Duo-Art

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 18 janv., 2019 22:56

Lopez (pseudo ? ...) joue Nacio Herb Brown sur système Ampico


piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 18 janv., 2019 23:00

Frank Banta sur ampico


piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 21 janv., 2019 19:38

Travaux de samedi (aprem) et dimanche (pareil) : étanchéification des fonds de puits de piston de l'étage C à la gomme laque ,"cordon de soudure" appliqué à la seringue dans l'angle de contact entre les coupelles inférieures et les parois des puits . Diamètre d'un puit 30 mm X 20 mm de profondeur égale à l'épaisseur de la planche d'étage .

Sondage de l'étanchéité des piston et coupelle supérieures de l'étage B : quasi R.A.S . Le dispositif confectionné par le propriétaire pour ces mesures consistant en une plaque de plastique munie d'un joint en tube de silicone (plusieurs essais pour trouver le bon diamètre de tube) avec , au centre , un tube de laiton scellé sur la plaque et branché avec tube flexible sur , à la fois le bulleur et un manomètre digital .

Re le dimanche avec l'étage A ... Là plus d'inquiétudes : parfois 10 cm de colonne d'eau d'écart entre le système posé sur plaque de verre puis sur la coupelle ... taux de fuite inacceptable . En fait défaut de contact entre la coupelle (seulement vissé sur joint de papier épais) certaines coupelles déformées au niveau de leur surface d'appui , bois légèrement écrasé par les serrages lors du montage initial d'usine ...

Bref : subitement quelques cheveux blancs de plus ...

Problème résolu au coup par coup par sondage à la cale de régleur (0,05 mm) entre la coupelle et son joint et/ou la planche d'étage : parfois la cale passait sans se gêner ... Redressement des coupelle concernées soit par démontage et re-dressage à la pince ou petits coups de marteau (sur petite enclume d'horloger) sur les plate-bandes d'appui , soit par petit coups de chasse goupille de gros diamètre sans démontage sur les parties des appuis décelées par la cale ... Retour après des qq mm d'écart de colonne d'eau au manomètre . C'est tout pour ces séances ...

Pour fixer les idées le sommier de note a été démonté le samedi 4 août 2018 ... #-o Voir page 24 de ce fil ... :roll:

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 21 janv., 2019 22:29

Rencontré ce matin cette drôle de tête de lecture sur un pianola anglais Weber ... sur cette photo , piquée sur le MMD , il y a deux palpeurs classiques pour le centrage du rouleau . J'expliquerai pourquoi il y a redondance puisque en fait les petites fentes verticales sont là pour assurer le rôle de palpeurs ...

http://www.mmdigest.com/Attachments/18/ ... -l1600.jpg

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 27 janv., 2019 0:09

Travaux du jour (après midi seulement , demain dimanche : relâche)

Surfaçage des plate bande de contact (piston -coupelles) des coupelles supérieures (29) de l'étage C et vernissage , après nettoyage des poussières de ponçage.

Debut du nettoyage et re-garnissage des deux plaques de raccordement des tubulaires entre dessus clavier et dessous . Les tubes de laitons servant au branchement des tubulaires (originairement en caoutchouc , les nouveaux sont en silicone (voir vidéos 1 et 2)) sont emmanchés à force dans les deux plaques (en contre plaqué d'origine ! fabrication à la demande par Aeolian) puis sertis du côté qui fait surface de contact avec les plaques correspondantes (non démontées pour l''instant) fixées à demeure sur le chassis de clavier . Ce sertissage est fait par évasement des tubes en laiton (un gros pointeau nous a servi pour ré-assurer ce sertissage) comme pour les tubes d'une chaudière de locomotive ... en sus , de l'autre côté de la plaque (opposé au joint de contact), une collerette de colle a été appliqué autour de chaque tube pour assurer une parfaite étanchéité : malgré l'enfoncement des tubes en montage "serrant" et le sertissage l'air peut , à partir du trou pratiqué à l'emporte pièce sur le cuir , passer autour du tube ! ...

Un dé-garnissage préalable de l'ancien cuir faisant joint (cuir mi-dur à poils ras) a été nécessaire avec bien entendu chauffage et raclage de l'ancienne colle ...

Ces deux plaques , porte tubulaires , passent au travers d'une lumière pratiquée dans le plateau de clavier parallèle à celle destinée au passage des pilotes poussoirs (manoeuvrés par les leviers pneumatiques du sommier de moteur de note) . Elles se fixent au moyen de 12 vis sur chacune et de 4 gougeons en fer (diam 8 mm , deux par plaque) : évidemment trous correspondants sur les plaques jumelles fixées au chassis de clavier . Ces gougeons sont la pour assurer un centrage parfait des trous de passage d'air mais aussi pour assurer le déplacement latéral de la mécanique lors de l'usage de la pédale douce . Sur une des deux plaque est fixé un gros taquet (collé-vissé) qui est manoeuvré par le levier de pédale . Tout ce dispositif est là pour permettre la sortie de la mécanique pour toute maintenance et évite de débrancher un seul tubulaire . L'emploi du tiroir sous clavier style Ampico simplifiera les manoeuvres pour les modèles tardifs ... C'est tout pour ce jour ... Bonne nuit
Modifié en dernier par piano bien tempéré le sam. 02 févr., 2019 23:27, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » mer. 30 janv., 2019 22:36

Guiomar Novaes joue Albeniz


piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » mer. 30 janv., 2019 22:48

Ganz joue ... qui ?


Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9605
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Duo-Art

Message par jean-séb » mer. 30 janv., 2019 22:57

Sibelius, semble-t-il.

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 01 févr., 2019 13:33

Merci ! 8)

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » sam. 02 févr., 2019 23:23

Travaux du jour ... petit coup de mou : seulement 14 coupelles supérieures remontées , avec course de pistons correspondants réglés sur l'étage C du sommier de note ... J'ai l'impression de ne rien avoir secoué :roll: Pendant ce temps le propriétaire a nettoyé , dérouillé une multitude de vis diverses servant ... ben de fait on ne sait plus trop tellement il en reste :mrgreen:

Pour finir la journée on a examiné le système de prises électriques (normes américaines de 1917 ... :roll: ) alimentant le moteur de la pompe à vide (restauration terminée) . Ces 2 prises , fixées sur une embase en bois laquelle est vissée dans l'intérieur de la ceinture sous la table d'harmonie , servent pour l'une au branchement sur le secteur au moyen (c'est norme américaine de 1917 ... ) de deux prises mâles et , pour l'autre , au branchement du moteur de pompe laquelle pour ce modèle est placée dans un petit meuble quasi cubique à part placé sous ou à proximité du piano .

Ces deux prises sont reliées entre-elles par une embase commune en porcelaine dans laquelle passent les fils de contact (hors d'âge : gaines en caoutchouc enrobé d''une autre gaine en coton tissé) ... De la prise de branchement du moteur part une gaine métallique contenant deux fils et allant vers l'interrupteur pneumatique (voir vidéos 1 et 2) . Le branchement est fait de telle sorte que c'est le neutre et non la phase (moteur monophasé 0,75 CV 50 hz et non 60 , 250 volts : piano destiné au marché européen) qui passe par l'interrupteur (commande coulissante interne non isolée) sinon "chataîgnes" à chaque mise en route manuelle : la tige de l'interrupteur est reliée cinématiquement par des tringles en fer jusqu'au levier manuel qui se trouve derrière la "petite porte" basculante devant le clavier du piano ... Rappel : seule l'extinction du moteur peut être automatique (commandé par une perforation spéciale sur le rouleau) voir vidéos 1 et 2

Le moteur ayant eu quelques "vapeurs" lors d'essais préliminaires il avait été décidé de le remplacer par un moteur moderne . Mais les moteurs équivalents actuels sont plus légers ... Or c'est le poids du moteur (5 kg) qui assure la mise en tension des courroies trapézoïdales .... à la solution d'ajouter un système à ressorts pour la mise en tension des courroies a été préférée celle de re-bobiner le moteur original .

C''est tout pour ce jour .... Bonne nuit . Demain : relâche ...
Modifié en dernier par piano bien tempéré le ven. 08 févr., 2019 13:52, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 03 févr., 2019 12:55

Une pompe à vide à six soufflet en action dans un droit ... pas besoin de petit meuble . Vue sur le moteur et ses courroies à 5 mn 33 .


piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 04 févr., 2019 19:48

Une pompe à "six" ... Vue sur les galets , les excentriques et le système de courroies : tout ce système à fonctionnement lent (80 tr/mn pour l'axe des excentriques) est extrêmement silencieux (quand les galets sont en bon état ... :wink: )

Image
Modifié en dernier par piano bien tempéré le mar. 14 mai, 2019 20:42, modifié 1 fois.

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » ven. 08 févr., 2019 20:32

Un vorsetzer Welte (push up sur piano de marque non identifiée)


piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » dim. 10 févr., 2019 23:30

Travaux du jour : finition du remontage des coupelles supérieures de l'étage C et réglage course des pistons .... galère avec les vis de fixations ... mais bon .... on est habitué : vitesse de tortue ...

De son côté le propriétaire a complètement démonté les supports en porcelaine des prises du moteur de pompe , les a nettoyé ainsi que les bornes de contact en laiton (tout est démontable) Tout brille comme un sou neuf . Reste à rebrancher des fils neufs capable d'encaisser 6 ampères . Il s'est avisé de nettoyer toutes les vis de fixations des éléments du système qu'on avait remise dans leurs trous pour ne pas à avoir à les repérer . A chaque allée et venue du petit atelier à la pièce où se trouve le piano il en trouvait de nouvelles cachées dans divers recoins du dessous du piano .... Le nombre de vis dans ce genre d'appareils est en quantité hallucinante ... Arglll :|

Au final c'est un autre moteur d'occasion qui est parti chez le bobineur pour un simple ré-équilibrage ... l'original est incomplet : manque le dispositif de permutation " asynchrone-synchrone" d'où le "grillage" de l'essai initial ... glups :^o

C'est tout pour ce jour :|

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 1862
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Duo-Art

Message par floyer » lun. 11 févr., 2019 0:02

Oui, glups est le terme... je n’ai pas compris cette histoire de permutation asynchrone-synchrone.

