Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
oleasluv
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 28 nov., 2019 17:51
Mon piano : Clavinova CLP-525

Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par oleasluv » jeu. 28 nov., 2019 18:27

Bonjour,

Je me presente, Olivier, ne comprenant rien à la musique... voila c'est dis

Mon epouse s'est mise au piano voila 4 ans maintenant. Elle prend toujours des cours et joue essentiellement des morceaux modernes / pop / jazz. A la maison elle pratique sur un Yamaha Clavinova (CLP-525). Au conservatoire elle joue sur un Bechstein demi queue, qui est, a ce qu'il parait formidable. Le temps et l'experience aidant, elle trouve le toucher du piano electronique decevant et souhaiterai passer sur un vrai piano (droit)

J'envisage donc serieusement de lui faire la surprise et de lui offrir un piano. Seul imperatif (outre qu'il doit avoir un vrai touché de piano) il doit etre equipé d'un systeme "silent" et livré.


Nous sommes en bourgogne (71200) et j'avoue ne pas savoir par ou commencer pour en acheter un.

Pour le budget, nous n'avons aucune idée de ce qu'il faut y mettre pour avoir un piano qui ait de la consistence au clavier (j'ai l'impression que ma dame cherche plus a ameliorer son toucher)

J'ai regardé un peu ce qui existe en neuf (entre de gamme avec systeme silencieux ~5000 euro) je ne sais pas s'il vaut mieux prendre du neuf ou de l'occasion et j'avoue ne pas faire la difference entre 2 piano.

Que conseilleriez vous comme 1er piano ?

Avatar du membre
amalfi
Messages : 347
Enregistré le : jeu. 17 sept., 2015 0:07
Mon piano : Korg LP380
Localisation : Strasbourg

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par amalfi » jeu. 28 nov., 2019 19:04

Bienvenue sur le forum :

Votre message est très touchant, vous n'imaginez sans doute pas le plaisir que vous allez faire à votre épouse !

Maintenant, choisir un compagnon qui va l'accompagner durant des années est très périlleux, un instrument à ce prix doit correspondre à ses attentes précises. Vous devriez le choisir avec elle, absolument. A vous de trouver un scenario.

Vous aurez pour sûr d'autres réponses que la mienne, plus précises.

Je vous souhaite déjà de belles journées dans un futur proche, en tant qu'auditeur.

Avatar du membre
Moderato Cantabile
Messages : 1489
Enregistré le : ven. 01 juil., 2011 13:48
Mon piano : Erard 1 - Seiler 206

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par Moderato Cantabile » jeu. 28 nov., 2019 22:43

Salut Olivier,
moi aussi j'adore faire des surprises et je trouve ton idée super sympa !
Et ta femme devrait vraiment être ravie si elle trouve le piano tout installé dans la maison en rentrant le jour prévu . :D
Donc à la base , c'est top !!
Mais maintenant il est vrai que le choix d'un piano est toujours très personnel et que si tu n'y connais rien du tout , ça complique un peu la donne ...
Idéalement il faut envisager que le piano choisi puisse ne pas lui plaire .
Auquel cas pouvoir l'échanger sans problème serait un plus.
C'est pourquoi je te conseillerais vivement de te tourner vers un magasin de pianos et de rencontrer un professionnel à qui tu exposeras ton affaire.
Il sera de bon conseil pour t'aider à choisir l'instrument et s'engagera à le reprendre et l'échanger s'il ne convient pas à ta femme.
Bien sûr il faut que tu définisses à l'avance ton budget et que tu t'assures que le vendeur a plusieurs instruments en stock dans cette gamme de prix.
Avec ton code postal j'ai pu voir qu'il y avait non loin de chez toi un magasin qui semble assez bien achalandé : Mi...ot à Chalon.
Tu pourrais peut-être passer les voir dans un premier temps et revenir ensuite ici nous dire quels pianos t'ont été proposés.
Nous avons quelques spécialistes qui se feront un plaisir de t'aider à affiner ton choix .
Bonne prospection ! :wink:
"Il faut que cela soit si gai , si gai , que l'on ait envie de fondre en larmes ."

oleasluv
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 28 nov., 2019 17:51
Mon piano : Clavinova CLP-525

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par oleasluv » ven. 29 nov., 2019 14:54

bon au final ce ne sera pas une vrai surprise, parce que vu le montant et l'aspect emotionel de l'engin, j'aime autant que madame participe au choix.

Personnellement je prefererai du neuf parce qu'il faut bien faire tourner le commerce et si l'on veut qu'il y ait des fabricant / commercant pas loin il faut bien leur acheter des trucs de temps en temps. A la limite de l'occasion chez un professionnel...

si j'ai bien tout compris le systeme "silent" c'est mieux quand c'est d'origine que monté après....

