Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3820
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Jacques Béziat »

mdpiano a écrit : mer. 26 sept., 2018 17:14 Ne lâche pas la musique, joue pour ton plaisir! Le DEM ce n'est pas le plus important. Tu peux aussi continuer dans ton conservatoire sans être dans une formation professionnalisant. Enfin j'espère que c'est possible pour un adulte de ton niveau...
+100

La musique, le piano, n'y sont pour rien dans l'histoire, c'est la façon dont elle est enseignée qui est mise en cause.

En y ajoutant la pression familiale, voilà une magnifique façon de décourager les talents ! :roll:

Je pense que Anonyme aurait un immense intérêt à prendre le large vis à vis de tout cela, à s'émanciper, quitte à reprendre de plus belle les études de piano... loin et ailleurs ! :)

Le professorat est la première ouverture d'emploi pour les musiciens classiques, alors que paradoxalement en variétés on trouve plus de débouchés (piano-bar, café-concert, etc...).
Beaucoup d'écoles de musique recrutent, j'y vois pas mal d'étudiants du Conservatoire y exercer, il y a aussi les cours à domicile.
Même si ce n'est pas glorieux cela permet de garder le contact avec le milieu musical, sinon c'est le risque d'isolement total, on est musicien et tout le mode l'ignore ou s'en fiche.

Il faut continuer à se faire plaisir, toute la vie n'est pas seulement compétitions, concours, notations, jugements !! 8)
Ma chaîne Youtube : ICI
Anonyme
Messages : 151
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme »

C'est évident que je n'arrêterai jamais de JOUER du piano, même si il y aura sûrement de grandes coupures. La question est plutôt de savoir si cela vaut la peine que je continue à m'acharner professionnellement dans cette voie ? Et je pense que non... :? (pourtant je suis dans un bon jour, aujourd'hui :roll: )
Même en étant désaventagée, je vais faire de mon mieux pour obtenir mon DEM cette année, mais je pense que je ne continuerai pas de manière si poussée par la suite. C'est comme la fac : à part l'enseignement, cela ne me mènera à rien.
J'ai donc pris rendez-vous demain avec une conseillère d'orientation, vu que je vais sûrement devoir changer TOTALEMENT de voie... reste à savoir laquelle :-k je vais devenir présidente, ou bien pilote d'avion !
Et puis tant qu'à faire, étant suicidaire et dans le "tout ou rien" je me suis inscrite à 4 concours dans la fonction publique, j'ai donc emprunté une dizaine de livres pour m'y mettre "sérieusement", mais dans mes période de lucidité je me dis "MAIS T'ES UNE GRANDE TARÉE ???!!! COMME ÇI TU N'AVAIS DÉJÀ PAS ASSEZ DE CHOSES À FAIRE... BOSSE TON PIANO AU LIEU TE DISPERSER COMME ÇA !!! :evil: "... mais c'est plus fort que moi... :mrgreen:
Enfin voilààààààààà... étant dans le flou totaaaaaal, j'espère que j'aurai des pistes un peu plus précises et raisonnables demain... [-o<
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3820
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Jacques Béziat »

Anonyme a écrit : mar. 02 oct., 2018 15:52 Enfin voilààààààààà... étant dans le flou totaaaaaal, j'espère que j'aurai des pistes un peu plus précises et raisonnables demain... [-o<
C'est la vie, les questions, les doutes. 8)
J'envie les gens qui ne doutent jamais, qui trouvent une voie et ne la lâchent jamais.
Pour te dire, j'ai pu garder quasiment tout le temps la musique comme passion et comme métier, mais avec l'immense regret de ne pas avoir été au bout de mon rêve, au stade où je suis à présent à 62 ans, déjà un vieux con, et petit prof de rien du tout.
Finalement, je regrette infiniment plus de ne pas avoir fait des choix, que ce que j'ai accompli, bref, je n'ai pas suffisamment agi, pas suffisamment osé, pas suffisamment travaillé.
Après, oui, au piano on ne devient pas tous forcément un Michelangeli ou une Argerich... :mrgreen:
Il faut agir coûte que coûte, quelle que soit la direction choisie, mais il faut choisir et agir, en toute liberté.
Et au moment des choix, on est toujours seul, comme toi en ce moment.
Je pense que tu es encore jeune, surtout ne perds pas de temps. Le temps n'a pas de prix.
J'espère que tu trouveras ta voie ! :)
Ma chaîne Youtube : ICI
Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par katy »

