Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » sam. 16 nov., 2019 12:53

Bonjour,

J'aime beaucoup ce style au piano.

Assez orienté classique aujourd'hui, j'ai parfois envie de varier les plaisirs. Et écouter un pianiste dans un bar à vin, ou un restaurant, j'ai toujours trouvé ça magique. Certains y voient juste un fond sonore, pour ma part, ça pourrait me détourner (involontairement) des conversations des convives.

Aujourd'hui, j'aimerais appréhender ce style. Mais je n'y connais strictement rien au répertoire. Je ne cherche pas à jouer des adaptations de variété ou de pop qu'on entend parfois en piano-bar. Ni même à partir en improvisations (auxquelles je m'essaye aussi, mais c'est un autre sujet). Non, je cherche cette ambiance feutrée, calme, lounge, tintée de jazz, basée sur, j'imagine, un répertoire "standard".

Difficile à illustrer, mais pour situer un peu, une vidéo qui vient de paraître m'a permis de découvrir The day you moved - Dale Harperuso. C'est un peu l'idée de ce que j'aimerais approcher. Comme style. Mais ramené à un niveau raisonnable. Ce n'est pas le titre le plus représentatif de ce que j'ai en tête, mais pour une fois j'ai quand même au moins un nom à citer pour essayer d'exprimer ma recherche. J'espère pouvoir exprimer plus clairement avec le temps ce que je souhaite, mais je n'ai que des souvenirs dans la tête sans pouvoir leur donner de titres. J'imagine que c'est standard.

Auriez-vous svp des infos sur ce style (indépendamment de mon niveau, juste pour ma culture) ?

Auriez-vous svp une méthodologie ou une approche sympa à me suggérer pour débuter dans ce style au piano ? Des partitions ? Un recueil ?

Merci à toutes et tous. :)

Amicalement,
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Géphil
Messages : 193
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Géphil » sam. 16 nov., 2019 13:54

Gjermund Sivertsen est un excellent pianiste dans ce style et il a fait 4 vidéo de cours très pratiques. La première :

https://www.youtube.com/watch?v=R2QJWpb0GpE

Plus basique mais pouvant vous intéresser :

https://www.youtube.com/watch?v=aiA-hpo6cW0

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Christof » sam. 16 nov., 2019 15:14

Kurt a écrit :
sam. 16 nov., 2019 12:53
Auriez-vous svp une méthodologie ou une approche sympa à me suggérer pour débuter dans ce style au piano ? Des partitions ? Un recueil ?
Merci à toutes et tous. :)

Amicalement,
Bonjour Kurt
J'aime cette avidité que tu as de t'intéresser à tout, d'aller chercher un peu partout.
As-tu une connaissance des accords et des grilles ?
Parce qu'en fait, on peut toujours trouver des partitions écrites dans le genre "lounge", mais finalement, on les oublie très vite une fois qu'on ne les a pas retravaillées depuis longtemps.

Mon conseil, si tu veux vraiment jouer dans ce style là, c'est de travailler à partir de grilles (je vais te mettre un exemple plus bas). La "partition", donne la mélodie, et au-dessus figurent les accords.
Mais alors, pour savoir les jouer, cela suppose de connaître ce qu'il y a dans un accord, comment on répartit cela dans les deux mains pour que cela sonne, connaître aussi les techniques employées par les pianistes de bar (tu vois déjà pas mal de choses dans la vidéo qu'a signalée Géphil). Il existe beaucoup de ficelles. Il faut savoir aussi comment enrichir les accords, comment aussi les modifier... Rendre le plus cool possible les choses, mais en ayant finalement un son riche. Ne pas forcément non plus trop "pourrir" les accords et utiliser des substitutions harmoniques osées (comme le font tous les bons jazzmen) : ici on est dans de la musique qui doit être sécurisante, comme dans un cocon.

Pourquoi travailler à partir de grilles ? C'est parce que lorsqu'on a pigé comment cela fonctionne, on retrouve très souvent les mêmes suites d'accords dans pas mal de morceaux. Et aussi, cela oblige à voir les choses dans pas mal de tonalités différentes, tout en raisonnant à chaque fois en termes de "marche harmonique" (VI II V I par exemple... est-ce que cela te parles ?).
C'est pour cela que lorsque tu demandes à un pianiste de bar : connaissez-vous ce morceau ?... je ne sais plus le titre, mais cela fait comme ça.. et alors tu chantes le thème... et lui, tout de suite il arrive à te le jouer. Déjà parce qu'il a une bonne oreille, mais aussi parce qu'il en a travaillé des tonnes, de morceaux et donc de suites harmoniques... Et très vite alors celui vient sous les doigts, c'est comme une évidence.

Cela à l'air simple dit comme ça, mais c'est comme tout, cela demande une pratique folle...

De nombreux thèmes joués façon lounge viennent de standards, de chansons connues, d'extraits de musique de films.
Ci-dessous, voici l'exemple d'un incontournable, écrit en grille, avec mélodie : Misty (d'Errol Garner)

Image

SI tu sais lire ce genre de choses, je peux t'envoyer les Real Book, dans lesquels ont trouve pas mal de choses (et celles souvent jouées dans les bars feutrés), du genre "As time goes by" (le thème de la chanson du film Casablanca), "Over the rainbow (Le magicien d'Oz)", "Autumn leaves ", "Misty", "Lullaby of Birdland", "I love you Porgy", "We we will meet again", "My funny Valentine... que sais-je, il y en a tellement...

Tiens, je te mets celui-là (à l'époque, j'avais un piano droit... un sauter)


Et puis celui-ci (standard bien français ;) ):


Es-tu parisien ?