Apres un coup de fil au revendeur le plus proche, il me propose un Zimmerman S2 a priori disponible avec un systemen silencieux.
A priori ce vendeur ferait aussi Ritt Muller.

demain j'emmene madame faire un essai...

On m'a aussi conseille une grande enseigne parisienne, ou Madame pourrait essayer quasiment de l'entre de gamme au haut de gamme, ce sera un bon moyen de voir quel budget il faut mettre et surtout quelle sensibilité elle a... (pour nous c'est plus simple d'aller a Paris que Macon ou Dijon)

PS : c'est extrement plaisant d'avoir a faire a des passionnés qui prennent le temps d'expliquer a un petit nouveau les (grandes) differences de la diversité de l'offre.

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1463
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par DIDIER25 » ven. 29 nov., 2019 17:27

Olivier, je suis désolé, je vais être un peu "dur" avec toi, mais je ne voudrais pas que tu commettes une erreur pour un premier piano que tu souhaites conserver longtemps et surtout qui va constituer un magnifique cadeau pour ton épouse. Franchement, tu ne trouveras rien d'intéressant en neuf avec silent d'origine dans un budget de 5000 €. Un B2 silent de Yamaha (piano intéressant et de qualité, mais encore "limité"), vaut déjà plus de 6000 €. En dessous tu n'auras que des fabrications chinoises ou asiatiques de "grande série" (tels que le Zimmermann et les Ritmuller qu'on peut te proposer), pianos fabriqués à la hâte et dont le pronostic de durabilité est particulièrement restreint. Il n'y a que deux solutions : prendre une occasion (et là encore le budget de 5000 est faible), ou augmenter le budget d'au moins trois ou quatre mille euros.
Oublie donc ton souci (très louable et que j'apprécie) de faire travailler des fabricants proches (dans le piano, il n'y a plus de vrais fabricants en France à part la maison Klein ; les autres ne sont que des "assembleurs"). Il y en a de moins en moins fabriqués à 100% en Allemagne (pianos magnifiques, mais très chers : Schimmel (et encore pas tous), Seiler (pas tous non plus), Sauter (tous !), Wh.Steinberg (pas tous), Steingraeber (tous). Il y a encore quelques marque européennes inégales, mais la quasi totalité du marché est asiatique avec le meilleur au Japon (Yamaha, Kawai (pas tous......)), des pianos corrects en Corée et Indonésie (sous réserve de bien les faire suivre par un technicien pour qu'ils gardent une sonorité agréable) et des pianos Chinois ou le pire cotoie le "correct", mais il faut reconnaitre qu'en matière de pianos, les chinois sont meilleurs dans le pire !.......
Je serai heureux de t'aider à trouver le bon piano et je n'ai plus aucun intérêt dans le commerce.
Si je reste au plus près de ton choix (très pertinent et respectable par ailleurs), à savoir un piano neuf et avec système silent d'origine, ma recommandation serait un Yamaha B2 SC2 Silent (actuellement à 5600 € dans une grande maison parisienne qui "offre" la TVA jusqu'au 25 décembre (je te laisse chercher sur le web) ou, dans la même maison un Samick JS 122 (actuellement 4120 avec TVA déduite) auquel il faudra ajouter un système silent génio premium (1600 €) monté par la maison (avec soin apparemment....). Tien nous au courant, mais sois prudent.... Le monde des vendeurs de pianos est plein de "requins" mais comprend encore heureusement quelques rares commerçants probes et honnêtes.....
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

oleasluv
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 28 nov., 2019 17:51
Mon piano : Clavinova CLP-525

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par oleasluv » ven. 29 nov., 2019 21:26

Cher Didier, tu n'es nullement dur. Je me renseigne justement pour avoir plusieurs retour et me faire une opinion. Il y a un vendeur de piano a cote de chez nous, donc nous allons le consulter. Il a eu l’honnêteté de me dire qu'il ne vendait que certaine marque et qu'il y en a d'autre. J'ai eu cet apres midi une conversation interessante avec un ancien vendeur de piano qui ne fait plus que de la maintenance et qui m'a fait une brève introduction au monde du piano neuf (hors "silent") :

jusqu'a 3000 euro, du chinois "peu eclairé"
de 3600 a 6000 euro Yamaha ayant un tres bon rapport qualité / pris / son "incontournable" dans cette gamme de prix
de 6000 a 8000 euro des fabrication d'europe de l'est plus qualitative
a partir de 10-12.000 euro des fabrication allemande ou japonaise de qualite

je ne suis pas musicien mais je suis un bon acheteur (ie je me renseigne avant d'acheter) et capable de comprendre les differences technique et/ou d'industrialisation. Quand je ne sais pas je me renseigne, d'ou ma presence ici.

