Le problème du piano numérique

mécanique, commerces/achat, facteurs...
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

N'ayant pas la place d'entreposer un vrai piano, et voulant cependant reprendre le piano, j'ai fini par acheter un piano numérique Yamaha, modèle P125.

Dans un premier temps, je me suis un peu senti sur un nuage, car c'est un excellent piano, autant pour ce qui est du son que pour ce qui est du toucher. Il donne vraiment l'impression de jouer sur un vrai piano.

Et l'illusion comporte un certain danger, comme je suis en train de l'expérimenter. Ayant eu tout à l'heure l'occasion de jouer sur un vrai Yamaha, j'ai mesuré toute la différence, et même le fossé béant qui existe entre les deux instruments :

- d'abord, dans les nuances. Sur le numérique, j'avais l'impression d'être un super pianiste et d'avoir enfin acquis la bonne maîtrise du toucher. Tu parles ! Rien à voir ! C'est l'artifice du son numérique qui me berçait dans cette illusion. Le vrai piano, un peu criard, que je viens d'essayer m'a rappelé qu'il n'en était rien, et qu'il fallait recommencer tout le travail à zéro. Mais comment faire, puisque je ne peux même pas avoir de piano droit chez moi ? C'est un vrai problème.

- ensuite, dans la résistance des touches mécaniques. Le P125 a beau donner l'illusion de toucher un vrai piano, les touches sont cependant beaucoup moins résistantes. Et donc, la difficulté technique s'en trouve facilitée, sans que l'on s'en doute, ce qui est très trompeur. Le piano mécanique essayé tout à l'heure m'a démontré qu'il fallait, là aussi, que je reprenne ce travail.

- et quelques petits problèmes annexes, comme le bord avant du clavier, qui n'existe pas chez le numérique, dont le dessus est complètement plat et dégagé. J'ai donc pris l'habitude d'avancer la main profondément dans le clavier, ce qui n'est pas possible sur le clavier mécanique. Les doigts viennent butter contre le bord, en particulier dans les sauts d'octaves.

Et voilà. Tout à recommencer. Avec un vrai piano.
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 819
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par Nick Borderline »

Bravo Durtal d’avoir repris. Ne t’autoflagelle pas. Déjà, personne n’attend nos disques. Et puis il faut se faire plaisir et il n’y a pas qu’une voie pour y arriver. Il vaut mieux jouer sur un numérique que pas du tout. J’ai eu un choc comme le tien quand j’ai eu accès à un piano à queue il y a 10 ans. Mais à force de jouer sur des pianos différents, j’ai développé une capacité d’adaptation. Ces derniers mois je suis allé régulièrement en studio pour pratiquer sur piano acoustique. C’est utile mais encore faut-il avoir l’offre près de chez soi et c’est un budget. D’autres possibilités pourront peut-être être envisagées tout au long de ton parcours (hybride, transacoustique, silent…). Persévère surtout et fais-toi, si possible et pas déjà le cas, accompagner par un prof avec piano acoustique 🎹👍
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par floyer »

Sur la gamme des pianos Yamaha, le P125 avec son clavier GHS est le plus basique et le plus léger. Leurs claviers en bois sont bien meilleurs (testé sur la génération CLP6xx), mais sensiblement plus chers.

J'ai eu à jouer sur des pianos acoustiques criards et d'autres bien plus agréables. Je ne serais pas surpris qu'il y ait un problème d'harmonisation du piano dont tu parles. A part les 2 criards que j'ai testé, les autres (au moins 5) ne m'ont pas donné du fil à retordre. Pourtant je travaille essentiellement sur numérique (CLP150, clavier GH pendant pas mal de temps, N1X hybride récemment).
Solfège
Messages : 834
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : orgue gonzales johannus opus 255 p515
Localisation : Languedoc

Re: Le problème du piano numérique

Message par Solfège »

