JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Tatafanfan
Messages : 1081
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : RIPPEN après deux numériques et un autre
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Tatafanfan »

Et pour une fois, il me fait rire "au détriment" de Mozart mais quel pédagogue ce Zygel

https://www.youtube.com/watch?v=WcUtdf376WU
La fugue en prend un coup (et versus celles de Bach!)
Régalez-vous quelques minutes ou pas! En ces jours pluvieux et juste avant de m'atteler à mon clavier...

:lol: :lol: :lol:
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
roulroul2
Messages : 331
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par roulroul2 »

Moi qui croyais qu'une fugue c'était quand un ado en crise claquait la porte du domicile... :mrgreen:
7'30 pour une vidéo, ça va, c'est pas trop long, entre l'attaque d'un nouveau morceau, et le nettoyage de la tondeuse pour remisage, y a le temps, alors allons-y....Je me méfie toujours des vidéos a charge comme celle-ci, aussi j'ai voulu écouter en vrai ce que donnait une fugue de Mozart : 9 fois sur 10, dans la recherche, on tombe sur l'Adagio et Fugue en ut mineur K. 546 par le Quatuor Casal, je ne sais pas si c'est représentatif de l'ensemble de l’œuvre, mais mes premières impression confirment que ça manque cruellement de mélodie, que c'est limite sombre. Peut être que Mozart a voulu coller a l'actu musicale de son temps, et se diversifier, et a finalement appris de ses erreurs, comme tout bon musicien.
Dans la foulée, tant que je suis chaud : la Fugue in C minor for Two Pianos, K. 426, c'est quand même un peu brouillon, toujours pas de mélodie qui en ressort, a mon avis pas le bon angle si on voulait aborder Mozart. J’espère ne pas avoir été trop dur.
A+
Modifié en dernier par roulroul2 le mar. 29 sept., 2020 12:46, modifié 1 fois.
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 873
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par mh_piano »

Comme je suis loin d'être une inconditionnelle de Mozart (c'est un euphémisme :mrgreen: ), une vidéo qui fait rire au détriment de Mozart m'amuse forcément. Mais en plus elle est instructive.
Tatafanfan
Messages : 1081
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : RIPPEN après deux numériques et un autre
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Tatafanfan »

mh_piano a écrit : mar. 29 sept., 2020 12:03 Mais en plus elle est instructive.
Comme vous le dites ! ma prof de piano du Conservatoire de Paris 10 était condisciple de JF Zygel ! Cela devait être du bonheur (contrairement à Duchâble (celui qui flanquait des pianos à la mer! et dont la "moman", si une condisciple téléphonait pour un renseignement, disait "'Je vous prie de laisser mon fils tranquille" !!!) .......
:arrow: :arrow: :arrow:
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
Avatar du membre
quazart
Messages : 2956
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par quazart »

roulroul2 a écrit : mar. 29 sept., 2020 10:56 Moi qui croyais qu'une fugue c'était quand un ado en crise claquait la porte du domicile... :mrgreen:
7'30 pour une vidéo, ça va, c'est pas trop long, entre l'attaque d'un nouveau morceau, et le nettoyage de la tondeuse pour remisage, y a le temps, alors allons-y....Je me méfie toujours des vidéos a charge comme celle-ci, aussi j'ai voulu écouter en vrai ce que donnait une fugue de Mozart : 9 fois sur 10, dans la recherche, on tombe sur l'Adagio et Fugue en ut mineur K. 546 par le Quatuor Casal, je ne sais pas si c'est représentatif de l'ensemble de l’œuvre, mais mes premières impression confirment que ça manque cruellement de mélodie, que c'est limite sombre. Peut être que Mozart a voulu coller a l'actu musicale de son temps, et se diversifier, et a finalement appris de ses erreurs, comme tout bon musicien.
Dans la foulée, tant que je suis chaud : la Fugue in C minor for Two Pianos, K. 426, c'est quand même un peu brouillon, toujours pas de mélodie qui en ressort, a mon avis pas le bon angle si on voulait aborder Mozart. J’espère ne pas avoir été trop dur.
A+
Ouais, Mozart d'une façon générale est très brouillon et gravement fâché avec la mélodie.
:mrgreen: :arrow:

