Lucas Debargue

Concerts, interprètes, émissions, sortie CD

Modérateur : Modérateurs

Répondre
pochette
Messages : 114
Enregistré le : mar. 28 juil., 2015 23:30

Re: Lucas Debargue

Message par pochette » mar. 12 déc., 2017 18:25

(.....) double occasionnel :oops:

Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Lucas Debargue

Message par Virgule » mar. 12 déc., 2017 22:05

La traduction des textes en français est un grand défi pour toi chère Pochette (surtout traduire C. Huss !!!) mais ça t'est profitable: ton français s'est vraiment beaucoup amélioré depuis tes premiers posts ici !
pochette a écrit :
mar. 12 déc., 2017 17:50
oui c'est vrai j'ai bondi ayant lu ça. Mais avec moi il y a toujours une certaine incertitude de français et ma parole, j'ai passé une heure entière en cherchant comprendre ce que "tuilage" voulait dire.
Rassure-toi, je ne connaissais pas non plus cette expression pour décrire le son... mais j'ai deviné en visualisant des tuiles de toit qui se recouvrent partiellement. Tu écris que «le son vit comme dans un nuage d'une aura sonore» et oui, c'était exactement ce qu'on entendait dans la salle. Tu le dis très bien, «c'est [...] une expérience très singulière et passionante de suivre ses risques et le voir échappé le danger au dernier moment et vous livrer la tonique pure au bout d'une phrase quand le fantom de dominante vient de se dissipper dans l'air. [...] Tout le temps comme sur le fil d'un rasoir et quand même toujours clair.» C'est vraiment très bien expliqué ! Tu as une écoute beaucoup plus précise que moi, je dois dire. Mais c'est une question de goût, je préfère une aura sonore un peu moins marquée, du moins dans Scarlatti. Remarque, je ne me plains pas, le concert était magnifique et cette aura sonore a très bien servi le Gaspard et tout particulièrement le Gibet.

M-Olib
Messages : 41
Enregistré le : sam. 06 août, 2016 23:51

Re: Lucas Debargue

Message par M-Olib » mar. 12 déc., 2017 22:48

Grands mercis à Virgule et Pochette pour ce compte-rendu et cette contribution également brillants.

pochette
Messages : 114
Enregistré le : mar. 28 juil., 2015 23:30

Re: Lucas Debargue

Message par pochette » mar. 12 déc., 2017 23:29

Virgule a écrit :
mar. 12 déc., 2017 22:05
La traduction des textes en français est un grand défi pour toi chère Pochette (surtout traduire C. Huss !!!)
tu sais la critique de C. Huss était une partie de plaisir en comparaison de celle-ci
http://lesartsze.com/recital-de-la-sens ... classique/
c'est vraiment quelque chose qui fait dresser mes cheveux !
Merci quand même pour les compliments à mon français :D Quant à la musique je vais tout voir et entendre dans deux jours à Petersbourg. L'acoustique dans la salle est superbe pour piano en récital, exactement avec cet aura, tout comme j'aime \:D/

Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Lucas Debargue

Message par Virgule » mer. 13 déc., 2017 0:59

pochette a écrit :
mar. 12 déc., 2017 23:29
tu sais la critique de C. Huss était une partie de plaisir en comparaison de celle-ci
http://lesartsze.com/recital-de-la-sens ... classique/
c'est vraiment quelque chose qui fait dresser mes cheveux !
:lol: :lol: :lol: :mrgreen:
J'ai d'abord pensé que ton lien renvoyait à l'article du même auteur sur le concert de Québec avec Janine Jansen. Quelle horreur absolue c'était, cet article, j'ai cru mourir de rire au moins 30 fois :lol:. Je m'étais d'ailleurs soigneusement abstenue de le citer ici... Et dire que ce type a été professeur de littérature française dans un collège, c'est assez terrifiant quand on y pense. On dirait qu'il est payé au mot, et encore, il faut que ça fasse 'recherché' et 'littéraire' ! Dire qu'il s'imaginait faire du style... le bourgeois gentilhomme de notre siècle, qui fait de l'humour sans le savoir.

