Duo-Art

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Normalement devrait paraitre en 2022 dans une revue spécialisée , 4 articles repartis en 4 numéro de la revue sur la restauration du Duo-art de 1917 ... Articles qui suivraient le plan projeté suivant :

- Histoire du système duo-art Aeolian .
- Restauration du duo-art de 1917 .
- Fonctionnement (interaction accordéons-themodist-"spill valve"-pompe) , niveaux obtenus.
- décryptage du codage et les valeurs réelles de pression obtenues
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Petit extrait façon "trailer" du 3 ième article à paraitre :
"Le themodist se révèle être surtout un modérateur d'expression; Il se comporte comme un poste d'aiguillage : il distribue aux deux parties du stack (sommier de note NDLR) en modulant subtilement , voire en les inversant , les dépression fournies pour les deux régulateurs de la boite d'expression . il permet ainsi d'accentuer certaines notes ou groupe de notes choisies dans l'accompagnement (partie basse du stack) ou dans le chant (partie aigüe du stack) ."

Plus loin :
"L'examen du tableau présenté nous permet d'établir quelques constatations intéressantes . Pour le niveau zéro des accordéons des basses et aigus , le fonctionnement du thémodist entraine 4 valeurs de dépression différentes (qui sont donc obtenues sans intervention des accordéons) en mm d'eau

- Basses : 106 126 129 133
- Aigus : 102 120 128 132 ... "

Et encore :
"lorsque le compartiment des aigus du themodist est ouvert , la dépression des basses augmente lorsque lorsque les accordéons des aigus sont actionnés, grâce aux fuites de la valve drapeau ..."

Il y a 2048 combinaisons théoriques dans lesquelles ne sont pas inclues la levée de marteaux et la pédale forte . Comme déjà dit dans les pages précédentes du présent fil il y a des redondances . Si on prend les valeurs extrêmes produites par les accordéons et les régulateurs de boite d'expression et qu'on divise par un gradient de 5 mm d'eau , pris comme valeur minima pour produire un effet audible , on obtient environ 288 valeurs exploitables . Par conséquent on perçoit d'emblée par comparaison entre les valeurs théoriques possibles et les valeurs exploitables que les encodeurs avaient une marge assez confortable dans le choix des combinaisons de codage ...
Modifié en dernier par piano bien tempéré le mar. 04 janv., 2022 22:11, modifié 1 fois.
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Vient de lire assez attentivement l'article en PDF de Rex Lawson du numéro 26 du "pianola journal" sur la génèse du système Duo-Art . Dès 1909 un certain Ries semble avoir joué un rôle très important dans la conception de machines d'enregistrement en temps réel . Prêtes en quelques mois avec un aéropage de techniciens dont un ancien d'Aeolian , un certain Mr Pain , âgé de 77 ans ! ... ! cela fonctionnait dès 1910 électriquement ou électro pneumatiquement .

Woods dont j'ai déjà parlé , dans les pages précédentes , semble n'avoir été au départ qu'un simple vendeur de rouleau puis , étant un peu pianiste , démonstrateur de pianola ... Qu'il soit devenu ensuite responsable de l'édition des rouleaux me fait tiquer un peu en supposant , comme semblent le montrer (quoique ...) les photographies (semble t-il pas si rares) , qu'il suivait tant bien que mal le jeu du pianiste au clavier , aux commandes d'abord d'un push-up adapté à sa nouvelle fonction d'enregistrement de l'expression puis de la fameuse console à deux cadrans ...

Quand on écoute un duo-art en parfait état on a du mal à s'imaginer un quidam , à moins d'avoir affaire à un super doué avec deux cerveaux , gérant à l'estime l'expression des basses et dessus du clavier avec en prime le déclenchement des accentuations . Qu'un pianolist fasse cela pour lui-même c'est possible , Rex Lawson en est la preuve . Mais quelqu'un qui suit le jeu d'un artiste au travail tout en gérant la complexité du codage me semble totalement tiré par les cheveux même s'il y avait de la correction post-enregistrement .

Rex Lawson évoque des batailles juridiques de brevets entre inventeurs des divers procédés , puis des documents de travail perdus avec , comme corollaire, un silence radio complet sur le travail des ateliers tant que les procédures juridiques étaient en cours . Mon sentiment global est qu'il ne faut pas sous-estimer les capacités de ces inventeurs , bidouilleurs de génie parfaitement capables de mettre au point un mécanisme de capture des expressions automatique tout comme l'ont fait , quelques années plus tôt , Edwin Welte et son beau frère Karl Bockish ...
Modifié en dernier par piano bien tempéré le sam. 08 janv., 2022 17:11, modifié 12 fois.
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré a écrit : ven. 31 déc., 2021 21:52 Qu'un pianolist fasse cela pour lui-même c'est possible , Rex Lawson en est la preuve .
Que voici :

https://www.youtube.com/watch?v=vNh47V9mALA

Darius Milhaud : Musique de ballet "la bien aimée" opus 101
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré a écrit : mer. 30 juin, 2021 9:06 Cet aprèm désossage d’un vieux piano Ruch équipé d’un sytème pneu «Odeola » : récupération de pièces . Encombre depuis des années l’atelier d’un copain facteur d’orgue . Pour lui bon débarras . Pas intéressant à restaurer : table déchargée. Bref la misère .

