Comment travailler l'instrument

Hors-sujet, questions sur l'utilisation du forum...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Line-Marie

Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 3:51

Il y a quelques mois, France Musique avait fait un grand article sur Comment travailler l'instrument avec son enfant.
La radio de tous les plaisirs récidive avec un sujet pour tous: Comment travailler son instrument (voix ou instrument )

Un musicien est un peu comme un grand sportif : pour travailler sa voix ou son instrument, il doit entretenir sa forme physique et psychologique. A condition de travailler intelligemment... Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Suivez le guide .
Musiciens, parents de jeunes musiciens : vous ou votre petit génie butez encore et toujours sur le même passage de votre partition... et vous avez alors envie de jeter l'éponge ?

Cela arrive régulièrement, en dépit même des heures entières que vous avez passées à faire vos gammes ou à coacher votre musicien en herbe. Mais sachez qu’un musicien est comme un sportif de haut niveau : travailler le chant ou un instrument, cela veut dire entretenir à la fois sa condition physique et sa forme psychologique. A condition de travailler intelligemment pour éviter les coups d’épuisement ou la baisse de motivation. Nous vous proposons une stratégie qui vous permettra aussi bien de progresser que de garder le sourire.

Line-Marie

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 3:53

1.Travaillez régulièrement

En fonction de votre instrument, réservez quotidiennement un temps pour l’exercice

Votre professeur vous a certainement prévenu dès votre premier cours : il vaut mieux 10 minutes tous les jours, qu’une heure une fois par semaine. Dix ans plus tard, cette préconisation est toujours d'actualité. Les musiciens amateurs le savent bien : s’il vous est déjà arrivé de délaisser votre instrument pendant une longue période, les retrouvailles ont certainement été difficiles. Les muscles ne répondent plus, et la mémoire vous fait défaut... Vous avez peut-être retrouvé certains automatismes en jouant vos morceaux préférés, mais sans comparaison avec votre niveau passé. C’est parce que pratiquer la musique, cela veut dire tout d’abord être régulier dans le maintien de sa forme physique, mais aussi mentale.

C'est scientifique : lorsqu'il est face à de nouvelles informations, votre cerveau les emmagasine grâce à la mémoire de travail. Que vous repreniez un morceau de votre répertoire ou que vous abordiez une nouvelle oeuvre, la régularité du travail vous permettra d'intégrer progressivement les éléments nécessaires pour pouvoir avancer. En fait, selon les chercheurs, la mémoire peut retenir un nombre limité d’informations. Elle ne les garde que durant un certain temps puis les effacent avec d'autres. Donc, pour assimiler de nouvelles pratiques, il faut que la mémoire à long terme soit impliquée, celle qui a des capacités de stockage illimitées, mais qui a besoin d’un peu plus de temps.

Ne négligez pas les exercices techniques. De même que pour un grand sportif, les exercices techniques à petites doses régulières réchaufferont vos doigts ou vos cordes vocales, vous permettant ainsi de travailler leur élasticité. Plus le niveau et les exigences augmentent, plus on a besoin de temps pour travailler. Mais, comme nous le verrons ci-dessous, la quantité ne garantit pas forcément la qualité.

Line-Marie

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 3:55

2.Fixez-vous des objectifs clairs
Tracez dans votre tête un cheminement qui vous permettra d'arriver à un objectif clairement défini.

Commencez par identifier les faiblesses de votre jeu : se situent-elles au niveau technique, de la mémorisation ou de l'interprétation ? Isolez ensuite les passages ou les éléments que vous souhaitez avoir réglés à la fin de séance.

Posez-vous les questions suivantes : que dois-je faire et comment ? Il ne vous suffit pas de vous imposer de jouer trois fois le même passage, trouvez un objectif supplémentaire. Par exemple, déterminez le tempo dans lequel vous souhaitez le jouer avec tous les paramètres qui vont avec : pas de fausses notes, bien articulé, avec le bon phrasé, avec les nuances.

Les paramètres qui rentrent en ligne de compte lorsque l'on travaille l'interprétation d'une oeuvre sont nombreux : vous pouvez travailler votre technique tout en travaillant la position et la souplesse, l'articulation, la qualité sonore, l'expressivité et le phrasé, la mémorisation. Chaque paramètre peut être un objectif précis. Tout cela pris ensemble, c’est déjà un beau programme.

