Premier achat d'un piano accoustique

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » dim. 10 mai, 2020 11:59

J'ai eu pas mal de pianos différents, mais je cherchais vraiment un son rond et chaleureux, affectionnant particulièrement le répertoire romantique. J'ai possédé :
- un Schimmel 112 "Chippendale" des années 70, acheté neuf par mes parents qui avaient fait un gros effort financier car nous n'étions pas riches. Je leur en ai toujours été reconnaissant.
- un Erard droit ancien avec mécanique à baïonnettes. Magnifique sonorité, mais ne tenait plus bien l'accord
- un Bord (Young-Chang) neuf en 1992. Beau meuble, mais piano trop brillant, clinquant.
- un Pleyel 118 d'Ales neuf (année 2000, série limitée anniversaire Chopin). Superbe piano au niveau meuble mais beaucoup trop puissant et manquant de finesse et d'équilibre. Tympans vrillés !.....
- un Rippen 118 "Romance" d'occasion. Une trentaine d'année, sonorité parfaite, équilibrée, chaleureuse, mais il aurait fallu refaire la mécanique
- j'ai préféré prendre un Schimmel 120 Tradition Classic neuf en 2012, magnifique piano, mais sans doute trop puissant pour moi. J'ai regretté de ne pas m'être contenté du 116, le meilleur modèle de la gamme Schimmel Tradition à mon sens
- Aujourd'hui je ne joue plus guère de piano m'étant et je me contente d'un Yamaha CLP 645 en plus de mon orgue.....
Au final, de belles expériences avec les deux Schimmel et le Erard, mais un gros coup de coeur pour le Rippen hollandais et aussi le vieil Erard. Les pianos puissants ou clinquants ne me convenaient pas.
Par contre, en travaillant chez un revendeur, j'ai appris à beaucoup apprécier les Yamaha avec une affection toute particulière pour le SU118, piano fabriqué artisanalement au japon et inchangé depuis 50 ans ! Mais il est cher, cher, cher......
Mon expérience m'a montré qu'il ne faut jamais se fier à la "marque" du piano. Il faut connaître l'histoire des marques, les dates de fabrication, les modèles, les petits secrets pour ne pas se tromper.... C'est d'ailleurs pour ça que je parle très peu des Kawai parce que je les connais mal.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

Avatar du membre
Rym
Messages : 57
Enregistré le : dim. 17 juin, 2018 20:57
Mon piano : Pleyel quart de queue 3bis
Contact :

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par Rym » dim. 10 mai, 2020 12:11

DIDIER25 a écrit :
dim. 10 mai, 2020 11:59
Mon expérience m'a montré qu'il ne faut jamais se fier à la "marque" du piano. Il faut connaître l'histoire des marques, les dates de fabrication, les modèles, les petits secrets pour ne pas se tromper....
Ta remarque me fait penser à ce que m'avait dit mon accordeur lorsque je lui avais demandé son avis sur l'état des feutres des marteaux de mon Pleyel. Comme beaucoup dans le métier c'est un passionné, et il m'avait expliqué que pendant et après la Seconde Guerre, la qualité de la mécanique Pleyel avait baissé car les Allemands avaient confisqué beaucoup de pièces en cuivre ou laiton (je ne me souviens plus ^^) pour les utiliser chez des facteurs de piano en Allemagne. Du coup, les ateliers Pleyel avaient dû se rabattre sur de l'acier, moins adapté. On retrouvait donc certains éléments en acier dans les pianos Pleyel d'après guerre.

