Récital Festival 1001 Notes

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3363
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Arabesque44 »

Comme l'an dernier je vais aller bientôt écouter Olivier en Vendée:
http://lespianosdelete.blogspot.com/p/pianistes.html
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

pianojar a écrit : mer. 27 juin, 2018 13:42 Oui j'ai écouté c'est superbe mais d'une virtuosité :roll: , c'est pour celà que je l'ai mentionné
Cette pièce fait partie des préludes ? Le cycle en compte combien ...24 !?
Non non Crépitements est une pièce isolée, plus "ambitieuse"... les Préludes sont de nature plus compacte.
Dans ces pièces (commencées il y a quelques semaines), je veux tenter d'explorer la tonalité pour de bon via le cycle des quintes, et j'ignore ce qu'il va vraiment en ressortir au bout du compte. Aller vers un langage franchement tonal (ce qui est une réelle possibilité car peut-être le chemin le plus direct vers l'émotion, via la fonctionnalité), confirmer mon attrait pour la tonalité dite élargie qui m'est assez spontanée, ou carrément aller vers une orthographe beaucoup plus libre (j'ai tenté ça il y a bien longtemps, avec un bilan très mitigé... mais rien n'est figé). Je me dis aussi que le langage personnel (quel qu'il soit) se fondera sur des bases plus solides... toutes proportions gardées, je pense aux premières toiles de Picasso ou aux premières pièces de Stravinsky, qui montrent une maîtrise absolue des techniques "classiques".
C'est un travail assez salvateur, et plutôt plaisant car chaque pièce s'écrit en quelques jours. Je ne sais pas si j'irai au bout des 24 mais c'est bien l'idée. Je n'en ai que 3 de terminés à ce jour (bientôt 4), et je sais ce que je veux faire pour 2-3 autres... Je peux clairement en écrire 24, ce que je ferai si ce projet garde du sens, ou si le support tonal ne finit pas par me brimer...

@BM. Très gentil et flatteur de présenter les choses ainsi, mais tu sais, absolument rien n'est jamais acquis !
Modifié en dernier par Okay le mer. 27 juin, 2018 14:08, modifié 1 fois.
pianojar
Messages : 7469
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par pianojar »

J'espère qu'à l'instar d'un certain F.C. il y aura un ou deux préludes jouables par des amateurs éclairés mais non virtuoses ! :)
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

C'est déjà le cas ;)
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6540
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par BM607 »

Okay a écrit : mer. 27 juin, 2018 13:53@BM. Très gentil et flatteur de présenter les choses ainsi, mais tu sais, absolument rien n'est jamais acquis !
Non certes, j'ai eu l'occasion de le constater plusieurs fois dans différents domaines (il faut bien trouver des avantages au fait d'avoir vécu :mrgreen: ), mais disons que tel que présenté à l'instant t c'est une certaine forme de reconnaissance de l'appartenance au monde des pianistes concertistes du paysage français.

Après, et bien, demain est un autre jour, et ce sont d'autres combats qui t'attendent (là j'ai un peu l'impression de faire de la philo de comptoir, :oops: ).

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Et voilà Crépitements
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10643
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par jean-séb »

Je ne me lasse pas d'entendre cette belle toccata moderne. Bonne idée d'avoir montré la partition qui me dépasse totalement et me découragerait avant même de commencer ; et pourtant, quel beau rendu.
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Merci beaucoup Jean-Séb ! Je craignais que montrer un bout de manuscrit fasse kitch, mais avec le recul, je crois que ça passe.
En fait, je suis surtout très agréablement surpris que tu la qualifies de "moderne" : historiquement, aucun de ses éléments stylistiques n'est plus moderne que ce que la littérature a produit dans la décennie 1910. Autrement dit, un bon siècle derrière 2018... donc tout ce qui est tonal "élargi" continue de sonner moderne ? Surement car la musique reste tout à fait intelligible harmoniquement et rythmiquement, mais plus hardie que la tonalité "stricte"...
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10643
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par jean-séb »