Nous allons faire des essais en local pour voir puis un grand magasin parisien pour que madame teste un peu ce qui se fait dans les differentes gamme et surtout voir si elle sent/entend la difference ce qui nous permettra de nous fixer un budget.

Ceci dit, au vu des informations que j'ai glané ici et la, j'en arrivais a la conclusion qu'en neuf la bonne solution "abordable c'etait un yamaha, et en regardant les fiche technique de construction, le B2 semblait un bon compromis visiblement mieux construit que le B1 alors que le B3 semble presenter peu d'avantage comparé au B2 (vu de la fiche technique)

Mais nous attendrons que madame est toucher aux diverses gamme pour prendre une decision.

Je note precieusement tes conseils et avis pour continuer mes recherche. Merci encore !

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1463
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par DIDIER25 » ven. 29 nov., 2019 22:36

C'est exactement ça pour le B2 et .... pour tout le reste. Je pense que c'est sans doute Jean-Louis Mascaro qui t'a bien renseigné. Je le connais bien, c'est un professionnel très compétent et maintenant désintéressé des ventes. Tu peux donc lui faire entière confiance. Je me permets de voir ta démarche un peu différemment : l'acquisition d'un premier acoustique de qualité comme un B2 devrait permettre à ton épouse quelques années de bonne musique, mais en progressant, d'ici disons quatre ou cinq ans, elle aura sans doute l'envie de passer à un piano d'interprétation. Ton Yamaha, bien entretenu, constituera un bel apport avec une reprise facile, s'agissant d'un piano bien conçu et construit. C'est aspect à ne pas négliger non plus.
Bons essais. J'espère qu'on vous a conseillé une bonne maison sur Paris !
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

baleinette
Messages : 6
Enregistré le : mar. 21 oct., 2014 15:29

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par baleinette » sam. 30 nov., 2019 10:32

Bonjour,
Sans prétendre pouvoir donner des conseils, je fais part de mon expérience assez similaire.
J’ai repris le piano il y a 4 ans sur un numérique Roland... puis j’ai eu envie d’autre chose.
Habitant près de Paris, j’ai pu essayer de nombreux pianos depuis le mois d’aout.
Je m’étais fixé un budget de 5000€ pour un piano droit si possible avec silencieux.
Le neuf explosait bien entendu le budget (ou les oreilles) à part effectivement le B3 que j’ai essayé bien préparé chez Neb... & H... et qui me plaisait bien mais sans plus (et on était à 6500€).
Mon cœur ne battait que pour des pianos européens beaucoup plus haut de gamme... genre Grotrian ou Hoffmann à 7000 ou 8000 €. Les « meilleures affaires » partant très vite, ce n’est pas évident. De plus les plus grandes marques me semblaient quand même surévaluées (8000 € un piano qui a 40 ans... quand même...)
Puis j’ai essayé des pianos tchèques (Petrof, Rosler...) qui m’ont beaucoup plu.
Je suis allée en voir chez des particuliers, proposés à un tarif beaucoup plus intéressant mais j’ai finalement préféré une occasion en magasin pour avoir une garantie, la livraison etc.
Je suis restée dans mon budget à 4400€ !
J’ai reçu mon Petrof 116 avec silencieux d’origine samedi dernier et je suis ravie. Il a 14 ans mais n’a été que très peu joué, j’adore le son et le toucher ! J’ai mis 4 mois à le trouver (et toute la famille en avait un peu assez d’ecumer les magasins de pianos) mais je suis ravie. Je vous souhaite de trouver le vôtre avec autant de bonheur !

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2075
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par Jacques Béziat » sam. 30 nov., 2019 23:52

J'aimerais qu'on m'explique ce que signifie le rapport qualité-prix ?
Pour moi, le meilleur qualité-prix pour un piano est un Steinway à queue, il fera plusieurs générations, et la qualité est là. :wink:
La qualité se paie, point. Et chacun fait avec ses moyens.
Il existe plein de produits à excellent qualité-prix que je ne peux pas me payer ! :lol:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1463
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par DIDIER25 » dim. 01 déc., 2019 9:18