Édit11h30 : comme par hasard le propriétaire (aux abonnés absents depuis des années :roll: ) de ce Ruch pneu c’est manifesté ... donc stand by et on attend ... voudrait le vendre maintenant ... vu l’état où il se trouve ... c’est zéro € . Bon ben sieste cet après midi . :mrgreen:
Au final ensemble désossé la semaine dernière .... :mrgreen: enfin .
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Le piano-orgue Frati avance bien ; la soufflerie aspirante pour la partie piano est terminée : repeaussage intégral cuir megis avec beau papier bleu-vert pour l'étanchéité des parties en bois , intégralité des leviers pneumatique de note (recollés sur leur 4 étages d'alimentation) et leviers de commandes diverses regarnis en toile caoutchoutée . La partie piano proprement dite est opérationnelle et le piano peut être joué manuellement .

Reste tuyaux à restaurer (notamment les freins harmoniques Gavioli en laiton très oxydés) et la soufflerie "orgue" est désossée prête à être regarnie elle aussi . Réglage des poussoirs en laiton entre relais de note et soupapes de note à faire . Dans ce piano pas de tube souples de commande: tout se fait par des pièces trapézoïdales gravées par des canalisations pratiquées dans l'épaisseur du bois . Les tubes de caoutchouc sont rares dans ce système même pas 1 m 50 (50 mètres dans le duo-art !)

Sauf incident ce nouveau bidule pourrait fonctionner en juin de cette année [-o<
Modifié en dernier par piano bien tempéré le lun. 14 févr., 2022 21:51, modifié 2 fois.
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 3524
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Duo-Art

Message par DIDIER25 »

=D>
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

8) 8)
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré a écrit : mar. 25 janv., 2022 12:47 Reste tuyaux à restaurer (notamment les freins harmoniques Gavioli en laiton très oxydés)

Il faut en effet noter que les freins harmoniques qu'on place sur des tuyaux gambés (de taille étroite) , doivent être parfaitement lisses et polis pour pleinement remplir leur fonction qui est de diriger convenablement le petit jet d'air oscillant qui sort de la lumière (petite fente étroite) . Sans cet artifice (assez typiquement XIX ième siècle) en parfait état le tuyaux attaque mal et parfois ne donne que son octave (octavie) voire ne parle pas du tout : cas lorsqu'on a essayé quelques tuyaux lors du démontage en soufflant dedans à la bouche ... :cry:

En fait ce Frati est du début du XX ieme siècle : 1907 ... inscription au crayon par un ouvrier sur un élément de la soufflerie aspirante et non de 1896 environ comme nous le pensions ...
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 3524
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Duo-Art

Message par DIDIER25 »

Hâte de découvrir le résultat !
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Le propriétaire aussi ! Personnellement j'ai eu la chance d'entendre cet instrument en état de marche chez l'ancien propriétaire en 1986 ...

Entretemps les souffleries soufflante (orgue) et aspirante (piano) ont rendu l'âme :( c'est ce qui du reste a favorisé la vente car l'ancien propriétaire ne se sentait pas la force de faire une quelconque réparation sur un instrument qui lui avait déjà coûté une certaine somme pour la partie piano (cordes-chevilles , marteaux) ...
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Le remontage du bloc soufflerie -sommier-leviers moteurs de notes du Frati nous a donné quelques mauvaises surprises : fuites importantes au niveau des fixations des différents étages (4) de leviers moteur ... glups :mrgreen: Mais on trouvera la solution samedi :wink: Planéité défectueuse sans doute ...
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Problème résolu ! .... Comme pour le Duo-art : précipitation et oublis avec des fonctions non neutralisées produisant les fuites .... On oublie vite .... Et pourtant on sait que les systèmes pneumatiques fonctionnent si tout est branché ou du moins avec les bornes de branchements bouchées :wink: :mrgreen:
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Et probablement , après examen du jour , soupape entrouverte par la tige poussoir entre le levier pneumatique primaire et la soupape . Fuite qui disparait lorsque la note est actionnée en position 1 depuis la tête de lecture . On verra ça plus en détail semaine prochaine :wink:
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

