Inégalité femmes/hommes

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...
Répondre
Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Lee »

...comme la France qui n'a toujours pas d'âge minimal de consentement sexuel, malgré ce que notre gouvernement a fait croire de leurs lois passées finalement très faibles. https://francais.rt.com/france/53158-ab ... ons-colere
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par roulroul »

D' une manière générale, je m' étonne que les lois soient votées la nuit devant une assemblée plus que clairsemée, pour ensuite ne pas ou être peu appliquées, ça devient une habitude, mais alors pourquoi ne pas avoir consulté les Français, sur un sujet aussi sensible qu' important ?
Sur ce plan, y en a qui ont des fonctions officielles, qui aurait été obligés de se condamner eux même, je cite pas de noms, suivez mon regard...
Mais bon on est pas dans la presse people, tant mieux.
Je suis assez partagé, je pense qu'il aurait été préférable d' abaisser l' age, plutôt que de ne pas en définir du tout....
Et le nombre de pays ou le viol d'une femme est considéré officiellement comme étant uniquement de sa faute :evil:
Et ce, même si la femme a 8 ans...
T' a raison, c'est bien pourri...Ça me donne la gerbe. :evil:
Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Lee »

On m'a conseillé voir Je ne suis pas un homme facile. Drôle mais peut être dérangeant pour ceux qui sont très contents avec notre monde différent pour les femmes et les hommes.
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par roulroul »

Source Orange Actu :
Decathlon cherche-t-il à conquérir un nouveau marché ? La marque française vient de lancer un "hijab de sport" dans ses magasins au Maroc. Le voile musulman, destiné aux adeptes du running, est également vendu en ligne mais le produit apparaît comme étant "malheureusement épuisé" sur le site français de Decathlon.
Les féministes ministres actuelles, et ex, ont dégainé vite fait leur smartphone a la manière d' un colt 45, et ont "Twitté" que ce n' était pas gentil de la part du distributeur d' article en question. Mais faut tempérer car l' article fait référence a des magasins implantés sur le sol Marocain. Donc bon pour le commerce, et l' emploi local. Pour ce qui est du commerce en ligne, c'est a chacun de voir, pourvu que ce ne soit pas des mitrailleuses Kala.
Aboyer de loin est devenu une spécialité, et ça va pas plus loin, en général, surtout quand on a déjà toutes les peines du monde pour régler les problèmes sur le sol Français. L' indignation, c'est bien, et surtout ça vaut quelques points en plus dans les cotes d' opinion.
Tatafanfan
Messages : 1506
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : 2 numériques, un piano russe pui RIPPEN
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Où sont les femmes ?

Message par Tatafanfan »

nox a écrit : jeu. 21 mai, 2015 18:19 Franchement, vous me filez une indigestion de féminisme en ce moment...Y'en a dans tous les coins du forum. Je trouve ça personnellement assez insupportable à la longue.
Pour ma part je retourne à mon silence et à mon piano.
Fin de ma parenthèse, je rends l'antenne.
Ah! super, et marrant parce qu'en recherchant tout à fait autre chose sur des anciens fils je trouve ton commentaire, que je partage, ma seule et unique grande intervention du 10 mars de cette année destinée à une seule personne qui en abuse, et quelques émules ont voulu en rajouter, dénaturer, etc, (comme disait mon grand-père violoniste "Cela glisse sur les panneaux huilés de mon indifférence" ) mais comme toi, je dis le débat est clos (pour ma part, toi tu as dit "je rends l'antenne", ce qui se rejoint.
Je vais au piano, profitant sur deux morceaux, un en cours et l'autre passé, des conseils de Spianissimo et André Quesne, c'est cela qui m'avait séduite en lisant pendant plusieurs années les posts de PM avant de m'y inscrire !
Bénis-sois - tu Nox!
Tatafanfan =D>
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Lee »

