Le génie de Mozart

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

jazz
Messages : 221
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Le génie de Mozart

Message par jazz » mer. 11 avr., 2018 19:05

En utilisant la fonction de recherche, j'ai pu m'apercevoir qu'on parlait pas mal de Mozart, mais pas forcément de ce qui faisait vraiment son "génie" ...
Je connais peu d'oeuvres de Mozart, mais en tout cas celles que je connais m'ont toujours laissé une forte impression (quelque chose d'indéfinissable, un mélange de plein de choses confondues en fait, la joie et en même temps la tristesse, la légèreté et en même temps la profondeur...et tous ces sentiments ne se manifestent pas toujours dans certains passages, pour céder la place à d'autres par la suite, mais semblent comme "imbriqués" les uns dans les autres, se complétant harmonieusement.) Je ne sais pas si je m'exprime clairement ...:oops: Bon je pense que tous les grands compositeurs sont des génies, mais perso Mozart a le don de me mettre de bonne humeur, j'y sens beaucoup de choses "positives", une sérénité, de l'espérance...vous aussi ?....

*J'ai un peu délaissé Mozart ces dernières années en l'écoutant assez peu, non pas parce-que je ne l'aime pas, mais tout simplement parce qu'au piano, je me consacre beaucoup au répertoire romantique qui est mon préféré, ceci dit, je pense pas mal à Mozart en ce moment parce-que en réouvrant mes "Classiques favoris", j'ai commencé à ressentir l'envie de commencer à travailler le second mouvement de la K545 que je trouve si jolie (j'adore aussi l'andante de la K331, mais bref, cela c'est pour plus tard) :mrgreen: *

Donc en résumé, j'ai eu envie de créer ce fil pour vous inviter à échanger sur ce qui à votre avis, donne à notre ami Wolfgang Amadeus cette "aura", ce sentiment de son génie, ce qui fait qu'il est LUI si particulier, quel est son secret ?.... 8)
Le bonheur n'est pas au bout du chemin il est le chemin - adage tibétain

Avatar du membre
Lee
Messages : 10069
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Le génie de Mozart

Message par Lee » mer. 11 avr., 2018 22:33

Quelques remarques que j'ai beaucoup apprécié sur le génie de Mozart par un de mes pianistes préférés 8) :
viewtopic.php?f=1&t=18176&hilit=g%C3%A9 ... rt#p306503
la suite :
viewtopic.php?f=1&t=18176&hilit=g%C3%A9 ... rt#p306503

C'est un compositeur qui divise bizarrement les pianistes, parce qu'il y a des pianistes qui aiment quasiment tout sauf lui, et autrement comme auditeur j'ai remarqué qu'il y a des pianistes pour lesquels je n'apprécie que leur Mozart, et d'autres pour lesquels j'apprécie tout sauf leur Mozart...

Il est également souvent dit qu'il est le compositeur le plus risqué ou difficile à jouer, parce le moindre accro s'entend.

C'est intéressant que tu apprécies la musique romantique et Mozart. Comme Beethoven on entend beaucoup dans sa musique qui présageait ou a entraînait la musique romantique. On aime caser Mozart et Beethoven fermement "classique" et pas "romantique" mais la musique est un continuum, on peut toujours trouver des éléments assez surpenants chez Mozart qu'on associe plutôt avec la musique romantique.
“Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better.” ― Samuel Beckett

jazzy
Messages : 291
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le génie de Mozart

