Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
quazart
Messages : 2190
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par quazart » lun. 01 juil., 2019 1:11

Une question qui me turlupine depuis un moment, sur un point constaté sur tous les "queue" joués depuis un an.
Que le piano soit bon ou fatigué, puissant ou pas, j'ai toujours la même impression étant assis sur le banc, que je n'ai pas en étant spectateur.
Le son est différent, beaucoup plus fort, certaines notes donnent l'impression de "filer", la multitude d'harmoniques donne l'impression que le piano est désaccordé alors qu'objectivement il ne l'est pas.
Tout le monde ressent-il ce même phénomène ? Est-il uniquement dû à la proximité de la source sonore ? En étant spectateur, même très proche, cette sensation disparait. J'imagine qu'elle disparait rapidement avec l'expérience !?
Je n'avais jamais constaté ce phénomène sur mes anciens pianos droits.

Merci d'avance de vos lumières !

Naropa
Messages : 347
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg 160

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Naropa » lun. 01 juil., 2019 12:14

Oui, j'ai des impressions similaires aux tiennes. Pas tant que le piano soit désaccordé mais la présence sonore de l'instrument est très différente quand on est au clavier ou pas. Je constate souvent cela avec ma prof quand nous sommes en cours et que nous travaillons sur un queue Yamaha.
Un truc qui me semble déterminant est la présence ou non du pupitre qui joue un rôle de déflecteur sonore évident. Ce qui est intéressant avec un queue, c'est le nombre de configurations acoustiques possibles : je préfère parfois fermer complètement mon piano, parfois simplement l'entrouvrir, cela change considérablement la perception sonore.

Avatar du membre
AntoineCln
Messages : 96
Enregistré le : lun. 11 févr., 2019 16:04
Mon piano : W. Steinberg AC 188/Roland HP603

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par AntoineCln » lun. 01 juil., 2019 13:10

C'est vrai que ça fait toujours un choc d'entendre quelqu'un d'autre jouer sur son piano. La seule reference que l'on a, c'est lorsqu'on est devant le clavier. Alors forcement lorsqu'on est à quelques metres, et souvent derrière le piano, ça fait tout bizarre :mrgreen:

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4135
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par André Quesne » lun. 01 juil., 2019 13:16

quazart a écrit :
lun. 01 juil., 2019 1:11
Une question qui me turlupine depuis un moment, sur un point constaté sur tous les "queue" joués depuis un an.
Que le piano soit bon ou fatigué, puissant ou pas, j'ai toujours la même impression étant assis sur le banc, que je n'ai pas en étant spectateur.
Le son est différent, beaucoup plus fort, certaines notes donnent l'impression de "filer", la multitude d'harmoniques donne l'impression que le piano est désaccordé alors qu'objectivement il ne l'est pas.
Tout le monde ressent-il ce même phénomène ? Est-il uniquement dû à la proximité de la source sonore ? En étant spectateur, même très proche, cette sensation disparait. J'imagine qu'elle disparait rapidement avec l'expérience !?
Je n'avais jamais constaté ce phénomène sur mes anciens pianos droits.

Merci d'avance de vos lumières !
Le phénomène dont tu parles, j'en ai déjà parlé sur PM. Mon piano ne semble pas désaccordé, la simple différence que je trouve, c'est que la sonorité est plus claquante quand je le joue que lorsque je suis en auditeur. Je n'avais pas la même sensation sur mon ancien KawaÏ KG2C qui était équipé de marteaux Renner et c'était un régal de le jouer grand ouvert. Malheureusement le toucher était vraiment lourd...
Il y a quelques années je me suis régalé sur un piano C.Bechstein B203 des années 80 joué grand ouvert, meilleur que le Bösen 200 qui se trouvait à proximité... Les pianos allemands sont probablement moins percussifs avec leurs marteaux Renner.
Ton piano est neuf, je ne pense pas qu'il soit surpuissant mais il a besoin de se faire ainsi que le pianiste. Le changement de position et la préparation des lieux peuvent faire la différence. Il est possible aussi qu'après accord et harmonisation que ça puisse changer les choses :wink:
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Kurt
Messages : 485
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59
Mon piano : Yamaha P-125 / Pianoteq
Localisation : Belgique, et Discord https://discordapp.com
Contact :