S’agit d’une commande pour moteur asynchrone qu’il faut adapter pour y mettre un moteur synchrone (ou inversement).

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 11 févr., 2019 11:25

Un moteur synchrone doit être démarré au moyen d'un système auxiliaire soit interne soit externe . Il est incapable d'accrocher si on ne l'emmène pas à une vitesse proche de celle d'accrochage ... Et ... il grille :mrgreen: Par des branchements idoines on peut le transformer en moteur asynchrone pour la mise en route . Un dispositif , soit centrifuge ou électronique fait la permutation lorsque la vitesse d'accrochage est atteinte . Et c'est ce système qui avait disparu dans le moteur au grand dam du proprio précédant qui l'a grillé ... :wink: Je rappelle que l'original est un "moulin" qui date de 1917 ! Et qui pèse 10 kg et non 5 kg comme j'ai pu l'écrire plus haut ... :roll:
L'ensemble moteur-pompe et sa caisse cubique pèse une 50 aine de kg ... =P~

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6194
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Duo-Art

Message par BM607 » lun. 11 févr., 2019 15:04

"Reste à rebrancher des fils neufs capable d'encaisser 6 ampères"
Euh, c'est quoi le problème ? 6 A c'est rien du tout, sauf si configuration tordue bien sûr (comme le coup de couper le neutre par des interr. lu plus haut... compréhensible mais pas catholique ; bon mais les normes n'étaient pas les mêmes avant)

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 11 févr., 2019 19:52

6 ampères c'est effectivement peu (c'est ce qui est indiqué sur les embases en porcelaine) .... mais je n'ai pas écrit cela comme étant un blem . Le branchement peu orthodoxe :mrgreen: sur le neutre est obligatoire si on veut garder l'interrupteur pneumatique qu'on voit en action sur la toute fin de la vidéo 2 : la tige de commande n'est absolument pas isolée mais en prise directe avec les bornes de contact =P~ ...

La manie des restaurateurs allemands par exemple est de mettre tout ce qui est électrique , dans un orchestrion ou un piano pneu , aux normes et on peut voir de beaux boîtiers plastoc "orner" les caisses de ces instruments ... des moustaches à la Joconde en quelque sorte :roll: .... je crois qu'avec la sensibilité des disjoncteurs différentiels d'aujourd'hui installés sur l'équipement électrique d'une maison moderne , on peut se passer d'enlaidir de vénérables instruments ...

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6194
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Duo-Art

Message par BM607 » lun. 11 févr., 2019 20:41

piano bien tempéré a écrit :
lun. 11 févr., 2019 19:52
6 ampères c'est effectivement peu (c'est ce qui est indiqué sur les embases en porcelaine) .... mais je n'ai pas écrit cela comme étant un blem . Le branchement peu orthodoxe :mrgreen: sur le neutre est obligatoire si on veut garder l'interrupteur pneumatique qu'on voit en action sur la toute fin de la vidéo 2 : la tige de commande n'est absolument pas isolée mais en prise directe avec les bornes de contact =P~ ...

La manie des restaurateurs allemands par exemple est de mettre tout ce qui est électrique , dans un orchestrion ou un piano pneu , aux normes et on peut voir de beaux boîtiers plastoc "orner" les caisses de ces instruments ... des moustaches à la Joconde en quelque sorte :roll: .... je crois qu'avec la sensibilité des disjoncteurs différentiels d'aujourd'hui installés sur l'équipement électrique d'une maison moderne , on peut se passer d'enlaidir de vénérables instruments ...
Ok 6 A, la phrase me paraissait curieuse c'est tout (parce que du 0,75 carré, du scindex quoi, ça suffit, donc difficile de trouver moins gros en alim. puissance).

J'avais bien compris qu'on pouvait toucher le conducteur dénudé, et donc qu'il valait mieux que ce soit le neutre que la phase qui soit accessible, oui.
Maintenant faire confiance à l'interr. diff (et pas le disjoncteur probablement, on met plutôt un interr. habituellement pour plusieurs disjoncteurs en domestique) de 15 mA pour protéger, c'est, comment dire... un peu cavalier (le DDR est là en ultime secours, au cas où la gaine des conducteurs est défaillante par exemple, et pas si elle est absente en permanence).
Bref.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

piano bien tempéré
Messages : 3168
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré » lun. 11 févr., 2019 22:09

piano bien tempéré a écrit :
lun. 11 févr., 2019 19:52
La manie des restaurateurs allemands par exemple est de mettre tout ce qui est électrique ...

Ils midifient aussi à tour de bras des instruments qu'on peut catégoriser "historiques" (ce qui pour moi ne rime plus à rien) Du reste un des ces restaurateurs germanique se prend plusieurs "rateaux" par un collègue Hollandais lequel commente sur you tube la restauration commise par le premier d'un orchestrion , décrivant toutes les erreurs et impasses faites dans la restauration , reprise obligatoirement de fond en comble par le batave ...

Répondre