Concours Tchaïkovski 2019

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 873
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par mh_piano »

D'après ce que j'ai pu écouter aujourd'hui :
- je ne suis pas objective sur Kantorow, mais je l'ai trouvé totalement investi dans son programme intéressant, avec de la profondeur dans son interprétation, je reste fan.
- Sarah Daneshpour confirme son tempérament de feu plutôt extraverti. On pourrait du coup peut-être lui reprocher un manque d'intériorité ? Son programme très large compensera-t-il le handicap de son âge ?
- Tarasevitch Nikolai m'a paru très bon, convaincant, du beau piano, mais avec un programme peut-être moins riche que les autres.
- Mao Fujita reste très expressif et très musical. Il sait sortir la puissance mais globalement il est quand même plus (trop?) dans le registre de la douceur.
- un peu déçue par Do-Hyun Kim très dans la virtuosité au détriment peut-être de l'expression.
- j'ajoute que Kenneth Broberg arrive à me séduire avec sa sonate de Barber alors que je n'ai pas vraiment l'habitude d'écouter Barber, c'est bon signe non ?
Julien84
Messages : 776
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Julien84 »

mh_piano a écrit : sam. 22 juin, 2019 21:52 - Mao Fujita reste très expressif et très musical. Il sait sortir la puissance mais globalement il est quand même plus (trop?) dans le registre de la douceur.
je le découvre à l'instant dans son programme de demi-finale. Il a une manière de jouer, dans un seul grand geste, dans un souffle continu, avec une absence totale de dureté dans la sonorité qui m'a captivé et touché.
La partie centrale du scherzo et le mouvement lent de sa Troisième Chopin sont fabuleux. Une sonorité toujours nourrie, presque moelleuse … Il me donne l'impression de jouer avec l'una corda constamment enfoncée. On entend tellement de candidats se laissant aller à des effets de manche, des trucs de pianistes pour marquer les esprits! Je suis admiratif d'une telle intégrité musicale.
Et je crois d'ailleurs que le public l'a aussi été à la fin de son Chopin si j'en juge par ses applaudissements enthousiastes.
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

Les finalistes:

Konstantin Emelyanov, 25, Russia
Dmitriy Shishkin, 27, Russia
An Tianxu, 20, China
Alexey Melnikov, 29, Russia
Alexandre Kantorow, 22, France
Mao Fujita, 20, Japan
Kenneth Broberg, 26, United States of America
poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

Ah super content pour Kantorow !
J'ai adoré son programme, très impliqué dans son Brahms, et un Oiseau de Feu flamboyant.
Extraordinaire palette sonore.
Je l'ai préféré à Mao Fujita qui a moins de volume et une palette sonore moins riches à mon gout.
Content aussi pour Shishkin et Emelyanov que j'ai adorés.

A mon avis, le titre se jouera entre Kantorow, Shishkin et Emelyanov.
Le Chinois est un peu en deça.
Je n'ai pas écouté l'Americain, mais je l'avais déjà trouvé très bien au dernier Van Cliburn.

Quelqu'un a écouté Melnikov ?
Julien84
Messages : 776
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Julien84 »

Très content pour Mao Fujita dont je viens d'écouter la magnifique sonate de Mozart de son premier tour. Il a un sens du legato incroyable. Peut-être manque t-il un peu de ce côté feu et flamme dans les oeuvres qui le demanderaient, La Dixième étude d’exécution transcendante notamment. J'attends la finale avec impatience.
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

J'écoutais à l'instant le second tour du jeune Japonais - il m'enchante. Quant à Shishkin, mon commentaire plus haut n'était pas une prédiction sur ses chances d'accéder à la finale (je n'en doutais pas du tout), mais plutôt un avis perso: moi je ne l'aurais pas envoyé en finale.