Désolé, c'est un peu hors sujet mais j'avais trouvé ça très intéressant, ça montre bien comment la marche de l'Histoire peut avoir une influence sur des choses a priori hors contexte.

filolo
Messages : 1029
Enregistré le : jeu. 21 août, 2014 11:03
Mon piano : Petrof 114

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par filolo » dim. 10 mai, 2020 12:25

Pour les photos, c'est fichier joint en bas du message à gauche mais il ne faut pas que cela soit trop lourd. Ce serait intéressant d'avoir la photo de la mécanique.

filolo
Messages : 1029
Enregistré le : jeu. 21 août, 2014 11:03
Mon piano : Petrof 114

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par filolo » dim. 10 mai, 2020 12:29

LeaR a écrit :
dim. 10 mai, 2020 11:19
Et une autre photo de l'intérieur du piano qui a l'air en bon état mais de loin, est-ce que c'est suffisant ou non ?
Piano de 1983-1984 36 ans c'est un petit jeune par rapport au mien :mrgreen: .
Non ça ne suffit pas mais ça donne une indication.

LeaR
Messages : 12
Enregistré le : sam. 09 mai, 2020 15:08

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par LeaR » dim. 10 mai, 2020 12:31

Voilà les photos
Fichiers joints
96141344_260524861765899_4463142165018574848_n.jpg
96141344_260524861765899_4463142165018574848_n.jpg (51.97 Kio) Vu 425 fois
96518176_171432844195432_298032376284446720_n.jpg
96518176_171432844195432_298032376284446720_n.jpg (61.26 Kio) Vu 425 fois
96670469_904325050031823_1252616229647024128_n (1).jpg
96670469_904325050031823_1252616229647024128_n (1).jpg (45.56 Kio) Vu 425 fois

MarcusVinicius
Messages : 26
Enregistré le : jeu. 30 avr., 2020 9:29

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par MarcusVinicius » dim. 10 mai, 2020 12:32

filolo a écrit :
sam. 09 mai, 2020 21:16
Il faudrait que tu écoutes sur YT la même pièce de piano jouée sur des pianos très différents ( droits allemands, tchèques, japonais, coréens ) et que tu nous dises quel type de piano te plait le +
Clair de lune sur un Gaveau
https://www.youtube.com/watch?v=UAHsAHOGLes
Clair de Lune sur un Young Chang
https://www.youtube.com/watch?v=WCtbc5tYd9c

Là un Samick :
https://www.youtube.com/watch?v=6V-CjE2ki-w

C’est le Samick droit qui a la plus belle sonorité je trouve !
Dieu que les pianos à queue sont mal accordés et ont un timbre déplaisant.

Comme quoi...

6gale13
Messages : 362
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par 6gale13 » dim. 10 mai, 2020 13:08

LeaR a écrit :
dim. 10 mai, 2020 10:38
Par curiosité, quel modèle de piano avez-vous ? Est-il brillant ou plutôt chaleureux ?
Mes deux Yamaha sont plutôt brillants. Ce n'est pas un choix complètement voulu. Entre les deux, il y a des différences de sorte que je garde les deux instruments.

Le SU 118c est à la fois plus brillant et plus riche que le UX1. Pour la musique de Debussy, j'aime bien jouer sur le SU118, même une oeuvre très douce comme "des pas dans la neige" car ses graves profonds et ses aigus cristallins rendent justice à une musique qui utilise toute la palette du clavier. Dans "Masques" que je travaille actuellement il y a même le "la" grave, la première note du piano !

Le son relativement plus pauvre du UX1 me le fait préférer dans des polyphonies de Bach qui deviennent plus lisibles. C'est aussi mon piano d'étude car il projette moi et il fatigue moins les oreilles (mes pianos sont décollés du mur et ont le panneau du bas déposé : ils sont très sonores).

Je ne cherchais pas particulièrement à acheter Yamaha, mais dans tous les pianos que j'ai essayés c'était ceux qui optimisaient le compromis qualité du toucher/son - valable pour moi, pas une règle absolue).

Avec le SU118, je me retrouve un peu coincé par rapport à mon objectif qui était de trouver un piano à queue (entre 1,80 et 2,10m) car je lui trouve une richesse de timbre supérieure aux queues que j'ai essayé, alors que la mécanique d'un queue de même marque est supérieure.