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » dim. 17 nov., 2019 12:39

Géphil a écrit :
sam. 16 nov., 2019 13:54
Gjermund Sivertsen est un excellent pianiste dans ce style et il a fait 4 vidéo de cours très pratiques. La première :
https://www.youtube.com/watch?v=R2QJWpb0GpE
Plus basique mais pouvant vous intéresser :
https://www.youtube.com/watch?v=aiA-hpo6cW0
Merci Géphil pour les liens. :) Je vais les étudier attentivement.
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Jacques Béziat » dim. 17 nov., 2019 15:42

Le piano-bar vient des USA, le répertoire de base est celui des ballades américaines, et le jazz est bien entendu un genre musical et rythmique qui reprend ces ballades.
J'en ai pratiqué trente ans, pas toujours en solo, et cela permet en effet d'aborder un vaste répertoire, qui va des ballades aux standards (qui sont très souvent les mêmes thèmes), en passant par la bossa-nova et le blues, les BOF.
C'est un répertoire à 90% international, qui correspond à la clientèle aisée des grands hôtels du monde entier, j'ai essentiellement joué dans les grands hôtels, en France et en Suisse.

À côté on trouve bien sûr un piano-bar plus du pays : assez vite en Europe le piano-bar s'est tourné vers le répertoire chanté, même dans les grands hôtels, c'est pourquoi personnellement je me suis mis à chanter également, et à accompagner une chanteuse, souvent accompagné d'un guitariste, utilisant ensuite la boîte à rythme, les synthés dans les années 80, puis les séquences, qui sont venus modifier le concept, à la demande de la clientèle locale.

Mais la base du piano-bar reste la variété internationale, pour les Américains du Nord et la classe aisée qui voyage beaucoup les standards de jazz sont de la variété. Enfin, pour la génération précédente... :roll:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » dim. 17 nov., 2019 16:01

Jacques Béziat a écrit :
dim. 17 nov., 2019 15:42
Merci Jacques pour ces précisions d'ordre culturel. Ton parcours est très intéressant, et cette expérience a dû être passionnante et enrichissante.
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Jacques Béziat » dim. 17 nov., 2019 16:08

Kurt a écrit :
dim. 17 nov., 2019 16:01
Merci Jacques pour ces précisions d'ordre culturel. Ton parcours est très intéressant, et cette expérience a dû être passionnante et enrichissante.
Merci à toi, le sujet n'est pas mon parcours professionnel, je vais être très bref pour dire que oui, j'ai adoré cela, surtout qu'en quittant le classique à l'époque j'ai dû me remettre constamment en question, et aborder des genres musicaux très différents, en découvrant tout un répertoire riche et varié.
En piano-bar on rencontre un peu de tout, tous les pianistes n'ont pas une grande technique, certains si, et tout ce répertoire de standards m'a permis de me plonger dans un univers musical fantastique (ballades, comédies musicales, répertoire des USA des années 40 à aujourd'hui, les musiques de films, etc...).
La chanson française, italienne n'a pas été en reste, et j'ai éprouvé un réel et inattendu plaisir avec un répertoire que je dédaignais auparavant.
Désormais c'est principalement un grand retour vers le classique que j'avais abandonné en cours de route, mais en privé désormais, je ne fais plus qu'enseigner, fin de la parenthèse. :wink: 8)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » dim. 17 nov., 2019 16:14

Christof a écrit :
sam. 16 nov., 2019 15:14
Merci Christof pour ta réponse.

Oui, je connais le principe des grilles. Mais comme un guitariste (mon ancien moi :mrgreen: ), et je les ai peu pratiquées.

Je connais aussi les accords, mais je suis incapable de m'en détacher (physiquement) pour pratiquer une mélodie en même temps. En classique, la partition m'apprend l'indépendance, mais au fil des mois, j'ai l'impression que je n'acquiers pas ladite indépendance. Je ne sais pas comment expliquer, mais j'ai l'impression de fonctionner comme un batteur (mon deuxième ancien moi :mrgreen: :mrgreen: ). À savoir, j'ai la sensation d'exercer une sorte de mécanique, technique de corrélation et d'imbrication entre les notes des 2 mains, mais sans jamais avoir de liberté sur l'une ou l'autre. C'est la succession, même s’il y a superposition, qui me fait avancer dans les partitions. Le lien entre les notes des 2 mains différentes comme si elles appartenaient à la même main et à la même portée (rythmiquement parlant). J'ai l'impression de jouer 2 mains, mais de penser "une". Difficile à exprimer clairement. Je ne sais pas si c'est un défaut, si ça vient seul avec le temps, mais je ne me sens pas libre. Libre d'oublier une main pour chorusser sur l'autre. À l'écoute, quand j'exécute un morceau que j'espère avoir bien appris, le résultat semble là. Je me laisse berner parfois par mes propres enregistrements, je finis par croire à un morceau dans son ensemble. Mais en fait, au fond de moi, je sais que ce sont les divisions du temps et l'imbrication des notes qui m'ont permis de jouer la pièce, même si cela donne l'illusion que je joue librement et indépendamment les 2 mains. Mais de mon point de vue ce n'est pas de l'indépendance. C'est difficile à expliquer. Et je ne sais même pas si c'est vraiment un défaut. Mais pour moi, c'est la lecture rythmique verticale et les divisions du temps qui me permettent de jouer avec 2 mains ensemble, comme je pouvais le faire avec la batterie.

Alors, je ne raconte pas tout ça pour le plaisir de raconter ma vie. :lol: Mais pour montrer les limites que j'ai, et que je pourrais avoir avec les grilles. Je comprends les accords, mais je ne peux pas m'en détacher pour jouer une mélodie, ou pour improviser. Même quand j'improvise, dans ma tête, je sais parfaitement ou je place ma mélodie par rapport à la main gauche. Il y a peut-être illusion encore une fois à l'écoute, mais moi je sais qu'il n'y a pas de liberté. Une mécanique rythmique s'est dessinée dans ma tête, les figures des notes s'y inscrivent. J'aurais 2 baguettes dans les mains que ça ne serait pas très différent. :wink: C'est pourquoi j'imaginais des partitions MG / MD, comme j'en ai maintenant pour le ragtime, afin de pouvoir jouer, dans un premier temps, quelques standards.