On ne peut pas se mettre à ta place... mais bon entre pianiste concertiste et les concours de la fonction publique :shock: C'est un peu le grand écart...Tu es dans un bon conservatoire, tu as un très bon prof si je me souviens bien... d'après les vidéos tu es douée... que tu aies eu quelques difficultés à ton dernier examen n'a aucune importance et ne veut rien dire. Ca arrive aux plus grands... Cortot a eu très difficilement son prix au conservatoire !!
Si tu penses qu'en réussissant un concours de la fonction publique tu auras une planque tranquille... tu risques de tomber de haut... et va pas nous dire que ça représente une vocation ? une passion ?
C'est vrai que la musique c'est plus précaire mais tout ça mérite quand même réflexion... tu as des diplômes solides dans le domaine de la musique, ton cas est loin d'être désespéré...alors se faire **** toute sa vie avec un salaire qui tombe certes mais sans doute pas mirobolant :? :? Fais gaffe de ne pas prendre de décision que tu regretteras plus tard...
Anonyme
Messages : 151
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme »

Heeeey :D

Alors petit bilan de mon RDV :
-"Bonjour, j'aimerai faire des études qui mènent à quelque chose"
- "Une idée de métier ? Un domaine ?"
- "Cela m'est complètement égal"
- *dans sa tête* "ah... bah c'est pas gagné*
:lol:

Bon un peu plus sérieusement on a parlé pendant 1h environ, et pour pouvoir continuer dans la musique, la seule formation à peu prêt convaincante qu'il m'a proposé est la licence pro "CoMédia" dont je n'avais jamais entendu parlé...
Ou comme me l'avait proposé David André le Master "Administration et Gestion de la Musique" mais bon... je ne veux pas partir loiiiiin :cry: et puis j'ai la flemme de faire un mémoire :roll: :mrgreen:

J'ai pensé aussi à travailler dans une partothèque (études de bibliothécaire je suppose... les dissertations c'est vraiment pas mon truc) ou encore dans un magasin de musique (études de commerce à mon avis, qui ne m'intéressent pas)... pfffffffff #-o

Sinon, niveau travail, mon professeur était content de moi, c'est la deuxième fois qu'il me le verbalise... en deux ans ! [-o< et le lendemain pareil, mais au boulot ! (là par contre ça ne fait qu'1 mois donc c'est la pemière fois tout court), du coup c'était une bonne semaine :D

Et niveau santé, les choses avancent, j'ai reçu un appel hier : l' IRM fonctionnelle est prévue le 2 Novembre, et c'est (normalement) le dernier examen avant l'opération qui ne tardera donc pas en suivant... ça me laisserai peut-être finalement le temps de bien (tout serait encore mieux) récupérer avant le passage du DEM [-o<
Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par katy »

Je ne te dis pas ce que tu dois faire, juste des pistes de réflexion :
je pense que tu as un peu vite rayé le piano de ton avenir. Je comprends, enfin je peux imaginer tes doutes mais à mon humble avis tu peux attendre ton opération pour y voir plus clair. D'ici là tu fais bien de te renseigner.
En l'état actuel des choses je pense que tu es parfaitement capable d'obtenir ton DEM puis un DE. Prof de piano avec un DE, ce n'est pas si mal... il faut voir aussi le contexte : tes collègues sont des musiciens, vous pouvez monter des projets, des spectacles... Certes tu ne rouleras pas sur l'or mais si tu complètes avec des cours privés, de l'accompagnement et que tu es débrouillarde, tu t'en sortiras.
Et si tu n'as envie de bouger alors la fonction publique tu peux oublier, tu dois aller là où on te nomme et si tu es jeune et sans enfant, tu iras à Trifouillis les Oies. A moins d'avoir un dossier médical épais comme un dictionnaire ce que je ne te souhaite pas.
Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1337
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par mdpiano »

Je confirme, c'est une bonne idée...

Tu as beaucoup de possibilités, et si tu as ton DEM, tu auras des facilités pour créer des groupes ou proposer quelques cours particuliers, en faisant autre chose à côté...
Doodie L'alpaga
Messages : 179
Enregistré le : lun. 16 juil., 2018 17:43
Mon piano : Chavanne Trianon 120 Silencieux

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Doodie L'alpaga »

Dis toi bien aussi que tu as le temps ! (on ne s'en rend pas toujours compte pendant ses études)

Il ne faut pas se précipiter vers la première filière, le premier concours, qui s'ouvre à toi, sans savoir ce que tu veux faire ! Tu n'es pas obligé de choisir tout de suite. Rien ne t'empêche de prendre du temps pour réfléchir, et quand je dis du temps ça peut aller jusqu'à plusieurs mois, voire 1 an.