Effectivement un numérique n'offrira jamais les mêmes sensations qu'un acoustique mais il reste pour diverses raisons un bon compromis pour pouvoir jouer car il n'est pas toujours évident de posséder un acoustique chez soi. Il y a d'abord le prix et si le silent reste une solution il est aussi très cher.Et si l'on habite un appartement le numérique est la solution si l'on ne veut pas se fâcher avec les voisins. Et il y a la possibilité de prendre le haut de gamme mais là aussi le budget est conséquent. Do nc des pianos. Le p 125 reste donc une très bonne solution.. Et surtout ne culpabilisez de jouer sur cet instrument.Un jour viendra peut être vous pourrez jouer su r n'hésitez
Salutations musicales
phil67
Messages : 250
Enregistré le : jeu. 14 janv., 2016 18:35
Mon piano : Schimmel SP 182 t / Kauaï CA67/.Yamaha p

Re: Le problème du piano numérique

Message par phil67 »

Bonjour, je vais rajouter ma petite graine, possédant à la fois le p121( c’est le 125 mais avec 72 touches) un kawaï CA 67
et un quart de queue.
Non, le P125 n’est pas un « excellent» numérique. ( la technologie de ce piano commence à dater par rapport à la concurrence) .
C’est comme le dit Floyer le bas de gamme de Yamaha.
Il fait le job pour son prix, mais tant le toucher du clavier que les sons ne sont pas top, mais c’est normal à ce prix, si je compare avec le CA 67 à l’époque acheté un peu plus de 2000 euros, donc plus de 3 fois plus cher ( mais ce n’est pas un portable non plus)
Les touches sont «  courte » , cad qu’en fond de touche, il faut appuyer fort et le contrôle des sons me semble un peu basique.
En l’upgradant avec pianoteq, là, ça devient sympa, on a beaucoup plus de plaisir à jouer, les sons deviennent «  réels » les nuances étant plus accessibles et faciles à faire, avec plus de dynamique.
On oublie alors les défauts ( relatifs) du clavier .

Et quoiqu’il en soit, je ne trouve pas dramatique ni déshonorant de s’entrainer sur numérique. C ‘est super pour jouer n’importe quand, sans troubler la quiétude de l’entourage, on est peut être même plus «  concentré » car dans notre monde, isolé avec le casque.
On peut quand même s’adapter et en quelques minutes, je ne trouve pas que ça soit un réel pb.
Et il est toujours mieux de s’entrainer sur numérique que d’attendre l’hypothétique arrivée d’un piano classique.
Le moteur, c’est l’envie et la tenacité.
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

Nick Borderline a écrit : ven. 18 nov., 2022 16:05 Bravo Durtal d’avoir repris. Ne t’autoflagelle pas. Déjà, personne n’attend nos disques. Et puis il faut se faire plaisir et il n’y a pas qu’une voie pour y arriver. Il vaut mieux jouer sur un numérique que pas du tout. J’ai eu un choc comme le tien quand j’ai eu accès à un piano à queue il y a 10 ans. Mais à force de jouer sur des pianos différents, j’ai développé une capacité d’adaptation. Ces derniers mois je suis allé régulièrement en studio pour pratiquer sur piano acoustique. C’est utile mais encore faut-il avoir l’offre près de chez soi et c’est un budget. D’autres possibilités pourront peut-être être envisagées tout au long de ton parcours (hybride, transacoustique, silent…). Persévère surtout et fais-toi, si possible et pas déjà le cas, accompagner par un prof avec piano acoustique 🎹👍
Merci pour cet avis. J'ai parfois accès à des pianos acoustiques, ce qui m'a d'ailleurs permis de constater l'écart béant entre les deux instruments. Bien sûr, j'ai autrefois beaucoup joué sur des pianos acoustiques. J'avais à la maison, quand j'étais enfant, un Sonata. Mais les années passant, j'ai perdu ce contact.

