Concours Tchaïkovski 2019

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

JPS1827 a écrit : dim. 23 juin, 2019 20:51 On peut discuter de l’interpretation et de la correction du jeu de ces pianistes, mais à mon avis vous émettez la un jugement sur la personne, et ça ne me paraît pas recommandable dans le cadre de ce concours.
Un jugement sur la personne, non, seulement sur l'interprète tel que moi je le perçois dans cette performance (dont le visuel fait partie), et cette performance uniquement. Et il est là pour être jugé, justement. C'est sans doute au moins autant un jugement sur moi-même comme auditrice, d'ailleurs, et je ne suis pas ici pour défendre ma réaction, qui m'a fortement perturbée, d'où mon questionnement. Mais pourquoi lui et pas les autres ? Tout simplement parce que c'est lui qui a provoqué cette réaction et pas les autres - ce qui, encore une fois, en dit plus sur ma sensibilité personnelle que sur lui.
Julien84 a écrit : dim. 23 juin, 2019 21:17 Plus généralament, n'est-ce pas une peur de susciter l'indifférence du public ou du jury dans une situation de mise en concurrence avec d'autres pianistes? J'ai toujours été étonné de voir Evgeni Bozhanov, un des finalistes les plus extravertis du concours Chopin 2010 nettement plus sobre en concert que durant cette compétition.
Très bon point Julien, peut-être qu'il 'en fait trop' (ma perception), ou plus que nécessaire, pour compenser son trac aussi, et que ce trac amplifie son expression totalement à son insu. C'est certainement plausible. Un autre élément qu'il faut garder à l'esprit, c'est que sur internet on voit l'interprète de beaucoup beaucoup plus près que les gens (dont le jury) dans la salle.
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

mh_piano a écrit : dim. 23 juin, 2019 22:41 C'est au sujet des expressions scéniques des pianistes. Je comprends qu'on en discute, et qu'on ait des préférences. Moi j'ai une certaine aversion pour les expressions émotionnelles trop vives, et si tous les pianistes theatralisaient leurs prestations comme Lang Lang j'en serai réduite au son... Mais je comprends que cette theatralisation peut pour d'autres personnes améliorer l'échange entre pianiste et public.
L'effet des cameras en zoom exacerbe peut-être les effets. Néanmoins ce n'est pas nouveau, et on est peut-être passés de l'option "grands moulinets de bras et sauts de cabris sur le tabouret" (quand il fallait être vu du fond de la salle) aux mimiques faciales torturées.
Pour ce qui est du concours j'ai été gênée par ces gros plans, pas plus pour tel ou tel candidat (quoique, les gros plans sur les jeunes boutonneux, c'est dur pour eux !). Kantorow n'a pas plus attiré mon attention sur ce point que les autres.
Ce que la caméra accentue, c'est sans doute l'effet "sa tête ne me revient pas", ou bien l'inverse. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'on n'a pas tous les mêmes préférences. Et on ne peut ignorer l'impact très fort de l'apparence physique sur nos réactions, même inconsciemment, et on voit bien que les concertistes aux physiques attrayants sont bienvenus dans les médias, et font vendre les CD avec des pochettes séduisantes.
Ah oui est-ce que le "jeu" corporel impacte négativement le jeu musical ? Certes s'il est feint on peut imaginer que cela peut prendre une certaine charge mentale, mais l'effet peut aussi être inverse : "faire comme si" est très puissant pour le cerveau et peut se traduire dans l'interprétation par un effet positif.
Merci mh_piano pour ce commentaire posé, sensible et bien argumenté. J'aime particulièrement ta dernière phrase, qui présente une hypothèse alternative à la mienne en quelque sorte. J'y avais un peu pensé (mon commentaire sur le fait de sourire), mais tu en soulignes très clairement le potentiel. Oui, "faire comme si" est très puissant pour le cerveau et peut aider l'interprète paralysé(e) par le trac à se connecter aux émotions que la musique jouée suscite normalement en lui/elle. Ça peut certainement favoriser la reprise de contrôle et de plus, j'imagine qu'on peut s'entraîner à ça. Très bon point.

