Comment aborder la sonate de Liszt?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
xvol
Messages : 28
Enregistré le : mer. 14 août, 2019 10:52
Mon piano : Schimmel k122

Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par xvol »

Bonjour à tous!

J'espère que vous allez bien!
Comme le nom du post l'indique, je saute enfin le pas!
J'ai décidé de travailler cette oeuvre merveilleuse oeuvre qu'est la sonate de liszt.
J'avoue que j'ai longtemps hésité. J'avais adoré travailler Dante (obsédant comme musique vraiment) et obermann (la première partie que c'est wagnerien en terme de couleur :)) )des graves sublimes et un discours qui se chanterait tellement bien au violoncelle) ainsi que les deux légendes en ce qui concerne mon passé lisztien (la première pénible à travailler mais que c'est beau, presque impressionniste, la deuxième très solennelle, les éditions urtext mettent d'ailleurs les textes dont sont inspirés les légends avec de belles gravures! Appréciable! ).

J'ai commencé un premier déchiffrage, et j'avoue je suis perdu et ai peur d'être découragé. Je me rends compte (enfin plutôt ça confirme mes craintes) que c'est peut être un travaille d'un an avant d'avoir potentiellement un rendu techniquement "correct" et encore (ne parlons pas de structure cohérente ou d'interprétation = travail d'une vie) ... Non pas que ce soit hyper dur (sisi ça l'est) mais c'est tellement riche techniquement parlant, sur les plans sonores etc ça explore pleins de trucs.

J'avoue ne pas savoir comment aborder, ni comment m'y prendre. Comment feriez-vous?
J'entends toujours feu Richter dans ma tête : une page après l'autre, mais me demande si c'est pour un monstre comme ça vraiment pertinent côté motivation.
Qu'en pensez-vous?
Avez-vous des idées/méthodes/parties?
Une décomposition en "blocs" peut être? correspondant à des parties distinctes?
Ou un ciblage de difficultés? Si oui, qu'est ce qui est vraiment dur dans cette oeuvre à part tout?
Je pense commencer par la fugue et les pages qui suivent (dont la forme originale du thème) en me disant que ce sera très grisant, mais peut être qu'ici des personnes bien plus compétentes que moi auront des idées :))

Par avance je vous remercie et vous souhaite à tous une bonne journée !!

xvol
pianoforte
Messages : 85
Enregistré le : mar. 31 janv., 2017 10:24

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par pianoforte »

Bonjour ,
Suite à ton message je suppose que tu n'as pas de prof pour te conseiller ?
Et si c'était l'occasion de prendre par exemple 1 cours par mois pour pouvoir aborder ce long "chantier" avec quelqu'un qui saura extraire les priorités et saura proposer un plan de travail et te guider dans ce lent cheminement ?
Pas révolutionnaire, mais sans doute efficace !
Belle aventure qui fait très envie , mais il faut avoir du temps ....
xvol
Messages : 28
Enregistré le : mer. 14 août, 2019 10:52
Mon piano : Schimmel k122

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par xvol »

Il se trouve que si j'ai un prof enfin un ami avec qui ma femme jouait bcp avant d'entrer à l'opera qui me corrigé, mais on ne peut pas se voir avant un moment malheureusement :( d'oú ma question. Il se trouve que justement j' ai bcp de temps pendant 2 mois le soir. On se voit pas hyper régulièrement à vrai dire. Il s'agit plus de check in dans un cadre relax. La formule si on peut dire me convient parfaitement :) au vu de mes contraintes pro. On en a discuté au téléphone, il trouvait l idée des blocks par partie pas stupide histoire de garder la motivation. Il commencerait même par le dernier dans ce cas histoire d'avoir un truc qui se termine. Bon bien sûr il ne fonctionnerait pas comme ça lui.
Mais je voulais aussi avoir vos retours d expérience :)
Merci
xvol
Messages : 28
Enregistré le : mer. 14 août, 2019 10:52
Mon piano : Schimmel k122

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par xvol »

*d'avance :))
Oukee
Messages : 140
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Oukee »

Sur un plan technique, je trouve qu’il y a deux juges de paix : le passage en octave parallèles au début qui aboutit au grandioso, et les octaves avant le climax sur pédale de dominante à la fin. Je conseille de vérifier la capacité à maîtriser ces deux écueils avant de se lancer dans un travail au long cours.
Sinon, l’édition Cortot de la sonate est instructive pour s’y retrouver et réfléchir à la structure du morceau.
Ninoff
Messages : 790
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Ninoff »

Bravo pour ce choix xvoi,
Cette sonate est selon moi l’œuvre majeure de Liszt, puissante et mystique.
Influencé jeune dans l’écoute de la symphonie fantastique de Berlioz, Liszt remplace l’orchestre par le piano...
Comme très souvent Liszt met en musique une lutte effrénée entre les forces du bien et les forces du mal ( imprégné des personnages de Goethe) et aussi son aspiration à une recherche mystique de la Foi.
Il y a un questionnement permanent, peut-être en s qd urge d’une rédemption .
J’ai commencé il y a peu cette sonate, et pense à un énorme travail qui demandera beaucoup de temps.
Je l’écoute beaucoup joué avec la partition dans les mains, j’y fais des annotations, je note les différentes interprétations et nuances des pianistes.
Je crois que cela m’aide.
Puis effectivement il faut travailler par partie.
Un 8000 à gravir, l’œuvre d’une vie.
Bon courage 👌👌
Spianissimo
Messages : 3038
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Spianissimo »

