Achat d'un piano acoustique Yamaha de 1966

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Naropa
Messages : 625
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Achat d'un piano acoustique Yamaha de 1966

Message par Naropa »

Tout à fait d'accord avec Filolo. La proximité du plafond peut donner des effets acoustiques inhabituels, de même que les poutres qui ont aussi un effet probable dans la propagation du son. Le bois de la mezzanine par contre, est une bonne chose pour le rendement acoustique, après tout est affaire de placements et, éventuellement de traitement acoustique de l'espace, mais là, c'est un vaste programme… 
innersmile
Messages : 46
Enregistré le : ven. 24 sept., 2021 12:09
Mon piano : RAMEAU Antibes

Re: Achat d'un piano acoustique Yamaha de 1966

Message par innersmile »

Je pense surtout qu'il y a besoin d'une longue période d'adaptation (dans mon cas, il a fallu un bon mois) quand on passe du numérique à l'acoustique pour la première fois.
Toutes les sensations sont très différentes et tous les repères sont questionnés.

Les sons, en particulier, sont perçus très différemment, notamment en raison du volume et des résonances par sympathie.
Fred34, vous évoquez justement dans votre message que vous aviez essentiellement l'habitude de travailler au casque : c'est encore plus compréhensible que votre oreille soit, pour le moment, totalement perturbée. Une des grandes différences est, comme l'explique Filolo, de ne plus être "au meilleur endroit" pour s'écouter quand on joue sur un piano acoustique. C'est exactement comme avec la guitare : on est trop près de la source sonore pour percevoir la réalité de ce que l'on joue. Alors qu'avec votre casque, c'était exactement l'inverse : en modulant le volume, vous pouviez écouter votre jeu dans les meilleures conditions.

Mon conseil, avant d'envisager toute autre chose, est de laisser passer 1 mois, en vous forçant à ne pas vous questionner quotidiennement sur ces sensations nouvelles (une bonne manière de s'astreindre à cela : noter dès maintenant tout ce qui vous chagrine sur un bout de papier, que vous pouvez compléter éventuellement au fur et à mesure, et décider de laisser passer 15 jours avant de voir si ces problèmes existent toujours).
Il sera toujours temps d'envisager quelque chose ensuite si réellement il faut agir !

Mon expérience récente peut vous être utile.
Pendant le premier mois, j'avais l'impression, chaque jour, de "découvrir" quelque chose qui ne me plaisait pas : le bruit de certaines touches, que je trouvais plus fort que les autres, le son de certaines notes, qui me semblait trop criard, la longueur de certaines notes, qui me laissait croire à un problème d'étouffoirs ou de pédales, ... Bref, au bout de 15 jours, il m'arrivait de penser que mon numérique bas de gamme sonnait mieux (ce qui est faux, bien entendu).
A un moment, j'avais l'impression que mon piano jouait trop fort (j'ai même joué avec des bouchons d'oreille pendant 1 semaine !) : en réalité, c'est tout simplement que JE jouais trop fort !
Cette période d'adaptation m'a même conduit à imaginer que la résonance des cordes était inhabituelle (j'en avais fait une obsession), jusqu'au jour où dès les premières minutes de la première intervention de l'accordeur, il me dise très spontanément : "tout est normal : aucun problème de résonance".

J'avoue qu'aujourd'hui, après un peu plus d'un mois, je ne perçois déjà plus ce qui m'ennuyait à ce point (au point de ne plus rien "entendre" d'autre !) dans les sonorités de mon nouveau piano acoustique.
Et j'ai surtout appris à faire chanter mon piano différemment : essentiellement à ne pas marteler les touches, comme j'avais pris la très mauvaise habitude avec mon numérique !

Tout ceci pour vous dire Fred34 que je parie sur une nécessaire adaptation de votre part à toutes ces sensations.
Cela ne signifie pas que votre ressenti (pour le moment insatisfaisant) n'est pas réel. Mais il y a peu de risques que ce soit de la faute de votre piano (qui a l'air en tous points excellent !) ou même de votre pièce (ce qui ne serait d'ailleurs pas très difficile à corriger).
Le conseil de Filolo est sans doute le meilleur : ne toucher à rien pour le moment !
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 3255
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Achat d'un piano acoustique Yamaha de 1966

Message par DIDIER25 »

+++ avec Innersmile et j'ajoute que le "jouer trop fort" est vraiment fréquent sur ceux qui viennent du numérique avec casque ! ..... On en a parlé dans d'autres sujets.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Fred34
Messages : 33
Enregistré le : sam. 27 nov., 2021 23:30
Mon piano : Casio

Re: Achat d'un piano acoustique Yamaha de 1966

Message par Fred34 »

Merci beaucoup pour tous vos commentaires, ça me rassure un peu votre partage d'expérience, je vais écouter vos conseils et laisser le piano à sa place.
Je crois que vous avez tout à raison sur le fait qu'il faille un temps d'adaptation, et comme vous le dites il doit y avoir une différence de perception entre celui qui joue et celui qui écoute, d'où mon impression peut être que le Yamaha U1 joué par le vendeur semblait mieux sonner que mon Gaveau.

Je dois dire quand même, que je prends un réel plaisir à jouer si tout ne me semble pas encore parfait, la preuve en est que j'ai plus que doublé mon temps de pratique, ça semble d'ailleurs devenir un peu obsessionnel l'envie de m'y consacrer😁.

Je vous donne r.v. dans quelques semaines pour faire le bilan de cette nouvelle expérience, et vous remercie encore à tous.
Répondre