Petrof 125G1 qui ne sonne pas

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 86
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par YannLeGuilcher »

Aussi, j'ai oublié...

J'ai appelé hier la personne qui prépare les piano dans le très grand magasin Parisien d'où provient mon Petrof, afin de lui faire part de mon mécontentement au sujet de l'installation du système silent.
Voici un bref résumé de ce qu'il m'a dit :

"Oui, les piano Petrof de 2008 n'étaient pas livrés avec système silent, c'est donc bien au sein de notre atelier que ce ce système a été installé. Il n'est pas possible qu'il ait été installé aussi salement !
Si les échappements étaient aussi mal réglés, ce n'est pas de notre faute. Ce sont les propriétaires qui ne font jamais régler leur mécanique, ils se contentent d'accorder. Donc avoir des échappement entre 10mm et 15mm de manière aléatoire n'est pas surprenant. Cela est dû à l'utilisation et l'usure de la mécanique.
Egalement, l'installation d'un système silent, est une adaptation tant bien que mal. Il est impossible de garder la qualité de touché d'un piano avec cette option. Il y a forcement des conséquences par rapport à la barre de blocage.
Même Yamaha qui est réputé comme ayant le système silent le plus performant, a aussi des problèmes mécanique sur leurs piano avec cette option.
En gros l'installation d'un silent est du bricolage "en limitant la casse", et honnêtement, faites le enlever, ou bien enlever au moins la barre de blocage, c'est quelque chose qui se fait facilement, puis demandez à votre accordeur de refaire un réglage d'échappement et d'attrapage. Cela permettra aux marteaux d'avoir plus d'inertie, et de frapper les cordes plus fortement.
Sur un piano comme le vôtre, il n'est pas normal d'avoir un manque de sonorité dans les médium, c'est au contraire un modèle qui a des médium "charnues".A vous de voir"


La première question que je me pose est : un déréglage de l’échappement de 10 bons millimètres est-il vraiment possible, tout seul, comme cela, sachant que c'est un piano qui a très peu servi ! ou du moins principalement en mode silencieux.
Pourquoi n'admet-il pas que l'installation du système à été mal faite directement au sein de son établissement ? La marque et le modèle du système installé correspondent bien a ce que ce magasin installait à l'époque.
Pourquoi, n'informent-il pas les clients que ce système à des conséquences sur la qualité de jeu : L’appât du gain, me direz-vous !!! Facturer 1500€ un système silent est toujours bon à prendre.
Pour le coup, je reste indécis... je l'enlève/je n'l'enlève pas...
Quelque part, j'y ai pris gout. Cela me permet de travailler ma technique le soir/la nuit quand tout le monde dort à la maison. Seulement la journée, je râle, parce que je n'arrive pas à faire ce que je veux.
Vraiment pas facile de prendre une décision...

Bonne journée à tous,
Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...
piano bien tempéré
Messages : 3958
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par piano bien tempéré »

Il ont dû faire faire ça par un arpète ! :lol:
6gale13
Messages : 368
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par 6gale13 »

YannLeGuilcher a écrit : ven. 04 oct., 2019 9:05 de combien la touche doit-elle descendre avant que le pilote ne vienne en contact avec le chevalet ?
Je fais donc appel à vos expériences des fois qu'il y ait "une règle" à respecter.

Yann
Avis d'un amateur, pas d'un pro (donc les pro modifieront s'il y a besoin).

Je ne me pose pas vraiment la question de combien la touche descend mais plutôt de combien le pilote monte. Je regarde les liaisons pilote-chevalet et bâton d'échappement-noix de marteau. Si tu pars - mettons -de jeux trop fermés, dès que tu appuies sur la touche, le bâton d'échappement pousse la noix de marteau. La consistance du clavier est particulière : tout de suite lourde en haut. Si tu ouvres un peu les jeux il y a un tout petit flottement (bien moins qu'1mm). C'est plutôt un feeling où la compression des différentes pièces conduit à la lourdeur normale du clavier (et pas immédiatement comme quand les jeux sont trop fermés). Tu peux observer l'écrasement du feutre de chevalet sous l'action du pilote et la poussée du bâton d'échappement qui comprime le cuir de la noix. Quand tu règles, il peut être utile d'aller un peu trop loin pour revenir ensuite en arrière.