J'ajoute que je n'ai rien contre la tête de Kantorow, bien au contraire :), je le trouve très séduisant. Je suis juste inquiète de l'effet des plans de caméra presque dans le nez des pianistes, qui peuvent jouer différemment sur notre perception en fonction de la sensibilité de chacun. Il me semble que ça peut fortement biaiser notre appréciation de la prestation des artistes, alors que ça n'a en principe rien à voir.


EMVince a écrit : dim. 23 juin, 2019 22:45 Bonjour Virgule, je n'ai regardé que 4 prestation, du premier tour : malofeew, sarah deneshpoor, kantorow et mao.
Kantorow ne m'a pas du tout géné, ni les autres, par contre en effet pour mao j'ai été mis assez mal à l'aise, je trouvais ca limite importun, une joie qui me semblait feinte ... mais bon je suppose que c'est le jeu ... mais en revanche quelle belle musique de sa part, que j'ai bien plus appréciée que celle de kantorow.
Par contre votre derniere remarque, comme quoi ce que vous voyez comme une tendance favorisée par internet allait tuer la musique à moyen terme .... ca me semble etre une affirmation absurde
Merci EMVince pour ton commentaire, qui vient appuyer celui de mh_piano: oui, on a tous nos sensibilités, tu vois, moi Mao ne m'a absolument pas dérangée par ses manières, qui me paraissaient complètement naturelles, sans feinte aucune. Sara Daneshpour démontrait elle aussi dans son premier tour une espèce de joie ininterrompue, dont on pouvait supposer qu'elle le 'faisait exprès' - j'y avais même pensé en la regardant, mais ça m'a juste fait penser à mon exemple concernant l'effet de sourire sur son humeur (et sa confiance, sans doute). Le sourire est très communicatif chez l'humain, voir quelqu'un sourire nous porte à sourire, et dans son cas, ça cadrait avec la musique qu'elle jouait. Au second tour elle avait surtout l'air soucieuse, ce qui m'a étonnée.

Quant à mon inquiétude que la spirale d'amplification des réactions sur internet puisse à terme tuer la musique, elle n'est pas si absurde. Si on remplace petit à petit l'expression et la communication sincères de la musique (du son, donc) par l'image, si on joue de plus en plus en fonction de l'image et que l'image prend le dessus sur le son (je pense que c'est déjà en cours**), je crois sincèrement que ça pourrait 'tuer' la musique en tant que communication des émotions. La musique passera au rang d'accompagnement de l'image... C'est ce que je crains, pas ce que je souhaite. Mais la musique, on la reçoit aussi ailleurs, en salle par exemple, où le visuel joue beaucoup moins. Donc il y a encore de l'espoir. Je précise que je ne parle ici que de musique classique, qui demande une écoute attentive. Le rock, le pop, le folklore etc. s'apprécient par exemple dans des contextes très différents, en particulier en association avec la danse.

**J'ai récemment eu la surprise, en regardant un concert symphonique en live sur Medici.tv, de voir la transmission en direct du concert interrompue par des séquences d'images panoramiques… de la campagne, de Vienne vue des airs, etc - pendant qu'on entendait le concert se poursuivre, y compris pendant des passages où jouaient des solistes ! J'insiste, c'était une transmission live !
Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4402
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Oupsi »

Personnellement l'expression physique ne me gêne pas. Les pianistes ont un corps, ce ne sont pas des êtres éthérés, et l'impassibilité d'un pianiste a pour moi autant d'impact au plan visuel que les présences très expressives. J'imagine qu'il existe bien des manières pour les pianistes de se perdre ou de se concentrer dans la musique. Cela dit, je trouve effectivement les gros plans assez impudiques et ce en toutes circonstances, ça ne me semble pas une distance très respectueuse; dans la vie on ne se rapproche d'aussi près du visage d'autrui que pour l'amour, le combat ou les soins!
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

