Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions
Jrm06
Messages : 17
Enregistré le : sam. 22 mai, 2021 20:38

Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Jrm06 »

Chers membres du forum,

Je me tourne vers vous aujourd'hui pour partager une situation qui me tient à cœur et solliciter vos précieux conseils. Après une pause, j'ai récemment renoué avec ma passion pour le piano, en me concentrant exclusivement sur la musique classique. Mon objectif est de progresser sérieusement, mais plusieurs défis se dressent sur mon chemin :

Horaires chargés : Mon travail m'occupe de 8h à 19h, voire 20h, ce qui limite grandement mon temps de pratique sans déranger les voisins quand je rentre le soir.
Partage de l'espace : De plus, ma fille, également pianiste, occupe souvent l'instrument en fin de journée. Si j'enchaîne après elle, nous risquons d'importuner notre voisinage, déjà sensible au bruit.
Environnement familial : Les moments libres à la maison sont souvent animés, entre les séances télévisées et les jeux des enfants, ce qui rend difficile toute concentration quand ça voltige autour de vous.
Préoccupations professionnelles : Même dans le calme, il m'arrive d'être trop préoccupé par le travail pour me consacrer pleinement à la musique.

Face à ces obstacles, l'idée d'installer un système Silent sur mon piano Sauter s'est imposée, bien que je sois réticent à l'idée de modifier mon instrument pour des raisons personnelles.

Je suis conscient que le sujet du Silent a déjà été abordé ici, mais j'espère obtenir des réponses adaptées à ma situation spécifique, notamment concernant les points suivants :

Utilisation nocturne : Souvent éveillé aux petites heures (3h du matin par exemple), je me demande si l'AdSilent (version 2) me permettrait de jouer sans déranger ma famille, tout en m'interrogeant sur le bruit des touches malgré l'utilisation d'un casque.
Qualité de l'écoute et des nuances : Mon enseignant, très à cheval sur ces aspects, me pousse à produire un son plus riche et moins "vertical". Le système Silent permet-il réellement de travailler ces nuances ? Lui-même me dit que le silent ne serait pas la solution. Je ne remets pas sa parole en doute, mais je me dis que peut être l’Adsilent 2 (sortie fin 2023) est plus performant que les modèles qu’il a essayé et qui sont peut être plus vieux et moins qualitatifs ? De toutes les façons ai-je vraiment le choix ? Si je continue comme cela je n’arriverai même pas à travailler le texte…

Le devis reçu s'élève à environ 2400 euros, ce qui représente un investissement important pour moi. Votre expérience et vos conseils seront donc d'autant plus appréciés.

Je vous remercie par avance pour le temps que vous voudrez bien consacrer à mes questions. Je suis également intéressé par vos expériences de pianistes avec les mêmes problématiques que moi.

Cordialement,
Ninoff
Messages : 3442
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Ninoff »

Bonsoir jrm 06,

Vous habitez le 06?

Bien reçu votre témoignage,
L’idée qui m’est venue instantanément est de vous acheter un piano numérique ( les prix avoisinent les 1000€ pour un bon instrument).
L’avantage est de garder votre piano intact, et d’avoir un 2e instrument lorsque votre fille travaille son piano.
Ne lâchez pas, vous allez trouver une solution et le fait de faire de la musique vous permettra de respirer dans votre vie tumultueuse 🙏🙏
A bientôt
Avatar du membre
Pipus
Messages : 32
Enregistré le : dim. 03 oct., 2021 18:02
Mon piano : Yamaha Clavinova CLP 635
Localisation : Vienne... en Isère.

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Pipus »

Pour travailler actuellement sur un piano numérique, attention quand même à la limitation qu'ils induisent sur le toucher, le son... Ça reste des pianos numériques, on est loiiin des Grotrian et autres Bechstein.

Pour ma part le soir j'ai du mal à m'y remettre après le boulot, entre fatigue et cerveau qui a encore envie de bosser. Aussi, j'ai pris l'habitude de me coucher plus tôt pour pouvoir être devant mon instrument le matin au réveil vers 5h30, ce qui me permet de travailler durant 2h avec l'esprit encore plus vide que je ne l'ai le reste du temps :lol:
🐾 + 🎹 = 🎶🎶🎶
Jrm06
Messages : 17
Enregistré le : sam. 22 mai, 2021 20:38

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Jrm06 »

Merci Ninoff. Bien vu pour le Département :D. Le numérique est une solution, mais me motive moyennement, car l’idée d’acheter un piano accoustique de très bonne facture pour me retrouver à jouer la plupart du temps sur un piano qui n’a pas les atouts d’un accoustique (touché, son, esthétique) me laisserait vraiment un goût d’amertume.

