Votre définition du morceau "parfait"?

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

lullablue a écrit : mar. 15 déc., 2020 14:14 moi ,par contre, je n'avais pas compris qu'ici , c'était un forum exclusivement réservé au piano de musique classique #-o j'ai dû rater un épisode?
Oui, et même plusieurs épisodes, parce qu'on y parle beaucoup du jazz, du blues, et de technique d'accompagnement dans la chanson en variété aussi.

Après, ce forum semble basé sur le piano, alors bon, le piano dans le rap, le death metal, le musette, ou la valse périgourdine, je m'interroge, mais on peut en discuter ! :wink:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
denis_h
Messages : 290
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par denis_h »

Spianissimo a écrit : mar. 15 déc., 2020 13:40
Bref, c'est une question de culture mais aussi de sensibilité personnelle...
pour paraphraser machin, je vous dirais qu'on ne nait pas sensible (à ceci ou cela), on le devient.

bref, la sensibilité, ça se forme, ça se construit, ça n'est pas donné tout cuit.
Avatar du membre
lullablue
Messages : 214
Enregistré le : lun. 12 août, 2019 14:58
Mon piano : Samick js042

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par lullablue »

euh, je suis désolée mais on peut jouer du rap sur un piano!
ce n'est pas parceque tu n'aimes pas le rap que toute la musique rap est nulle.
(mais c'est juste parceque j'ai dis que je n'aimais pas Bach ?)
allez, voilà le seul qui peut me faire aimer Bach:
https://www.youtube.com/watch?v=XcsfDxojdV8
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

lullablue a écrit : mar. 15 déc., 2020 14:41 euh, je suis désolée mais on peut jouer du rap sur un piano!
Super !
Montre-moi, pour voir !
ce n'est pas parceque tu n'aimes pas le rap que toute la musique rap est nulle.
Je n'ai pas dit ça, j'ai dit que je n'aimais pas. [-X
Modifié en dernier par Jacques Béziat le mar. 15 déc., 2020 14:52, modifié 1 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Avatar du membre
lullablue
Messages : 214
Enregistré le : lun. 12 août, 2019 14:58
Mon piano : Samick js042

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par lullablue »

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

lullablue a écrit : mar. 15 déc., 2020 14:50 https://www.masculin.com/culture/414435-sofiane-pamart/

pour en citer un (rappeur)
Ce n'est pas du tout du rap. :shock:
Et puis c'est hyyyper-classique pour de la musique de 2020, on dirait de l'impro faite par un niveau moyen de Conservatoire ! :roll:

Le rap depuis trente ans ne se joue pas au piano, c'est du texte parlé et rythmé, donc non chanté, sur de la séquence, séquence piano/synthé/samples/bidule, comme le slam.
Modifié en dernier par Jacques Béziat le mar. 15 déc., 2020 15:30, modifié 2 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

lullablue a écrit : mar. 15 déc., 2020 14:41
allez, voilà le seul qui peut me faire aimer Bach:
https://www.youtube.com/watch?v=XcsfDxojdV8
Ah ! Ces concertos ! Je les écoutais en boucle quand j'étais gamin, avant même d'apprendre le piano !
Que de souvenirs !
C'était l'orchestre de Jean-François Paillard, à l'époque parmi les pionniers la musique baroque en France. Les interprétations ont évolué depuis, avec une souci de l'authenticité qui vire hélas à l'intégrisme, autre sujet et serpent de mer, tu connais sûrement ! :wink:

Mais je me fiche totalement qu'on n'aime pas Bach, on a tous ses préférences, moi je n'aime pas Berlioz par exemple, mais je trouve bien quelques passages que j'aime.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Spianissimo
Messages : 3266
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Spianissimo »

denis_h a écrit : mar. 15 déc., 2020 14:30
Spianissimo a écrit : mar. 15 déc., 2020 13:40
Bref, c'est une question de culture mais aussi de sensibilité personnelle...
pour paraphraser machin, je vous dirais qu'on ne nait pas sensible (à ceci ou cela), on le devient.

