Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Praeludium
Messages : 681
Enregistré le : sam. 09 mai, 2009 23:32

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Praeludium » mer. 23 janv., 2019 14:01

Les jurys, il faut écouter d'une oreille et que ça ressorte par l'autre. De toutes façons ils ne servent pas à grand chose pédagogiquement, et ils le savent très bien.

Tu fais de la musique, tu fais de la musique et c'est tout. Si tu trouves une solution pour gagner ta vie qui te laisse le temps (physique et mental et émotionnel et intellectuel) d'avoir une vraie pratique de musique à côté c'est bien, je ne crois pas qu'on définisse un musicien pro par "ne gagne sa vie qu'avec la musique". L'enseignement ce n'est pas du tout de la pratique de la musique à proprement parler sauf peut être dans les grands conservatoires supérieurs.
Les temps sont durs et rares sont ceux qui peuvent ne faire que ça à l'exception du coup de l'enseignement mais pour moi qui suis dans un cas semblable au tiens l'enseignement plus de 3 ou 4 heures par semaine plus jamais donc bon..
Ce qui est important c'est d'avoir des projets artistiques exigeants et de les mener à bout. Ce que le conservatoire n'apportera jamais, ni l'exigence (allez, ça dépend du prof) ni les projets (qui ne viendront jamais de toi) et encore moins le temps de mener quelque chose à bout (certainement pas quelques mois avec quelques répétitions en plus avant le concert)

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par roulroul » mer. 23 janv., 2019 15:09

A tu fait des démarches pour consulter un(e) une conseillère d' orientation ? Quelqu'un ou une organisation fiable, qui écoute vraiment ce que tu dis, pas quelqu'un qui regarde sa montre et qui en rien a foutre de ce que tu exprimes, ceci en fonctions de tes compétences
( pas de problèmes de ce coté, a priori...) et surtout des tes souhaits ?
Exemple, mais y en a bien d' autres :
https://www.orientation-pour-tous.fr/tu ... onseiller/

Je l' ai déjà dit + haut, passer une batterie d' examens médicaux ne signifie pas que tu as quelque chose de grave, l'immense majorité des médecins veulent être surs de leur diagnostic et fouillent par tous les cotés.

Je ne veux surtout pas te blesser, et la on atteint les limites du forum,
mais j' ai comme l' impression que tu manques cruellement de soutien logistique, et d' encouragement avec tes proches.

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1796
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec et discord.gg/9JmQKAm
Contact :

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Cadenza » mer. 23 janv., 2019 21:58

zorg a écrit :
mer. 23 janv., 2019 10:56
Je considère qu'il est plus important de faire un métier qu'on aime plutôt qu'un métier qui paye bien. Après tout, entre pouvoir se payer une Ferrari en faisant un truc qu'on deteste 10 h par jour et se payer une clio en faisant un truc qu'on aime 10 h par jour...je préfère le deuxième cas. On oublie parfois mais le boulot c'est quand même le truc qui nous occupe une grosse partie de notre vie.
C'est bien beau sur le papier, mais ce n'est pas toujours possible en pratique. Et l'option, ce n'est pas toujours «métier chiant qui paie bien vs métier cool qui paie mal». Parfois, c'est métier chiant possible, métier cool impossible. Et il faut voir aussi si la différence de salaire, c'est la différence entre s'inquiéter chaque mois à savoir si on arrivera à payer les comptes ou la différence entre vivre décemment ou vivre plus «luxueusement».
Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte.

Personnellement, après avoir traversé certains déboires professionnels, j'ai fini par me caser dans un boulot où je ne me fais pas chier (et il me semble que c'est déjà beaucoup). Le salaire est décent (rien de faramineux. Je suis totalement dans la «classe moyenne»). L'équipe est bien. Je me sens appréciée. Après, ce que je fais n'a rien de passionnant (je suis à mi-chemin entre un travail d'adjoint administratif et de technicien. Donc un peu d'analyse et un peu de poutine administrative que sont la correction / mise en page de document, préparation de formulaires, etc.). Mais ça me fournit un salaire suffisant pour me permettre de m'acheter une petite maison, un piano, me payer des cours de musique, et mettre un peu d'argent de côté chaque mois pour l'achat éventuel d'un piano à queue.
Si je suivais mes ambitions premières, j'aurais probablement un job mieux payé, mais beaucoup plus stressant, demandant, me laissant moins de temps libre pour la musique... et encore me faudrait-il trouver ledit job.

