Duo-Art

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 26 oct., 2019 10:27

piano bien tempéré a écrit :
mar. 22 oct., 2019 21:35
Allez une info pour peut-être aider …
Bon ben ça aide pas … :lol:

Rapsodie hongroise de Liszt . Voir page 47 pour ceux qui débarquent ...

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 26 oct., 2019 10:35

Re- Zey Confrey joue Gershwin sur système Ampico . Video 2019

https://www.youtube.com/watch?v=CI1fSHY6cpc

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 28 oct., 2019 13:41

Pauline Alpert sur système duo-art . Piano Weber . Enregistrement de 1931 .

https://www.youtube.com/watch?v=axcqJsPYeMM

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 28 oct., 2019 13:44

Quatre mains sur Weber Duo-Art .

https://www.youtube.com/watch?v=CHQkN7P3294

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10355
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Duo-Art

Message par jean-séb » lun. 28 oct., 2019 17:21

Musique bien joyeuse en tout cas. C'est vraiment agréable.

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 28 oct., 2019 20:21

On reste dans la gaité . Années folles ! Système Welte , 1922

https://www.youtube.com/watch?v=AZIVCf9i6H0

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » mer. 30 oct., 2019 22:28

Musique roborative … Je vois Fred Astaire danser là-dessus avec sa sœur Adèle ou Ginger Rogers 8)

https://www.youtube.com/watch?v=2Ms6lpX5jK4
Modifié en dernier par piano bien tempéré le mer. 30 oct., 2019 22:43, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » mer. 30 oct., 2019 22:36

Enregistré en 1926 . Toujours système Welte

https://www.youtube.com/watch?v=Ua3KyvJzxDE

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 01 nov., 2019 21:50

Travaux du jour (aprem seulement) …

Après avoir réglé les transmissions des expressions manuelles basses et dessus nous avons projeté de remettre en place la mécanique pour une vérification des cotes des tiges et poussoir de touche entre dessous de touche et supports , sous plateau de clavier , du sommier de notes … Seulement il a fallu démonter le levier à bouton rotatif (expression manuelle dessus et vitesse du rouleau) dont la saillie empêchait le retrait du châssis de clavier … Faire et défaire …
Les cotes trouvées étaient suffisamment proches des préréglages passés pour nous décider à faire les réglages définitifs , sommier remonté sous le piano , des poussoirs de touche liés aux soufflets moteurs de note …. La dureté extrême des écrous de cuir nous a fait renoncer ce jour (toujours le risque d'efforts latéraux excessifs pouvant éreinter les charnières des soufflets) … de fait le sommier n'a pas quitté l'établi … Demain reperçage des écrous pour libérer un peu de friction , trop forte en l'état … Soit 264 écrous … #-o Faire et défaire … :|

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 02 nov., 2019 20:19

Tube popularisé par Marilyn .

https://www.youtube.com/watch?v=2xS0W1CQpTE

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 02 nov., 2019 22:53

piano bien tempéré a écrit :
dim. 20 oct., 2019 12:46
Sous la petite porte basculante du piano se trouvent 5 petits leviers de gauche à droite :

- Expression manuelle basses
- commande manuelle themodist basse et aigu (deux leviers superposés)
- Un levier avec bouton rotatif pour vitesse rouleau et expression dessus (le bouton pour l'expression et le levier avec déplacement gauche-droite sur roulette svp (luxe !) évoluant sur une barre garnie du cuir fin sous le plateau de clavier .
- Un levier "play-re-roll"
- Un levier "on-off" pour le moteur de la pompe (seul l'arrêt est automatique sur ce modèle de 1917)
Oups … en réalité le levier tout à gauche est pour la régulation manuelle des hautes pressions quand le thémodist est activé (basses ou dessus )… Le bouton rotatif fixé sur le même levier que le tempo est lui réservé aux pressions basses , themodist inactif . Ce pourquoi , sur ce modèle , la position extrême (bouton tourné à fond) déclenche ensembles les deux cotés du thémodist (basses et dessus) . Le tout avec le système mis en mode "88 notes"

