Vos derniers concerts...

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » dim. 07 juil., 2019 21:02

Très beau et copieux programme de David Kadouch avant-hier à Bagatelle, dans le cadre du festival Chopin.
En première partie, deux gros morceaux de Beethoven, la Sonate pathétique et celle des Adieux.
La Pathétique, je l’ai déchiffrée et jouée, assez mal, mais donc je m’en suis fait ma propre idée. Est-ce la raison pour laquelle je ne suis pas toujours satisfait des interprétations autres que j’entends ? Récemment, je n’avais pas trop aimé celle de Simon Buerki, qui avait pris le premier mouvement beaucoup trop vite à mon goût. Là, Kadouch ne le prend pas trop vite, loin de là, mais il introduit un peu partout des ruptures de tempo qui me surprennent et me gênent un peu. Kadouch apporte beaucoup d’effet à de très petites cellules, parfois à de simples notes, ce qui, à mon goût, nuit un peu à la limpidité du discours.
J’ai préféré la sonate des Adieux que je connais moins, et où donc je n’étais pas bousculé dans mes repères.
La deuxième partie s’ouvre sur du Chopin (c’est le thème récurrent du festival), avec l’étude révolutionnaire op.10 n°12, à laquelle le tempo un peu trop retenu et raffiné de Kadouch ôte peut-être l’allant et la fougue qu’on attend de cette étude. En revanche, la fameuse valse op.64 n°2, où Kadouch déclare voir surtout de la nostalgie d’une valse, me convient parfaitement ; celle-là aussi, je la joue, mais cette fois, exactement dans le même esprit. Puis suit un très beau 1er scherzo.
Le co-thème, cette année, est Clara Schumann, dont Kadouch joue un impromptu en mi majeur (avec tablette pour la partition).
Le concert est assez copieux. Voici maintenant Liszt, avec les admirables Funérailles dédiées à Chopin que Kadouch joue remarquablement.
Puis Debussy, avec un petit morceau (Les soirs illuminés par l'ardeur du charbon) récemment redécouvert dont Kadouch nous dit l’histoire, puis de fabuleux Feux d’artifice, digne de clore le deuxième livre des Préludes et ce beau concert.
Mais non, le concert n’est pas fini, puisque Kadouch donne encore la Sonate 1.X.1905 de Janacek, que j’avais découverte sous les doigts d’Arg à Beuvray et qui m’avait laissé un excellent souvenir. Kadouch y fait merveille.
Malgré les quelques petites réserves très personnelles que j’ai dites, l’ensemble du concert m’a beaucoup plu, par la personnalité très attachante de l’interprète, sa présentation des œuvres, le son excellent du piano et l’ambiance estivale du concert qui commence à la lumière du jour et finit à celle des bougies, le tout parfois interrompu par le cri d’un paon ou accompagné par le chant des oiseaux.
Les applaudissements nombreux « obligeaient » à un bis. Kadouch a dit qu’il n’en ferait qu’un, mais qu’il allait jouer une œuvre qu’il trouvait superbe et qu’il espérait nous faire découvrir et aimer bien que son compositeur avait dit à Kadouch de ne pas la faire belle. L’œuvre en question, c’est, de Frederic Rzewski, Winnsboro Cotton Mill Blues, une œuvre contemporaine effectivement très prenante et belle, ainsi que spectaculaire dans son exécution très percutante puisqu’on utilise aussi le coude pour jouer, et je dois dire que Kadouch joue fort bien du coude, avec précision ! J’avais déjà vu jouer récemment ce morceau, et j’étais ravi de l’entendre à nouveau, si bien interprété.
Une partie du public, déjà avertie qu’il n’y aurait pas d’autres bis, s’est levée bien vite après la fin du morceau pour rejoindre les voitures. Dieu merci, une autre partie, moins goujate, a chaleureusement applaudi et remercié l’artiste pour une belle soirée qui ne fit qu’aller crescendo en intensité.
Le programme présentait beaucoup de points communs avec celui que Kadouch avait joué à la Roque d’Anthéron l’année dernière.
https://bachtrack.com/fr_FR/critique-da ... illet-2018

leLama
Messages : 1459
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Vos derniers concerts...