Ėcoutés aujourd'hui: Kantorow (je me tais), Daneshpour (un peu déçue de cette seconde prestation, je ne l'attendais plus en finale), Geniushene (qui m'a beaucoup plus impressionnée qu'au premier tour), d'autres aussi, mais finalement tellement gavée que je n'ai rien noté. Hier j'ai écouté la partie du 2nd tour d'Emelyanov hors Barber - il m'a moins impressionnée que son Barber mais je ne suis pas surprise de le retrouver en finale.

Je vais peut-être revenir partager ma réflexion sur l'expérience qui consiste à écouter en rafale une série de prestations musicales dans l'optique de les évaluer et de l'impact de cette expérience sur l'écoute et l'appréciation de la musique...

Quant aux choix des juges, suis-je la seule à soupçonner que la valeur des prestations n'est pas le seul critère qui a compté ?
poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

Virgule a écrit : dim. 23 juin, 2019 0:35 Quant aux choix des juges, suis-je la seule à soupçonner que la valeur des prestations n'est pas le seul critère qui a compté ?
J'aurais été de ton avis sur ce point si Do-Hyun Kim (à côté dans Chopin et Stravinsky, c'est à dire l'intégralité de son programme) par exemple avait accédé à la finale.
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Je ne suis pas étonné par cette finale. Je regrette que Daneshpour n'y soit pas mais je n'ai pas eu le temps d'écouter sa seconde épreuve. J'ai trouvé Kantorow bien meilleur au second tour, avec un programme pour lequel le jury a dû le remercier mentalement, qui a fait preuve d'un sens de l'orchestration au piano remarquable dans sa sonate de Brahms et dans un Stravinsky fantastique avant de finir courageusement par un 6ème nocturne de Fauré inspiré.
Contrairement à d'autres j'apprécie le jeu d'An Tianxu, qui a donné des Brahms-Paganini très convaincantes avec d'étonnants moments de poésie (écouter la variation pastorale), son meilleur moment avec la Chasse sauvage du premier tour.

Un jury de 11 hommes pour 7 finalistes hommes, le Tchaikovsky-piano ce n'est pas un concours de fillettes, qu'on se le dise !
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Splendide deuxième épreuve de Mao Fujita qui joue Scriabine et Prokofiev sans forcer (superbe Andante caloroso de la 7eme sonate, suivi d’un finale peut être pas tout à fait assez méchant, mais à ce niveau je ne vais pas chipoter, c’est un très grand pianiste.
Quant sa Sonate de Chopin elle est merveilleuse de bout en bout, jamais trop vite et finissant sous un ciel d’encre. Pour moi c’est le meilleur jusqu’ici.

Sara Daneshpour je l’ai trouvée très bonne mais elle a à mon avis fait une grave erreur stratégique en choisissant la 8eme sonate de Prokofiev
Julien84
Messages : 776
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Julien84 »

JPS1827 a écrit : dim. 23 juin, 2019 10:25 Splendide deuxième épreuve de Mao Fujita qui joue Scriabine et Prokofiev sans forcer (superbe Andante caloroso de la 7eme sonate, suivi d’un finale peut être pas tout à fait assez méchant, mais à ce niveau je ne vais pas chipoter, c’est un très grand pianiste.
Quant sa Sonate de Chopin elle est merveilleuse de bout en bout, jamais trop vite et finissant sous un ciel d’encre. Pour moi c’est le meilleur jusqu’ici.
J'ai trouvé sa prestation magnifique, en particulier le Chopin.
JPS1827 a écrit : dim. 23 juin, 2019 1:04Un jury de 11 hommes pour 7 finalistes hommes, le Tchaikovsky-piano ce n'est pas un concours de fillettes, qu'on se le dise !
8) 8)
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Très belle Humoresque de Anna Geniushene, comme pour Sarah Daneshpour je pense que le choix de la 8eme de Prokofiev lui a nui
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

Un récital de piano doit-il être mis en scène ? De nos jours il semble que la réponse soit oui. Mais de nos jours seulement ? Non, et je ne pense pas qu'à Liszt. Quand un prof (ou le public) exige d'un jeune pianiste qu'il reste sobre et sans esbrouffe dans ses gestes et expressions, si pour cela l'artiste spontanément extraverti doit 'se contrôler', apprendre à masquer ses émotions spontanées, c'est aussi de la mise en scène.

