bilan neuro psychologique : intérêt?

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Galadrielle
Messages : 312
Enregistré le : mer. 10 mai, 2017 19:26

bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Galadrielle » mar. 19 févr., 2019 9:12

suppression
Modifié en dernier par Galadrielle le mer. 20 févr., 2019 9:16, modifié 1 fois.

Avatar du membre
sergueiSLES
Messages : 162
Enregistré le : ven. 12 sept., 2014 19:39
Mon piano : BOSENDORFER 225
Localisation : Reims

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par sergueiSLES » mar. 19 févr., 2019 13:56

Bonjour Galadrielle
Ce qu’on appelle bilan neuropsychologique recouvre différents aspects.
Il s’agit au moyen de tests standardisés, calibrés pour l’age Et le niveau culturel, d’explorer le fonctionnement cognitif d’un individu.
Un bilan comporte habituellement une évaluation globale de l’efficience intellectuelle au moyen de batteries dont la plus fréquente pour l’adulte est la WAIS. Les résultats s’expriment sous forme globale avec des index dont le fameux Qi, mais aussi d’autres qui explorent par exemple la vitesse de traitement, les aptitudes verbales et non verbales. Chacun de ses index combine le résultat de différents sous tests.
Cet aspect correspond à ce qu’on appelle une évaluation psychométrique donnant la position des performances d’un individu par rapport à sa norme de référence. C’est souvent exprimé en centiles. Par exemple un résultat au centile 60 indique que la personne fait egal ou mieux que 60/100 personnes de son groupe et qu’il n’y a que 40% qui font mieux.
Mais ce type de réponse ne donne aucune explication du pourquoi, ça peut être purement psychologique (anxiété, dépression), social (carence éducative) ou pathologique ( une maladie cérébrale )
Le bilan doit être complété par d’autres tests qui vont explorer les différents « outils » intellectuels ( langage, mémoires, fonctions neurovisuelles ....) ainsi que les capacités à les gérer correctement ( ce qu’on appelle fonctions exécutives)
Le tout doit être interprété en fonction du contexte car les scores en soit n’ont pas de valeur absolue. Et souvent confronté à une imagerie cérébrale de type IRM.
Dans le cas de ta fille, j’avoue ne pas trop voir l’intérêt. Les très bons résultats en primaire et début de collège excluent tout trouble neurodeveloppementl, les fameuses «  dys » qui s’expriment. dès le primaire.
Elle ne semble pas avoir de maladie notamment neurologique.
Une baisse de niveau de ce type traduit quasi constamment un problème d’adaptation soit, soit d’origine psychologique, soit motivationelle , soit attentionelle.
Dans ce dernier cas, les troubles spécifiques type «  enfant hyperactif «  se dépistent souvent très tôt
Par contre beaucoup d’ado ont des troubles du sommeil qui peuvent impacter sérieusement les performances scolaires.
Mon conseil serait que tu consultes avec ta fille dans une structure hospitalière ( en neurologie ou en psychologie) pour que tous les aspects de l’histoire de ta fille soient prises en compte.
Et si un bilan neuropsychologique est nécessaire il sera fait localement ET GRATUITEMENT :D

Si tu le souhaites on peut en parler plus en détail en MP
BON COURAGE

castorex
Messages : 31
Enregistré le : mer. 17 janv., 2018 9:07
Mon piano : Yamaha P-121

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par castorex » mar. 19 févr., 2019 15:21

Les dys-truc sont très à la mode !
Je pense que les neurologues et psychiatriques aiment beaucoup cela en ce moment... autant au moins que les 420€.

Lâchez lui la grappe à votre fille et prenez la comme elle est.
Un forum de piano est-il l'endroit approprié pour faire de la psychologie de bazar ?
Vous n'avez pas d'ami ou de famille pour en discuter... avez-vous vraiment besoin des conseils d'inconnus du web ?
Elle a déjà une Psy, et bien voila c'est très bien.

Et n'oubliez pas que le meilleur est à venir: la 3eme, la seconde, la première, la terminale, gérer les fêtes à l'université et les échecs aux semestres, trouver un sens à sa vie dans ce monde qui n'est pas fait pour elle... etc. (j'ai évité le sujet des mecs volontairement).