Line-Marie

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 3:57

3.Consacrez toute votre attention à votre instrument
Non, enchaîner des gammes en regardant votre série préférée à la télévision n’est pas une bonne façon de travailler

L'effort musculaire, s'il n'est pas conscient, est vain. Même si vous avez passé un long moment à jouer, sans pouvoir restituer toutes les étapes dans votre tête, et, surtout, sans pouvoir identifier les difficultés ou les faiblesses, c’est du temps perdu. Il aurait mieux fallu regarder votre série du canapé.

Prenez en compte également que la concentration n’est pas linéaire. Lorsque vous travaillez, arrive forcément un moment de saturation. Si vous sentez que vous perdez le fil, prenez un moment pour faire autre chose : jouez un morceau que vous connaissez déjà, laissez reposer votre instrument ou déchiffrez quelques lignes d’un morceau nouveau. Vous aurez des idées plus claires lorsque vous reprendrez votre ouvrage.

Line-Marie

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 3:58

4.Identifiez vos faiblesses
En début de séance, jouez le morceau dans son intégralité et repérez ce qui vous pose problème

Enregistrez-vous ou jouez devant les autres. Analysez les fautes. Si vous pensez pouvoir les surmonter seul, consacrez-leur un moment et travaillez-les séparément. Une série d’octaves, les sauts ou les accords enchaînés pour les pianistes, par exemple, représentent un problème technique à part. Séquencez-les, abordez-les d’abord dans les tempi lents, ensuite de plus en plus vite. Cinq fois ou cinquante, tout dépendra de la qualité de votre travail séquencé.

Si toutefois vous ne trouviez pas de méthode tout seul ou si vous avez peu d’expérience, tournez-vous vers votre professeur avec des questions précises. Essayez ensuite d’intégrer la partie difficile à une phrase musicale, puis à une partie plus longue du morceau. Et seulement lorsque vous y arrivez bien, rejouez le morceau en entier.

Line-Marie

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Line-Marie » sam. 04 mars, 2017 4:00

5.Variez les angles d'attaque
Même si vous jouez ou chantez votre morceau depuis un moment et avez l’impression d’en connaître tous les recoins, sachez que cela peut vous jouer des tours

Très souvent, lorsque l’on apprend une nouvelle discipline, nous arrivons après un certain temps à un niveau où les automatismes s’installent. Cela est vrai pour la musique, comme pour la conduite, le tennis ou n'importe quelle autre discipline. Vous êtes capable de conduire ou vous arrivez à renvoyer la balle de votre adversaire. C’est le moment où nous pouvons dire que nous maîtrisons les bases, mais quelque chose nous empêche d’avancer. Pour y parvenir, il faut se définir de nouveaux défis, afin de remettre en cause ces automatismes et pousser ses propres limites.

Par exemple, vous avez bien appris un morceau, vous le jouez par cœur, assez correctement. Vous pouvez continuer à le jouer pendant des années, il restera au même niveau et peut même vous surprendre, parce que ce que vous avez cru gravé dans le marbre s’est peut-être estompé sans que vous vous rendiez compte.

Gare aux automatismes ! Selon les chercheurs, notre cerveau est programmé à réagir au changement. Une fois l'information enregistrée, si elle est répétée sans qu'il y ait de modifications dans le stimulus (c'est à dire à la source de l'information), à chaque répétition elle sollicitera un peu moins le cerveau. Et sa réponse sera de moins en moins pertinente. Donc, continuez à jouer, mais en variant les plaisirs : votre cerveau vous en sera reconnaissant.

article écrit par Suzana Kubik

sylvie piano
Messages : 1802
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Comment travailler l'instrument

Message par sylvie piano » dim. 05 mars, 2017 21:58

Merci Strumpf de rafraîchir ainsi la mémoire de chacun.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Christof » lun. 06 mars, 2017 1:36

Une petite contribution à ce fil (mais en plus de dix lignes :)) ... En espérant qu'elle pourra servir.