Est-ce un effet d'internet ? La jeune génération de pianistes semble plus encline que les plus âgés à laisser paraître ses émotions sans contrainte, à extérioriser son ressenti en jouant. Cela peut aller des grimaces aux balancements, du rejet de la tête en arrière aux expressions de peur ou d'horreur, etc. Personnellement je n'ai rien contre, parce que je crois que si l'expression extérieure d'une émotion sincère est activement retenue par l'artiste, l'effet risque d'être d'en 'retenir' aussi, d'en étouffer le ressenti intérieur. Ce lien entre ressenti et expression peut être très direct: si par exemple on se force à sourire quand on est de mauvaise humeur, notre humeur s'améliore… Les acteurs savent en tirer parti d'ailleurs.

Mais jusqu'où doit-on aller ? Peut-on par exemple aller jusqu'à préparer un scénario et une mise en scène détaillée et précise ? Peut-on franchir le pas et passer de l'expression spontanée non contrainte de ses émotions - en direct - à l'élaboration d'une chorégraphie préparée à l'avance et répétée avec le même soin qu'on met à préparer son interprétation au piano ?

Cette question, je la pose ici, dans ce fil, parce que c'est ici qu'elle s'est posée à moi. En un mot: Kantorow. Et ma réponse et non.

J'avais été assez agacée par les gestes et mimiques emphatiques d'Alexandre Kantorow lors de son premier tour. Je ne saurais dire si et à quel point ça a pu nuire à mon appréciation de sa prestation. Mais au 2nd tour, alors que je m'installais au petit matin avec la ferme intention de l'écouter les yeux fermés, j'ai quand même regardé un peu le début, à peine quelques minutes - mais ce fut trop. Il m'a tellement hérissé le poil que même les yeux fermés, je suis entrée ensuite dans sa musique à rebrousse-poil. L'émotion négative suscitée par ses gestes et expressions théâtrales avait été tellement forte qu'elle ne m'a pas quittée ensuite. Impossible donc de dire si et pourquoi je n'ai pas aimé sa prestation.

Pourquoi cette réaction épidermique ? Au Tchaik 2015, les 'grimaces' de Lucas Debargue me perturbaient aussi, me mettaient profondément mal à l'aise en fait. Je voulais voir ses mains, mais pas ces expressions exacerbées que Medici.tv m'imposait à tout bout de champ en gros plan, expressions qui me semblaient spontanées - ça semblait carrément plus fort que lui - mais qui me suggéraient que ce jeune homme était psychologiquement perturbé. Et pourtant, j'ai été captivée par ses prestations au point d'en oublier ses grimaces.

Pourquoi pas (ou pas encore) avec Kantorow ? Parce qu'il joue moins bien ? Non. Parce que sa mise en scène me paraît éminemment «jouée», pas sincère, pas spontanée mais plutôt voulue, calculée pour faire de l'effet. Parce que j'y vois, j'y sens même très fortement, non pas l'extériorisation spontanée d'une émotion suscitée en direct par la musique qu'il joue, mais plutôt une sorte de narcissisme. Et que cette impression que c'est du théâtre me fait percevoir également son interprétation musicale comme théâtrale et narcissique plutôt que sincère. Il me semble qu'il joue à être ému. Pour savoir si je suis touchée par ses interprétations ici, il faudrait donc non seulement que je ne le voie pas jouer, il faudrait même que je l'écoute sans savoir que c'est lui qui joue.