Quand je dis moderne, c'est effectivement à cette période stylistique du tout début du XXe siècle que je pensais, période dont le style continue d'inspirer, et non aux courants ultra-modernistes de certaines musiques plus contemporaines (courants bouleziens et autres). Moderne s'opposait donc simplement ici à classique, comme une toccata de Bach, mais il est vrai que ta musique ne sonne pas comme une pièce d'avant-garde ; elle s'inscrit dans une tradition.
Donc non, je ne trouve pas que ta pièce sonne moderne au sens contemporain, souvent assimilé à une musique difficile d'accès qui casse les oreilles. Mais elle résonne comme beaucoup de belles pièces encore composées dans cette esthétique "dite" moderne mais qui a plus d'un siècle, et qu'on peut quand même qualifier de moderne*** car il est encore vivace : beaucoup de très belles œuvres de la littérature pianistique soviétique ou de celle d'Amérique latine sont encore sur ce modèle très riche.
Hier, je réentendais en direct, par le professeur de Lee et pour la seconde fois, une pièce d'un compositeur géorgien, un Rondo Toccata de Revaz Lagidze : lui aussi est une œuvre moderne mais dans ce style, juste peut-être un poil plus classique que ta pièce dans les harmonies.

Dans les compositeurs contemporains dont on entends souvent parler ici, en bien ou en mal, il y a par exemple Jérôme Ducros, dont j'aime beaucoup les œuvres même si, elles, sont carrément ancrées dans le post-romantisme, et peuvent difficilement être appelées modernes. Je n'ai pas encore assez de recul pour Lucas Debargue, mais il me semble pour l'instant aussi un peu à la frontière entre post-romantisme et moderne. Ton morceau, qui est il est vrai assez court, est plus homogène et plus dans l'esthétique dite moderne. Cela dit, je n'ai aucune autorité pour discuter de ces points, c'est juste mon ressenti et mon intuition. Du reste, l'exacte catégorisation n'est pas très importante : c'est une très belle pièce.

***Quand j'étais écolier, j'étais surpris que les livres d'histoire fassent commencer les temps modernes à 1453, la chute de Constantinople, quand même cinq siècles avant ma naissance ! Tout cela n'est qu'une question de définition.
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Je crois qu'on a enfin eu la peau des avant-gardistes, et qu'on comprend petit à petit que sans subventions et diverses formes de discrimination positive, que la "musique difficile d'accès qui casse les oreilles" n'a tout simplement pas de public.

Ce qui je crois libère et condamne à la fois le compositeur d’aujourd’hui. D'un côté il ne sera plus raillé et déconsidéré s'il refuse de se plier au diktat de l'avant-garde (qui a infesté jusqu'à la politique culturelle), mais d'autre part il ne peut plus être "original" en utilisant les solutions de facilité ultra-modernes (qui déconstruisent plus ou moins la musique - plus on veut sonner moderne plus c'est simple au final). S'il veut à nouveau écrire de la vraie musique, il est condamné à faire face à un héritage pour le moins intimidant.
Ma conviction est qu'il est impossible de sonner "neuf" par rupture car il s'agit d'une posture. C'est peu compatible à la fois avec l'authenticité artistique, qui me semble être le minimum qu'on puisse exiger, et l'intelligibilité auprès du public, puisque l'art sans partage est réduit à presque rien. La seule manière de faire quelque chose de frais de manière sincère et vivante, sans simplement émuler le passé, c'est avant tout de s'astreindre à écrire la musique qu'on ressent vraiment, et d'écrire d'une manière techniquement solide. Ainsi, on peut espérer que la singularité du compositeur surgira par le biais de sa sensibilité propre, qui s'est appropriée de manière unique diverses sources du passé, pour créer sa voix propre via leur combinaison tout aussi inédite... et c'est là que s'ouvre le vertige, car on ne peut plus fuir la question la plus difficile : "qui suis-je ?".

Une autre manière de voir les choses, c'est reconnaître que la notion de progrès en art est toute relative. Les grands créateurs ont sérieusement bousculé la flèche du temps si on y regarde de près.
Avatar du membre
Stavroguine
Messages : 170
Enregistré le : mer. 10 juin, 2015 10:58
Mon piano : Yamaha CLP-220

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Stavroguine »

