Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Berny007
Messages : 133
Enregistré le : dim. 15 avr., 2018 20:44
Mon piano : Cherche remplaçant à un technics de 20an
Localisation : Aubigny sur nere (18)

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Berny007 » mar. 23 avr., 2019 21:21

Je ne pense pas non plus que leur produit soit mauvais, différents c'est certain. Mais j'ai été sur le site en question et aucun avis positifs ou négatifs sur le concurrent japonais n'est émis.
D'ou mon interrogation...

J'ai eu des cours de piano pendant 10ans sur un kawai d'ou une certaine affection pour la marque. :wink:

Naropa
Messages : 360
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg 160

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Naropa » mer. 24 avr., 2019 17:46

roulroul a écrit :
mar. 23 avr., 2019 20:15
Vu l' énormité du groupe Yamaha, bateaux, motos, instruments de musique, je ne pense pas qu'ils fabriquent de mauvais produits.
Cet argument joue pour Yamaha en sa défaveur, je préfère de loin des fabricants qui sont des spécialistes en leur domaine. Yamaha était à l'origine un facteur d'orgues. Je joue régulièrement un Yamaha CG1 qui est un bon instrument surtout mécaniquement. Pour ce qui est de sa présence, elle me plaisait assez au début et maintenant son côté dénué de personnalité, lisse et brillant me fatigue. Totalement d'accord avec l'analyse de Gro192.

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par roulroul » jeu. 25 avr., 2019 13:25

Je parle de ce que je connais : Yamaha coté synthé / arrangeurs, et sans doute pianos électriques, ou non, a confirmer. Surtout connus pour leurs sons "qualité CD" plutôt standard, que l' on retrouve en les essayant dans un magasin, ou sur la plupart des avis sur le net. C'est a dire sans qualité, ni défaut majeur, attention je n' ai pas dit mauvais, il suffit de le savoir au moment de l' achat, c'est tout. @ naropa : les grands groupes comme Casio, Roland, Yamaha ne fabriquent pas que des instruments de musique. Il faut se mettre a leur place, économiquement parlant.

Naropa
Messages : 360
Enregistré le : ven. 06 nov., 2009 13:08
Mon piano : Grotrian-Steinweg 160

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Naropa » jeu. 25 avr., 2019 21:18

roulroul a écrit :
jeu. 25 avr., 2019 13:25
Je parle de ce que je connais : Yamaha coté synthé / arrangeurs, et sans doute pianos électriques, ou non, a confirmer. Surtout connus pour leurs sons "qualité CD" plutôt standard, que l' on retrouve en les essayant dans un magasin, ou sur la plupart des avis sur le net. C'est a dire sans qualité, ni défaut majeur, attention je n' ai pas dit mauvais, il suffit de le savoir au moment de l' achat, c'est tout. @ naropa : les grands groupes comme Casio, Roland, Yamaha ne fabriquent pas que des instruments de musique. Il faut se mettre a leur place, économiquement parlant.
Oui, je me sers aussi d'un clavier Yamaha et c'est un bon produit que je peux qualifier d'utilitaire. Yamaha fabrique aussi des instruments de grande qualité comme les CFX mais il faut avoir conscience que cette entreprise est une multinationale très loin des fabricants traditionnels de piano qui fabriquent encore des instruments ayant un âme et une voix — et cela a tendance à disparaître par les rachats de ces entreprises : Yamaha a racheté Bösendorfer, Samick Seiler, etc.

cedricp
Messages : 129
Enregistré le : lun. 31 déc., 2018 7:53
Mon piano : Grotrian Steinweg 124

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par cedricp » jeu. 25 avr., 2019 22:22

cedricp a écrit :
lun. 22 avr., 2019 11:48
Bonjour,

Je viens de lire cette analyse sur les pianos Yamaha :
http://www.pianosesther.be/Un-piano-Yamaha.htm

Je la trouve assez dure, car en résumé, quelle que soit le segment de prix, les pianos Yamaha ne seraient pas pertinents versus les alternatives possibles (au même prix ou moins chères).
Je ne suis pas expert du marché et de l’offre actuelle, mais ce site étant mentionné dans le guide « Voyage au cœur du piano » (édition 2018) de Michel Reversé comme un site « bien informé », je voulais porter cette analyse à l’attention de plus experts que je ne le suis.

