Vos derniers concerts...

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10368
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » mer. 25 sept., 2019 16:02

Mes derniers concerts ont été nombreux et privilégiés. J'étais pendant huit jours sur une croisière musicale où avaient embarqué la pianiste Laure Favre-Kahn, le violoniste Nemania Radulovic, la violoncelliste Camille Thomas, les chanteurs lyriques Fabienne Conrad et Kevin Amiel et le pianiste Antoine Palloc. Concerts tous les soirs. Que des tubes ou presque, mais comme finalement je n'écoute presque jamais les tubes, ce n'est pas désagréable de les entendre. La plupart des concerts se donnaient dans le théâtre du bateau, à l'acoustique loin d'être idéale hélas. Mais l'un des concerts a eu comme cadre, à terre, la magnifique salle du Saint-George's Hall à Liverpool, un endroit assez époustouflant.
https://www.google.com/search?safe=off& ... CAY&uact=5
Laure Favre-Kahn est une excellente pianiste dont l'énergie et la posture au piano ont rappelé à plusieurs Martha Argerich. Elle a essentiellement joué de la musique de chambre avec ses partenaires, mais dans les quelques morceaux qu'elle a joués seule (impromptu et variations de Schubert, op.142 ou valses de Chopin, op.64 n°1 & 2), j'ai trouvé son tempo un peu trop vif à mon goût, même si, évidemment, l'exécution était absolument parfaite.
De son côté, Antoine Palloc a principalement accompagé, remarquablement, les chanteurs. Il a seulement donné deux "interludes" seuls, la Méditation de Thaïs (Massenet)transcrite pour piano et une pièce mélodique en la de Catalani, deux partitions plutôt faciles, mais où tout l'art résidait dans une légèreté de toucher et une grâce infinie.
Une très belle expérience, enrichie par les nombreuses conversations qu'on peut avoir, pendant huit jours, avec les artistes.

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » mer. 25 sept., 2019 18:11

Un seul concert pour moi la semaine dernière Kissin dans le 2ème concerto de Liszt à la philharmonie
Je reste partagé comme lors du recital des champs elysées il y a deux ans
C'est bien sût très propre, trop... ? mais j'ai l'impression qu'émotionellement j'accroche moins qu'avec d'autre pianistes
J'ai du reste préféré les 3 bis en solo
Après il faut reconnaitre que ce n'est pas le concerto le plus passionnant du répertoire
Modifié en dernier par pianojar le mer. 02 oct., 2019 21:26, modifié 1 fois.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10368
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » jeu. 26 sept., 2019 16:37

katy a écrit :
mar. 12 févr., 2019 0:29
Badura-Skoda est très malade, ce n'est pas un secret, (je ne sais plus ce qu'il a au juste, et peu importe d'ailleurs, j'imagine une belle saloperie de cancer…) mais il ne lâche pas l'affaire et continue à jouer…
Il ne jouera plus en concert, mais ses disques restent.
https://www.francemusique.fr/actualite- ... mort-76933

scaramouche75
Messages : 166
Enregistré le : sam. 16 avr., 2016 22:13

Re: Vos derniers concerts...

Message par scaramouche75 » sam. 28 sept., 2019 17:41

Il ne jouera plus en concert, mais ses disques restent.
Beaucoup d'émotion à l'annonce de la disparition de Paul Badura Skoda.
Toute une vie dédiée à la musique.

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » mar. 01 oct., 2019 23:45

Pour tous ceux qui s'intéressent aux instruments anciens une série d'entretiens indispensables avec Paul Badura Skoda datant de 2002
https://www.francemusique.fr/emissions/ ... -1-2-76102
Le dernier portraits de familles lui a été également consacré

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » mer. 02 oct., 2019 21:25

jean-séb a écrit :
jeu. 26 sept., 2019 16:37
katy a écrit :
mar. 12 févr., 2019 0:29
Badura-Skoda est très malade, ce n'est pas un secret, (je ne sais plus ce qu'il a au juste, et peu importe d'ailleurs, j'imagine une belle saloperie de cancer…) mais il ne lâche pas l'affaire et continue à jouer…
Il ne jouera plus en concert, mais ses disques restent.
https://www.francemusique.fr/actualite- ... mort-76933
Son dernier concert à Vienne
31 mai 2019

scaramouche75
Messages : 166
Enregistré le : sam. 16 avr., 2016 22:13

Re: Vos derniers concerts...