Message par leLama » dim. 07 juil., 2019 21:03

Tres beau concert aujourd'hui dans une chapelle au frais, chant et guitare par deux tous jeunes musiciens, mathilde pajot et francois fontes. Registre espagnol, plutot 20eme siecle. J'ai beaucoup aimé leur simplicité et je suis émerveillé quand la qualité de la musique est partagée de facon aussi directe.

C'etait gratuit (enfin, au chapeau). Il y avait pas mal d'animation dans le village autour, des personnes qui entraient et sortaient de la chapelle entre les morceaux comme elles zapent de chaine télé. Ça pouvait déconcentrer, même les spectateurs ! Mais je crois que c'etait une super-promotion de la musique "classique", et j'entendais certaines personnes non habituées de ces lieux discuter avec émerveillement à la fin du concert.

La chanteuse avait une capacité remarquable a se remobiliser entre chaque pièce et son visage était expressif comme celui d'une actrice. J'ai été un peu déstabilisé par la guitare, qui semblait parfois un peu lointaine derriere la puissance de la voix, et j'avais oublié que c'était un instrument sans pédale auquel une oreille de pianiste doit s'habituer ;)

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » lun. 08 juil., 2019 11:55

C'etait gratuit (enfin, au chapeau). Il y avait pas mal d'animation dans le village autour, des personnes qui entraient et sortaient de la chapelle entre les morceaux comme elles zapent de chaine télé. Ça pouvait déconcentrer, même les spectateurs ! Mais je crois que c'etait une super-promotion de la musique "classique", et j'entendais certaines personnes non habituées de ces lieux discuter avec émerveillement à la fin du concert.
C'est toute la problématique des concerts gratuits. Ils sont probablement une occasion de faire découvrir/partager la musique classique à un public qui n'en a pas l'habitude, voire pas les moyens (mais combien poursuivront l'expérience ?). Ils peuvent être très pénibles par les conditions d'écoute parfois très mauvaises et dérangeantes, du moins pour un public habitué aux concerts.
Ça a été le cas hier dans un concert au Parc Montsouris, dans le cadre de Chopin au jardin 2019, 10e édition d'un festival organisé par la Ville de Varsovie et l'Institut polonais de Paris, en partenariat avec la Ville de Paris. Dans la brochure du festival, Anne Hidalgo qui a le secret des belles phrases ronflantes déclare : "Le parc Montsouris, dans le 14e arrondissement, sert d'écrin à cet événement musical en plein air et permet d'apprécier la beauté universelle du répertoire de Frédéric Chopin. Cette musique sublimée par la nature est propre à susciter les plus profondes émotions grâce au talent et à la sensibilité des pianistes polonais et français."
Oui, c'est très beau sur le papier. Surtout quand les pianistes invités sont prometteurs, comme hier Tomasz Ritter qui avait déjà beaucoup fait parler de lui au concours de Varsovie.
Alors oui, "l'écrin" du parc Montsouris est très agréable. Le kiosque, de forme rectangulaire inhabituelle pour un kiosque de parc parisien, est assez près du lac, dans un endroit du parc qui fait un peu penser à un parc allemand, même par l'architecture environnante. L'endroit est très vallonné et forme donc naturellement une belle pelouse inclinée comme un amphithéâtre en direction du kiosque, comme une petite Waldbühne parisienne.
Jusque là, tout va bien. Les chaises situées tout devant le kiosque ont évidemment été préemptées très tôt mais on se dit qu'on ne sera pas trop mal ni trop loin sur la pelouse, quitte à se gratter un peu car l'herbe déjà bien sèche pique rudement ! Les prévoyants ont apporté des couvertures !
On aperçoit dans l'ombre du kiosque le beau Bosendorfer de concert. On ne se fiche pas de nous. Distribution de programmes par de ravissantes jeunes filles polonaises. Je suis déjà conquis.
Le programme est alléchant. Tout Chopin, bien sûr.
Arrive Tomasz Ritter et la première œuvre commence. On voit les mains du pianiste qui bougent mais on n'entend rien ! Des hauts-parleurs ont pourtant été prévus des deux côtés du kiosque. Quelqu'un remonte le volume et on entend un vague son aigrelet. Bien sûr, on reconnaît l’œuvre, mais franchement, on ne reconnaît pas le son d'un Bosendorfer. Les deux Polonaises qui suivent semblent tout à fait ridicules dans ces conditions, d'autant que le son misérable du piano a peine à surnager au-dessus des bruits environnants. Le public assis est relativement sage, même les enfants, mais il y a un terrain de jeux juste à côté qui se signale par des cris continuels, une allée entre la pelouse et le kiosque est le lieu d'incessants déplacements et d'interpellations, un groupe de jeunes à quelques pas derrière joue de la guitare et chante, une famille un peu plus loin a décidé de nous faire partager sa radio. J'ai craqué, je suis parti. J'espère sincèrement qu'un public plus patient et moins privilégié que moi aura pris du plaisir dans ce concert. La promesse de madame Hidalgo selon laquelle "Cette musique sublimée par la nature est propre à susciter les plus profondes émotions" a été en partie tenue : cette musique gâchée par le bruit environnant a suscité en moi de profondes réactions de haine et de misanthropie !
Dimanche prochain, 17 juillet, ce sera Beata Bilinska. Sans moi, c'est sûr.
Image
Image
Image
Image
Image
Image