D’autant plus que je voudrais vraiment reprendre le répertoire de musique classique et travailler sur de l’acoustique. J’avais un clavinova CVP509 et pendant des années j’ai joué pour me faire plaisir sans réellement travailler le touché et le son. Aujourd’hui c’est sans doute l’une des raisons qui fait dire à mon professeur que je dois m’appliquer pour créer de l’émotion. Je partage l’avis de Pipus à ce sujet.
Ninoff
Messages : 3442
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Ninoff »

De mon côté j’ai un Casio et j’en suis très content car le toucher est dur, et l’instrument me permet de faire des nuances très intéressantes.
J’ai également un Bechstein mais afin d’éviter de déranger je joue constamment sur ce numérique et c’est vraiment bluffant..
Bon courage pour la suite 🙏
pianiste des Alpes
Messages : 178
Enregistré le : dim. 17 déc., 2023 22:45
Mon piano : Schimmel C116 Tradition
Localisation : Alpes

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par pianiste des Alpes »

Bonsoir,

je suis la propriétaire comblée d'un Schimmel C116 depuis le 29 janvier dernier, équipé du tout dernier ADSilent2 (posé pour 2200 € au magasin avant livraison de mon piano, région de Grenoble).
J'ai pris le système de silencieux pour pour pouvoir jouer à n'importe quelle heure : le soir car je suis couche-tard (et mon mari couche-tôt), le matin quand ma fille aînée fait la grasse mat' jusqu'à midi (le sommeil des ados est physiologique, et jamais je n'empêcherai un ado de dormir jusqu'à midi surtout quand les notes suivent au lycée). De plus j'ai un voisin, et je ne voudrais pas me fâcher avec lui. Typiquement ce matin, ma deuxième fille voulait faire du piano à 9h30, l'aînée n'était pas là, mais ne sachant pas si le voisin était réveillé ou pas, elle a joué avec l'ADsilent2. On sait qu'il entend le piano "en bruit de fond" quand il est à l'étage, donc potentiellement dans sa chambre un dimanche matin... Je joue beaucoup plus maintenant que j'ai un très bon piano ET le système ADsilent2. Sur mon ancien piano sans silencieux je ne jouais jamais après 20h30, et jamais avant midi le week-end.

J'avais peur que l'ADsilent2 dénature mon merveilleux piano, mais sur ce forum j'ai été rassurée. Je n'entends aucune différence avec les essais en magasin AVANT la pose. Le technicien poseur m'a dit que sur tous ses clients, le seul qui a entendu une différence est une des profs du conservatoire de Grenoble, mais que ce n'était pas si gênant que ça vu les avantages (appartement). Evidemment il faut un bon technicien. Et ne pas être concertiste international :lol:


Concernant le bruit des touches : oui, on l'entend quand on est à côté dans la même pièce. Je l'entends aussi quand je suis dans le couloir adjacent, mais déjà bien atténué. Je ne l'entends pas ailleurs. Le piano (dans le salon) est sur un tapis et a 4 patins anti-vibrations. Quand ma fille joue et que je suis à côté, ou mon mari, quand on est concentrés dans notre lecture ou qu'on a nous-même un casque (podcast, vidéo youtube, ...), on ne fait pas attention au bruit des touches. J'ai pu jouer jusqu'à 1 heure du matin sans que personne ne soit réveillé, et ma fille aînée qui ne dormait pas encore n'entendait rien dans sa chambre.
Si je regarde une vidéo youtube sans casque, et que ma fille joue avec son casque, elle n'entend pas ce que je regarde. Elle peut se concentrer sur son piano.
Par ailleurs, quand on joue, si on met le son dans le casque faible, oui, on entend les touches. Si on le met plus fort, on n'entend pas les touches.

Il y a plusieurs choix de pianos dans l'appli (9 au total, et des dizaines d'autres instruments). Aucun ne rend aussi bien que son propre piano acoustique, mais cela permet de travailler ses morceaux quand même, de refaire 20 fois de suite le même passage sans déranger personne. Pour certains répertoires je vais choisir un des pianos, pour d'autres un autre piano... Pour le Bach je suis passée à l'orgue :D

Par contre le jeu des pédales est très différent de celui qu'on a en acoustique, et même, selon l'instrument choisi dans l'appli ! Il faut trouver ce qui nous convient. Je trouve que la pédale de gauche est beaucoup trop douce avec l'ADsilent2. Je l'utilise régulièrement en acoustique, mais là le gap est important en version ADsilent2. C'est le seul point sur lequel je suis déçue.
On peut choisir 16 menus enregistrés avec nos paramétrages (on peut même choisir l'intensité sonore de chaque touche individuellement dans les paramètres). On a mis nos pianos préférés, l'orgue et le clavecin dans nos menus de tête, comme ça on ne cherche plus parmi toutes les options. Mais ça ne fait que 15 jours, on tâtonne encore.
Pour le reste, il n'y a aucun décalage entre le moment où on joue et le moment où on entend la note (cela dit, le technicien m'a dit que si on utilise un casque sans fil, il y a un léger décalage). Les nuances sont bien rendues et fidèles (sauf pédale de gauche, cf. plus haut).
Le casque livré avec est un sony bas de gamme. J'ai opté pour un yamaha PHP150 ou 200, pour que ce soit plus confortable. Ma fille préfère le casque d'origine. Du coup quand on fait sa leçon le soir après 20h avec l'ADsilent2 on a chacune un casque. Vu qu'on fait chaque jour la leçon à une heure différente, l'ADsilent2 permet de ne pas se stresser : si elle n'a pas envie à 17h00, elle peut la faire à 20h30 sans gêner personne.