C'est dommage, car les accords, les enrichissements, les renversements, les slash chords, les gammes, les modes, tout ça, ça me parle. Mais seulement intellectuellement (ou à la guitare avec laquelle je sais improviser, ne devant pas (ou peu) jouer l'accompagnement en même temps). Pour autant je suis incapable d'appliquer tout cela au piano. Même les accords, je ne les enchaîne pas naturellement au piano, et je cherche toujours les doigtés. Quant à les répartir sur 2 mains, pour un ancien guitariste, c'est l'inconnu. Pour moi le Graal au piano c'est : m'accompagner quand je chorusse. :)

Au-delà, je n'ai pas les techniques. Mais ça j'imagine que le temps m'en procurera. Pareil pour les gammes. Plus ou moins à l'aise à la guitare, j'ai l'impression de tout recommencer au piano. Hormis l'avantage de détecter plus facilement si je ne joue pas la bonne note d'une gamme, pour les avoir beaucoup pratiquées à la guitare.

En résumé, sans cette indépendance, je ne crois pas pouvoir exploiter les grilles, même si je pense les comprendre. Quand je lis la grille de Misty que tu as postée, ça me parle. Petit aparté, ça me parle d'autant plus que le film a toujours été un monument pour moi, tout comme la BO, et tout comme Eastwood : l'acteur, le réalisateur, le musicien. Mais là je me disperse. :)

C'est fou parce que ça fait un moment que je souhaite faire ce sujet, mais ne sachant pas mettre des titres sur mes goûts, je l'ai longtemps différé. Et dans ta réponse, les titres que tu cites sont l'illustration parfaite de ma recherche. Je ne manque pas que de technique, mais aussi de culture ! :wink:

Ton enregistrement de My Funny Valentine est pour moi du rêve (tout comme les petites publications dont tu nous régales souvent le dimanche :) ). C'est magnifique. Et quand je dis du rêve, le mot est choisi, car il m'arrive souvent de fermer les yeux devant mon piano, y apposer légèrement les mains, et ne rien jouer. Juste m'imaginer et m'entendre jouer ces morceaux. Un rêve éveillé. Pratiquement une méditation. Je peux rester comme ça parfois un bon moment. Quand j'ouvre les yeux, la réalité revient : je ne sais pas faire. :cry:

Mais j'en ai tant envie, que je vais m'investir. Et c'est encore une occasion pour moi de te remercier. Car sans guide, c'est difficile. Un merci à toi et à tous les PMistes, vous qui nous aidez toujours à assouvir nos envies (bon, c'est vrai, je le dis souvent, mais voilà, ça ne sera jamais assez souligné).

---/---

Alors, la question ? Après avoir été un peu long (je m'en excuse, mais je souhaitais exposer un peu mon état d'esprit et là où j'en suis) ? Comment commencer au mieux, et par quoi. Sur la base de tes réponses, l'idée qui me vient est de partir des grilles, et n'étant pas "libre" techniquement, écrire les accords sur une partition, avec la mélodie. J'écris ainsi le rythme des accords, et je peux "ruser" par la lecture et le déchiffrage pour jouer mains ensemble, mais au détriment de la spontanéité et du feeling. Mais je gage que ce n'est pas la meilleure idée. Mais peut-être est-ce une étape ? Après, j'ai pensé chercher une méthode. Mais à chaque fois je suis déçu. Les méthodes reviennent inlassablement sur les bases que je connais, mais pas sur leur application au piano, par un pianiste débutant, mais non débutant en musique (solfège, harmonie, etc.).

Je reviens sur le recueil "The Joy of Ragtime". Ce recueil a pour moi l'avantage de ne pas réinventer la roue à chaque fois. Il propose juste des partitions, que je parviens plus ou moins à analyser avant de me lancer, avec des accords nommés, la partition écrite pour les 2 mains : je sais quoi faire. Pour le piano-bar (lounge, jazz), ça ne semble pas si courant.

---/---

Sinon, non, je ne suis pas parisien. Je suis plus dans le Plat Pays. :) Ah, Brel... Encore un répertoire que je rêve d'approcher au piano. :mrgreen:

Je songe de plus en plus à répartir mon temps équitablement entre les différents styles au piano. Je pensais me "construire" dans un premier temps avec le classique, uniquement, mais j'en sors frustré. Mon temps est réparti en déchiffrage, lecture à vue, technique et exercices, et entretien du répertoire (j'ai 3 morceaux, je gère :lol: :lol: :lol: ). Mais entièrement orienté classique. Il me faut pouvoir aborder en parallèle, le classique, le piano-bar, le jazz et l'impro, le ragtime, voire le boogie-woogie et le rock'n roll, voire quelques chansons à texte adaptées au piano. D'autant que je suis limité par mon corps, car je suis débutant et il m'est physiquement difficile de jouer densément plus d'une heure de suite. Multiplier les styles, et prendre une position plus "relaxante" pour étudier, lire, apprendre et expérimenter, déplacent un peu plus la sollicitation sur les neurones. Pour moi c'est un repos et une relaxation, aussi étrange que cela puisse paraître. :) Et cela me permet de rester "connecté" piano.

Merci encore Christof pour tes conseils. :)
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Jacques Béziat » dim. 17 nov., 2019 16:28

Dans le piano-bar, il y a le répertoire à se constituer.
Il y a une énorme différence entre jouer chez soi, pour soi et ses proches, et pour un public.
Jouer en piano-bar implique d'avoir un répertoire varié et surtout abondant !

Quand j'ai débuté, j'avais une vingtaine de morceaux :mrgreen: , mais il faut tenir des heures, souvent tous les jours dans les contrats longs, devant un public ayant des goûts différents, en France ou en Europe les gens ne sont, par exemple, pas du tout spécialistes des ballades jazz !