denis_h
Messages : 192
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par denis_h » lun. 08 juil., 2019 13:43

>>>cette musique gâchée par le bruit environnant a suscité en moi de profondes réactions de haine et de misanthropie !>>>

il faut faire comme glenn gould à la fin de sa vie : fuir les concerts et rester enfermé dans un studio.

( voir aussi "le naufragé", par thomas bernhard )

denis_h
Messages : 192
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par denis_h » mer. 10 juil., 2019 9:40

il vous reste une autre solution : se cloitrer chez soi et lire les "aphorismes sur la sagesse dans la vie" de schopenhauer.

ou bien le manuel des stoïciens d'epictete.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » mer. 10 juil., 2019 10:11

Non, il suffit que je choisisse mes concerts. Hier soir, une amie PMiste (peu active aujourd'hui) qui a le privilège d'avoir un "salon de musique" assez grand accueillait une petite formation musicale pour une "opérette de chambre" d'Offenbach : Bagatelle, avec d'excellents chanteurs Isabelle Philippe, Juan-Carlos Echeverry et Lionel Muzin, qui se révèlent aussi d'excellents comédiens. La pianiste Véronique Briel était également remarquable. Eh bien, voilà une soirée vraiment très agréable qui m'a largement dédommagé des petits désagréments du concert au parc.
Cela dit, Epictecte, c'est très bien ; je l'ai lu plus jeune et je devrais peut-être m'y remettre.

leLama
Messages : 1459
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Vos derniers concerts...

Message par leLama » mer. 10 juil., 2019 23:26

jean-séb a écrit :
lun. 08 juil., 2019 11:55
C'est toute la problématique des concerts gratuits. Ils sont probablement une occasion de faire découvrir/partager la musique classique à un public qui n'en a pas l'habitude, voire pas les moyens (mais combien poursuivront l'expérience ?). Ils peuvent être très pénibles par les conditions d'écoute parfois très mauvaises et dérangeantes, du moins pour un public habitué aux concerts.
Ah, je te comprends Jean-Seb :( Ici, c'était quand même un peu organisé. Il y avait du personnel à l'entrée de la chapelle et les visiteurs pouvaient entrer et sortir seulement entre les différentes oeuvres. Ca faisait déja suffisamment de déplacement !