Le deuxième reproche que je ferai à l'ADsilent2, c'est celui que ma fille débutante m'a énoncé ce matin : "maman, quand je joue avec l'ADsilent2, c'est moins joli que sans. J'ai parfois l'impression de faire des fausses notes, écoute cet accord !" (et là, elle me plaque un accord dissonant, donc oui, c'est normal d'avoir l'impression de faire une fausse note !). Je lui ai expliqué que peut-être le son est "épuré" avec l'ADSilent2, un peu comme avec un clavier numérique chez sa copine L... ou sa copine M... Contrairement à l'acoustique dont la richesse des harmoniques "corrige" cette sensation de fausse note quand l'accord est dissonant. Mon explication est peut-être totalement fausse, je serais intéressée par les avis des spécialistes de ce forum !
Ensuite ma fille m'a redit qu'en acoustique elle a plus de sensations, mais qu'elle est bien contente de pouvoir jouer à n'importe quelle heure et de tester plein de sons différents. Notamment sur un morceau du Château dans le Ciel qu'elle est en train de travailler, et qui ma foi rend vraiment pas mal avec les choix d'instruments proposés en numérique.


Donc pour résumer :
- la question de jouer sans déranger la famille : OUI, l'ADsilent2 remplit totalement cet objectif.
- la sensation du jeu : on conserve le toucher d'un acoustique, mais c'est le son d'un numérique.
- pour les nuances : OUI, elles sont fidèles, sauf avec la pédale de gauche où l'effet d'atténuation est beaucoup plus marqué qu'avec l'acoustique (peut-être que ça se règle dans les paramètres, je n'ai pas encore cherché). Mais objectivement, ce n'est pas gênant. Du coup, cela me force à travailler encore plus attentivement mon toucher pour moins abuser de la pédale de gauche quand je joue en acoustique (vaste programme :wink: )
Qu'est-ce que ton prof appelle un son "vertical" ? C'est un son trop homogène ? L'ADsilent2 permet à mon avis de bien travailler les nuances.


J'espère t'avoir apporté des éléments de réponse.

Je pense que d'ici une vingtaine d'années, quand le système transacoustic de Yamaha sera parfaitement au point et vendu sur d'autres pianos que Yamaha, je passerai à ce système : le son de MON piano dans les écouteurs à minuit, ce sera plus sympa ! Voire sans écouteurs, juste tout doux...
A moins que je sois devenue très riche entre-temps et que j'ai ma propre salle de musique insonorisée avec un beau piano à queue 8)
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 2172
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Nick Borderline »

Salut @PianistedesAlpes a tout dit.
Un vendeur chez Bechstein a Paris m'a dit, 90% de nos ventes sont avec un silent, monté en usine ou en post-installation.
C'est devenu mainstream...comme on dit.
Perso je suis totalement ravi de l'ADsilent 1 sur mon Steingraeber droit.
Pour le bruit des touches, ma femme et moi vivons dans un studio.
Je travaille mon piano au casque et elle regarde la télé, juste à côté, et nous ne nous gênons pas mutuellement.
Attention aux avis des enseignants, basés souvent sur des préjugés idéalistes, des expériences anciennes ou une simple méconnaissance du sujet.
La lecture des touches est optique et ne change rien au toucher.
La seule micro-différence peut être la nécessité de reculer de 3 mm l'échappement des marteaux, pour permettre
un échappement et un blocage du marteau par la barre de blocage, sans toucher la corde.
Et encore, c'est vrai que si l'échappement était à 3 millimètres des cordes, ce qui n'est je pense pas souvent le cas. Sur le mien, l'échappement est maintenant à env 6mm des cordes, ce qui me permet de jouer très précisément en acoustique.
A moins d'être un pianiste international, et de jouer souvent ppp, c'est zéro impact.
Dans la pratique je travaille à 90% au silent, et je joue de temps à autre les passages et morceaux bien maîtrisés en acoustique à des heures acceptables par mes voisins.
Je suis d'accord pour le commentaire sur les pédales, c'est moins précis et moins vivant que des pédales acoustiques, notamment l'Una Corda qui se borne à baisser le volume de moitié. Mais franchement, c'est le cas sur les pianos numériques également.
En bref, AD Silent, ca n'est que du bonheur...
A condition de passer par un technicien aguerri et de veiller à ce qu’il utilise une barre de blocage performante (mousse) pour l’amortissement des chocs des marteaux.
Jrm06
Messages : 17
Enregistré le : sam. 22 mai, 2021 20:38

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Jrm06 »

Merci Pianiste des Alpes. Tu réponds parfaitement à toutes mes interrogations. Tu es rentrée dans un détail que je n’espérais pas.

