Devenir pianiste concertiste

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

tjc
Messages : 139
Enregistré le : lun. 05 oct., 2015 11:25

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par tjc »

Simone Dinnerstein a quand même étudié chez Maria Curcio et chez Peter Serkin à Juilliard. Elle ne venait pas de nulle part. Enregistrer un disque à compte d'auteur est une pratique courante. Surtout aux Etats Unis, mais pas seulement. Par contre le faire écouter à des critiques de NYTimes, c'est une autre paire de manches.
pianojar
Messages : 7645
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par pianojar »

tjc a écrit : jeu. 13 sept., 2018 17:56 Simone Dinnerstein a quand même étudié chez Maria Curcio et chez Peter Serkin à Juilliard. Elle ne venait pas de nulle part. Enregistrer un disque à compte d'auteur est une pratique courante. Surtout aux Etats Unis, mais pas seulement. Par contre le faire écouter à des critiques de NYTimes, c'est une autre paire de manches.
Bien sûr, difficile de devenir pianiste concertiste sans un minimum de travail et d"études
Il ya certes quelques pianistes "autodidactes" notamment dans le jazz bien que je n'aime pas beaucoup ce terme un peu fourre-tout mais sans travail peu de chance de réveler tout le potentiel
Ce que je voulais pointer du doigt, c'est qu'elle n'avait pas (à ma connaissance en tout cas) suivi la voie plus classique des concours
tjc
Messages : 139
Enregistré le : lun. 05 oct., 2015 11:25

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par tjc »

Oh que si. Déjà rentrer au Juilliard c'est un exploit, et chez Maria Curcio à Londres encore plus grand. Ce n'est pas un minimum de travail, c'est un travail colossal et des études très, très poussées. Par contre il est vrai qu'elle n'a gagné aucun prix prestigieux qui l'aurait propulsé.

Mais si vous voulez donner exemple des carrières brillantes par des voies pas classiques (donc sans avoir gagné des prix aux concours prestigieux ), vous en avez toute une collection: Yuja Wang, Lang Lang, Ievgeni Kissine, Ivo Pogorelic et bien d'autres. Les deux derniers c'est Moscou, Lang Lang et Yuja Wang - Curtis Institut. Ils ont tous passés des concours dans leur jeunesse (sauf Kissine je crois) et puis carrière direct. Lang Lang a gagné Ettlingen à 11 ans, puis Chopin en Asie à 13. Yuja Wang a eu à 17 ans le prix Gilmore Young Artist qui a lancé sa carrière, Pogorelic on sait - Martitha, Kissine a enregistré les deux concertos de Chopin à 13 ans et a fait sensation à l'ouverture du Concours Tchaïkovsky, etc....

Ou encore bien de chez nous Lisa de la Salle et Hélène Grimaud.

Chez les violonistes c'est pareil - par exemple Anne Sophie Mutter et Hilary Hahn. Donc ça arrive pas si rarement que ça.
pianojar
Messages : 7645
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par pianojar »

Ce genre de chose n'arrive qu'à des talents exceptionnels
Et si on en revient au 1er 'exemple à savoir Lisitsa Lisitsa, personnellemnt je ne trove pas qu'elle ait la pointure des noms cités ci-dessus
Et tous les pianistes mentionnés sont des bourreaux de travail
Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Lee »

Jorge Viladoms a commencé le piano à 15 ans et il a commencé à l'étudier serieusement à 18. Alors Dictame tu as de la marge ! 8)
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
pianojar
Messages : 7645
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par pianojar »

Il ya plus tardif encore avec Yaron Herman le pianiste de jazz qui a commencé à étudierle piano à 16 ans...
Haussmann
Messages : 7
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 18:13

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Haussmann »

Lee a écrit : jeu. 13 sept., 2018 20:44 Jorge Viladoms a commencé le piano à 15 ans et il a commencé à l'étudier serieusement à 18. Alors Dictame tu as de la marge ! 8)
Bonjour lee, le pianiste que tu cites à vraiment une carrière à succès en ce moment où c'était histoire de quelques années .
Haussmann
Messages : 7
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 18:13

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Haussmann »

pianojar a écrit : jeu. 13 sept., 2018 22:44 Il ya plus tardif encore avec Yaron Herman le pianiste de jazz qui a commencé à étudierle piano à 16 ans...
Bonjour, tu sais à quel âge fou t'song a commencé le piano. Je cherche partout mais je trouve pas. Merci d'avance.
pianojar
Messages : 7645
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par pianojar »

D'après les infos internet des cours sérieux vers 10 ans donc sans doute plus tôt
Haussmann
Messages : 7
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 18:13