Donc analyse « bien informée » selon vous, ou plutôt analyse d’un revendeur ayant fait le choix de ne pas vendre (ou encourager la vente) de pianos Yamaha ? - pour des raisons qui m’échappent, peut-être de plus grande concurrence sur les prix, leader du marché oblige, et donc sur les marges des revendeurs.
Avis éclairés (et je l’espère, pas polémiques) bienvenus !
Ce que je comprends, en lisant la plupart des commentaires, c'est que Yamaha fait de bons pianos, mais assez aseptisés, sans âme, sans personnalité.
Mais ce que je m'interrogeais, en lisant les commentaire du site de Piano Esther, c'est la pertinence du jugement, relativement aux alternatives possibles dans les mêmes gamme de prix.

En gros, à croire Piano Esther, ce serait :
=> pour des prix bas de gamme, on a nettement mieux ailleurs, côté pianos chinois
=> pour des prix milieu de gamme, on a en alternative des super pianos d'occasion européens ou là encore, des pianos chinois bien sélectionnés
=> pour des prix haut de gamme, on a des pianos européens avec (eux) une âme et un personnalité durable, nettement mieux que les U3 (à défaut de parler d'autres modèles, comme la série SE ou YUS)

... en résumé, toute alternative serait meilleure, car Yamaha, ce serait surtout du marketing, qui inonde les écoles de musique de ses pianos, muselle les revendeurs, et achètent les profs de musique...
... tout cet argumentaire me paraît assez caricatural (mais interpelant, car venant d'un site considéré comme pertinent et sérieux), même si j'avoue ne pas avoir les compétences techniques pour juger in situ, par des essais en magasins, de la pertinence du propos.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10030
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par jean-séb » ven. 26 avr., 2019 7:24

N'oubliez pas qu'il y a beaucoup de gens satisfaits de leur Yamaha. C'est mon cas, depuis trente ans, et après avoir eu des pianos à queue Gaveau, Érard et Kawai. J'avoue que le titre de ce fil m'agace un peu ; il semble transformer en réalité incontestable ce qui est, selon moi, très discutable.

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4142
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par André Quesne » ven. 26 avr., 2019 13:30

Je partage infiniment les propos de jean-séb. Je suis possesseur d'un Yamaha C6 demi-queue depuis près de 15 ans dont je suis maintenant satisfait. Au début lorsqu'il était neuf, je le trouvais un peu vert, probablement par manque de préparation. Depuis que j'ai trouvé un bon technicien, il s'est grandement amélioré sans avoir le moindre problème. C''est un piano très robuste et sans soucis.
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Stéphane f
Messages : 243
Enregistré le : sam. 22 févr., 2014 22:19
Mon piano : Schimmel C130 - Roland RD 700GX
Localisation : Pays de Loire

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Stéphane f » sam. 27 avr., 2019 13:03

Bonjour,

Cela rejoint ce que je disais plus haut.
Yamaha est arrivé à un savoir faire industriel de très haute qualité. L’automatisation rend leurs productions fiables, bien finies et, homogènes.
De cette base, le travail de personnalisation par la préparation et l’entretien revient au revendeur et aux techniciens accordeurs. C’est toute la valeur ajoutée d’un Nebout, Hanlet… et du savoir faire des bons techniciens facteurs accordeurs, quand d’autres ne vendent qu’un prix.
A côté de cela, il y a les fabricants artisans qui ont des productions plus réduites et qui prennent le temps de préparer pour la vente des pianos dans la droite ligne leur philosophie. Il peut y avoir ici plus de différences entre chaque piano, la quête revient à en tester plusieurs afin de trouver le coup de cœur.
Yamaha avec Bösendorfer, Schimmel avec la série Konsert,… complètent leur gamme industrielle avec des séries plus artisanales pour lesquelles la finition par l’humain est plus poussée.

