Conseils bien tempérés et pianos pompiers

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Fort Et Doux
Messages : 8
Enregistré le : mar. 13 avr., 2021 10:36
Mon piano : Steinway V125

Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Fort Et Doux »

Bonjour à tous,
Je lis attentivement vos messages depuis longtemps ; bien que ce soit mon premier post, j’ai l’impression d’être assez familier du forum.
Je sollicite vos avis dans ma recherche de piano droit.

«  Pianiste du dimanche, 7ans d’études, près Genève, recherche Piano DROIT et NEUF. »


J’ai bien compris que le pianiste essaie et choisit son piano, comme un magicien sa baguette.
J’ai bien compris qu’on n’achète pas un piano sans l’avoir essayé.
J’ai bien compris que tous les avis son subjectifs et qu’il n’y a pas de réponse universelle.

Cependant, si on écarte la problématique du budget, que recommanderiez vous comme piano pour un adulte amateur, pratiquant 1h/ jour.
D’un vendeur à l’autre, je n’obtiens que des conseils de vendeurs.
J’ai essayé plein de Sauter, Yamaha, Irmler, Kawai, Bechstein, Gotrian (manquent les Steingraber et les Bluthner)

A titre indicatif :
J’ai été surpris des Yamaha YUS3 et SE132 que j’ai trouvé bien plus élégant que ce à quoi je ne m’attendais.
Les nombreux Sauter chantent merveilleusement à mes oreilles
Les Bechstein 116 Millenium et 124 classic me laissent de marbre
Le Grotrian G118 m’a fait l’effet d’un « Oh non de Dieu !  » .

Et puis c’est quand même risible de m’entendre éssayer des pianos de prestige, en triturant un peu la rêverie de Debussy, le Prélude en Si de Bach/Siloti, et l’hymne à l’amour.

Dans tout cela, je n’arrive pas à poser le curseur du raisonnable.
Qu’est ce qu’un professeur de piano conseillerai à son élève selon vous ?
Quel serait l’achat juste ? Ou est la petite folie ? et quand verse-t-on dans le snobisme ?

Encore une fois, la question ne porte pas tant sur le budget, mais plutôt sur la bonne mise en correspondance entre l’utilisation du piano, et le piano lui même.

Mille mercis par avance pour vos éclaircissements
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2640
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par DIDIER25 »

Oui pour un Grotrian (le G118, 100 % d'accord avec l'appréciation) ! Ou, plus raisonnable, chez Schimmel un 116 Classic ou un K 122..... Chez Sauter le 116 (finitions multiples).....
Et chez Yamaha pourquoi pas le piano d'exception "extra terrestre" qu'est le SU118 ?
A découvrir également (mais c'est compliqué de les trouver selon la région) les trop méconnus Schulze-Pollmann italiens qui rassemblent ce qui se fait de mieux questions matériaux (série M ou le prestigieux modèle 125 académy). http://www.schulzepollmann.com/?IDC=29
En résumé, ces pianos (et tout particulièrement le Grotrian ou le Yamaha) seraient à mon sens tout à la fois des "petites folies" et des "achats justes" ! Je vois là le curseur du "raisonnable" si le budget suit ! :D
Le snobisme ça serait peut être un queue Steinway ou un Fazioli..... et encore ! Pour moi pas vraiment de snobisme dans le domaine des pianos droits.... Les Bösendorfer et Steinway droits sont des pianos magiques pour celui qui peut y accéder.
J'espère que je ne serai pas le seul à donner mon sentiment, c'est vraiment appréciable de diversifier les avis.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
hoplla
Messages : 24
Enregistré le : mer. 21 févr., 2018 12:20
Mon piano : blüthner

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par hoplla »

Pour ma part j'ai beaucoup plus de réserve avec les Schimmel récent qui ne sont que de pale copie quand on vois la qualité des piano des année 80 ( année pleyel erard gaveau). Sinon globalement tous les pianos que tu pourras essayer dans cette gamme de prix sont bien fabriqué. Après pour la sonorité, comme tu la remarqué chaque personne a ses préférence ses goût propre, pour ma part je trouve que le 116 millenium est une vrais réussite.