Je suis convaincue que les gens passionnés par leur travail, c'est une minorité. Et qu'il ne faut pas se leurrer à dire qu'on doit trouver le travail idéal, qui nous allume. Il faut plutôt conjuguer une série de contraintes et arriver à trouver quelque chose de confortable dans tout ça.

Perso, tant que mon travail me permet de faire du piano à côté (horaire et salaire) et que l'ambiance est bonne, je suis heureuse.

Je souhaite qu'Anonyme trouve sa voie aussi.

Pour avoir errer pendant quelques années, je suis bien placée pour savoir que ce n'est pas toujours facile.
Mon parcours musical, du jour 1 (février 2016), avec ses hauts et ses bas. ;)

zorg
Messages : 86
Enregistré le : mer. 02 janv., 2019 18:19
Mon piano : Euterpe 120

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par zorg » mer. 23 janv., 2019 22:41

Jouishy a écrit :
mer. 23 janv., 2019 21:58
C'est bien beau sur le papier, mais ce n'est pas toujours possible en pratique. Et l'option, ce n'est pas toujours «métier chiant qui paie bien vs métier cool qui paie mal». Parfois, c'est métier chiant possible, métier cool impossible. Et il faut voir aussi si la différence de salaire, c'est la différence entre s'inquiéter chaque mois à savoir si on arrivera à payer les comptes ou la différence entre vivre décemment ou vivre plus «luxueusement».
Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte.
Oui bien sur. J'aurai du nuancer mon propos. C'était plus au niveau des buts qu'on se fixe.
Jouishy a écrit :
mer. 23 janv., 2019 21:58
Je suis convaincue que les gens passionnés par leur travail, c'est une minorité. Et qu'il ne faut pas se leurrer à dire qu'on doit trouver le travail idéal, qui nous allume. Il faut plutôt conjuguer une série de contraintes et arriver à trouver quelque chose de confortable dans tout ça.
Tout à fait d'accord, je sais que j'ai beaucoup de chance sur ce point là. N'empêche je reste convaincu qu'il faut viser la lune pour décrocher la pomme, donc viser le travail idéal, ne permet pas toujours de l'atteindre. Mais viser un job super chiant pour uniquement des raisons financiers n'est pas un choix que je ferai ou que je conseillerai.

Z

Gruppetto
Messages : 157
Enregistré le : dim. 10 juil., 2016 22:56
Mon piano : Schimmel

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Gruppetto » mer. 23 janv., 2019 22:54

Il y a aussi le DUMI (je ne sais pas si ça s'appelle toujours comme ça), le diplôme de musicien intervenant. J'ai failli faire ça après la fac de musique il y a très longtemps. Ce diplôme permet aussi, il me semble d'être prof de formation musicale en école de musique, ça m'aurait plu.
Je voulais faire comme Michel Roubinet dans Diapason, celui qui faisait les critiques de disques d'orgue. J'ai changé de voie, je ne travaille pas du tout dans la musique.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1273
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par mdpiano » lun. 04 févr., 2019 20:19

roulroul a écrit :
mer. 23 janv., 2019 11:31
Pour éviter de transformer ce fil en bureau des pleurs, quoique il est tout de même question d' orienter une carrière professionnelle :
zorg / Et tout cela sans parler de l'ambiance général qui consiste à taper à tour de bras sur les feignants de fonctionnaires...
Limite H.S, argggggh, mais faut que ca sorte : j' ai vécu cela, entre les objectifs impossible a atteindre, faute d' effectifs et de moyens, la hiérarchie qui vous déprécie continuellement, et les médias qui pratiquent le tir au pigeons sur la corporation, ( inutiles, trop onéreux pour la société , toujours en arrêt maladie ) sans analyser les véritables causes, ( faut bien vendre du papier et faire de l' audience ) pas facile tous les jours, et faut vraiment être super costaud mentalement, et surtout aimer ce qu'on fait.
mais bon, si c'est ça ou rien... #-o

