Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
pianojar
Messages : 5992
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par pianojar » mer. 21 mars, 2018 1:26

Je sais qu'il ya quelques fans ici de ces pianos alors au cas ou vous ne connaitriez pas ce pianiste qui viend de sortir un CD consacré à Chopin sur piano ancien avec la 3ème sonate notamment, voici une vidéo de la polonaise fantaisie enregistrée à l'abbaye de Royaumont
Chopin Polonaise Fantaisie, op.61
et également un cours sur le jeu et la technique
Techniques, doigtés, gestes du piano de Chopin
Pour ceux qui sont intéressés, ils trouveront d'autres liens sur le rubato etc......

edit Il est un peu dommage que pendant une partie du cours la caméra ne soit pas fixée sur le clavier

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9279
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par jean-séb » mer. 21 mars, 2018 9:17

J'ai tellement dans l'oreille le beau son rond et plein du piano joué par Olivier Korber dans la Polonaise Fantaisie de son CD que je trouve ici le Pleyel aigrelet et pour ainsi dire cachectique. Certes, pour Chopin, c'est approprié, mais pas pour mon oreille. Ou alors, il faut lui laisser le temps de se réapprivoiser. J'imagine que l'impression est aussi différente en écoute réelle, dans la salle.

Avatar du membre
coignet
Messages : 1096
Enregistré le : mer. 12 févr., 2014 13:03
Mon piano : Pleyel F 1953
Localisation : Paris I

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par coignet » mer. 21 mars, 2018 9:39

Accessoirement je ne trouve pas non plus le jeu d'Eduardo Torbianelli fascinant.
Pour ce qui est de l'appréhension du son du piano, il me semble qu'il n'est pas très bien servi par l'enregistrement, et probablement également par l'acoustique du lieu.
On peut aussi se demander comment il sonnait lorsqu'il était neuf.
De plus, nos oreilles sont accoutumées à d'autres sonorités.
J'avoue n'avoir que rarement été accroché par autre chose qu'un intérêt documentaire devant ces exécutions sur instruments d'époque, particulièrement pour cette époque. Il me semble que Chopin et ses contemporains s'adaptent particulièrement bien au piano moderne.

Pour un répertoire plus ancien, les reconstitutions me parlent plus, par exemple lorsque Badura-Skoda jouait Haydn et Beethoven sur pianoforte des années 1790-1810. Il existe un enregistrement du triple concerto sur instruments anciens qui l'éclaire de manière vraiment intéressante.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11323
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par Lee » mer. 21 mars, 2018 10:06

Je crois que l'interprète et le piano est pour beaucoup dans l'effet, oui. On peut comparer avec cet enregistrement par Davide Perniceni sur un ancien Pleyel
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

pianojar
Messages : 5992
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par pianojar » mer. 21 mars, 2018 12:53

Personnellement je suis plus que d'accord avec vos remarques, je n'ai même pas écouté la polonaise jusqu'au bout . Si j'ai posté les liens c'est surtotu pour les fans de Pleyel dont je l'avoue je ne suis pas :oops:
C'est du reste assez bizarre parce que j'aime bien le clavecin, le son des pianos modernes mais tout ce qui est entre j'ai du mal avec une aversion totale même quelquefois pour le son de certains piano-forte (je suis rassuré hier soir Philippe Entremont disait la même chose à propose des piano-forte :))
Edit j'ai écouté Perniceni et je ne suis pas beaucoup plus emballé, comme l'a dit jean-séb sans doute en partie pour une question d'habitude. Lee tu as l'habitude de jouer un Pleyel et ces sonorités te sont plus coutumières et sans doute de ce fait tu les apprécies beaucoup plus aisément.

Avatar du membre
coignet
Messages : 1096
Enregistré le : mer. 12 févr., 2014 13:03
Mon piano : Pleyel F 1953
Localisation : Paris I

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par coignet » mer. 21 mars, 2018 13:06

pianojar a écrit :
mer. 21 mars, 2018 12:53
Lee tu as l'habitude de jouer un Pleyel et ces sonorités te sont plus coutumières et sans doute de ce fait tu les apprécies beaucoup plus aisément.
Certes, je ne suis pas Lee.
Mais je peux affirmer qu'il n'y a rien de commun entre ce piano des yeux années 1840 et un Pleyel des années 1920-30, qui ressemble quand-même beaucoup aux pianos d'aujourd'hui, la conception étant la même : cadre en fonte, cordes croisées à forte tension, marteaux garnis de feutre.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11323
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par Lee » mer. 21 mars, 2018 20:20

:) mais tu ne parlais pas d'une identité sonore dans l'autre fil sur Pleyel? Je trouve qu'on entend un air de famille...

Quant aux enregistrements la Polonaise Fantaisie m'est agréable mais pas plus que ça. Du coup je ne suis pas la bonne personne pour donner une appreciation des enregistrements de l'oeuvre.
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

Avatar du membre
coignet
Messages : 1096
Enregistré le : mer. 12 févr., 2014 13:03
Mon piano : Pleyel F 1953
Localisation : Paris I

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par coignet » mer. 21 mars, 2018 20:49

À presque un siècle d'intervalle, tout ayant changé dans la conception et les processus de fabrication, il me semble difficile de parler de continuité.
On peut par comparaison, car en effet, il y avait un son Pleyel à l'époque de ce piano (1842), opposable au son Érard, ou Bösendorfer, ce qui est toujours d'actualité au début XXe.