Bon courage la mienne attaque la maternelle l'an prochain et me fait déjà "nanananaire" quand je la reprends.
[-o<

Galadrielle
Messages : 312
Enregistré le : mer. 10 mai, 2017 19:26

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Galadrielle » mar. 19 févr., 2019 15:55

suppression
Modifié en dernier par Galadrielle le mer. 20 févr., 2019 9:16, modifié 1 fois.

Lazur84
Messages : 557
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Lazur84 » mar. 19 févr., 2019 15:59

Castorex, ton message est nullissime. Typiquement le genre de réponse qui juge et fait se sentir coupable quiconque poste un message intéressant par sa sincérité.
La psychologie de bazar, c'est toi qui la fais.
"les dys sont à la mode"... peut-être... et tant mieux : je suis prof de français et n'ai absolument aucune formation en la matière. Pour moi, savoir qu'un élève est "dys" truc ou machin, c'est important ; cela m'évite bien des maladresses et des erreurs d'appréciation sur ce qu'il produit.
Bienvenue dans le XXIème siècle et bon courage avec ta fille.
Modifié en dernier par Lazur84 le mar. 19 févr., 2019 16:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
katy
Messages : 1528
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par katy » mar. 19 févr., 2019 16:00

Castorex tu n'es pas modérateur et c'est aux modérateurs de définir ce qui a ou pas sa place ici. Ton message est très irrespectueux envers Galadrielle mais aussi envers tous ceux (nombreux) qui lui ont répondu, en plus finalement tu as quand même ton mot à dire sur le sujet... Si les questions de Galadrielle te dérangent ce que je peux comprendre, tu n'as qu'à laisser de côté la conversation.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6206
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par BM607 » mar. 19 févr., 2019 16:47

Les modérateurs sont assez souples, ils autorisent qui veut à dire des choses et d'autres à dire qu'ils n'aiment pas ce que disent les premiers.

Tant que ne fusent pas injures et autres termes peu galants (ou hors-la-loi bien sûr, ou plus généralement hors charte).

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Doodie L'alpaga
Messages : 179
Enregistré le : lun. 16 juil., 2018 17:43
Mon piano : Chavanne Trianon 120 Silencieux

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Doodie L'alpaga » mar. 19 févr., 2019 16:55

Sans le côté dédaigneux de son message, je rejoins un peu l'avis de castorex :mrgreen:

Non, plus sérieusement, vouloir trouver des raisons scientifiques, médicales, des explications, ... aux comportements des enfants, c'est à mon avis un des grands maux de notre époque.
Ta fille fait une crise d'ado, je ne pense pas que ce soit un problème neuro-psychologique ! Son mauvais comportement, ses résultats scolaires, ... c'est juste une crise d'ado, ni plus ni moins ! Le problème de vouloir trouver telle ou telle raison médicale, psychologique, scientifique ou je ne sais pas quoi pour expliquer son comportement, c'est que ta fille aura toujours une bonne excuse pour mal se comporter, et qu'elle ne se responsabilisera jamais :?

Si tu amènes ta fille chez la psy, elle lui trouvera des problèmes psy, si tu l'emmènes chez la neuro-psy, elle lui trouvera des problèmes neuro-psy, si tu l'emmènes chez l'ophtalmo, elle lui donnera des lunettes, et si tu l'emmènes chez le dentiste elle lui mettra un appareil dentaire ...
Ce que je veux dire, c'est que ces spécialistes sont utiles pour des gens qui ont des vrais problèmes diagnostiqués et reconnus, mais ça me semble être au mieux de la "sur-médication" pour des cas comme ta fille, qui allait très bien avant de commencer sa crise d'ado !

A mon avis, c'est tout le contraire qu'il faut faire : au lieu de lui chercher des raisons ou des excuses, il faut la responsabiliser au maximum. Donne lui un peu de responsabilités sur un truc, et si elle s'en fiche il faut qu'elle prenne en pleine figure les conséquences. C'est à mon avis le meilleur moyen de faire grandir et assagir les enfants rebelles :mrgreen:
(C'est plus facile à dire qu'à faire :lol: )

Lazur84
Messages : 557
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Lazur84 » mar. 19 févr., 2019 17:08