Aaaarg!!!! Moi qui me bats pour ne pas faure un burnout!!! Je suis actuellement dans une période difficile... bref. Vive la musique! C'est elle qui.m'évite fe sombrer :D

Petite précision: je suis toujours passionnée par mon travail, ce qui ne va pas est le contexte et de nouvelles conditions de travail qui sont de plus en plus pénibles physiquement et psychologiquement.... être passionnée par son travail ne protège pas de la dépression.

J'arrête là, promis. C'est juste pour encourager les autres à se raccrocher à notre passion...

Anonyme, j'espère sincèrement que ta santé va mieux et que quoi tu fasses tu continues quand-même le piano, même de temps en temps, comme simple loisir...
Mais apparemment le piano ne te plait plus du tout?

As-tu été opérée ou es tu encore en attente?
J'espère vraiment que tu vas pouvoir récupérer un max de tes capacités... je pense beaucoup à toi et suis contente de t'avoir relue.

Je suis pas venue depuis fin janvier sur le forum et je.mis seulement maintenant.

Dans tous les cas je te souhaite le meilleur!!! :D

Anonyme
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme » mar. 05 févr., 2019 23:58

Bonsoir mdpiano

C'est sûr que le piano en tant que loisir aide beaucoup niveau moral ! Je t'envois plein d'ondes positives pour cette période difficile ! :wink:

Me concernant, j'ai posé ma lettre de démission il y a 2 semaines et j'arrête officiellement Vendredi à 23h !
Mon professeur m'a donné une idée de programme pour le DEM, il ne me reste plus qu'à me mettre au travail ! :)
Et concernant la santé, rien n'avance : j'attends toujours l'IRM... et mes crises d'angoisse sont beaucoup plus fréquentes et intenses ces derniers temps, donc j'éspère de tout coeur que ça ira mieux maintenant que j'aurai un peu plus de temps pour moi [-o<

Voili voilou :)

castorex
Messages : 31
Enregistré le : mer. 17 janv., 2018 9:07
Mon piano : Yamaha P-121

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par castorex » mer. 06 févr., 2019 14:34

Après des mois, en fait des années, sans jouer j'ai repris un petit ppiano numérique Yamaha compact, nouveau modèle P-121... ça va surement pas durer longtemps mais on ne sait jamais... et ça prend pas trop de place.
Alors pour fêter ça je me suis reconnecté et je tombe sur ce post d’anthologie...

J'ai beaucoup aimé le coup du travail flexible, pas stressant, cool, tranquille, sympa, etc.
Effectivement le métier de caissière ne mène pas à grand chose sinon à payer les fins de mois, c'est un peu l'objectif des gens qui font ce métier... je les respecte beaucoup car je le ferais pas, qu'est ce ça doit être chiant à la longue.
Par contre il ne faut pas oublier qu'en étant caissière tu ramènes pas de travail chez toi: tu fais tes heures, et tu profites en dehors. Un job de cadre ou avec responsabilités ou de formateur (ou enseignant) réclame beaucoup de temps en dehors des heures de travail... c'est l'idée d'un job "intéressant" qui demande toujours un plus gros investissement.
Effectivement la licence de musicologie ne mène à rien... c'est pas un secret, c'est le cas de la majeure partie des diplômes un peu mou sur des domaines sans aucun besoin en matière première ! Il y a des tonnes de formations avec des débouchés sur des tas de métiers plus ou moins intéressant... généralement en musicologie on trouve les jeunes qui veulent faire des études flexibles, pas stressantes, cool et sympa, etc.
Effectivement comme le soulignait délicatement RoulRoul, si tu attends des résultats d'IRM depuis plusieurs mois... c'est peut être pas très grave... généralement un truc grave = IRM en urgence, Opération en urgence, Prière en urgence... Un neurologue pas stressé c'est un patient en bonne santé!
As-tu pensé à un Psy ? Je dis ça je dis rien... histoire de remettre des trucs en place... parce que dans ta vie je sais pas mais dans ta tête ça semble être un peu le bazar !