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Haussmann »

pianojar a écrit : mer. 06 mai, 2020 21:43 D'après les infos internet des cours sérieux vers 10 ans donc sans doute plus tôt
Ah merde j'ai cru lire un commentaire sur pianomajeur comme quoi il aurait commencé à 16 ans . T'es vraiment sûr ???? (Je me pose toujours la question : Est ce qu'il est possible de devenir concertiste en ayant commencer le piano à 15 ans voire plus ).
J'aimerais le devenir mais je trouve pas de model à qui me référer ( si tu voies ce que je veux dire) .
pianojar
Messages : 7645
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par pianojar »

eboris_ebenus
Messages : 298
Enregistré le : mar. 21 avr., 2020 10:33
Localisation : Lutetia

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par eboris_ebenus »

Haussmann a écrit : mer. 06 mai, 2020 18:36 Bonjour, tu sais à quel âge fou t'song a commencé le piano. Je cherche partout mais je trouve pas. Merci d'avance.
D'après ce que j'ai lu récemment, il a commencé à l'âge de 7 ans avec Mario Paci (élève de Liszt) et les études ont durée 3 ans. Après, il n'a pas beaucoup pratiqué sans doute à cause de la guerre civile en Chine. A l'âge de 17 ans, il reprenais les cours avec la pianiste russe Ada Bronstein. Dans une entrevue, il se plaint d'avoir raté la période entre 13 ans et 17 ans, cruciale selon lui pour développer la base solide, sinon il aurait moins souffert pour rattraper le temps perdu.
Il avoue aussi qu'il souffre d'une tendinite par manque de base solide et par surmenage.
Modifié en dernier par eboris_ebenus le jeu. 21 mai, 2020 21:45, modifié 1 fois.
La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots. —— R. W.
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 3075
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par DIDIER25 »

Je ne pense pas que Mario Paci ait été l'élève de Liszt, les dates sont un peu "serrées" et Liszt ne prenait pas d'enfants comme élèves à la fin de sa vie. Par contre il aurait remporté le concours Franz Liszt en 1895 à l'âge de 17 ans, ce qui est déjà une belle référence.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
eboris_ebenus
Messages : 298
Enregistré le : mar. 21 avr., 2020 10:33
Localisation : Lutetia

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par eboris_ebenus »

DIDIER25 a écrit : jeu. 21 mai, 2020 20:25 Je ne pense pas que Mario Paci ait été l'élève de Liszt, les dates sont un peu "serrées" et Liszt ne prenait pas d'enfants comme élèves à la fin de sa vie. Par contre il aurait remporté le concours Franz Liszt en 1895 à l'âge de 17 ans, ce qui est déjà une belle référence.
Tu as raison. J'ai été étonné de lire ce passage aussi. Le prof de Mario Paci était Giovanni Sgambati, élève de Liszt.
La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots. —— R. W.
Etienne03
Messages : 36
Enregistré le : dim. 09 déc., 2018 15:39
Mon piano : Erard modèle 1 1903
Localisation : Moulins, Allier (Bourbonnais)

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Etienne03 »

Le sujet est un peu ancien et Dictmane ne semble plus avoir mis les pieds depuis sur le site PM, comme c'était prévisible, mais j'avais envie de réagir.

On peut répondre à la question en deux lignes : non, il vous est impossible d'espérer faire carrière comme concertiste à votre âge, par le simple fait que poser la question (et la poser naïvement comme vous l'avez fait) prouve que vous n'avez pas ce qu'il faut.

Avant que vous ne fassiez une crise cardiaque, je vais vous expliquer pourquoi c'est si simple : le monde est plein de pianistes. Si on s'en tient à ceux qui ont travaillé dur depuis qu'ils ont cinq ans, et qui à quinze ans possèdent un répertoire de concertistes, on obtient plusieurs milliers de jeunes personnes, rien qu'à s'en tenir à deux pays, la Russie et la Chine. Là-bas ils travaillent comme des fous et produisent des petits génies par bataillons entiers.

Autrement dit, la concurrence pour se distinguer dans le monde du piano (mais c'est pareil pour le violon et le reste) est féroce. Ne feront carrière qu'1% de ces milliers de génies, car les places sont rares.

Vous êtes un amatrice, vous n'êtes donc même pas dans la course. Pour sortir du lot, il faut avoir fait du piano cinq heures par jours depuis dix ans, avoir travaillé avec les meilleurs professeurs de votre pays pendant des années, et réussir des concours internationaux. Vous ne connaissez même pas le système d'enseignement musical en France... C'est le genre de question qu'il fallait se poser dix ans plus tôt.

Rêver, c'est bien, mais rêver à l'impossible, c'est la meilleure manière de souffrir quand la réalité vous rattrape.