C’est juste un avis théorique.

Ecalucie
Messages : 848
Enregistré le : mar. 16 mars, 2010 10:19
Mon piano : Pleyel P 1932 & CLP 645

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Ecalucie » sam. 27 avr., 2019 21:33

Stéphane f a écrit :
sam. 27 avr., 2019 13:03
Yamaha avec Bösendorfer, Schimmel avec la série Konsert,… complètent leur gamme industrielle avec des séries plus artisanales pour lesquelles la finition par l’humain est plus poussée.
C’est juste un avis théorique
Non, Yamaha ne complète pas ses "gammes industrielles" avec Bösendorfer.
Yamaha a mis au point des procédés industriels pour produire des pianos en grand nombre en arrivant à maintenir une homogénéité de production. Il n'en reste pas moins que certains de ses modèles suivent un procédé 100% artisanal (CF et SX séries). Et Bosendorfer n'y est pour rien.
Bosendorfer est une société qui appartient au groupe Yamaha mais, hormis quelques ponts, les deux asociétés travaillent en parallèle en développant leur modèle respectifs selon des cahiers des charges qui leur son propres. Les bosendorfer, à ma connaissance, sont toujours produits en Autriche, dans la manufacture historique et représentent une gamme complète.

Là où je vous rejoins, c'est l'importance du travail du technicien et de la préparation d'un piano. Et on oublierait presque l'essentiel, le pianiste. Quand je lis ça et là que les Yamaha manquent de personnalité, je dirai pour ma part qu'il reflète souvent le talent du pianiste qui en joue.

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par roulroul » sam. 27 avr., 2019 22:44

1 / Je suppose que les pianos sont a la base les mêmes produits commerciaux que les autres . La mode actuelle est aux grands groupes multi marques. Exemple : plusieurs marques de voitures dans un même groupe ( inutile de citer des noms ) qui partagent leur expérience, des plates formes et des moteurs, mais qui conservent toutefois leur spécificités, et leur propres bureaux d' études.
2 / A moins d' acheter "a l'aveugle" en ligne, on a toujours la ressource d' essayer un piano, ou un quelconque instrument sur place en magasin, donc en principe, en connaissance de cause.
3 / le titre du sujet ne précise pas si on parle ici d' instruments acoustiques, ou numérique, je suppose donc les deux. Concernant les sons, j' ai vérifié sur la notice page 52 des Clavinova, par exemple, il y a des possibilités d' édition de sons de piano, limitées certes, mais elles existent. Ce n'est donc pas tout a fait vrai de dire que les sons de chez Yamaha sont trop ceci ou trop cela.
4 / On achète pas un instrument tous les jours, mais très souvent le vendeur d' un magasin de musique vous oriente plutôt vers un produit Yamaha pour en vanter les mérites. A l' acheteur ensuite de faire le tri dans les infos, et de toutes façon au final c'est toujours le client qui est maitre de ses choix.
5 / Il faudrait pouvoir interroger un SAV de grand magasin qui soit objectif, pour juger des éventuels problèmes de fiabilité des produits Yamaha
( et des autres).

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2171
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par floyer » sam. 27 avr., 2019 23:05

Au sujet du 3/

Vu le contexte (modèles cités), tu peux considérer piano acoustique.

