La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Pecdemus
Messages : 1
Enregistré le : ven. 23 oct., 2020 13:31
Mon piano : Erard

La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Pecdemus »

Nous avons constitué un collectif de profs pour réfléchir aux questions liées à notre métier d'enseignants. Voici notre dernière production qui traite de la précarité et de ses conséquences dans l'enseignement musical.

https://www.youtube.com/watch?v=aUgpe04oppY
roulroul2
Messages : 423
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par roulroul2 »

...
Modifié en dernier par roulroul2 le sam. 24 oct., 2020 12:40, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Christof
Messages : 3304
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Christof »

roulroul2 a écrit : ven. 23 oct., 2020 15:58 Entièrement d'accord avec toi. Mais...
Roulroul, je ne peux rester muet à ton message. Je ne sais si tu t'en rends compte, le début de ta phrase me semble ici venir comme un manque de considération pour les propos de Pecdemus (Promotion de l'Esprit Critique dans l'Enseignement Musical). Bien sûr que la précarité s'installe un peu partout, il n'en reste pas moins que le titre de ce fil est "précarité dans l'enseignement musical", alors pourquoi ici encore noyer le poisson. Je trouve que c'est un manque de respect pour ce collectif, nous instruisant sur certains aspects que l'on ne connaît pas forcément. Ce n'est pas parce que la précarité touche déjà une grande partie du monde du travail qu'on ne doit pas s'intéresser à celle existant dans l'enseignement musical. Au contraire, surtout dans un forum lié à la musique.

J'ai une question : Pecdemus représente combien de professeurs ? Est une initiative privée, où l'action d'un seul syndicat?
Existe-t-il un site web (ou autre) qui présente vos réflexions concernant les conséquences pour la société ?
Avatar du membre
Christof
Messages : 3304
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Christof »

Ben Roulroul, pourquoi avoir effacé ton message ?
roulroul2
Messages : 423
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par roulroul2 »

Je disais en substance que la précarité doit être vue de manière globale, et non de manière corporatiste. La précarité telle que nous la connaissons n'est pas nouvelle : ça fait même un paquet d'années que ça dure. Et avec les difficultés économiques a venir dès 2021, je crains fort que ça ne s'arrange pas.
Je viens de regarder une nouvelle fois la vidéo proposée en début de fil :
Ça commence par des logements insalubres, puis ça enchaine sur les salaires ( bien trop bas...), les mauvaises conditions de travail, les budgets réduits. On parle de 1200 / mois, soit a peine plus que le SMIC pour des gens qui ont pris la peine d'étudier, avec tous les sacrifices que cela comporte. C'est une véritable misère, un scandale. Et la fameuse citation "des gens qui ne sont rien" est certes insultante, mais pas plus selon moi que la politique culturelle pourrie ( ça y est, le mot est lâché...) en général, et toutes bords confondus menée depuis des décennies. Je suis le premier a être navré, que dans le cas présent, l'enseignement musical, que ce soit les enfants qui trinquent, pour moi, il n'y a rien de pire.
J'ai écouté une nouvelle fois la vidéo : c'est bien de profs enseignants dans des conservatoires de municipalité qu'il s'agit. Or le salaire d' un fonctionnaire territorial est calculé en grande partie sur un indice de points, et sur l'avancement, qu'on tonde une pelouse, qu'on soit agent de mairie, ou prof de musique. On ne négocie pas de salaires, ou d'avantages branche par branche dans cette fonction publique. C'est tout le monde, ou personne.
Je n'ai pas voulu blesser Pecdemus, loin de la, si c'est ce qui a été perçu, alors je m'en excuse. J'ai même pris la peine de regarder plusieurs fois la vidéo, et je suis même globalement d'accord avec lui. La vidéo se conclut sur la solidarité en général et dans les luttes a mener. C'est ce que j'aurais voulu voir dans ma vie professionnelle, mais je n'ai souvent rencontré que des gens faux et carriéristes, peu disposés a négocier quelque chose, surtout avec la carte du parti politique du même bord que le maire en poche.
Bonne chance dans ton combat pour la musique, et pour les enfants.
roulroul2
Messages : 423
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par roulroul2 »