Et voilà que je découvre que ton lien mène à un autre article, un compte rendu du concert de samedi à Montréal. Je ne l'avais pas vu cet article. Style encore verbeux qui se veut littéraire et est juste casse-pied... mais cette fois, il y a de la substance. De la vraie substance, et troublante. J'étais malheureusement trop loin samedi pour voir le trac de Lucas (comme je l'avais bien vu dans les concerts précédents), mais j'ai été frustrée par ce concert écourté, je suis restée sur ma faim et j'ai eu la nette impression que Lucas avait hâte d'en finir, que nous n'étions pas sa priorité et qu'il avait envie d'être ailleurs. Je ne suis pas étonnée qu'il ait parlé d'un groupe de jazz qu'il voulait aller entendre, c'est même exactement ce que j'avais imaginé qu'il allait faire après le concert ! D'un côté, il avait une attitude très professionnelle, peut-être plus professionnelle que tout ce que j'avais vu à date chez lui (la politesse résignée que suggère Sabourin ?), saluant soigneusement devant et derrière; mais d'un autre côté, il m'a donné la nette impression de vouloir expédier les choses, d'avoir hâte de partir et d'aller faire ce qu'il avait vraiment envie de faire. Difficile d'expliquer pourquoi, mais aucun doute que je reconnais dans certaines remarques de Sabourin des choses que j'ai ressenties moi aussi samedi.

C'est évident que Sabourin admire Lucas et que c'est un homme sensible. Et ce qu'il perçoit me fait peur. Car moi aussi je me dis souvent que Lucas ne fera pas longtemps le pianiste de récital... et cela me peine énormément. Mais sa vie lui appartient. J'espère au moins qu'il trouvera sa place, une place où il se sentira bien dans sa peau. Oui Pochette, à moi aussi cet article me fait dresser les cheveux sur la tête.

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » mer. 13 déc., 2017 1:42

Il est vrai que l'article est très "verbeux" mais il interpelle sur pas mal de points intéressants concernant le présent et l'avenir de Lucas
Ce "leitmotiv" d'en finir avec le récital de piano commence à sérieusement m'inquiéter......

pochette
Messages : 114
Enregistré le : mar. 28 juil., 2015 23:30

Re: Lucas Debargue

Message par pochette » sam. 16 déc., 2017 13:19

<<supprimé par moi 10 Dec 2018>>. Pochette.
Modifié en dernier par pochette le lun. 10 déc., 2018 19:55, modifié 5 fois.

Avatar du membre
katy
Messages : 1568
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Lucas Debargue

Message par katy » sam. 16 déc., 2017 21:01

Ce type est dingue :shock: :shock: :shock:

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » sam. 16 déc., 2017 21:03

Il suffit de remplacer DU par AL ....... et on a l'explication :D

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » jeu. 21 déc., 2017 12:59

Pour rappel les prochaines dates en région parisienne
13 janvier Provins
14 janvier Villejuif
16 janvier Paris Philharmonie
21 janvier Massy
ou il interprétera le concerto en sol de Ravel

Virgule
Messages : 957
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Lucas Debargue

Message par Virgule » jeu. 21 déc., 2017 22:56

pochette a écrit :
sam. 16 déc., 2017 13:19
une chose extraordinaire s'est passée à Petersbourg, on a eu un entracte inhabituellement long et à la rentrée il a été annoncé qu'à cause d'une maladie de l'artiste il ne jourait que le Gaspard. La sympathie dans l'auditoire, une ambience très spéciale établie tout de suite. Lucas joue son Gaspard hallucinant [...] Il demeure immobile, il lève une main, la retourne sur ses genoux, en lève une autre et finit par la calmer aussi. Se fige de nouveau. C'étaient des moments le plus tendus que j'ai témoigné à un concert dans ma vie peut être. Personne ne comprend ce qu'il va faire, peut être s'en aller sans une note. Mais il pose enfin ses mains sur le clavier et en prends des octaves fanfaresques... Moi qui ne connait point cette musique j'ouvre la bouche et reste incapable de la fermer jusqu'au bout. C'était "A la lecture de Dante" joué en bis pour la première fois dans sa carrière[...]
Alors, on a assisté à un acte de heroisme artistique je crois. Lucas continue à étonner, il paraît que ce soit sa mode de vie...
Merci Pochette de nous faire partager cette expérience, que tu racontes comme si c'était en direct ! J'avoue que je t'envie d'avoir vécu ça. C'est juste pas possible de jouer ainsi, véritablement à corps perdu ! Des commentaires sur Facebook suggèrent qu'il était peut-être encore malade à Munich mardi (un peu moins j'espère), ce qui n'empêche pas que son récital y ait été très bien reçu:
http://www.sueddeutsche.de/kultur/kurzk ... -1.3800153
Traduction approximative: "Lorsque les rappels deviennent un deuxième concert dans le concert, c'est que la soirée a dû être remarquable "... Les Munichois ont eux aussi eu droit à Après une lecture du Dante en 3e rappel !!