La définition du Larousse prévoit d’ailleurs « Instrument de musique à cordes frappées muni d'un clavier » (ou piano de cuisson ;) ). En toute logique c’est dans le cas où l’on souhaite inclure les deux types d’instrument qu’il faut préciser.

cedricp
Messages : 129
Enregistré le : lun. 31 déc., 2018 7:53
Mon piano : Grotrian Steinweg 124

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par cedricp » dim. 28 avr., 2019 10:47

Stéphane f a écrit :
sam. 27 avr., 2019 13:03
Yamaha est arrivé à un savoir faire industriel de très haute qualité. L’automatisation rend leurs productions fiables, bien finies et, homogènes.
De cette base, le travail de personnalisation par la préparation et l’entretien revient au revendeur et aux techniciens accordeurs. C’est toute la valeur ajoutée d’un Nebout, Hanlet… et du savoir faire des bons techniciens facteurs accordeurs, quand d’autres ne vendent qu’un prix.
A côté de cela, il y a les fabricants artisans qui ont des productions plus réduites et qui prennent le temps de préparer pour la vente des pianos dans la droite ligne leur philosophie. Il peut y avoir ici plus de différences entre chaque piano, la quête revient à en tester plusieurs afin de trouver le coup de cœur.
Yamaha avec Bösendorfer, Schimmel avec la série Konsert,… complètent leur gamme industrielle avec des séries plus artisanales pour lesquelles la finition par l’humain est plus poussée.
C’est juste un avis théorique.
Pour répondre à quelques questions posées précédemment sur le sujet de ce fil :

1/ est-ce qu'il concernait les pianos acoustiques ou numériques : uniquement acoustiques, et même plutôt les pianos droits dans mon esprit (car je n'ai jamais entendu personne remettre en question les qualités de pianos à queue Yamaha CFX). Mais bon, au delà de ce que j'avais à l'esprit en ouvrant ce fil, chacun est libre de parler de ce qu'il souhaite, bien évidemment.

2/ le manque de personnalité parfois évoqué du piano comme étant plutôt un reflet du manque de personnalité (ou de talent) du pianiste : j'ai trouvé cette remarque intéressante (et amusante, par ailleurs), car évidemment, c'est la valeur ajoutée du pianiste est majeure dans une interprétation, mais il faut quand même reconnaître que le piano a une certaine valeur ajoutée également. Je suis pianiste débutant, n'ai aucun talent (mais une envie de progresser et du plaisir à jouer), je pratique chez moi sur un Yamaha B1 Silent (dont je suis plutôt content, globalement), et quand je joue les mêmes morceaux travaillés sur le piano 1/2 queue (un Yamaha également) de mon prof, je n'ai pas besoin d'avoir 10 ans de pratique pour mesurer à quel point la différence de "couleur sonore" est importante. Du coup, débutant ou pas, cela me semble justifier le fait de chercher à pratiquer sur un bon piano expressif, le plus rapidement possible - et bien sûr, en prenant en compte les budgets de chacun.

3/ le fait que plein de "propriétaires de Yamaha" soient heureux de leur piano : bien sûr, c'est mon cas d'ailleurs, même si j'ai plus de frissons quand je joue sur un 1/2 queue que sur mon B1, ou sur un petit Grotrian Steinweg essayé chez Nebout que sur mon B1... pas d'ambiguïté sur ce fil, l'intention n'était surtout pas de dénigrer une marque, encore moins le plaisir que peuvent prendre des pianistes avec leur piano, mais en tant que pianiste débutant, j'ai rapidement remarqué des remarques récurrentes sur les pianos Yamaha (tournant souvent autour de leur manque de personnalité) et je voulais comprendre s'il s'agissait d'un snobisme (lié sans doute au fait que Yamaha était le leader du marché et n'était pas allemand ou tchèque) ou d'une réalité (du fait d'une production industrielle, normée mais aseptisée)