Bref, tu l'as compris, on est dans le compromis. Mais dans un compromis acceptable, l'essentiel est le pianiste. D'ou la suite :

Concernant le fait d'avoir un prof, je me répète, mais oui, c'est important. Encore faut-il que le prof soit suffisamment bon. Il y a, comme dans toute discipline des méthodes pour progresser et un prof les connait. Le fait qu'il y ait de mauvais profs et aussi des profs non adaptés à l'élève (et vice versa) ne retire rien au principe de l'utilité d'avoir un guide pour se lancer.

Une petite anecdote marquante pour faire une analogie : quand j'ai commencé le tir sportif (tir de précision au pistolet à bras franc à 10m), après l'exposé des règles de sécurité l'entraîneur a demandé aux élèves de faire un premier tir sur cible. Personne ne l'a touchée. Question du prof :
- Qu'avez vous regardé ?

Les élèves amusés de l'apparente naïveté de la question :
-Ben la cible !

Le prof :
-C'est pour ça que vous ne l'avez pas touchée. On ne regarde pas la cible, on regarde l'arme. Plus précisément les organes de visée : le guidon et le cran de mire.

Je pourrais continuer sur cet exemple rempli de raisonnements contre intuitifs (on ne cherche pas le centre de la cible mais on vise juste en dessous du rond noir, on n'appuie pas sur la queue de détente quand on pense avoir bon mais on est surpris par le lâcher du coup, on ne pose pas tout de suite l'arme mais on maintient sa visée après le départ du coup, etc...).

Tout cela pour dire qu'au piano aussi, si tu n'est pas guidé, tu peux passer beaucoup de temps à chercher à améliorer une chose sur la base d'un fonctionnement faux qui demeurera une limite constante.

MarcusVinicius
Messages : 26
Enregistré le : jeu. 30 avr., 2020 9:29

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par MarcusVinicius » dim. 10 mai, 2020 13:40

6gale13 a écrit :
dim. 10 mai, 2020 13:08
LeaR a écrit :
dim. 10 mai, 2020 10:38
Par curiosité, quel modèle de piano avez-vous ? Est-il brillant ou plutôt chaleureux ?
Mes deux Yamaha sont plutôt brillants. Ce n'est pas un choix complètement voulu. Entre les deux, il y a des différences de sorte que je garde les deux instruments.

Le SU 118c est à la fois plus brillant et plus riche que le UX1. Pour la musique de Debussy, j'aime bien jouer sur le SU118, même une oeuvre très douce comme "des pas dans la neige" car ses graves profonds et ses aigus cristallins rendent justice à une musique qui utilise toute la palette du clavier. Dans "Masques" que je travaille actuellement il y a même le "la" grave, la première note du piano !

Le son relativement plus pauvre du UX1 me le fait préférer dans des polyphonies de Bach qui deviennent plus lisibles. C'est aussi mon piano d'étude car il projette moi et il fatigue moins les oreilles (mes pianos sont décollés du mur et ont le panneau du bas déposé : ils sont très sonores).

Je ne cherchais pas particulièrement à acheter Yamaha, mais dans tous les pianos que j'ai essayés c'était ceux qui optimisaient le compromis qualité du toucher/son - valable pour moi, pas une règle absolue).

Avec le SU118, je me retrouve un peu coincé par rapport à mon objectif qui était de trouver un piano à queue (entre 1,80 et 2,10m) car je lui trouve une richesse de timbre supérieure aux queues que j'ai essayé, alors que la mécanique d'un queue de même marque est supérieure.

Bref, tu l'as compris, on est dans le compromis. Mais dans un compromis acceptable, l'essentiel est le pianiste. D'ou la suite :

Concernant le fait d'avoir un prof, je me répète, mais oui, c'est important. Encore faut-il que le prof soit suffisamment bon. Il y a, comme dans toute discipline des méthodes pour progresser et un prof les connait. Le fait qu'il y ait de mauvais profs et aussi des profs non adaptés à l'élève (et vice versa) ne retire rien au principe de l'utilité d'avoir un guide pour se lancer.

