réparer numérique

mécanique, commerces/achat, facteurs...
Répondre
Avatar du membre
Athos
Messages : 360
Enregistré le : mer. 06 avr., 2016 7:30
Mon piano : Yamaha CLP585
Localisation : Lyon

réparer numérique

Message par Athos »

Hello
J'ai un souci pour la deuxième fois avec mon Yamaha CLP 585. Certaines notes sonnent fort sans raison.
Il avait eu la même chose il y a quatre ans.
Le réparateur agréé veut voir le piano pour faire un devis et il faut l'amener (88kg), c'est compliqué !
Je me demande si je pourrais changer la pièce qui avait été changée l'autre fois, c'est le truc qui est sous les touches je crois, les bumpers ou un truc comme çà.
Quelqu'un saurait me dire si c'est faisable ?
J'ai reçu le plan éclaté de toutes les pièces suite à ma demande à Yamaha.
Bon, je suis conscient que c'est pas gagné...
Je suis déçu par la marque...
Avatar du membre
blyssou
Messages : 455
Enregistré le : ven. 09 juil., 2021 2:36
Mon piano : En attente!
Localisation : Zurich / Palo Alto

Re: réparer numérique

Message par blyssou »

on entend souvent "les numériques" l'avantage c'est qu'il n'y a pas d'entretien.... On devrait parler de ce qui se passe quand quelques choses dysfonctionnent... Dsl pour vous. Après 88kg pr un piano c'est pas la mer à boire!
PatPat
Messages : 1
Enregistré le : ven. 28 oct., 2022 8:53
Mon piano : Kawai es8

Re: réparer numérique

Message par PatPat »

Salut Arthos,

Voilà un lien de démontage d’un yamaha clp, on voit bien la bande des rubber qui sont sous les touches,

Si cela peut aider,

https://youtu.be/P0WVc-dWjJU

Pat
freddo
Messages : 130
Enregistré le : mer. 16 févr., 2022 20:05

Re: réparer numérique

Message par freddo »

Bonjour Athos,
Athos a écrit : ven. 28 oct., 2022 6:46 avec mon Yamaha CLP 585. Certaines notes sonnent fort sans raison.
Il avait eu la même chose il y a quatre ans.
Je me demande si je pourrais changer la pièce qui avait été changée l'autre fois, c'est le truc qui est sous les touches je crois, les bumpers ou un truc comme çà.
Comme l'a dit PatPat : problème dû aux contacts sur caoutchouc (rubber en anglais).
Même problème que vous ici (messages de 2016 à 2022), [à lire !], pour divers types de clavier : viewtopic.php?t=17300
Athos a écrit : ven. 28 oct., 2022 6:46 Quelqu'un saurait me dire si c'est faisable ?
Il n'y a que vous pour répondre à cette question : ça dépend de vous, si vous êtres minutieux, méthodique, observateur, et si vous prenez votre temps pour le faire, c'est toujours possible.
Avoir toujours à l'esprit qu'il est plus facile de démonter que de remonter.
Par contre si vous partez dans l'esprit "Bon, je suis conscient que c'est pas gagné..." , effectivement, c'est pas gagné ! :lol:

A vous de juger grâce à la vidéo donnée en lien par PatPat, qui donne un aperçu du travail de démontage (mais dans cette vidéo, c'est un problème de touches qui ne remontent pas ou mal à cause des lames "ressort" aplaties) et ce n'est pas le même modèle (CLP-650) que le vôtre.

Après, tout dépend du système de contacts. Sur cette autre vidéo du modèle CLP 525 : https://www.youtube.com/watch?v=I9VtTrWxGWA, on peut voir, à 11 minutes du début, que les contacts sont entre pastilles à base de carbone sur support en caoutchouc (ou silicone) et contacts dorés sur circuit imprimé.

Il se peut que votre problème ne soit dû qu'à des saletés accumulées sur les contacts (poussière, cheveux, ..., comme il est dit dans le lien de pianomajeur ci-dessus), mais je pense plutôt à une "usure" des contacts en carbone parce que l'usage d'un piano est plutôt intensif et votre dernière réparation date de 4 ans.