Oupsi a écrit : lun. 24 juin, 2019 0:15 Personnellement l'expression physique ne me gêne pas. Les pianistes ont un corps, ce ne sont pas des êtres éthérés, et l'impassibilité d'un pianiste a pour moi autant d'impact au plan visuel que les présences très expressives. J'imagine qu'il existe bien des manières pour les pianistes de se perdre ou de se concentrer dans la musique. Cela dit, je trouve effectivement les gros plans assez impudiques et ce en toutes circonstances, ça ne me semble pas une distance très respectueuse; dans la vie on ne se rapproche d'aussi près du visage d'autrui que pour l'amour, le combat ou les soins!
Oupsi, je t'envie. Perso je suis beaucoup trop sensible au visuel en concert. J'en suis venue à m'imposer de fermer les yeux en salle pour mieux écouter. Et ça marche d'autant mieux que j'ai changé mon siège d'abonnement, je suis passée du parterre 11e rangée à la corbeille. Très efficace, même si ça me frustre parfois :lol:.
Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Virgule »

Les réponses de Julien84 de mh_piano ont bien alimenté ma réflexion sur l'opportunité et le sens que peut avoir 'se mettre en scène' pour un récital, réflexion que je précise et 'résume' ici (si j'ose dire). Dans mon message initial, je disais que non, je ne voulais pas qu'on prépare à l'avance une mise en scène, une chorégraphie de ses gestes et mimiques, parce qu'il me semblait que ça empêcherait l'expression sincère et spontanée des émotions de la musique pendant le concert, que c'était en quelque sorte préfabriqué.

Mais si l'interprète est fortement sujette au trac, il peut être bon d'avoir répété au préalable, de multiples fois, les gestes et mimiques qui expriment sincèrement ce que ressent l'artiste. Tout comme la répétition des oeuvres à jouer, la répétition d'une chorégraphie de l'expression physique des émotions pourrait permettre de les retrouver plus facilement, de s'y reconnecter rapidement. Placée dans la situation réelle, l'interprète figée par le trac pourrait alors 'faire comme si' elle vivait vraiment les émotions déjà ressenties sincèrement en répétition, et ce 'faire comme si' pourrait très vraisemblablement l'aider à se reconnecter à ces émotions et à la musique et à en donner une interprétation sincère. La puissance du 'faire comme si' soulignée par mh_piano ne fait aucun doute pour moi. C'est ce que font les acteurs et j'en ai même une expérience personnelle.

Mais voilà, si le trac est vraiment trop fort, l'exercice pourrait avoir un effet pervers: le 'faire comme si' pourrait être inconsciemment exagéré, amplifié dans son expression, ce qui pourrait donner au public (surtout au public sur internet qui voit tout de trop près) l'impression que l'artiste fait semblant, n'est pas sincère, fait du théâtre (ce qui en fait veut dire 'fait du mauvais théâtre').

Une petite recherche m'a suggéré qu'Alexandre Kantorow n'a jamais participé à une compétition internationale avant celle-ci, en tout cas je n'en ai trouvé aucune mentionnée dans sa bio, que ce soit sur le site du concours ou sur France Musique. C'est assez ahurissant je trouve. Se retrouver propulsé ainsi en finale d'un des plus prestigieux concours dans sa discipline, sans expérience préalable de tels concours, a certainement de quoi faire crever de trac n'importe quel candidat. Je me rends compte que le scénario que je décris ci-dessus doit s'appliquer tout particulièrement à lui et que le trac peut très bien expliquer ces mimiques et ces gestes qui m'ont paru peu sincères et exagérés. C'est une perspective qui me rassure beaucoup, parce que je le répète, ma réaction épidermique à son comportement m'a profondément troublée - sinon je n'en aurais jamais parlé ici. C'est précisément dans l'espoir qu'on m'aide à comprendre que je l'ai fait.

