L'avenir de la musique classique

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2705
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Jacques Béziat »

Pour continuer sur ce thème, je crois que la musique classique (englobons le baroque) a connu un essor extraordinaire qui ne se reproduira pas.
D'autres formes musicales, d'autres instruments, pourquoi pas, existeront, mais je commence à croire que le piano, par exemple, restera à jamais attaché aux XIX, XX, et début du XXIème siècles, même si utilisable au-delà pour de nouvelles compositions ponctuelles, ou pour le jazz.

La persistance de la musique classique, donc son avenir, avec les instruments classiques que nous connaissons, n'existera plus que pour interpréter ce qui a déjà été composé, sauf compos ponctuelles (films, évènements).

Je pense que le flûtiste, le violoniste, le pianiste, l'organiste, le violoncelliste, l'hautboïste, sera, comme il l'est déjà finalement, le conservateur, le témoin heureux d'un passé considérable mais révolu, comme le conservateur des châteaux et cathédrales, des peintures, des bibliothèques, un bien inestimable ancien mais continuant de donner joie à la population.

La musique concrète, contemporaine, peut s'affranchir des instruments traditionnels, ces derniers ont été conçus pour une époque sans électricité, sans électronique, sans reproduction sonore.

Pour le jazz, autre sujet, le problème, si problème il y a, risque d'être plus tendu, le jazz peut se marginaliser davantage à cause d'une ancienneté et surtout d'une existence infiniment moins longue que la musique classique/baroque qui s'étend sur 400 ans.

Enfin, c'est une réflexion à chaud que je vous livre, je peux me tromper. 8)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
bernard
Messages : 3142
Enregistré le : mer. 27 oct., 2004 20:09
Mon piano : Kawai VPC1 Pianoteq 6
Localisation : Var est

Re: L'avenir de la musique classique

Message par bernard »

la musique classique/baroque qui s'étend sur 400 ans.
si on veut pinailler on divise en trois périodes , baroque début 17 eme siècle , classique milieu 18 eme siècle et romantisme début 19eme siècle
en gros 300 ans entre Monteverdi et Debussy
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2705
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Jacques Béziat »

bernard a écrit : sam. 15 août, 2020 15:07
la musique classique/baroque qui s'étend sur 400 ans.
si on veut pinailler on divise en trois périodes , baroque début 17 eme siècle , classique milieu 18 eme siècle et romantisme début 19eme siècle
en gros 300 ans entre Monteverdi et Debussy
Oui, mais si on part d'un peu avant Monteverdi, et qu'on ajoute tout Ravel, Rachma, Strawinski, Messiaen, on se rapproche vite des 400 ans. :wink:

Mais sinon, oui, si on estime que la musique classique commence avec la polyphonie (période Renaissance et baroque), et s'arrête avec la musique atonale, concrète/contemporaine, on est sur une période d'évolution s'étalant entre 300 et 350 ans.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
bernard
Messages : 3142
Enregistré le : mer. 27 oct., 2004 20:09
Mon piano : Kawai VPC1 Pianoteq 6
Localisation : Var est

Re: L'avenir de la musique classique

Message par bernard »

c'est vrai que la découpe en tranches n'a pas vraiment d'intérêt on peut partir des premières polyphonies, essentiellement religieuses, à partir du IX eme siècle jusqu'au XIV eme, puis la Renaissance etc etc pour finir avec LIgeti, ça fait 1000 ans de musique :D
ce qui est intéressant c'est de voir que les périodes sont de plus en plus courtes 4 siècles pour la musique médiévale, deux pour la renaissance, un peu moins pour la période baroque, encore mois pour classique et romantique, et on arrive au 20eme siècle où ça part dans tous les sens.
après à chacun de trouver son bonheur.
Solfège
Messages : 387
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Solfège »

