LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Schneider
Messages : 98
Enregistré le : ven. 01 mars, 2013 21:57
Localisation : Gare Montparnasse

LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par Schneider » lun. 01 avr., 2019 11:21

À l'attention des utilisateurs de LilyPond, ou simplement pour découvrir de logiciel, une rencontre est organisée à Paris ce samedi après midi:
https://quefaire.paris.fr/73167/cafe-lily
J'y serai en tant qu'intervenant.

Pierre

Avatar du membre
Schneider
Messages : 98
Enregistré le : ven. 01 mars, 2013 21:57
Localisation : Gare Montparnasse

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par Schneider » ven. 05 avr., 2019 21:04

Up :wink:

Avatar du membre
Christof
Messages : 1797
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par Christof » sam. 06 avr., 2019 11:42

Schneider a écrit :
lun. 01 avr., 2019 11:21
J'y serai en tant qu'intervenant.

Pierre
Je passerai vers 15 h. Ravi de vous rencontrer et de découvrir plus en profondeur ce logiciel.

Avatar du membre
Schneider
Messages : 98
Enregistré le : ven. 01 mars, 2013 21:57
Localisation : Gare Montparnasse

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par Schneider » sam. 06 avr., 2019 11:51

Merci Christof, à tout à l'heure :wink:

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 1820
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par floyer » dim. 07 avr., 2019 13:58

Je vais peut-être m'y mettre. (Mais avec MuseScore qui est pas mal, il y a de quoi hésiter).

Il y a Frescobaldi qui est un environnement qui assiste à la rédaction de fichier Lilypond. En un clic, Lilypond est lancé avec le fichier et le résultat affiché en vis-à-vis. En tapant par exemple "\m" dans le fichier, il propose un menu déroulant avec toutes les commandes commençant par m. en déplaçant le curseur dans le fichier Lilypond, la note correspondante est entourée de bleu... et réciproquement, on peut cliquer sur une note de la prévisualisation pour que le curseur aille au bon endroit.

Pour ceux qui connaissent, c'est un peu comme TeXstudio vis-à-vis de LateX.

Avatar du membre
Christof
Messages : 1797
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par Christof » dim. 07 avr., 2019 18:35

Floyer, tu m'as devancé, parce que je voulais écrire un peu la même chose...
Y étais-tu hier (on aurait pu se croiser) ? De mon côté, je suis un néophyte total en la matière. En tous cas, cela m'a fait très plaisir d'être-là, de rencontrer des passionnés.

Car il faut le signaler, Lilypond, éditeur de partitions, logiciel admirable, est développé par des milliers de bénévoles, sans bénéficier d'aides financières. Des musiciens enthousiastes, qui font cela sur leur temps libre. Logiciel gratuit, toujours en évolution, visant l'excellence.
Selon les développeurs qui étaient là hier (et qui représentaient la partie française de cette communauté), il n'existe rien d'équivalent en capacité à l'heure actuelle.
C'est le beau côté d'internet : rassembler une communauté de gens enthousiastes, de tous les pays, chacun apportant sa pierre à l'édifice, selon ses compétences, ses connaissances et son enthousiasme. Logiciel par ailleurs accessible aux aveugles, ce qui doit être souligné.

Un peu comme dans ce documentaire, dont a été présenté un extrait, j'ai senti là un amour du travail bien fait, le désir de réaliser dans l'art du codage le meilleur outil possible, disponible à tous.



Bon, cet atelier d'hier était un peu réservé aux spécialistes, qui connaissait déjà le logiciel. Et comme je n'avais jamais entendu parlé de Lilypond avant, voilà ce que j'ai compris (pour ceux qui voudraient s'y mettre). Et j'en profite pour remercier Schneider et tous les intervenants si chaleureux.

Image

Image


- Comme tu l'expliques un peu au-dessus FLoyer, Lilypond est un logiciel qui se gère en mode texte, et non en mode graphique. Ceci veut dire que pour construire la partition, on ne va pas déposer directement avec la souris, comme dans pas mal de logiciels, les notes directement sur la portée, mais tout se gère ici à partir de ligne de codes (lignes de commande). Ceci peut paraître à première vue difficile, mais c'est juste un coup à prendre (les développeurs ont assuré que des enfants peuvent commencer à faire des choses en moins de deux heures d'apprentissage).

- Et donc pour pouvoir s'y mettre, il faut tout d'abord installer lilypond dans son ordinateur (prendre la version 2.18.2 (stable)) en allant sur cette page et en choisissant si on est sous mac, sous windows, sous linux...