C'est peut-être un autre des effets pervers d'internet: on filme en direct, on montre les pianistes en gros plans, sur les mains mais aussi sur le visage, on les suit en arrière-scène… et il faut que ça intéresse. La musique ne suffit plus, on doit faire du théâtre. Mais alors, il faudrait que les interprètes soient non seulement d'excellents musiciens, mais aussi d'excellents acteurs ? Non, s'il vous plaît, non. Par-dessus tout, la musique doit toucher par sa sincérité. L'expression spontanée et sincère, l'expression de l'émotion du pianiste sur le moment, doit suffire - s.v.p pas de mauvais théâtre en récital ! Sinon, internet, qui a le potentiel de faire aimer la musique au plus grand nombre, risque à moyen terme de la tuer.

C'est mon humble avis. Quel est le vôtre ?
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Je suis très étonné de cette charge contre les mimiques de Kantorow, étant donné que presque tous les autres en font énormément. Je pense qu’en plus ça fait partie de leur formation dans le but d’eviter un « rictus de concentration » très fréquent autrefois.
On peut discuter de l’interpretation et de la correction du jeu de ces pianistes, mais à mon avis vous émettez la un jugement sur la personne, et ça ne me paraît pas recommandable dans le cadre de ce concours.
Julien84
Messages : 776
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Julien84 »

Virgule a écrit : dim. 23 juin, 2019 20:33Pourquoi pas (ou pas encore) avec Kantorow ? Parce qu'il joue moins bien ? Non. Parce que sa mise en scène me paraît éminemment «jouée», pas sincère, pas spontanée mais plutôt voulue, calculée pour faire de l'effet. Parce que j'y vois, j'y sens même très fortement, non pas l'extériorisation spontanée d'une émotion suscitée en direct par la musique qu'il joue, mais plutôt une sorte de narcissisme.
Plus généralament, n'est-ce pas une peur de susciter l'indifférence du public ou du jury dans une situation de mise en concurrence avec d'autres pianistes? J'ai toujours été étonné de voir Evgeni Bozhanov, un des finalistes les plus extravertis du concours Chopin 2010 nettement plus sobre en concert que durant cette compétition. Les grimaces sont surtout parfois préjudiciables au résultat musical. Je pense à Alexandre Malofeev dans la première page de son Appasionnata, et toute cette tension musicale qui devrait être contenue, presque au bord de l'explosion qui part "en fumée" dans des expressions du visage à mon avis peut utiles. Regardez Pollini dans les premières mesures de la même oeuvre: un vrai fauve à l'affut, prêt à bondir. Et quel souffle, quel son!

poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

Oui, bizarre cette réaction sur Kantorow.
Personnellement, je dirais que les mimiques, fussent - elles jouées, surjouées, naturelles, feintes, etc ... et ben je m'en tape.
Le son, le son, le son .....

PS :
Bon, oui, Keith Jareth m'agace .... je l'avoue, mais c'est un autre contexte !
Avatar du membre
Lee
Messages : 11346
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Lee »

JPS1827 a écrit : dim. 23 juin, 2019 1:04 Un jury de 11 hommes pour 7 finalistes hommes, le Tchaikovsky-piano ce n'est pas un concours de fillettes, qu'on se le dise !
Mais ils récompensent tout cela par donner des fleurs aux lauréats, n'est-ce pas ? :-&

Je me permets une autre réflexion sur l'égalité, je ne comprenais pas comment on pouvait avoir un concours aussi prestigieux honorant un compositeur qui aujourd'hui subirait la discrimination, les homosexuels étant absolument sans protections légales en Russie. Je me suis dit, comment peut-on sembler cohérent avec une telle politique discriminatoire et au même temps avec un tel hommage ? En cherchant un peu, j'ai appris que la vérité était longtemps censurée et même s'il était divulgué, c'est toujours un sujet de débat enflammé en Russie...comme s'il y avait lieu d'être débattu. https://www.theguardian.com/music/2018/ ... osexuality
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 873
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par mh_piano »