Galadrielle a écrit : lun. 11 mars, 2019 10:36 ... je ne peux pas me retenir de mettre un peu mon grain de sel sur ce sujet pourtant délicat et dangereux, parce qu'il me semble que quelque chose n'a pas été mentionné : l'intériorisation par les femmes, de leur "infériorité" en terme de capacités professionnelles, et capacités tout court en terme de positionnement dans la société.
Je dois confesser (j'en ai honte honnêtement...mais ça me semble important de le dire... ) que malgré les études que j'ai faites (pas traditionnellement féminines du tout, Math Sup et Math spé + école d'ingénieur), et la tradition familiale très ancrée de femmes qui travaillent (des deux côtés; l'une de mes grand-mères était institutrice, l'autre prof agrégée d'anglais), j'ai quelque part vaguement au fond de la tête tout un tas de clichés de type patriarcal : quelques-uns en vrac :
- le plus grand désir d'une femme est de se marier et d'avoir des enfants;
- une femme ne peut pas être aussi charismatique qu'un homme donc on a plus envie de voter pour un homme au pouvoir;
- une femme est moins investie dans son travail, elle a en tête la gestion de son ménage, les enfants tout ça;
- les femmes sont plus "emotional", je ne sais pas bien comment l'exprimer en français avec un seul mot, mais en gros elles pleurent davantage, se laissent envahir par leur émotions;
- les femmes sont moins froidement rationnelles (ça rejoint le truc au-dessus), du coup elles sont moins crédibles quand il s'agit de prendre des décisions importantes...
- les femmes sont plus douée avec le langage qu'avec les chiffres (un comble, comment puis-je avoir une telle idée dans le cerveau alors que j'étais moi-même à l'aise en maths...)

Horreur, je sais que ces clichés sont insupportables et je les exècre. Alors pourquoi les ai-je malgré tout au fond de moi...? J'ai l'impression d'en avoir tant été bercée depuis mon enfance qu'il est difficile de les éradiquer totalement. Par ailleurs il me semble que certaines femmes surfent un peu sur ces clichés comme sur des excuses, ce qui les renforce : je veux dire par là qu'une femme hésitera parfois moins à se laisser aller à ses émotions parce que socialement c'est accepté parce qu'elle est une femme. Bon je ne veux pas faire trop de généralités, ça dépend des milieux, des contextes, de tas de facteurs, je vois d'ici la volée de bois vert que je vais me prendre :-)
Par ailleurs ces clichés de "femme = être faible" sont renforcés par les discours médiatiques; je ne peux pas supporter quand on parle d'un massacre ou d'une catastrophe naturelle et qu'on met en avant le fait qu'il y avait, de plus, "des femmes, des enfants" (les femmes seraient donc vulnérables, faibles, à protéger, et pas bien autonomes, comme des enfants.) Ou qu'on met les femmes dans les "minorités" (???)

Mais ce qui me gêne le plus, c'est quand je sens ces clichés non pas à l'extérieur, mais à l'intérieur de moi...!
Je rejoins donc l'idée, mentionnée plus haut, de l'importance vraiment fondamentale de l'éducation sur ces questions. ça n'est pas une baguette magique et ça prendra du temps mais c'est vraiment je pense la base de tout....
Bonjour Galadrielle,

Je me permets de transférer ton message à ce fil soigneusement séparé d'un autre par notre modérateur Jean-Séb il y a quelques années. Il me semblait mieux de t'adresser ici au lieu de continuer sur le fil "coup de sang".

Nous sommes toutes et tous conditionné∙e∙s dès le berceau, alors c'est normale d'avoir ces cliches à l'intérieur de toi comme tout le monde. Juste hier j'ai écrit un gros et je me rends compte devoir me rattraper auprès de la destinataire. :oops: Mais prendre conscience de ces clichés est une étape pour changer.

Oui, l’éducation est importante mais "ça prendra du temps" ne me satisfait pas. Nous devons aujourd'hui former des parents, des futurs parents, des enfants, et pourquoi pas des grand-parents pour prendre conscience du sexisme ordinaire dans notre société pour ne plus reproduire le sexisme à perpétuité.

J'ai découvert cette vidéo dans une formation pour intervenir dans les collèges et les lycées avec SOS Racisme. C'est très bien fait, 3 minutes, et on peut commencer à bien comprendre comment ou pourquoi ces clichés et le sexisme persistent.

J'ai assisté à une intervention dans un collège mais je n'ai pas (encore ?) fait moi-même, je voudrais au moins assister à une autre au lycée.
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
Presto
Messages : 4485
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Presto »

voilà qui fera plaisir à Lee et interroge : https://www.lemonde.fr/campus/article/2 ... 01467.html
"Vivi felice" Domenico Scarlatti,
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 11029
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Où sont les femmes ?

