Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 9:57

Je crains de fare une bêtise et de prendre une décision que je regretterai plus tard, alors je vous écris pour avoir éventuellement des conseils...

Je traverse en ce moment une période difficile (maman en dépression mais elle fait tout pour s'en sortir et je l'aide au maximum)... Je n'irai pas plus loin sur ce sujet mais je ne sais pas si c'est la cause de mon désarroi face au piano. J'ai matériellement moins de temps pour la musique, je vais en cours mais ne travaille presque plus chez moi (certaines semaines je travaille un peu plus plus que d'autres). Mais depuis février et surtout début mars, je travaille très peu.
Je suis très sensible et souvent fragile, triste ou en colère parfois. J'ai un mal fou à me concentrer. Je lâche au bout d'une demi-heure (grand maximum)...
C'est juste pour brosser vite fait la situation actuelle.
Bref ce n'es pas le moment de prendre n décision mais j'a de plus en pus envie d’arrêter le piano pour joer davantage en groupe à la flûte et passer plus de temps sur cet instrument.
Je me sus rendue compte aussi que quand je vais à la salle du conservatoire pour répéter le piano sur un quart de que, je ne ressens plus rien avec l’instrument. Je suis en mode travail pour avancer, et j'aime beaucoup mon morceau mais mes doigts ne ressentent plus la fibre comme avant. Ce n'est pas le cas avec la flûte que j'aime toujours autant.Au piano, c'est le morceau qui me porte mais plus l'instrument en lui-même.
Hier en cours, j'ai eu un mal fou à jouer, mes doigts ont perdu, j'ai besoin de retravailler a technique et surtout les gammes. Mes doigts ont comme un peu durci, je n'ai plus la souplesse de décembre 2017... Est-ce temporaire? dû aux émotions? En un mois, ai-je perdu vraiment mes capacités pianistiques?
Je suis donc un peu perdue avec le piano. Ma prof sait que jusqu'en mai j'aurai peu de temps pour travailler et elle est patiente, elle comprend ma situation.
De mon côté, je finis mon année et terminerai du mieux que je peux mon morceau pour le 13 juin (petit "examen" de piano, cool, juste pour voir si les élèves bossent ou pas). Je pars en Irlande du 12 au 21 mai et ai des concerts prévus dès mon retour (flûte et harpe) donc un joli mois de mai en prévision... Est-ce que ça va aussi m'aider?
Patienter deux mois, travailler comme je peux ? Et la technique? et comment retrouver l'amour que j'avais pour le piano?
Ma passion pour la musique est toujours là car la flûte me transporte toujours autant...

Merci à vous pour ce que vous pourrez me dire afin de m'aider à m'y retrouver dans mes émotions et vrais désirs pour le piano...
Modifié en dernier par mdpiano le sam. 31 mars, 2018 10:51, modifié 3 fois.

Jerome.A
Messages : 98
Enregistré le : mer. 17 janv., 2018 15:23
Mon piano : Roland FP-30

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Jerome.A » mer. 28 mars, 2018 10:18

C'est un plaisir, et dans la vie il y a des cycles, je suis plus oriente sport que piano, mais la meilleure facon de retrouver la motivation passe souvent par un arret total (quelques semaines mois annees) et tout naturellement un soir ce sera impossible de ne pas aller sur le piano, ou bien jamais.
Est ce important au final? J ai fait du sport a haut niveau jeune, arret brutal a 20ans plus de plaisir dans ce sport, pas la motivation d enchainer des heures et des heures sous la pluie, dans le froid oublier les week end tout pour s entrainer.
Aujourd hui je reste tres sportif mais d autres sports. Et ca ne me pose aucun problemes car je fais ca pour moi, ce qu en pense les autres c'est leur probleme. j ai vecu des choses qu ils ne connaitront jamais dans mes passions mais c'est comme ca on passe souvent a autre chose, d un cycle a un autre.
Aujourd hui je commence a vouloir reduire le sport pour liberer du temps pour la musique. Un nouveau cycle, mais avant tout toujours du plaisir.