L'autre chose qui peut servir, c'est d'observer le retour du bâton d'échappement sur la peau de la noix de marteau : ce retour doit être aisé... mais avec le moins de jeu possible. Le bâton glisse sous la noix, tu n'as pas la sensation qu'il est poussé en force par son ressort. Il fait moins de bruit (faut coller l'oreille pour entendre tout de même). C'est ainsi, à mon avis que tu trouves le bon réglage. Du moins c'est ainsi que je procède et suis preneur d'une meilleure approche s'il y en a.

Mais inévitablement un réglage fin est très sensible aux modifications environnementales. Ainsi, comme je le disais dans un précédent message, j'ai du changer mon réglage "été" pour un réglage "automne" car avec les pluies (qui sont dehors, pas sur le piano :mrgreen: ) les jeux s'étaient fermés. Ca ne serait pas arrivé avec un réglage plus sommaire.
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 86
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par YannLeGuilcher »

piano bien tempéré a écrit : ven. 04 oct., 2019 12:18 Il ont dû faire faire ça par un arpète ! :lol:
Ce n'est pas exclu malheureusement...
6gale13 a écrit : lun. 07 oct., 2019 0:51 Mais inévitablement un réglage fin est très sensible aux modifications environnementales. Ainsi, comme je le disais dans un précédent message, j'ai du changer mon réglage "été" pour un réglage "automne" car avec les pluies (qui sont dehors, pas sur le piano :mrgreen: ) les jeux s'étaient fermés. Ca ne serait pas arrivé avec un réglage plus sommaire.
Merci 6gale13 pour ces informations intéressantes... Il va falloir que je regarde cela :D
Ne serait-il pas judicieux de faire un réglage d'automne définitif quitte à avoir un peu plus de jeu en été ? La différence de touché serait-elle conséquente ?
Chez-moi non plus, il ne pleut pas sur le piano :lol:
Il n'y a que dans les clip qu'on voit ce genre de choses...

Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...
6gale13
Messages : 368
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par 6gale13 »

YannLeGuilcher a écrit : lun. 07 oct., 2019 10:23
Ne serait-il pas judicieux de faire un réglage d'automne définitif quitte à avoir un peu plus de jeu en été ? La différence de touché serait-elle conséquente ?
Ce n'était pas volontaire, en réglant au micro poil mon piano en hiver 2019, d'avoir un réglage qui serait modifié par l'humidité de septembre 20019. J'ai d'ailleurs hésité à régler car lorsque je vais chauffer, le réglage va à nouveau bouger. Mais comme je voulais faire une photo de la barre d'arrêt du bâton d'échappement (voir fil à ce sujet) et que la répétition sur le trio de l'impromptu 4 op 90 de Schubert était délicate en jeu PP, tant qu'à démonter, j'ai décidé de régler.

Quand il n'y a plus de jeu, oui le toucher est modifié et surtout le bâton revient mal. En revanche entre un tout petit peu de jeu et un petit peu de jeu la différence de toucher est faible :lol:

J'ai mentionné ces modifications de réglage car ayant lu que tu avais l'habitude de la mécanique de précision je voulais te montrer qu'il ne faut pas non plus trop en demander à une mécanique de piano : on atteint des limites liées aux matériaux. C'est un peu comme la question de la distance de l'échappement dont nous avions parlé plus haut : moins de 3-2 mm c'est vraiment très délicat. D'ailleurs sur ce point, observe le mouvement que fait le bâton d'échappement sur la noix de marteau lorsque le marteau est à 3 mm. Tu constates que le bâton ne pousse presque plus la noix en raison de l'angle qui se forme entre les pièces : le bénéfice qu'il y a à diminuer l'échappement devient très faible alors que survient un risque de grelottage bien plus dommageable.

La plupart des pianistes ne règlent pas du tout leurs instruments et c'est comme ça que tu te trouves avec des jeux sous les pilotes et 1,5 cm d'échappement.
6gale13
Messages : 368
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par 6gale13 »

Bons réglages !
Modifié en dernier par 6gale13 le lun. 07 oct., 2019 21:29, modifié 1 fois.
leLama
Messages : 1758
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par leLama »