Message par scaramouche75 » jeu. 03 oct., 2019 9:16

pianojar a écrit :
mer. 02 oct., 2019 21:25
jean-séb a écrit :
jeu. 26 sept., 2019 16:37

Il ne jouera plus en concert, mais ses disques restent.
https://www.francemusique.fr/actualite- ... mort-76933
Son dernier concert à Vienne
31 mai 2019
Jusqu’à la limite de ses forces, admirable témoignage où il condense toute son âme, sa vie, son combat.
Merci beaucoup .

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » sam. 05 oct., 2019 18:10

Hier soir, superbe concert privé de Dan Tepfer ! Dan Tepfer est un jeune pianiste compositeur né en France, de parents américains. Basé à New-York, il a joué avec nombre d’excellents musiciens de jazz, citons par exemple Lee Konitz avec lequel il a fait un merveilleux disque.
Si c'est un jeune pianiste et compositeur, sa discographie frappe déjà par son ampleur et sa profondeur, allant de l’improvisation solo et des duos intimes aux albums de trio, avec des compositions originales.
En tant que compositeur, il est récipiendaire de la bourse Charles Ives de l'Académie américaine des arts et des lettres pour des œuvres telles que Concerto pour piano et vents, créée au château de Prague (qu’il a interprété au piano) et Solo Blues pour violon et piano, créé à Carnegie Hall.

Il a obtenu de nombreux prix, par exemple le premier prix et le prix du public du concours de piano solo du Montreux Jazz Festival, le premier prix du concours du festival de la côte Est et la bourse Cole Porter de l’American Pianists Association.

Réunissant ses études de premier cycle en astrophysique et sa passion pour la musique, son projet actuel multimédia révolutionnaire, "Natural Machines" », intègre aujourd’hui des algorithmes pilotés par ordinateur dans son processus d'improvisation.

Le concert : "Solo Inventions/Réinventions"

Image

Pas de machine ce vendredi soir : juste le pianiste et son piano. l
Comme Dan Tepfer nous l’a expliqué avant de jouer, il adore les Inventions de Bach. Elles font partie des morceaux les plus connus et que les gens aiment le plus car ils sont simples en apparence, et les enfants les jouent quand ils apprennent le piano. Mais en fait, ce sont des morceaux très difficiles parce que dans toute la musique pour piano, c’est sans doute la musique qui est la plus exposée. « Il n’y a en effet aucun endroit pour un pianiste où se cacher dans cette musique, encore plus peut-être que dans tout le reste de la musique de Bach ». C’est donc beaucoup dire.

Peut être le savez-vous (je l’avais mentionné à une époque sur le fil "improvisation" dans le Forum), Dan Tepfer a sorti l'album "Goldberg variations/variations " en 2011, jouant l’aria, puis les variations, et mprovisant aussi sur chacune d'entre elles.
« Ce disque m’a fait prendre un tournant dans ma vie artistique et musicale parce que cela m’a forcé à me replonger dans les bases vraiment de la musique que j’aime et en particulier j’ai repris les cours d’harmonie et de contrepoint pour essayer de beaucoup mieux comprendre ce que faisait Bach dans son travail. Et cela a complètement changé ma manière de voir ce compositeur. J’ai commencé à comprendre, du moins à un premier niveau. Mais j'ai vite réalisé que si je comprenais et était capable d’analyser ce qu’il faisait, de composer aussi des choses dans ce style ou de composer des suites harmoniques qui avaient un sens dans le système tonal de Bach, je ne pouvais pas l’improviser avant d'avoir fait ce disque.
Donc cela fait maintenant cinq ou six ans que je travaille dur. Non pas sur l’idée d’improviser sur le style de Bach, cela ne m’intéresse pas tellement de rentrer en concurrence avec lui (de toute façon c’est une bataille pour moi perdue d’avance), mais sur celle de pouvoir improviser de manière libre, sans idées préconçues au préalable, dans le système tonal qu’utilise Bach. Et non seulement Bach, mais beaucoup d’autres compositeurs de musique classique en particulier, mais aussi de jazz. Je dirais que la totalité des standards de jazz que l’on joue utilise aussi le système d’harmonie tonale, quasiment identique à celui utilisé par Bach. Des petites différence ici et là mais quasiment identique.
Donc j’ai travaillé dur pendant ces cinq-six dernières années sur l’idée de pouvoir improviser des structures harmoniques qui se tiennent, qui aient un sens. Et en même temps je me suis replongé dans les Inventions, musique qui me transporte toujours, même quand je suis triste. »