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Kurt » lun. 01 juil., 2019 14:24

Ta pièce est vide, mansardée et petite (ratio volume pièce / puissance de la bête). Je pense que tu te prends tout en retour : puissance, réverbération, harmoniques. Je sais que certains musiciens ayant une pièce dédiée, parfois même un home-studio, utilisent des mousses savamment positionnées.
Modifié en dernier par Kurt le mar. 02 juil., 2019 1:22, modifié 3 fois.

Avatar du membre
quazart
Messages : 2190
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par quazart » lun. 01 juil., 2019 21:52

Naropa a écrit :
lun. 01 juil., 2019 12:14
je préfère parfois fermer complètement mon piano, parfois simplement l'entrouvrir, cela change considérablement la perception sonore.
Le problème étant qu'une fois tout fermé, il n'est plus possible de poser une partition ! Ca limite pas mal...

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6323
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par BM607 » lun. 01 juil., 2019 21:56

quazart a écrit :
lun. 01 juil., 2019 21:52
Le problème étant qu'une fois tout fermé, il n'est plus possible de poser une partition ! Ca limite pas mal...
Tu ne peux pas retirer et poser le porte-partitions sur le couvercle ? (En le faisant glisser hors de ses glissières)
Le mien est prévu pour ça, et je suis toujours ou presque dans cette configuration.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
quazart
Messages : 2190
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par quazart » lun. 01 juil., 2019 22:16

André Quesne a écrit :
lun. 01 juil., 2019 13:16
Ton piano est neuf, je ne pense pas qu'il soit surpuissant mais il a besoin de se faire ainsi que le pianiste. Le changement de position et la préparation des lieux peuvent faire la différence. Il est possible aussi qu'après accord et harmonisation que ça puisse changer les choses :wink:
Non, il n'est pas surpuissant ! Et effectivement, c'est le tout début du rodage, pour lui comme pour moi...
La sonorité changera quand la pièce sera finie, ça ne fait aucun doute. Il a déjà été harmonisé (je voulais un son plus "rond").
Le toucher semble plus lourd que celui de son jumeau essayé à Paris en janvier, mais j'avais commencé l'essai par le Kawaï GX1, ça peut fausser le jugement
Je m'y ferai, je n'en doute pas !
Ce que je ne comprends pas bien, c'est la raison du changement de perception en fonction de sa place par rapport à l'instrument. Je n'ai jamais observé ça sur un piano droit (ou alors c'est très atténué par rapport à un "queue")

Avatar du membre
quazart
Messages : 2190
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par quazart » lun. 01 juil., 2019 22:20

BM607 a écrit :
lun. 01 juil., 2019 21:56
Tu ne peux pas retirer et poser le porte-partitions sur le couvercle ? (En le faisant glisser hors de ses glissières)
Le mien est prévu pour ça, et je suis toujours ou presque dans cette configuration.
Ha! je n'ai pas essayé, merci pour le tuyau !
Mais ça ne change pas radicalement la sensation. Sans doute un peu moins de décibels, comme le fait d'avoir laissé le plaid de protection dessus...
Et le fond de ma question demeure : pourquoi cette différence de perception selon qu'on joue ou qu'on écoute ?

piano bien tempéré
Messages : 3365
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par piano bien tempéré » lun. 01 juil., 2019 22:23

Parce que les irrégularités de l'harmonisation et/ou de l'accord s'estompent au fur et à mesure qu'on prend de la distance … :wink:

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4135
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par André Quesne » lun. 01 juil., 2019 23:03

Je pense que lorsqu'on joue on prend de plein fouet la percussion des marteaux. Lorsque l'on s'écarte, la percussion est atténuée et le couvercle ouvert envoie vers l'auditeur toute la richesse harmonique. Je pense que tu pourras améliorer ça quand ta pièce sera traitée. Pour faire moins moche, plein de bouquins sur des étagères, un tapis épais sous le piano même si c'est du parquet, un canapé et 2 fauteuils, tu devrais déjà trouver une nette amélioration. Si la queue du piano est dans un angle, une bonne mousse acoustique :wink:
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Hichem
Messages : 507
Enregistré le : dim. 04 mars, 2018 20:52
Mon piano : Yamaha CLP-535
Localisation : Sfax, Tunisie