Et j'ai eu raison, malgré certaines réactions un peu raides, parce que finalement, on m'a définitivement aidée. Je vais réécouter le second tour de Kantorow avec plus de sérénité. Je ne m'engage pas à le trouver génial, mais je vais lui donner la même chance qu'aux autres que j'ai écoutés. Merci beaucoup chers pémistes, et tout particulièrement à Julien84 et mh_piano !
Autumn
Messages : 20
Enregistré le : mer. 05 sept., 2018 15:18

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Autumn »

poppotame a écrit : dim. 23 juin, 2019 0:44
Virgule a écrit : dim. 23 juin, 2019 0:35 Quant aux choix des juges, suis-je la seule à soupçonner que la valeur des prestations n'est pas le seul critère qui a compté ?
J'aurais été de ton avis sur ce point si Do-Hyun Kim (à côté dans Chopin et Stravinsky, c'est à dire l'intégralité de son programme) par exemple avait accédé à la finale.
Do-Hyun Kim n’a pas accédé à la finale mais a reçu une distinction du jury suite à son second tour, tout comme Philipp Kopachevsky.
sylvie piano
Messages : 1820
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par sylvie piano »

Je ne pense pas qu'il soit possible de préfabriquer une mimique.... Franchement lorsqu'un pianiste joue à ce niveau il est totalement investi dans la musique. C'est vraiment inimaginable. Justement, c'est son tempérament. Si on veut se brider, c'est impossible !
Ma propre expérience me permet de dire qu'en public on peut être en multi-dimensions. Lorsque je regarde la vidéo du concert que je viens de donner c'est saisissant. Je suis très étonnée de voir que j'ai levé les yeux au ciel ou emmener mon bras très haut.... J'étais pourtant totalement dans l'intérieur de la musique, persuadée d'être pudique...
Je pense sincèrement que c'est le cas de tous les pianistes.
Je suis pour ma part très gênée par les pianistes immobiles, et minimalistes. Or, ils ont eux aussi certainement la même démarche. Ils sont ainsi. Et là du coup.... Je ferme les yeux !!!!
Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par katy »

Je voulais juste écrire un petit mot pour dire tout mon soutien à Kantorow et je ne vois pas trop où le faire à part ici.. :D .D'après le forum américain il jouera mercredi soir le couplage tchaik 2 et.... Brahms 2... ce qui est TOTALEMENT fou, personne ne comprend ce choix de 2 monstres qui ne vont pas spécialement ensemble et je dois dire que j'adore cette folie...Sinon tous les autres devraient jouer Tchaïk 1, on aura 2 Rach 3, 2 Prokofiev 3 et 2 fois les Variations Paganini. (Bon Tchaïk 1 et Rach 3 faut le faire aussi mais ça va un peu mieux ensemble :roll: )
Il faut déjà que les doigts et la tête suivent ce qui n'est pas donné à grand-monde mais j'y crois car Kantorow me semble avoir un rapport très naturel et décontracté avec son instrument (ainsi je ne pense pas qu'il soit rongé par le trac ou alors il le cache vraiment bien, même s'il a fait un premier tour de loin pas impeccable et moyennement réussi), et depuis que je l'ai vu jouer je trouve qu'il a beaucoup gagné en profondeur et en expressivité, il a beaucoup mûri. Certes 22 ans ce n'est pas 20 :wink: mais je pense que c'est le travail avec Rena qui a produit cela. Pour moi ce n'est plus le même pianiste...Ou alors le même mais en beaucoup mieux !
En tout cas dans le 2ème tour il a donné la pleine mesure de son talent. Sinon j'essaie de regarder les prestations de tous les finalistes et je les trouve tous à leur place... Shishkin avec son jeu assez froid, au scalpel me semble redoutable... je pense qu'il a pile le genre de profil recherché quand on sait que dans le jury il y a Matsouev, Barry Doouglas, un certain Beroff...
Sinon pour Kantorov (et les autres...) faut aussi que l'orchestre suive et ce facteur à la limite m'inquiète plus !
Quoiqu'il se passe je pense qu'on ne pourra pas crier au scandale et de toute façon Kantorow a déjà gagné son pari. Alexandre fais-toi plaisir !
Modifié en dernier par katy le lun. 24 juin, 2019 14:29, modifié 1 fois.
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Il y a aussi une question d'époque. En France, dans les années 60 on apprenait plutôt à ne pas bouger "à se faire oublier physiquement, un prêtre ne sert pas la messe en dansant" (Cortot, rapporté par Jeanne Thieffry, à propos de la sonate op. 109 par exemple).