A priori les bandes de contacts, par exemple chez Musique-Galland, pour votre modèle, existent pour 12 touches, et 11 ou 5 pour les extrémités du clavier (avec, pour ce fournisseur, la mise en garde suivante : "ATTENTION : vérifier bien la référence du clavier et la forme de votre rubber par rapport à la photo, aucune reprise de Rubbers n'est possible")

Il n'est, à mon avis, pas nécessaire de changer toutes les séries de contacts, car ça doit dépendre de l'usage du clavier (moins utilisé aux extrémités).

Je n'ai (pas encore) trouvé de vidéos sur votre modèle, et donc je ne connais pas la nature des contacts du circuit imprimé :
- Si les contacts du circuit imprimé sont dorés (comme dans la vidéo ci-dessus) ==> nettoyage à l'alcool à brûler.
- Si les contacts du circuit imprimé sont eux-aussi en carbone, et détériorés, mais c'est très peu probable (sauf si très mauvaise qualité) car il n'y a pas de déformation du support comme avec les contacts sur caoutchouc, pour moi seule solution fiable : changer le circuit imprimé. [en rouge : ajout du 31 oct]

Pour les contacts sur caoutchouc, ce que fait le gars dans la vidéo (tapoter les bandes de caoutchouc) n'est pas suffisant, et dans d'autres vidéos, mauvaise solution : nettoyage à l'alcool car cela va enlever de la matière; je préconise un époussetage avec un pinceau sec, mais le mieux est d'en mettre des neufs.

Penser aussi que vous pouvez être amené à changer le feutre des touches (je crois que c'est dans la première vidéo ci-dessus).
Athos a écrit : ven. 28 oct., 2022 6:46 J'ai reçu le plan éclaté de toutes les pièces suite à ma demande à Yamaha.
Il serait bien de mettre ce plan en pièce jointe.
Athos a écrit : ven. 28 oct., 2022 6:46 Je suis déçu par la marque...
C'est une "usure" normale (pour des contacts à faible coût).

PS : @floyer : vous semblez connaître le principe du traitement électronique/logiciel de la détection des touches (toucher ou pression et vitesse d'action) : où puis-je trouver des infos là-dessus ?
Pour la pression, je pense qu'il s'agit de la variation de résistance en fonction de la force appliquée sur le contact.
Après, pourquoi 3 contacts par touche ?
Modifié en dernier par freddo le lun. 31 oct., 2022 23:46, modifié 1 fois.
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: réparer numérique

Message par floyer »

Lorsque l’on enfonce une touche, deux capteurs sont sollicités successivement et le temps entre les deux sollicitations permettra de calculer la vitesse de frappe. Pas de résistance, que des capteurs tout ou rien. Ces capteurs sont généralement sollicités en fin de courses, et on a besoin d’un capteur sollicité plus haut pour déclencher l’arrêt de la note. (Mais certains claviers n’utilisent que 2 capteurs : un des capteurs sert à la fois pour lancer le chronométrage et pour arrêter la note).

C’est ce qui explique que l’on puisse avoir des notes très fortes : si un des capteurs est mort, le chronométrage ne se lance pas, le temps relevé est nul et cela semble une vitesse infinie.

Un système de résistance est plus coûteux et n’est utilisé que sur des synthétiseurs pour le paramètre « aftertouch » qui permet de moduler une note sur toute sa longueur (utile pour un son de violon ou autre), mais très souvent, il n’y a qu’une résistance commune à toutes les notes pour limiter le coût. Une exception, les pianos Alpha à jauges de contrainte sur lesquelles des marteaux viennent taper, mais il sont hors de prix ! (20 000€ de mémoire pour un Alpha Studio). Sur mon N1X, j’ai aussi des capteurs optiques analogiques (la lumière passe à travers un drapeau semi transparent dégradé). Du coup, il peut détecter plusieurs positions : appliquer un chronométrage sur certains seuils, et atténuer les notes doucement si la touche est relâchée lentement.
Avatar du membre
Athos
Messages : 360
Enregistré le : mer. 06 avr., 2016 7:30
Mon piano : Yamaha CLP585
Localisation : Lyon

Re: réparer numérique

Message par Athos »

Merci beaucoup Patpat, Fredo et Floyer ! :)

Je vais me pencher sur tous ces éléments, et décider si je me lance ou pas.
Ces soucis sont un peu variable, j'ai eu plus de touches concernées après une semaine d'arrêt et ça s'est tassé.