Je te conseille pas de reprendre des études (pas tout de suite), ça ne va que repousser le problème et te laisser dans un état d'esprit d'éternel ado irresponsable, sans aucune motivation particulière pour quoique ce soit... un ado de base !
Il faut te lancer vraiment dans la vie => direction pôle emploi et candidate sur des offres variées pour tester des métiers différents, tu trouveras bien un truc qui accroche... ou des boites d’intérim.
Et si tu as un bon niveau de piano, recherche pleins d’élèves... pas juste un élève pour tester. ça te forcera à bosser, t'impliquer, à prendre un rythme, et à prendre confiance en toi... et aussi des €€€.

Je pense vraiment que plus qu'un IRM, c'est un bon coup de pied au %*# qu'il te faut pour te faire décoller et que l'oiseau s'envole...
Et je te souhaite une belle vie, elle commence tout juste.

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par roulroul » mer. 06 févr., 2019 14:46

Castorex II, le retour ? Ben ça fait drôlement plaisir, ça manquait les conseils techniques éclairés... :mrgreen:

Oui faut souvent faire un choix, généralement, (mais pas toujours) ça se passe comme ça :

Boulot répétitif ou limite chiant et salaire pas mirobolant, et du temps pour les loisirs ( mais pas de fric.. :evil: .) ou alors boulot stressant, style messages pendant les congés, ou réunion qui pète a 17 h 45 le soir, objectifs pas possibles a atteindre, et du coup salaire plus confortable, y a du pour et du contre.

Anonyme
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme » mer. 06 févr., 2019 15:57

Pour tout vous dire
roulroul a écrit :
mer. 06 févr., 2019 14:46
Boulot répétitif ou limite chiant et salaire pas mirobolant, et du temps pour les loisirs ( mais pas de fric.. :evil: .) ou alors boulot stressant, style messages pendant les congés, ou réunion qui pète a 17 h 45 le soir, objectifs pas possibles a atteindre, et du coup salaire plus confortable, y a du pour et du contre.
Mon boulot est (vivement Vendredi ! :lol: ) à la fois répétitif/chiant, avec le côté stressant (toujours plus vite !), les appels dans la journée pour des remplacements imprévus (merci le turn over), un planning qui change chaques semaines avec des horaires de type 12h-23h + de longues pauses en plein milieu, tout ça pour un salaire de misère et une ambiance vraiment merdique... bienvenus dans un fast food ! \:D/

Je compte faire une petite pause pendant 1 mois pour me remettre de mes émotions :lol: (déchiffrage de mon programme à fond les ballons)
Puis on verra en Mars : soit je m'inscris dans une boîte d'intérim, soit je pose une annonce à l'école d'en face pour donner des cours. Et il va aussi falloir que je me penche sur ce que je vais faire l'année prochaine (reprise d'études (il va bien falloir, castorex), mais toujours la même question : POUR FAIRE QUOI ? là en ce moment j'en suis encore à préparatrice en pharmacie, ou alors Licence Pro de Libraire (librairie musicale)).

Niveau santé je n'ai jamais dit que c'était urgent ! Seulement désagréable au quotidien, mais ça les médecins s'en fichent... et je le comprends très bien ! :wink:

Doodie L'alpaga
Messages : 179
Enregistré le : lun. 16 juil., 2018 17:43
Mon piano : Chavanne Trianon 120 Silencieux