bref, la sensibilité, ça se forme, ça se construit, ça n'est pas donné tout cuit.
Spianissimo a écrit : mar. 15 déc., 2020 13:40
Bref, c'est une question de culture mais aussi de sensibilité personnelle...
Bien malin celui qui sait que tout est culture....pour ma part, je me contenterai de lui reconnaître une immense part dans ce que nous sommes.
C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133
fritz
Messages : 95
Enregistré le : ven. 13 nov., 2020 23:37
Mon piano : Yamaha U3

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par fritz »

Jacques Béziat a écrit : mar. 15 déc., 2020 13:18Ce que je déplore, c'est que malgré l'accès hyper facile à la culture, via les livres, l'Internet, l'élévation générale du niveau de vie depuis les années 1900, la culture soit aussi malmenée, nivelée par le bas (par électoralisme, populisme ?) et finalement ignorée par un aussi grand nombre.
Je ne suis pas certain que la culture en général soit malmenée, ta culture au sens de celle qui te parle si on restreint au classique et au jazz certainement un peu, encore que ... Je crois comprendre que tu me rends quelques années (j'ai 40 ans) mais je n'ai pas le sentiment d'un recul du classique ou du jazz depuis mes jeunes années, peut-être as-tu grandi dans un environnement particulièrement exposé à ces musiques ? En terme de subventions publiques en revanche j'ai effectivement le sentiment que la vache s'amaigrit d'année en année, et comme la musique classique demande souvent beaucoup de moyens humains et financiers je veux bien croire que c'est une des grandes perdantes de ces restrictions.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

fritz a écrit : mar. 15 déc., 2020 17:19 Je ne suis pas certain que la culture en général soit malmenée, ta culture au sens de celle qui te parle si on restreint au classique et au jazz certainement un peu, encore que ... Je crois comprendre que tu me rends quelques années (j'ai 40 ans) mais je n'ai pas le sentiment d'un recul du classique ou du jazz depuis mes jeunes années, peut-être as-tu grandi dans un environnement particulièrement exposé à ces musiques ? En terme de subventions publiques en revanche j'ai effectivement le sentiment que la vache s'amaigrit d'année en année, et comme la musique classique demande souvent beaucoup de moyens humains et financiers je veux bien croire que c'est une des grandes perdantes de ces restrictions.
Ma culture musicale ne s'arrête pas au jazz ni au classique, je t'ai dit que j'avais 40 ans de scène en groupe et de piano-bar avec comme répertoire le disco (c'est vieux ! :lol: ), le funk, la soul, la variété internationale, française, la musique brésilienne, du rock aussi, ce que je considère comme de la culture, mais disons plus populaire. Je me suis éclaté modérément selon les titres, ceci dit, des trucs que j'aimais bien, d'autres bof... Rien qui me remuait les tripes.
Et je n'ai pas été élevé dans le milieu classique, je l'ai découvert tout seul au hasard de disques qui traînaient. Mais je ne te cache pas que passer devant la radio scotchée sur RTL était une souffrance pour mes jeunes oreilles. Milieu modeste, à 5 dans un 2 pièces, j'ai dû attendre deux ans avant de pouvoir enfin commencer le piano... :roll:
Je suis venu assez vite au jazz plus tard, et encore plus tard à la variété. Mais on s'en fout de ma vie.
Pour la musique classique, je ne la ressens pas trop délaissée par les pouvoirs publics, ni par le public, pour le jazz c'est nettement plus dur, il doit compter davantage sur lui-même.
Mais OK, le budget de la culture est en baisse...
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Naropa
Messages : 519
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Naropa »