Mais tu vas jouer ne serait-ce qu'un soir dans un hôtel international, ce sera le contraire !

Ce sont justement ces contraintes de répertoire et de nombre de morceaux qui m'ont fait énormément travailler ! :)

Rares sont les hôtels à présent où on ne fait que jouer, et de plus en plus rares sont les hôtels où un piano-bar est présent. Le piano à queue est encore là, mais il y a de moins en moins un pianiste attitré.
Ainsi vont les choses...
La nouvelle génération est-elle fan de Misty ou de jazz au point de venir apprécier un pianiste de jazz toute une soirée, et/ou même de variété française, aussi talentueux soit-il ?? :roll: Je ne parle évidemment pas de Chick Corea ou de Herbie Hancock... :mrgreen:

Si c'est juste pour te faire plaisir, en effet tu achètes le Real Book, et tu te documentes sur le Ouèbe sur les versions différentes, l'historique des ballades, etc...


Il n'y a pas que le jazz, il y a aussi la chanson à reproduire au piano de façon efficace et claire, variée, les musiques de films, la bossa nova, le blues.

Il faut aussi étudier et pratiquer l'accompagnement : accompagner au sens large ne consiste pas seulement à accompagner une chanteuse, soi-même, ou un soliste, mais aussi à harmoniser et à reconstruire un morceau entier à partir d'une mélodie, et à improviser.
C'est ça le boulot de base d'un pianiste solo ou accompagnateur de piano-bar. :wink:

Mais c'est génial, intéresse-toi à ce répertoire pour te faire plaisir, construis des morceaux entiers : présentation du thème, développement, éventuellement impro si jazz, rappel du thème et conclusion, comme si à chaque fois c'était un morceau écrit, que ce soit une chanson de Brel ou une BOF. 8)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Christof » dim. 17 nov., 2019 18:19

Kurt a écrit :
dim. 17 nov., 2019 16:14

J'ai l'impression de jouer 2 mains, mais de penser "une". Difficile à exprimer clairement. (...) Mais en fait, au fond de moi, je sais que ce sont les divisions du temps et l'imbrication des notes qui m'ont permis de jouer la pièce, même si cela donne l'illusion que je joue librement et indépendamment les 2 mains. Mais de mon point de vue ce n'est pas de l'indépendance. C'est difficile à expliquer. Et je ne sais même pas si c'est vraiment un défaut. Mais pour moi, c'est la lecture rythmique verticale et les divisions du temps qui me permettent de jouer avec 2 mains ensemble, comme je pouvais le faire avec la batterie.

Mais j'en ai tant envie, que je vais m'investir. Et c'est encore une occasion pour moi de te remercier. Car sans guide, c'est difficile. Un merci à toi et à tous les PMistes, vous qui nous aidez toujours à assouvir nos envies (bon, c'est vrai, je le dis souvent, mais voilà, ça ne sera jamais assez souligné).
Merci pour ta longue réponse Kurt.
En fait, il faut savoir que ce problème d'indépendance est tout a fait normal, et cela se travaille. Et forcément c'est un problème que l'on rencontre au départ au piano.
Il y a bien sûr la partition, la place où est écrite chaque note par rapport à une autre, leur durée, le rythme. C'est un bon moyen pour apprendre à jouer, mais derrière cette indépendance des mains, il faut plutôt penser indépendance des différentes voix, des différents chants qui existent à l'intérieur du morceau (le contrepoint, on va dire). Chaque voix est dosée, chaque phrase est cohérente avec sa propre dynamique, chaque note dans des successions d'accord répond aussi à un chant.
En gros, pour schématiser, un morceau au piano, c'est un morceau avec plusieurs instruments, et chacun doit avoir sa couleur, avec aussi, pourquoi pas, certaines phrases dans le médium devant ressortir par rapport aux notes jouées dans le haut du clavier, etc. En fait, l'indépendance, ce n'est pas d'un côté MG et de l'autre MD, c'est un tout interelié, où à des endroits la MG et la MD se passent aussi entre elles la mélodie alors qu'elles font aussi plein d'autres choses en même temps.
Alors, d'un côté il y a bien sûr "la technique", l'indépendance des mains c'est pas simple, mais il y a aussi "l'intelligence musicale", et c'est elle qui guide aussi pour arriver à une indépendance, savoir entendre ce qui doit ressortir et adapter son jeu en fonction (il suffit d'écouter une fugue de Bach.. Je te conseille d'ailleurs, quand tu seras prêt, de te lancer dans une invention à deux voix). Cela ne vient pas en deux minutes. Et c'est cela qui fait vraiment faire des progrès en la matière et bien sûr, derrière tout cela, il y a cette pensée du geste (le juste geste), porté par la musique (pour un batteur, cela doit te parler...).

Le problème des grilles, par exemple pour un guitariste, c'est qu'il a souvent tendance à concevoir cela comme d'un côté, les accords (la guitare a souvent une fonction d'accompagnement, "on gratte des accords", avec des rythmes)) et d'un autre côté, une mélodie (un chorus). Combien de guitaristes savent jouer les deux en même temps ? (à part les guitaristes classiques, mais eux ils travaillent sur partition). A moins par exemple d'avoir eu comme prof en France Pierre Cullaz en jazz (un maître en la matière, il y en a aussi d'autres), je n'en connais pas beaucoup qui savent le faire avec bohneur...
Tout ça pour dire que la grille est piégeante. Elle fait fonctionner l'esprit autrement, aborder les morceaux autrement que si c'était une partition avec tout écrit au deux mains, mais il faut avoir vraiment tous les éléments qu'elle suppose bien en tête.