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Hichem » mar. 02 juil., 2019 18:42

Je pense que l'acoustique de la pièce change d'un centimètre à un autre

Si l'un de vous a un sonomètre précis, et le change de place en jouant son piano, dans une pièce mal équilibrée acoustiquement, ça va changer de valeur !
Peut être
la richesse du forum c'est le mélange en tous genre...

6gale13
Messages : 253
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par 6gale13 » mar. 02 juil., 2019 20:25

Ah oui, avec un queue il y a de grandes différences suivant qu'on joue ou qu'on se met en face du couvercle ouvert (comme auditeur). Je trouve le son bien meilleur quand on est auditeur à quelques mètres de distance (encore faut-il les avoir). Mais je n'ai pas eu la sensation que le piano était faux.

Le son des droits projette plus sur le pianiste. Il me donne le sentiment d'être très proche et insuffisamment fondu. J'ai souvent été surpris du volume sonore et de l'éclat de mes droits d'1,20 m par rapport à des queues de 1,80. Il faut dire que sur les piano droits, on a les marteaux sous le nez ! Comme auditeur, je préfère être à quelques mètre derrière le piano droit.

Avatar du membre
quazart
Messages : 2190
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par quazart » mar. 02 juil., 2019 23:04

6gale13 a écrit :
mar. 02 juil., 2019 20:25
Ah oui, avec un queue il y a de grandes différences suivant qu'on joue ou qu'on se met en face du couvercle ouvert (comme auditeur). Je trouve le son bien meilleur quand on est auditeur à quelques mètres de distance (encore faut-il les avoir). Mais je n'ai pas eu la sensation que le piano était faux.
L'impression de "faux" vient des harmoniques qu'on entends beaucoup mieux. En fermant complètement le piano et en posant le pupitre par dessus comme indiqué par BM atténue pas mal le phénomène !
A l'enregistrement, le son est bien juste.

Naropa
Messages : 347
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg 160

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Naropa » mer. 03 juil., 2019 0:59

quazart a écrit :
lun. 01 juil., 2019 21:52
Naropa a écrit :
lun. 01 juil., 2019 12:14
je préfère parfois fermer complètement mon piano, parfois simplement l'entrouvrir, cela change considérablement la perception sonore.
Le problème étant qu'une fois tout fermé, il n'est plus possible de poser une partition ! Ca limite pas mal...
J'utilise un lutrin de table sous lequel j'ai collé de la feutrine, cela m'évite de sortir le pupitre et son support. :idea:

Avatar du membre
Christof
Messages : 2453
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Christof » mer. 03 juil., 2019 11:36

quazart a écrit :
lun. 01 juil., 2019 1:11
Une question qui me turlupine depuis un moment, sur un point constaté sur tous les "queue" joués depuis un an.
Que le piano soit bon ou fatigué, puissant ou pas, j'ai toujours la même impression étant assis sur le banc, que je n'ai pas en étant spectateur.
Le son est différent, beaucoup plus fort, certaines notes donnent l'impression de "filer", la multitude d'harmoniques donne l'impression que le piano est désaccordé alors qu'objectivement il ne l'est pas.
Merci d'avance de vos lumières !
Oui, c'est bien normal lorsque l'on passe d'un piano droit à un queue. Cela m'avait fait exactement la même chose.
En fait, il faut s'habituer au son, à sa puissance. Pour cela, il faut jouer dans toute les configurations d'ouverture du couvercle, et se plonger dans le son. Ce qui fait qu'ensuite, lors d'une réunion en public, on maîtrise. Je me souviens, au tout début, habitué à mon piano droit, j'y allais vraiment sur des oeufs lorsque je jouais dans des réunions PM, tellement tout me paraissait fort. La première fois, j'ai d'ailleurs mis la pédale una corda du début à la fin. Maintenant, plus aucun problème.