Sinon, une fugue n'est pas, par nature, un morceau mélodique comme l'est une chanson. C'est une construction polyphonique complexe dont tu trouveras ici les principes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fugue
Si tu écoutes le "Clavier bien tempéré" (par petits bouts, hein, les 48 préludes et fugues à la suite, c'est du très lourd), tu constateras que les fugues ont souvent un sujet qui pris isolément ne soulève pas l'enthousiasme.
roulroul2
Messages : 331
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par roulroul2 »

Je viens d'aller explorer ( un peu ) les fugues, je veux pas m' avancer trop...Mais j'ai l'impression que ça sonne un tout petit peu mieux chez Bach. Si je dis des bêtises, corrigez-moi. Je me demande d'ailleurs pourquoi les fugues sont parfois associées aux préludes ?
eboris_ebenus
Messages : 252
Enregistré le : mar. 21 avr., 2020 10:33
Localisation : Lutetia

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par eboris_ebenus »

Intéressant. L'épouse de Mozart semblait adorer les fugues.
Si tu écoutes le "Clavier bien tempéré" (par petits bouts, hein, les 48 préludes et fugues à la suite, c'est du très lourd), tu constateras que les fugues ont souvent un sujet qui pris isolément ne soulève pas l'enthousiasme.
Les sujets de style allemand sont de pures formules mathématiques, carrés et sérieux, genres B A C H (qui a la forme d'un crucifix) transposés. Les sujets de style italien et français sont plus mélodieux déjà.
Je viens d'aller explorer ( un peu ) les fugues, je veux pas m' avancer trop...Mais j'ai l'impression que ça sonne un tout petit peu mieux chez Bach. Si je dis des bêtises, corrigez-moi. Je me demande d'ailleurs pourquoi les fugues sont parfois associées aux préludes ?
Une fugue est pour montrer la capacité de composition, un prélude ou parfois une toccata précède la fugue pour montrer la virtuosité (en impro) du musicien.
Erin
Messages : 761
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Erin »

quazart a écrit : mar. 29 sept., 2020 16:26
roulroul2 a écrit : mar. 29 sept., 2020 10:56 Moi qui croyais qu'une fugue c'était quand un ado en crise claquait la porte du domicile... :mrgreen:
7'30 pour une vidéo, ça va, c'est pas trop long, entre l'attaque d'un nouveau morceau, et le nettoyage de la tondeuse pour remisage, y a le temps, alors allons-y....Je me méfie toujours des vidéos a charge comme celle-ci, aussi j'ai voulu écouter en vrai ce que donnait une fugue de Mozart : 9 fois sur 10, dans la recherche, on tombe sur l'Adagio et Fugue en ut mineur K. 546 par le Quatuor Casal, je ne sais pas si c'est représentatif de l'ensemble de l’œuvre, mais mes premières impression confirment que ça manque cruellement de mélodie, que c'est limite sombre. Peut être que Mozart a voulu coller a l'actu musicale de son temps, et se diversifier, et a finalement appris de ses erreurs, comme tout bon musicien.
Dans la foulée, tant que je suis chaud : la Fugue in C minor for Two Pianos, K. 426, c'est quand même un peu brouillon, toujours pas de mélodie qui en ressort, a mon avis pas le bon angle si on voulait aborder Mozart. J’espère ne pas avoir été trop dur.
A+
Ouais, Mozart d'une façon générale est très brouillon et gravement fâché avec la mélodie.
:mrgreen: :arrow:

Sinon, une fugue n'est pas, par nature, un morceau mélodique comme l'est une chanson. C'est une construction polyphonique complexe dont tu trouveras ici les principes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fugue
Si tu écoutes le "Clavier bien tempéré" (par petits bouts, hein, les 48 préludes et fugues à la suite, c'est du très lourd), tu constateras que les fugues ont souvent un sujet qui pris isolément ne soulève pas l'enthousiasme.
:wink: :D :mrgreen: :arrow:
"Qui néglige la musique ignore l'approche du sublime."- Louis Nucera
pianoforte
Messages : 86
Enregistré le : mar. 31 janv., 2017 10:24