Quand le magasin se dédouane sur le client, ils sont gonflés. :shock: C'est pas le client qui a coupé les barres à l'arrache à la meuleuse sans même ébavurer et en laissant la limaille résiduelle sur les feutres .... #-o
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 86
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par YannLeGuilcher »

leLama a écrit : lun. 07 oct., 2019 21:28 Quand le magasin se dédouane sur le client, ils sont gonflés. :shock: C'est pas le client qui a coupé les barres à l'arrache à la meuleuse sans même ébavurer et en laissant la limaille résiduelle sur les feutres .... #-o
Oui, c'est un peu facile ! La mauvaise foi quand tu nous tiens...
6gale13 a écrit : lun. 07 oct., 2019 21:25 Mais comme je voulais faire une photo de la barre d'arrêt du bâton d'échappement (voir fil à ce sujet) et que la répétition sur le trio de l'impromptu 4 op 90 de Schubert était délicate en jeu PP, tant qu'à démonter, j'ai décidé de régler.
Je ne comprends pas... Pourquoi le trio ?
Je connais très bien cet impromptu, et au contraire, j'aurais plutôt tendance à dire que le problème serait plus présent dans les 1ère et 3ème parties.
Lors des multiples descentes arpégées, il y a cette fameuse note qui se répète systématiquement toutes les quatre notes.
Le trio quant à lui n'a pas de répétition "rapide", on a donc plus de temps pour remonter les touches totalement.
6gale13 a écrit : lun. 07 oct., 2019 21:25 J'ai mentionné ces modifications de réglage car ayant lu que tu avais l'habitude de la mécanique de précision je voulais te montrer qu'il ne faut pas non plus trop en demander à une mécanique de piano : on atteint des limites liées aux matériaux. C'est un peu comme la question de la distance de l'échappement dont nous avions parlé plus haut : moins de 3-2 mm c'est vraiment très délicat. D'ailleurs sur ce point, observe le mouvement que fait le bâton d'échappement sur la noix de marteau lorsque le marteau est à 3 mm. Tu constates que le bâton ne pousse presque plus la noix en raison de l'angle qui se forme entre les pièces : le bénéfice qu'il y a à diminuer l'échappement devient très faible alors que survient un risque de grelottage bien plus dommageable.
Le matériau !!! C'est la problématique de toute mécanique. En découlent une multitude de critères et de conséquences. Le coef de frottement, l'élasticité, la dilatation, le vieillissement et bien d'autres... Dans notre cas, le bois malgré tous ses points négatifs apporte un atout de taille : l’absorption des vibrations, tout en gardant une élasticité réduite du moins pour le hêtre.
Oui, plus le marteau échappe près des cordes, et plus, d'un point de vue cinématique, il perd en efficacité. Le bâton ne poussant presque plus la noix à cause de la tangente. Après, peut-être que cet "accompagnement" suffit tout de même à garder une bonne inertie du marteau.
Je ne comprends pas ce que tu entends par "grelottage". Est ce le fait que le bâton a le risque de ripper de sous la noix de manière incontrôlée et aléatoire ? Avant même que le bouton n'ait été sollicité.

Peut-être aurais-je le temps ce soir de faire quelques essais de réglage. J'espère...

Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...
ulrichguillerm
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 11 juil., 2019 11:37
Localisation : Bretagne/Normandie
Contact :

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par ulrichguillerm »

YannLeGuilcher a écrit : mar. 08 oct., 2019 9:41 Je ne comprends pas ce que tu entends par "grelottage". Est ce le fait que le bâton a le risque de ripper de sous la noix de manière incontrôlée et aléatoire ? Avant même que le bouton n'ait été sollicité.
C'est quand le marteau rebondit entre les cordes et le bâton qui n'a pas suffisamment reculé
piano bien tempéré
Messages : 3958
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par piano bien tempéré »

D'où l'importance de la bonne relation du trio (non schubertien cette fois ... :wink: ) enfoncement-chasse-échappement , lequel doit être adapté aux caractéristiques dimensionnelles (développement des courses de la mécanique) et à fortiori lors de la pose d'un système silencieux ...
6gale13
Messages : 368
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par 6gale13 »

Yann, tu dis :
"dans les 1ère et 3ème parties, lors des multiples descentes arpégées, il y a cette fameuse note qui se répète systématiquement toutes les quatre notes.
Le trio quant à lui n'a pas de répétition "rapide", on a donc plus de temps pour remonter les touches totalement.
"

Tout d'abord c'est parce que je travaillais le trio (contingence, quand tu nous tiens !). Le problème de l'accompagnement (souvent 3 notes MG et 2 MD) c'est de faire une nappe sonore pas trop présente et surtout pas frappée. C'est une espèce de frémissement comme du vent dans des feuilles d'arbres ou des rides sur l'eau qui doit laisser chanter la mélodie aux 4° et 5° doigts de la MD. J'ai passé du temps à travailler le contrôle de ces notes répétées. Il faut que le bâton revienne vite pour produire cet effet. Sinon il faut presque décoller les doigts des touches et c'en est fini du pianissimo.