NB : Il a pu être dit par certains critiques que Keith Jarrett, qui se lève et danse en même temps qu'il joue, faisait inutilement du cirque... En fait, c'est faux. Il fait cela pour être encore plus au coeur du son, en se rapprochant encore plus de la table d'harmonie. Et justement, cela lui permet de sentir encore mieux ce phénomène de vibrations provoqué par l'effet "multitude d'harmoniques" dont tu parles. Entendre mieux comment le son se projette. Et cela lui permet aussi de mieux vérifier certaines vibrations, pour une meilleure maîtrise de ce qu'il veut faire sentir.


regarder à partir de 1'23, ... 3'47

Fan de Langlau
Messages : 42
Enregistré le : sam. 18 nov., 2017 13:20
Mon piano : Feurich 190 + Euterpe 120

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Fan de Langlau » mer. 03 juil., 2019 14:43

Bonjour à tous,
Désolé: je n'ai pas encore lu tous les fils... mais je réagis, à la suite de mon expérience de la semaine passée. J'ai joué les basses dans deux danses hongroises de Brahms pour un passage de cycle. On était bien calé à la maison, sur mon piano (un demi queue). Et dès les répétitions, sur un Steinway C, il a fallu revoir l'interprétation. Les notes graves étaient envahissantes, pour le public, alors qu'au clavier, elles sonnaient confuses, au point de se perdre dans la partition... Les 3/4 sont-ils moins équilibrés que les 1/2 ou les pianos de concert ? A voir. Mais, j'avoue avoir été un peu déçu d'être obligé de "reformater" nos choix pour que le public entende ce que l'on avait vraiment préparé, un reformatage compliqué: jouer d'une manière qui ne correspond pas à ce que j'entendais du clavier... Il fallait une concentration de tous les instants (ce fut dur !). :roll:

bigrounours
Messages : 3724
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par bigrounours » mer. 03 juil., 2019 15:23

Fan de Langlau a écrit :
mer. 03 juil., 2019 14:43
Bonjour à tous,
Désolé: je n'ai pas encore lu tous les fils... mais je réagis, à la suite de mon expérience de la semaine passée. J'ai joué les basses dans deux danses hongroises de Brahms pour un passage de cycle. On était bien calé à la maison, sur mon piano (un demi queue). Et dès les répétitions, sur un Steinway C, il a fallu revoir l'interprétation. Les notes graves étaient envahissantes, pour le public, alors qu'au clavier, elles sonnaient confuses, au point de se perdre dans la partition... Les 3/4 sont-ils moins équilibrés que les 1/2 ou les pianos de concert ? A voir. Mais, j'avoue avoir été un peu déçu d'être obligé de "reformater" nos choix pour que le public entende ce que l'on avait vraiment préparé, un reformatage compliqué: jouer d'une manière qui ne correspond pas à ce que j'entendais du clavier... Il fallait une concentration de tous les instants (ce fut dur !). :roll:
Je pense plus à un mauvais réglage, ou à un défaut du 3/4 que tu as joué en concert.

Fan de Langlau
Messages : 42
Enregistré le : sam. 18 nov., 2017 13:20
Mon piano : Feurich 190 + Euterpe 120

Re: Sonorité d'un piano à queue perçue par le joueur

Message par Fan de Langlau » mer. 03 juil., 2019 16:08

Oui, sûrement. Entre un piano de conservatoire, soumis à rude épreuve, et un piano au calme et surprotégé (désolé, je suis comme cela !)...
La pièce ou salle de concert y est aussi pour quelque chose.
J'ai joué ce Steinway toute mon enfance; il était alors comme neuf et sur une scène. J'en garde de bons souvenirs. Depuis, il a été restauré et il est dans une très grande pièce, sans estrade ni scène. Il a ses qualités, notamment pour le répertoire à deux mains, mais cela m'a perturbé pour des quatre mains. L'écouter de loin était plus agréable... l'éloignement permettait de retrouver de beaux plans sonores.
Le mien est super à jouer du clavier, et à entendre dans toute la maison. Je préfère.

Répondre