Ceci dit, ma première impression m'a alarmé car je m'y confrontais pour la première fois depuis bien longtemps après avoir joué chaque jour sur mon numérique depuis trois mois. J'y suis retourné par la suite, et me suis rendu compte que ça allait mieux. Ça me rassure ! Il y a donc un petit effort d'adaptation, qui est normal, mais pas si gigantesque. Et même, maintenant, je trouve plus facile de jouer sur l'acoustique, à l'issue de mon troisième essai. Le numérique ne restera jamais qu'un ordinateur froid. L'acoustique se laisse plus facilement manié, et c'est tant mieux.

Par contre, j'ai aussi pu mesurer l'écart entre deux acoustiques, pourtant tous deux des Yamaha, l'un étant plus souple et moins dur que l'autre. Mais j'imagine que même cet écart entre deux pianos différents se résorbera au fil des essais successifs.
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

floyer a écrit : ven. 18 nov., 2022 17:26 Sur la gamme des pianos Yamaha, le P125 avec son clavier GHS est le plus basique et le plus léger. Leurs claviers en bois sont bien meilleurs (testé sur la génération CLP6xx), mais sensiblement plus chers.

J'ai eu à jouer sur des pianos acoustiques criards et d'autres bien plus agréables. Je ne serais pas surpris qu'il y ait un problème d'harmonisation du piano dont tu parles. A part les 2 criards que j'ai testé, les autres (au moins 5) ne m'ont pas donné du fil à retordre. Pourtant je travaille essentiellement sur numérique (CLP150, clavier GH pendant pas mal de temps, N1X hybride récemment).

Il m'a semblé que le magasin proposait des claviers beaucoup moins bons que le P125. Mais c'est vrai qu'au-dessus, il proposait aussi des claviers à 2000 euros, très au-delà du budget que j'étais prêt à accepter. Dans mon esprit, le numérique n'est pas un véritable instrument de musique, et donc j'ai un peu de mal à accepter d'y mettre des sommes folles.

Si un jour je m'agrandis, je me paierai un vrai piano.

Mais merci quand même du renseignement.
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

phil67 a écrit : sam. 19 nov., 2022 8:14 Bonjour, je vais rajouter ma petite graine, possédant à la fois le p121( c’est le 125 mais avec 72 touches) un kawaï CA 67
et un quart de queue.
Non, le P125 n’est pas un « excellent» numérique. ( la technologie de ce piano commence à dater par rapport à la concurrence) .
C’est comme le dit Floyer le bas de gamme de Yamaha.
Il fait le job pour son prix, mais tant le toucher du clavier que les sons ne sont pas top, mais c’est normal à ce prix, si je compare avec le CA 67 à l’époque acheté un peu plus de 2000 euros, donc plus de 3 fois plus cher ( mais ce n’est pas un portable non plus)
Les touches sont «  courte » , cad qu’en fond de touche, il faut appuyer fort et le contrôle des sons me semble un peu basique.
En l’upgradant avec pianoteq, là, ça devient sympa, on a beaucoup plus de plaisir à jouer, les sons deviennent «  réels » les nuances étant plus accessibles et faciles à faire, avec plus de dynamique.
On oublie alors les défauts ( relatifs) du clavier .

Et quoiqu’il en soit, je ne trouve pas dramatique ni déshonorant de s’entrainer sur numérique. C ‘est super pour jouer n’importe quand, sans troubler la quiétude de l’entourage, on est peut être même plus «  concentré » car dans notre monde, isolé avec le casque.
On peut quand même s’adapter et en quelques minutes, je ne trouve pas que ça soit un réel pb.
Et il est toujours mieux de s’entrainer sur numérique que d’attendre l’hypothétique arrivée d’un piano classique.
Le moteur, c’est l’envie et la tenacité.
Il y a tout de même trois autres problèmes avec le numérique :

- le casque est lourd, et son fil est également très pesant. Ce dernier se branche sur le côté, et pend le long du bras. Comme il est entortillé, il s'accroche souvent au tissu des vêtements, et il retient légèrement le bras, ce qui pose problème, surtout dans les passages rapides. J'ai essayé différents moyens de le brancher, en le faisant passer par les barreaux de la chaise, par exemple, pour qu'il pende par devant plutôt que sur le côté, mais ce n'est pas très pratique.