BM607 a écrit :
mar. 19 févr., 2019 16:47
Les modérateurs sont assez souples, ils autorisent qui veut à dire des choses et d'autres à dire qu'ils n'aiment pas ce que disent les premiers.
BM
Mmh. Donc en gros si je détricote la syntaxe assez tordue de ta phrase, je comprends qu'on est autorisé à dire qu'on n'est pas d'accord avec quelqu'un.
Doodie L'alpaga a écrit :
mar. 19 févr., 2019 16:55
Sans le côté dédaigneux de son message, je rejoins un peu l'avis de castorex :mrgreen:

Non, plus sérieusement, vouloir trouver des raisons scientifiques, médicales, des explications, ... aux comportements des enfants, c'est à mon avis un des grands maux de notre époque.
Ta fille fait une crise d'ado, je ne pense pas que ce soit un problème neuro-psychologique ! Son mauvais comportement, ses résultats scolaires, ... c'est juste une crise d'ado, ni plus ni moins ! Le problème de vouloir trouver telle ou telle raison médicale, psychologique, scientifique ou je ne sais pas quoi pour expliquer son comportement, c'est que ta fille aura toujours une bonne excuse pour mal se comporter, et qu'elle ne se responsabilisera jamais :?

Si tu amènes ta fille chez la psy, elle lui trouvera des problèmes psy, si tu l'emmènes chez la neuro-psy, elle lui trouvera des problèmes neuro-psy, si tu l'emmènes chez l'ophtalmo, elle lui donnera des lunettes, et si tu l'emmènes chez le dentiste elle lui mettra un appareil dentaire ...
Ce que je veux dire, c'est que ces spécialistes sont utiles pour des gens qui ont des vrais problèmes diagnostiqués et reconnus, mais ça me semble être au mieux de la "sur-médication" pour des cas comme ta fille, qui allait très bien avant de commencer sa crise d'ado !

A mon avis, c'est tout le contraire qu'il faut faire : au lieu de lui chercher des raisons ou des excuses, il faut la responsabiliser au maximum. Donne lui un peu de responsabilités sur un truc, et si elle s'en fiche il faut qu'elle prenne en pleine figure les conséquences. C'est à mon avis le meilleur moyen de faire grandir et assagir les enfants rebelles :mrgreen:
(C'est plus facile à dire qu'à faire :lol: )
Oui oui. De même que si tu vas chez le charcutier, il te servira du jambon de Parme.
Galadrielle, je te trouve bien du courage, parce qu'à peu près à chaque fois que tu postes un message sur ce thème, tu reçois ce genre de réponse.

Avatar du membre
katy
Messages : 1528
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par katy » mar. 19 févr., 2019 17:23

BM607 a écrit :
mar. 19 févr., 2019 16:47
Les modérateurs sont assez souples, ils autorisent qui veut à dire des choses et d'autres à dire qu'ils n'aiment pas ce que disent les premiers.

Tant que ne fusent pas injures et autres termes peu galants (ou hors-la-loi bien sûr, ou plus généralement hors charte).

BM
Je trouve l'expression "psychologie de bazar" peut-être pas insultante mais très méprisante tout comme les allusions faites sur Galadrielle qui n'aurait ni famille ni amis me semblent très déplacées. Pour moi ce n'est pas l'esprit du forum. On peut dire autrement qu'on n'est pas d'accord.
De plus, certains font de la psychologie de bazar... et d'autres approuvent mais ont une explication toute faite... donc effectivement Galadrielle a raison, il vaut peut-être mieux en rester là...

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par roulroul » mar. 19 févr., 2019 17:42

Notre ami castorex, il est comme ça, faut le prendre tel qu'il est.
Ta fille ou ton fils ne fout rien a l' école ? Ça donne du souci, tu te dis : suis un mauvais père ( mère ? )
A mon avis c'est pas tout un tas de bazars qui vont améliorer les choses, encore une fois les conseilleurs sont pas les payeurs, mais j' ai toujours été un peu perplexe avec les mômes qu'on envoie de gré ou de force user les bancs des écoles, jusqu' a 25 piges, a quelques exceptions de réussite près, comme les colonels de gendarmerie, les avocats, ou les toubibs, ceux ci finissent souvent comme caissier chez Leclerc,mais ça marche aussi avec les autres enseignes. C'est juste bon pour les stats. Moralité de l' histoire, si ta fille a les pires difficultés a l' école, outre le fait que ce n'est pas du tout drôle, sert toi de ses qualités, elle en a forcement, aucun ado, ni être humain d' ailleurs n'est mauvais a la base.
La solution, elle est pas loin, c'est dans ton foyer qu'elle va se trouver.
Bon courage.