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4132
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Mon piano : Schimmel C116, Seiler 180
Localisation : S.-O.

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Oupsi » mer. 28 mars, 2018 10:52

Mdpiano, si j'étais toi je bannirais le mot "décision" de ton esprit pour tout ce qui concerne la musique, en cette période difficile pour toi. Il ne faut rien décider, la vie apporte des épreuves et des joies que l'on n'a pas décidées, la relation vivante avec la musique c'est pareil, si tu ne sens rien quand tu es au piano lève-toi et fais autre chose, achète des plantes, prends un livre, promène-toi, va vers ce qui te donne la sensation de vivre.
Il y a quelque temps j'ai traversé des mois vraiment durs et j'ai eu comme toi la sensation que la relation avec la musique s'était éteinte. Silence radio le matin au réveil alors qu'habituellement je me réveille avec de la musique dans la tête. Je pensais à la musique, mais je ne la sentais plus. Je me mettais au piano, rien, zéro, pas d'émotion, pas d'envie, accablement immédiat, "pourquoi tout ce son alors qu'il pourrait n'y avoir rien, silence par pitié" me disait une petite voix intérieure, bref j'ai écouté et respecté et je n'ai pas insisté. Pendant quelques semaines, très peu de piano, trois arpèges par ci par là histoire de dire bonjour à l'instrument adoré et c'est tout. Puis j'ai été invitée chez des amis autour d'un piano, je les ai écoutés, j'ai un peu joué et puis à un moment j'ai senti la concentration musicale venir, aussi bien en écoutant avec un plaisir immense, qu'en jouant (là ça n'a pas duré longtemps, quelques mesures) et je me suis dit que ça reviendrait aussi à la maison, et en effet quelques jours après c'est revenu. Donc si ce qui t'inquiète c'est la relation avec le piano dans un contexte de tristesse et de difficultés familiales, donne-toi du temps, ce n'est pas comme si tu avais un examen dans deux mois.

Après il y a peut-être effectivement une prise de conscience du décalage entre le plaisir que te donne la flûte et celui que te procure le piano en tant qu'instrument. Il y a sur le forum d'autres personnes polyinstumentistes (?) et peut-être ont-elles eu des phases comme les tiennes. Est-ce par cycles, est-ce qu'il y a quelque chose à faire pour aménager son temps, son écoute, sa pratique ou sa sensibilité à cette particularité? Je n'ai pas d'idées sur cette question, je suis monomaniaque piano.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 10:59

Jérôme.A, Merci pour ta réponse (très rapide en plus :D )

Je vais sans doute faire ça, laisser ça de côté pendant cette période. J'ai d'autres choses en tête...

Bizarrement je ne me vois pas arrêter le piano mais je pense de manière logique. Je voulais aussi libérer du temps pour la flûte, cet instrument me passionne de plus en plus et me permet de jouer en groupe, alors qu'au piano je n'ai jamais réussi à trouver un groupe ou une musique collective.
Modifié en dernier par mdpiano le mer. 28 mars, 2018 11:14, modifié 1 fois.

Florestan
Messages : 752
Enregistré le : lun. 23 janv., 2012 15:14
Mon piano : Pétrof Mod V

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Florestan » mer. 28 mars, 2018 11:07

J'étais en train d'écrire dans ma tête quelque chose qui aurait beaucoup ressemblé au message d'Oupsi, et puis je tombe dessus...
On peut s'éloigner un moment sans rompre, j'ai eu moi même quantité de moments très creux dans ma "carrière". En ce moment j'ai des sensations physiques très médiocres au clavier, et j'ai le cerveau assez hermétique, mais je continue à entrevoir la piste...courage !

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 11:22

Oupsi a écrit :
mer. 28 mars, 2018 10:52
Mdpiano, si j'étais toi je bannirais le mot "décision" de ton esprit pour tout ce qui concerne la musique
Tu as entièrement raison!

Je suis d'accord avec tout ton message...