Lorsque je parle de "son vertical", je fais référence à une perception auditive particulière, lorsqu'une note ou un accord est joué et maintenu, dans un contexte de polyphonie. Ce son semble "droit", presque statique, sans cette dimension chantante ou cet élan horizontal que l'on peut ressentir dans des phrases mélodiques ou dans le legato.

Cela ne renvoie pas à une qualité inférieure du son, mais plutôt à une caractéristique de sa résonance dans l'espace et dans le temps. C'est comme si, au moment de l'attaque de la note, elle s'établissait fermement dans une verticalité sonore, sans pour autant s'inscrire dans un mouvement mélodique fluide. Et sur ce plan là je galère complètement et je voulais savoir si on pouvait travailler au-delà du texte et de se mécanique avec un Adsilent 2.

Merci encore ! Et merci aussi à Nick qui a prolongé le message de Pianiste des Alpes.
pianoforte
Messages : 384
Enregistré le : mar. 31 janv., 2017 10:24

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par pianoforte »

Au-delà de l'aspect "équipement" d'un piano avec système Silent , je trouve surtout que c'est un défi de vouloir se remettre au piano ( avec un prof "très à cheval" sic !!) tout en ayant une vie si débordante d'activités et empêchements en tous genres , mais si l'objectif est de trouver au piano des moments à soi où l'on retrouve ce bonheur indescriptible d'être enveloppé dans la sonorité , les harmonies , les sensations du jeu si bénéfiques et riches , alors les aménagements devraient pouvoir se trouver, simplement ne pas se mettre à soi-même une trop grande pression quant à la quantité d'oeuvres que l'on peut raisonnablement préparer dans ce contexte compliqué , et toujours veiller au fait que les moments au piano doivent être ressourçants, bienfaisants , et pas synonymes de complication ou stress supplémentaire ...Ceci n'est que mon avis . Bonne continuation !
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 2172
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ? Tu go

Message par Nick Borderline »

Je n’ai pas mentionné que j’ajoute systématiquement un peu de réverbération sur l’AD silent (fonction intégrée), ce qui permet d’avoir un son moins sec et plus chaud. Le dosage est à ta discrétion. On peut le régler sur une app smartphone ou par combinaison de touches qu’on apprend facilement.
Jrm06
Messages : 17
Enregistré le : sam. 22 mai, 2021 20:38

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Jrm06 »

MercI à tous pour vos feed-back.
Avatar du membre
Numa
Messages : 352
Enregistré le : ven. 26 août, 2022 11:48
Mon piano : Kawai ND-21
Localisation : Marseille

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Numa »

Pour que tu puisses te baser sur un échantillon plus large, je partage aussi mon expérience même si tu as déjà eu des réponses très complètes. Cas un peu différent, mon système est un genio (a priori moins haut de gamme que l'ADsilent), et j'ai la chance de pouvoir jouer la plupart du temps en acoustique.

Bruit des touches : depuis une autre pièce de l'appart, si les portes sont ouvertes le bruit gêne pour dormir (testé par accident une nuit d'été). Portes fermées par contre pas un souci.

Précision du toucher (je parle pas de la sensation, qui est nickel, mais du contrôle sur les nuances, le timbre, etc.) : franchement je trouve que c'est un bon cran en dessous de l'acoustique. Disons si "un cran" c'est la différence entre le joli Bechstein quart de queue de mon prof et mon petit Kawai droit en acoustique, toujours en termes de contrôle/finesse/précision du rendu, la différence en mon piano en acoustique et mon piano en silencieux c'est à peu près ça voir un peu plus, je dirais. Ceci dit ça m'est arrivé de monter un morceau entièrement en silent et ça s'est bien passé, la première fois que je l'ai joué en acoustique tout était en place niveau phrasé, plan sonores, etc. - juste quelques ajustements à faire comme quand on change d'instrument. Donc ça va quand même bien pour travailler.

Divers : en acoustique j'ai eu des soucis de bruits parasites à la répétition, liés à un élément du système silent, résolus rapidement et efficacement par mon accordeur. Rien de grave, faut juste savoir que ça peut arriver et qu'un technicien expérimenté peut régler ce genre de choses si on lui en parle à l'occasion d'un accord.

À part ça rien à ajouter/nuancer par rapport aux messages très complets de pianiste des Alpes et de Nick - et je répète que je n'ai pas le même système silent donc il est possible que le mien soit de moins bonne qualité que le leur (ou moins bien installé).