Et Dan de nous expliquer alors ce qu’il a soudain réalisé :
« Les Inventions sont en fait un exemple parfait de l’approche harmonique de Bach dans sa musique. Si on regarde les Variations Goldberg, c’est un exemple un peu moins évident parce qu’il utilise la même structure harmonique dans chaque variation. C'est-à-dire qu’il joue le thème au début, ensuite chaque variation prend cette même trame harmonique et invente de nouvelles idées par-dessus cette trame. C'est-à-dire que dans les variations Goldberg, le voyage harmonique ne fait pas vraiment partie de l’histoire de chaque variation. Cette histoire on la connaît d’avance, le voyage harmonique et connu d’avance. L’histoire dans les variations Goldberg, le développement qui nous tient à cœur, ce qui nous fait suivre ce qui va se passer, on pourrait dire dans un sens vraiment théâtral, ce n’est pas l’harmonie, c’est plutôt ce que fait Bach avec l’harmonie. » [On rencontre cette similitude dans le jazz : un thème qu’on expose et on va ensuite inventer de nouvelles idées sur ce thème. Sauf que l’harmonie ne fait pas partie de l’histoire. L’harmonie est le support de l’histoire].

Et dans les Inventions, c’est le contraire, et c’est aussi vrai dans la plupart des œuvres de Bach : le voyage est l’harmonie. Dans chaque invention, Bach présente une idée simple, une phrase, qui est notre personnage, qui est à la maison, chez lui, c'est-à-dire dans sa tonalité d’origine. Mais très vite quelque chose se passe : c’est le début du deuxième acte, parce que ce sont des morceaux structurés en trois actes, comme au théâtre. Au début de l’acte II, notre personnage se situe soudainement dans un autre monde, il n’est plus à la maison, il passe par des aventures (harmoniques, structurelles [phrase en miroir, ou à l’envers]). Le personnage se promène à travers différents paysages harmoniques et on le suit.
« C’est cela qui fait fonctionner les morceaux si bien : nous connaissons notre personnage et nous avons envie de savoir ce qui va lui arriver. C’est essentiel, c’est vraiment comme dans une pièce de théâtre. Notre personnage voyage dans tous ces mondes. Enfin, au début de l’acte III, il retourne chez lui, dans sa maison, sa tonalité. Mais il est un peu transformé parce que c’est le but de ces pièces de théâtre en trois actes : on commence et on finit au même endroit. Sauf que le voyage n’a pas servi à rien, on a appris des choses.

Donc en fait les Inventions sont un peu un microcosme parfait, de petits morceaux,
qui démontre cette manière de composer et, de manière évidente très forte, et c’est ce que j’ai voulu arriver à improviser. »


Cela faisait des années que Dan Tepfer souhaitait jouer les Inventions pour ensuite en improviser. Mais il ne savait pas exactement comment les structurer. Mais il y a à peine un mois, il a eu cette idée : « Je me suis dit que Bach avait composé ces Inventions pour ses enfants et ses élèves, pour leur apprendre à composer, leur apprendre à jouer et il en a écrit quinze dans quinze tonalités différentes.
Dans les préludes et fugues, il en a écrit vingt-quatre : c’est le nombre total (en fait quarante-huit, si on considère aussi le livre II). Vingt-quatre, c’est le nombre de tonalités au total : on a douze notes, on peut faire des morceaux à la base de chaque note, dans le mode majeur ou le mode mineur. Donc il y a vingt quatre possibilités.
Bach n’a écrit que quinze Inventions. Il n'en a pas écrits dans les tonalités qu’on pourrait dire « les plus difficiles » : réb majeur, réb mineur, mib mineur, fa#majeur, fa# mineur, lab majeur, lab mineur, sib mineur et si majeur. Il devait penser que cela ne servait pas forcément à grand-chose de concocter des morceaux dans ces tonalités difficiles pour ses élèves, qui étaient souvent des enfants ou des adolescents. »


Et donc ce vendredi-soir, Dan Tepfer a joué les Inventions, rajoutant en totale improvisation celles des tonalités manquantes.