Tiens, à mon tour de perdre un message que j'avais mis longtemps à écrire (un peu lente ce soir !). Je recommence...
C'est au sujet des expressions scéniques des pianistes. Je comprends qu'on en discute, et qu'on ait des préférences. Moi j'ai une certaine aversion pour les expressions émotionnelles trop vives, et si tous les pianistes theatralisaient leurs prestations comme Lang Lang j'en serai réduite au son... Mais je comprends que cette theatralisation peut pour d'autres personnes améliorer l'échange entre pianiste et public.
L'effet des cameras en zoom exacerbe peut-être les effets. Néanmoins ce n'est pas nouveau, et on est peut-être passés de l'option "grands moulinets de bras et sauts de cabris sur le tabouret" (quand il fallait être vu du fond de la salle) aux mimiques faciales torturées.
Pour ce qui est du concours j'ai été gênée par ces gros plans, pas plus pour tel ou tel candidat (quoique, les gros plans sur les jeunes boutonneux, c'est dur pour eux !). Kantorow n'a pas plus attiré mon attention sur ce point que les autres.
Ce que la caméra accentue, c'est sans doute l'effet "sa tête ne me revient pas", ou bien l'inverse. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'on n'a pas tous les mêmes préférences. Et on ne peut ignorer l'impact très fort de l'apparence physique sur nos réactions, même inconsciemment, et on voit bien que les concertistes aux physiques attrayants sont bienvenus dans les médias, et font vendre les CD avec des pochettes séduisantes.
Ah oui est-ce que le "jeu" corporel impacte négativement le jeu musical ? Certes s'il est feint on peut imaginer que cela peut prendre une certaine charge mentale, mais l'effet peut aussi être inverse : "faire comme si" est très puissant pour le cerveau et peut se traduire dans l'interprétation par un effet positif.
Modifié en dernier par mh_piano le dim. 23 juin, 2019 22:49, modifié 1 fois.
Avatar du membre
EMVince
Messages : 256
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par EMVince »

Bonjour Virgule, je n'ai regardé que 4 prestation, du premier tour : malofeew, sarah deneshpoor, kantorow et mao.
Kantorow ne m'a pas du tout géné, ni les autres, par contre en effet pour mao j'ai été mis assez mal à l'aise, je trouvais ca limite importun, une joie qui me semblait feinte ... mais bon je suppose que c'est le jeu ... mais en revanche quelle belle musique de sa part, que j'ai bien plus appréciée que celle de kantorow.
Par contre votre derniere remarque, comme quoi ce que vous voyez comme une tendance favorisée par internet allait tuer la musique à moyen terme .... ca me semble etre une affirmation absurde
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 873
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par mh_piano »

Lee a écrit : dim. 23 juin, 2019 22:30
JPS1827 a écrit : dim. 23 juin, 2019 1:04 Un jury de 11 hommes pour 7 finalistes hommes, le Tchaikovsky-piano ce n'est pas un concours de fillettes, qu'on se le dise !
Mais ils récompensent tout cela par donner des fleurs aux lauréats, n'est-ce pas ? :-&
Ben enfin Lee, pourquoi on n'offrirait pas des fleurs aux mecs ? Pas de sexisme :lol: .
Modifié en dernier par mh_piano le dim. 23 juin, 2019 23:00, modifié 1 fois.
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6458
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par BM607 »

@Lee arrête un peu là. L'homosexualité était encore pénalement condamné dans certains états US alors qu'elle ne l'était plus en Russie donc il ne faut pas non plus prendre les Russes pour des arriérés complets. Ce qui est proscrit c'est la "publicité" (incluant l'information) auprès des mineurs pour tout sujet lié à l'homosexualité.

Après je ne dis pas que c'est un pays très tolérant de ce point de vue, si on en croit certaines enquêtes (d'ailleurs critiquables mais je ne vais pas m'étendre) et de ce que j'en sais, mais pas la peine de faire un sous-sujet là-dessus dans ce fil ça va encore dériver et je voudrais bien éviter de verrouiller le présent sujet très intéressant par ailleurs.

Ouvres un fil spécifique à part si tu veux continuer, ainsi il pourra éventuellement être verrouillé plus facilement.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Répondre