Merci beaucoup à tous ceux qui ont répondu si vite... Vos messages me rassurent.

Reste un point pratique et logique: si je ne joue plus, mes doigts s'affaiblissent et quand je m'y remets je m'énerve parce que je n'ai plus la même souplesse.... C'est un cerce vicieux! Je vais dans un premier temps retravailler la technique instrumentale, un quat d'heure de gammes par jour serait raisonnable mais ce sera les jours où je serai dispo. Les week-ends c'est rare en ce moment.
Mais ça devrait me maintenir à niveau... Si ma motivation tient le coup! Ce qui n'est vraiment pas gagné... Je n'ai plus envie de jouer du piano mais je suis consciente des risques...

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 11:25

Florestan a écrit :
mer. 28 mars, 2018 11:07
On peut s'éloigner un moment sans rompre
Ca me rassure aussi et me déculpabilise un peu :oops:

Cette nuit j'ai rêvé que je devais me faire opérer la main gauche, plusieurs étapes en hôpital et rdv pour le lendemain 6h50, etc. J'avais le descriptif de la journée et je voyais ma main, dont le problème à opérer (e ne sais pas trop quoi...) n'est pas visible.
Comme quoi cette histoire me tracasse même la nuit :mrgreen:
Jerome.A a écrit :
mer. 28 mars, 2018 10:18
C'est un plaisir, et dans la vie il y a des cycles, je suis plus oriente sport que piano, mais la meilleure façon de retrouver la motivation passe souvent par un arrêt total (quelques semaines mois années) et tout naturellement un soir ce sera impossible de ne pas aller sur le piano, ou bien jamais.
Est ce important au final?
100% vrai aussi!
Modifié en dernier par mdpiano le mer. 28 mars, 2018 11:31, modifié 2 fois.

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 1196
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par floyer » mer. 28 mars, 2018 11:30

Quitte à garder un contact minimum avec l’instrument, plutôt que les gammes, je prendrais un morceau que j’ai bien et maîtrise bien. En maintenant un effort minimum, il y a le plaisir en plus.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 11:31

floyer a écrit :
mer. 28 mars, 2018 11:30
Quitte à garder un contact minimum avec l’instrument, plutôt que les gammes, je prendrais un morceau que j’ai bien et maîtrise bien. En maintenant un effort minimum, il y a le plaisir en plus.
Ah oui tu as raison... Je devrais rejouer Peer Gynt de Grieg, mon dernier morceau joué en public.

Avatar du membre
Lee
Messages : 10432
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Lee » mer. 28 mars, 2018 11:34

J'aurais écrit à peu près la même chose que les autres aussi...je ne pense pas qu'une passion est quelque chose convenable à se forcer, c'est par l'amour ou ça ne se fait pas bien.

Quand tu racontes tes sessions de travail au piano, une question me vient : est-ce que les conditions sont suffisamment personnelles pour toi ? Je crois que tu n'as pas TON piano chez toi, ça peut aussi influencer tes sentiments avec l'instrument. Et je crois que c'est chez ta maman l'autre piano, et qu'il est au sous-sol ? J'imagine que du coup c'est fermé à la lumière, qui est essentiel pour notre bien-être, et avec le printemps on se réjouit de retrouver plus de temps de lumière. Je ne sais pas si je travaillerai sur un piano sans un peu de lumière naturelle dans le lieu...

Je ne joue pas d'autres instruments. (Souvent je suis très attirée, ça semble tellement plus simple et beau de fixer sur seulement une ou deux notes, de pouvoir apporter l'instrument, l'embarrasser, j'ai les fantasmes infidèles.) Quelque part je trouve que laisser à côté le piano pendant un temps court ou long n'est rien grave puisque tu as toujours le même amour et engagement pour la flute, mais j'ai probablement ce point de vue parce que je ne sais pas comment les personnes arrivent en temps ou en sentiments d'être polyamoureux...

