

Message par bach_addict » mer. 17 oct., 2012 15:07

avant qu'on ait suffisamment d'études scientifiques sur le piano on risque d'attendre longtemps... :wink: donc je livre simplement une expérience personnelle assez fréquente : je peux être bloqué sur un passage pendant plusieurs jours (au hasard : réalisation d'un trille, puisque c'est l'exemple le plus récent) et il suffit d'un cours pour que le prof pointe du doigt le problème et propose une solution d'apprentissage plus efficace qui règle la question une bonne fois pour toute. En l'absence de prof, la difficulté aurait été résolue en un temps a priori aléatoire, peut être après 1h de travail, peut être 10, peut être jamais. Donc pas besoin de statistiques sur 1000 pianistes pour conclure que je vais finir mon morceau plus vite que si je travaillais tout seul. Quant au niveau de qualité final, sans prétendre atteindre des sommets, je pense que sans prof, ça serait bien pire.
Après il y aura un jour où mon prof ne pourra plus rien pour moi, j'en suis conscient, et là je pense que je serai à nouveau soumis à cette loi des paliers de progression qu'on trouve en sport. Mais dans mon cas il y a de la marge avant que ça arrive, et comme je ne tiens pas à redécouvrir la roue et le feu par moi-même...
mais bon le sujet n'étant pas pour ou contre l'auto apprentissage, je ne vais pas insister lourdement.

note bene : on doit pouvoir démontrer que tant que la période entre deux cours est inférieure à la durée moyenne de résolution d'un problème technique, alors il est plus efficace de prendre des cours. bon courage pour estimer cette durée moyenne :mrgreen: je soupçonne en plus cette variable aléatoire d'être non bornée donc peut être que la moyenne ne peut même pas être définie...
donc concrètement si je prends des cours tous les 7j mais si je sais résoudre tous mes problèmes techniques en une durée inférieure, je n'ai a priori pas besoin de prendre de cours. Le problème étant les points durs insolubles même dans le travail le plus acharné, qui ne manquent pas d'arriver...
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Répondre