Message par jazzy » mer. 11 avr., 2018 23:39

J'écoute peu de musique classique et je n'en joue pratiquement plus au piano donc mon avis sur Mozart est très parcellaire et pas du tout académique.
Vers 18 ans j'avais réussi à prendre quelques leçons de piano en puisant dans mes maigres deniers personnels. J'avais réussi à travailler plusieurs morceaux dont "la valse favorite" de Mozart. Et bien 50 ans plus tard, c'est le seul classique que je peux encore pratiquement jouer sans partition.
Je me souviens aussi de 4 mains joués avec mon frère (vers la quarantaine). Nous avions un recueil où il y avait des sonatines de Kulhau, de Clémenti, de Mozart, et d'autres morceaux dont je ne me rappelle plus les auteurs.
Et bien chaque fois que nous travaillions Mozart, c'était un sentiment particulier pour moi, une sorte de découverte de sonorités nouvelles, d'enchaînement d'harmonies certes simples mais originales dans le déroulement mélodique (une basse particulière, un accord inattendu,...) ,toutes choses assez différentes de Kulhau ou Clémenti par exemple, qui eux me semblaient beaucoup plus "scolaire"...Et cette impression de fraîcheur dans sa musique...
J'ai beaucoup aimé également un film qui lui était consacré et dont j'ai oublié le titre (sorti il y a au moins 15-20 ans).
Bon, ce ne sont que quelques anecdotes, mais elles m'ont marqué.
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Lee
Messages : 10069
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Le génie de Mozart

Message par Lee » jeu. 12 avr., 2018 0:02

jazzy a écrit :
mer. 11 avr., 2018 23:39
J'ai beaucoup aimé également un film qui lui était consacré et dont j'ai oublié le titre (sorti il y a au moins 15-20 ans).
Amadeus ? Mais c'est de 1984...
“Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better.” ― Samuel Beckett

jazz
Messages : 221
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: Le génie de Mozart

Message par jazz » jeu. 12 avr., 2018 8:33

Lee a écrit :
mer. 11 avr., 2018 22:33
Quelques remarques que j'ai beaucoup apprécié sur le génie de Mozart par un de mes pianistes préférés 8) :
viewtopic.php?f=1&t=18176&hilit=g%C3%A9 ... rt#p306503
la suite :
viewtopic.php?f=1&t=18176&hilit=g%C3%A9 ... art#p30650
Merci Lee pour ce lien, c'est très intéressant, beaucoup de très belles choses sont dites ! 8)
Lee a écrit :
mer. 11 avr., 2018 22:33
C'est un compositeur qui divise bizarrement les pianistes, parce qu'il y a des pianistes qui aiment quasiment tout sauf lui, et autrement comme auditeur j'ai remarqué qu'il y a des pianistes pour lesquels je n'apprécie que leur Mozart, et d'autres pour lesquels j'apprécie tout sauf leur Mozart...

Il est également souvent dit qu'il est le compositeur le plus risqué ou difficile à jouer, parce le moindre accro s'entend.
Oui Mozart est spécial, j'avoue que j'ai même un peu peur de me lancer à le jouer mais je vais quand-même essayer... :wink:
Lee a écrit :
mer. 11 avr., 2018 22:33
C'est intéressant que tu apprécies la musique romantique et Mozart. Comme Beethoven on entend beaucoup dans sa musique qui présageait ou a entraînait la musique romantique. On aime caser Mozart et Beethoven fermement "classique" et pas "romantique" mais la musique est un continuum, on peut toujours trouver des éléments assez surpenants chez Mozart qu'on associe plutôt avec la musique romantique.
Oui je suis entièrement d'accord avec toi, j'ai exactement le même ressenti !
jazzy a écrit :
mer. 11 avr., 2018 23:39
une sorte de découverte de sonorités nouvelles, d'enchaînement d'harmonies certes simples mais originales dans le déroulement mélodique (une basse particulière, un accord inattendu,...) ,toutes choses assez différentes de Kulhau ou Clémenti par exemple, qui eux me semblaient beaucoup plus "scolaire"...Et cette impression de fraîcheur dans sa musique...
Oui voilà, un vent de fraîcheur souffle chez Mozart ! :) C'est sans doute une des raisons pour lesquelles on se sent si bien en l'écoutant, on entends aussi souvent dire qu'il est même "thérapeutique" !?
Ce que tu dis également au sujet de son écriture, sonorités, accords, enchainements harmoniques... rejoignent le lien posté par Lee.