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » sam. 13 juil., 2019 15:42

On ne parle pas très souvent ici de Florent Boffard, dont j'ai entendu jeudi un récital dans le cadre merveilleux de Bagatelle. Un première partie entièrement Chopin, avec la Barcarolle, la Berceuse, et les mazurkas op.41 n°4, op. 68 n°4, op.30 n°3 et op.17 n°4***. C'était à la fois parfait mais, je ne sais pas pourquoi ni comment, limite ennuyeux, sauf dans la dernière mazurka, dite superbement. Puis, après une fausse annonce d'entracte par l'organisatrice, la Fantaisie op.49, que j'ai beaucoup aimée.
En deuxième partie, les trois Romances op.2 de Clara Schumann. La troisième, agitato, a ma préférence.

On continue avec cette passion agitée avec Beethoven dans l'Appassionata (op.57). Le deuxième mouvement m'a paru un peu terne, mais certainement pas les deux mouvements extérieurs. Le dernier mouvement a été pris à une vitesse frénétique, mais justifiée.
Deux très courts bis, l'étude de Chopin op.25 n°1 et, plus original, la variation de Chopin sur l'Hexaméron.
Mon impression d'ensemble reste mitigée, peut-être affectée par l'impression un peu raide que donne le pianiste, avec une expression douce mais triste et comme ailleurs. J'aurais dû fermer les yeux ! Ces maigres réserves subjectives sont relativiser d'ailleurs, puisqu'on se place à un niveau d'excellence.


***J'apprends dans Guy Sacre que cette mazurka est dite « Le Petit Juif ». Jamais entendu ce sobriquet auparavant.

Galadrielle
Messages : 312
Enregistré le : mer. 10 mai, 2017 19:26

Re: Vos derniers concerts...

Message par Galadrielle » lun. 15 juil., 2019 11:31

De mon côté, festival de l'Orangerie de Sceaux : Henri barda dans un programme assez hétérogène (Bach, Schubert, Berg, chopin).
Alors déjà le pauvre au bout de 10 minutes de Bach, il se trompe. Il reprend assez rapidement, mais quelques instants plus tard il se trompe encore plus, tant et si bien qu'il lève les mains, et s'arrête carrément : il a demandé "la musique", et une jeune fille s'est précipitée à la rescousse avec les partitions du "clavier bien tempéré" (personnellement je le comprends, je ne vois pas comment on s'y retrouve dans cette musique où tout se ressemble, mais bon c'est un avis très personnel...:-))
Ensuite le Berg, bon, moi je n'ai pas tellement aimé, c'est un peu trop contemporain je crois à mon goût. Les impromptus de Schubert, je n'ai pas adoré non plus, c'était un peu trop sautillant pour moi. En revanche j'ai assez apprécié la sonate en sib mineur de Chopin, alors que normalement je ne l'aime pas trop. Là j'ai trouvé qu'il ne se précipitait pas, il la jouait même assez lentement, et c'était très émouvant, contrairement à l'impromptu de Schubert qu'il a joué en bis, sur lequel il a vraiment couru, on aurait dit qu'il voulait s'en débarrasser, alors que c'est un très beau morceau, dommage.
Comme nous étions placés, nous voyions très bien ses pieds (mais pas ses mains), et j'ai été étonnée de voir qu'il utilisait parfois la pédale du milieu (et pas seulement dans le morceau contemporain, sur Schubert aussi, et même sur du Bach). Est-ce habituel?? je me suis posé la question.
Dans l'ensemble j'ai trouvé son jeu assez beau sur le Chopin, mais un peu trop fougueux (à mon goût...!) sur Schubert. Quant à Bach, bon, je n'ai pas d'avis, parce que j'ai du mal globalement avec ce compositeur...
Le fait qu'il se soit trompé et ait demandé la partition avait quelque chose de sympathique, même si bon, je ne suis pas sûre qu'il l'ait vécu de cette façon...!

denis_h
Messages : 192
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par denis_h » lun. 15 juil., 2019 13:09

>>>Quant à Bach, bon, je n'ai pas d'avis, parce que j'ai du mal globalement avec ce compositeur...>>>

comment est-ce possible ? écoutez par exemple l'art de la fugue joué par un quatuor à corde, c'est splendide !