Enfin, pour le côté groupe, si tu décides d'encore d'engager du temps pour le piano, tu peux essayer faire un 4 mains avec un partenaire, ou accompagner quelqu'un, pour que ça ne reste pas solo et pour que tu aies des projets à viser.
Modifié en dernier par Lee le mer. 28 mars, 2018 11:39, modifié 1 fois.
“Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better.” ― Samuel Beckett

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 570
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par mdpiano » mer. 28 mars, 2018 11:39

Pour le sous-sol: c'est un choix pour ne pas embêter les voisins, et chez moi j'ai très peu (ou pas du tout!!!) de place pour un piano même numérique. Je préfère jouer là-bas sans déranger, je me sens plus libre. je travaille aussi au conservatoire, en pleine lumière du jour, trois fois par semaine à midi pendant ma pause de repas. Et puis je joue le soir en hiver donc on s'en fout car il fait nuit tôt, et en été il y fait frais donc ça m'arrange...

Pour le 4 mains, j'ai déjà une copine qui joue très bien et avec qui ont joue chaque samedi midi au conservatoire à 4 mains, mais elle est partie au Brésil pour 3 mois. elle rentre en mai. Quand on reprendra, ça va peut-être me remotiver.

Pour accompagner, j'ai cherché plusieurs fois et contacté les profs et des élèves, mais jamais pu trouver... Je rêve d'accompagner un chanteur mais j'ai laissé ce projet faute d'avoir un chanteur! Et puis je mets très longtemps à travailler un morceau, j'ai tendance à traîner la patte (alors que mon niveau me permettrait d'aller plus vite mais ça c'est moi qui prends mon temps...) A la flûte au contraire j'apprends très vite un morceau de niveau intermédiaire (cycle 2). C'est plus facile en groupe.

Je me suis rendue compte aussi qu'avant j'adorais jouer sur un acoustique et sentir les cordes, la pédale etc. Mais maintenant, je ne ressens plus rien ni sur acoustique ni sur numérique. Je n'ai plus la fibre...

Avatar du membre
quazart
Messages : 746
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par quazart » mer. 28 mars, 2018 11:59

mdpiano a écrit :
mer. 28 mars, 2018 9:57
Je crains de fare une bêtise et de prendre une décision que je regretterai plus tard, alors je vous écris pour avoir éventuellement des conseils...
Pour toi comme pour moi, le piano est un loisir, un plaisir. Travailler sans plaisir, bof... Travailler avec comme seul objectif "on ne sait jamais, plus tard..." bof bof bof...
Si tu satures, marque une pause. Quand on n'avance pas, une pause est ce qu'il y a de plus bénéfique.
Tu peux aussi choisir l'exact opposé, te contraindre et travailler comme une brute, j'imagine que nombre de professionnels en sont passés par là dans leur parcours, mais avec un objectif précis, ce qui n'est pas ton cas.
Je trouvais déjà que passer 6 mois sur ta sonate de Beethoven pour finir par abandonner était un gros gâchis, si tu lâches psychologiquement, tu risques de te dégoûter encore plus.
Prends ton temps, ne te mets au piano que quand tu en as envie. Comme on dit quand on veut faire croire qu'on maitrise l'anglais : wait and see.

Spianissimo
Messages : 1826
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Spianissimo » mer. 28 mars, 2018 12:24

Même son de cloche que les autres, quand il n'y a plus l'envie....pause...le piano ne dois pas être une contrainte.
C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133

arg
Messages : 1293
Enregistré le : ven. 06 sept., 2013 8:55
Mon piano : gaveau droit
Localisation : bretagne

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par arg » mer. 28 mars, 2018 12:37

Mes réponses vont presque dans le sens de celles des autres.
Le mot décision est évidemment hors propos... pour moi quand on a "commencé" un instrument, alors on a un bout de chemin avec, plus ou moins suivi, fourni, intense. Tu peux décider d'arrêter les cours, d'arrêter de travailler, mais pas d'arrêter l'instrument lui-même car même si tu ne regardes plus le piano, tu peux rejouer à tout moment....
Je crois qu'en musique amateur on a la chance de pouvoir suivre ses envies et les cycles qui vont avec, alors si là c'est la flûte que tu as envie d'explorer mieux, profites-en vraiment et fais-toi plaisir.
Je dirais juste de ne pas s'éloigner définitivement de l'instrument, en jouant de temps en temps, et en jouant des choses que tu aimes, même et surtout les plus simples (plutôt que des gammes...).
Tu peux faire aussi confiance aux apprentissages du corps pour se pas se perdre, et plutôt se ranger tranquillement dans un coin en attendant d'être dépoussiérés.