Merci à vous deux pour vos contributions qui m'éclairent déjà un peu plus ! 8)
Lee a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 0:02
jazzy a écrit :
mer. 11 avr., 2018 23:39
J'ai beaucoup aimé également un film qui lui était consacré et dont j'ai oublié le titre (sorti il y a au moins 15-20 ans).
Amadeus ? Mais c'est de 1984...
OUI, je me souviens avoir été le voir dans une vieille salle de ciné presqu'en ruine :shock: :D
(tout ça ne rajeunit pas)
Le bonheur n'est pas au bout du chemin il est le chemin - adage tibétain

Envrac
Messages : 92
Enregistré le : mer. 18 oct., 2017 9:56

Re: Le génie de Mozart

Message par Envrac » jeu. 12 avr., 2018 8:48

Nuff said.


jazzy
Messages : 291
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le génie de Mozart

Message par jazzy » jeu. 12 avr., 2018 9:48

Oui c'est bien d'Amadeus dont je voulais parler. 34 ans déjà...aie aie aie...
Je viens de lire le fil de discussion dont tu donnes le lien Lee. C'est bien dans le sens de ce que je voulais dire sur Mozart avec des explications beaucoup plus précises et documentées de Okay et Christof.
Je trouve d'ailleurs ce fil "comment motiver un élève" très intéressant avec des débats passionnés et passionnants!
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 970
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Le génie de Mozart

Message par Jacques Béziat » jeu. 12 avr., 2018 13:22

Très mauvais film au demeurant, trèèès loin de la vérité historique. :(

Avatar du membre
Presto
Messages : 3282
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, C3 3x semaine
Localisation : Liège

Re: Le génie de Mozart

Message par Presto » jeu. 12 avr., 2018 13:23

pour moi, le génie de Mozart il apparaît droit comme un iceberg dans la 11e variation du K284, le "la sol fa mi ré"

En fait, il ne se passe rien, mais que de tendresse et d'amour de la musique dans cette variation ! (et d'exigences requises de la part de l'interprète :cry: )
"Vivi felice" Domenico Scarlatti

jazzy
Messages : 291
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le génie de Mozart

Message par jazzy » jeu. 12 avr., 2018 14:29

Jacques Béziat a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 13:22
Très mauvais film au demeurant, trèèès loin de la vérité historique. :(
Moi j'ai bien apprécié ce film, même s'il est loin de la réalité historique. Je pense qu'il constitue une bonne approche de sa musique (enfin dans mon souvenir...c'est ce que j'ai retenu)
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Presto
Messages : 3282
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, C3 3x semaine
Localisation : Liège

Re: Le génie de Mozart

Message par Presto » jeu. 12 avr., 2018 14:40

Si vous allez à Vienne, il n'est pas si nul que ça ce film pour la reconstitution des lieux, ensuite l'argument est emprunt de je ne sas plus quel littérateur, et il est vrai que Salieri a mal fini, mais entre temps il avait trouvé le moyen de donner des leçons à Schubert et sa signature faisait autorité ... Ce qui est béto c'est qu'il s'est montré plutôt économe de ses encouragements envers Franz ...
"Vivi felice" Domenico Scarlatti

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 2401
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Le génie de Mozart

Message par Arabesque44 » jeu. 12 avr., 2018 14:54

Presto a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 14:40
Si vous allez à Vienne, il n'est pas si nul que ça ce film pour la reconstitution des lieux
Idem à Prague où Mozart a souvent séjourné. Le "Théatre des Etats" notamment. Ou sa maison en face de celle de Da Ponte, on raconte qu'ils discutaient par la fenêtre!
Ca m'a fait plaisir de rencontrer Mozart dans beaucoup d'endroits où il a laissé son souvenir, ravivé récemment par Milos Forman qui a tourné dans les lieux mêmes.

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4088
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Mon piano : Schimmel C116, Seiler 180
Localisation : S.-O.

Re: Le génie de Mozart

Message par Oupsi » jeu. 12 avr., 2018 15:08

Le film est tiré d'une pièce de théâtre du même nom, et son auteur Peter Schaffer a contribué au scénario.
Je l'ai vu il y a très très longtemps, j'imagine que ça a un peu vieilli.
j'avais vu la pièce à Londres, j'étais ado, ça commençait (d'après mes souvenirs) par Salieri dans l'ombre, appelant "Amadeus! Amadeus..." comme d'outre tombe au moment de mourir. Les remords. la jalousie infinie et inassouvie. Ça m'avait vraiment impressionnée.