Chaque époque à son intérêt et je suis tout à fait d'accord avec Bernard lorsqu'il dit que finalement il y en a pour tous les goûts. Ce qui fait que chaque époque a ses partisans et cela permet de préserver ce patrimoine musical dans le temps. Le jazz n'est pas à négliger aussi car certains compositeurs comme Debussy Ravel Satie ont très introduit très tôt des accords ou des mélodies à connotation jazz et beaucoup de jazzmen font référence à la musique classique. Keith Jarrett a interprété les préludes et fugues du clavier bien tempéré également. Mais il est vrai que la création d'œuvre classique est en panne à moins qu'un génie apparaisse un jour. Il faut dire aussi que les compositeurs classiques sont tous allés très loin dans leur recherche. Bach en est un exemple et il y en a d'autres. Donc pour l'instant comme pour les monuments historiques entretenons ce patrimoine et continuons à le faire vivre. Ça sera déjà une bonne chose. Salutations musicales.
Avatar du membre
Cripure
Messages : 40
Enregistré le : dim. 01 déc., 2019 14:38
Mon piano : Schimmel
Localisation : Belgique

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Cripure »

Bien, je tenais à vous remerciez pour vos avis éclairés, ce fut un plaisir de vous lire. Merci d'avoir répondu à mes questions, j'ai pu nourrir ma réflexion d'autres points de vue.
« Il faut travailler, rien que travailler. Et il faut avoir patience ! » Rainer Maria Rilke
roulroul2
Messages : 317
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

Radioclassique.fr :
Avec une audience en hausse de +4% par rapport à janvier-mars 2018 et plus d’un million d’auditeurs chaque jour, Radio Classique confirme ses choix éditoriaux et sa nouvelle grille lancée à la rentrée marquée par l’arrivée de Franck Ferrand (9h-9h30 et 14h-14h30), Laurence Ferrari (12h-14h) et Pauline Lambert (14h30-17h). La radio affiche une audience cumulée de 2% ainsi qu’une part d’audience de 1,7%

Diapasonmag.fr :
La croissance du classique, en streaming ou téléchargement, trouve aussi des explications techniques. Qobuz en pointe, désormais toutes les plateformes proposent des offres « hi-fi » ou « qualité CD ». Certains mélomanes exigeants, qui ne voulaient pas entendre parler de MP3, ont doucement mais sûrement passé le cap à la faveur du confinement. Déjà dotés de bons systèmes, ce temps passé à la maison leur a permis de consulter les catalogues pléthoriques des différentes plateformes et sans doute constater qu'un fichier FLAC 24 bits peut se révéler encore meilleur que le CD adoré.
C'était pendant le confinement, mais quand même...
Articles pêchés sur le net. D'autres articles sont tout de même plus pessimistes, argumentant un certain "vieillissement" du public, et un coté un peu "coincé". Personnellement, je n'y crois pas une seconde, car y a largement de la place pour tous les genres.
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2484
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: L'avenir de la musique classique

Message par floyer »

Techniquement, un fichier FLAC 24bits est supérieur à la qualité CD.

Toutefois, j’ai lu un article au sujet d’un test en double aveugle concernant la capacité à reconnaître la différence entre un Super Audio CD, et le même son dégradé en qualité CD, les résultats étaient proches de 50%, score que l’on obtient en répondant au hasard.

http://drewdaniels.com/audible.pdf

Du coup, je suis assez dubitatif concernant l’intérêt d’un streaming « mieux que la qualité CD » par rapport à la qualité CD. (Je ne parle pas de MP3).
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2705
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Jacques Béziat »

roulroul2 a écrit : dim. 16 août, 2020 22:09 Radioclassique.fr :
Avec une audience en hausse de +4% par rapport à janvier-mars 2018 et plus d’un million d’auditeurs chaque jour, Radio Classique confirme ses choix éditoriaux et sa nouvelle grille lancée à la rentrée marquée par l’arrivée de Franck Ferrand (9h-9h30 et 14h-14h30), Laurence Ferrari (12h-14h) et Pauline Lambert (14h30-17h). La radio affiche une audience cumulée de 2% ainsi qu’une part d’audience de 1,7%