Je joue de la flûte aussi, débuts il y a 5 ans, j'aime l'instrument, le son, et surtout les mystères du souffle. Mais je n'ai pas les mêmes acquis qu'au piano et le plaisir ne réside pas dans les mêmes choses. Je suis plus paresseuse pour travailler en profondeur à la flûte qu'au piano, parce que tout simplement je sais moins bien comment m'y prendre, je fatigue plus vite, je bute davantage sur des obstacles, je ne comprends pas pourquoi certains jours le son ne ressemble à rien, etc... c'est d'ailleurs extrêmement intéressant ce décalage entre les deux instruments... et si tu en faisais un atout ? Qui sait si ça ne te ramènera pas un jour vers le piano...

Avatar du membre
roulroul
Messages : 529
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08
Mon piano : CASIO MZ X 500

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par roulroul » mer. 28 mars, 2018 13:01

Bonjour MDpiano,
c'est toujours un plaisir de converser avec toi, :D
Je traverse en ce moment une période difficile
Ben c'est hélas le lot de cette foutue vie, maladie, problèmes de fric, de boulot, divorces, je reconnais que c'est pas du tout facile a vivre,
et le moral est en berne. :evil:
J'ai matériellement moins de temps pour la musique
[-X
Alors la, c'est un peu tout le monde pareil, pour moi le jardin a préparer, les ballades en foret,
le modélisme ferroviaire, enfin j' énumère pas tout,
bien qu' a la retraite depuis peu, il faudrait rallonger les journées,
il reste, enfin je fais en sorte qu'il me reste 30 mn pour le piano / jour. [-X

Arrêter le piano ponctuellement, c'est normal, quand ça prend trop la tête, pour X raisons, :cry:
on s' éloigne du piano, involontairement ou non,
pour mieux revenir ensuite, créer en quelque sorte un effet de "manque".

Jouer du piano pour le plaisir uniquement, avec tout tes acquis,
et pourquoi pas s' orienter vers un arrangeur, ou un truc comme ça ? hé hé, vous me voyez venir avec mes gros sabots... :-k

Passer une annonce et vendre le piano sur un site d' annonce, ça veut peut être dire qu' on tire définitivement un trait sur la pratique du piano,
toi seule a la soluce, de mon point de vue la moins bonne.
j'ai eu un mal fou à jouer, mes doigts ont perdu
le piano est exigent, physiquement, les doigts et poignets sont mis a rude épreuve, c'est ce qui m' a surpris a mes début, :roll:
mais faut pas s' arrêter a ça.
Je pars en Irlade d 12 au 21 mai et ai des concerts prévus dès mon retor (flûte et harpe)

t'est fâchée avec les"N" et les "U" ? ou les touches de ton PC déconnent ?
T' inquiètes c'est pour rire, t' a de la chance, et profites bien et aère toi l' esprit. :D

Bon courage a toi....

Avatar du membre
Frederic
Messages : 84
Enregistré le : sam. 13 janv., 2018 15:48
Mon piano : Korg SV1
Contact :

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Frederic » mer. 28 mars, 2018 13:15

Md :o !!!

Comme l'ont déjà dit d'autres, tu n'as pas besoin de prendre une décision tranchée. Rien ne t'empêche de faire une pause.

Tu sais, ça peut être aussi un bon moment pour essayer d'autres façons d'aborder le Piano, et "perdu pour perdu" (so to speak) : t'amuser à explorer, de façon détachée, sans forcer, une autre approche : moins axée sur l'interprétation/exécution et plus sur la composition/improvisation.