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Doodie L'alpaga » mer. 06 févr., 2019 17:50

castorex a écrit :
mer. 06 févr., 2019 14:34
Par contre il ne faut pas oublier qu'en étant caissière tu ramènes pas de travail chez toi: tu fais tes heures, et tu profites en dehors. Un job de cadre ou avec responsabilités ou de formateur (ou enseignant) réclame beaucoup de temps en dehors des heures de travail... c'est l'idée d'un job "intéressant" qui demande toujours un plus gros investissement.
De mon expérience personnelle, c'est très largement possible d'être ingénieur/cadre et d'avoir une vie en dehors du bureau. Il "suffit" (pas facile, mais il faut tenter) de poser les bases dès le début : pas de boulot à la maison, je laisse l'ordi au bureau et je n'utilise pas mon portable perso pour le boulot, comme ça mon employeur ne peut pas me contacter en dehors des heures de travail. J'ai bien conscience que c'est une chance de pouvoir faire ça : j'ai fait de longues études et je suis dans un secteur où le rapport de force avec mon employeur est à mon avantage. Et clairement, j'ai des excellentes relations avec mes responsables/supérieurs, et je ne me sens pas du tout freiné par rapport aux collègues qui sont plus "souples".
Au contraire : on m'a complimenté sur ma bonne organisation, alors que celui qui fini toujours son boulot le soir chez lui a l'air d'être tout le temps en retard et débordé :mrgreen:

Enfin, ça ne résouts pas le problème de notre ami anonyme, mais je pense que ce genre de faux dilemme donne une image très biaisée des possibilités de carrière et de vie :wink:

Avatar du membre
Presto
Messages : 3974
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Presto » mer. 06 févr., 2019 20:11

Bonjour Marie,

Je découvre seulement ce fil, je dois dire que ce que tu as traversé doit être très dur à vivre. Essaye de voir non pas comment chercher une autre orientation mais peut-être comment fructifier ce que tu as fait, ta licence et le conservatoire. Prospecter du côté des libraires musicales, la documentation, les métiers liés au piano ? Je sais que tu n'es pas toute seule et qu'on ne t'attend pas sur le marché du travail, mais ne peux pas croire que tu puisses à terme te satisfaire d'un boulot alimentaire et que tu ne puisses pas non plus faire ton chemin, qu'il soit dans la musique ou non.
Quant à tes ennuis de santé, j'espère vraiment qu'ils trouveront une solution rapide mais ils semblent pénalisants et non anodins, parfois ne pas être accommodant aide…
"Vivi felice" Domenico Scarlatti

Anonyme
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme » jeu. 07 févr., 2019 1:03

Je viens d'acheter un violoncelle... j'ai craqué :-$ (ça faisait quasiment 1 mois que j'y songeais)
Dommage que je n'ai pas 4 mains...

castorex
Messages : 31
Enregistré le : mer. 17 janv., 2018 9:07
Mon piano : Yamaha P-121

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par castorex » jeu. 07 févr., 2019 14:42

Pour le travail l'Interim n'est surement pas la solution qui t'apportera un grand plaisir... forcement travail pas génial !
Il faut chercher dans les offres d'emploi pour tester plusieurs choses.

Pour les études il ne faut pas trouver des trucs qui peuvent t'intéresser, mais chercher dans la liste des diplômes avec forts débouchés... il ne faut pas regarder les études mais l'après. Il y a des licences Pro qui permettent de former directement pour le marché de l'emploi. Oriente toi vers les sciences/outils du numérique par exemple, en fonction de ton niveau scientifique... la tu trouveras plein de métier différent, du travail (surtout en dev informatique mais il n'y a pas que ça non plus et même la c'est très varié), et des possibilités d'évolution de carrière et de reprise d'étude plus tard pour toucher à d'autres postes/salaires.
Pour l'instant on dirait que tu recherches des matières caricaturaux pour nanas (tu dois être une fille ?)... les métiers ne sont pas sexistes (les gens parfois oui) !

Pour le violoncelle... ça doit être bien comme instrument. Surement douloureux au début (pour les oreilles et les voisins).

