Vos derniers concerts...

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Christof
Messages : 4372
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof »

Concert de Fred Hersch en piano solo, au bal Blomet, le 25 juin 2021

Image
Fred Hersch, jouant "Valentine"

Compte-rendu du concert ici.
Bastien
Messages : 497
Enregistré le : lun. 09 oct., 2017 18:48
Mon piano : W.Hoffmann 104 Langlau
Localisation : Lille

Re: Vos derniers concerts...

Message par Bastien »

Alexandra Dovgan au Lille Piano Festival dans le concerto n.2 de Beethoven : Je suis cette jeune artiste depuis quelques temps maintenant et j'étais surexcité à l'idée de la voir enfin "en vrai". J'ai simplement été bouleversé. Alexandra fait preuve d'une telle intensité et d'une telle sensibilité dans son jeu qu'au bout de quelques notes j'ai été saisi par l'émotion. Chaque attaque, chaque phrase, chaque subtile inflexion de son jeu, tout ceci nous apparaît si naturel, si pur, qu'une espèce de sort merveilleux semble exercer son influence sur votre âme et votre coeur. Je n'ai jamais ressenti ceci dans un concert de piano. Cette jeune fille est venue sur terre pour apporter la Musique.

Image

Le lendemain, Mikhaïl Bouzine, également au Lille Piano festival dans un programme ayant pour thème l'enlèvement d'Europe avec des oeuvres de Loewe (romantique), plusieurs Scriabine tardifs, Staud (contemporain), Chopin, Kalkbrenner (romantique), Stockhausen et enfin Liszt. L'artiste fait son entrée en scène, sort toutes les partitions en miniatures et pendant 5 bonnes minutes tentera de les faire tenir correctement et dans tous les sens sur le pupitre du magnifique CFX qui trône dans la salle du Conservatoire. Certains s'amusent de ce petit sketch, d'autres, agacés, soufflent. La représentation théâtrale a déjà commencé. Finalement la plupart des feuillets finiront par terre tandis que le pianiste débute la Mazeppa de Loewe de manière tonitruante et enchaînera toutes les oeuvres du programme...sans pause ! Mais en revanche avec beaucoup de poses, de gestes théâtraux, de contorsions reptiliennes. Le public, plus que déstabilisé par tout ceci, se trouvera comme un peu prisonnier des choix extrêmes de l'artiste, ou Chopin ressemble un peu à Webern et ou les pièces s'enchaînent en fait paradoxalement tout à fait naturellement, preuve d'un concert construit très méticuleusement, et le pianiste se jouant de toutes les difficultés de ce programme audacieux, mais dans une tension extrême tout le long, jusqu'a la Mazeppa finale, celle de Liszt, ou le pianiste, en nage, délivre une interprétation absolument fracassante et dantesque. Mon amie à la fin du concert : "j'ai l'impression d'être passée dans une machine à laver". Standing ovation finale, un concert exceptionnel pour un pianiste hors normes. Je vous recommande sa chaîne Youtube (vous devez absolument écouter la cadence qu'il a composé pour le 4ème concerto de Beethoven)

Image
Répondre