En vérité ce qui nous chiffonne le plus maintenant c'est le fonctionnement apparemment incompréhensible du déclenchement du jeu de tuyaux . Et aucun document sur ce modèle de Frati ne circule même en allemand .... Les modèles avec xylophone étaient assez courants et là il y a un peu de documentation écrites et iconographique . Le modèle avec jeu d'orgue est quasi inconnu au bataillon :roll:
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Nous avons pris le parti d'attendre la mise en route complète de l'engin pour décider , après l'écoute des rouleaux disponibles , des options éventuelles de branchement des relais d'appel du registre de tuyau ... En l'état : casse tête chinois .
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré a écrit : sam. 19 févr., 2022 19:37 Et probablement , après examen du jour , soupape entrouverte par la tige poussoir entre le levier pneumatique primaire et la soupape . Fuite qui disparait lorsque la note est actionnée en position 1 depuis la tête de lecture . On verra ça plus en détail semaine prochaine :wink:
Ce jour recherche puis ouverture de la case de la double soupape concernée : petit corps étranger qui maintenait la soupape inférieure entrouverte . Nettoyage de la soupape et re-fermeture de la case avec le même papier qui avait servit pour toutes les cases du sommier de note . Puis vernissage du papier de fermeture des cases des deux cotés du sommier (les soupapes et soufflets relais sont sur deux rangées dos à dos et l'ouverture des cases débouche face avant et face arrière du sommier) parachevant l'étanchéité du papier .

Remontage , sur la planche gravée de la tête de lecture (pas de tubulaires flexibles comme dans le duo-art) , du bloc support de bobines . Machin très lourd fait de platines (grosse horlogerie) de laiton comportant un mécanisme à ressort qui se tend lors de la lecture . Un dispositif pneumatique libère le ressort lors du rembobinage qui se fait sans secours du moteur électrique des pompes lequel est éteint pendant cette phase . L'entrainement , lors de la lecture , se fait par un arbre relié par engrenages coniques d'angle sur le vilebrequin des pompes .
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

Tout le bloc pompe-réservoir-sommier de note est maintenant refixé sous le plateau de clavier . Reste à régler la course des soufflets de note ainsi qu'ajuster les tiges poussoir entre les soufflets de notes et le derrière des touches . Les garnitures en cuir sous l'arrière des touches étaient mortes ; changées cette semaine .

On a enfin compris l'utilité d'un système à crémaillère qui bloque en position fermée deux soufflets fixés sur le système de mise en route électrique . Chacun de ces soufflets lève indépendamment l'un de l'autre le levier qui supporte la tige métallique de contact en fer à cheval qui plonge dans le bac à mercure de contact . Un soufflet est relié pneumatiquement au trou d'arrêt n° 5 , l'autre au trou de rembobinage n° 40 (en plein milieu de la tête de lecture) lorsque qu'un soufflet se ferme il lève le levier qui coupe donc le contact et : arrêt moteur électrique .

On s'est longtemps demandé dans quelles circonstances les deux pouvaient être actionnés ensemble , provoquant du même coup l'intervention de ce levier vertical à crémaillère qui bascule légèrement sur la gauche (de 5-6 mm environ) et bloque les deux soufflet en position haute empêchant la descente du levier contacteur horizontal , car les trous 5 et 40 ne se présentent jamais ensemble sur le papier du rouleau .

Finalement en se questionnant sur l'utilisation en tavernes , bistrots , cafés , brasseries de ce genre d'instrument (qui était en fait une sorte de juke box de l'époque à monnayeur) qu'on a compris que ce dispositif était un système de sécurité empêchant toute remise en route SANS rouleau monté dans la boite de lecture pouvant provoquer un fonctionnement à vide lorsqu'un client un peu ivre remettait une pièce sans s'apercevoir que que la boite de lecture n'était pas chargée (contrairement à lui :mrgreen: ) Sans ce dispositif plusieurs mises en route suivis d'arrêts pouvaient se suivre jusqu'au retour du patron partit à la cave mettre un tonneau en perce ou affairé au bar , sans compter l'énervement du client qui , voyant ses pièces disparaitre sans effet , pouvait se défouler sur la bête .... De plus un dispositif de blocage télescopique (bloquant le ressort en fin de rembobinage) , normalement inactivé par la présence du papier en place dans la boite de lecture pouvait , par des mise en route répétées suivies d'arrêts , bloquer mécaniquement le fonctionnement du moteur électrique avec des dégâts afférents .

Sans papier le système mettait , grâce à ce levier en crémaillère , hors circuit le moteur électrique malgré les pièces qu'une brute avinée pouvaient enfiler dans la fente du monnayeur ... Ce levier , accessible sur l'arrière du piano , n'était utilisable que par le propriétaire .
Modifié en dernier par piano bien tempéré le dim. 13 mars, 2022 19:41, modifié 2 fois.
piano bien tempéré
Messages : 4955
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Duo-Art

Message par piano bien tempéré »

piano bien tempéré a écrit : dim. 13 mars, 2022 12:05 Sans papier le système mettait , grâce à ce levier en crémaillère , hors circuit le moteur électrique malgré les pièces qu'une brute avinée pouvaient enfiler dans la fente du monnayeur ... Ce levier , accessible sur l'arrière du piano , n'était utilisable que par le propriétaire .
Précisément ce levier à crémaillère avait disparu et c'est grâce à des photographies prises sur un modèle identique conservé au musée des Gets en Haute Savoie que nous avions pu le reconstruire au début des travaux sur le système du monnayeur .
Répondre