Superbe. Ca me donne envie de ressortir mes Bartók, pas écoutés depuis longtemps : ça m'y a fait penser. A quand le CD composé 100% par toi ?
Dommage pour certains (dont moi), les petits pianistes médiocres, que les virtuoses compositeurs aient tant tendance à composer des pièces à leur niveau technique...
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Merci beaucoup Stravroguine. Je ne peux pas assumer dans un avenir prévisible une heure de musique originale digne d'être enregistrée, ça risque de prendre un sacré bout de temps ! Mais un programme incluant ça de manière partielle fait partie des pistes de reflexion pour le prochain disque.
Cette pièce là est clairement virtuose, mais c'est loin d'être le cas de tout ce que j'écris/écrirai... je ne me pose pas la question en fait. Au début je ne pensais pas que celle-là serait si difficile à jouer, quand il a fallu l'apprendre j'en ai bavé ! ... et en cours de route, je me suis même payé le luxe de simplifier certaines choses pour que ça tombe mieux sous les mains...
Avatar du membre
Midas
Messages : 1200
Enregistré le : ven. 21 mai, 2010 19:01

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Midas »

Je regrette en ce moment de manquer de temps pour participer à des discussions comme celle-ci, mais j'ai quand même cliqué sur les vidéos. Très bien composé, ton "Crépitements", Okay, beau rendu et le titre est bien trouvé. J'y retrouve surtout Debussy, pour ma part.

Quant à la pièce de Revaz Lagidze, merci pour la découverte, Jean-Séb, on est soufflé par sa virtuosité.
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Merci Midas :)

Au fil d’une discussion aujourd’hui on m’a parlé de cette Toccata
Avatar du membre
Stavroguine
Messages : 170
Enregistré le : mer. 10 juin, 2015 10:58
Mon piano : Yamaha CLP-220

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Stavroguine »

Okay a écrit : mar. 03 juil., 2018 21:14... et en cours de route, je me suis même payé le luxe de simplifier certaines choses pour que ça tombe mieux sous les mains...
Tu n'as pas honte ?? Pense à Beethoven qui rétorquait au quatuor qui râlait en déchiffrant sa Grande Fugue "Qu'ai-je à faire de vos misérables instruments lorsque l'esprit souffle en moi ?". Bon, c'est vrai qu'il se la pétait un peu.
A te lire, tu as donc joué une version "simplifiée"... Je n'ose imaginer la version originale !
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Non non je n'ai pas joué une version simplifiée, c'est la partition définitive à la note près sur cette vidéo.
En revanche, en apprenant la pièce, j'ai un peu arrangé certains passages peu commodes, pour qu'au bout du compte, ce soit plus efficace et que ça sonne mieux. En allégeant discrètement certaines choses ou rendant certains déplacements moins malaisés. "Faciliter" n'est pas le bon mot, disons que là, c'est juste plus pianistique... ce qui créé un confort qui a toujours pour effet de rendre in fine les choses moins difficiles.
arg

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par arg »

Ressenti personnel... j'aime beaucoup Crépitements, surtout le début !, et j'aime aussi beaucoup la toccata de Lagidze même si ces deux pièces sont très différentes. Crépitements avait été grandement loué par une amie qui l'a entendu sur France Musique, et qui ne peut être taxée de favoritisme ou de chauvinisme pianomajeurien, car ne connaissait pas Okay. Mais je ne l'avais pas écouté jusque là ... j'ai hâte d'entendre (voire de promener mes mains ? :D ) dans un des préludes...
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Merci beaucoup arg !! ... cependant Crépitements n'est pas passée sur France Musique, mais sur Fréquence Protestante samedi dernier. C'est Yehides qui a été diffusée sur cette radio, donc c'est peut-être de cette pièce là dont il s'agit. D'ailleurs elle sera normalement en ligne sur Spotify ce vendredi.
Appogiature
Messages : 80
Enregistré le : jeu. 15 mars, 2018 22:17
Mon piano : Sauter
Localisation : Lavaux

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Appogiature »

Oui, j'ai entendu Yehides sur France Musique et ensuite je l'ai réécoutée en boucle. Magnifique!!! J'adore cette écriture obsédante tournée sur elle-même, ça colle bien avec le titre et ça me fait penser à la 6ème étude op. 10 de Chopin. Mais bon, bien sûr rien à voir, ce n'est qu'un ressenti.
Alors bravo Okay!
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Récital Festival 1001 Notes

Message par Okay »

Ah je me disais bien ! Merci Appogiature, j’en suis vraiment très heureux... je pense que c’est ma pièce la plus réussie à ce jour. Oui je vois en quoi le climat via ces chromatismes intérieurs peut susciter un rapprochement avec cette Étude, bien que je n’y ai vraiment pas pensé du tout...
Répondre