Nous cherchions depuis quelques temps l'usage d'une soupape (n'apparait sur aucun plan !) , sous le piano , recouvrant deux trous d'un diamètre réservé aux signaux primaires du système (notes , commandes thémodist , pédales …) .
Les photos disponibles , faites avant démontage , ne permettaient pas de suivre le trajet final des vieux tubulaires branchés sur les raccords laiton de cette soupape …
Après analyse des commandes mécaniques (avec biellettes articulées et même joint homocinétique !!) https://fr.wikipedia.org/wiki/Joint_de_transmission
fixées sur le bouton rotatif , cette soupape est bien destinée aux côtés basse ET dessus du themodist . De fait , sur les deux relais primaires fixés à coté de la boite de lecture , aboutissent trois possibilité de commande donc raccords intermédiaires en T sur le trajets de tubulaires correspondants :

- les deux trous de la flûte de pan de lecture affectés au côtés basses et dessus du themodist
- les deux soupapes des leviers manuels superposés (ceux à faible débattement latéral)
- la soupape à deux trous commandée par le bouton rotatif en fin de course (pression maxi)

Soit six tubulaires pour deux relais primaires #-o

On a encore appris quelque chose sur ce bazar :|

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 03 nov., 2019 20:39

piano bien tempéré a écrit :
sam. 02 nov., 2019 22:53
De fait , sur les deux relais primaires fixés à coté de la boite de lecture , aboutissent trois possibilité de commande donc raccords intermédiaires en T sur le trajets de tubulaires correspondants :
Soit six tubulaires pour deux relais primaires
On a bien retrouvé , dans les boites de conservation des pièces démontées , 3 raccords laiton en T + un pour le déclenchement d'un étage supplémentaire d'accordéon lorsque la pédale douce est activée … En fait sourdine ou levée de marteau . Donc on est dans la bonne direction … 8)

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 08 nov., 2019 23:31

Travaux de samedi dernier :
Comme prévu démontage de tous les écrous des tiges poussoirs des leviers moteurs de note du sommier , ré alésage et remontage … Fastidieux … Mais il fallait .

Dimanche : remontage du sommier sous le piano … à priori facile … Et bien non … Le sommier n'est pas très lourd mais encombrant (voir les proportions sur la dernière vidéo mise en ligne page 47 du fil) . Plusieurs essais préliminaires pour introduire les pilotes dans les rainures pratiquées dans le plateau de clavier furent vains … de biais , latéralement ou avant-arrière , rien à faire ! D'autant qu'il fallait engager en même temps le côté droit du sommier dans une encoche pratiquée dans le pied droit du piano … Impossible .
Il faut préciser que le piano est arrivé chez le propriétaire avec le sommier déjà démonté … Celui qui l'avait démonté il a des années n'étant pas là pour nous briefer …

J'ai vu dans les yeux du propriétaire que le démontage du pied droit lui semblait "pensum" and very dangerous :mrgreen: piano very very heavy. Et bien avec du mal je l'ai un peu forcé en poussant à la roue : le piano été levé de quelques centimètres avec un vérin (de 3 tonnes :lol: ) et des cales (j'avais tenté , avant , de lever le piano "à l'os" … tiens ? il est cloué au sol … :mrgreen: ) La lyre étant remise en place fut calée lorsque le vérin a fait son œuvre : le piano ne pouvait plus tomber avec ces deux soutiens . Le pied une fois enlevé le sommier , placé sur un chariot bas à roulette a été levé verticalement et bien droit au moyen de cales empilées et a pris sa place sans soucis fixé par six vis (3 de chaque côté sur les oreilles des flasques métalliques du sommier) … Epique et folklorique cette journée ...Bon le sommier est en place c'est le principal et le pied du piano remonté :wink:
Demain réglage définitif des poussoirs … :wink:

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 10 nov., 2019 11:57

Travaux d'hier :

Comme prévu réglage des poussoirs de note . Assez facile : les écrous ayant été réalésés ils se sont laissé faire sans trop de sueur . Avec un dossier de coussins dans le dos (on ne peut pas se mettre vraiment assis sous le piano) j'étais sous le piano pour dans un premier temps régler la mise en contact des poussoirs avec la garniture arrière du dessous des touches tandis que le propriétaire guettait le moindre mouvement à la montée et à la descente de touche . Je pouvais percevoir le jeu entre le pilote et la touche quand il y en avait , mais pas la levée éventuelle de la touche . Au final cette méthode s'est avéré assez rapide (176 écrous à régler tout de même :wink: ) Après une re-vérification générale des contacts on s'est attaqué aux écrous de limitation de course (88 , ceux qui viennent en butée sur le râtelier de guidage des tiges de poussoir) :