Quand on est dans la machine, on a l'impression qu'il faut enchaîner les diplômes, les études, les concours, les boulots, ... sans jamais redoubler ou changer de voie, sans jamais rater ou se tromper. Mais ce n'est pas du tout pénalisant de prendre du temps et faire une pause, réfléchir à ce qu'on souhaite pour notre avenir. Tout le monde peut se tromper, et le système est très largement ouvert et perméable pour les gens qui se sont trompés et qui veulent changer de voie ! (de mon expérience personnelle, j'ai vu beaucoup de gens qui ont changé de voie très facilement)

Et sinon, on ne choisi pas sa filière en fonction de ce qu'on a la flemme de faire ou pas :mrgreen: on choisi en fonction de ce qu'on a envie de faire de notre vie, rien d'autre !

En tout cas, il ne faut pas se mettre trop de pression : les études, c'est important pour se lancer dans la vie, mais ça ne détermine pas du tout la vie que tu vas mener ! Des gens qui reprennent des formations, qui font des conversions professionnels, ... il y en a des tonnes !
Anonyme
Messages : 151
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme »

Bonsoir tout le moooonde :D

Après quasiment 6 mois (personne ne pensait que je tiendrai plus d'1 semaine xD) d'enfer et d'incompatibilité job/piano, je pense que je vais finir par démissionner !
Mais je ne vais sûrement pas pouvoir rattraper tout le retard pour obtenir mon DEM... donc je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée... :-k
Dur, dur... #-o

Qu'est ce que je vais faire de ma vie... ](*,)
rodolphen123
Messages : 1318
Enregistré le : sam. 20 oct., 2018 10:11
Mon piano : Gaveau/Pleyel/Erard

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par rodolphen123 »

Salut Ano,

En fait u as encore le choix de ce que tu peux faire, et faire plein de choses. C'est le top!
roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par roulroul »

Jacques Béziat /mais avec l'immense regret de ne pas avoir été au bout de mon rêve, au stade où je suis à présent à 62 ans, déjà un vieux con, et petit prof de rien du tout.
Ah Ah Ah Bienvenue au club 62 ! Sauf que moi je suis pas prof....
Ma motivation qui fait des allées et venues suivant les jours, (voir même les heures) a été présente le 21 août, et je me suis donc ré-inscrite... j'ai reçu par la suite un message de mon professeur demandant confirmation, du genre "si c'est pour ne rien faire, ce n'est pas la peine", puis mon père qui en rajoute derrière en me traitant de voleuse et de menteuse (les places sont chères et je vole la place d'un élève qui aurait été + motivé que moi, et je mens en faisant croire que j'ai ma place dans ce Conservatoire, blablabla...). Comment voulez-vous que je sois motivée quand on me fait ce genre de remarque ?! :cry:
Je suis pas dans le jugement, mais comment enfoncer un peu plus quelqu'un qui appelle a l' aide...
Et niveau santé, les choses avancent, j'ai reçu un appel hier : l' IRM fonctionnelle est prévue le 2 Novembre, et c'est (normalement) le dernier examen avant l'opération qui ne tardera donc pas en suivant... ça me laisserai peut-être finalement le temps de bien (tout serait encore mieux) récupérer avant le passage du DEM [-o<
Et question santé ? Remarque, t'es pas obligé d' étaler ça ici...
Qu'est ce que je vais faire de ma vie... ](*,)
Plein de choses : faire des conneries monumentales, ou mieux, réussir de magnifiques choses...comme nous tous ici, je pense.
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1817
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Chtilli »

Jacques Béziat a écrit : mer. 03 oct., 2018 1:24 62 ans, déjà un vieux con, et petit prof de rien du tout.
J'adorerais être un petit prof de musique de rien du tout, tu fais le plus beau métier du monde
De passage au Rachmanistan
zorg
Messages : 163
Enregistré le : mer. 02 janv., 2019 18:19
Mon piano : Euterpe 120

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par zorg »

Chtilli a écrit : mer. 23 janv., 2019 8:37
Jacques Béziat a écrit : mer. 03 oct., 2018 1:24 62 ans, déjà un vieux con, et petit prof de rien du tout.
J'adorerais être un petit prof de musique de rien du tout, tu fais le plus beau métier du monde
Oui mais en France le plus beau métier du monde ne paye pas beaucoup...

https://www.touteleurope.eu/actualite/l ... urope.html

J'ai des amis qui sont profs, ben à diplôme égale c'est 3 à 4 fois moins qu'ailleurs. Certes quand on choisi ce type de métier on ne le fait pas pour l'argent, mais en lors des fins de mois difficile....
Et tout cela sans parler de l'ambiance général qui consiste à taper à tour de bras sur les feignants de fonctionnaires...