C'est pareil pour les pianistes. Nombre d'entre eux, devant une grille ont tendance à penser : d'un côté accord, et de l'autre côté mélodie. Alors bien sûr, on peut jouer un pavé d'accord à la MG au piano, et la mélodie à droite, sauf que l'indépendance, ce n'est pas ça. D'ailleurs, c'est pour cela que j'ai parlé de répartition entre les deux mains. Et donc, si tu n'as pas cela en tête, cela ne va pas être non plus évident avec les grilles.
(nb: Il y a aussi derrière la grille, cette notion d'indépendance, celle de structure et d'espace : savoir sentir ce que représentent 4 mesures, 8 mesures, 16 mesures. Cette notion de cellules dans des cellules.. (mais cela, en tant que batteur, cela doit être très simple pour toi))

Et donc, il faut, si tu travailles avec les grilles, pouvoir tout de suite répartir entre les deux mains comme déjà écrit au dessus. Expliquer par écrit la méthode le permettant, c'est possible, mais ce serait vachement long. Alors que devant un piano, on comprend en deux minutes les règles (mais bon, après, y'a pas mal de travail à faire ,;)...), car on entend.
Dommage que tu ne sois pas à Paris, je t'aurais expliqué. Peut-être un jour par téléphone ?
Kurt a écrit :
dim. 17 nov., 2019 16:14
Sur la base de tes réponses, l'idée qui me vient est de partir des grilles, et n'étant pas "libre" techniquement, écrire les accords sur une partition, avec la mélodie. J'écris ainsi le rythme des accords, et je peux "ruser" par la lecture et le déchiffrage pour jouer mains ensemble, mais au détriment de la spontanéité et du feeling. Mais je gage que ce n'est pas la meilleure idée. Mais peut-être est-ce une étape ?
Oui, cela peut t'aider. Sauf que cela serait bien si tu pouvais avoir les bases qui te permettent de répartir dès le départ entre les deux mains (pour que cela sonne "riche") et écrire alors cela sur partition.
Kurt a écrit :
dim. 17 nov., 2019 16:14
Je songe de plus en plus à répartir mon temps équitablement entre les différents styles au piano. Je pensais me "construire" dans un premier temps avec le classique, uniquement, mais j'en sors frustré. Mon temps est réparti en déchiffrage, lecture à vue, technique et exercices, et entretien du répertoire (j'ai 3 morceaux, je gère :lol: :lol: :lol: ). Mais entièrement orienté classique. Il me faut pouvoir aborder en parallèle, le classique, le piano-bar, le jazz et l'impro, le ragtime, voire le boogie-woogie et le rock'n roll, voire quelques chansons à texte adaptées au piano. D'autant que je suis limité par mon corps, car je suis débutant et il m'est physiquement difficile de jouer densément plus d'une heure de suite. Multiplier les styles, et prendre une position plus "relaxante" pour étudier, lire, apprendre et expérimenter, déplacent un peu plus la sollicitation sur les neurones. Pour moi c'est un repos et une relaxation, aussi étrange que cela puisse paraître. :) Et cela me permet de rester "connecté" piano.
De mon côté, j'ai toujours fait comme ça... Mais jusqu'à présent, j'avais surtout privilégié les chansons et le jazz.. Maintenant, j'essaie de rattraper les choses en matière de musique classique.
Modifié en dernier par Christof le lun. 18 nov., 2019 8:22, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Christof » lun. 18 nov., 2019 8:00

Bonjour Kurt
Cela m'est revenu : pour la répartition des accords dans les mains, j'en avais un peu parlé dans le forum ici.
Voir aussi .

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » lun. 18 nov., 2019 18:23

Jacques Béziat a écrit :
dim. 17 nov., 2019 16:28
Jacques, tu m'invites à me faire plaisir, et je t'en remercie. :) C'est l'idée. Je n'ai aucun autre objectif que le plaisir. Pas de représentation de prévue, jamais. C'est pour moi, que pour moi. Peut-être pour notre forum si un jour il y a résultat décent. :mrgreen:

En attendant, je ne trouve pas le bout de ficelle sur lequel tirer pour commencer. Je pense que ton approche à l'époque pour te construire le répertoire était sur une base solide de pianiste, déjà existante. Tu as agrandi ton répertoire. Pour ma part, je dois approcher le style et me construire en tant que pianiste en parallèle. Pour ne pas me décourager (cela dit je ne suis pas "décourageable" :mrgreen: ) il faut que je puisse y aller doucement. Agréablement, et doucement. Appréhender le style avec les morceaux et les difficultés à mon niveau, ou juste un peu au-dessus.

Au-delà des standards, j'ai évoqué Brel aussi. Tu as évoqué la chanson italienne, qui ne me laisse pas indifférent, j'ai mille chansons italiennes en tête et elles me feront toujours vibrer. Mais je n'ai pas envie d'en faire des adaptations plates, sur la base de 4 accords MG et simple mélodie MD. Or je ne peux pas faire beaucoup mieux aujourd'hui. Je peux aussi chercher sur le Net comme tu le dis, ou prendre une partition simplifiée, mais je suis rarement satisfait par ce que je trouve. Soit c'est inaccessible pour moi, soit c'est juste plan-plan. Quand j'entends vos enregistrements sur le forum, cela me motive, mais je n'en ai évidemment pas le niveau. Il doit bien y avoir un juste milieu, pour mettre le pied à l'étrier. Pas en impro pour le moment, ni compo, juste déjà me construire un petit répertoire ultra léger, mais formateur et motivant. Ça existe bien en classique, pourquoi pas en piano-bar ? Il doit bien y avoir quelques partitions complètes, ficelées par d'autres, que je pourrais étudier ?

Merci. :)
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » lun. 18 nov., 2019 18:33

Christof a écrit :
dim. 17 nov., 2019 18:19
Merci Christof, pour ces précisions. Je vais donc essayer de penser voix. Je viens même d'essayer sur un classique que je travaille. C'est une approche différente, que j'apprécie. Il y a des déclics. Par contre j'ai pu le faire parce que j'ai un support avec la partition.