On lève le soufflet de note avec mise en butée de l'écrou de tige sur le râtelier , le propriétaire appuie ensuite sur la touche et constate ou non si la touche est a fond sur sa mouche . Dans un deuxième temps , si le premier réglage est concluant il regarde si la touche est levée ou non sur sa pointe de balancier si oui : trop de course et ainsi de suite sur les 88 soufflets …

Pour une fois on a tenu les délais qu'on s'était fixés pour cette opération …

Ce jour relâche …

Vue sur les soufflets moteurs et les tiges poussoir d'un piano Stroud . https://www.youtube.com/watch?v=z-qODDANbF4

Sur ce modèle les écrous de butées de course sont en fait des pilotes à tige filetées fixés sur les doigts poussoirs des soufflets avec un feutre de butée par étage de soufflets

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 11 nov., 2019 23:26

Travaux du jour .

Le sommier a été ressorti pour fixer la planche aux capillaires qui avait été démontée pour faciliter l'accès aux écrous . Seulement ces fixations se font par le dessus donc impossibilité de remettre les vis correspondantes (5mm de place) sur les potences . Cette opération a été rondement menée : pas de tergiversation et le sommier a retrouvé sa place très rapidement , boostés par le précédant démontage .

Nous avons trouvé l'usage précis des raccords en T et les branchements sont devenus évidents après une petite demie heure d'observation des emplacements relatifs des soupapes sous le piano par rapport à deux gros raccords isolés aux milieu de la série de petit raccords destinés aux commandes de notes . La double soupape , pour les commandes manuelles du themodist basse et dessus , et la soupape à deux trous pour le déclanchement total du themodist par le bouton rotatif en fond de course , sont à l'aplomb des deux raccord isolés et placées de part et d'autre de la traverse en fonte . Celle-ci renforce longitudinalement le plateau de clavier , et sert aussi de fixation à la lyre .
De gauche à droite : 6 gros diamètres , une série de petits , puis de nouveau les deux gros isolés qui donc reçoivent les deux T inférieurs branchés ce jour et connectés au deux soupapes (sous plateau de clavier) . Deux T supérieurs (au dessus des touches) seront connectés quand on aura fini la mise au point de la mécanique (poids marteaux , etc …) et l'harmonisation (pas facile de travailler au dessus du bloc de lecture monté en place … le dos aie ! :wink: )

Les huit tubulaires de commande des accordéons ont été mis place et coupés de longueur , ainsi que les commandes ou alim de :
- Themodist (alim ) 2 tubulaires .
- Commande coupure moteur 1 tubulaire .
- Commande levier de blocage de pression pour le mode "88 notes" (pression minimale de base pouvant être réglée à la convenance de l'utilisateur) 1 tubulaire
- Commande pédale forté 1 tubulaire
- Alimentation de boite de relais du centrage de rouleau , 1 tubulaire , (prise sur la boite relais à deux pistons de la fermeture de trappe et coupure moteur) tubulaire le plus long de tout le système …
Cette boite est toujours alimentée dès que la pompe à vide est en action , soit en mode lecture ou en mode rembobinage . En rembobinage tout le système est désactivé sauf moteur de rouleau , centrage rouleau , relais de coupure moteur et relais trappe boite d'expression .

C'est tout pour ce jour
Modifié en dernier par piano bien tempéré le ven. 15 nov., 2019 23:41, modifié 9 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » mer. 13 nov., 2019 22:11

Document intéressant : Artis Woodehouse interviewant en Juillet 1990 le fils de Frank Milne , Alexander Milne 1913-2013 (mort centenaire contrairement à son père décédé assez jeune)

https://www.academia.edu/39939536/Recal ... l_Arranger

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 17 nov., 2019 22:58

Travaux d'hier …

Comme prévu nous nous sommes attaqué à l'égalisation , ou plus exactement la bonne progression des poids de marteaux . La mécanique complète avec clavier a été ramenée à l'atelier et placé sur un établi bien de niveau . Plusieurs essais nous ont renseigné sur les poids optimum des marteaux satisfaisants à des poids normaux de montée et de descente des touches 1 et 88 soit en gros 51 g-24g et 47-22 g … Les marteaux 1 à un peu plus de 10 g et 88 à 4,7 g satisfont au balancé des touches plombées sans modification .
A partir de ces deux extrêmes un graphique sur papier millimétré a été tracé avec les valeurs passant toutes par une ligne droite , de 10 g à 4,7 g .
En fin de séance 49 marteaux ont été pesés et allégés par enlèvement de matière (bois) , pour venir au poids indiqué par le graphique en fonction du N° de touche , comme suit :

- Taille en biais , sur l'épaisseur de marteau d'un seul côté , au moyen d'un gabarit sur la ponceuse à bande d'établi (le somment de la tête conserve son épaisseur !) ; on gagne environ entre 0,3 et 0,6 g .
- Creusement à la dremel du revers de la queue de marteau (très épaisse sur les nouveaux marteaux ) : 0,3 g à 0,4 g gagnés . Au final on retrouve les profils obtenus sur les anciens marteaux . Sur les nouveaux marteaux entre 1,2 et 0,7 g doivent être ôtés pour obtenir le poids indiqué par le graphique … La suite samedi prochain ….