Doodie L'alpaga
Messages : 179
Enregistré le : lun. 16 juil., 2018 17:43
Mon piano : Chavanne Trianon 120 Silencieux

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Doodie L'alpaga » mar. 19 févr., 2019 17:47

Lazur84 a écrit :
mar. 19 févr., 2019 17:08
Galadrielle, je te trouve bien du courage, parce qu'à peu près à chaque fois que tu postes un message sur ce thème, tu reçois ce genre de réponse.
Je ne vois pas le problème avec ma réponse, Galadrielle nous demande ce qu'on pense de l'intérêt de faire un bilan neuro-psychologique pour une crise d'ado, je dis ce que je pense :mrgreen:

un peu de contexte pour expliquer mon point de vue : au lycée, mon frère qui était très bon élève a fait une crise d'ado terrible, avec redoublement, cigarette, drogues en tout genre, auto-mutilation, ... bref la totale. Mes parents ont passé des années à faire absolument tout ce qu'ils pouvaient pour l'aider, l'accompagner, chercher des raisons, l'emmener chez le psy, gérer toutes ses responsabilités à sa place pour qu'il soit tranquille, ... A côté de ça, moi je me suis retrouvé un peu tout seul, à devoir me gérer moi-même sans personne avec qui discuter pendant mes études en prépa, particulièrement éprouvantes psychologiquement.
ça a duré quelques années, avec mon frère qui a fait un certain nombre d'années de fac juste pour la forme, sans jamais rien faire, juste faire la fête et s'engueuler avec mes parents. Un jour, mes parents ont finalement décidé que c'était trop, ils lui ont dit qu'ils arrêtaient de payer son loyer. Et bien en moins d'un an, il a trouvé du boulot, repris sérieusement une formation, et est plus épanoui que jamais. Il est passé d'un ado rebelle à un adulte responsable, tout simplement parce qu'il s'est retrouvé face à des responsabilités.

C'est la même chose quand on est animateur en colonie de vacances. Pour gérer les ados difficiles, on le désignait responsable d'un petit groupe en lui disant que si quoi que ce soit se passait mal, c'est lui qui prendrai parce qu'il est responsable du groupe. Et bien je vous assure que le cas difficile devenait très sérieux d'un coup :wink:

Bref, pour en revenir au sujet, je ne connais pas grand chose en neuropsychologie mais :
premièrement, je ne suis franchement pas convaincu que ce genre de test soit fiable (à 6 ans on m'a dit que j'étais surdoué, on m'a fait sauté une classe, et puis finalement on m'a dit que non, et puis que peut-être, et puis que finalement on ne sait pas trop. Et en fin de compte, ça n'a absolument rien changé à ma vie de savoir si j'étais surdoué ou pas !),
et deuxièmement, je ne vois vraiment pas du tout l'intérêt de ce genre de test. On va traiter l'ado comme un attardé si le test le dit ? Et si il est surdoué, est-ce que ça va vraiment changer quelque chose dans son éducation et dans la vie de famille ? Pour moi, c'est le genre de truc qui vient rajouter encore plus de pollution à une situation déjà difficile.

Je comprends que tu puisses te poser toutes ces questions Galadrielle, je n'ai pas d'enfants mais j'ai subit la crise de mon frère au moins autant que mes parents. Je sais aussi que quand on a la tête dans le guidon, qu'on est en plein dedans et qu'on est épuisé par la situation, c'est particulièrement difficile de prendre du recul et de relativiser. Mais c'est pourtant ce qu'il faut faire : prendre du recul, et se rendre compte que se poser trop de questions, ça ne fait qu'embrouiller encore plus la situation déjà compliquée. Enfin, c'est juste mon avis ...

6gale13
Messages : 182
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par 6gale13 » mar. 19 févr., 2019 17:54

Bonjour Galadrielle,

Je vois que tu es passée de la recherche de causes sociales (le message sur l'évolution des sociétés devenues individualistes) à des causes liées à l'individu. Oui les deux comptent. En plus, il y a des interactions entre les deux ce qui ne simplifie pas l'analyse.