================

@rouroul, I'm back mais je suis un peu largué coté matos et ça me passionne plus (aucune évolution majeure).
Je reçois mon piano num demain normalement... un simple Yamaha de base... je n'attends pas de miracle: ni de moi (aucune patience et maintenant trop vieux pour savoir vraiment jouer un jour), ni de l'instrument car j'ai eu mieux sous les doigts et j'ai mieux dans mon PC comme sonorité que ces hardware embarqués à 2€ ! Mais c'est plus confortable à jouer et je pourrais jouer pendant que ma femme ou les enfants monopolisent le PC. Et puis je n'avais qu'un clavier maitre 61 touches (un Arturia de super qualité quand même avec des bons moniteurs audio): rigolo pour bidouiller des midifiles, Ableton, la suite Halion Sonic, et qqs VST sympa... mais ça demande un temps monstre pour maitriser toutes ces bêtises de Geek sans gagner aucune compétence en jeu au clavier... et je n'envisage pas de devenir compositeur non plus.
Et puis j'ai montré le mauvais exemple au fils (pas un modèle de persévérance) en abandonnant tout le temps le piano, en rachetant/revendant du matos. Apprendre le piano pour devenir un modèle parternel... voila qui est beau ! ça va merdé je le sens, je le sens :D
Bon je reviendrais vous dire si ma carrière de concertiste est sur les rails ou bien si le piano est sur le balcon!
L'avantage avec un Yamaha portable, ça se revend très bien...

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par roulroul » jeu. 07 févr., 2019 16:58

7 février : dicton du jour : castorex au salon...
ou bien si le piano est sur le balcon!
Moi j' ai un Casio MZX 500, un numérique 61 touches, ça envoie, il m' a fallu 3 ans pour a peu près me faire accepter ici... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Tu ne manquera pas d' intervenir ici pour nous faire profiter de ta technique, en PC j'suis nul.

Pour en revenir au sujet professionnel et au monde du taf, tu fais 50 entretiens, pas de réponses, et tu te mets a douter grave, ou bien c'est ton jour de chance, ton seul entretien du jour est pas génial, mais finalement oh surprise, c'est toi qui décroche le job, parce que tu as tapé professionnellement parlant dans l' œil de ton recruteur chéri. Ça tiens a peu de choses, parfois.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1273
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par mdpiano » ven. 08 févr., 2019 13:54

Anonyme a écrit :
jeu. 07 févr., 2019 1:03
Je viens d'acheter un violoncelle... j'ai craqué :-$ (ça faisait quasiment 1 mois que j'y songeais)
Dommage que je n'ai pas 4 mains...
Bonne idée!'mais un moiw c'est court pour prendre une telle décision... J'espère que tu vas vraiment accrocher :D
Moi je résiste depuis 7 ans pour un saxophone... je marquerait c'est sûr et certain...
As-tu un prof ?

Anonyme
Messages : 148
Enregistré le : ven. 11 juil., 2014 21:56

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Anonyme » lun. 22 avr., 2019 17:11

J'ai tranché : fini la musique l'année prochaine (DEM en poche ou non), je vais me relancer dans des études pour devenir préparatrice en pharmacie ! :)

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1273
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par mdpiano » mar. 23 avr., 2019 10:20

J'espère que ça va te plaire... Dommage tout de même de ne plus jouer du tout même pour ton plaisir (musiques de films, jazz... pourquoi pas?)
En tout cas j'espère que pour la santé ça va bien et que tu pourras étudier sans trop de soucis, car ce sont des études difficiles que tu vas attaquer...
Contente de te relire et d'avoir des nouvelles. Je viens régulièrement voir comment tu vas...
Bonne continuation :D

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1273
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par mdpiano » mar. 23 avr., 2019 10:20

Au fait le violoncelle fraîchement acheté, tu laisses tomber aussi?

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4399
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: Perdue professionnellement... Arrêter ? Faire une pause ?

Message par Oupsi » mar. 23 avr., 2019 11:12

Bon courage après ce choix qui n'a certainement pas dû être facile!
Le métier que tu as choisi n'est pas horriblement contraignant, ça te laissera probablement le temps et la disponibilité d'esprit pour continuer la musique d'une autre manière, pour le plaisir et sans angoisses. Du moins je te le souhaite (je ne pense pas qu'on puisse arrêter complètement la musique, ça fait partie de nous).
Bonne continuation :)

Répondre