Diapasonmag.fr :
La croissance du classique, en streaming ou téléchargement, trouve aussi des explications techniques. Qobuz en pointe, désormais toutes les plateformes proposent des offres « hi-fi » ou « qualité CD ». Certains mélomanes exigeants, qui ne voulaient pas entendre parler de MP3, ont doucement mais sûrement passé le cap à la faveur du confinement. Déjà dotés de bons systèmes, ce temps passé à la maison leur a permis de consulter les catalogues pléthoriques des différentes plateformes et sans doute constater qu'un fichier FLAC 24 bits peut se révéler encore meilleur que le CD adoré.
C'était pendant le confinement, mais quand même...
Articles pêchés sur le net. D'autres articles sont tout de même plus pessimistes, argumentant un certain "vieillissement" du public, et un coté un peu "coincé". Personnellement, je n'y crois pas une seconde, car y a largement de la place pour tous les genres.
Il faut dire que l'offre en variétés s'essouffle, il me semble que là aussi il y a un ralentissement de l'engouement, au point qu'on peut se demander si certains n'ont pas envie de franchir le Rubicon et accoster sur la rive Classique.
Le vieillissement du public classique, j'entends cette rengaine depuis que je suis gamin, et j'ai 64 ans, ce qui permet de me faire rire dans ma barbe (que je n'ai pas). Ce qui prouve qu'il y a bien un renouvellement du public, même s'il reste relativement âgé.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Solfège
Messages : 387
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Solfège »

Ce serait plutôt la bonne variété qui s'essouffle car il y a eu une époque où il y avait de très bonnes orchestrations avec des orchestres digne de ce nom René Coll par exemple c'est l'orchestre qui me vient à l'esprit car il y en avait d'autres et les chanteurs de l'époque n'hésitaient pas à s'entourer de bons musiciens et quelque soit le style. Maintenant c'est l'électronique qui a pris le dessus et qui a enlevé tout le charme à cette variété là. On s'éloigne du classique mais lorsqu'on voit l'évolution ce n'est pas étonnant que les gens reviennent au classique et prennent peut être aussi du plaisir à réécouter de la bonne variété. Ce que je dis là est un ressenti personnel car avec la musique classique j'aime bien écouter certains classiques de la variété où de bonnes orchestrations de jazz. Après tous les goûts sont heureusement dans la nature !
Avatar du membre
quazart
Messages : 2949
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: L'avenir de la musique classique

Message par quazart »

Le propre de la variété - du moins de nos jours et pour le peu que j'entends par bribes - est de ne pas être varié, titres et chanteurs me semblent totalement interchangeables, en contradiction totale avec leurs discours qui met en avant l'originalité....

Il est normal qu'un genre finisse par s'essouffler, la musique tonale ne permet pas de varier à l'infini.
L'imagination des compositeurs n'arrange rien...
roulroul2
Messages : 317
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

Il faut dire que l'offre en variétés s'essouffle, il me semble que là aussi il y a un ralentissement de l'engouement, au point qu'on peut se demander si certains n'ont pas envie de franchir le Rubicon et accoster sur la rive Classique.
Très interressant : encore une fois, je ne fais pas de mon cas une généralité, mais j' ai l'impression d'avoir fait le tour du pop rock variété, français ou anglo-américain. Les groupes chant/basse/guitare/batterie/clavier ( Ah,les fameux Yamaha DX7....), je ne les renie pas, mais j'ai le sentiment qu'il n'y plus rien a explorer. D’où peut être une ouverture vers le jazz, la variété a beaux textes avec de l' expression ( autre chose que amour et toujours...) et bien sur un catalogue immense de classique a découvrir. C'est un peu comme un iceberg : je n'ai vu que la partie émergée de Mozart, Beethoven et des trucs connus. Mais ca doit obligatoirement correspondre a une démarche volontaire, une certaine maturité musicale, une envie, je suis certain que si on m'avait forcé la main, j'aurais trouvé ça chiant, a coup sur.
Parfois, je me demande ce qu'une éventuelle nouveauté pourrait apporter de bien, de positif au classique.
Prenons un produit de prestige, de tradition, au hasard : une bouteille de champagne. Faisons la évoluer, changeons la forme de la bouteille,
de l' étiquette, ajoutons des saveurs fruitées, vous aurez peut être mis un produit au gout du jour question marketing , mais au final, vous n'aurez réussi qu'a saboter un produit d'exception, de fête, d'une certaine classe et qui s'exporte partout. C'est un peu sans doute ce qui risquerait d'arriver a la musique classique en voulant la bidouiller.
Géphil
Messages : 302
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Géphil »