Une petite anecdote marquante pour faire une analogie : quand j'ai commencé le tir sportif (tir de précision au pistolet à bras franc à 10m), après l'exposé des règles de sécurité l'entraîneur a demandé aux élèves de faire un premier tir sur cible. Personne ne l'a touchée. Question du prof :
- Qu'avez vous regardé ?

Les élèves amusés de l'apparente naïveté de la question :
-Ben la cible !

Le prof :
-C'est pour ça que vous ne l'avez pas touchée. On ne regarde pas la cible, on regarde l'arme. Plus précisément les organes de visée : le guidon et le cran de mire.

Je pourrais continuer sur cet exemple rempli de raisonnements contre intuitifs (on ne cherche pas le centre de la cible mais on vise juste en dessous du rond noir, on n'appuie pas sur la queue de détente quand on pense avoir bon mais on est surpris par le lâcher du coup, on ne pose pas tout de suite l'arme mais on maintient sa visée après le départ du coup, etc...).

Tout cela pour dire qu'au piano aussi, si tu n'est pas guidé, tu peux passer beaucoup de temps à chercher à améliorer une chose sur la base d'un fonctionnement faux qui demeurera une limite constante.
Que penser des méthodes de formation en ligne ? Certaines semblent bien pensées, de manière très pédagogique en insistant justement sur les erreurs à ne pas commettre.
Le problème, quand on vit à la cambrousse comme moi, c’ est de pouvoir trouver un professeur. Du coup ne reste que la formation en ligne. C’est pas ce qui me plaît le plus mais bon.

À propos des formations en ligne payantes, que penser de la méthode Bernachon ?

filolo
Messages : 1029
Enregistré le : jeu. 21 août, 2014 11:03
Mon piano : Petrof 114

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par filolo » dim. 10 mai, 2020 13:59

On ne voit pas beaucoup.Mécanique Langer ?
Si vous allez le voir,bien le tester le regarder sous toutes les coutures, le faire ouvrir https://www.pianoweb.fr/verifier-pianooccasion.php
Toujours préférable de le faire voir à un accordeur ( surtout là avec l'accident de déménagement ),certains techniciens font aussi les déménagements.

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » dim. 10 mai, 2020 14:15

Cette fois Filolo je te trouve un peu trop prudent.....
Le Rippen des années 80 est bien un hollandais de la meilleure période de l'usine qui équipait alors le conservatoire national supérieur de Paris. Hélas, la production de qualité s'est arrêtée en 1991, victime de la concurrence et des prix asiatiques. La mécanique me semble une Renner (je crois distinguer le logo), mais le Bel Canto pouvait effectivement être équipé d'une Langer (sans souci particulier).
Léa, les photos montrent une mécanique parfaitement alignée, un clavier bien régulier. Tout me semble au vert. Si tu as la possibilité, effectivement ce serait bien d'aller avec un technicien/accordeur moyennant quelques 50 €, mais à mon avis tu ne risques pas grand chose avec ce piano qui doit correspondre vraiment à ce que tu cherches. En plus de son prix, prévois le transport, une révision/réglages/accord/harmonisation et tu devrais avoir un super piano pour moins de 1200 €. Pour le dégât sur le meuble tu pourras envisager une réparation plus tard (Compte 200 à 300 €) ou essayer par toi-même comme te l'ont suggéré certains, mais c'est très difficile de teinter du polyester, le faire tenir et le polir par des grains successifs jusqu'au Polish. C'est un vrai métier !.....
Tu nous tiens au courant ?
Modifié en dernier par DIDIER25 le dim. 10 mai, 2020 14:22, modifié 1 fois.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » dim. 10 mai, 2020 14:19

Le logo des mécaniques Langer est gris argent et généralement situé au milieu de la barre, celui de Renner est doré est situé sur la gauche ! Voilà pourquoi je dis "Renner". Et puis la barre en aluminium brossé, c'est plutôt Renner.... En fait j'en suis certain !
Modifié en dernier par DIDIER25 le dim. 10 mai, 2020 15:53, modifié 4 fois.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

piano bien tempéré
Messages : 3769
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par piano bien tempéré » dim. 10 mai, 2020 14:45

les seules langer posant problème sont les langer 75 . Les autres pas de soucis . Les 75 ayant de gros problèmes de platines de noix de marteau

LeaR
Messages : 12
Enregistré le : sam. 09 mai, 2020 15:08

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par LeaR » dim. 10 mai, 2020 15:43

Super, merci de vos réponses.