Message par jean-séb »

alex2612 a écrit : ven. 22 mai, 2015 14:41 La musique? Bon on a toujours plus de filles dans les classes de flute et moins dans les cuivres. Il faut croire qu'elle ne sont bonnes qu'a les lustrer.
En revanche dans les autres discipline parité assez homogene.
En piano , on voit de plus en plus de femme dans les concours internationaux y compris avec un prix. Le dernier prix chopin par exemple.
La condition féminine s'est bien améliorée certes la route est encore longue mais elle sont dessus au moins.
Je repensais à cette vieille discussion en assistant hier à un concert de l'Orchestre Lamoureux à la Salle Gaveau. Jamais vu autant de femmes dans un orchestre, d'autant que les musiciens qu'on voit le mieux sont les cordes et que c'est précisément dans les cordes qu'elles sont prédominantes : 7 sur 9 dans les violons 1, 8 sur 8 dans les violons 2, 5 sur 6 dans les altos, seulement 2 sur 5 dans les violoncelles mais 2 sur 3 dans les contrebasses ! Bref, 24 sur 31 dans les cordes, un beau score de 77 % ! Et encore 3 sur 3 dans les clarinettes. Le reste des vents est plus masculin !
Image
Avatar du membre
Thrond
Messages : 231
Enregistré le : sam. 26 janv., 2019 15:04
Mon piano : Grotrian Steinweg G192

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Thrond »

Pour ce qui est des musiciens professionnels, finalement tout s'explique si l'on remplace le mot "musique" par "travail". Dans les sociétés patriarcales, les femmes sont à la maison, les hommes au boulot. Etre musicien, c'est un boulot, c'est des études longues.
Quand les femmes deviennent les égales de l'homme du point de vue du travail, il est logique qu'il y ait autant de musiciennes que de musiciens.
La musique professionnelle n'est qu'un reflet du marché du travail et de l'éducation. Elle évolue donc avec eux.
Plus d'études supérieures chez les filles = plus de musiciennes dans les concerts.
C'est le cas dans beaucoup d'autres branches, et notamment celles où la durée des études et l'exigence de diplômes est élevée: médecine, enseignement, magistrature, architecture, comptabilité...
A l'inverse dans les métiers peu qualifiés ou à études courtes (industrie, commerce, transport, BTP... et surtout pas la musique) on trouve en majorité des hommes.

Le monde de demain sera forcément dirigé par des femmes.
Avatar du membre
Thrond
Messages : 231
Enregistré le : sam. 26 janv., 2019 15:04
Mon piano : Grotrian Steinweg G192

Re: Où sont les femmes ?

Message par Thrond »

jean-séb a écrit : lun. 20 juin, 2022 13:35 Je repensais à cette vieille discussion en assistant hier à un concert de l'Orchestre Lamoureux à la Salle Gaveau. Jamais vu autant de femmes dans un orchestre, d'autant que les musiciens qu'on voit le mieux sont les cordes et que c'est précisément dans les cordes qu'elles sont prédominantes : 7 sur 9 dans les violons 1, 8 sur 8 dans les violons 2, 5 sur 6 dans les altos, seulement 2 sur 5 dans les violoncelles mais 2 sur 3 dans les contrebasses ! Bref, 24 sur 31 dans les cordes, un beau score de 77 % ! Et encore 3 sur 3 dans les clarinettes. Le reste des vents est plus masculin !
Intéressant de voir que là aussi il y a clairement un clivage homme/femme selon l'instrument. Les a prioris sont encore bien présents chez les parents visiblement.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 4140
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Jacques Béziat »

Personnellement, professionnellement je ne fais aucune distinction entre les hommes et les femmes.
Et paradoxalement, plus on insiste sur les différences et le sexe des individus, plus on risque de raviver ces différences si on ne voit plus que ces dernières et qu'on ne voit l'individu que par ses caractéristiques extérieures, j'ai l'impression que c'est le cas de nos jours, à renforts d'activisme et d'outrances médiatisées.
Va-t-on en arriver à exiger des parités si certaines professions se féminisent trop ? Immanquablement.
À quand une loi pour qu'il y ait autant de naissances de filles que de garçons, et l'exiger dans les familles ? Cela arrivera, c'est certain.
Je serais également partisan de ne plus faire de distinction entre les sexes dans le sport, c'est le seul (?) domaine où on fait encore des différences basées sur le sexe.
Un autre exemple, les échecs : il n'y a aucune raison de cliver la FIDE entre les hommes et les femmes !
Ma chaîne Youtube : ICI
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 4140
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Où sont les femmes ?