Au final, je te recommande chaudement de franchir le pas. Clairement je préfère jouer en acoustique quand j'ai le choix, mais même en ayant la chance de pouvoir jouer très souvent en acoustique je trouve que le silent est un plus très appréciable, dont je n'aurais pas envie de me passer. Alors dans ton cas, où l'alternative est de ne quasiment pas jour, je trouve qu'il n'y a pas à hésiter. Des fois le mieux est l'ennemi du bien.
pianiste des Alpes
Messages : 178
Enregistré le : dim. 17 déc., 2023 22:45
Mon piano : Schimmel C116 Tradition
Localisation : Alpes

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par pianiste des Alpes »

Super si j'ai pu aider.

Du coup j'ai réfléchi à cette question de "son vertical". J'ai fait plein d'essai ce matin, avec et sans ADsilent2, en modifiant la réverbération, l'option "salle" ou pièce", etc... Au final c'était super intéressant, merci de cette question, sinon je n'aurais pas passé ce bon moment après tout ! Au passage j'ai pu peaufiner les réglages du mode que je préfère, qui se rapproche le plus de mon piano acoustique (Concert Grand, salle, réverbération augmentée mais pas de beaucoup, une bonne partie des basses augmentées en intensité : j'adore pour travailler !).


Alors si j'ai bien compris ce "son vertical", je pense qu'il vient essentiellement du toucher au moment de l'attaque de la note ou de l'accord. Oui, il y a une composante intrinsèquement lié au piano (sur un piano d'études bas de gamme on n'aura évidemment pas le même rendu que sur un Steinway B). Mais pour avoir testé plein de pianos il y a 1 mois, avoir changé mon vieux Rameau de 50 ans contre un splendide Schimmel tout neuf, joué avec ADsilent2, je te garantis qu'il y a une bonne part qui vient de l'attaque.
Alors oui, tu pourras le travailler sur l'ADsilent2. J'ai testé les 9 pianos de l'appli. Ce ne sera pas pareil qu'en acoustique dans le sens où tu sentiras pas les cordes vibrer à travers tes doigts et ton corps, mais la façon d'attaquer s'entend. Il n'y a pas que les nuances.
Après, je ne sais pas si cela s'entend avec le genio, beaucoup de personnes dont des accordeurs m'ont dit que Yamaha était le must en matière de technologie et qu'ils ont toujours une longueur d'avance sur leurs concurrents (ADsilent2 semblerait le meilleur du marché en ce moment).

Concernant ce problème d'attaque pour rendre un son plus "personnel", je me demande même si l'ADsilent2 ne pourrait pas t'aider :

- d'abord parce que tu pourras jouer beaucoup plus, progresser techniquement, et que l'interprétation d'un morceau est beaucoup plus aisée quand on le maîtrise techniquement.
- ensuite parce que tu pourras te lâcher. Impossible de se laisser partir à interpréter si on est bridé, même inconsciemment (peur de déranger les voisins, la famille, etc).
- et puis parce que tu pourras tester plusieurs types de piano, ce qui te forcera à écouter attentivement. J'ai vu ma fille très grande débutante (elle a commencé début décembre) faire de grands progrès depuis qu'on a le Schimmel avec ADsilent2. Et pas seulement parce qu'au début on progresse vite. Je parle bien des progrès d'interprétation. C'est moi sa prof pour l'instant (on n'a pas encore cherché de prof car en milieu d'année, je me disais peine perdue, et que je veux être sûre qu'elle veut poursuivre avant de lâcher plein d'argent dans des cours particuliers). J'estime que pour se faire plaisir au piano, apprendre à interpréter c'est dès le début, même si la méthode rose ne l'aborde qu'à la fin de la première année. Elle a 2 morceaux fétiches, le refrain de la lettre à Elise (oui oui, c'est par ça qu'elle a voulu commencer... et donc j'ai commencé à lui donner des cours et elle a voulu des vrais cours ensuite avec méthode rose comme ses copines), et "innocent" du Château dans le Ciel. Elle les joue en permanence. A l'arrivée du Schimmel, elle a d'abord été décontenancée car elle n'avait plus ses repères. Ensuite elle a passé beaucoup de temps à tester plein de sons avec l'ADsilent2. Et je suis persuadée que ce sont ces heures passées à refaire et refaire encore les mêmes passages avec des sons différents qui lui ont permis de travailler le contact des doigts avec le son rendu. Quand elle passe ensuite en acoustique, elle travaille encore ce lien. Et maintenant, elle y met son corps entier. Du coup elle fait pareil avec "au clair de la lune" qu'elle connaît par cœur, par jeu (ça l'amuse), elle met des nuances, attaque différemment les notes... Là on travaille "petit papa", et je vais lui faire apprendre par cœur pour qu'elle fasse pareil. C'est plus facile de travailler les attaques et les nuances sur un morceau facile que l'on connaît par cœur. Qu'on soit débutant ou avancé.