Pour compléter le message de Serguei, les tests mesurent (avec plus ou moins de performance) un positionnement par rapport à un concept qui d'après l'auteur (et souvent une littérature) est pertinent par rapport à la question posée. On peut également situer un individu par rapport à la norme d'un groupe. Il faut donc se demander si l'outil de mesure est adapté au problème (point traité avec ironie par Doodie). En effet chaque spécialiste a tendance à trouver la solution par rapport à la façon de faire qu'il maîtrise d'où l'adage "quand on a comme seul outil un marteau, on fait en sorte que les problèmes aient la forme de clous".

Un test a donc du mal à identifier un problème : il mesure un concept jugé pertinent par rapport à une problématique déjà identifiée. Il mesure et vérifie, il n'explore pas.

Enfin, sur le message de castorex, il ne faut pas en faire une généralité, Galadrielle puisque tu vois bien qu'il y a des gens qui te répondent avec bienveillance. L'avis de castorex est donc largement minoritaire. Et pourtant, tu te dis prête à ne plus poster ce type de message pour ce seul avis !... preuve que les minorités ont une influence bien réelle sur les adultes - et probablement aussi sur les ados.

Les avis minoritaires contiennent aussi parfois une petite étincelle d'idées créatives dont il faut savoir prendre un bout.

En tout cas, tous mes encouragements pour la suite.

oiseau.prophète
Messages : 468
Enregistré le : jeu. 16 juil., 2009 16:58

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par oiseau.prophète » mar. 19 févr., 2019 17:57

castorex a écrit :
mar. 19 févr., 2019 15:21
Bon courage la mienne attaque la maternelle l'an prochain et me fait déjà "nanananaire" quand je la reprends.
[-o<
:mrgreen:

mieuvotar
Messages : 2673
Enregistré le : mar. 31 janv., 2012 13:16

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par mieuvotar » mar. 19 févr., 2019 18:20

En des termes beaucoup plus mesurés, je partage en partie la position de Castorex, ou du moins certaines des interrogations que son message suscite.

Sans faire injure en quoi que ce soit à Galadrielle, et à la réalité de son désarroi, je me pose aussi la question de savoir s’il est juste, correct et souhaitable d’exposer une telle intimité familiale au regard public, fût-ce celui d’une communauté librement réunie autour d’une passion commune. Certes, nous sommes en grande partie des gens sensibles, intelligents, plutôt cultivés, nuancés, plutôt compréhensifs (n'en jetez plus :mrgreen: ). Néanmoins, Castorex à raison de dire que le sujet est accessible ici aux yeux de "n’importe quel inconnu du web". Rappelons que oui, en effet, n’importe qui, même sans être inscrit sur le forum, peut lire ces discussions. Quant à ceux qui sont inscrit et qui peuvent donc écrire et y aller de leur recommandation, rien n'en garantit la sincérité, l’utilité ou la pertinence.

Bien sûr l’anonymat des pseudos garantit une certaine protection – mais si ton objectif, Galadrielle, est de recueillir des avis, des recommandations de gens que tu estimes digne de confiance, des amis, des gens que tu as rencontré par le truchement du forum, dont tu respectes l’opinion et dont tu crois qu'ils ou elles peuvent sincèrement t'aider dans tes difficultés, alors il vaudrait peut-être mieux réserver tes doutes de manière plus privative à ces personnes.

Je pense aussi à ta fille, qui peut-être peut lire et deviner que c’est sa mère qui écrit et que c’est d’elle-même qui s’agit (sincèrement, avec tous les éléments que tu donnes dans tes fils, je ne pense pas qu’il soit très difficile pour un de tes proches de te reconnaître). Ne serait-ce pas pour elle une immense souffrance de se voir ainsi exposée, dans son intimité, dans ses fragilités, dans ses difficultés adolescentes, dans le regard que porte sans mère à son égard (avec parfois des mots assez rudes) sur un forum ouvert aux 4 vents ?