Je pense que le mieux que tu a à faire c'est d'éliminer définitivement certain modèle sinon tu n'en finiras pas, te fixer un budget max est aussi important pour que tu ne parte pas dans tous les sens.

Pour la folie je rejoins Didier si tu a les moyens n'hésite pas en pensant que tu ne " mérite" pas tel ou tel instrument.
En marque un peu "outsider" tu a August Fôstrer qui sont de mon point de vu les mienne placer rapport qualité prix avec une usine très artisanale et familiale.
Fort Et Doux
Messages : 8
Enregistré le : mar. 13 avr., 2021 10:36
Mon piano : Steinway V125

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Fort Et Doux »

Il est vrai que ni Forster ou ni Schulze & Pollmann, je n'y pensais pas - ou même, je ne connaissais pas.

Je viens de regarder rapidement sur Internet, et si j'ai bien compris, James Pavel, connu pour ses vidéos comparatives, n'hésite pas à dire que le Foster 125G est extraordinaire, et qu'il le place dans le sillon d'un Bosendorfer droit.
Je ne sais pas trop quel crédit peut-on accorder à une vidéo YouTube, toutefois l'information fait réfléchir : Un Bosen neuf d'entrée de gamme c'est environ 34'000€. Un Forster 125G c'est plus ou moins 20'000€

Que de km à parcourir en pleine crise sanitaire pour tenter d'essayer ces pianos.
Forster serait distribués à Grenoble et Lyon. Quant à Schulze & P, je n'ai pas encore trouvé.

Merci hoopla pour cette phrase : "n'hésite pas en pensant que tu ne " mérite" pas tel ou tel instrument."
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard
Zik
Messages : 30
Enregistré le : lun. 21 sept., 2015 13:10
Mon piano : Bösendorfer 120cl

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Zik »

Pour moi le snobisme en droit, ce serait de s'offrir un Staingraeber 138-SFM en loupe d'eucalyptus, avec un clavier en ivoire de mammouth et une table en carbone et ce avant même d'avoir appris à jouer du piano, juste pour s'en servir de meuble TV :D

Plus sérieusement, si tu as les moyens de t'offrir un instrument parce qu’il te parle plus que les autres, difficile de parler de snobisme...

Le Grotrian 124, Sauter 122, Förster 125... fantastiques avec de vrais personalités bien différenciées (se méfier tout de même du clavier très léger des Förster actuels et de la mécanique R² des Sauter).

Si le budget est vraiment extensible, en droit de ~120, les Bosendorfer 120, Steinway V et Steingraeber 122 constituent sans doute le Graal sur papier.
pianoforte
Messages : 151
Enregistré le : mar. 31 janv., 2017 10:24

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par pianoforte »

Franchement si la question du budget n'est pas centrale, alors je suis d'accord avec la plupart des avis, il faut aller vers l'instrument qui fait rêver, qui inspire lorsqu'on le joue, qui fait vibrer, même si l'on ne se sent pas "légitime" ( c'est quoi d'ailleurs cette légitimité dont on souffre parfois sans comprendre en quoi on serait illégitime ? ....) Bref, si moi j'avais un budget assez large je n'hésiterais pas et irais directement là où mon rêve me porte et où mon oreille se délecte ! Parfois il faut aussi s'écouter et ...foncer !
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2640
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par DIDIER25 »

Voila des réactions intéressantes et constructives. Je note que Zik parle de pianos extrêmement puissants, je m'étais un peu limité car je ne connais pas les conditions dans lesquels tu pourras installer ton piano (taille de la pièce, résonance, nature du sol). Je ne connais pas les Forster récents. Il y a une autre possibilité, beaucoup moins coûteuse et qui est celle qui emportera mon choix si je peux racheter un piano acoustique en plus de mon orgue. C'est un des pianos magiques fabriqués à Langlau dans les années 80 : Feurich, Euterpe, Hoffmann. Ce sera forcément de l'occasion, de plus en plus compliquée à trouver, mais je suis total "in love".
http://pianosbeaumarchais.fr/w-hoffmann ... n-langlau/
Pour Schulze-Pollmann, je pense que le mieux serait de contacter l'usine pour avoir une adresse en Suisse, France ou Italie. L'adresse à Lyon ne semble pas pertinente, Grenoble je n'ai pas trouvé.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Fort Et Doux
Messages : 8
Enregistré le : mar. 13 avr., 2021 10:36
Mon piano : Steinway V125