Le plaisir qu'elle a dans le piano vient clairement de ses sensations. Elle ne joue pas comme un automate ou un robot (ce que je reproche à beaucoup de débutants que j'écoute dans les auditions de l'école de musique de ma petite ville, ils n'ont aucune personnalité, on dirait des clones : techniquement c'est parfait, mais où est l'humain ?). Ta prof a bien raison de te faire travailler sur ce point, surtout avec un Sauter, tu as de quoi te faire plaisir quand tu auras eu le "déclic" par rapport à ce son "vertical".
Hésite pas à te laisser aller, à te lâcher, voire carrément à fermer les yeux pour mieux entendre (c'est ce que fait parfois ma fille pour s'amuser, et il paraît que Chopin le recommandait). Refait plusieurs fois le même passage jusqu'à ce que tu sois content de toi. Et pas de fausses idées : ma fille n'a aucun don particulier, ni moi. Il n'y a que le travail et la motivation. On joue avec son corps, pas qu'avec son cerveau...
Avatar du membre
Numa
Messages : 352
Enregistré le : ven. 26 août, 2022 11:48
Mon piano : Kawai ND-21
Localisation : Marseille

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Numa »

Par rapport au fait de tester plusieurs sons, je trouve que ça peut bien aider à tester/renforcer le par cœur. On croit bien savoir un morceau par cœur, on essaie en silent un autre son de piano, clavecin, orgue, etc. et on peut avoir des accidents ou trous qu'on avait pas avec notre son habituel, on sait ce qu'il faut retravailler, c'est un bon entraînement. (Ce n'était pas du tout la question de départ, mais puisqu'on parle des avantages « cachés » d'un système silent...)
PianoLuxembourg
Messages : 307
Enregistré le : mer. 05 juil., 2023 17:35
Mon piano : Steinway V Silent & Steinway M.

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par PianoLuxembourg »

Bonjour,

quand j'ai fait monter mon ad-silent par mon Klavier Baumeister de Bayreuth l'été passé, j'avais vu le fil de piano majeur disant que c'était une "hérésie" de monter un silent sur un Steinway V 125.

C'est ce que j'ai fait (j'aime être hérétique :D ) avec l'accord de mon technicien, qui m'a dit que les Steinway ne sont pas "sacrés" et qu'un bon silent bien monté sur un excellent piano fait un excellent piano à jouer à toute heure. Je trouve que j'ai amené ce piano droit à sa perfection, j'ai changé sa couleur (noir mat), j'ai mis un silent. Je l'ai fait intonner et harmoniser.

J'ai un clavier yamaha avec lequel je ne joue plus du tout (toucher absolument sans rapport avec un vrai piano droit ou queue et j'ai eu un C5 de Yamaha), un son sans aucun rapport aussi. Bref, pour dépanner pour l'instant dans mon second lieu de résidence et bientôt remplacé par un acoustique.

Bref, pour le touché, mon professeur qui est un professionnel, professeur, compositeur et qui fait des concerts l'a joué et m'a confirmé que le piano est merveilleux, le touché, les basses, les aigus et qu'il adore en droit le Steinway V et Schimmel et en queue Grotrian. Il a eu du mal a arrêter de jouer. Un plaisir. Tu peux voir le lien dans mon autre fil "mon histoire avec le piano".

Pour moi il n'y a aucune différence de touché entre silent et pas silent, une barre arrête les marteaux avant la frappe quand le levier est positionné et c'est tout. L'ensemble est super bien rêglé, j'adore. Je joue je joue je joue. Quand je répète ce qui m'ennuie moi-même je suis bien heureux d'avoir le silent et quand j'ai envie de faire écouter un résultat je passe à l'acoustique. On fait ainsi la surprise de l'interprétation finie.

En silent j'ai essayé les sons du Mac et même de pianoteq, je suis très très sensible et je n'ai pas aimé. Je reviens constamment au son acoustique avec bonheur et c'est ce qui me guide pour mon choix de futur piano queue. En silent j'ai adopté le son de Piano de base et c'est très bien. Le son le plus proche du son acoustique du V125 à mon oreille est le son garage band du Steinway Grand piano c'est dire si le son est bon ou si le son synthétique n'est qu'une copie d'un vrai grand piano à queue de concert.

Moi je trouve que c'est formidable de jouer avec le même touché jour et nuit et quand je veux.
Le bruit n'est même pas beaucoup plus important que celui d'un clavier (un peu quand même) mais si on est dérangé par le bruit on le sera par le bling blang du clavier comme du piano. Je joue en appartement, il y a une porte un couloir et une porte qui séparent la pièce piano de la chambre et on n'entend absolument rien. On n'entend peu le piano d'une pièce à l'autre et peu chez le voisin super isolation moderne. Tout dépend de l'agencement de ton lieu de vie.

Le silent est devenu courant, si tu veux réduire la facture demande si il n'y pas un silent 1 à écouler à 1700 euro c'est ce que j'ai fait et je m'en porte très bien.