Z
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1817
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Chtilli »

Je parlais du métier de prof de musique en particulier, et pas nécessairement dans l'Éducation nationale. Évidemment, j'idéalise ce métier qui a autant de désavantages que les autres. Ayant donné quelques cours de guitare à des débutants, je connais un peu et je me souviens que je prenais un authentique plaisir à transmettre ce que je savais à des élèves passionnés, même s'ils n'étaient pas légion
De passage au Rachmanistan
oiseau.prophète
Messages : 612
Enregistré le : jeu. 16 juil., 2009 16:58

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par oiseau.prophète »

zorg a écrit : mer. 23 janv., 2019 10:11Oui mais en France le plus beau métier du monde ne paye pas beaucoup...

https://www.touteleurope.eu/actualite/l ... urope.html

J'ai des amis qui sont profs, ben à diplôme égale c'est 3 à 4 fois moins qu'ailleurs. Certes quand on choisi ce type de métier on ne le fait pas pour l'argent, mais en lors des fins de mois difficile....
3 à 4 fois moins que qui ? dans le tableau le seul qui fait X3 c'est le Luxembourg pour les raisons qu'on connaît

Sinon par rapport à d'autres catégories A la différence n'est pas énorme si on tient compte que les revenus sont lissés sur 12 mois et le nombre de jours de congés

Sans compter que le nombre d'admissions au concours n'a rien à voir avec les autres concours de catégorie A

Bref c'est plutôt, dans l'ensemble, la fonction publique qui est sous-payée, pas seulement les enseignants qui ne sont pas plus à plaindre que les autres
arg

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par arg »

Ce n'est pas simple de te répondre Anonyme.
Entre-temps tu as sans doute été opérée et tu dois donc être en phase de récupération, qui peut prendre plus ou moins de temps.
Quand même en remontant le post on a envie que tu continues le piano....
Soit tu as besoin d'un salaire tout de suite, et donc tu dois trouver le moyen d'avoir un travail alimentaire, cela n'exclut rien: caissière ou autre pour un petit salaire (pas pour l'épanouissement ... ) et piano en plus, ou concours fonction publique ou autre, avec les contraintes horaires, celle de poursuivre des études en parallèle... c'est dur mais c'est possible...
ou conjuguer les deux et prof de piano en école de musique peut être un début voire un accomplissement, non ? là aussi c'est dur et le salaire n'est pas très élevé, mais il y a toujours ensuite des moyens d'évoluer, de reprendre une autre vois, d'explorer davantage celle-là, et c qui est sûr c'est que tu ne vas pas voir à l'avance les années qui viennent, seulement leurdémarrage.
Autre possibilité qui finalement est bien confortable... c'est de pratiquer le piano en amateur.... ce que nombre de PMIstes ont choisi, pour différentes raisons. La pratique amateur a l'immense avantage de ne pas exiger de toi, musicalement, davantage que ce que tu peux faire, et je réalise maintenant à mon âge avancé :mrgreen: que nous n'avons pas la pression souvent subie par les professionnels. Nous avons les avantages (plaisir, apprentissage, progression, pratique, musique de chambre et....) sans les inconvénients (mobilité, salaire, postes partagés, pression professionnelle). Pour autant, je précise que je respecte profondément le métier de ceux qui ici enseignent la musique...
zorg
Messages : 163
Enregistré le : mer. 02 janv., 2019 18:19
Mon piano : Euterpe 120

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par zorg »