Avec le niveau que tu as tu ne devrais pas avoir de problème pour lire des "lead-sheets" ou simplement essayer des progressions d'accords, et après les avoir joué en boucle de façon simple (tonique-cinquième-tonique à la main gauche / triade basique à la main droite, juste pour voir ou tu te situes parce que ça n'est pas une fin en soi) une mesure par accord, tu verras que tu auras envie de refaire la boucle avec cette fois un arpège à la main gauche, ou bien l'accord en arpège à la main droite, puis petit à petit tu vas peut-être incorporer les notes de passage qui te viennent par la tête : sincèrement tu les entends dans ta tête tu les imagines, tu as envie de les jouer quand tu répètes la progression de façon simple et basique et ça vient au fur et à mesure... Tu trouves les bons renversements pour que ça soit fluide, puis après tu incorpores des syncopes entre main gauche et main droite, etc... etc...

Le grand principe étant de ne pas avoir une partition sous les yeux mais juste des suites d'accords écrit en notation anglo-saxonne, exemple de base mais vraiment de base :

C - G - Am - F

Puis après tu reprends la même et tu vois ce que tu veux changer en m7 ou en sus2 ou en sus4, etc... etc...

Tu peut aussi comparer C - G - Am - F après l'avoir joué plusieurs fois à C - E - Am - F (oui le mi est majeur, c'est pas une faute de frappe, wink) et voir ou vont tes préférences.

Liberté aussi, tu choisis où tu "pédales" et où tu ne pédales pas, tu choisis le rythme, tu choisis le tempo, tu choisis (comme ça te vient) l'expression, où tu baisses en intensité, où tu augmente, où tu joues staccato, où legato, etc... etc...

Exploration, détente, c'est peut-être le moment... Ou pas...

:D 8) :)

Et bon voyage en Irlande tu vas adorer :mrgreen: !!!
-Frédéric

panwork
Messages : 121
Enregistré le : mar. 24 oct., 2017 9:05
Mon piano : iq22 wilh steinberg

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par panwork » mer. 28 mars, 2018 13:25

Il faut faire attention avec ce genre de choses, en terme de regrets... C'est pas rien. Je suis passé par la et je sais le prix qu'il en coute...

Il y a maintenant plus de 15 ans - mon père m'avait acheté à mes 18 ans ce piano steinberg dont j'ai parlé sur d'autres fils - j'avais des cours de piano dans une petite école de musique avec mon prof d'enfance (qui n'était pas un super prof, loin de la... mais je l'aimais bien il m'avait suivi depuis le début) et dans ce genre d'école, il y a peu d'adultes malgré tout...

J'ai continué avec lui encore un an ou deux puis j'ai arrété... j'étais dans une phase de questionnement et aussi de lassitude, peut etre un peu de desespoir. Ma seule motivation c'était de vibrer la musique mais vu mon age, j'avais envie de jouer des trucs rapides et de réussir, d'etre bon en quelque sorte... Le prof m'a suvi dans ce chemin - on avait poussé le truc à tenter étude de chopin , fantaisie impromptu etc... et je me rendais évidemment compte que ca marchait pas aussi bien que ca aurait du et que je courrais derriere qqchose d'inacessible. J'avais traversé une phase de grandes motivations de 2 ou 3 ans avec un travail quotidien de plusieurs heures et des choses se mettaient en place mais pour mon prof, ce n'était pas une bonne idée; a quoi bon s'éreinter ? Je le questionnai en tout sens, lui demandait de comprendre les gestes, la vélocité le toucher. Ses réponses étaient toujours un peu les memes : les petits marteaux, il m'appuyait sur le bras pour me faire comprendre son toucher etc... mais ses explications n'aidaient pas plus que ça et mon niveau meme si il progressait était tres tres approximatif... Comme je bloquai et qu'il me voyait trop m'investir la dedans pour un résultat pas forcement tres gratifiant un jour il m'a fait cette explication (il devait y croire) sur "la main pianistique" : il me dit que lui , ancien premier prix du conservatoire de Varsovie tres doué, a une main non palmé et que "c'est rare" et que c'est ça qui lui donne la vitesse et l'agilité. Que moi par contre j'ai , comme la plupart des gens, la main palmé (les qq mm de peau entre les doigts) et que je peux faire tout ce que je veux, je n'y arriverai jamais...