Votre question peut donc se décline sous deux autres formes plus réaliste :

_dans quelle mesure est-il possible de démarrer le piano professionnel quand on a déjà atteint ou dépassé la fin de l'adolescence? Et dans quelle mesure peut-on en vivre comme concertiste? Tout est possible, c'est comme si je me demandais mes chances de devenir ministre... mais c'est inférieur à 0.01%. Personne ne peut répondre car là entre en compte le talent inné, la chance, la capacité à "coucher" (hé oui, ça fait partie depuis toujours du monde du spectacle, il n'y a que les ignorants qui l'ont découvert avec l'affaire Weinstein);

_si votre ambition n'est pas de devenir concertiste professionnelle, ce qui est (quasi, pour être gentil) impossible, que pouvez-vous envisager de faire réellement? Et bien, soit donner des concerts privés qui vous rapporteront peu d'argent mais beaucoup de plaisir (ou sur YouTube, mais la qualité sonore c'est de la m..., c'est juste pour se faire plaisir artificiellement), soit essayer de devenir prof. Prof sans diplôme de conservatoire, vous serez mal payée et n'aurez pas beaucoup d'élèves. Prof diplômée, c'est le retour à ma réponse initiale : c'est très dur, il faut beaucoup de travail, et vous serez entourée de gens qui à votre âge ont déjà douze ans de piano derrière eux. Je vous laisse tirer la conclusion.

Aimer la musique et en vivre, ce sont deux choses qui n'ont rien à voir. S'il suffisait d'aimer la musique et de jouer un peu pour en vivre, il n'y aurait plus de facteurs ni de mécaniciens, tout le monde ferait ça.
C'est la même question que se posent ceux qui aiment la lecture : et si je devenais écrivain?
eboris_ebenus
Messages : 298
Enregistré le : mar. 21 avr., 2020 10:33
Localisation : Lutetia

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par eboris_ebenus »

.
Modifié en dernier par eboris_ebenus le ven. 30 oct., 2020 11:05, modifié 1 fois.
La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots. —— R. W.
Tchege
Messages : 86
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 23:28
Mon piano : Yamaha C3X Disklavier

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Tchege »

eboris_ebenus a écrit : ven. 22 mai, 2020 13:34
Etienne03 a écrit : ven. 22 mai, 2020 12:39 Aimer la musique et en vivre, ce sont deux choses qui n'ont rien à voir. S'il suffisait d'aimer la musique et de jouer un peu pour en vivre, il n'y aurait plus de facteurs ni de mécaniciens, tout le monde ferait ça.
C'est la même question que se posent ceux qui aiment la lecture : et si je devenais écrivain?
Lucidité, d'autant plus qu'il ne suffit pas d'être bon de nos jours =D> =D> =D> . Mais je décide de ne sous-estimer personne [-X [-X [-X
Il faudrait copier-coller son post et le ressortir sur chaque topic de ce genre :mrgreen:

Sinon pour rebondir sur Lisitsa (que j’aime du fond du cœur) elle a le mérite de faire découvrir le répertoire classique à des centaines de milliers de jeunes dans le monde, et ça c’est top. Le pianiste concertiste de demain sera également people et connecté. Il faut savoir se montrer brillant et disruptif. Un gars comme Peter Bence a davantage réussit par ses reprises géniales de morceau rock et pop que par ses prix dans des concours de classique
Solfège
Messages : 740
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Solfège »

Il est certain que c'est le rêve de beaucoup de devenir concertiste mais comme il a été dit seul un travail acharné et des connaissances dans le milieu de la musique et des cours avec des professeurs prestigieux peuvent permettre d'y accéder et encore ce n'est pas sûr. Mais il faut savoir aussi qu'il y a plein d'autres possibilités de pratiquer sa passion mais il faut diversifié son répertoire et être capable de savoir jouer autant du classique que du jazz ou du rock et surtout avoir des capacités d'improvisation. Au quel cas il est possible de jouer dans différents orchestres et cela peut être passionnant. Mais il faut être introduit dans le monde de la musique car cela fonctionne souvent au bouche à oreille. Mais pour cela il faut beaucoup travailler et être un très bon pianiste. Ce ne sont que de modestes conseils qui n'engage que moi car si c'est vraiment votre truc n'hésitez pas foncez et je ne peux que vous souhaiter de réussir quelque soit votre choix. Vous êtes jeune et vous avez l'avenir devant vous. Salutations musicales.
Haussmann
Messages : 7
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 18:13

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Haussmann »

