volume sonore

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

roulroul2
Messages : 327
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: volume sonore

Message par roulroul2 »

Ne pas hésiter a reprendre même un morceau connu avec mains séparées. En essayant d'atténuer la main gauche, j'ai réussi a améliorer un peu le problème. Mais le naturel revient de nouveau au moment de la réunion des 2 mains. Je pense que pour s'attaquer a ce problème, il faut déjà être bien avancé dans l'indépendance des 2 mains. A mon avis, mieux vaut des morceaux faciles / moyens bien joués que des morceaux difficiles qui donnent le moral dans les chaussettes,
Et travailler plus que 20 mn/jour. :oops:
Solfège
Messages : 392
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: volume sonore

Message par Solfège »

Ce phénomène va s'estomper avec la pratique. Il faut travailler sur la souplesse et la vélocité autant pour la main gauche que pour la main droite. Donc faire des gammes et du hanon ou du czerny. Mais il ne faut pas en abuser pour ne pas se faire mal et surtout pour ne pas se dégoûter. Ensuite lorsqu'on joue des morceaux il faut essayer de respecter les nuances. Bref il faut aussi travailler sur l'indépendance ds mains. Et tout naturellement les choses devraient rentrer dans l'ordre et surtout être patient et ne pas faire une fixette là dessus. Salutations musicales.
savadicap
Messages : 36
Enregistré le : ven. 30 mars, 2018 7:51
Mon piano : YAMAHA G 3

Re: volume sonore

Message par savadicap »

Solfège a écrit : jeu. 10 sept., 2020 14:46 Ce phénomène va s'estomper avec la pratique. Il faut travailler sur la souplesse et la vélocité autant pour la main gauche que pour la main droite. Donc faire des gammes et du hanon ou du czerny. Mais il ne faut pas en abuser pour ne pas se faire mal et surtout pour ne pas se dégoûter. Ensuite lorsqu'on joue des morceaux il faut essayer de respecter les nuances. Bref il faut aussi travailler sur l'indépendance ds mains. Et tout naturellement les choses devraient rentrer dans l'ordre et surtout être patient et ne pas faire une fixette là dessus. Salutations musicales.
OK je comprends maintenant, ma façon de jouer est trop lourde, je vais tâcher d'alléger la main gauche
Calle
Messages : 24
Enregistré le : dim. 12 janv., 2020 22:49
Mon piano : Yamaha P acoustique

Re: volume sonore

Message par Calle »

En ce qui me concerne, masi c'est un avis personnel, la lourdeur de la MG se règle aussi sans faire jamais des gammes, du Hanon ou du Czerny.
Solfège
Messages : 392
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: volume sonore

Message par Solfège »

Effectivement les morceaux que l'on travaille sont souvent un condensé de technique. Disons que pour certains les gammes hanon ou czerny ça peut les aider. Et il est vrai que certains pianistes abordent les problèmes technique lorsqu'il travaille leur morceaux et certains ne font jamais de gammes. D'autres jouent l'intégralité du clavier bien tempéré avt de commencer leur travail sur leur morceau. Âpre c'est chacun qui voit en fonction de ses capacités. Salutations musicales.
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2712
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: volume sonore

Message par Jacques Béziat »

Calle a écrit : lun. 14 sept., 2020 21:38 En ce qui me concerne, masi c'est un avis personnel, la lourdeur de la MG se règle aussi sans faire jamais des gammes, du Hanon ou du Czerny.
À chacun de voir, mais on se sert de la répétition des motifs offerte par les exercices ou les gammes justement pour régler un souci en particulier, afin de se concentrer SUR ce qu'on veut corriger, que ce soit la régularité, l'articulation, etc...

Il est bien entendu que les morceaux contiennent un condensé des techniques, mais à l'inverse les exercices offrent l'opportunité de cibler un souci à la fois, ou même plusieurs, ce qu'un ou des morceaux feront plus lentement dans le temps imparti aux répétitions.
Sinon les exercices n'existeraient pas.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Répondre