J'ai passé une bonne partie de ce samedi et dimanche à travailler le piano, comme à l'habitude (ce que je fais aussi le soir dans la semaine : j'ai la chance d'avoir des voisins merveilleux).
Pour moi, le travail au piano est un appel. Je ne sais pas comment c'est venu, mais depuis tout petit cet appel a toujours été constant. Il a souvent pris des formes différentes. En ce moment, il est peut être encore plus fort que jamais. Sûrement grâce aux artistes que je vais écouter en concert. Certains me sidèrent, une musique si belle que je voudrais l'approcher. Le dernier en date a été Thomas Enhco.
Pour moi, la meilleure façon de pénétrer l'univers d'un artiste, c'est de choisir un de ses morceaux qui m'a le plus emporté et m'efforcer de le relever (j'ai toujours procédé ainsi). Samedi, c'était relever "Watching you sleep". La semaine précédente, c'était "Letting you go"

Voilà un objectif clair : si je veux comprendre vraiment une musique, il me faut d'abord vraiment l'entendre. Bien sûr, je l'entends quand je l'écoute, j'entends sa profondeur, la beauté de la mélodie, de l'harmonie, la beauté du son. Mais pour moi, relever d'oreille le morceau, c'est déjà l'apprendre, en découvrir quelques secrets. Le mémoriser aussi avant que de ne l'avoir joué. Bien sûr, au début, enfant, j'ai commencé par des morceaux très simples, et si je ne trouvais pas forcément toutes les notes, j'essayais de faire "une bonne copie", de jouer dans l'esprit. Cela dit, un jour ou l'autre, jouant des choses par hasard, venait tôt ou tard le fameux passage que je n'avais pas complètement trouvé. J'ai toujours été comme une éponge. Entendre soudain une couleur d'accord, des notes de mélodie qui vous rappellent alors quelque chose. Ne pas savoir forcément que cet accord est celui qui vous manquait. Sauf que je ne sais comment cela se passe dans le cerveau : il sait qu'il faut garder cela bien au chaud.. C'est comme avoir un cheveu sur la langue.

Maintenant, j'ai à disposition la partition de "Watching you sleep". Il en faut une dose folle d'amour pour un morceau pour procéder ainsi. Parce que relever est un très long travail qui demande persévérance et une folle concentration. Souvent, on voudrait lâcher en route quand certains morceaux résistent trop. Et puis, tôt ou tard, vient la récompense.

L'avoir relevé est une chose. Le jouer en est une autre. Il me résiste encore. C'est pour cela que je ne le mets pas pour l'instant en écoute. J'ai passé cinq heures dessus ce dimanche. Pas facile à jouer. Pas mal de ses parties ne se sont pas encore laissé apprivoiser. J'identifie mes faiblesses. Mais je sais comment le travailler pour y arriver.

Et en fin de soirée (ce soir, c'était très tard, merci mes voisins), commencer à jouer le début et, à partir de là, improviser, une idée en entraînant une autre. C'est ma façon de varier les angles d'attaques : insérer un petit bout du morceau (que je ne joue encore pas très bien) dans quelque chose de plus large. Insérer dans mon univers l'émotion que m'a procuré ce morceau lorsque je l'ai écouté pour la première fois durant le concert. Enregistrer ce qui se passe. Voir où cela me mène.
Enregistrer est très important. Cela montre toutes les failles, ce qu'il faudra gommer.

Et puis, quelquefois, dans l'improvisation, on découvre quelques pépites. Improviser, c'est un peu le même travail que l'écrivain qui écrit des phrases et des phrases, et qui pourra ensuite gommer, gommer, gommer, pour en faire quelque chose qui, espérons-le, deviendra bien plus intéressant.

Alors pour les courageux (cela dure 24 minutes 53) : eh oui, c'est un peu comme dans mes messages, impossible de faire court... Mais il y a pas mal de choses à jeter...
On entend un bout de "Watching you sleep" au début et à la toute fin... Et puis j'enchaîne avec une partie de "Letting you go" en essayant d'adapter la même technique que celle utilisée dans "Watching you sleep"... Revenir ensuite à "Watching you sleep" (histoire de voir si je n'ai pas oublié) et ensuite partir en voyage...
Je ne sais toujours pas vraiment comment cela fonctionne dans ma tête. Mes doigts savent peut-être mieux que moi ? D'ailleurs ici, ils remanient (à partir de 17'07 jusqu'à 19' )un passage d'une précédente improvisation.

Pour écouter, c'est ici

arg

Re: Comment travailler l'instrument

Message par arg » lun. 06 mars, 2017 7:12

merci strumpf pour ces vérités qu'il est bon de répéter sous une forme différente (encore un moyen de les ré-apprendre !). Et merci Christof je n'ai pas le temps d'écouter maintenant , peut -être en soirée. Quelle difficulté en tous cas de relever une partition, moi cela me semble hors d'atteinte s'il y a plus d'une ligne mélodique, mon oreille n'est pas absolue... ou pas assez entrainée.

