De l'art de la modulation

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3815
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

De l'art de la modulation

Message par Jacques Béziat »

Je vous présente un sujet qui me passionne dans l’écriture musicale, celui de la modulation.

Commençons par la définition :

Larousse :
Passage d'une tonalité musicale dans une autre.

Ailleurs : Changement de ton, inflexion variée de la voix.

Wikipedia :
En harmonie tonale, une modulation désigne un changement de tonalité, sans interruption du discours musical. (…)

Wikipedia développe le sujet, que je vais tenter de synthétiser.

La modulation permet d’effectuer un changement de tonalité par le biais de techniques, dont la plus simple est le passage par une dominante, à savoir la dominante de la tonalité suivante, bien entendu.

Dans la musique populaire, comme la variété, la technique de la transposition simple, généralement en montant d’un ton ou d’un demi-ton, est couramment utilisée, afin de redonner un élan, un second souffle dans les mélodies, mais en musique classique cela est bien plus subtil, et c’est ce qui est passionnant.
Finalement, la modulation est la principale technique de développement d’une œuvre. Elle est non seulement dans la continuité du contrepoint, mais son essence-même.
En utilisant à la fois les règles de l’harmonie, qui est l’écriture verticale (enchaînement des accords), et celle du contrepoint qui est l’écriture horizontale (reprise du thème, ou de son imitation, ou reprise de séquences ou de motifs), la modulation vient compléter ces techniques afin d’assurer des développements symétriques, ce dans des tonalités différentes afin de renouveler les motifs et bien entendu d’éviter la monotonie.
C’est avec Bach qu’on trouvera cette symétrie la plus achevée, à cause du contrepoint.
La fugue en est l’exemple le plus emblématique, issue du canon, mais comportant des règles de modulation : le résultat est que la symétrie est omniprésente, mais les thèmes s’entrecroisant avec des tonalités changeantes, les développements s’auto-génèrent et créent une architecture jamais complètement redondante, un ensemble très cohérant mais très riche à la façon d’une architecture de pierre comme un château ou une cathédrale.
Même hors de la fugue, la modulation viendra apporter comme des inflexions de voix, des nuances, des sursauts, que ce soient pour les thèmes ou les contre-chants.
La modulation peut aussi être brutale et efficace, on a un exemple célèbre avec la Polonaise n°6 de Chopin, où, sur les octaves en double-croches, Chopin passe sans transition de mi majeur à mi bémol majeur.

La musique ayant besoin de symétrie, mais aussi de surprises pour éviter la monotonie et l’ennui, la modulation vient donc apporter des incursions dans des tonalités le plus souvent voisines (cf la fameuse rosace des tonalités), à savoir la descente en quinte (ou la montée en quarte, ce qui revient au même), par exemple de do à fa : l’accord de do, en y ajoutant la 7ème (si bémol), se transforme en dominante de fa, puis de fa à si bémol si on le veut (fa7 => si bémol), et ainsi de suite.
C’est la technique la plus courante de la dominante, servant d’aiguillage ou de signal, mais il y en a d’autres.

Les modulations ont des durées très variables, elles peuvent durer un bon moment avant de revenir à la maison, à savoir à la tonalité originale, soit en restant sur la modulation, soit en partant sur d’autres entretemps.
Elles peuvent aussi durer un bref instant, comme une incursion rapide, ou par glissements successifs.

Ces glissements peuvent être d’une suavité orgasmique, et je pense que c’est une des choses qui m’avaient le plus frappées au début de mon écoute de la musique classique, et que je ne retrouve nulle part ailleurs : j’écoutais des heures et des heures ces musiques en attendant avec délice ces modulations. Et cela perdure aujourd’hui.
Est-ce votre cas ? :)

Et j’en arrive au sujet : qu’est-ce que l’art de la modulation ?
À mon avis, c’est quand on remarque à peine qu’on a modulé, justement ! :wink:
Comme le pilote de l’avion qui effectue ses virages et son atterrissage tout en douceur : on a eu le temps de contempler des paysages différents au cours des mouvements de l’avion, mais on n’a pas été perturbé par ces derniers.

Tous les grands compositeurs cumulent ces qualités :
- génie de la mélodie,
- maîtrise de l’harmonie,
- maîtrise du contrepoint,
- maîtrise des modulations.

Pour les œuvres orchestrales, on peut ajouter la maîtrise de l’orchestration, et si vous mélangez le tout, vous obtenez ces merveilles que vous jouez ou que vous écoutez !

Qu’en pensez-vous, après cette synthèse rapide ? :wink:
Ma chaîne Youtube : ICI
fritz
Messages : 508
Enregistré le : ven. 13 nov., 2020 23:37
Mon piano : Yamaha U3

Re: De l'art de la modulation

Message par fritz »

Jacques Béziat a écrit : jeu. 01 juil., 2021 9:42Et j’en arrive au sujet : qu’est-ce que l’art de la modulation ?
À mon avis, c’est quand on remarque à peine qu’on a modulé, justement ! :wink:
Je ne sais pas trop à vrai dire, je trouve les modulations qui me touchent le plus chez Chopin, particulièrement quand il passe d'un mode mineur au majeur, j'adore la sensation de changement de lumière que ça procure. Là où il est très fort c'est que tout le monde la remarque mais je trouve que c'est tout de même amené de façon naturelle, comme s'il ne pouvait y avoir d'autre destination.