Donc il faut que j'appelle quelqu'un pour l'accorder ? Où puis-je trouver cela ?

Je suppose qu'il faut également que je loue une camionnette pour le transport ainsi que de gros bras pour le monter dedans ?

Pour le coup dessus ce n'est pas grave, tant qu'il sonne bien :D
Il a été accordé l'année dernière apparemment.

Qu'est-ce que l'harmonisation ?

Encore merci pour vos réponses, je vous tiens au jus, il faut que j'organise tout ça de mon côté

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » dim. 10 mai, 2020 17:35

L'harmonisation est une opération technique qui exige un vrai savoir faire et de l'expérience, donc qui n'appartient qu'à des techniciens expérimentés (attention aux apprentis sorciers.....). Elle consiste à piquer le feutre des marteaux dans des zones spécifiques (en évitant généralement la zone de frappe) pour redonner de la souplesse au feutre qui finit par se tasser et durcir au fil du temps. Le piano retrouve ainsi une sonorité plus ronde, plus profonde, plus agréable. Elle fait disparaître ou atténue considérablement l'impression de son métallique pour peu que le piano soit de bonne fabrication. Pour un accord avec une belle harmonisation, compter 120 à 150 €, l'accord "ordinaire" étant généralement facturé 90 €. Un piano comme le Rippen doit être accordé au moins une fois par an.
Pour les techniciens je regarde sur Lille et je te donne des coordonnées en message privé pour qu'on ne me reproche pas de le faire sur le forum "public". Pour le transport le mieux serait de t'adresser à une entreprise spécialisée (ça évite les dégâts comme il en a déjà eu un). Le transport d'un piano est une affaire de spécialiste (près de 200 kilos et un équilibre particulier) faute de dégâts ou pire de grosses blessures. C'est pour cela que je t'indiquais un coût de de 500 à 600 € pour le transport (300 à 400) et la remise à niveau du piano (100 à 200).
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

filolo
Messages : 1029
Enregistré le : jeu. 21 août, 2014 11:03
Mon piano : Petrof 114

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par filolo » dim. 10 mai, 2020 18:02

Oui ça m'agace quand je n'arrive pas à lire et là c'est le cas...Ce n'est pas tant la photo d'ailleurs c'est le fait que ma vue baisse :x
Prudent oui mais c'est très bizarre d'ailleurs certaines fois on le sent bien, d'autres moins, mais on n'est pas les mieux placés, c'est sûr c'est la personne qui est devant le piano qui a le meilleur angle de vue.
Après c'est une question de feeling, c'est vrai que face à l'abondance de pianos je les classerais en deux catégories : ceux que j'appelle les beaux endormis , qui n'ont pas bougé de place depuis 20 ans, qui ont ma préférence ( bien que les mites et les souris ou le temps on peu faire leur œuvre) et les voyageurs qui ont pu avoir une vie plus risquée, et par ailleurs quand je regarde les annonces, le moindre problème cosmétique me fait passer l'annonce, je suis un peu dans la logique "un de perdu, dix de retrouvés"
Donc là je pense que tu as raison DIDIER25 bon piano, bonne mécanique, accordé il n'y a encore pas trop longtemps mais bon j'ai une petite réserve qui est très subjective.