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par pianoforte »

Pauvre Mozart, avec certains commentaires , il y a de quoi le faire se retourner dans sa tombe !... :shock:
Solfège
Messages : 395
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Solfège »

J'ai bien aimé cet exposé de jf zygel sur les fugues de mozart. Et on ne peut pas dire que ce soit sur le dos de Mozart car J F Zygel nous parle de l'évolution de ses compositions et nous les montre au piano. Mozart et les autres également étaient des supers compositeurs mais c'était également des chercheurs dans leur domaine. Après on aime ou on aime pas mais avant de les critiquer il faut être capable de faire ce qu'ils font. Car si on n'aime pas c'est surtout parce que leurs compositions ne nous parlent pas. Salutations musicales.
Abegg63
Messages : 911
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Abegg63 »

Personnellement je trouve que la fugue en domineur pour 2 pianos est absolument fantastique mais terriblement difficile.
Roulroule tu devrais aussi écouter les préludes et fugues de Chostakovitch histoire de changer d’époque.
roulroul2
Messages : 331
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par roulroul2 »

Roulroule tu devrais aussi écouter les préludes et fugues de Chostakovitch histoire de changer d’époque.
Shostakovich plays Prelude and Fugue No. 4 in E minor :
Et une poignée d'autres morceaux.
C'est tantôt calme, tantôt agité, mais jamais chiant. Les touches sont soit effleurées, soit frappées. Aucune mélodie ne se dégage au premier abord : cette musique est assez riche, fouillée. Elle ne peut s'apprécier en une seule écoute. Et j'imagine pas facile du tout a jouer au piano.
Pour l'instant je n'ai fait que survoler le genre, mais c'est déjà pas mal pour aujourd'hui. Musique intéressante du point du vue amplitude et richesse du son.Je n'aurai jamais trouvé des trucs comme ça tout seul. Merci.
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Christof »

quazart a écrit : mar. 29 sept., 2020 16:26 Ouais, Mozart d'une façon générale est très brouillon et gravement fâché avec la mélodie.
:mrgreen: :arrow:
J'adore !!! Et puis, c'est bien connu, trop de notes, trop de notes ](*,)
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Christof »

quazart a écrit : mar. 29 sept., 2020 16:26 Sinon, une fugue n'est pas, par nature, un morceau mélodique comme l'est une chanson. C'est une construction polyphonique complexe dont tu trouveras ici les principes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fugue
Si tu écoutes le "Clavier bien tempéré" (par petits bouts, hein, les 48 préludes et fugues à la suite, c'est du très lourd), tu constateras que les fugues ont souvent un sujet qui pris isolément ne soulève pas l'enthousiasme.
Oui, tu as bien raison, et pouvoir composer une fugue avec un sujet digne de ce nom n'est pas une mince affaire, et si ce sujet est un peu "chargé" (et comprenant des chromatismes), il faut vraiment être un expert pour arriver à en faire quelque chose qui tienne vraiment la route.
Pour illustrer cela, je vous mets ci-dessous un de mes devoirs de fugue - il fallait que ce soit un peu court, car c'était joué ensuite, on était une douzaine d'élèves - mais on avait aussi à composer une partie plus longue, qui hélas n'a pas été enregistrée.
Le sujet était libre... puis strette et fin.

Alors voilà ce qui se passe quand on concocte un sujet un peu "trop chargé" mélodiquement, et qu'on n'a pas assez de bouteille (ou de talent) pour mener cela à bien... : jusqu'au premier contre sujet, cela sonnait pas trop mal, mais dès qu'on arrive à la deuxième exposition du sujet (à 0'20), cela commence à sonner bien glauque par moment (un peu arabisant... :D ) (0'21 à 0'23), (0'26-28). (0'30 à 0'35), (0'37-0'38).

N'est pas Bach ou Mozart qui veut :roll:


et le lien si le player ne marche pas
Erin
Messages : 761
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: JE ME SUIS RÉGALEE AVEC J.F. ZYGEL SUR LE DOS DE MOZART

Message par Erin »

Hi hi hi
"Qui néglige la musique ignore l'approche du sublime."- Louis Nucera
Répondre