Bonne nuit :wink:
Modifié en dernier par piano bien tempéré le mer. 20 nov., 2019 20:01, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 18 nov., 2019 21:50

Ravel sur Ampico joué par Moiseiwitsch enregistré en 1920 . Vidéo 2019

https://www.youtube.com/watch?v=n-w-ckAWGps
Modifié en dernier par piano bien tempéré le lun. 18 nov., 2019 22:26, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 18 nov., 2019 21:58

Un peu hors sujet . Instrument de 1914 :mrgreen: Gershwin

https://www.youtube.com/watch?v=e9ixxcbXkjM

Et pour ceux qui aiment la "country" :lol:

https://www.youtube.com/watch?v=nMEgvVbgUWE

piano bien tempéré
Messages : 3727
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 23 nov., 2019 20:38

Travaux du jour :

Comme prévu conclusion de la pesée des marteaux . Au global , mis à part quelques marteaux sur lesquels nous ne pouvions plus enlever de matière sont arrivés à 0,3 g près des valeurs de la courbe , tous les autres ont pus être mis au poids de la courbe . Ceci fait , cette régularité a mis en lumière de légères variation de serrage des axes de marteaux par pesée des touches … lesquels seront révisés demain .

En conclusion de cette journée nous avons réfléchis à la mise en service d'une barre de levée de marteaux qui n'existe que sur les modèles postérieurs à 1918 . La barre serra sous forme d'un fer rond de 6 mm de diamètre de toute la longueur de la mécanique passant évidemment sous les manches sans supprimer les coussins individuels des chevalets . L'espace libre entre les pilotes de réglage de l'ouverture de la mâchoire formée par le levier de répétition de chaque chevalets et le dessous des manches , avec une chasse bien réglée , est suffisant . Bien entendu la barre sera garni de cuir ou de feutre (on verra suivant critères de collage et d'efficacité anti bruit …) . L'articulation de la barre sera conçue comme les barres de repos de marteau pivotantes des modèles de piano nippon les plus connus , avec articulation sur des petits blocs en bois fixés sur chaque montant de la mécanique . Les vis de fixation des articulations de la barre de sostenuto seront mises à contribution …

Le plus épineux est de placer le levier pneumatique lequel , pour simplifier au maximum la transmission du mouvement , doit se placer sous le sommier de chevilles donc "coincé" entre le sommier et les boites de transmutation de 88 notes et duo-art . De fait le soufflet pneumatique moteur ne pourra dépasser 37 mm de large pour fonctionner sans être gêné d'avant-arrière . Sa longueur (la place le permet) sera de 200 mm . Mis à part ces dimensions ce soufflet moteur sera identique à celui (sera conservé !) qui actionne la sourdine avec une petite soupape latérale qui déclenche un étage d'accordéon : le 1 pour la sourdine , le deux pour la barre de levé des marteaux .

Le changement se fera par un tiroir qui distribuera l'aspiration tantôt vers le levier sourdine tantôt vers le levier de levée marteaux . Un petit levier fixé sur le tiroir , le tout placé sous le couvercle coiffant le bloc de lecture dans la partie gauche , pourra être manœuvré à la fantaisie de l'utilisateur :wink: . A la réflexion le propriétaire est satisfait de cette option . L'usage permanent de la sourdine lui réservera le sort de toute sourdine sur-employée : créneaux de châteaux forts assurés sur le feutre . C'est sans doute suite à ce destin inexorable que les sourdines feutre en guise de pédale douce ont été abandonnées après 1918 … :mrgreen:

La séance s'est terminée par le traçage de croquis pour réaliser et placer tout cet ensemble nouveau … En janvier 2020 !... Mais le piano fonctionnera avant , cadeau du père noël :wink:
Modifié en dernier par piano bien tempéré le sam. 23 nov., 2019 22:56, modifié 6 fois.

Répondre