Message par Jacques Béziat »

Thrond a écrit : lun. 20 juin, 2022 14:13 Intéressant de voir que là aussi il y a clairement un clivage homme/femme selon l'instrument. Les a prioris sont encore bien présents chez les parents visiblement.
Tu sous-entends que les parents décident du choix de l'instrument pour les enfants ? Je l'observe rarement :roll: , mais si les instruments sont diversement prisés selon le sexe, on aborde la question des différences entre les sexes, qui sont dues à l'éducation et à la culture du pays ? Ou à des sensibilités innées ?
Vaste sujet qui risque de déborder, que je n'aborderai pas.
Mais tout mettre sur le dos des parents me paraît exagéré, il me semble, depuis les années où j'exerce, avec des centaines d'enfants et de parents que j'ai suivis, que les à priori éventuels sont largement battus en brèche par les enfants eux-mêmes, de la part des filles comme des garçons, les enfants sont plus souvent des enfants-rois et non plus de petits soumis comme autrefois.
Au piano j'ai autant de garçons que de filles, il semble donc que sans légiférer les choses se fassent assez naturellement.
Au violon dans mes écoles je ne remarque pas de déséquilibre non plus, en clarinette je vois plus de filles.
Aux percus il n'y a que des garçons, pourquoi je n'en sais rien, mais les garçons les pratiquant me paraissent plus « violents », ou disons remuants, et cela semble les défouler (?).
Juste mon opinion et mon observation perso également 8) .
Le monde de demain sera forcément dirigé par des femmes.
Ou pas, et dans tous les cas cela ne règlerait pas l'égalité entre les hommes et les femmes, on repartirait dans un nouveau déséquilibre.
Ma chaîne Youtube : ICI
Avatar du membre
Thrond
Messages : 231
Enregistré le : sam. 26 janv., 2019 15:04
Mon piano : Grotrian Steinweg G192

Re: Où sont les femmes ?

Message par Thrond »

Jacques Béziat a écrit : jeu. 30 juin, 2022 11:45 Tu sous-entends que les parents décident du choix de l'instrument pour les enfants ? Je l'observe rarement :roll: , mais si les instruments sont diversement prisés selon le sexe, on aborde la question des différences entre les sexes, qui sont dues à l'éducation et à la culture du pays ? Ou à des sensibilités innées ?
Pas seulement, le statut social, les revenus jouent également. (Par exemple le piano ou le violon en Asie)
La sensibilité artistique des parents, aussi: avoir des parents amateurs de classique, ou fans de Heavy Metal, faut pas se voiler la face, ça influence.
Par ailleurs ne pas oublier que les enfants ou adolescents ne peuvent que très rarement se payer un instrument, à plus forte raison une contrebasse. On peut se faire prêter ou louer un instrument au début, mais un piano c'est quand même pas donné, les parents ont forcément leur mot à dire à un moment ou à un autre. Combien de parents voudraient voir leur enfant jouer du piano mais "ne peuvent pas se le permettre"? Un bon paquet je dirais.
Le monde de demain sera forcément dirigé par des femmes.
Ou pas, et dans tous les cas cela ne règlerait pas l'égalité entre les hommes et les femmes, on repartirait dans un nouveau déséquilibre.
[/quote]
J'ai pas dis que ce serait mieux qu'aujourd'hui, mais c'est probablement ce qui arrivera au rythme ou vont les choses.
Abegg63
Messages : 958
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Abegg63 »

Pour ma part pendant un temps les filles étaient majoritaires dans mon cours. Puis ces dernières années c’est à peu près équivalent.
Ma collègue flûtiste a une majorité de filles en cours.
Elles sont aussi majoritaires en percussions.
Il y a peu de familles où ce sont les parents qui choisissent l’instrument que feront les enfants.
Et le numérique a facilité bien des choses pour beaucoup de familles en terme de budget.
Le problème financier se pose lorsque l’enfant progresse et qu’il lui faudrait un instrument de meilleure qualité mais c’est un autre débat.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 4140
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par Jacques Béziat »

Ma foi, finalement je trouve qu'en musique il n'y a plus d'inégalités hommes/femmes, aussi bien en école de musique qu'en orchestre ou en carrière solo, le statut de la femme a évolué, en quelques décennies, de la femme au foyer à celui de femme libre, et j'aurais tendance à penser que ce n'est même plus un sujet, en musique encore une fois.
Les choses ont évolué en douceur avec la société et je trouve que c'est très bien ainsi.

Le statut social est un autre sujet.
Évidemment, avec de l'argent tout est plus facile, abordable.
Moi-même j'ai d'autres passions que je ne peux satisfaire, faute de moyens, c'est normal :lol: !
Ma chaîne Youtube : ICI
roulroul2
Messages : 1004
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: Inégalité femmes/hommes

Message par roulroul2 »

Rien ne dit que c'est un sujet exclusivement musical...Alors je me lance. Médiatiquement parlant, beaucoup de femmes en ce moment, en cyclisme (Tour de France ) ou en foot (Euro 2022) très vaillantes, très dynamiques. Qui pouvait en douter ?
Répondre