Pour la verticalité du son et son modelage tu as bien raison de vouloir travailler avec le vrai touché de ton piano en acoustique ou en silent, d'une part parce que le touché d'un bon piano est incomparable, et d'autre part parce que je ne vois pas comment on peut progresser en s'entraînant sur un clavier. On arrive déjà sur un autre clavier en cours.

Je trouve que mon droit permet un modelage très important voire même exigeant du son. Le clavier est ferme, la palette des sons est importante et nous avons déjà procédé à une intonation pour que l'ensemble soit bien à mon goût avec un technicien Steinway. J'aime les basses charnues et pleines, j'aime les aigus perlés et une frappe un peu directe qui évoque pour moi un peu le son d'une partie d'un smatche (une attaque). Bon je ne suis pas bloqué sur une marque j'ai essayé un excellent Pleyel droit d'occasion qui réunissait toutes ces qualités. La seule raison pour laquelle j'ai préféré le V, c'est que j'en avais l'occasion et que je voulais aller jusqu'au bout de ma recherche (initialement un Steingraeber).

Mon piano droit ultime serait un Steinway K ou un Steingraeber 132 bois clair avec silent (Steingraeber et Steinway ont des systèmes silent spécifiques, Steingraeber avec le séquençage de son grand queue de concert). Je vais voir si c'est possible et s'il n'est pas trop puissant dans les graves ou inégal graves et aigus.
Jrm06
Messages : 17
Enregistré le : sam. 22 mai, 2021 20:38

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Jrm06 »

Je vous remercie sincèrement pour votre patience et pour avoir pris le temps de répondre à mes interrogations.

Je crois que je vais réfléchir sérieusement à ajuster mes horaires de pratique (si je le peux).

La technologie Silent suscite chez moi un intérêt certain, toutefois, je suis également traversé par un sentiment ambigu, que je m'explique difficilement. Ce n'est pas que je doute des avantages du système Silent, ni que je crains une installation défectueuse. Mon hésitation prend racine dans ma vision du piano : pour moi, un piano acoustique évoque l'élégance et la tradition des instruments du XIXe siècle, incarnations de l'esthétique et du savoir-faire artisanal. L'idée d'ajouter à cet objet d'art un dispositif électronique me semble quelque peu trahir son essence (même si je sais que des pianos hors de prix sont aussi vendus avec un Silent). Je reconnais que cette perspective peut sembler exagérée, mais l'idéal que je poursuis est celui d'un piano qui conserve son intégrité et son authenticité d'antan, sans l'altérer par des ajouts technologiques.

Si je ne trouve pas d'alternative satisfaisante, je me résoudrai à adopter cette solution, bien que ce soit à contrecoeur. De plus, les discussions sur ce forum m'ont fait réaliser que même avec le système Silent, le simple fait de frapper les touches produira un bruit mécanique, en l'absence de son musical (hormis dans le casque).

Je vais prendre le temps de la réflexion. Il n'est pas exclu que je me laisse finalement convaincre, faute d'autres options. Vos conseils et votre soutien m'ont été précieux pour clarifier ma situation et m'orienter vers une décision. Merci encore pour tout.
blyssou
Messages : 1512
Enregistré le : ven. 09 juil., 2021 2:36
Mon piano : En attente!
Localisation : Zurich / Palo Alto

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par blyssou »

Jrm06 a écrit : mar. 13 févr., 2024 13:33 Je vous remercie sincèrement pour votre patience et pour avoir pris le temps de répondre à mes interrogations.

Je crois que je vais réfléchir sérieusement à ajuster mes horaires de pratique (si je le peux).

La technologie Silent suscite chez moi un intérêt certain, toutefois, je suis également traversé par un sentiment ambigu, que je m'explique difficilement. Ce n'est pas que je doute des avantages du système Silent, ni que je crains une installation défectueuse. Mon hésitation prend racine dans ma vision du piano : pour moi, un piano acoustique évoque l'élégance et la tradition des instruments du XIXe siècle, incarnations de l'esthétique et du savoir-faire artisanal. L'idée d'ajouter à cet objet d'art un dispositif électronique me semble quelque peu trahir son essence (même si je sais que des pianos hors de prix sont aussi vendus avec un Silent). Je reconnais que cette perspective peut sembler exagérée, mais l'idéal que je poursuis est celui d'un piano qui conserve son intégrité et son authenticité d'antan, sans l'altérer par des ajouts technologiques.

Si je ne trouve pas d'alternative satisfaisante, je me résoudrai à adopter cette solution, bien que ce soit à contrecoeur. De plus, les discussions sur ce forum m'ont fait réaliser que même avec le système Silent, le simple fait de frapper les touches produira un bruit mécanique, en l'absence de son musical (hormis dans le casque).

Je vais prendre le temps de la réflexion. Il n'est pas exclu que je me laisse finalement convaincre, faute d'autres options. Vos conseils et votre soutien m'ont été précieux pour clarifier ma situation et m'orienter vers une décision. Merci encore pour tout.