roulroul2 a écrit : lun. 17 août, 2020 15:08 ...
Parfois, je me demande ce qu'une éventuelle nouveauté pourrait apporter de bien, de positif au classique.
Prenons un produit de prestige, de tradition, au hasard : une bouteille de champagne. Faisons la évoluer, changeons la forme de la bouteille,
de l' étiquette, ajoutons des saveurs fruitées, vous aurez peut être mis un produit au gout du jour question marketing , mais au final, vous n'aurez réussi qu'a saboter un produit d'exception, de fête, d'une certaine classe et qui s'exporte partout. C'est un peu sans doute ce qui risquerait d'arriver a la musique classique en voulant la bidouiller.
Je pense qu'on est et qu'on sera longtemps surpris par les évolutions de la musique classique. Il faut pour cela regarder au-delà de nos terres.

Un exemple :

Tōru Takemitsu est un compositeur japonais qui a étudié la musique classique (https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C5%8Dru_Takemitsu)

et il a composé ça :
https://www.youtube.com/watch?v=6I6FZsCfUn0

et aussi ça :
https://www.youtube.com/watch?v=Wt7fcUOnqUo

et ça (musique de film) :
https://www.youtube.com/watch?v=A5S3v2Qrx4I

De même que la musique africaine et la musique classique ont donné le jour au jazz (un bel enfant ma foi) d'autres accouplements peuvent produire de l'inouï.

Et regardez en Inde, en Amérique latine, en Afrique, dans les pays arabes... Je pense que ces mélanges, comme pour la reproduction des êtres vivants, peuvent produire des formes imprévisibles et de toute beauté.

La musique classique y perdra sûrement de sa pureté, mais la pureté ne mène a rien*….

* jeu de mots pourri
Géphil
Messages : 302
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Géphil »

Peut-être encore plus illustratif de ce que je cherchais à dire dans mon précédent message :
https://www.youtube.com/watch?v=kWipy3Q6gAI
Avatar du membre
quazart
Messages : 2949
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: L'avenir de la musique classique

Message par quazart »

Géphil a écrit : lun. 17 août, 2020 17:21 La musique classique y perdra sûrement de sa pureté, mais la pureté ne mène a rien*….
De la même veine : "Quel avenir pour la musique africaine ? On y voit rien !"
:arrow:
:-& :-& :-&
Avatar du membre
Cripure
Messages : 40
Enregistré le : dim. 01 déc., 2019 14:38
Mon piano : Schimmel
Localisation : Belgique

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Cripure »

De même que la musique africaine et la musique classique ont donné le jour au jazz (un bel enfant ma foi) d'autres accouplements peuvent produire de l'inouï.

Et regardez en Inde, en Amérique latine, en Afrique, dans les pays arabes... Je pense que ces mélanges, comme pour la reproduction des êtres vivants, peuvent produire des formes imprévisibles et de toute beauté.

La musique classique y perdra sûrement de sa pureté, mais la pureté ne mène a rien*….
Je suis sceptique sur cette tendance à vouloir aller chercher ailleurs ce qui nous fait défaut ici. Je ne suis pas convaincu que nos esprits et nos sensibilités occidentales soient très réceptives à des sonorités provenant d'extrême orient ou d'Afrique. Cela n'engage que moi, mais je pense que ce serait admettre que la musique occidentale n'a plus rien à offrir et qu'elle doit maintenant mourir en se mêlant aux autres. Même si la musique classique appartient à l'ensemble de l'humanité, son berceau premier reste l'Occident, et même l'Europe au sens plus précis, et personnellement je considère comme évident que c'est d'ici que doivent naître les musiques de l'avenir. L'exotisme n'est intéressant que quand il sert un propos donné, c'est vrai en musique comme en peinture, en littérature, etc., pas quand il doit venir à la rescousse d'un genre qui s'essouffle.
« Il faut travailler, rien que travailler. Et il faut avoir patience ! » Rainer Maria Rilke
Avatar du membre
quazart
Messages : 2949
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: L'avenir de la musique classique

Message par quazart »