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Fort Et Doux »

J'étais persuadé au commencement de ma recherche que les cm feraient la différence.
Je cherchais de la puissance avant tout, pour en prendre plein des les oreilles. Car je dois reconnaitre, comme beaucoup ici je présume, que c'est toujours grisant de parvenir à faire rugir le piano dans un chant enveloppant et généreux.
Mais je crois qu'a cette période, je confondais puissance et ampleur. Puissance et générosité. Puissance et harmonies.

Puis j'ai reconsidéré la question, en jetant un oeil à mon appartement : un séjour de 50m2. Parquet au sol. Peu de hauteur sous plafond. Une diversité dans les matériaux et la décoration qui fait que le son est suffisamment brisé pour ne pas résonner.
Je sais a présent que, malgré l'animal qui sommeille en moi, je ne cherche pas un piano de puissance. Un 120 cm fera l'affaire.
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2640
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par DIDIER25 »

Bien raisonné ! Je vote pour le Grotrian ou une occasion de Langlau et maintenant je me tais ..... (sur ton sujet seulement) :roll:
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Avatar du membre
Frely
Messages : 458
Enregistré le : ven. 17 avr., 2020 8:42
Mon piano : Yamaha CLP 645
Localisation : Mons (Belgique)

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Frely »

J’ai eu l’occasion d’essayer un Grotrian G-124 en parallèle avec un Yamaha YSU 5 et un Schimmel K122 et j’ai eu le même coup de cœur pour le Grotrian, ce même effet « waouw » généré par l’aspect que je qualifierais de « solaire » du spectre sonore de ce dernier. De plus, j’avais vraiment apprécié le toucher du clavier, assez différent des autres pianos.
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2640
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par DIDIER25 »

Frely, c'est exactement ça ! "Solaire".... En plus ce que je préfère sur les Grotrian (surtout les queues, mais c'est également un peu vrai sur les droits), c'est cette dualité selon la façon dont on les sollicite : capacité à passer de la musicalité intimiste à la virtuosité "lyrique".
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
6gale13
Messages : 423
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 442)

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par 6gale13 »

J'arrive un peu après la bataille et je ne peux que souscrire aux avis qui sont émis. Notamment, en ce qui concerne le côté déraisonnable je pense qu'on y est si tu as un piano trop puissant pour ta pièce, ou qui te mets dans l'embarras financièrement alors que tu joues peu, ou parce que tu penses compenser ainsi le travail. Mais ce n'est pas ton cas, donc pas de déraison.

Quant à "mériter" le piano, ma fois, c'est un peu le même raisonnement. Visiblement, sur la route je croise beaucoup de médiocres conducteurs qui ont moins d'état d'âme sur leur légitimité à conduire des voitures puissantes. Je suis bien plus indulgent avec des personnes qui travaillent leur piano. Et si tu peux t'offrir ce beau cadeau...

Concernant la puissance, n'oublie pas que si tu décolle ton piano du mur tu gagnes nettement en puissance. idem quand tu l'ouvres. Personnellement j'aime bien avoir le panneau du bas ouvert (bien plus que le couvercle). En fait les pianos droits fermés sont complètement bridés. J'ai encore fait l'essai tout récemment car comme un de mes 2 pianos est plus typé "étude" (le UX1) il avait le panneau du bas fermé. Eh bien je le trouvais un peu pauvre. Transformation totale panneau ouvert !