J'ai eu auparavant un CLP123, aucun souci pendant vingt ans.
Technologie peut-être moins sophistiquée...
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: réparer numérique

Message par floyer »

Le principe n’a pas changé, même type de rubber, même principe de chronométrage, etc. Le CLP123 devrait n’avoir que deux capteurs par touches cependant.
freddo
Messages : 130
Enregistré le : mer. 16 févr., 2022 20:05

Re: réparer numérique

Message par freddo »

floyer a écrit : sam. 29 oct., 2022 10:55 [message sur le principe de la détection de l'action sur une touche et son traitement]
Lorsque l’on enfonce une touche, ... (...) ... si la touche est relâchée lentement.
Merci bien floyer pour ce résumé sur les principes de détection et de traitement des informations des claviers de pianos numériques.
Il m'a été difficile de dénicher, sur le net, des infos supplémentaires sur ce sujet.

La seule chose que j'ai trouvée est cette vidéo de Casio qui montre, avec 2 courbes, la différence de fonctionnement entre un système de détection à 2 capteurs et un à 3 capteurs lorsqu'on veut répéter une note : https://www.youtube.com/watch?v=LmD2_9APBaE (seules les 2 courbes sont intéressantes). Si j'ai bien compris ces courbes, le troisième capteur permettrait de simuler le "double échappement" (en fait, la répétition) des pianos à queue.
floyer a écrit : sam. 29 oct., 2022 10:55 Sur mon N1X, j’ai aussi des capteurs optiques analogiques (la lumière passe à travers un drapeau semi transparent dégradé).
Je n'ai pas trouvé d'illustration sur ce système, mais un autre de chez Alpha Pianos, avec capteur optique qui fonctionne en tout ou rien (par les traits qui, alternativement, réfléchissent ou pas la lumière IR) https://www.youtube.com/watch?v=EuYJqTv2EhU et qui doit produire un signal dont la fréquence varie en fonction de la vitesse d'action sur la touche. Cette fréquence serait donc une "représentation" de la force appliquée sur cette touche.

L'avantage d'un système optique est que, au moins, comme il n'y a plus de contacts, il n'y a plus de problèmes d'usure.

Par contre :
floyer a écrit : sam. 29 oct., 2022 10:55 atténuer les notes doucement si la touche est relâchée lentement.
J'ai testé sur mon piano acoustique, et là, je ne vois pas.
floyer a écrit : sam. 29 oct., 2022 16:08 Le CLP123 devrait n’avoir que deux capteurs par touches cependant.
J'ai eu du mal à trouver car je cherchais "CLP-123" or je pense qu'il fallait chercher la série CLP 120, et effectivement, d'après un fournisseur de pièces de rechange, ce sont des bandes à 2 contacts.
Aussi, peut-être que la qualité de fabrication des contacts n'était pas la même (vu que maintenant tout est fait à l'économie).

Et si Athos repasse par là :
Athos a écrit : sam. 29 oct., 2022 14:22 Ces soucis sont un peu variable,
Oui, plutôt aléatoire, car le contact devient aléatoire quand celui-ci commence à être de moins en moins conducteur suite à l'usure (on peut les mesurer à l'ohmmètre), jusqu'au jour où ça ne marche plus du tout (je me base sur mes télécommandes dont certaines doivent avoir 30 ans et dont la nature des contacts est la même).
Athos a écrit : sam. 29 oct., 2022 14:22 j'ai eu plus de touches concernées après une semaine d'arrêt et ça s'est tassé.
curieux, je n'ai pas de réponse : peut-être un semblant d'auto-nettoyage à l'usage suite à un arrêt prolongé ?
freddo a écrit : ven. 28 oct., 2022 22:21
Athos a écrit : Je suis déçu par la marque...
C'est une "usure" normale (pour des contacts à faible coût).
Désolé, j'ai mal répondu : effectivement pour une durée d'utilisation de 4 ans, et si le problème vient bien d'une usure des contacts, ce qui n'est pas encore prouvé, c'est bien court. (Idem si le problème est dû à des saletés)
(cependant ce sont bien des contacts à faible coût, et donc, qui se détériorent plus ou moins vite à l'usage, et la qualité de fabrication de la couche de carbone doit aussi jouer sur la durée)