4/ Yamaha "bonne marque à la qualité normée et un peu aseptisée" versus Petites Marques "artisanales au supplément d'âme et à la couleur sonore plus différenciée" : c'était un peu ça, le coeur du sujet de ce fil, et cela rejoint l'analyse de Stéphane f.
Dans ma recherche actuelle de futur piano à acquérir (mon B1 est loué), je suis naturellement plus enclin vers la 2ème option, mais je cherchais à avoir des avis (complémentaires à mes propres essais en magasin, et moins intéressés que celui des vendeurs rencontrés) de pianistes expérimentés. Il y en a eu un plusieurs, merci.
Je garde encore quelques doutes sur la réalité actuelle de plus petites marques artisanales, quand je sais que toutes sont confrontées à un marché en forte baisse depuis des années, et que beaucoup ont perdu leur indépendance familiale (Grotrian Steinweg avec le Parson Music de Hong Kong, Schimmel avec le chinois Pearl River...), cette indépendance (perdue) me semblant une garantie de la mise en oeuvre de la philosophie historique.
Et a contrario, on voit Yamaha investir des sommes importantes en R&D, donc on pourrait aussi penser Yamaha fabrique des pianos (acoustiques) ayant de plus en plus de personnalité, alors que les autres "petites marques historiques" s'étiolent en permettant à leurs nouveaux actionnaires (Parson Music, Pearl River...) de bénéficier de leur aura historique, tout en réduisant les coûts (et donc leur "supplément d'âme"). L'analyse intéressante de Gro192 sur les raisons du choix de marteaux Abel chez Grotrian (sur un fil précédent sur le thème des pianos droits Grotrian Steinweg), si je l'ai bien compris, allait dans ce sens.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11346
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par Lee » dim. 28 avr., 2019 16:43

C'est trompeur de réduire la fiabilité et la standardisation aux éléments mauvaises. Pour des pianistes ce sont au contraire les forces.

Je suis plutôt soulagée quand je dois jouer sur un Yamaha pour une occasion, parfois je ne fais même pas le fameux test avant la performance (ce qui n'est pas raisonnable car il y a des Yamaha très particuliers mais ce sont plutôt l'exception). Cette standardisation d'ailleurs n'appliquent pas seulement aux Yamaha, on dit souvent que c'est la raison du succès de Steinway : les concertistes trouvent un piano comme une chambre d'hôtel de chaîne, confortable et standardisé.

Je me sens parfois un peu embarrassée par mon piano très particulier pour des amis qui viennent jouer, et qui ont des difficultés de le maîtriser. A l'autre côté, pour ceux qui le manipulent bien, mon piano semble embellir les œuvres à tel point que la remarque d'Ecalucie semble pertinent : je peux facilement et souvent admettre et attribuer la beauté et le caractère plutôt à mon piano au lieu de mon talent ! C'est la triche quelque part, je peux cacher derrière les beaux sons de mon piano. Alors que le jeu sur un Yamaha est toujours honnête, la sobriété du piano fait qu'on entend ce que le ou la pianiste est réellement, c'est plus transparent.
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6373
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par BM607 » dim. 28 avr., 2019 17:21

S'il y en a qui sont intéressés (ce dont je doute mais bon...) par savoir comment un haut de gamme Yamaha ("premium") se comporte une fois optimisé :
- Mon S4 est dans une pièce étudiée pour lui : pas de soleil (jamais), humidité contrôlée toute l'année depuis son achat (45 % mini, 55% maxi, sur hygromètre étalonné ; le plus souvent entre 47 et 53%), température modérée (jamais de canicule, ça reste très acceptable même en plein été, et chauffage en hiver bien sûr) mais pas particulièrement régulée,
- acoustique de la pièce étudiée pour être adaptée au piano (quelques dizaines de kilos d'absorbant placés aux bons endroits, plafond en dalles acoustiques, etc...),
- harmonisation pour que le pianiste ait le meilleurs son, et accord récent,

Donc je trouve que maintenant depuis quelques années le son est bon, presque très bon. Il a mis pas mal de temps à s'épanouir (plusieurs années je dirais), mais là il est bien, chantant, rond, en jeu normal, bien plus riche qu'un C3 ou C2 (même X), moins métallique, moins pointu, plus harmonieux. Moins bon qu'un Bosen ou un Stein clairement, mais nettement mieux que les pianos standards de 1m80-2m de la gamme 15000-20000 €.
Le jeu pp s'est amélioré également (marteaux un peu tassés ?) même si ce n'est pas son point le plus fort.
Les remarques que je lui ferais concernent le jeu fff, où il n'est pas très bon, il sature vite !