Ce n’est pas éxagéré. Dans un piano accoustique, tous les matériaux vibrent avec le son. Le squelette est très conducteur. Même si ln a l’impression de n’entendre que par les oreilles, l’accoustique transmet du son aussi via le corps, et le cerveau traite cette information même si on en a pas conscience. Le numerique, ou un accoustique silent, perd cette propiété qui a mon avis fait toute la différence.

Je connais une fille née sourde, dont les parents ont insisté qu’elle fasse de la musique. Je vais passer les détails de l’histoire mais un jour cette fille a reçu une guitare de très grande qualité. Elle a dit que cette guitare avait une belle voix. 20 ans plus tard, elle s’est portée candidate pour des implants auditifs. Normalement, les personnes nées sourdes voient les aires du cerveau devenir impotente a certaines fonctions qui se font colonisées notamment sur le langage, raison pour laquelle il faut traiter jeune. Cette fille a complètement récupérée malgré un traitement très tardif. Il semblerait que l’exposition aux vibrations de la guitare dans un contexte d’expression ait suffisamment stimulé son cerveau pour qu’il « ne supprime » pas ces fonctions inutiles. (Je vais très vite bien sue c’est plus compliqué que cela)

Je raconte cette histoire pour illustrer un point: les pianos accoustiques et numeriques ont beaucoup en commun, mais ils n’ont rien a voir…
PianoLuxembourg
Messages : 307
Enregistré le : mer. 05 juil., 2023 17:35
Mon piano : Steinway V Silent & Steinway M.

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par PianoLuxembourg »

Dans un piano acoustique l'électronique du silent est très discrète.
Un boîtier sous le clavier, un levier, une barre, des capteurs.

Le touché est le même puisque c'est le même clavier. Je ne perçois pas de différence de frappe entre les deux modes.
L'intérêt est qu'un bon piano reste ce bon piano. C'est très bien de jouer sur le même piano. Passer d'un piano à un clavier est déroutant en sensations et en son.

Un clavier n'a vraiment plus beaucoup d'intérêt ensuite.
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 2172
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par Nick Borderline »

Jrm06 a écrit : mar. 13 févr., 2024 13:33 La technologie Silent suscite chez moi un intérêt certain, toutefois, je suis également traversé par un sentiment ambigu, que je m'explique difficilement. Ce n'est pas que je doute des avantages du système Silent, ni que je crains une installation défectueuse. Mon hésitation prend racine dans ma vision du piano : pour moi, un piano acoustique évoque l'élégance et la tradition des instruments du XIXe siècle, incarnations de l'esthétique et du savoir-faire artisanal. L'idée d'ajouter à cet objet d'art un dispositif électronique me semble quelque peu trahir son essence (même si je sais que des pianos hors de prix sont aussi vendus avec un Silent).
Je te comprends parfaitement... Mon idéal, ma vision du piano, ça serait une grande maison à la campagne, zéro voisins, les fenêtres grandes ouvertes pour laisser entrer le soleil, pas de contraintes de travail pour jouer plusieurs heures par jour à ma guise sur un grand piano Fazioli au milieu d'une pièce épurée...

Et puis....chez Fazioli à Milan, justement, j'ai réalisé que si j'attendais d'avoir ces conditions idéales, je risquais d'attendre longtemps.... très longtemps...., et surtout que je passais à côté de mes meilleures années, celles où je pouvais libérer un peu de temps pour jouer le soir tard, et où j'avais la forme physique et mentale pour progresser. Quand je vois notre Alfred Brendel qui ne joue plus depuis des années, à cause de l'arthrose, je me dis, Nick, profite, quand tu peux.

Du coup, quand les gens de chez Fazioli, m'ont mis tout naturellement dans mon sac (ma photo), la doc sur ADSilent, j'ai réfléchi.... Est-ce qu'un facteur si prestigieux, qui fabrique 140 pianos par an, dont les prix démarrent à 100k jusqu'à 400k, me conseillerait d'installer ce dispositif, si c'était si iconoclaste...
Bref, 6 mois après, je mettais à la cave mon numérique, pour accueillir notre petit droit Steingraeber, qui a ravivé mes sensations pianistiques et est disponible à toute heure, dans notre petit studio parisien, sans gêner mon entourage.

Tu feras comme tu veux @Jrm06, juste, ne passe pas à côté de l'essentiel.... :wink:

Image
PianoLuxembourg
Messages : 307
Enregistré le : mer. 05 juil., 2023 17:35
Mon piano : Steinway V Silent & Steinway M.

Re: Comment travailler quand les éléments sont contre vous ?

Message par PianoLuxembourg »

Je suis d'accord avec Nick adopte un Fazioli ou un Steingraeber Silent !

:wink:

(je sors de cours rincé, mon voisin doit me haïr pendant ou après les cours quand il est là il doit se demander mais il fait quoi là.)

Hop je repasse en silent et la honte s'efface (un peu).
Répondre