Mes 3 garçons ont passé une adolescence plutôt cool – même si bien évidemment il y a eu des grosses crises. La construction d’une personnalité passe inévitablement par là (et par le meurtre du père, surtout pour des garçons). Mais jamais ils ne m’auraient pardonné de partager aussi ouvertement mes états d’âmes à leur sujet sur la toile. Je crois que cela aurait nui durablement, peut-être même irrémédiablement, à nos relations. Et ce qui aurait été la quête sincère d’une solution et de réponses à une vraie détresse aurait abouti à son contraire, au prix d’une ineffable souffrance pour moi, et pour eux sans doute aussi.

Bon courage quoi qu'il en soit. Je reste pour ma part persuadé qu'il n'y a rien de définitif ni d'irréparable dans ce que tu traverses.

Lazur84
Messages : 557
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Lazur84 » mar. 19 févr., 2019 19:02

Bon eh bien moi, ce que je constate, c’est que quand Galadrielle pose une question précise sur ce forum, à savoir, que vaut un bilan neuro psychologique pour sa fille, elle reçoit comme réponses, et dans l’ordre ( !) :
1/ Castorex : une leçon populaire qui vise à lui faire comprendre qu’elle est une pauvre mère isolée « qui n’a pas d’amis » et je passe pour le reste de la psychologie de bazar qu’il prétend lui-même dénoncer,
2/ Doodie l’Alpaga : une leçon compassée, oui moi aussi, mon frère fumait des clopes et peut-être même de l’herbe, grands dieux, mais il a suffi que mes parents lui mettent la pression pour qu’il se mette au travail, et pendant ce temps-là, je me morfondais en prépa alors que je faisais tout très bien et que j’avais de très bonnes notes,
3/ Mieuvotar : une leçon paternaliste, plus large et sympathique, on sent l’expérience – trois enfants - , sur l’usage du forum , les conséquences possiblement terrifiantes sur le fait d’exposer son intimité, … tout ça pour légitimer in fine le point de vue de Castorex, pourtant exprimé sans ménagement, dans toute sa grossièreté.
Donc la boucle est bouclée.
Je rappelle que le message de Galadrielle, malgré ses petites failles dans lesquelles n’importe qui d’un tant soit peu sensible avait compris qu’il ne s’agissait pas de s’infiltrer, était simplement de demander si quelqu’un sur ce forum avait les compétences pour parler de l’intérêt de ce fameux bilan neuro-psychologique. Que Galadrielle invitait également et surtout à lui répondre en MP.

Sur ce point, SergueiSLES a répondu.
Qu'avez-vous à ajouter à sa réponse ?

Avatar du membre
katy
Messages : 1528
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par katy » mar. 19 févr., 2019 19:09

Je comprends que ce type de messages et de sujets suscite des interrogations et puisse mettre certaines personnes mal à l'aise. Je m'étonnais d'ailleurs qu'il n'y ait aucune réaction en ce sens... Cela dit, je pense qu'il est assez maladroit de rappeler à Galadrielle ses responsabilités, son désarroi je pense ne peut être tel qu'elle ne les mesure pas. Il me paraît difficile de présumer des réactions de sa fille...Elle a écrit ces messages, à elle de les assumer, c'est son problème. Un certain nombre d'entre nous dont moi avons aussi écrit des choses fort personnelles et je suis moi aussi facilement reconnaissable... eh ben tant pis j'assume !
Effectivement ce n'était peut-être pas le lieu idéal, ce n'est pas la destination de ce forum, mais j'ai trouvé ces échanges et avis intéressants même quand ils étaient contraires aux miens...Il est déjà arrivé que l'un ou l'autre nous dévoile un peu quelque chose de son intimité, j'ai toujours respecté et accueilli ces témoignages. Les gens disent ce qu'ils veulent bien dire et ils assument... On est quand même dans l'ensemble largement adultes, à nous de savoir ce qu'on fait...

Lazur84
Messages : 557
Enregistré le : ven. 17 févr., 2017 15:02

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par Lazur84 » mar. 19 févr., 2019 19:20