Également quelques notes sont un peu problématiques, et ont tendance à se distinguer de leurs voisines, curieusement. Mais c'est peut-être aussi dû en partie à l'acoustique de la pièce (il n'est pas possible de corriger note à note) et à des effets parasites (genre "filtrage en peigne").

Donc il est pas mal du tout, pour le prix je trouve qu'il est bien.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

piano bien tempéré
Messages : 3434
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par piano bien tempéré » dim. 28 avr., 2019 18:09

Naropa a écrit :
mer. 24 avr., 2019 17:46
Yamaha était à l'origine un facteur d'orgues.
Facteur d'harmonium pour être précis ... :wink:

6gale13
Messages : 253
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par 6gale13 » lun. 29 avr., 2019 12:48

Si, Si, BM607, il y a au moins un lecteur intéressé : moi. J'ai lu avec beaucoup d'intérêt aussi l'histoire de l'achat de ton piano de sorte que les S4 ou S6 font partie des pianos sur lesquels je lorgne en occasion (hélas rares sur le marché).

Ces gammes artisanales Yamaha sont très chantantes.

Je plussoie avec le message de Lee sur les bienfaits de la standardisation. Je ne me suis jamais lancé sur le sujet ne sachant pas comment m'y prendre pour ne pas être caricatural : tu as rédigé le message que j'aurais souhaité écrire. [-o<

Ton choix de piano personnel, très différent de Yamaha donne toute sa légitimité à ton propos.

piano bien tempéré
Messages : 3434
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par piano bien tempéré » lun. 29 avr., 2019 14:00

6gale13 a écrit :
lun. 29 avr., 2019 12:48
Je plussoie avec le message de Lee sur les bienfaits de la standardisation.

Je ne suis pas si sûr que la Standardisation soit un must pour les instruments de musique .... Et dans le domaine du son ce n'est pas forcément un facteur d'amélioration ... lissage des goûts pas obligatoirement vers le haut , comme dans le manger industriel . A mon avis la standardisation doit s'arrêter aux détails ergonomiques ...

6gale13
Messages : 253
Enregistré le : dim. 03 juin, 2018 17:46
Mon piano : yamaha UX-1 et yamaha SU 118c (la 441,8)

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par 6gale13 » lun. 29 avr., 2019 22:28

En effet, c'est assez délicat de chanter les louanges de la standardisation. Les avantages qu'elle présente sont la constance dans la qualité et dans les caractéristiques. C'est le fait de retrouver ce à quoi on s'attendait. Ou encore, de ne pas avoir un produit très bon et le suivant très mauvais. Voilà pour les qualités.

Mais toutes les qualités ne viennent bien sur pas d'un caractère standard.

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par roulroul » mar. 30 avr., 2019 8:47

J' ai visité un site célèbre d' instrument de musique, avec beaucoup d' avis, qui valent ce qu'ils valent, nous sommes bien d' accord.
J' espère que ça ne posera pas de probleme, car c'est un autre forum concurrent, en voici le lien :
https://fr.audiofanzine.com/piano-acoustique/avis/
Ce qu'on peut en déduire, c'est que les piano Yamaha ne sont pas vécus globalement comme de mauvais pianos, loin de la.

filolo
Messages : 987
Enregistré le : jeu. 21 août, 2014 11:03
Mon piano : Petrof 114

Re: Pourquoi les pianos Yamaha ont une (relativement) mauvaise réputation ?

Message par filolo » mar. 30 avr., 2019 21:58

Sympa rouroul ton lien, ça m'a permis d'avoir une réponse à une question que je me posais, je ne pollue pas ce fil avec, j'en ouvre un autre :mrgreen:

Répondre