- de plus, au bout d'un moment, l'utilisation prolongée du casque finit par faire mal aux oreilles. Le poids du casque peut également accentuer le mal de dos, lorsqu'on joue pendant trois heures, par exemple.

Je précise que j'ai acheté le super casque à 200 euros prévu pour être branché sur ce piano, parce que les autres casques qui servent à écouter de la musique nécessitent un adaptateur, mais le son ne passe pas bien du tout.

- l'enfoncement des touches, même en coupant le son, produit un certain vacarme. J'ai découvert par exemple que ça incommodait ma voisine, car elle l'entend, de l'autre côté de la cloison. C'est limite s'il ne vaut mieux pas jouer avec le son, réglé doucement, car je me demande s'il n'est pas plus énervant d'entendre : "boum boum boum badaboum" pendant trois heures que d'entendre le son du piano associé à tout ce boucan.

J'ai d'ailleurs un ami qui a un numérique et qui a rencontré le même problème avec sa voisine du dessous, laquelle lui a reproché avec insistance, même en journée, de la déranger avec seulement le son des touches du clavier qui tapent dans le vide. C'est allé très loin, car elle en a avisé le syndic, et mon ami a reçu des lettres de mise en demeure.

Bon. Faut dire qu'il jouait la nuit, aussi. Et je crois qu'il le faisait un peu pour se venger des visites nocturnes de cette voisine. Ce n'était pas vraiment le grand amour entre elle et lui.

Fort heureusement, ma propre voisine ne m'a pas encore fait de reproche explicite. Mais je remarque que lorsque je commence à jouer (au casque), elle part faire un tour. Enfin, pas tout le temps, mais je l'ai parfois remarqué. Et parfois, quand elle revient, elle claque la porte. Alors je me fais peut-être des idées, mais le casque ne semble pas non plus la panacée, même si c'est toujours mieux qu'un piano acoustique qui fait résonner tout l'immeuble, voire toute la cour de l'immeuble.
Modifié en dernier par Durtal le dim. 27 nov., 2022 10:08, modifié 2 fois.
axolotl
Messages : 159
Enregistré le : jeu. 08 sept., 2022 14:19
Mon piano : Hoffman-Bechstein
Localisation : Paris

Re: Le problème du piano numérique

Message par axolotl »

Il existe des transmetteurs associés à des casques sans fil.
https://www.amazon.fr/emetteur-bluetoot ... +bluetooth
quant au casque ça peut être des oreillettes sans fil Bluetooth pas cher et très légères
https://www.fnac.com/mp42049522/Ecouteu ... e-Noir/w-4
" Nel mezzo del Camino della nostra vita (Dante) "
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

axolotl a écrit : dim. 27 nov., 2022 10:03 Il existe des transmetteurs associés à des casques sans fil.
https://www.amazon.fr/emetteur-bluetoot ... +bluetooth
quant au casque ça peut être des oreillettes sans fil Bluetooth pas cher et très légères
https://www.fnac.com/mp42049522/Ecouteu ... e-Noir/w-4
Merci pour l'info.
axolotl
Messages : 159
Enregistré le : jeu. 08 sept., 2022 14:19
Mon piano : Hoffman-Bechstein
Localisation : Paris

Re: Le problème du piano numérique

Message par axolotl »

Durtal a écrit : dim. 27 nov., 2022 10:08
axolotl a écrit : dim. 27 nov., 2022 10:03 Il existe des transmetteurs associés à des casques sans fil.
https://www.amazon.fr/emetteur-bluetoot ... +bluetooth
quant au casque ça peut être des oreillettes sans fil Bluetooth pas cher et très légères
https://www.fnac.com/mp42049522/Ecouteu ... e-Noir/w-4
Merci pour l'info.
De rien je connais le problème je vais m'équiper aussi comme ça je crois

Bonne continuation
" Nel mezzo del Camino della nostra vita (Dante) "
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 819
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par Nick Borderline »