Bien évidemment c'est des conneries sans fond. mais à l'époque, ca m'a fait un peu mal. En gros : il me disait, abandonne kido tu perds ton temps... Il voulait que j'investisse mes études, la fac etc.. et que je ne perde pas du temps stérilement derriere un piano. Cela renvoyait à sa propre histoire, puisque lui avait pas eu la vie revée alors qu'il était premier prix. Donc je n'avais rien à attendre la dedans, ni moi ni d'autres...forcément il m'avait suivi depuis tout petit, et j'étais loin d'etre dans le peloton des bons éleves. Il me racontait l'histoire de Schumann en m'expliquant que tout le monde n'ait pas fait pour le piano et que la nature est ainsi faite, que Schumann a voulu se dépalmer la main et s'est détruit la main.

Il a voulu me démotiver et quelque part il a reussi ! resultat : merci j'ai perdu 17 ans de piano... les regrets sont là, immenses. Parce qu'au fond j'aimais ca et qu'on peut avancer toujours, a son rythme mais si j'avais eu les 17 ans que j'ai perdu de travail quotidien, j'aurai un autre niveau... l'année suivante, je me suis pas inscrit en me disant que je continuerai de mon coté en allant voir le prof un fois de temps en temps, je l'ai jamais fait... le piano a pris la poussiere et resté silencieux jusqu'en mai 2017 ou en nettoyant, j'ai pris conscience de la poussiere sur le dessus du meuble. Et j'ai rouvert ! Depuis j'ai chaque jour joué plusieurs heures... c'est reparti ! a part que j'ai 38 ans avec presque 17 ans d'inactivité : pas top !

Apres rien n'est définitif, car j'ai finalement repris et pas du tout avec la meme approche, je revisite le piano tres différement aujourdhui et avec un désir infini , un désir de rattraper le temps perdu et il fallait peut etre en passer par la... mais j'aurai du continuer un minimum entretenir ;..

Maintenant en quelques mois de travail , mon niveau d'avant revient progressivement, donc ce qui est appris reste mais en arretant c'est le temps perdu de progression qui est dommage...

bref donne du temps au temps et pas de décision expéditive.

Avatar du membre
quazart
Messages : 746
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par quazart » mer. 28 mars, 2018 13:26

Ha oui, l'Irlande, au fait...
Petit conseil vestimentaire, si je puis me permettre.
Avant de sortir, regarde comment les gens sont habillés.
Si il sont en T-shirt, mets un pull.
Si il sont en pull, mets une parka.
Si ils sont en parka.... ne sors pas !!!

Jerome.A
Messages : 98
Enregistré le : mer. 17 janv., 2018 15:23
Mon piano : Roland FP-30

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Jerome.A » mer. 28 mars, 2018 13:45

hahah c'est tellement vrai en plus.....

Avatar du membre
Frederic
Messages : 84
Enregistré le : sam. 13 janv., 2018 15:48
Mon piano : Korg SV1
Contact :

Re: Arrêter le piano? Décision trop hâtive?

Message par Frederic » mer. 28 mars, 2018 13:52

quazart a écrit :
mer. 28 mars, 2018 13:26
Ha oui, l'Irlande, au fait...
Petit conseil vestimentaire, si je puis me permettre.
Avant de sortir, regarde comment les gens sont habillés.
Si il sont en T-shirt, mets un pull.
Si il sont en pull, mets une parka.
Si ils sont en parka.... ne sors pas !!!
:lol: :mrgreen: :D

Et si ils ont un parapluie il faut mettre un scaphandre ?
-Frédéric

Répondre