Chtilli a écrit : mer. 23 janv., 2019 10:37 Je parlais du métier de prof de musique en particulier, et pas nécessairement dans l'Éducation nationale. Évidemment, j'idéalise ce métier qui a autant de désavantages que les autres. Ayant donné quelques cours de guitare à des débutants, je connais un peu et je me souviens que je prenais un authentique plaisir à transmettre ce que je savais à des élèves passionnés, même s'ils n'étaient pas légion
J'ai fais un peu d'enseignement aussi, lors de mon doctorat (en science), je confirme que c'est très bien. C'est aussi pourquoi je suis resté dans le milieu enseignement/recherche même si je ne suis pas enseignants. Je ne me plains pas personnellement. Je considère qu'il est plus important de faire un métier qu'on aime plutôt qu'un métier qui paye bien. Après tout, entre pouvoir se payer une Ferrari en faisant un truc qu'on deteste 10 h par jour et se payer une clio en faisant un truc qu'on aime 10 h par jour...je préfère le deuxième cas. On oublie parfois mais le boulot c'est quand même le truc qui nous occupe une grosse partie de notre vie.
Mais cela ne m'empèche pas de prévenir les jeunes (qui ont quasiment disparu) qui font les concours (dans mon rayon).
Quand je râle, c'est pour dire par exemple qu'un jeune qui débute dans le milieu recherche (bac+ 8) a du mal à payé son loyer en région parisienne.
Z
zorg
Messages : 163
Enregistré le : mer. 02 janv., 2019 18:19
Mon piano : Euterpe 120

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par zorg »

Pour en revenir au sujet initiale de ce fils, je dirai que le point centrale c'est de faire ce que tu as envie de faire. Il faut zapper le regard de la société et des autres. Ensuite s'y tenir.

D'autres part il n'y a jamais dans la vie de «temps perdu», durant ce temps on acquiere de l'expérience qui est vraiment le truc le plus important dans la vie.

Enfin c'est juste mon avis.
roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par roulroul »

Pour éviter de transformer ce fil en bureau des pleurs, quoique il est tout de même question d' orienter une carrière professionnelle :
zorg / Et tout cela sans parler de l'ambiance général qui consiste à taper à tour de bras sur les feignants de fonctionnaires...
Limite H.S, argggggh, mais faut que ca sorte : j' ai vécu cela, entre les objectifs impossible a atteindre, faute d' effectifs et de moyens, la hiérarchie qui vous déprécie continuellement, et les médias qui pratiquent le tir au pigeons sur la corporation, ( inutiles, trop onéreux pour la société , toujours en arrêt maladie ) sans analyser les véritables causes, ( faut bien vendre du papier et faire de l' audience ) pas facile tous les jours, et faut vraiment être super costaud mentalement, et surtout aimer ce qu'on fait.
mais bon, si c'est ça ou rien... #-o
Anonyme
Messages : 151
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme »

Je ne suis pas sûre de vouloir partir dans l'enseignement, je ne me sens toujours pas prête. Je voulais essayer avec une première élève mais celle-ci n'est jamais venue... c'est un signe, non ? :lol: . Mais ce qui est sûr, c'est que j'arrêterai le piano après le DEM !

Financièrement je peux tenir jusqu'au DEM, j'aimerai quand même trouver un job moins prenant, moins stressant et beaucoup plus flexible mais si je ne trouve rien cela ne sera pas dramatique :wink:
Et puis tout mon entourage me suit dans ma décision... (en même temps cela fait depuis 2 mois que j'entends sans arrêt les gens me dire qu'ils me trouvent épuisée (physiquement et moralement) :-| )

Mais que faire l'année prochaine ? Je suis allée au salon de l'étudiant, et puis rien (ou plutôt tout ?) ne m'intéresse... j'ai pensé à travailler dans une partothèque, avec une Licence de Musicologie ça peut aider (+ Licence Pro "Libraire" du coup pour l'année prochaine), mais aussi à être préparatrice en pharmacie (2 ans d'études), ce qui n'est carrément pâs la même chose ! Et puis quasiment tous les jours j'ai de nouvelles idées qui me viennent... comme "monter un bar à jeux à la frontière belge"...ne me demandez pas pourquoi :mrgreen: il faudrait que je rajoute encore plus d'éléments totalement farfelus à cette phrase pour montrer à quel point je suis déséspérée... :lol:

Niveau santé, les choses n'avancent pas (je dirai même, qu'elles reculent !) : après l'IRM du 2 Novembre, j'ai appris qu'il faudrait que j'en passe encore une, mais qui n'existe qu'à la Pitié Salpétrière (mon neurologue n'est même pas au courant que cet examen n'éxiste qu'à Paris... c'est rassurant ! :mrgreen: ). "Elle va être mise en place à Bordeaux début 2019" m'a t-on dit en Novembre... j'attends toujours...
Répondre