Je souscris également à la remarque sur la répétition dans les descentes parties 1 et 3. Le problème, là c'est de ne pas rater la note.

Dans un autre ordre d'idées tu écris :
" plus le marteau échappe près des cordes, et plus, d'un point de vue cinématique, il perd en efficacité. Le bâton ne poussant presque plus la noix à cause de la tangente. Après, peut-être que cet "accompagnement" suffit tout de même à garder une bonne inertie du marteau"

Je pense que l'"accompagnement" vaut encore en jeu PP. Je doute fort - précisément pour la raison de la tangente que tu mentionnes- que cela ait encore une quelconque influence en FF car le marteau va déjà très vite alors que la poussée du bâton perd en efficacité.
ulrichguillerm
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 11 juil., 2019 11:37
Localisation : Bretagne/Normandie
Contact :

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par ulrichguillerm »

6gale13 a écrit : mar. 08 oct., 2019 22:49 Je pense que l'"accompagnement" vaut encore en jeu PP. Je doute fort - précisément pour la raison de la tangente que tu mentionnes- que cela ait encore une quelconque influence en FF car le marteau va déjà très vite alors que la poussée du bâton perd en efficacité.
C'est exactement ça.

Quoiqu'en FF, un échappement trop près peut avoir une influence négative à cause de la compression des pièces, notamment celle du feutre contre lequel butte le pied du bâton d'échappement. En nuances fortes, l'échappement se produit légèrement plus près. Ce n'est pas que ça grelotte, mais le marteau tremble furtivement entre les cordes et le bâton en provoquant un bruit parasite à l'attaque.
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 86
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par YannLeGuilcher »

Bonjour,
Très intéressant tout cela !
6gale13 a écrit : mar. 08 oct., 2019 22:49 Je pense que l'"accompagnement" vaut encore en jeu PP. Je doute fort - précisément pour la raison de la tangente que tu mentionnes- que cela ait encore une quelconque influence en FF car le marteau va déjà très vite alors que la poussée du bâton perd en efficacité.
Attention, j'ai mentionné la "cinématique" et non pas la "cinétique" Hihihi :lol:
Mais, oui, en FF, je pense comme toi que la vitesse du marteau n'est pas impactée par la fin de la poussée du bâton.
6gale13 a écrit : mar. 08 oct., 2019 22:49 Le problème de l'accompagnement (souvent 3 notes MG et 2 MD) c'est de faire une nappe sonore pas trop présente et surtout pas frappée. C'est une espèce de frémissement comme du vent dans des feuilles d'arbres ou des rides sur l'eau qui doit laisser chanter la mélodie aux 4° et 5° doigts de la MD. J'ai passé du temps à travailler le contrôle de ces notes répétées. Il faut que le bâton revienne vite pour produire cet effet. Sinon il faut presque décoller les doigts des touches et c'en est fini du pianissimo
Ce trio c'est de la mélancolie, et de l'émotion pure. Avec une nuance d'optimisme en seconde partie lorsque la partie en Majeur arrive, mais elle reste éphémère.
L'accompagnement est une base feutrée sur laquelle se pose cette mélodie. Il doit donc effectivement être doux et uniforme...

Yann
La septième de dominante annonce le début de la fin...
bigrounours
Messages : 3739
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par bigrounours »

Je n'ai pas suivi ce fil dans le détail depuis le début, mais j'ai principalement une question : est ce que le piano a été acheté chez le particulier ? Ou chez le pro ?

S'il a été acheté chez le particulier, alors le pro n'a effectivement rien à se reprocher car un piano de 2008, même peu joué, dont la mécanique s'est déréglée, moi ça ne me choque pas du tout. Surtout si on ajoute le fait que le piano a subi au moins un déménagement, avec tous les effets que cela peut provoquer.