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » lun. 15 juil., 2019 15:13

Galadrielle a écrit :
lun. 15 juil., 2019 11:31
Comme nous étions placés, nous voyions très bien ses pieds (mais pas ses mains), et j'ai été étonnée de voir qu'il utilisait parfois la pédale du milieu (et pas seulement dans le morceau contemporain, sur Schubert aussi, et même sur du Bach). Est-ce habituel?? je me suis posé la question.
Ça me paraît inhabituel aussi.
Le fait qu'il se soit trompé et ait demandé la partition avait quelque chose de sympathique, même si bon, je ne suis pas sûre qu'il l'ait vécu de cette façon...!
C'est à craindre, car c'est sûrement quelque chose qui ne lui serait pas arrivé il y a dix ans ou vingt ans. C'est un signe cruel.

Galadrielle
Messages : 312
Enregistré le : mer. 10 mai, 2017 19:26

Re: Vos derniers concerts...

Message par Galadrielle » lun. 15 juil., 2019 15:58

denis_h a écrit :
lun. 15 juil., 2019 13:09
>>>Quant à Bach, bon, je n'ai pas d'avis, parce que j'ai du mal globalement avec ce compositeur...>>>

comment est-ce possible ? écoutez par exemple l'art de la fugue joué par un quatuor à corde, c'est splendide !
Eh bien il faut que j essaie. Mais le clavier bien tempéré, ça c'est sûr, je m'ennuie...

pianojar
Messages : 6219
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Vos derniers concerts...

Message par pianojar » lun. 15 juil., 2019 16:44

jean-séb a écrit :
lun. 15 juil., 2019 15:13
Galadrielle a écrit :
lun. 15 juil., 2019 11:31
Comme nous étions placés, nous voyions très bien ses pieds (mais pas ses mains), et j'ai été étonnée de voir qu'il utilisait parfois la pédale du milieu (et pas seulement dans le morceau contemporain, sur Schubert aussi, et même sur du Bach). Est-ce habituel?? je me suis posé la question.
Ça me paraît inhabituel aussi
Une manière détournée sans doute de tenir des notes si l'on y arrive pas avec les doigts (ou si c'est impossible)
C'est une gymnastique assez particulière et pour ma part je me mélange assez rapidement les pinceaux

denis_h
Messages : 192
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par denis_h » lun. 15 juil., 2019 17:22

Galadrielle a écrit :
lun. 15 juil., 2019 15:58
denis_h a écrit :
lun. 15 juil., 2019 13:09
>>>Quant à Bach, bon, je n'ai pas d'avis, parce que j'ai du mal globalement avec ce compositeur...>>>

comment est-ce possible ? écoutez par exemple l'art de la fugue joué par un quatuor à corde, c'est splendide !
Eh bien il faut que j essaie. Mais le clavier bien tempéré, ça c'est sûr, je m'ennuie...
et ceci :?:


Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » lun. 15 juil., 2019 18:35

C'est magnifique, mais d'une austérité propre à décourager tous ceux qui n'aiment pas Bach. À mon avis, pas la meilleure voie d'accès.

denis_h
Messages : 192
Enregistré le : jeu. 07 mars, 2019 15:36
Mon piano : yamaha droit silent
Localisation : paris 20
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par denis_h » mer. 17 juil., 2019 9:25

c'est vrai jean seb, c'est austère.

glenn gould parle à propos de cette œuvre d'un immense désert gris qui avance imperturbablement ...

mais bizarrement, je pense que des gens qui aiment la musique techno ou minimal répétitive pourraient s'y retrouver ...

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Vos derniers concerts...