Détail amusant, les fondateurs de Pleyel et de Bösendorfer portaient le même prénom, Ignaz.

Avatar du membre
Kât
Messages : 795
Enregistré le : sam. 01 nov., 2014 15:59
Mon piano : Erard 0 1920
Localisation : Yvelines

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par Kât » mer. 21 mars, 2018 21:26

Lee a écrit :
mer. 21 mars, 2018 10:06
Je crois que l'interprète et le piano est pour beaucoup dans l'effet, oui. On peut comparer avec cet enregistrement par Davide Perniceni sur un ancien Pleyel
Merci pour le lien Lee, j'adore! C'est tellement, tellement autre chose avec cette couleur de son...Plus j'entends d'instruments anciens, plus je déteste les modernes...
Concernant l'enregistrement de Royaumont, il me semble qu'il pâtit énormément de la prise de son (pas sûr que le réfectoire, qui sans doute profite à l'orgue, soit le meilleur endroit pour enregistrer ce genre d'instrument et lui rendre justice...) et du jeu du pianiste qui personnellement ne me parle pas plus que cela.
Je ne peux quand même me défendre de me demander pourquoi 90% des pianistes détestent les instruments anciens, avec parfois une aversion catégorique qui n'appelle aucune discussion...Moi, c'est ceux que je préfère, mais bon, je ne suis pas pianiste, c'est pour ça :mrgreen:

Avatar du membre
Lee
Messages : 11323
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par Lee » mer. 21 mars, 2018 21:41

Si si, tu es pianiste et tu es une excellente musicienne ! :)

Quant à un désamour pour l'ancien, je peux comprendre du point de vue de ceux qui parlent de "dompter" le piano, c'est rarement aussi facile à controller un ancien piano qu'un moderne. L'aversion de Pianojar pour le son, par contre, je ne comprends pas, mais il avait quand même la gentillesse de créer le fil pour nous donc je n'ai rien à dire ! Les goûts et les couleurs...en fait je trouve que les bon pianos anciens ont une palette plus riche en couleurs...
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

pianojar
Messages : 5992
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par pianojar » mer. 21 mars, 2018 21:43

Lee a écrit :
mer. 21 mars, 2018 21:41
Si si, tu es pianiste et tu es une excellente musicienne ! :)

Quant à un désamour pour l'ancien, je peux comprendre du point de vue de ceux qui parlent de "dompter" le piano, c'est rarement aussi facile à controller un ancien piano qu'un moderne. L'aversion de Pianojar pour le son, par contre, je ne comprends pas, mais il avait quand même la gentillesse de créer le fil pour nous donc je n'ai rien à dire ! Les goûts et les couleurs...en fait je trouve que les bon pianos anciens ont une palette plus riche en couleurs...
Je pense que mon oreille est très "formatée" pianos modernes et je crois qu'il faudrait que j'entende ces pianos anciens en live sans doute pour plus les apprécier

Avatar du membre
Lee
Messages : 11323
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par Lee » mer. 21 mars, 2018 21:49

:-k Hm, c'est possible, mais je n'ai pas eu besoin de m'adapter aux sons des pianos anciens...cela dit, je n'ai jamais écouté autant de discs et concerts, comme je dis souvent, je ne suis pas aussi mélomane toujours écoutant que beaucoup entre nous. Quand je cherchais un piano ancien, j'avoue que c'était l'idée de posséder un bel antique qui m'a attiré d'abord, et en essayant plusieurs pianos horrible au son ou au toucher, à un moment je me suis désespérée en pensant que soit le son et le toucher serait horrible, soit le prix serait trop cher.
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

Avatar du membre
minet
Messages : 221
Enregistré le : ven. 15 janv., 2016 23:34
Mon piano : petit YAMAHA droit sysm silencieux
Localisation : Île-de-France / Tokyo

Re: Edoardo Torbianelli / Chopin sur piano Pleyel

Message par minet » jeu. 22 mars, 2018 0:52

J'ai écouté le lien de Pianojar, j'ai l'impression que ce pianiste se donne beaucoup de mal à jouer sur ce piano....
Par contre, le lien de Lee, je l'aime bien... :D
Je pars dans l'imagination du salon de Chopin, où tout est étouffé de tissu, de rideau, de tapisserie, et la pièce sombre

Moi aussi je crois que si Chopin, Mozart, Debussy, etc.. ils découvrent le piano moderne, ils en seront très enthousiastes !

Le son lourd et résonnant dans la basse, et les aigües plus pétillants de ce piano, lorsque je l'ai écouté au concert récemment (avec Pleyel 1842, 430Hz) et sur un disque aussi (pianino1838), je crois avoir enfin compris une chose que le professeur me disait et répétait tant de fois : Chez Chopin, l'harmonie de basse est très importante.
Je trouve que l'harmonie de basse sur ce piano, c'est une présence particulière, elle est dans la résonance sombre lointaine, rêveuse, mais en même temps elle s'affiche et soutient l'ensemble de morceau...

Répondre