Ninoff a écrit : jeu. 17 sept., 2020 19:18
Puis effectivement il faut travailler par partie.
Un 8000 à gravir, l’œuvre d’une vie.
Bon courage 👌👌
J'avais tenté il y a quelques années....mais je me suis arrêté au niveau du camp de base... :!: je repartirai à l'ascension quand mon niveau me permettra d'arriver un peu plus haut, même si je ne dépasserai sans doute jamais les 7000....
Franchement, il y a alternance de passages jouables et d'autres beaucoup moins....mais le plus compliqué reste selon moi l'immense fugue de la fin....(en plus de la durée de l'oeuvre d'un seul tenant)
C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133
Capucine
Messages : 149
Enregistré le : jeu. 15 août, 2019 15:46

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Capucine »

Bien loin des aspirations des pianistes de ce post, je l'ai lu avec intérêt et je suis partie ré-écouter ce chef d’œuvre ! Merci d'en parler ! J'espère que vous posterez un jour,votre interprétation.
Une amie , sur un autre forum et un post consacré à la fugue donnait un lien du site de son ancien prof d'harmonie. J'ai regardé par curiosité son analyse d'une fugue de Bach et je suis tombée sur l'analyse de cette Sonate de Liszt. Je vous donne le lien . Peut-être cela peut clarifier encore le travail de tous ceux qui se lance dans cette aventure épique ?
https://jplecaudey.com/analyse-musicale ... in-h-moll/
Ninoff
Messages : 790
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Ninoff »

Merci pour le lien, très intéressant 👌👌
Spianissimo
Messages : 3038
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Spianissimo »

Merci Capucine, les analyses des études de Chopin sont très intéressantes aussi, notamment sur le légato, l'utilisation de la pédale et les doigtés.
C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133
anuradha
Messages : 688
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par anuradha »

Sans rien connaître de votre parcours, la première réponse qui me vient à l esprit est que si vous êtes capable de mettre en place 2 études de tempo rapide du même auteur en 6 à 9 mois, alors vous pouvez envisager la sonate.
Sensible mais tonique
Spianissimo
Messages : 3038
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par Spianissimo »

C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133
xvol
Messages : 28
Enregistré le : mer. 14 août, 2019 10:52
Mon piano : Schimmel k122

Re: Comment aborder la sonate de Liszt?

Message par xvol »

Capucine merci pour ce lien très intéressant!
Spianissimo oui je suis tombé sur la masterclass hier!! très intéressant, surtout que j'aime vraiment bcp Brendel! Décidément j'ai beaucoup de chance, car à côté je commence le concerto italien de bach, pièce plus légère et moins difficile (enfin tout est relatif bien sûr) (j'ai toujours rêvé de le bosser et ça va me permettre de terminer un cycle Bach que j'avais entamé avec la suite anglaise n°2 dont je viens à bout :) ) et il y a une masterclass de M.Schiff sur youtube et soyons honnêtes, Schiff et Bach c'est <3. Tout ce qu'il dit c'est hyper top.
Pour les curieux écoutez la version de l'arpeggionne de schubert par schiff et perenyi. En musique de chambre difficile de faire mieux honnêtement.

Pour revenir à la pièce, j'y ai passé un peu plus de temps, et finalement les octaves des mesures 70 et de la fin ne me posent pas trop de problèmes je suis assez à l'aise dans l'exercice (merci Dante) et je rejoins finalement spianissimo, c'est la fugue, surtout dès que la troisième voix entre qui est le juge de paix. La fugue est vraiment entêtante, tout ce que j'aime.

Pour rebondir sur ce que dit Ninoff sur ce combat non stop, la dernière page l'illustre parfaitement à partir de l'allegro modérato avec des contrastes et tensions harmoniques saisissantes grave aiguë c'est juste magique.
Lorsque l'on écoute toute la pièce on a l'impression d'avoir écouté la vie de quelqu'un, les états d'âmes.

Pour les passages qui me semblent compliqués je relève les mesures 239 qui sont magnifiques, dur d'avoir un son léger aérien et à la fois bien ancré dans le clavier en évitant des faux accents, et la descente de l'incalzando (et le similiare à la fin le streta quasi presto) dès que l'on repasse aux octaves main gauche ça se simplifie.

Mesures 642 avec le un p0co animato je trouve que c'est une vacherie.
Les mesures 180 etc sont par contre finalement abordables lorsque l'on a bossé l'opus 25 n°11 de chopin (:) bien content)

J'ai écouté beaucoup de version et voici une petite liste de celles qui me semblent vraiment bien :
horowitz, 26 minutes seulement et pourtant à part sur la fin où ça va hyper vite (trop?) on a plutôt l'impression qu'il prend son temps.
La version de zimmerman très cristalline, super rendu parfois un peu dur dans le son,
La version de laplante très sobre, manque de prise de risque mais vraiment très bien
la version de Wunder, je la trouve vraiment vraiment bien, décidément ce pianiste me touche bcp en règle général

Il y a 754 mesures, soit 8000 m oui :) car certaines mesures comptent double!
Répondre