Cela n'engage pas que toi !
De l'aveu même de certains artistes extrême-orientaux, c'est la pauvreté de leur univers musical traditionnel qui les pousse vers un art beaucoup plus riche, abouti et surtout auquel ils sont sensibles, ce qui est confirmé pas le nombre impressionnant d'artistes de très haut niveau qui s'approprient la musique classique occidentale avec bonheur. Et qui prouve l'universalité de "notre" musique.
Je connais très mal la musique classique du XXè siècle, j'ignore si Debussy a fait des émules en allant puiser des sources (occasionnelles) en Chine ou au Japon. J'ai du mal à imaginer une branche hybride.
En ce qui concerne l'art africain, l'hybridation a déjà très bien réussi en donnant naissance au jazz, Ca me semble plus naturel dans la mesure où l'art africain repose essentiellement sur des rythmes, l'association avec l'harmonie européenne était plus simple à mettre en place.
Et le jazz lui-même a fait des petits...
Avatar du membre
lullablue
Messages : 122
Enregistré le : lun. 12 août, 2019 14:58
Mon piano : Samick js042

Re: L'avenir de la musique classique

Message par lullablue »

j'ai lu toutes vos reponses,
certaines m'ont un peu attristées car j'ai l'impression que vous ne voyez pas l'avenir.
certes, la musique classique n'existe plus, mais il y a toujours des compositeurs de talents.
ok, vous n'aimez pas la musique atonale, pourtant, il existe de très beaux morceaux (et pas si faciles que cela à interprêter)
ludovico einaudi (grâce à lui si j'aime la musique et le piano)
https://www.youtube.com/watch?v=94-PAIMDhaQ

https://www.youtube.com/watch?v=94-PAIMDhaQ

sans oublier Run... et regardez le nombre de vues et de concerts....

un autre que j'aime beaucoup, Olafur Arnalds
happiness does not wait : :wink:
https://www.youtube.com/watch?v=94-PAIMDhaQ

idem, des concerts, des musiques, des orchestres.
alors, certes, ce n'est pas de la musique classique dans le sens que vous l'entendez, mais la musique est vivante, elle change, elle évolue sans cesse. je ne crois pas qu'on en fasse le tour un jour :)
roulroul2
Messages : 317
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: L'avenir de la musique classique

Message par roulroul2 »

la musique classique n'existe plus
Avec un catalogue immense ?
Avatar du membre
Cripure
Messages : 40
Enregistré le : dim. 01 déc., 2019 14:38
Mon piano : Schimmel
Localisation : Belgique

Re: L'avenir de la musique classique

Message par Cripure »

j'ai lu toutes vos reponses,
certaines m'ont un peu attristées car j'ai l'impression que vous ne voyez pas l'avenir.
certes, la musique classique n'existe plus, mais il y a toujours des compositeurs de talents.
ok, vous n'aimez pas la musique atonale, pourtant, il existe de très beaux morceaux (et pas si faciles que cela à interprêter)
ludovico einaudi (grâce à lui si j'aime la musique et le piano)
Bien sûr que c'est joli et agréable à l'oreille Einaudi, mais personnellement ce genre de musique ne parvient à me faire entrevoir autant de choses que ce que nos compositeurs chéris nous généreusement (miraculeusement ?) laissé. Quand j'écoute Einaudi, j'ai le sentiment d'une musique charmante mais sans réel enjeu, c'est beau mais ensuite ? Et de manière générale, qu'une œuvre soit belle n'est pas suffisant pour qu'elle s'inscrive dans la tradition classique tout comme une bonne histoire seule ne suffit pas à faire un grand roman, et c'est là qu'est la racine de l'art à mon sens : il faut qu'il y ait cet autre chose en plus, il faut pouvoir écouter la musique/lire le ivre comme on ouvre une fenêtre sur le monde ou sur son monde intérieur, et cela manque à l'art actuel malheureusement.
roulroul2 a écrit : mar. 18 août, 2020 19:31
la musique classique n'existe plus
Avec un catalogue immense ?
La production est plus ou moins figée, ça c'est indéniable.
« Il faut travailler, rien que travailler. Et il faut avoir patience ! » Rainer Maria Rilke
Répondre