La pièce et le film tournent autour de questions intéressantes et parfois douloureuses dans notre relation au génie.
Comment se fait-il que quelqu'un soit à la fois génial et si peu conforme à l'idée que nous nous faisons du bien, des valeurs censées être supérieures?
Pourquoi cette gratuité irresponsable du génie? Cette enfance prodigue à tout âge?
Et comment se fait-il qu'il soit aussi capable d'idées absolument sublimes y compris sur le plan moral?
Pourquoi le travail, la culture, les sacrifices et le dévouement n'arrivent-ils pas à la cheville du génie?
Où est le mérite? La justice? Pourquoi lui et pas moi? (cri désespéré et jaloux).
Et pourquoi, se demande Salieri, suis-je entre tous, celui qui est le plus conscient du génie de Mozart, celui qui l'admire le plus pour sa valeur profonde et immortelle (contrairement aux monarques et autres mondains), et en même temps celui qui souffre le plus de ce qui me sépare de lui, comme s'il m'avait chassé du paradis?

Je pense que nous sommes tous un peu Salieri; seul Mozart est Mozart!

Avatar du membre
Presto
Messages : 3282
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, C3 3x semaine
Localisation : Liège

Re: Le génie de Mozart

Message par Presto » jeu. 12 avr., 2018 15:14

En bouquin court éclairant, informé mais discutable, j'avais l'Elias.
moins lyrique mais plus aux faits il y a le Landon, qui se présente comme une réponse au film.
le Massin restant irremplaçable.
N'empêche que les notes conjointes par Mozart sont de l'or :D :wink:
"Vivi felice" Domenico Scarlatti

Avatar du membre
Presto
Messages : 3282
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, C3 3x semaine
Localisation : Liège

Re: Le génie de Mozart

Message par Presto » jeu. 12 avr., 2018 16:02

Arabesque44 a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 14:54
Presto a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 14:40
Si vous allez à Vienne, il n'est pas si nul que ça ce film pour la reconstitution des lieux
Idem à Prague où Mozart a souvent séjourné. Le "Théatre des Etats" notamment. Ou sa maison en face de celle de Da Ponte, on raconte qu'ils discutaient par la fenêtre!
Ca m'a fait plaisir de rencontrer Mozart dans beaucoup d'endroits où il a laissé son souvenir, ravivé récemment par Milos Forman qui a tourné dans les lieux mêmes.
Tiens, c'est marrant, le seul endroit à Prague de Mozart dont j'ai le souvenir est l'église st Etienne où il a joué.
Pas sûr que Forman en "parle" ...
"Vivi felice" Domenico Scarlatti

bigrounours
Messages : 3540
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120 Twintone

Re: Le génie de Mozart

Message par bigrounours » jeu. 12 avr., 2018 16:27

Le film Amadeus je ne l'aime pas car il fausse complètement la réalité. C'est une fiction, point.
Par exemple un truc qui m'a passablement énervé : un film sur la vie de Mozart de ses 20 ans jusqu'à sa mort, et son ami Joseph Haydn n'est même pas évoqué, c'est quand même assez révélateur de la non pertinence du film historiquement parlant. Ensuite la relation avec Salieri est considérablement exagérée.

Si la même fiction avait été écrite sans le nom de Mozart, aurait-il eu du succès ? J'en doute, et c'est là que le bât blesse. Si on veut raconter l'histoire d'un musicien jaloux d'un autre musicien qui est un génie, alors on peut, mais dire que ces 2 musiciens sont respectivement Salieri et Mozart, non ce n'est pas acceptable. Je trouve ça bassement mercantile.
Oupsi a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 15:08
Le film est tiré d'une pièce de théâtre du même nom, et son auteur Peter Schaffer a contribué au scénario.
Je l'ai vu il y a très très longtemps, j'imagine que ça a un peu vieilli.
j'avais vu la pièce à Londres, j'étais ado, ça commençait (d'après mes souvenirs) par Salieri dans l'ombre, appelant "Amadeus! Amadeus..." comme d'outre tombe au moment de mourir. Les remords. la jalousie infinie et inassouvie. Ça m'avait vraiment impressionnée.

