Tomasz Ritter

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
poppotame
Messages : 903
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Yamaha C2X
Localisation : Cagnes sur Mer
Contact :

Tomasz Ritter

Message par poppotame »

Je viens de découvrir ce jeune pianiste très récemment.
Je ne le connaissais pas du tout, mais sa 4eme Ballade qui est actuellement à la mode sur ce forum, m'a littéralement scotché.
Interprétation qui n'est peut être pas conventionnelle, mais qui ne laissera personne indifférent.
Perso j'adore.

ici sur piano d'époque, lors du concours Chopin sur instruments d'époque qu'il a d’ailleurs remporté :

Avatar du membre
Marcel Patulacci
Messages : 613
Enregistré le : jeu. 29 août, 2019 11:16
Mon piano : Yamaha C1X SH

Re: Tomasz Ritter

Message par Marcel Patulacci »

Il est très bon, y'a pas débat !!
Il utilises beaucoup de rubato, je trouve que c'est bien senti, par contre, je n'aime pas le son du piano !

Je ne sais pas si ils auraient aimé le son de nos pianos actuels à l'époque...
Avatar du membre
elenajalan
Messages : 312
Enregistré le : sam. 21 mars, 2020 17:03
Mon piano : Rameau
Localisation : Morvan (Bourgogne)

Re: Tomasz Ritter

Message par elenajalan »

Je l'adore, Tomasz ! Découvert en 2020 lors des retransmissions en live de Zelazowa Wola, et de même complètement sous le charme de son jeu, notamment dans le Nocturne op Posthume ici :


@ Marcel : au début ça fait bizarre, après on s'y fait et vient un moment où on adore... Là je crois qu'il joue sur Erard.
RALENTIS !!!!!!!
Avatar du membre
quazart
Messages : 3551
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Tomasz Ritter

Message par quazart »

Heuuu... d'après le commentaire de la vidéo, ce serait un Pleyel 1842 :oops:

Je ne suis pas fan du tout de cette version que je trouve trop maniérée, même si il a le bon goût tout de même de ne pas trop en faire dans la coda, généralement jouée nettement plus vite.
Je ne suis pas fan non plus de la sonorité, ça viendra... peut-être... j'avais adoré dans cette série une 3ème sonate somptueuse, sur un piano sonnant tout autrement ! (je n'ai pas les références en tête)
Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser un tigre

Mes enregistrements
Avatar du membre
elenajalan
Messages : 312
Enregistré le : sam. 21 mars, 2020 17:03
Mon piano : Rameau
Localisation : Morvan (Bourgogne)

Re: Tomasz Ritter

Message par elenajalan »

quazart a écrit : sam. 30 janv., 2021 0:39 Heuuu... d'après le commentaire de la vidéo, ce serait un Pleyel 1842 :oops:

Je ne suis pas fan du tout de cette version que je trouve trop maniérée, même si il a le bon goût tout de même de ne pas trop en faire dans la coda, généralement jouée nettement plus vite.
Je ne suis pas fan non plus de la sonorité, ça viendra... peut-être... j'avais adoré dans cette série une 3ème sonate somptueuse, sur un piano sonnant tout autrement ! (je n'ai pas les références en tête)
Euh, pour l'Erard, je n'ai pas été claire, je parlais du concert de Zelazowa Wola... Oui, pour la Ballade, il semble que c'est la célèbre marque à la lyre...

Une "version trop maniérée" ? :shock:
Je ne partage pas ton point de vue. En même temps, c'est normal, mon coup de coeur pour Ritter n'a pas changé, et j'aime ses interprétations. Pour moi il a tout compris à l'esprit de Chopin, sa flamme, son lyrisme, ses emportements maîtrisés, enfin bref.... Chacun évidemment a sa vision de la musique de cet archange aux apparences si calmes, mais au coeur tourmenté et passionné... C'est ce qui rend les discussions si intéressantes aussi ! :wink:
RALENTIS !!!!!!!
Avatar du membre
quazart
Messages : 3551
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Tomasz Ritter

Message par quazart »

J'avais mal compris pour le piano, la honte me submerge !

Ritter se loupe sur le début, ou joue-t'il ces notes additionnelles délibérément ?
Ensuite, le thème principal est très mené, avec un tempo qui colle très bien à l'indication de Chopin "andante con moto", c'est animé et surtout pas lent comme on l'entend parfois.
Ce que je lui reproche apparait plus loin, quand le discours s'enflamme : un excès de pathos dans les accentuations qui amène à instabilité du rythme, voire une forme de swing. De même des accélérations un peu outrés qui tournent à la démonstration de virtuosité (il est loin d'être le seul à procéder ainsi...).
Tout ça me gêne parce que ça donne un côté démonstratif et brillant à une oeuvre qu est avant tout intérieure. Comme si c'était Liszt qui jouait...

Mais ce n'est que mon avis, je ne veux pas démontrer que c'est pas bien de jouer ainsi ! Ca montre les nuances dans la perception qu'on a d'une interprétation, ce qui est rien moins que normal !
Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser un tigre

Mes enregistrements
Répondre