Message par jean-séb » lun. 29 juil., 2019 12:23

Grâce à Sylvie piano, que je remercie, le forum a été informé d’un concert « privé » donné par Jean Dubé dimanche 28 juillet à Paris, dans un bel appartement du XVIe arrondissement disposant d’un demi-queue Steinway. La maîtresse de maison, pianiste et chanteuse américaine vivant à Paris depuis très longtemps, accueillait généreusement ainsi une trentaine de personnes pour entendre le pianiste canadien Jean Dubé. Compte tenu des origines nord-américaines du pianiste et de l’hôtesse, un programme spécial avait été concocté pour illustrer cet aspect. De toute façon, l’étendue du répertoire de Jean Dubé est immense et on a toutes les chances d’avoir un programme original et nouveau à chaque concert.
En première partie,
Schubert, Sonate en la majeur, op.120, œuvre magnifique, jouée avec toute la délicatesse qui convient.
Granados, La jeune fille et le rossignol, qui avait fait l’objet d’un fil :
viewtopic.php?t=20840
On entendait réellement le rossignol dans les trilles si parfaitement exécutés.
Turina, Orgia, op.22, extrait des Danzas fantasticas, une œuvre sentant le soleil âpre d’Espagne, pleine de force.
En seconde partie,
Cadman Charles Wakefield (1881-1946) At the village, Nuwana’s Love song, extrait de la Thunderbird Suite
Orem Preston Ware (1865-1938) American Indian Rhapsody (d’après la transcription de plusieurs chants amérindiens du nord)
Ces deux compositeurs américains dont je n’avais guère entendu parler étaient l’occasion d’une belle découverte, là encore pleine d’énergie.
Liszt, Réminiscences de Norma de Bellini. C’est évidemment un tour de force. Je n’aime pas toujours la virtuosité de Liszt, mais là, quand on est à deux mètres du clavier et qu’on voit les mains de Jean Dubé voler au-dessus du clavier à une vitesse vertigineuse, dans des flots d’arpèges, d’accords et d’octaves, on ne peut s’empêcher d’un sentiment d’admiration. Après tous ces morceaux qui sont bien de nature à épuiser un pianiste normal et à casser un piano, Jean Dubé avait encore l’énergie pour des bis.
En bis
Chasins Abram, deux nocturnes, autre compositeur américain, toujours très agréable à entendre.
Gershwin, I got the rythm, transcription jazzy démentielle par Hiromi Uehara, qu’on peut entendre ici :

C’est elle aussi qui a fait l’arrangement de Tom & Jerry que Jean Dubé joue ici :
viewtopic.php?p=371396#p371396
Il fallait bien que le concert cessât mais on avait l’impression que le pianiste aurait encore pu poursuivre des heures. Quelle endurance.
Jean Dubé avait apporté quelques-uns de ses nombreux disques. J’ai acheté, pas encore écouté, Sur des Airs amérindiens, où l’on trouve la musique de Cadman, Orem, Grunn, Gilbert, Loomis, Skilton et Amy Beach.
https://www.ledisquaire.com/accueil/168 ... 14809.html

sylvie piano
Messages : 1627
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par sylvie piano » lun. 29 juil., 2019 15:09

Merci Jean Seb pour ce beau commentaire que je m'empresse de lui faire parvenir. En plus d'être un pianiste fantastique, c'est un homme délicieux.
Modifié en dernier par sylvie piano le lun. 29 juil., 2019 15:21, modifié 1 fois.

sylvie piano
Messages : 1627
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par sylvie piano » lun. 29 juil., 2019 15:11

Il sera là l'été prochain au festival des pianos de l'été le 12 juillet 2020.
Une gourmandise en attendant. Répétition avec Fanny Azzuro pour le concert de clôture de l'édition 2019.


Vous connaissez ?

Spianissimo
Messages : 2521
Enregistré le : mar. 09 juin, 2015 18:28
Mon piano : YAMAHA U3
Contact :

Re: Vos derniers concerts...

Message par Spianissimo » lun. 29 juil., 2019 15:23

Un peu HS mais oui, il est fantastique Jean Dubé, je ne savais pas qu'il était canadien, comment font-ils pour produire ces virtuoses extraordinaires (Hamelin, Dubé..). On a l'impression qu'ils sont un peu extra terrestres....même dans le flot des virtuoses internationaux...
C'est sympa de parler mais jouons maintenant...
http://www.youtube.com/user/andante5133

Répondre