J’adore les musiciens de cette trempe qui se mettent dans un danger total (aucune partition devant lui) et improvisation complète sur les Inventions manquantes. Une heure quinze de musique, dans une beauté absolue. Une magie. Et cette montée dans les cieux avec son invention en si majeur. Une musique de l’instant, qui n’a existé qu’à cet instant, qui ne sera jamais rejouée, immanente désormais dans tout l’univers.

Une bonne occasion de redécouvrir ces Inventions, et d’en travailler ou retravailler certaines.

Écouter le concert

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » sam. 12 oct., 2019 10:47

Hier soir, vendredi 11 octobre, le pianiste Thomas Enhco donnait un concert au profit de l'Association "L'autre Saison" qui s'occupe de la réinsertion des sans-abris.
Pour moi, ce concert restera magique, dans un lieu non moins magique: l'église Saint-Leu - Saint-Gilles située rue Saint-Denis à Paris. Une merveilleuse acoustique, atmosphère qui invite au recueillement, ou rien ne sonne pareil.

Arrivé tôt, je suis placé à pas plus d'un mètre cinquante du piano, un extraordinaire Steinway.
Ce que j'aime particulièrement avec ce genre de concert, c'est déjà qu'il s'agit de Thomas Enhco (j'avais déjà pu écrire dans ce forum mon admiration pour ce jeune pianiste, aussi à l'aise dans le jazz que dans la musique classique), mais encore plus qu'il s'agit d'un concert vraiment improvisé. Je veux dire par là que, et je vous assure que c'est vrai : cinq minutes avant ce récital, Thomas Enhco ne savait pas encore ce qu'il allait nous jouer.

Ici et maintenant. Une musique qui n'existera qu'à cet instant parce qu'elle trouve son essence dans l'inspiration, la liberté, l'improvisation sacrée ou chaque note, chaque idée portera la suivante. Chaque morceau vivra de sa propre durée, dans sa juste durée. Une dimension bien supérieure à tout ce qu'on pourrait entendre sur un CD enregistré en studio. Ici, tout sera vraiment sur un fil. La magie des concerts live. Un fil d'or. Musicien ouvert au lieu, à tout ce qu'on y entend... d'ailleurs, au début du concert, résonne pendant le premier morceau une brève sirène de police (ou de pompier) venant de la rue, et Thomas Enhco - qui a l'oreille absolue - instantanément incorporera ces deux notes ( si - la) faites par la sirène dans le développement du morceau (écouter de 1'12 à 1'14).

Alors s'asseoir au piano, jouer bien sûr des compositions, des standards de jazz aussi, mais pour mieux les habiller de variations dans l'instant, ou même de "dérangement" [comme aime à la dire Thomas Enhco (plutôt qu'arrangement")] avec ce prélude en do mineur du livret I du clavier bien tempéré, joué ici à 3 temps et demi (plus précisément, des cellules à sept temps) au lieu des mesures habituelles à 4/4.

Image

Image

Et puis, et cela aussi ce n'était absolument pas prévu au départ, Thomas Encho, arrivé juste quelques minutes avant le concert à cause d'embouteillages assez terribles à Paris, voit que son frère David (trompettiste) est dans la salle, ainsi qu'un de ses amis pianistes, Ismael Margain, concertiste classique mais aussi étonnant musicien de jazz.

Du coup, le concert prévu en solo, se transforme.
D'abord un duo avec David Enhco. Coup de chance, David qui avait une répétition avec son groupe dans Paris juste avant, a sa trompette avec lui. Les deux frères s'embrassent, ne s'étant pas vus depuis plusieurs semaines. Ils improviseront tout d'abord sur un standard, puis une composition de Thomas (qu'ils ont déjà enregistrée dans un CD), plaisir intense de ces deux frères à se retrouver, réunis dans la musique. Une Communion et joie sans pareilles.

Image

Image

Puis ce sera un quatre mains avec Ismael Margain sur Armando's Rhumba, composition de Chick Coréa. Les deux amis s'amusent, n'hésitant pas durant le morceau, tout en jouant, à échanger leur place.

Image
Jouer les yeux fermés - Télépathie

Image

Et enfin, les trois musiciens ensemble, improvisant sur All The Things you are.