Pour info : lien sur une usine chinoise qui travaille ou aurait travaillé pour Yamaha : https://www.grommetseal.com/rubber-key ... -keys.html
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3395
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: réparer numérique

Message par floyer »

Effectivement, les 3 capteurs permettent une répétition plus rapide car la touche a besoin d’être relâchée moins haute.

Toutefois, tous les claviers triple-senseurs ne sont pas équivalents à ce sujet. Cf

La série CLP-1xx de 2002 ne comportait que de claviers à deux capteurs excepté le CLP-170 qui était le plus cher de la gamme.

Le relâchement lent devrait en théorie permettre un cas où les étouffoirs frôlent juste les cordes… mais il faut viser juste. Et c’est un théorie.
balthazaard
Messages : 65
Enregistré le : mer. 21 févr., 2018 12:10

Re: réparer numérique

Message par balthazaard »

Bonjour Athos
J'ai eu ce problème sur un 545, je pense que le 585 doit avoir à peut près le même système. je n'ai pas trouvé de vidéo qui corresponde parfaitement à ces modèles. J'ai démonté moi même et nettoyé les contacts.
C'est extrêmement pénible mais faisable. Tout d'abord il y a énormément de vis à démonter, je pense qu'il faut absolument noter où elles vont car toutes ne sont pas semblables. A chaque démontage de câble ou de contact, prendre des photos pour éviter les bourdes de remontages. Au bout d'un moment on peut retirer tout le clavier et commencer les choses sérieuses.
A noter que l'intérieur est très propre et donne une impression de sérieux, tout trouve sa place sans jeu et sans forcer, cela facilite démontage et remontage.
Au niveau du clavier, on trouve encore des vis et les fameux contacts en caoutchouc qu'il faut dégager et nettoyer les circuits imprimés qui sont dessous (plus facile à faire qu'à décrire) mais c'est assez logique.
Pour ma part j'ai trouvé énormément de choses, poussières, débris divers et même une ou deux mites desséchées....
Au remontage tout se complique car, a moins d'être dans une pièce hermétique, on se rend compte que tout ce qui peut flotter dans l'air va venir se coller sous les contacts au moment du remontage et que si le démontage des caoutchoucs est facile, il est beaucoup plus difficile de les remettre en place...
C'est à mon avis le point délicat, car plus on tarde à remonter, plus les poussières et autres viennent compliquer la chose.
Une fois cela fait le remontage est plutôt simple et on croise les doigts pour que tout marche, car impossible de tester sans tout remonter!!!
Je l'ai fait une fois il y a plus deux ans avec succès...et je crois qu'il va me falloir recommencer.
Voila pour te dire que c'est faisable sans être un génie du bricolage
IL faudra bien compter une demi journée avec les pauses.
Bon courage.
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 2074
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: réparer numérique

Message par Chtilli »

Oh, il m'est arrivé la même chose avec mon ES8. Acheté début 2017, j'ai dû changer la plaque des "rubbers" au moins 3 fois en deux ans (!). À chaque fois Kawai avait sorti un nouveau modèle différent qui ne devait plus poser de problème. Les deux premiers changements ont été effectués à peut-être huit mois d'intervalle, je jouais intensément et les rubbers ne tenaient pas le coup. La troisième et dernière fois, mon piano n'était plus sous garantie et j'ai acheté de ma poche une n-ième nouvelle carte et son jeu de nouveaux modèles de rubbers. Cette fois ça tient depuis trois ans, même avec une utilisation toujours aussi intensive et pour l'instant ce souci n'est plus qu'un mauvais souvenir, pourvu que ça dure...
Je ne joue pas du piano, je joue du Chopin
Répondre