katy a écrit :
mar. 19 févr., 2019 19:09
Je comprends que ce type de messages et de sujets suscite des interrogations et puisse mettre certaines personnes mal à l'aise. Je m'étonnais d'ailleurs qu'il n'y ait aucune réaction en ce sens... Cela dit, je pense qu'il est assez maladroit de rappeler à Galadrielle ses responsabilités, son désarroi je pense ne peut être tel qu'elle ne les mesure pas. Il me paraît difficile de présumer des réactions de sa fille...Elle a écrit ces messages, à elle de les assumer, c'est son problème. Un certain nombre d'entre nous dont moi avons aussi écrit des choses fort personnelles et je suis moi aussi facilement reconnaissable... eh ben tant pis j'assume !
Effectivement ce n'était peut-être pas le lieu idéal, ce n'est pas la destination de ce forum, mais j'ai trouvé ces échanges et avis intéressants même quand ils étaient contraires aux miens...Il est déjà arrivé que l'un ou l'autre nous dévoile un peu quelque chose de son intimité, j'ai toujours respecté et accueilli ces témoignages. Les gens disent ce qu'ils veulent bien dire et ils assument... On est quand même dans l'ensemble largement adultes, à nous de savoir ce qu'on fait...
Etre mal à l'aise, c'est une chose ; donner des leçons, c'est une autre.
Je ne comprends pas le reste de ton message : on dit ce qu'on veut et on "assume" ? Je ne sais pas ce que ça veut dire.

La chose qui m'a finalement le plus choquée sur ce fil, c'est ça :
mieuvotar a écrit :
mar. 19 févr., 2019 18:20
nous sommes en grande partie des gens sensibles, intelligents, plutôt cultivés, nuancés, plutôt compréhensifs (n'en jetez plus :mrgreen: ).
Mieuvotar, sans vouloir faire la guerre, j'ai pour ma part trouvé que ton message montrait plutôt le contraire (tu auras sans doute bien des occasions de me montrer que mes messages montrent aussi ce contraire, je suis prête à l'entendre)

oiseau.prophète
Messages : 468
Enregistré le : jeu. 16 juil., 2009 16:58

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par oiseau.prophète » mar. 19 févr., 2019 19:22

Si je puis me permettre, je pense que tu devrais arrêter de porter des jugements à tort et à travers sur les gens qui interviennent dans cette discussion

Eux au moins ont un avis argumenté, même si tu ne le partages pas

Avatar du membre
katy
Messages : 1528
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: bilan neuro psychologique : intérêt?

Message par katy » mar. 19 févr., 2019 19:30

Lazur84 a écrit :
mar. 19 févr., 2019 19:20
katy a écrit :
mar. 19 févr., 2019 19:09
Je comprends que ce type de messages et de sujets suscite des interrogations et puisse mettre certaines personnes mal à l'aise. Je m'étonnais d'ailleurs qu'il n'y ait aucune réaction en ce sens... Cela dit, je pense qu'il est assez maladroit de rappeler à Galadrielle ses responsabilités, son désarroi je pense ne peut être tel qu'elle ne les mesure pas. Il me paraît difficile de présumer des réactions de sa fille...Elle a écrit ces messages, à elle de les assumer, c'est son problème. Un certain nombre d'entre nous dont moi avons aussi écrit des choses fort personnelles et je suis moi aussi facilement reconnaissable... eh ben tant pis j'assume !
Effectivement ce n'était peut-être pas le lieu idéal, ce n'est pas la destination de ce forum, mais j'ai trouvé ces échanges et avis intéressants même quand ils étaient contraires aux miens...Il est déjà arrivé que l'un ou l'autre nous dévoile un peu quelque chose de son intimité, j'ai toujours respecté et accueilli ces témoignages. Les gens disent ce qu'ils veulent bien dire et ils assument... On est quand même dans l'ensemble largement adultes, à nous de savoir ce qu'on fait...
Etre mal à l'aise, c'est une chose ; donner des leçons, c'est une autre.
Je ne comprends pas le reste de ton message : on dit ce qu'on veut et on "assume" ? Je ne sais pas ce que ça veut dire.

mieuvotar parlait des conséquences que peut avoir le fait de dévoiler notre vie privée, donc là le fait que Galadrielle parle de ses problèmes avec sa fille, le fait que sa fille pourrait tomber sur les messages... je disais que Galadrielle ou n'importe qui, dévoilant quelque chose de sa vie privée, le fait je pense en connaissance de cause et qu'on n'a pas à le lui signaler.
Je ne dis pas qu'on dit ce qu'on veut dans l'absolu mais ce qu'on veut sur nous... sachant qu'on peut nous reconnaître, que notre entourage peut nous reconnaître... mais dans ce cas c'est notre problème.

Répondre