fritz a écrit : mar. 15 déc., 2020 17:19
Je ne suis pas certain que la culture en général soit malmenée, ta culture au sens de celle qui te parle si on restreint au classique et au jazz certainement un peu, encore que ... Je crois comprendre que tu me rends quelques années (j'ai 40 ans) mais je n'ai pas le sentiment d'un recul du classique ou du jazz depuis mes jeunes années, peut-être as-tu grandi dans un environnement particulièrement exposé à ces musiques ? En terme de subventions publiques en revanche j'ai effectivement le sentiment que la vache s'amaigrit d'année en année, et comme la musique classique demande souvent beaucoup de moyens humains et financiers je veux bien croire que c'est une des grandes perdantes de ces restrictions.
Le principal ressort de l'imposition de la reconnaissance de la culture dominante comme culture légitime et de la reconnaissance corrélative de l'illégitimité de l'arbitraire culturel des groupes ou classes dominés réside dans l'exclusion, qui n'a peut-être jamais autant de force symbolique que lorsqu'elle prend les apparences de l'auto-exclusion.

P. Bourdieu et J.-C. Passeron, la Reproduction, p. 57

En fait, ce qui domine aujourd'hui, c'est la production culturelle néo-capitaliste et le problème du contemporain, c'est de confondre la culture et l'entertainment.
La culture est aujourd'hui au niveau de l'excitation glandulaire. Quand je vois certains enfants de mon entourage rivés à leurs écrans, je me dis, qu'on a raté quelque chose. Je crois que la culture demande de l'attention dans la durée et la frénésie actuelle — ce n'est certes pas nouveau, mais ça ne fait que s'accélérer, a fragmenté notre pouvoir d'attention, notre capacité à être présent au monde. Et c'est grave. Nous vivons dans le monde de la distraction et ce n'est d'ailleurs pas pour rien que tous les indicateurs statistiques montrent une décroissance des capacités intellectuelles qui sont toujours corrélées à la capacité à être attentif des populations des pays dits "développés".
Et, pour finir, il existe encore et toujours des phénomènes de classes, les plus privilégiés (cadres des GAFAM) se gardent bien de servir à leur progéniture l'usage des écrans et des jeux en ligne, connaissant fort bien les effets abrutissants de leurs propres créations… il existe heureusement des îlots un peu préservés et la pratique du piano en est un.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3076
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par Jacques Béziat »

Naropa a écrit : mar. 15 déc., 2020 20:27

Le principal ressort de l'imposition de la reconnaissance de la culture dominante comme culture légitime et de la reconnaissance corrélative de l'illégitimité de l'arbitraire culturel des groupes ou classes dominés réside dans l'exclusion, qui n'a peut-être jamais autant de force symbolique que lorsqu'elle prend les apparences de l'auto-exclusion.
Nous sommes d'accord, et en clair, a contrario, par électoralisme ou clientélisme, le nivellement culturel par le bas a pour effet final de conforter une élite, CQFD !
L'élite sociale saura toujours où envoyer ses enfants là où le niveau est haut, où l'exigence est de mise.
Les classes sociales défavorisées ou moyennes peu instruites servent de base consumériste, l'art n'est plus qu'une marchandise, et est vendu comme culture.
À mon tout petit nouveau, c'est ce que j'essaie de faire passer comme message à mes élèves, mais ils sont déjà privilégiés en étant élèves.
Il faudrait jouer Bach, Beethoven, Chopin, dans les cités, on serait surpris de la réaction !! Le rap, ça va, ils connaissent.

Tiens, en référence avec le sujet Si vous gagniez 200 millions, c'est ce que j'aimerais faire : organiser des concerts gratuits de petite taille dans ces endroits (cela fait longtemps que j'y pense !), je suis persuadé qu'on aurait de bonnes surprises ! :)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
fritz
Messages : 95
Enregistré le : ven. 13 nov., 2020 23:37
Mon piano : Yamaha U3

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par fritz »

D'accord avec le fait que la baisse de la capacité de concentration est un fléau. J'avais l'impression que Jacques sous entendais qu'on écoute aujourd'hui une musique moins variée qu'on ne le faisait il y a quelques décennies. Si c'est bien le cas le changement remonte à loin parce que dans mes années d'adolescence on n'écoutait déjà tous que du rock plutôt bruyant et j'ai toujours connu des radios très cloisonnés en terme de de style musical, une telle spécialisée classique, une autre rock, ... Il n'y a guerre qu'au collège que les 2h de cours hebdomadaires étaient sensé ouvrir les horizons musicaux hors cadre familial, le problème c'est que c'était souvent des musiciens un peu aigris qui n'ont pas du donner le goût du classique à grand monde, ou alors j'ai joué de malchance pendant ma scolarité
jazzy
Messages : 751
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par jazzy »