Sinon, pour le transport, le précédent montre que la camionnette avec plusieurs copains,ça peut être dangereux si pas bien équipés, pas bien habitués mais souvent ça passe, c'est l'option "nécessité fait loi".
L'autre option c'est entreprise de transport de pianos, ou accordeur qui fait aussi le transport ( pour les droits notamment ) comme ici http://accordeurpianos.free.fr/cariboost1/crbst_0.html faut les appeler LeaR.
La dernière fois que je l'ai fait transport sur 60kms de rez-de-chaussée à rez-de-chaussée ça ma coûté 300 € accord compris 3 semaines après et finalement, j'étais très content car cet accordeur que je ne connaissais pas est finalement revenu pour un léger ponçage piquage réglage du piano ( qu'on ne peut pas qualifier d'harmonisation mais c'était déjà bienvenu)
Donc LeaR c'est aussi une question de budget et là les conseilleurs ne sont pas les payeurs comme on dit.

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » dim. 10 mai, 2020 18:44

Un dernier détail en regardant les photos : le piano est posé sur du carrelage, donc il doit sonner fort, peut-être agressif. Léa, si tu as du parquet chez toi ce sera très différent, sinon je conseille toujours de mettre un tapis épais style "tapis pour marches d'escaliers".
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

6gale13
Messages : 362
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par 6gale13 » lun. 11 mai, 2020 13:48

Marcus, l'intérêt d'un prof, c'est aussi le feedback sur ce que tu joues. Si bien conçue qu'elle soit, une formation avec une information descendante prof-élève ne peut pas remplacer le retour que te fait un prof sur ce que tu joues. Les 2 peuvent être vues comme complémentaires.

Concernant le transport avec les potes costauds ou une entreprise spécialisée, je préférerais la seconde solution pour un instrument lourd et de valeur. De plus les frais de location de la camionette+le repas sympa pour les copains et le temps passé ça fini par ne pas être très rentable :mrgreen:

LeaR
Messages : 12
Enregistré le : sam. 09 mai, 2020 15:08

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par LeaR » ven. 15 mai, 2020 0:28

Bonsoir à tous,

Alors voilà, j'ai été l'essayer aujourd'hui, j'ai adoré le son et finalement le meuble n'est quasiment pas abimé.

Par contre, j'ai trouvé le clavier très dur, très très dur, est-ce parce que je ne suis pas habitué à jouer sur un accoustique ?
Mon clavier numérique est plus mou, moins rigide...

Après je n'ai pas joué longtemps dessus, moins de dix minutes, donc pas le temps de m'y habituer mais voilà...
Je vais m'habituer à cette dureté ? Je n'ai jamais joué sur un accoustique, parfois quand je jouais les notes ne sonnaient pas car je n'appuyais pas assez fort

Sinon, le vendeur me propose de m'échanger le piano contre mon Roland FP10 (oui oui vous avez bien lu), ce monsieur déménage et doit acheter un piano de scène (bon il attend un 1/4 de queue également) et je crois qu'il veut me faire plaisir car c'est lui qui m'a demandé sur quoi je jouais
et qu'à la limite ça ne le dérangeait pas d'échanger car il devait s'en acheter un.


Je crois que c'est une occasion en or, il était sympathique, mais encore une fois, vais-je m'habituer à ce toucher ?

Bonne soirée

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1837
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par DIDIER25 » ven. 15 mai, 2020 8:30

Deux données importantes :
- un technicien doit voir ce clavier et le régler, il va pouvoir l'alléger considérablement (contrôle des mortaises, des axes, réglages des pilotes, équilibrage....). C'est indispensable et normal sur un piano où ça n'a peut-être jamais été fait....
- effectivement, rien à voir entre le clavier d'un numérique..... et heureusement !.....
L'échange me semble intéressant, non ?
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

6gale13
Messages : 362
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Premier achat d'un piano accoustique

Message par 6gale13 » ven. 15 mai, 2020 9:44

LeaR, esssaie tout simplement d'autres pianos acoustiques et tu auras ta réponse. C'est très difficile pour nous comme ça à distance de te dire ce qui est normal et ce qui ne l'est pas. C'est certain que lorsqu'on a l'habitude de jouer sur un numérique (non clavier lourd) c'est difficile de passer sur un vrai piano.

Répondre