Tout est bien dans le mot "rapport", Jacques ! ...... Mais cette notion n'est effectivement valable que pour le neuf ! A prix bas, le plus souvent absence de qualité (pianos chinois de bas de gamme). A prix moyen, 5000 à 12000 € on a de tout et c'est bien là que la notion de rapport qualité/prix est importante et réelle. Au dessus on a en principe que de la qualité, quoique, avec l'émergence des productions asiatiques pour faire un maximum de profit, on a encore de biens mauvaises surprises dans certaine marques jadis très réputées.
Le post de "baleinette" est plein de sagesse et utile. Elle a été patiente et a trouvé en occasion le piano qui lui convenait, piano européen, fiable et de bonne réputation. Elle a donc optimisé son "rapport qualité prix". L'idée dans cette rubrique n'est pas de parler de ce qu'on ne peut pas se payer [-X , ça tout le monde en a bien une idée et ça peuple nos rêves, mais de recommander le meilleur dans l'accessible. Dans son post initial, oleasluv exposait ses critères et, dans le neuf et dans son budget, il est effectivement limité pour trouver de la qualité et une sonorité agréable durable, d'où l'orientation vers le Yamaha B2 ou le Samick JS 122. En occasion il aurait un beaucoup plus large choix pour un piano d'expression, de préférence équipé d'origine d'un système silent.....
Baleinette, je suis par contre surpris qu'un Petrof de 14 ans aie été équipé d'origine d'un silent, n'en ayant jamais croisé, mais je veux bien le croire....
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2166
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par floyer » dim. 01 déc., 2019 11:49

Si l’on pouvait mesurer la qualité avec une unité de mesure on ferait la division (rapport) par le prix et l’on aurait des résultats à comparer. Mais la notion de qualité ne se mesurant pas ainsi, le rapport qualité-prix est plus subjectif.

Mais on peut toujours essayer de comparer la valeur de différents pianos qui sont dans une même gamme de prix et essayer d’estimer si d’autres pianos plus cher valent le surcoût. Mais c’est très relatif.

Lorsque je me dis que le N1 vaut son surcoût par rapport à un CLP675 (au point que j’envisage de l’acheter), d’une certaine manière je lui établi un bon rapport qualité-prix. Lorsque je considère que le CLP685 ne vaut pas son surcoût (car je joue surtout au casque), je lui établi un rapport qualité-prix personnel moins bon.

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1463
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par DIDIER25 » dim. 01 déc., 2019 13:09

Je crois que dans le monde du numérique, c'est plus évident que dans le piano acoustique où les produits ne sont pas "standardisés" et évoluent avec le temps et l'entretien. Je me souviens d'un petit piano d'études Klein, des années 60, qui sonnait merveilleusement, vendu en occasion moins de 600 €. Là j'aurai dit rapport qualité/prix imbattable. Mais après pour les acoustiques neufs, c'est vraiment souvent une affaire de goût. Personnellement , je n'aime pas les derniers Feurich et je les trouve trop chers, mais c'est effectivement subjectif et personnel. De même, un peu comme Jacques, moi je craque (en rêve) pour le Steingraeber A 171 et du coup je le trouve cher, mais de qualité incomparable, donc d'un "rapport qualité/prix" convenable....
En occasion, comme j'en suis amoureux, je juge que les pianos fabriqués à Langlau (Euterpe, Hoffmann et anciens Feurich) ont des rapports qualité/prix très intéressants.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2075
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Passer du numerique au vrai Piano : quel piano droit ?

Message par Jacques Béziat » dim. 01 déc., 2019 13:40

DIDIER25 a écrit :
dim. 01 déc., 2019 13:09
(...)
En occasion, comme j'en suis amoureux, je juge que les pianos fabriqués à Langlau (Euterpe, Hoffmann et anciens Feurich) ont des rapports qualité/prix très intéressants.
Oui, voilà, en fait je faisais un peu d'ironie vis à vis de la notion du rapport qualité-prix, qui est un concept fabriqué par les marketeux des années 70 et qui s'adressait à la classe moyenne montante.
En matière de piano acoustique, je rejoins ton avis à 100%, le plus intéressant pour un budget moyen reste un piano artisanal, donc haut de gamme, en TBE d'occasion !!
À plus petit budget, il reste les japonais des années 80 et début 90, certains coréens, du Petrof/Rösler, etc...
Il ne peut y avoir de norme universelle, et il m'arrive souvent (m'arrivait parce que je quitte le magasin où je travaillais pour rejoindre une vraie école de musique) de rencontrer des clients qui me pose la question de ce rapport qualité-prix pour un numérique, et invariablement je réponds quel est votre budget ?
Et de surcroît, comme un piano, même numérique, n'est ni une lessive ni un réfrigérateur, il y a aussi la notion du son, du toucher, qui intervient dans le choix...

Je partage mon temps entre un magasin qui propose des cours, où je vends aussi des instruments (pianos numériques, guitares), et une école communale où il y a un 1/4 queue Bohemia assez moyen, mais venant d'être restauré, c'est quand même sacrément mieux que les droits des autres salles (je serais déjà bien content de l'avoir chez moi :mrgreen: ), et je vais très prochainement quitter le magasin pour rejoindre une autre école en parallèle où il y a un queue (2,20m ?) Feurich, je l'ai testé très vite, quand j'y exercerai je regarderai le numéro de série pour savoir de quand il date. Le clavier m'a paru plus agréable et un peu moins lourd que celui du Bohemia.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Répondre