Hello Durtal. J’ai longuement hésité avant de m’équiper d’un piano acoustique. Ça n’était envisageable qu’avec un système silencieux. De plus, j’ai décidé de mettre le paquet sur l’isolation, et ce quand bien même notre immeuble est plutôt bien isolé et les voisins assez cools. J’ai connu par le passé les plaintes du dessous avec le bruit des touches. Meilleur remède pas cher, c’est de découper des bandes de 10cm de large de mousse polyuréthane très dense, que tu mets sous tes pieds. Je suppose que tu as 2 planches verticales ? Si mousse bien dense le piano bouge peu. Le genre de mousses utilisées par podologues pour faire les semelles. Peut-être peux-tu trouver par cette voie. Pour le mur, j’ai commandé des blocs de mousse composite de 6cm d’épaisseur. À mon avis si tu mets ce genre de mousse entre ton piano et ton mur, ça règlera le problème. Et probablement que tu n’as même pas besoin d’aussi épais. Je te dirai quand j’aurai expérimenté. À bientôt.
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

Nick Borderline a écrit : dim. 27 nov., 2022 10:51 Hello Durtal. J’ai longuement hésité avant de m’équiper d’un piano acoustique. Ça n’était envisageable qu’avec un système silencieux. De plus, j’ai décidé de mettre le paquet sur l’isolation, et ce quand bien même notre immeuble est plutôt bien isolé et les voisins assez cools. J’ai connu par le passé les plaintes du dessous avec le bruit des touches. Meilleur remède pas cher, c’est de découper des bandes de 10cm de large de mousse polyuréthane très dense, que tu mets sous tes pieds. Je suppose que tu as 2 planches verticales ? Si mousse bien dense le piano bouge peu. Le genre de mousses utilisées par podologues pour faire les semelles. Peut-être peux-tu trouver par cette voie. Pour le mur, j’ai commandé des blocs de mousse composite de 6cm d’épaisseur. À mon avis si tu mets ce genre de mousse entre ton piano et ton mur, ça règlera le problème. Et probablement que tu n’as même pas besoin d’aussi épais. Je te dirai quand j’aurai expérimenté. À bientôt.
En fait, le bruit des touches ne passent pas par le plancher, mais se diffuse simplement dans la pièce. Ce n'est pas une simple vibration, mais de vrais chocs successifs. Mettre un tapis de mousse ne change rien. L'ami dont je parlais qui dérangeait sa voisine du dessous a eu beau tout essayer en matière de tapis, rien à faire.

Quant à moi, difficile d'engager des travaux pour isoler le mur...
Avatar du membre
Nick Borderline
Messages : 819
Enregistré le : dim. 22 nov., 2015 13:49
Mon piano : Steingraeber & Söhne droit 116cm
Localisation : Courbevoie
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par Nick Borderline »

Durtal a écrit : dim. 27 nov., 2022 11:19 Quant à moi, difficile d'engager des travaux pour isoler le mur...
Hello, je ne pensais pas à des travaux mais à un bloc intercalé entre arrière du piano et mur. Comme un mini matelas. Mais si tu peux t’en passer, pas de souci bien sûr.
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par floyer »

Parmi les pianos numériques Yamaha, il n’y a qu’un modèle en dessous des P121 et P125, c’est le P45, qui a le même clavier (mais une synthèse plus ancienne).

Du coup, chez Yamaha, en piano numérique, le P125 a le clavier le moins perfectionné.

Mais effectivement, on trouve aussi chez Yamaha des claviers très bas de gamme qui n’entrent pas dans la définition de piano numérique.
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par floyer »

Pour le casque, il serait intéressant d’avoir le modèle. Mon AKG K702 et ses 235g, se laisse oublier. Et c’est plutôt un bon modèle.

L’adaptateur ne doit pas être un critère de choix. D’ailleurs certains casques on un prise jack 3,5mm sur lequel se visse un adaptateur livré avec en jack 6,35mm. Cela devrait convenir à la plupart des situations.