Enfin, si je fais un comparatif avec mon piano que j'ai acheté en 2009, lui aussi équipé d'un système silencieux (monté d'origine), j'ai quand même du demander un réglage de l'échappement il y a 2 ans pour que le toucher soit de nouveau satisfaisant. Je dis bien satisfaisant, pas parfait, car comme le dit le pro : un piano équipé d'un système silencieux, c'est du "bricolage au mieux". C'est regrettable mais c'est la réalité, le professionnel a parfaitement raison de dire cela.

Pourquoi ne pas demander au professionnel un réglage de l'échappement et d'attrapage ? Et voir ce que cela donne, et peut être par la même occasion demander l'avis du technicien sur la/les raisons qui feraient que ce piano "ne sonne pas" ?
piano bien tempéré
Messages : 3958
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par piano bien tempéré »

bigrounours a écrit : mer. 09 oct., 2019 11:09Enfin, si je fais un comparatif avec mon piano que j'ai acheté en 2009, lui aussi équipé d'un système silencieux (monté d'origine), j'ai quand même du demander un réglage de l'échappement il y a 2 ans pour que le toucher soit de nouveau satisfaisant. Je dis bien satisfaisant, pas parfait, car comme le dit le pro : un piano équipé d'un système silencieux, c'est du "bricolage au mieux". C'est regrettable mais c'est la réalité, le professionnel a parfaitement raison de dire cela.
Il faudrait nuancer cette affirmation . Pour avoir monté des dizaines de ces systèmes on arrive toujours avec du temps passé à obtenir un fonctionnement satisfaisant avec une bonne répétition de la mécanique . Evidemment tout passe par un soin apporté à la pose de la barre dans des mécaniques souvent d'une étroitesse rédhibitoire pouvant poser des soucis dans le débattement des étouffoirs , dans les distances vraies des cordes aux marteaux arrêtés . Un montage à l'arrache dans ces situations ne peut qu'aboutir à des toucher défectueux de par des compromis bancals de réglage non résolus . Il m'est arrivé de scier puis limer des surfaces d'appui , sur les montants de mécanique , des articulations de la barre ... De fait le temps passé augmente ... Faut savoir ce que l'on veut mais éviter de travailler comme des bras cassés ... :wink:
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 86
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par YannLeGuilcher »

bigrounours
Merci pour ton intervention,

En fait, oui, je l'ai acheté chez un particulier. Je suis donc la deuxième main.
Je ne partage pas forcément ton point de vue ou du moins sur certains aspects
Bien-sûr que la mécanique se dérègle avec le temps, et qu'un déménagement de 150km a un effet notoire. Cela nécessite tout a fait l'intervention d'un accordeur.
Cependant, je serais tenté de dire que la mécanique doit "se dérégler" de manière uniforme. Comment expliquer que d'une touche à sa voisine, il y ait des différences de 5 bons mm au niveau des échappements. Je veux bien admettre que les touches noires servent légèrement moins, mais je pense que ce point est négligeable. De même les pilotes étaient réglés de manière totalement aléatoire ainsi que les étouffoirs. (cf les photos dans les pages précédentes).
Egalement, cela n'explique pas le travail de cochon effectué sur la barre de blocage (cf page 3 pour les photos). Comme l'a dit LeLama cela ne peut être que le vendeur/installateur le responsable. Peut-être que quand on est capable de fournir un tel travail, on est pas à ça prés au niveau de l'ajustement de la mécanique. Quand on a pas le souci du détail, c'est un peu partout...
bigrounours a écrit : mer. 09 oct., 2019 11:09
Pourquoi ne pas demander au professionnel un réglage de l'échappement et d'attrapage ? Et voir ce que cela donne, et peut être par la même occasion demander l'avis du technicien sur la/les raisons qui feraient que ce piano "ne sonne pas" ?
Il est passé et a fait un pré-accord dans un premier temps. Il était à -30, il a donc fallu pas mal le remonter.
Le manque de sonorité est pour le moment attribué au désaccord. On verra bien lors du deuxième passage de l'accordeur. Même s'il y a déjà eu une nette amélioration depuis le réglage des échappements...
La septième de dominante annonce le début de la fin...
6gale13
Messages : 368
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par 6gale13 »