Je vais suivre ton conseil et regarder les inventions de Bach. Ça tombe bien, j'ai reçu le recueil (Henle) par erreur et je l'ai finalement conservé. Par contre, si je suis toujours prêt et motivé par les suggestions, je n'ai aucune idée de par laquelle commencer.

Pour les grilles, je ne pense pas pouvoir les exploiter dès maintenant. Je n'ai pas les réflexes ni la technique. Et rien que pour la répartition, je ne sais pas par quel bout prendre une grille. Si je devais le faire aujourd'hui, avec le peu que je sais faire au piano, ça finirait en accord à la ronde MG, et mélodie MD. Donc, je ne vais pas le faire. Je suis motivé, et jamais économe en temps et énergie pour aborder la nouveauté, mais là je dois bien admettre que cela ne suffira pas, puisque je ne sais pas par quoi commencer. Pourtant je l'entends dans ma tête. Finalement, en classique, c'est pour moi un peu plus clair de me créer un petit plan et une méthode progressive. Plus clair, mais avec conscience des erreurs probables. Mais au moins j'ai de la matière. Là, pour ce nouveau style, je suis devant le piano et je ne sais pas quoi faire. Quant au Net, je ne sais pas trop quoi chercher. Et oui, dommage, je ne suis pas sur Paris, mais merci d'avoir pensé me montrer. Dans tous les cas, je ne souhaite pas te solliciter outre mesure. Si tu as quelques minutes pour me concocter, un petit plan de travail, ça serait déjà immensément sympa de ta part. Si tu n'as pas le temps ou pas d'idées pour un petit programme de mise en route, je peux le comprendre, et cela n'enlèvera rien à la générosité dont tu fais preuve sur le forum, et dont je suis bien conscient.

Merci encore pour l'intérêt que tu portes à ma réflexion et à ma recherche.

Pour l'heure, Christof, je m'en vais lire tes interventions sur les sujets que tu m'as mis en lien et je t'en remercie. :)
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Christof » lun. 18 nov., 2019 19:57

Kurt a écrit :
lun. 18 nov., 2019 18:33

Je vais suivre ton conseil et regarder les inventions de Bach. Ça tombe bien, j'ai reçu le recueil (Henle) par erreur et je l'ai finalement conservé. Par contre, si je suis toujours prêt et motivé par les suggestions, je n'ai aucune idée de par laquelle commencer.
Je te suggère l'invention n°4, en ré mineur. Très bon pour aborder une partie de l'indépendance du jeu au piano. Il y a un motif qui arrive tout du long, parfois md, parfois mg et qui doit bien ressortir à chaque fois. Si j'ai le temps, je ferai un enregistrement.
A savoir : les doubles croches, tout au long d'une phrase sont jouées liées, les croches elles sont jouées détachées (attention, détaché ne veut pas dire staccato).
Kurt a écrit :
lun. 18 nov., 2019 18:33
Si tu as quelques minutes pour me concocter, un petit plan de travail, ça serait déjà immensément sympa de ta part. Si tu n'as pas le temps ou pas d'idées pour un petit programme de mise en route, je peux le comprendre, et cela n'enlèvera rien à la générosité dont tu fais preuve sur le forum, et dont je suis bien conscient.
Écris-moi en message privé ton mail pour que je t'envoie des partitions de standards, écrites aux deux mains de façons simples. Je pense t'en envoyer huit.

Par ailleurs, j'ai pensé à une chose que je ferai petit à petit, sur ce fil : à partir de la grille de Misty, postée plus haut, j'expliquerai au fur et à mesure comment aborder cela, les étapes du travail, comment on répartit dans les mains (à partir de règles très simples), pour avoir déjà un résultat plus que correct.

Avatar du membre
Kurt
Messages : 429
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Kurt » lun. 18 nov., 2019 23:53

Christof a écrit :
lun. 18 nov., 2019 19:57
Merci Christof pour tes réponses.

C'est parti pour l'invention N°4.

Impatient pour Misty. :) :) :)

MP envoyé. Un grand merci. :)
Kurt, pianiste grand débutant
N'hésitez pas à critiquer mes enregistrements ici
Merci. :-)

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Christof » mar. 19 nov., 2019 23:12

Jouer Misty, à partir d'une "grille" jazz (premier épisode)
Dédié particulièrement à Kurt, qui a initié ce fil, mais aussi à tous les Pmistes intéressés.

Si on trouve dans le commerce des partitions de standards écrites pour piano avec les deux mains, les jazzmen utilisent plutôt en général un autre genre de partition (voir exemple ci-dessous) où la mélodie est simplement écrite sur une portée, avec au dessus de celle-ci des lettres et symboles désignant les accords qui seront utilisés.
Ceci ne veut pas dire qu'il faudra jouer les accords d'un côté à la MG et, de l'autre, la mélodie à la MD. Non, en fait, il faudra savoir répartir tout cela entre les deux mains pour que cela sonne au mieux (je parle ici d'un pianiste seul*, par exemple en pianobar, qui devra donc faire en sorte que son jeu couvre une bonne partie du clavier, avec des accords étendus).

[*]Si on joue avec un contrebassiste, on peut utiliser une autre technique où effectivement les accords peuvent être beaucoup groupés dans la MG, mais alors on construit ici des accords sans basse. J'en reparlerai plus tard dans un autre épisode. Donc à oublier pour l'instant. Ici, l'idée est de jouer seul, en faisant sonner le piano dans sa plus grand étendue.

Image

D'où vient ce style de présentation ?
A ma connaissance, cette façon d'écrire les standards a largement été diffusée au départ aux étudiants du Berklee College of music de Boston aux États-Unis.
Fondée en 1945 et s'appelant au départ "Schillinger House of Music", cette prestigieuse école de musique axée plutôt vers les musiques "modernes" compte aujourd'hui quelque 3 800 élèves et 460 professeurs. C'est une école d'une grande renommée : on a pu y voir passer par exemple certains élèves illustres tels Quincy Jones (en 1951) ou élèves pianistes comme Keith Jarrett (en 1963), Kenny Werner (en 1968), Diana Krall (en 1983), Brad Meldhau, Jacky Terrason (1983), Hiromi Huerara (2003)... Et ici, je ne parle que des pianistes...