Personnellement, je peux apprécier n'importe quel style de musique:classique,jazz , variétés, musique de film, rap.... et j'essaye de ne pas trop les classer par ordre de valeur (pourtant je remarque j'ai quand même mis le classique- qui n'est pas la musique que j'écoute le plus, en 1er! ce qui indique sans doute une intériorisation involontaire ,inconsciente peut être des valeurs culturelles?).
Pour moi, le morceau parfait est celui qui fait que j'arrive à être dans une sorte "d'écoute parfaite" du début à la fin, dans "ma bulle", sans penser, juste en recevant la musique et lui laissant faire son chemin dans la tête et dans le corps. C'est le morceau qui va me surprendre, m'emmener là où je ne m'y attendais pas, me couper de mon quotidien, m'emmener vers la sensation, les images...
A propos du corps, rien de mieux que de bouger et de danser pour apprécier une musique de rock ou de rap (enfin à mon âge un peu avancé, ça n'arrive plus souvent!). Notons qu'au début ,le jazz était souvent dansé.
Je pense que s'exprimer corporellement sur une musique est une bonne approche de l'écoute de la musique, servant à développer une sensibilité musicale que l'on ne soupçonne pas, et qu'elle peut ainsi grandement aider à apprécier toute forme de musique, musique classique comprise. Bien sûr on ne va pas se mettre à danser à un concert classique (bien qu'il y ait des possibilités dans la valse!). Une fois cette sensibilité un peu déverrouillée , elle sera intériorisée et il n'y aura plus besoin de bouger le corps pour ressentir la musique.
Mon dernier morceau sur soundcloud
https://soundcloud.com/user-123419479/confinements
roulroul2
Messages : 546
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par roulroul2 »

Je remarque ici une grande diversité dans les genres de musiques écoutées. Le morceau parfait serait celui qu'on écoute dans l'instant et qui procure un immense bien être, un plaisir intense. Mais surtout pas un orgasme, car ça ne dure jamais aussi longtemps qu'une chanson. :?
Bon...Je sors... :arrow:
jazzy
Messages : 751
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par jazzy »

Pas forcément du plaisir (ce qui est quand même bien agréable et peut-être souvent recherché). Ce peut être de la peur, de la tristesse, de la colère, une sensation d'énergie et bien d'autres choses encore...
Mon dernier morceau sur soundcloud
https://soundcloud.com/user-123419479/confinements
piano bien tempéré
Messages : 4209
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par piano bien tempéré »

Personnellement la colère ne m'engage jamais à écouter de la musique … Silence et isolement sont plus efficaces dans mon cas . Il m'est impossible d'écouter certaines musiques lorsque j'ai le "bourdon" ou phase de déprime et encore moins de me mettre aux claviers … Lors d'une de ces phases pensant pouvoir jouer (et voulant faire l'effort) je m'apprêtais à monter à la tribune clefs en main : arrivé devant la porte ... j'ai remis les clefs dans ma poche et tourné les talons ...
roulroul2
Messages : 546
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: Votre définition du morceau "parfait"?

Message par roulroul2 »

Une bonne et solide mélodie comme ci-dessous qui refuse de sortir de ma tête....La musique peut être obsédante. Rythmique costaude soulignée par le piano electrique et l'orgue...Certes il y a des tas de morceaux comme ça, tout les genres confondus. Je l'ai remis plusieurs fois en boucle dans la voiture. Morceaux parfait, on pourrait dire ça. Éphémère perfection, car dès a présent, je vais passer a autre chose. Je vais aller faire un tour chez Ludwig, c'est de circonstance.

https://www.youtube.com/watch?gl=SN&lis ... WeqeQkjLto
Répondre