Image

Concert d'une sincérité absolue. A l'image de ce que Didier Lockwood, beau père de David lui avait dit lorsqu'il était adolescent : "oui, tu as appris, étudié beaucoup, travaillé beaucoup aussi. Mais quand tu joues, oublie tout. Simplement, joue pour les anges"

Écouter le concert :
on entend successivement Watching you Sleep (Thomas Enhco); Solar (Miles davis) ; Joue pour les anges (Thomas Enhcho) ; Loocking back (Thomas Enhco); duo : What's new (Bob Haggart) et Wadi Rum (Thomas Enhco) ; 4 mains : Armando's Rhumba (Chick Coréa) ; trio : All the things you are (Jérome Kern).




NB : j'en profite pour vous signaler qu'Ismael Margain, fabuleux pianiste donnera un concert avec le violoniste Brieuc Vourch, le 21 octobre à 20 h au couvent des Récollets, 154 rue du Faubourg Saint-Martin - 75010 Paris

Au programme :
  • Beethoven : Sonate n°24 pour piano "A Thérèse"
  • Brahms : Sonate n°2 pour violon et piano
  • Fauré : Impromptu pour piano n°3
  • Franck : Sonate pour violon et piano
Modifié en dernier par Christof le sam. 12 oct., 2019 13:43, modifié 6 fois.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10368
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » sam. 12 oct., 2019 11:39

Merci Christof pour ton beau compte rendu. Je serais bien allé entendre Thomas Enhco qui est un des rares pianistes qui m'émeuvent dans cette terre un peu inconnue pour moi qu'est le jazz.
Mais j'étais déjà retenu pour deux autres concerts, à la salle de la Scala, dont j'ai déjà parlé plus haut.
Il s'agissait des deux premiers concerts du festival Aux armes, contemporains, qui accueillait pas mal de créations.
Le premier concert, théoriquement d'une heure, mais plus généreux que ça, était donné par David Kadouch, un pianiste que j'aime beaucoup aussi, que j'avais entendu en juillet dans un programme plus classique. Quel remarquable défi pour un pianiste de jouer six créations contemporaines, de style très divers, certaines très exigeantes vis-à-vis de l’interprète. Le programme était à peu près celui-ci (il y a eu de menus changements, surtout d'ordre) :
Schubert : Landler op. 171 D 790
Fabien Touchard : Dancing lillies (commande de La Scala Paris – création mondiale)
Chopin : Valse op. 64 n°2 ; op. 69 n°1 et op . 34 n°1
Tomas Bordalejo : Baguala (commande de La Scala Paris – création mondiale)
Liszt : Valse Oubliée n°2
Benoît Menut : Valse retrouvée – (commande de La Scala Paris – création mondiale), Éditions Musicales Artchipel
Gabriel Sivak : Kathakali (commande de La Scala Paris – création mondiale)
Debussy : La plus que lente ; Les fées sont d’exquises danseuses
Nigji Sanges : Danse (commande de La Scala Paris – création mondiale)
Scriabine : Valse op. 38
Philippe Schoeller : Kaleidoskop Walz (commande de La Scala Paris – création mondiale), Éditions Musicales Artchipel
Art Tatum : Tea for two
https://lascala-paris.com/programmation/david-kadouch/
Comme on voit, le pianiste, qui comme à son habitude prenait la peine d'introduire chaque œuvre par quelques commentaires personnels, mêlait quelques morceaux classiques aux créations contemporaines. Rien ne vaut un concert pour apprécier la création contemporaine. Devant l'étrangeté de certains sons, j'aurais peut-être zappé certains morceaux si je les avais entendus à la radio ; les aurais-je d'ailleurs seulement écoutés ? Là, captif dans la salle, on se laisse immerger par un univers sonore inhabituel mais parfois envoûtant. C'est aussi passionnant à observer, car le pianiste utilise pour certains morceaux de nombreux accessoires destinés à modifier le son du piano, et ça prend un caractère assez prosaïque quand, par exemple, il atténue la vibration des cordes avec une balayettes. Globalement, j'ai beaucoup aimé ce premier concert, totalement pianistique.

Le second concert, encore plus visuel, faisait collaborer le pianiste Wilhem Latchoumia (évoqué ici pour une classe de maître) et le Quatuor Béla, ainsi que deux instruments mécaniques : un vieux mais superbe gramophone à pavillon, et un piano droit pneumatique Gabriel Gaveau récemment restauré.
Image
http://www.lieveverbeeck.eu/gabriel_gaveau3.htm
Voici le programme, extrêmement ... acoustique :
Image
https://lascala-paris.com/programmation ... atchoumia/
Ce deuxième concert était enthousiasmant par l'inventivité des compositeurs pour produire des sonorités inouïes. Là aussi, des accessoires, notamment des pinces à linges pour le quatuor, modifiaient le son des instruments par moment.
Bref, c'était un programme extrêmement intéressant. J'étais ravi de voir que la salle était pratiquement pleine aux deux concerts, avec notamment un nombre raisonnable de jeunes.