- Sauf que, comme tu l'expliques aussi, juste avec Lilypond, on ne peut pas faire grand chose (à moins d'être un superspécialiste ?). Il faut installer ensuite "Frescobaldi", éditeur de texte spécialisé permettant d'écrire plus facilement toutes les commandes qui sont ensuite compilées par Lilypond (ici le manuel).
Ici le manuel d'initiaton Lilypond
Voir aussi ici

Image

- Lilypond génère du pdf, avec un peut toutes les dimensions possibles.

- Toutes les images étant traitées en vectoriel, le résultat est toujours très propre, même pour des partitions très grand format.
On peut aussi rajouter n'importe quelle image dans le logiciel (c'était l'objet de la présentation de Schneider hier, qui nous a montré comment transformer une image qui ne l'est pas, en image vectorielle, grâce à inskcape, et en l'exportant ensuite en .eps)

- On peut générer des partitions écrites de facture "classique", mais aussi des partitions avec notations par exemple des accords de guitare écrits au dessus de la mélodie, et avec les paroles, où aussi avec notation accords jazz, tablatures anglaise (pour le luth) etc, etc.

- L'équipe travaille à présent sur le fait de doter Lilypond de la capacité de pouvoir générer et imprimer des "scores" d'orchestre (de toutes tailles). Un conducteur en haut, et les différentes parties de chaque instrument en dessous. Score qui peut être aussi écrit de façon automatique exactement transposée pour les instruments transpositeurs (par exemple en écrivant les trompettes un ton plus haut), les saxs en mib une tierce mineure en dessous... etc), ou non, si c'est plus facile à lire par le compositeur un peu "néophyte", qui ne sait pas transposer à l'envers quand il regarde son conducteur....

- il y a de temps en temps des ateliers de découvertes pour débutant, afin d'apprendre à se servir de ce logiciel.
Il y en a une fin juin, il me semble à Saint-Maur des Fossés ?

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 1820
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par floyer » dim. 07 avr., 2019 20:23

Je viens d’essayer un peu... on s’y fait vite. (Le principe m’est familier, utilisant LaTeX... mais il me faut connaître toutes les commandes qui sont différentes) L’index du manuel de Lylipond est utile : on veut arpégier les notes... on recherche arpège... et cela pointe sur la commande \arpeggio.

Une particularité est qu’il faut taper les notes jouées. Même s’il y a un f# à l’armure, il faut saisir fis fis (notation allemande) pour 2 fa#, sinon on a le droit à un bécarre. Cela surprend lorsque l’on copie une partition où l’on ne voit pas les #.

J’ai essayé le mode relatif (commande \relative) qui prend par défaut la note de l’octave la plus proche (Ainsi, c d e f g a b c produit notre gamme diatonique)... cela semble pratique, mais dès que les notes sont un peu éloignées, c’est peu prédictible (est-ce que c g donne un quinte ascendante ou une quarte descendent... il faut retrouver les intervalles pour le déduire... ce qui donne des surprises si on ne fait pas gaffe). Du coup, j’ai laisseé le mode par défaut est précisé systématiquement l’octave (ex : c’ d’ e’ f’ g’ a’ b’ c’’) une ou deux lettres en plus, mais je maitrise mieux.

Le site http://www.mutopiaproject.org donne des partitions saisies sous Lilypond...

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6156
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: LilyPond : rencontre à Paris le 6 avril à partir de 15h

Message par BM607 » dim. 07 avr., 2019 21:55

Pour ma part j'utilise LilyPond depuis des années (une dizaine), et au début en mode texte uniquement ; il n'y a que depuis peu de temps que j'utilise l'interface Frescobaldi, qui fait gagner un peu de temps mais pas tant que ça.

Ce que je reproche à LilyPond c'est la mise en page laborieuse si on veut modifier ce qui est généré automatiquement, par exemple dilater une mesure un peu complexe au détriment de la suivante ou la précédente qu'on compresserait ; et quelques autres points du même style (genre : quand il y a plusieurs voix et qu'on veut une mise en forme locale qui aiderait la compréhension et à la lecture de chaque, etc...). Les instructions dans ces cas sont très laborieuses (j'ai eu le problème très récemment encore sur une Toccata de Bach que j'ai re-saisie).

Il y a quelques années nous avions Marie-France et moi trouvé un truc impossible à faire avec Lilypond dans une partition qu'on saisissait pour je ne sais plus quelle raison, nous avions posé la question aux développeurs (je crois que c'est elle qui l'avait fait) et effectivement... Il y a quelques lacunes, mais elles se comblent progressivement.

Mais ce qui est sympa c'est l'esprit Open source je trouve.

BM
“Il y a deux sortes de journalistes : les honnêtes, compétents, au chômage, et les autres” - Anonyme

Répondre