La pièce et le film tournent autour de questions intéressantes et parfois douloureuses dans notre relation au génie.
Comment se fait-il que quelqu'un soit à la fois génial et si peu conforme à l'idée que nous nous faisons du bien, des valeurs censées être supérieures?
Pourquoi cette gratuité irresponsable du génie? Cette enfance prodigue à tout âge?
Et comment se fait-il qu'il soit aussi capable d'idées absolument sublimes y compris sur le plan moral?
Pourquoi le travail, la culture, les sacrifices et le dévouement n'arrivent-ils pas à la cheville du génie?
Où est le mérite? La justice? Pourquoi lui et pas moi? (cri désespéré et jaloux).
Et pourquoi, se demande Salieri, suis-je entre tous, celui qui est le plus conscient du génie de Mozart, celui qui l'admire le plus pour sa valeur profonde et immortelle (contrairement aux monarques et autres mondains), et en même temps celui qui souffre le plus de ce qui me sépare de lui, comme s'il m'avait chassé du paradis?

Je pense que nous sommes tous un peu Salieri; seul Mozart est Mozart!
Toutes ces questions par rapport au génie sont intéressantes. Mais se servir des noms de Mozart et Salieri en travestissant la réalité, non je ne suis pas d'accord. On peut parler de tout cela sans déformer la réalité historique. On peut même broder des histoires autour des faits historiques, mais déformer des choses ou en occulter d'autres pourtant très importantes : non.

Lazur84
Messages : 189
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: Le génie de Mozart

Message par Lazur84 » jeu. 12 avr., 2018 17:04

Vraiment Bigronours, je ne partage pas ton point de vue. Que le film Amadeus ne suive pas la vérité historique, c’est certain, mais c’est le propre de nombre d’œuvres cinématographiques ou littéraires qui s’emparent de personnages historiques pour les réinterpréter. L’histoire n’est qu’un matériau de base dans lequel l’artiste vient puiser. La liste est longue de personnages qui ont quitté leur identité historique pour devenir des personnages de fiction : Néron vu par Racine, Auguste vu par corneille, Caligula par Camus, Marguerite de Valois par Dumas puis par Chéreau, Charles Quint par Hugo, etc. etc. j’arrête là… Si l’on veut approcher la réalité historique de ce que fut Mozart, il vaudra mieux lire une biographie bien documentée.

Je lis sur Wikipédia que le film de Forman est adapté d’une pièce de théâtre de Schaffer, comme l’a dit Oupsi, elle-même adaptée d’une pièce de Pouchkine… On est loin de la vérité documentaire à laquelle Forman n’osait, semble-t-il, pas prétendre lui-même (lu sur Wikipédia également).

jazzy
Messages : 291
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le génie de Mozart

Message par jazzy » jeu. 12 avr., 2018 17:06

Je comprends que quelqu'un qui connaît bien la biographie de Mozart et sa musique puisse avoir un avis défavorable sur ce film, s'il y a des erreurs historiques. Ce qui n'est pas mon cas.
Moi c'est la découverte de sa musique dans ce film qui m'a intéressé, car mes connaissances dans ce domaine étaient très partielles.
Pensons également aux personnes qui ne sont pas habitués à la musique classique (ce qui est un peu mon cas) et qui par ce film vont pouvoir un peu découvrir la musique de Mozart. Ce n'est quand même pas rien non?
Personnellement, quand je vais voir un film qui parle d'un musicien, je m'attache en priorité à l'écoute de la musique.
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

bigrounours
Messages : 3540
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120 Twintone