Enfin une curiosité. Tu écris "J’ai été surpris des Yamaha YUS3 et SE132 que j’ai trouvé bien plus élégants que ce à quoi je ne m’attendais"
Entre le YUS3 et SE132 tu as préféré lequel ? (j'ai du choisir entre YUS5 et SU 118c)
Fort Et Doux
Messages : 8
Enregistré le : mar. 13 avr., 2021 10:36
Mon piano : Steinway V125

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Fort Et Doux »

6gale13 a écrit : mar. 13 avr., 2021 23:36 Entre le YUS3 et SE132 tu as préféré lequel ? (j'ai du choisir entre YUS5 et SU 118c)
Je n'ai pas essayé ni l'un ni l'autre suffisamment pour me faire un véritable avis. Je me souviens juste avoir vu deux meubles aux très belles finitions.
C'était en fin de visite et je devais partir. J'avais épuisé tout mon temps disponible à essayer des Sauter de toute sorte.
J'ai quand même l'intention d'y retourner pour me faire un meilleur avis.

Et toi 6gale13, qu'as tu choisi ?

La commerciale que j'ai trouvé habile et sympathique m'informait qu'elle venait de s'offrir le YUS3 Transcoustic, et qu'il était le jour même de ma visite en cours d'harmonisation dans les ateliers. Son euphorie était contagieuse.

La réflexion suivante m'a alors traversé l'esprit : Cette vendeuse, au talent pianistique indéniable, s'offre avec enthousiasme un YUS 3. Au regard de mon niveau, a priori inférieur, alors je peux envisager moi aussi de lorgner sur la gamme des Yamaha YUS. Tous les pianos de gamme et marque supérieur, ne seront que du bonus.
Cela revenait à poser le curseur de départ : à partir de +- 13 600€, je peux avoir un piano extrêmement satisfaisant.

J'ai eu jusqu'a présent dans ce sujet beaucoup de réponses encourageantes, en faveur d'une belle acquisition en connaissance de cause.
Mais je n'ai pas eu le retour de certains qui estiment qu'au delà de 20'000, la dépense est totalement inutile.
Qu'en est il vraiment ?
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard
Fort Et Doux
Messages : 8
Enregistré le : mar. 13 avr., 2021 10:36
Mon piano : Steinway V125

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Fort Et Doux »

Pour finir ; bien plus précipitamment qu'escompté :

Le hasard ? le karma ?

J'ai trouvé cette semaine une annonce pour un Steinway V125 de 1990 à moins de 10km de chez moi.
Très peu servi, pas une rayure, et entièrement néttoyé, révisé, harmonisé, et accordé .
Le tout vendu par un professionnel réputé avec une garantie de 5ans.

Je n'ai pas eu à réfléchir longtemps. :D
Mille mercis pour vos conseils !
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2640
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par DIDIER25 »

=D> =D> =D> =D> =D> =D>
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Avatar du membre
Moderato Cantabile
Messages : 1543
Enregistré le : ven. 01 juil., 2011 13:48
Mon piano : Erard 1 - Seiler 206

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par Moderato Cantabile »

Quel fil sympathique ! :D
Tous ces pianos entrevus, essayés, évoqués et soudain l'outsider, celui auquel personne n'avait pensé, qui vient les coiffer au poteau, ni vu ni connu je t'embrouille ! ... j'adore !!
Bon, faut reconnaître que comme outsider le Steinway se pose un peu là !! :lol:
J'aime aussi les gens qui marchent au coup de cœur et se décident en une minute en faisant fi du raisonnable ou du risible, ces gens là méritent amplement un Steinway !!
Je te souhaite donc beaucoup de plaisir avec cet instrument de rêve. Il va te faire faire d'immenses progrès.
Mais que cela ne t'empêche surtout pas de nous le présenter tout bientôt même avec un simple Hymne à l'amour ..., on a hâte !! :wink:
"Il faut que cela soit si gai , si gai , que l'on ait envie de fondre en larmes ."
6gale13
Messages : 423
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 442)

Re: Conseils bien tempérés et pianos pompiers

Message par 6gale13 »

Ravi pour toi Fort et Doux. J'espère que tu nous en parleras !
Répondre