J'ai réussi ce matin à écouter le courageux programme de Kenneth Broberg, pianiste équilibré et très sérieux, avec une sonate de Barber marquée par un élan irrésistible à la fin et une très belle sonate de Medtner. Je suis de plus en plus effaré par le niveau général de ce concours. Les pianistes de la finale ont tous quelque chose qui les caractérise indépendamment de l'excellence de leur jeu : pour moi, Mao Fujita a un magnifique sens de la mélodie et du chant, avec une diction d'une netteté impeccable, peut-être un peu uniforme, Kantorow a une variété de timbres et d'expressions différentes dans plusieurs œuvres qui explorent de nombreuses possibilité expressives du piano, An Tianxu compense son côté un peu "premier degré" du piano par une fougue et un côté "rentre dedans" stupéfiants, Shishkin a un côté "empereur du piano" qui ne laisse pas indifférent, même si il est parfois en deçà de ce qu'on attendrait sur le plan expressif, Broberg est un excellent pianiste également que j'ai plus de mal à caractériser. Je n'ai pas encore écouté la deuxième épreuve de Melnikow et Emelyanov.
Modifié en dernier par JPS1827 le lun. 24 juin, 2019 18:14, modifié 1 fois.
poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

Merci Katy pour le programme des concertos, je le cherchais désespérément, il n'est pas (encore) dispo sur le site.
Oui, Tch 2 et Brahms 2, c'est de la folie !!!! Mais Brahms lui va si bien, il va lui rentrer dedans .... Il peut le faire, au vu de sa prestation de la demie, il peut gagner, aller j'y crois, c'est bien de se démarquer par un choix non conventionnel !!
Je pense que l'Américain doit jouer les variations Paganini, il l'avait déjà fait lors du Van Cliburn ou Reine Elisabeth il me semble.
Shishkin prend le Proko 3 ? Si tel est le cas, ça lui irait magnifiquement bien.

@JPS,
Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse sur ces pianistes, niveau stratosphérique à tout point de vue (niveau bien meilleur qu'il y a 4 ans sur l'ensemble des finalistes où certains ne devaient pas y figurer), et à la fois des pianistes tellement différents. C'est ce qui fait la beauté de cette musique.
Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par katy »

Le programme que j'ai trouvé :
Tuesday
Yemelyanov - Prokofiev 3 and Tchaik 1
Shishkin - Tchaik 1 and Prokofiev 3
An - Rach Paganini and Tchaik 1

Wednesday
Melnikov - Tchaik 1 and Rach 3
Kantorow - Tchaik 2 and Brahms 2

Thursday
Fujita - Tchaik 1 and Rach 3
Broberg - Rach Paganini and Tchaik 1
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Ça devient un problème, ces choix de concerto incroyablement uniformes, il va falloir bientôt interdire Prokofiev 3 et Rach 3....
poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

En effet, j'aurais bien aimé en effet "petit" Medtner, et pourquoi pas un Ravel ?
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 873
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par mh_piano »