veyne
Messages : 4
Enregistré le : sam. 27 août, 2016 17:09

Re: Lucas Debargue

Message par veyne » lun. 01 janv., 2018 7:18

Passée un peu inaperçue sur ce fil, une petite impro brillante :


pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » lun. 01 janv., 2018 13:48

Pas tout à fait :wink: car signalé 2 fois
Une fois dans ce fil à la date du 30 octobre et également dans le fil consacré aux morceaux classiques revisités

Jean-Michel Verdier
Messages : 838
Enregistré le : sam. 20 août, 2005 21:37
Mon piano : Sauter 165
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Lucas Debargue

Message par Jean-Michel Verdier » lun. 01 janv., 2018 19:04

pochette a écrit :
sam. 16 déc., 2017 13:19
une chose extraordinaire s'est passée à Petersbourg, on a eu un entracte inhabituellement long et à la rentrée il a été annoncé qu'à cause d'une maladie de l'artiste il ne jourait que le Gaspard. La sympathie dans l'auditoire, une ambience très spéciale établie tout de suite. Lucas joue son Gaspard hallucinant, Le Gibet surtout magnétique. L'applaudissement tout chalereux. On ramène des fleurs. Tout le monde croit que c'est la fin. Il revient sur scène et... se dirige vers le piano. La barcarolle de Fauré. L'applaudissement encore plus chalereux. Quand il s'est mis au piano pour la deuxième fois c'était un choc. Un silence qui paraît éternelle. Il demeure immobile, il lève une main, la retourne sur ses genoux, en lève une autre et finit par la calmer aussi. Se fige de nouveau. C'étaient des moments le plus tendus que j'ai témoigné à un concert dans ma vie peut être. Personne ne comprend ce qu'il va faire, peut être s'en aller sans une note. Mais il pose enfin ses mains sur le clavier et en prends des octaves fanfaresques... Moi qui ne connait point cette musique j'ouvre la bouche et reste incapable de la fermer jusqu'au bout. C'était "A la lecture de Dante" joué en bis pour la première fois dans sa carrière après-Tchaik et en état de maladie. La fin. Un ouragan dans le public. Des cris bravo etc. Ovation débout qui est rare à Petersbourg, au moins Kissine qui a joué la même soirée à la Philharmonie le 2me Rakh avec Temirkanov n'a pas réussi à élever son public. Une sonate de Scarlatti en troisième bis. Cette fois c'est fini. On a des oui-dire qu'il a de la fièvre et c'est forte.
Alors, on a assisté à un acte de heroisme artistique je crois. Lucas continue à étonner, il paraît que ce soit sa mode de vie...
Merci beaucoup Pochette pour ce compte-rendu absolument passionnant de ce concert. C'est incroyable qu'un type totalement inconnu avant le Tchaik devienne une icône planétaire à peine 2 ans plus tard (dans le domaine du classique bien sûr...). J'ai l'impression que c'est le même type de phénomène qu'avec Gould il y a plusieurs décennies.