La liste serait longue. Phil Collins par exemple est également passé par là en 1969.

Regroupées en volume, ce type de partitions a donné lieu ensuite à un recueil appelé "Real Book" (qui était alors une réponse aux "Fake book"). Dans son préambule, le Real book précise : "The Real Book is the answer to the fake book. It is an alternavive to the plethora of poorly designed, illegible, inaccurate, badly edited volumes wich abound on the market today. The Real Book is extremely accurate, neat, and is designed, above all, for practical use, and every effort has been made to make it enjoyable to use". [Le Real Book vient donner une réponse au Fake Book, consistant en une allternative à la pléthore de volumes mal conçus, illisibles, imprécis, mal édités qui abondent sur le marché aujourd'hui. Le Real Book est extrêmement précis, clair et conçu avant tout pour une utilisation pratique. Tous les efforts ont été faits pour le rendre agréable.].

Si au départ on se refilait cela sous forme de photocopies de photocopies (les transmettre était un peu comme "coopter un musicien"), les Real Books sont maintenant distribués depuis de nombreuses années dans le commerce. Il en existe aujourd'hui de nombreuses sortes, concoctées par différents éditeurs : 3 tomes pour les standards jazz (chacun de plus de 400pages), mais aussi maintenant 3 tomes des New Real Books (les "standards jazz" de composition récentes), voire aussi 2 tomes des Real book du rock... ).

Comprendre le chiffrage américain des accords (les signes kabbalistiques écrits au-dessus de la mélodie)
Avant de commencer à faire quoi que ce soit avec Misty, il faut déjà comprendre la nomenclature utilisée, c'est-à-dire cette façon dont les Américains ont de désigner et d'écrire les accords.

Si vous regardez la partition jazz de "Misty" (voir au-dessus), vous verrez que cette nomenclature se compose de lettres, suivies de signes et de chiffres.

Explicitons ci-dessous les différents termes de ce mode d'écriture (dans ce post et celui qui suivra). Ceci vous permettra de connaître au final quelles notes composent tel ou tel accord.
NB : J''indiquerai aussi plus tard comment facilement mémoriser les marches harmoniques en parlant alors des degrés par rapport à un mode [une gamme]. Mais on peut oublier pour l'instant : chaque chose en son temps.


Voici ce qu'il faut savoir, concernant les lettres, tiret ou pas, et chiffres indiquées dans la partition, écrits au-dessus de la mélodie qui elle est écrite dans une portée :
Image

1) Les lettres donnent le nom de l'accord :
A, B, C, D, E, F, G pour : La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol
Par exemple, le premier accord de Misty est marqué : Eb maj7. Le E veut dire qu'il s'agit d'un accord de Mi. Et comme il y a écrit un b (le b pour bémol) derrière la lettre (il y a écrit : Eb), il s'agit d'un accord de Mib.
Le deuxième accord est écrit : Bb - 7. Bb veut dire : accord de Sib.

2) La présence du tiret horizontal (ou non) après le nom de l'accord va dire si on parle d'accord mineur ou d'accord majeur :
  • S'il n'y a pas de petit trait, l'accord est majeur ,
    ce qui veut dire que la tierce de l'accord sera majeure. Une fois connu le nom de l'accord, par exemple le premier sur la partition de Misty étant Eb (donc Mib) et sachant qu'il n'y a pas de petit trait juste après, on a donc un accord de Mib majeur. Pour trouver le nom de la note qui constitue la tierce majeure de mib, il faut compter 2 tons depuis mib. 2 tons depuis mib, c'est donc sol. La tierce majeure de Mib est sol).
  • Si petit trait il y a, l'accord est mineur,
    Par exemple, le deuxième accord de Misty est écrit Bb suivi d'un petit trait : Bb -. Le nom de l'accord est donc Sib, et le petit trait veut dire que cet accord sera mineur. Qui dit mineur, dit tierce mineure. La tierce mineure (le nom de cette note) est située un ton et demi au-dessus du nom de l'accord. Donc ici, un ton et demi au-dessus de Sib, c'est réb.
Donc à se rappeler :
- tierce majeure : elle est à deux tons au-dessus de la fondamentale.
- tierce mineure : elle est à un ton et demi au-dessus de la fondamentale.

3) Les signes maj7 , 7, disent si la septième de l'accord est majeure ou mineure
  • Maj7
    Si on regarde le premier accord de Misty, il est écrit : Eb maj7
    Attention, maj ne veut pas dire que l'accord est majeur (rappel : l'accord est majeur si on n'a pas écrit de petit trait après la lettre).
    Maj 7 veut dire : 7ème majeure (7ème majeure par rapport à la fondamentale, la fondamentale étant le nom de l'accord).
    Pour trouver le nom de cette note de 7ème majeure, il suffit de descendre le nom de la fondamentale de l'accord d'un demi ton.
    - Donc si on a un Eb maj7 : maj 7 veut dire que dans l'accord, on aura une 7ème majeure et la note qui constitue cette 7e majeure a pour nom ré (c'est la note 1/2 ton sous le nom de la fondamentale).
    On connaît donc déjà maintenant 3 notes de l'accord Eb maj7 : mib (appelée note fondamentale, celle qui donne le nom de l'accord), sol (tierce) et ré (7ème majeure).