JPS1827 a écrit : lun. 24 juin, 2019 15:42 Ça devient un problème, ces choix de concerto incroyablement uniformes, il va falloir bientôt interdire Prokofiev 3 et Rach 3....
Enfin surtout le Tchaik 1 qui revient 6 fois pour 7 candidats ! :shock:
Avatar du membre
Presto
Messages : 4077
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Presto »

poppotame a écrit : dim. 23 juin, 2019 0:17 Quelqu'un a écouté Melnikov ?
oui, je l'ai trouvé très fort, très pro, très beau son, très beau tout court. Superbes Scriab et une très belle sonate de Liszt. Je n'ai vraiment écouté d'autre que Kantorov mais Melnikov n'aurait pas été en finale que ça m'aurait fort surpris (vu ce qu'il a produit "en soi').
Pour les gestes des pianistes, j'ai vaguement lu en diagonale mais je n'imagine pas un seul instant que ces artistes surjouent leur gestuelle. A vrai dire, j'imagine difficilement comment ils peuvent arriver à ce niveau :mrgreen:
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
pianojar
Messages : 7136
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par pianojar »

Je ne suis pas certain que ce concours ait déjà été remporté par un pianiste ne jouant pas le 1er de Tchaikowsky (?)
Si c'est le cas j'espère qu'on aura droit à une première !....
Julien84
Messages : 776
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par Julien84 »

mh_piano a écrit : lun. 24 juin, 2019 18:22
JPS1827 a écrit : lun. 24 juin, 2019 15:42 Ça devient un problème, ces choix de concerto incroyablement uniformes, il va falloir bientôt interdire Prokofiev 3 et Rach 3....
Enfin surtout le Tchaik 1 qui revient 6 fois pour 7 candidats ! :shock:
Le règlement du concours permet d'expliquer cela facilement, les deux concertos de Tchaikovsky étant imposés pour la finale. Le deuxième étant moins connu et moins brillant que le premier… Par contre pour l'autre concerto, laissé au choix de l'interprète la liberté est totale, ce que ne laissent pas du tout deviner les options des finalistes.
Kantorow fait un pas de côté pour changer des Rach 3 ou Prokofiev 3 avec le non moins gigantesque deuxième de Brahms qui se révelera peut-être un choix payant. C'est aussi une oeuvre magistrale et de grande classe pour une finale.
bogobogo
Messages : 28
Enregistré le : sam. 20 juin, 2015 21:58

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par bogobogo »

Je re-écoute Mao Fujita, je crois qu'il n'a pas raté une note de son répertoire, il est d'une précision impressionnante!
En plus l'articulation, le Chopin perlé, pas étonnant que le public en salle l'a adoré.
poppotame
Messages : 638
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par poppotame »

Bon, je viens d'écouter Melnikov, celui qui me manquait.
J'ai également adoré !
Superbe Liszt très bien construit, qu'est ce que ça chante, un si beau son, une fugue avec une pulsation démoniaque, des plans sonores judicieusement trouvés, un jeu de pédale parfait, jamais dur ni agressif dans les ff avec le poids du corps et des bras qui va bien, bref que du bonheur.
Bon, franchement, comment départager ces 7 mercenaires, à ce niveau là, ce n'est plus possible !
Ils sont à la fois tous bons et tous différents, mais quel niveau ahurissant, je n'ai plus de qualificatifs !!!!
Reste la finale, et la le choix plutôt osé du Brahms 2 peut être déterminant !!!

PS :
J'ai hâte d'écouter les Paganini sur le Yangtse River, vu les basses de ce piano, ça va donner ...
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Concours Tchaïkovski 2019

Message par JPS1827 »

Tout à fait d'accord, je viens de l'écouter aussi, sa Sonate de Liszt est superbe avec une très belle narration dans le "mouvement" lent et une fugue démoniaque à souhait. Outre ses très beaux Scriabine, je trouve que c'est lui qui a le mieux réussi les 4 études de Prokofiev qu'on a entendues plusieurs fois dans cette épreuve, avec notamment la meilleure deuxième étude, sorte de "ballet de créatures oniriques dans de la gaze", pour ne pas parler des 3 et 4èmes, ahurissantes. Est qu'il a un lien de parenté avec Alexander Melnikov ?
En tout cas le public ne s'y trompe pas et a repéré une cuvée exceptionnelle.
Je vais maintenant écouter Emelyanov
Répondre