Ce que j'aime aussi c'est le retour à la tonalité d'origine, comme une sensation de retour à la maison mais que quelqu'un avait bougé les meubles depuis notre départ, par exemple le retour en do majeur mesure du premier prélude de Bach, c'est littéralement la même chose que la première mais on ne l'entend pas de la même façon. Pas facile à exprimer avec des mots je ne suis pas sûr de trouver les bonnes images.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3815
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: De l'art de la modulation

Message par Jacques Béziat »

fritz a écrit : jeu. 01 juil., 2021 12:19
Jacques Béziat a écrit : jeu. 01 juil., 2021 9:42Et j’en arrive au sujet : qu’est-ce que l’art de la modulation ?
À mon avis, c’est quand on remarque à peine qu’on a modulé, justement ! :wink:
Je ne sais pas trop à vrai dire, je trouve les modulations qui me touchent le plus chez Chopin, particulièrement quand il passe d'un mode mineur au majeur, j'adore la sensation de changement de lumière que ça procure. Là où il est très fort c'est que tout le monde la remarque mais je trouve que c'est tout de même amené de façon naturelle, comme s'il ne pouvait y avoir d'autre destination.

Ce que j'aime aussi c'est le retour à la tonalité d'origine, comme une sensation de retour à la maison mais que quelqu'un avait bougé les meubles depuis notre départ, par exemple le retour en do majeur mesure du premier prélude de Bach, c'est littéralement la même chose que la première mais on ne l'entend pas de la même façon. Pas facile à exprimer avec des mots je ne suis pas sûr de trouver les bonnes images.
Tu t'exprimes parfaitement, et en effet, les glissements d'une tonalité à l'autre doivent s'opérer de façon naturelle, sans forcément qu'on s'y attende, le « téléphoné » est tout sauf naturel.
Disons que ce sont des surprises délicieuses, et comme tu le dis avec justesse, on revient à la maison comme après un voyage, on reconnaît tout mais avec d'autres souvenirs en tête, la maison paraît différente : elle n'a pas changé, mais c'est nous qui avons changé entretemps au cours des émotions vécues..
Ma chaîne Youtube : ICI
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3046
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: De l'art de la modulation

Message par floyer »

Les modulations me font penser à l’exposé pointé par LeLama :

viewtopic.php?p=398815#p398815
Oukee
Messages : 1079
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Mon piano : Sauter 118 R2
Localisation : Yvelines

Re: De l'art de la modulation

Message par Oukee »

La manière de moduler est un geste fort du compositeur : effectivement, parfois, on ne réalise pas le changement de tonalité tellement la transition a été amenée en douceur, mais c’est parfois le contraire : l’arrivée dans le nouveau ton est brutal (je pense a des exemples chez Beethoven, Brahms - dans le 1er mouvement du 1er concerto), et l’effet produit est saisissant. Mais peut on encore parler de modulation?
La durée passée dans la tonalité étrangère joue aussi un rôle important. Les grands compositeurs ont un sens inné des proportions, et l’excursion dans un autre ton sera plus ou moins longue en fonction de la vie du morceau.
Dans le final de la 2ieme sonate de Chopin les tonalités défilent ( pas plus de quelques mesures), et l’effet produit est special. Chez Schubert, on s’installe (avec délice !) dans des tonalités très éloignées du ton initial.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3815
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: De l'art de la modulation

Message par Jacques Béziat »

Oukee a écrit : ven. 02 juil., 2021 8:47 La manière de moduler est un geste fort du compositeur :
Tout à fait, et comme je le disais dans premier commentaire, c'est cela AUSSI qui marque le génie de nos compositeurs adorés, permettant des développements au bon moment, évitant la monotonie.
Et oui, le changement de tonalité peut être brutal, comme dans les exemples que tu cites ou dans le mien avec Chopin dans sa Polonaise n°6.
L'art de la modulation consiste à l'utiliser à bon escient, au bon moment, à l'amener avec douceur, ou au contraire sans transition, sans en abuser non plus.
Cet équilibre entre toutes les techniques d'écriture est l'apanage des grands compositeurs.
L'architecture des compositions est un des éléments globaux essentiels, cela est perçu de manière intuitive chez le non musicien, qui constitue l'énorme majorité du public. Comme nous, non architectes, qui nous extasions devant une cathédrale et l'harmonie de ses formes et proportions.
Ma chaîne Youtube : ICI
Avatar du membre
flober
Messages : 754
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: De l'art de la modulation

Message par flober »

De l'art de la modulation ... en temps réel ...

https://youtu.be/Qj0ZnV9Kq0U
Répondre