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » lun. 01 janv., 2018 20:12

Jean-Michel Verdier a écrit :
lun. 01 janv., 2018 19:04
C'est incroyable qu'un type totalement inconnu avant le Tchaik devienne une icône planétaire à peine 2 ans plus tard (dans le domaine du classique bien sûr...). J'ai l'impression que c'est le même type de phénomène qu'avec Gould il y a plusieurs décennies.
Pas si incroyable que celà car la première fois que je l'ai entendu cela a été un choc que j'ai essayé de partager avec le plus grand nombre et je crois que ce choc je ne dois pas être le seul à l'avoir ressenti
Le parcours et la manière d'y arriver peut sembler invcroyable mais ce n'est pas un hasard si cela lui arrive plutôt qu'à cent autres pianistes

Jean-Michel Verdier
Messages : 838
Enregistré le : sam. 20 août, 2005 21:37
Mon piano : Sauter 165
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Lucas Debargue

Message par Jean-Michel Verdier » lun. 01 janv., 2018 20:52

pianojar a écrit :
lun. 01 janv., 2018 20:12
Pas si incroyable que celà car la première fois que je l'ai entendu cela a été un choc que j'ai essayé de partager avec le plus grand nombre et je crois que ce choc je ne dois pas être le seul à l'avoir ressenti
Le parcours et la manière d'y arriver peut sembler invcroyable mais ce n'est pas un hasard si cela lui arrive plutôt qu'à cent autres pianistes
Oui, tu as raison. Tout le monde qui le suit a ressenti le même choc j'imagine. Mais ce que je voulais dire, c'est qu'il était inconnu au moment où il a passé le Tchaik. Personne, à ma connaissance, n'avait entendu parler de lui. Et pourtant il jouait déjà. Par exemple, si je ne fais pas d'erreur, je l'ai entendu à Lunel juste après le concours. J'imagine qu'il avait été engagé bien avant. C'est ça qui m'étonne le plus.

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » lun. 01 janv., 2018 20:57

Il a fallu effectivement que quelqu'un l'entende auparavant et ressente ce choc, quelqu'un qui comprenne et entrevoit toutes les potentialités et le génie du personnage
Je crois que c'est ce qui a du arriver à Rena qui a eu la chance de l'entendre, et à Lucas qui a eu la chance de jouer devant elle ......... ensuite ce n'est plus que du "travail" si j'ose dire pour que ce choc soit partagé par des milliers de personnes lors de la diffusion sur Medici car visiblement l'alchimie entre eux deux a parfaitement fonctionné

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » ven. 05 janv., 2018 18:34

Jean-Michel Verdier a écrit :
lun. 01 janv., 2018 20:52
Et pourtant il jouait déjà. Par exemple, si je ne fais pas d'erreur, je l'ai entendu à Lunel juste après le concours. J'imagine qu'il avait été engagé bien avant. C'est ça qui m'étonne le plus.
Ici par exemple mais il fallait e connaitre !
https://www.offi.fr/concerts/theatre-de ... 44447.html

ou ici à quelques kilomètres de chez moi !!!
http://www.leparisien.fr/espace-premium ... 709241.php

Avatar du membre
katy
Messages : 1568
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Lucas Debargue

Message par katy » ven. 05 janv., 2018 22:04

Ah mais moi j'ai fait mieux que ça...j'ai raté un concert de lui avec Gaspard... bien avant qu'il soit connu...mais ayant en ce qui concerne la musique (uniquement...) une mémoire encyclopédique j'ai retenu son nom... en fait au moment du concours en voyant son nom je m'en suis souvenue. Il y a quelques années (plus de 5 en tout cas...) le festival de Colmar a rendu hommage à sa prof car elle a longtemps vécu ici et a enseigné au conservatoire. Elle est venue avec ses élèves et ils ont tous joué... Je les ai quasiment tous vus... sauf lui qui devait jouer le soir Gaspard, concert gratis au musée du jouet... et en fait j'avais des places pour un concert avec le 3ème concerto de Rachmaninoff. Concert qui m'a hautement déçue en raison des problèmes acoustiques du temple, le piano était complètement noyé, j'étais derrière un pilier, et pourtant la place n'était pas donnée... et je me rappelle très bien avoir été furieuse de ne pas être allée voir cet illustre inconnu jouer Gaspard de la nuit...
Franchement y a de quoi s'arracher les cheveux :lol: :twisted:

pianojar
Messages : 6478
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Lucas Debargue

Message par pianojar » ven. 05 janv., 2018 22:29

](*,) :cry:

Répondre