YannLeGuilcher a écrit : mer. 09 oct., 2019 12:54 je serais tenté de dire que la mécanique doit "se dérégler" de manière uniforme. Comment expliquer que d'une touche à sa voisine, il y ait des différences de 5 bons mm au niveau des échappements. Je veux bien admettre que les touches noires servent légèrement moins, mais je pense que ce point est négligeable. De même les pilotes étaient réglés de manière totalement aléatoire ainsi que les étouffoirs. (cf les photos dans les pages précédentes).
Yann, ce que tu dis semble être la logique même. Et pourtant, j'ai fait la même observation qui m'a troublé : quand j'ai récupéré mon Yamaha SU 118c il était complètement déréglé de manière aléatoire (quand même pas dans la même proportion que toi). J'ai également été très surpris de voir le manque d'homogénéité des différences de réglages. Donc soit ça se dérègle de manière très différente suivant les touches soit le propriétaire précédent a tripoté, soit un technicien a mal fait le travail. Mais de mon côté le précédent propriétaire était un vieux médecin qui ne me semble pas avoir tellement eu le gout le la mécanique de piano.
ulrichguillerm
Messages : 77
Enregistré le : jeu. 11 juil., 2019 11:37
Localisation : Bretagne/Normandie
Contact :

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par ulrichguillerm »

6gale13 a écrit : sam. 12 oct., 2019 22:56 J'ai également été très surpris de voir le manque d'homogénéité des différences de réglages. Donc soit ça se dérègle de manière très différente suivant les touches soit le propriétaire précédent a tripoté, soit un technicien a mal fait le travail. Mais de mon côté le précédent propriétaire était un vieux médecin qui ne me semble pas avoir tellement eu le gout le la mécanique de piano.
Soit le piano a été mal préparé en magasin. Pas le temps, pas les compétences, pas de contrôle de la qualité du travail. Si le client n'est pas sensible, le technicien appointé ne perd pas de temps à régler quelque chose "qui ne se remarquera pas" ni à faire de la pédagogie lors du passage de garantie et se rend chez le suivant. :|
piano bien tempéré
Messages : 3958
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par piano bien tempéré »

Courant … :|
bigrounours
Messages : 3739
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: Petrof 125G1 qui ne sonne pas

Message par bigrounours »

piano bien tempéré a écrit : mer. 09 oct., 2019 12:15
bigrounours a écrit : mer. 09 oct., 2019 11:09Enfin, si je fais un comparatif avec mon piano que j'ai acheté en 2009, lui aussi équipé d'un système silencieux (monté d'origine), j'ai quand même du demander un réglage de l'échappement il y a 2 ans pour que le toucher soit de nouveau satisfaisant. Je dis bien satisfaisant, pas parfait, car comme le dit le pro : un piano équipé d'un système silencieux, c'est du "bricolage au mieux". C'est regrettable mais c'est la réalité, le professionnel a parfaitement raison de dire cela.
Il faudrait nuancer cette affirmation . Pour avoir monté des dizaines de ces systèmes on arrive toujours avec du temps passé à obtenir un fonctionnement satisfaisant avec une bonne répétition de la mécanique . Evidemment tout passe par un soin apporté à la pose de la barre dans des mécaniques souvent d'une étroitesse rédhibitoire pouvant poser des soucis dans le débattement des étouffoirs , dans les distances vraies des cordes aux marteaux arrêtés . Un montage à l'arrache dans ces situations ne peut qu'aboutir à des toucher défectueux de par des compromis bancals de réglage non résolus . Il m'est arrivé de scier puis limer des surfaces d'appui , sur les montants de mécanique , des articulations de la barre ... De fait le temps passé augmente ... Faut savoir ce que l'on veut mais éviter de travailler comme des bras cassés ... :wink:
Le problème n'est pas dans la répétition. Mon piano a toujours eu une répétition très correcte pour un piano droit. Le défaut des pianos droits équipés de systèmes silencieux est que l'échappement est réglé différemment comparé à celui d'un piano sans système silencieux. De ce fait, le toucher en fond de touche est moins précis. Le marteau est libéré avant ce qu'il devrait être. Au début on ne sent pas la différence, mais maintenant que je suis habitué à jouer sur des pianos avec ou sans système, je perçois vraiment la différence. Avec un piano équipé d'un système silencieux, on controle moins bien le son, tout comme on contrôle moins bien le son avec un piano droit comparé à un piano à queue. C'est mon avis, mais je pense que cela s'explique avec les différences mécaniques.
Répondre