Bonjour Etienne, je sais que cela peut paraître impossible mais Jorge Villadoms a bien commencé le piano à 15 ans et est devenu concertiste, donc ça me laisse, quand même un petit peu d'espoir.
Après, j'aimerais dire que même si la Russie, la Chine etc... font "de petits génies" en masse ; il me semble bien que pour être concertiste, il ne faut pas que jouer juste et exécuter des concertos avec exactitude comme un robot, mais bien d'avoir une personnalité, une prestance, un style à soi (oui je décris bien la musicalité) , c'est ça qui peut faire la différence.
Enfin, dans la musique, il y a toujours une part d'inné.
N'avez vous jamais écouté de pianiste tel Horowitz ou encore Argerich en se disant comment c'est possible ?
Voilà, je pense que j'ai été clair.
J'espère, vraiment faire partie de cette infime partie de la populace ayant une musicalité hors norme.
Bien a vous
Ps : je suis un garçon
Haussmann
Messages : 7
Enregistré le : mer. 06 mai, 2020 18:13

Re: Devenir pianiste concertiste

Message par Haussmann »

Etienne03 a écrit : ven. 22 mai, 2020 12:39 Le sujet est un peu ancien et Dictmane ne semble plus avoir mis les pieds depuis sur le site PM, comme c'était prévisible, mais j'avais envie de réagir.

On peut répondre à la question en deux lignes : non, il vous est impossible d'espérer faire carrière comme concertiste à votre âge, par le simple fait que poser la question (et la poser naïvement comme vous l'avez fait) prouve que vous n'avez pas ce qu'il faut.

Avant que vous ne fassiez une crise cardiaque, je vais vous expliquer pourquoi c'est si simple : le monde est plein de pianistes. Si on s'en tient à ceux qui ont travaillé dur depuis qu'ils ont cinq ans, et qui à quinze ans possèdent un répertoire de concertistes, on obtient plusieurs milliers de jeunes personnes, rien qu'à s'en tenir à deux pays, la Russie et la Chine. Là-bas ils travaillent comme des fous et produisent des petits génies par bataillons entiers.

Autrement dit, la concurrence pour se distinguer dans le monde du piano (mais c'est pareil pour le violon et le reste) est féroce. Ne feront carrière qu'1% de ces milliers de génies, car les places sont rares.

Vous êtes un amatrice, vous n'êtes donc même pas dans la course. Pour sortir du lot, il faut avoir fait du piano cinq heures par jours depuis dix ans, avoir travaillé avec les meilleurs professeurs de votre pays pendant des années, et réussir des concours internationaux. Vous ne connaissez même pas le système d'enseignement musical en France... C'est le genre de question qu'il fallait se poser dix ans plus tôt.

Rêver, c'est bien, mais rêver à l'impossible, c'est la meilleure manière de souffrir quand la réalité vous rattrape.

Votre question peut donc se décline sous deux autres formes plus réaliste :

_dans quelle mesure est-il possible de démarrer le piano professionnel quand on a déjà atteint ou dépassé la fin de l'adolescence? Et dans quelle mesure peut-on en vivre comme concertiste? Tout est possible, c'est comme si je me demandais mes chances de devenir ministre... mais c'est inférieur à 0.01%. Personne ne peut répondre car là entre en compte le talent inné, la chance, la capacité à "coucher" (hé oui, ça fait partie depuis toujours du monde du spectacle, il n'y a que les ignorants qui l'ont découvert avec l'affaire Weinstein);

_si votre ambition n'est pas de devenir concertiste professionnelle, ce qui est (quasi, pour être gentil) impossible, que pouvez-vous envisager de faire réellement? Et bien, soit donner des concerts privés qui vous rapporteront peu d'argent mais beaucoup de plaisir (ou sur YouTube, mais la qualité sonore c'est de la m..., c'est juste pour se faire plaisir artificiellement), soit essayer de devenir prof. Prof sans diplôme de conservatoire, vous serez mal payée et n'aurez pas beaucoup d'élèves. Prof diplômée, c'est le retour à ma réponse initiale : c'est très dur, il faut beaucoup de travail, et vous serez entourée de gens qui à votre âge ont déjà douze ans de piano derrière eux. Je vous laisse tirer la conclusion.

Aimer la musique et en vivre, ce sont deux choses qui n'ont rien à voir. S'il suffisait d'aimer la musique et de jouer un peu pour en vivre, il n'y aurait plus de facteurs ni de mécaniciens, tout le monde ferait ça.
C'est la même question que se posent ceux qui aiment la lecture : et si je devenais écrivain?
Tu as totalement raison, je n'ai plus aucun espoir. Il m'a fallu 1 an et 1 mois pour perdre espoir et comprendre qu'un rêve ne se réalise quasiment jamais.
Répondre