Les casques en Bluetooth risquent de générer de la latence incompatible avec le jeu du piano. Les codecs basse latence sont plutôt prévus pour éviter la désynchronisation avec l’image sur la télévision, sans être assez performants pour jouer d’un instrument, ce qui est plus exigeant.
axolotl
Messages : 159
Enregistré le : jeu. 08 sept., 2022 14:19
Mon piano : Hoffman-Bechstein
Localisation : Paris

Re: Le problème du piano numérique

Message par axolotl »

floyer a écrit : dim. 27 nov., 2022 16:39
Les casques en Bluetooth risquent de générer de la latence incompatible avec le jeu du piano. Les codecs basse latence sont plutôt prévus pour éviter la désynchronisation avec l’image sur la télévision, sans être assez performants pour jouer d’un instrument, ce qui est plus exigeant.
Merci de la précision c'est tout à fait vrai je pense
Le mieux est donc la connexion filaire
Donc éviter...
" Nel mezzo del Camino della nostra vita (Dante) "
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Le problème du piano numérique

Message par floyer »

Ou des casques UHF. Certains ont un support qui sert à le recharger et sert d’émetteur.

Le casque https://www.thomann.de/fr/aiaiai_tma_2_ ... reless.htm

S’utilise soit en Bluetooth soit avec un protocole propriétaire pour obtenir 16ms de latence. (Il faut brancher l’émetteur qui va avec).

Sinon, je n’ai pas de problème avec le câble. C’est curieux qu’il s’accroche au vêtements. C’est un câble simple ? En hélice ? Au fait, c’est quel modèle de casque ?
wincher01
Messages : 65
Enregistré le : ven. 28 janv., 2022 19:09
Mon piano : Yamaha CLP 625

Re: Le problème du piano numérique

Message par wincher01 »

Durtal a écrit : dim. 27 nov., 2022 9:46 - le casque est lourd, et son fil est également très pesant. Ce dernier se branche sur le côté, et pend le long du bras. Comme il est entortillé, il s'accroche souvent au tissu des vêtements, et il retient légèrement le bras, ce qui pose problème, surtout dans les passages rapides. J'ai essayé différents moyens de le brancher, en le faisant passer par les barreaux de la chaise, par exemple, pour qu'il pende par devant plutôt que sur le côté, mais ce n'est pas très pratique.
Au contraire tu pourrais le faire passer par derrière. J'ai un câble de 3m, il vient de la gauche du piano et je le fais passer derrière la chaise pour l'accrocher à droite (de la chaise), puis il reste juste ce qu'il faut pour arriver jusqu'à ma tête en passant par mon dos. Le câble devient quasi invisible, autant pour les yeux qu'au toucher.
34 ans, pianiste débutant (2020)
Durtal
Messages : 39
Enregistré le : ven. 11 nov., 2022 23:47
Mon piano : Yamaha

Re: Le problème du piano numérique

Message par Durtal »

wincher01 a écrit : dim. 27 nov., 2022 19:21
Durtal a écrit : dim. 27 nov., 2022 9:46 - le casque est lourd, et son fil est également très pesant. Ce dernier se branche sur le côté, et pend le long du bras. Comme il est entortillé, il s'accroche souvent au tissu des vêtements, et il retient légèrement le bras, ce qui pose problème, surtout dans les passages rapides. J'ai essayé différents moyens de le brancher, en le faisant passer par les barreaux de la chaise, par exemple, pour qu'il pende par devant plutôt que sur le côté, mais ce n'est pas très pratique.
Au contraire tu pourrais le faire passer par derrière. J'ai un câble de 3m, il vient de la gauche du piano et je le fais passer derrière la chaise pour l'accrocher à droite (de la chaise), puis il reste juste ce qu'il faut pour arriver jusqu'à ma tête en passant par mon dos. Le câble devient quasi invisible, autant pour les yeux qu'au toucher.
Pas bête. Je n'y avais pas pensé.
Répondre