Reste le point 2, c'est celui que je trouve le plus difficile à conscientiser. Parce que les objectifs, en général, m'apparaissent au fur et à mesure, et je trouve ça assez confort, donc le risque est de les laisser tomber pour faire le plus facile... Ou alors s'il s'agit de jouer en public prochainement, les objectifs qui restent accessibles dans le temps imparti peuvent être difficile à identifier. OU inaccessibles.

Le point 1 est la base absolue, les 10 mn par jour si on ne peut pas faire plus ,il faut les prendre, elles se trouvent !

sylvie piano
Messages : 1802
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Comment travailler l'instrument

Message par sylvie piano » lun. 06 mars, 2017 8:18

Je me retrouve par transposition dans les propos de Christof. Le classique n'utilise pas cette démarche exactement, quoique.... Nous sommes bien dans l'idée de s'approprier l'oeuvre et d'en " faire quelque-chose... " Y déposer de nous dans la cohérence. La pénétrer par un passage particulier comme une porte tout en visitant prudemment et méthodiquement l'ensemble pour que petit à petit la globalité fasse sens et déchire enfin le voile qui pesait.
Moi aussi j'ai passé mon week-end au piano entre telle et telle pièce, celle en friches, celles qui doivent être présentées coûte que coûte dans une semaine, malgré certains déchets puisque c'est ce passage public nécessaire qui les épurera déjà un peu.
Comme vous Christof, il me semble que cet état de chercheur infatigable au-delà du travail méthodique est crucial, cette obstination qui nous tient, cette volonté de ne pas renoncer.
J'écouterai moi aussi votre travail. Merci de ce partage humble et didactique.

Avatar du membre
Kât
Messages : 795
Enregistré le : sam. 01 nov., 2014 15:59
Mon piano : Erard 0 1920
Localisation : Yvelines

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Kât » lun. 06 mars, 2017 9:17

Merci Strumpf pour le partage, à imprimer et à relire régulièrement...

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Comment travailler l'instrument

Message par pianojar » dim. 12 mars, 2017 16:31

Christof a écrit :Une petite contribution à ce fil (mais en plus de dix lignes :)) ... En espérant qu'elle pourra servir.
Pour écouter, c'est ici
Que l'on s'immerge dans les méandres de ta musique ou que l'on se laisse guider par ta prose qu'elle soit sybilline ou lumineuse, on en ressort toujours transformé et motivé. Je crois savoir que nous sommes quelques uns (au moins) à apprécier tes contributions si précieuses

sylvie piano
Messages : 1802
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Comment travailler l'instrument

Message par sylvie piano » dim. 12 mars, 2017 16:40

Je confirme !

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment travailler l'instrument

Message par Christof » lun. 13 mars, 2017 11:21

pianojar a écrit :Que l'on s'immerge dans les méandres de ta musique ou que l'on se laisse guider par ta prose qu'elle soit sybilline ou lumineuse, on en ressort toujours transformé et motivé. Je crois savoir que nous sommes quelques uns (au moins) à apprécier tes contributions si précieuses
sylvie piano a écrit :Je confirme !
Merci à vous deux. Transformer et motiver, donner des forces, partager la connaissance, c'est pour moi le plus beau des programmes. Comme une main que l'on presse, un sourire échangé. Des ricochets sur l'eau.
Vos contributions sont toutes aussi précieuses pour moi comme elles le sont pour l'ensemble des Pmistes. Piano majeur est une mine.

J'ai passé hier quatre heures sur "Watching you sleep". Mon dieu ce qu'il est pas facile ce morceau. Terrible même. Il ne se laisse pas apprivoiser facilement. J'ai enregistré, et en réécoutant, ce décalage terrible entre ce que je crois entendre lorsque je joue, et ce qui est vraiment dans l'enregistrement. Avoir alors l'impression de jouer comme un pied. J'aime bien d'ailleurs cette phrase de Raymond Devos "quand j'ai commencé le piano, je ne savais pas où j'avais mis les pieds".
Alors tout reprendre, avec une autre approche. J'ai l'impression que le secret, dans ce morceau, c'est justement de ne pas penser le chant autant que je le fais. Ne penser qu'aux notes rapides aiguës... Les entourer de toute la grâce. C'est elles en fait qui donnent à cette pièce toute sa beauté... toute sa présence, même si elles ne sont que suggérées, murmurées. A fleur de peau
https://www.youtube.com/watch?v=qLMIKcnnjzY

Répondre