    - Autre exemple : 4ème accord de Misty : Ab maj7.
    Tout d'abord, on voit qu'il n'y a pas de tiret après la lettre : l'accord est majeur.
    Ab veut dire accord de Lab. Pas de tiret, donc tierce majeure : le nom de la note de tierce majeure est le nom de la note deux tons au-dessus du lab. C'est donc un do.
    Ab maj7 : veut dire que l'accord comprend une 7ème majeure. Comme on l'a vu plus haut, pour connaître le nom de la note qui constitue la 7ème majeure de l'accord de Lab, on considère la note 1/2 en dessous de Lab, soit sol. Donc dans l'accord de Ab maj7 on aura les notes : lab (fondamentale), do (tierce), sol (7ème majeure)
  • 7
    7 veut dire : 7ème mineure.
    Par exemple, le deuxième accord de Misty est : Bb-7
    Nous avons vu précédemment que Bb veut dire accord de Sib, que le tiret veut dire accord mineur, donc tierce mineure, et que celle-ci est un réb.

    7 veut dire qu'on a aussi dans l'accord une 7ème mineure. Pour trouver le nom de la note qui constitue cette 7ème mineure, il suffit de descendre la note de l'accord (appelée aussi "note fondamentale") d'un ton par rapport au nom de l'accord . L'accord est ici un Sib (Sib étant la note de fondamentale). Donc la note 7ème mineure, est un lab (située un ton sous le sib).
    Donc l'accord de Bb-7 comprend les notes : Sib (fondamentale), réb (tierce), et lab (7ème mineure).

    Autre exemple. Le 3ème accord de Misty : Eb 7
    Si vous avez tout compris : pas de tiret, c'est un accord majeur. 7 veut dire 7ème mineure.
    Donc il s'agit d'un accord de Mib, avec une tierce majeure (sol) et une septième mineure (réb).
Donc à se rappeler :
- Pour trouver la 7ème majeure (maj 7)d'un accord : le nom de cette note est celui de la note située 1/2 sous la fondamentale (nom de l'accord)
- Pour trouver la 7ème mineure d'un accord (7): le nom de cette note est celui de la note située 1 ton sous la fondamentale (nom de l'accord).

Le premier exercice va donc consister pour vous à regarder tous les accords de la grille de MIsty, et appliquer tout cela, dans un premier temps pour pour connaître les notes que seront la fondamentale, la tierce et la 7ème de chaque accord.

Exemple :
pour le 1er accord (Eb maj7) : Fondamentale (ou basse) mib ; tierce (majeure) sol ; 7ème (majeure) ré
pour le deuxième accord (Bb- 7: Fondamentale (ou basse) sib ; tierce (mineure) réb ; 7ème (mineure) : lab
etc...

Donc si des Pmistes sont intéressés, il peuvent indiquer dans un prochain message de ce fil, pour chaque accord de la grille de Misty, quelle est la fondamentale, la tierce et la septième de l'accord..

J'expliquerai dans le prochain message ce que veut dire b9, 5b, %. Pour l'accord écrit Eb6, la seule chose que l'on ne peut savoir dès à présent, c'est qu'il n'y a pas de tiret après la lettre, donc il s'agit d'un accord majeur : un Mib majeur, ce qui veut dire que la fondamentale sera mib, la tierce sera sol (puisque tierce majeure). Ici on mettra la sixte au lieu d'une septième (en fait, la sixte sera ici un do, j'expliquerai dans le prochain post. On verra aussi ce qu'est la quinte d'un accord.

A suivre...

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Jacques Béziat » mer. 20 nov., 2019 1:46

La notation américaine, très bien décrite par Christof, n'est pas si standardisée que cela.

Par exemple, un accord écrit C Maj7 peut s'écrire CM7, ou encore CΔ.

L'accord de Cm7/b5 peut s'écrire Cm7/5-, ou encore Cø.

L'accord diminué peut être noté Cm/5-, ou Cm/b5, ou Cdim, ou C°.

Et au sujet de l'accord diminué, on peut le comprendre do-mib-solb, avec ou sans la troisième tierce mineure (ou seconde augmentée) qui correspond à la touche la.
Rien n'empêche non plus, en pratique, de penser les bémols comme des dièses, ou de faire un mix : do-ré#-fa#-la, ou do-mib-fa#-la, etc... On joue avec les enharmoniques, et avec les tierces mineures pensées comme des secondes augmentées et inversement, qu'importe. 8)

En pratique, je remarque souvent qu'un accord marqué Cm/5-, ou Cm/b5, devra être exécuté avec seulement 3 notes, tandis qu'un Cdim aura les 4 notes (le la en plus).

Cela a l'air compliqué, mais seule la pratique permet de comprendre clairement les accords, qu'il faut mémoriser avec les notes de la mélodie.
Et encore, il ne faut pas se plaindre, c'est simple par rapport à la notation classique qu'on se farcit (ou farcissait) en solfège 7 clefs au Conservatoire ! :roll:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Géphil
Messages : 193
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Géphil » mer. 20 nov., 2019 7:41

Christof a écrit :
mar. 19 nov., 2019 23:12
Jouer Misty, à partir d'une "grille" jazz (premier épisode)
Dédié particulièrement à Kurt, qui a initié ce fil, mais aussi à tous les Pmistes intéressés.
Bravo Christof pour ce début d'article ! Vu l'importance du sujet et malgré la dédicace, je crois que cela mériterait un fil à part...

pianojar
Messages : 6479
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par pianojar » mer. 20 nov., 2019 9:54

Kurt a écrit :
lun. 18 nov., 2019 23:53

Impatient pour Misty. :) :) :)

Je ne connais pas ton niveau exact mais si jamais cela t'intéresse j'ai une partition de Misty complètement écrite pour les 2 mains (dans le style de Garner)
Si oui envoies mail en MP

Avatar du membre
Coyotte
Messages : 12
Enregistré le : lun. 21 oct., 2019 11:52
Mon piano : Roland RP501
Localisation : Liège (BE)

Re: Piano-bar, style lounge, cool, jazz : par où commencer ?

Message par Coyotte » mer. 20 nov., 2019 10:11

@christof
Merci pour ces explications claires et précises qui ont en plus le mérite d'être agréables à lire.
J'attends la suite avec une impatience non dissimulée :)

Coyotte

Répondre