P.-S. Arriver à l'heure au concert hier relevait du défi. Le trafic en surface mais aussi celui du métropolitain était très perturbé par les actions de Extinction Rébellion (XR). Heureusement que j'avais prévu super large et des bonnes chaussures !

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » sam. 12 oct., 2019 12:04

Merci Jean-Seb pour ce compte rendu.
J'avais pu avoir l'occasion de découvrir le quatuor Bella l'année dernière lors d'un concert avec Albert Marcoeur.
Un quatuor toujours dans des expériences très originales !

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » sam. 12 oct., 2019 19:32

A propos de la Scala ce concert à venir de Francesco Tristano dont je vous avais parlé dans le fil découverts qui devrait certainement être très intéressant
https://lascala-paris.com/programmation ... -tristano/

Avatar du membre
Armag
Messages : 578
Enregistré le : ven. 28 mai, 2010 8:13
Mon piano : Erard, Grotrian-Steinweg 120, Wacker
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par Armag » jeu. 17 oct., 2019 22:50

Je ne connais vraiment pas grand-chose au jazz, mais un collègue m'entraîne prochainement (samedi 2 novembre) au Bal Blomet pour écouter Fred Hersch.

http://www.balblomet.fr/events/fredhersh/

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » jeu. 17 oct., 2019 23:05

C'est un très grand musicien, il a été un des profs de Brad Mehldau notamment

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » ven. 18 oct., 2019 11:02

Armag a écrit :
jeu. 17 oct., 2019 22:50
Je ne connais vraiment pas grand-chose au jazz, mais un collègue m'entraîne prochainement (samedi 2 novembre) au Bal Blomet pour écouter Fred Hersch.

http://www.balblomet.fr/events/fredhersh/
Il faut y courir !

pianojar
Messages : 6917
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » ven. 18 oct., 2019 11:04

Du reste je vais peut-être essayer d'y aller
En plus je ne connais pas encore cette salle qui parait-il est très sympa

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » ven. 18 oct., 2019 16:23

Il est possible de manger au restau en haut, avant le spectacle.
Ou de se prendre une assiette de fromage ou charcuterie (et vin si envie) en bas, pendant...

Avatar du membre
Armag
Messages : 578
Enregistré le : ven. 28 mai, 2010 8:13
Mon piano : Erard, Grotrian-Steinweg 120, Wacker
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par Armag » sam. 19 oct., 2019 11:48

Mon collègue ne veut plus manger au resto au dessus. Il préfère que l'on aille manger dans une brasserie à côté, car il a été très déçu par la qualité de la nourriture la dernière fois. Je lui demande ds quel resto l veut manger et je vous dis ça.

Riselka
Messages : 31
Enregistré le : sam. 02 févr., 2019 3:41
Mon piano : Karn / CLP-535
Localisation : Région de Montreal

Re: Vos derniers concerts...

Message par Riselka » mer. 23 oct., 2019 0:37

Christof a écrit :
sam. 05 oct., 2019 18:10
Hier soir, superbe concert privé de Dan Tepfer ! Dan Tepfer est un jeune pianiste compositeur né en France, de parents américains. Basé à New-York, il a joué avec nombre d’excellents musiciens de jazz, citons par exemple Lee Konitz avec lequel il a fait un merveilleux disque.
Merci Christof pour ce partage j’ai trouvé sa démarche très intéressante, je ne savais même pas que ce genre de piano existait ! L’idée de transcrire en même temps en visuel est géniale, le résultat est vraiment fascinant...
Une belle découverte :D

Avatar du membre
Christof
Messages : 2931
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Vos derniers concerts...

Message par Christof » mer. 23 oct., 2019 9:41

Riselka a écrit :
mer. 23 oct., 2019 0:37
Merci Christof pour ce partage j’ai trouvé sa démarche très intéressante, je ne savais même pas que ce genre de piano existait ! L’idée de transcrire en même temps en visuel est géniale, le résultat est vraiment fascinant...
Une belle découverte :D
Merci pour ton merci et bien content de faire connaître.

Répondre