https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... a/2/22.htm
D'ailleurs, c'est assez étonnant, car les enseignants artistiques sont catégorie B, la rémunération brute démarre a 1837 euros. Dans le cas cité plus haut, Il y a véritablement un problème qui dépasse la considération. Le maire est carrément hors la loi.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2829
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Jacques Béziat »

roulroul2 a écrit : sam. 24 oct., 2020 16:47 https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... a/2/22.htm
D'ailleurs, c'est assez étonnant, car les enseignants artistiques sont catégorie B, la rémunération brute démarre a 1837 euros. Dans le cas cité plus haut, Il y a véritablement un problème qui dépasse la considération. Le maire est carrément hors la loi.
Effectivement, moi je suis bien en catégorie B, dépendant de mairies.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
roulroul2
Messages : 423
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par roulroul2 »

Au tout début de la vidéo, on aperçoit furtivement ce qui doit être une salle désaffectée avec un radiateur hors d'usage. Si réellement la musique est enseignée dans de tels locaux, a la limite de la sécurité, alors la, il y a véritablement un problème qui dépasse largement ce "collectif", qui concerne directement les élus, les élèves, les parents et bien sur les profs. Je ne dis surtout pas que le service public n'est pas en souffrance, encore moins que les profs de musique gagnent trop, mais j'ai franchement de plus en plus de doutes sur l'objectivité de cette vidéo.
Abegg63
Messages : 912
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Abegg63 »

Dans mon école le sol se décollait dans une des salles où il y avait de l’éveil musical laissant apparaître un matériau isolant que les gamins portaient à la bouche...
Il a fallu que le prof d’éveil fasse un scandal pour que le sol soit complètement refait.
L’année d’avant ce sont des profs et des élèves qui avaient repeint les murs. La collectivité locale leur avait généreusement payé la peinture...
Avatar du membre
Maurizio
Messages : 17
Enregistré le : dim. 19 janv., 2020 22:03
Mon piano : FEURICH 125 Design

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par Maurizio »

C'est triste de voir comment la société se dégrade,
notamment à cause de politiciens qui se comportent comme des gangsters de la finance :twisted:
Dans mon pays, la culture musicale se porte pour le moment très bien, mais on sent,
dans d'autres secteurs, que le déclin arrive.
Emplois instables, baisses des avantages, salaires plus bas, licenciements, etc.
On est bien loin des promesses de l'Union Européenne pour une Europe plus juste et sociale.
Salutations
roulroul2
Messages : 423
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: La précarité et ses conséquences dans l'enseignement musical

Message par roulroul2 »

La précarité touche aussi le coté élèves : comment envoyer son enfant au conservatoire, alors qu'on peine déjà a assurer le quotidien. Voiture hors d'age et kilométrée, courses bas de gamme au supermarché "discount"du coin.... Ce n'est pas acceptable. Sur ce point je suis d'accord avec la vidéo. Pour le reste, on ne peut pas dénoncer quelque chose en exagérant a outrance les faits, et alors utiliser le même type d'arguments biaisés que les politiciens qui nous gouvernent. Je suis assez étonné que cette vidéo fasse l’objet de 2 fils différents ici, et inonde pratiquement tout sur internet, sans aucune intervention des auteurs.

La collectivité doit normalement faire visiter par organisme indépendant la conformité de la salle. Et l'élu en charge de la culture doit normalement veiller a la bonne propreté des locaux. Mais ça ne passe pas toujours ainsi sur le terrain, et ça se dégrade au fil du temps, surtout avec les infiltrations d'eau, les sols qui doivent supporter un trafic important, et les faux plafonds mal fixés, sans compter les ouvrants et les stores. Il faut une vraie volonté pour porter la culture, et aussi avec les budgets qui vont bien. Localement, en 35 ans de territoriale, je n'ai jamais rien vu de tel, dans une salle recevant du public. Sinon, les courriers, et les rendez vous de mécontents, émanant de parents d'élèves ou autres, ne tardent pas a pleuvoir au Cabinet du Maire qui est contrait de prendre des mesures, échéances électorales obligent.
Répondre