Re: Le génie de Mozart

Message par bigrounours » jeu. 12 avr., 2018 17:40

Lazur84 a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 17:04
Vraiment Bigronours, je ne partage pas ton point de vue. Que le film Amadeus ne suive pas la vérité historique, c’est certain, mais c’est le propre de nombre d’œuvres cinématographiques ou littéraires qui s’emparent de personnages historiques pour les réinterpréter. L’histoire n’est qu’un matériau de base dans lequel l’artiste vient puiser. La liste est longue de personnages qui ont quitté leur identité historique pour devenir des personnages de fiction : Néron vu par Racine, Auguste vu par corneille, Caligula par Camus, Marguerite de Valois par Dumas puis par Chéreau, Charles Quint par Hugo, etc. etc. j’arrête là… Si l’on veut approcher la réalité historique de ce que fut Mozart, il vaudra mieux lire une biographie bien documentée.
On peut se faire des idées sur un personnage, on peut avoir une vision personnelle de certains traits de caractères, on peut imaginer des choses en ajoutant par dessus ce qui est déjà su, mais selon moi cela devrait s'arrêter là pour toute histoire relatant les faits et gestes de personnes réelles. Si on veut raconter une autre histoire que celle qui s'est passée réellement, alors on change les noms, on dit qu'on s'est inspiré de telle ou telle personne réel, mais on ne fait pas croire ceci ou cela sur une personne alors que c'est faux.

J'ai moi même écrits des petites histoires sur des compositeurs célèbres, à mon niveau hein, pas de films à l'horizon... mais JAMAIS je ne déformerai la réalité pour servir ma vision des choses.

Pour certaines personnes, le film Amadeus les dérange parce que Mozart rigole tout le temps aux éclats, moi ça ne me dérange pas, ça c'est une vision des choses, une interprétation d'un personnage fantasmé, mais qui n'est pas en contradiction avec les faits historiques. En revanche que les idées du réalisateur (ou de l'auteur de la pièce de théâtre) occulte complètement certains traits de caractères connus, ou certains amis connus (Haydn quoi ! Allo !? Mozart lui écrivait très souvent, il lui a dédié des œuvres entières, il l'appelait "papa Haydn"), et bien ça ça ne passe pas... pas chez moi...

Ce film aurait du s'appelé : Le musicien génial, et non Amadeus.

jazz
Messages : 221
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: Le génie de Mozart

Message par jazz » jeu. 12 avr., 2018 17:58

jazzy a écrit :
jeu. 12 avr., 2018 9:48
Je viens de lire le fil de discussion dont tu donnes le lien Lee. C'est bien dans le sens de ce que je voulais dire sur Mozart avec des explications beaucoup plus précises et documentées de Okay et Christof.
Je trouve d'ailleurs ce fil "comment motiver un élève" très intéressant avec des débats passionnés et passionnants!
Lu aussi et mis dans mes "favoris" !

Je suis contente de voir que le sujet intéresse pas mal d'entre-vous, d'ailleurs comment ne pas s'intéresser à Mozart !
Merci aussi pour vos liens, références etc...susceptibles de m'aider à comprendre le mieux possible ce fantastique compositeur !
Je pense qu'on n'aurait pas assez d'une vie pour parler de lui 8)

Pour le film, comme Jazzy, c'est d'abord la musique qui m'a captivée, j'avoue ne m'être jamais posée la question de savoir si c'était fidèle ou pas à la réalité, ceci dit je pense de toute façon que le cinéma est rarement à 100% fidèle, il doit y avoir toujours une partie (plus ou moins importante) de "romancée" ...(mais c'est vrai qu'on aurait pu évoquer au moins un peu Haydn qui tenant une place importante dans sa vie et son coeur !) là oui je trouve aussi. Pour ce qui est de ses relations certainement très exagérées avec Salieri, ben c'est ça aussi le cinéma, exacerber un peu les sentiments ...
(j'espère ne choquer personne) :oops:
Si j'en ai l'occasion je reverrais volontiers ce film (tout comme d'ailleurs Farinelli, mais ça c'est pas le sujet ici) :lol:

N'hésitez surtout pas à alimenter ce fil, tout est si intéressant !!
Le bonheur n'est pas au bout du chemin il est le chemin - adage tibétain

Répondre