Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
piano bien tempéré
Messages : 3437
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par piano bien tempéré » lun. 29 avr., 2019 14:12

leLama a écrit :
lun. 29 avr., 2019 13:41
S'il est possible de faire du controle dimensionnel et de la qualité au meme niveau qu'un Steinway D pour un prix contenu, pourquoi les autres constructeurs de piano s'en privent ils ?

Peut-être parce que cela dépasse le rapport qualité prix ... De plus pour avoir désossé quelques mécaniques de Steinway le positionnement relatif des pièces et les mesures absolues de cotes ne sont pas systématiquement idéaux . Dans ses modèles haut de gamme la célèbre marque nippone me semble faire mieux de ce point de vue ...

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par floyer » lun. 29 avr., 2019 14:19

Je serais enclin à penser que l’usinage des pièces de la mécanique en bois est un processus bien maîtrisé et laisse peu de place à des pièces non conformes, mais apparemment c’est plus compliqué.

piano bien tempéré
Messages : 3437
Enregistré le : mar. 06 févr., 2007 22:52

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par piano bien tempéré » lun. 29 avr., 2019 14:22

Surtout sur un Steinway où les tubes profilés de fixation des fourches laissent une marge de positionnement lequel doit être très maîtrisé par les monteurs

leLama
Messages : 1570
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par leLama » lun. 29 avr., 2019 14:59

Le prix depend du niveau de precision souhaité. Meme pour le metal, plus facile a travailler que le bois du point de vue metrologique, les prix montent si l'on veut garantir la precision. Plusieurs centaines ou milliers d'euros pour les outils de marques mitutoyo contre quelques euros pour un pied a coulisse basique.

Pour le bois, il y a des difficultés supplementaires. Par exemple, le poids n'est pas homogene en fonction de la vie de l'arbre. En fonction des annees plus ou moins pluvieuses, la densite du bois change. Quand on coupe, les contraintes des fibres changent et la matiere reprend une forme tres legerement differente. S'ajoutent les difficultés de sechage lent ou bein controlé (donc couteux) pour assurer la stabilite dans le temps. Si l'on seche trop vite, il y a des tensions dans le bois induites par le sechage qui vont faire que le bois va travailler encore longtemps sous ces contraintes de tension qu'il faut libérer.

leLama
Messages : 1570
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par leLama » lun. 29 avr., 2019 15:06

Je me demande d'ailleurs si des claviers en contreplaqué ne seraient pas plus efficaces (on colle des couches a fibres croisees/opposees pour asurer davantage de stabilité dimensionnelle). Mais evidemment, c'est beaucoup moins classe et pas sur que les clients en voudraient. C'est comme les bouchons en plastique pour le vin.

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3153
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Arabesque44 » jeu. 02 mai, 2019 7:48

leLama a écrit :
lun. 29 avr., 2019 13:41
Quand j'entends parler d'une mecanique de steinway D dans un piano portable de 26 kilos pour un prix contenu, j'ai tendance a me raidir face a un discours marketing tres excessif... Si le piano a une mecanique portable d'un niveau proche du N1X, dont Floyer a justement rappelé ses 120kilos et l'absence de contratintes de poids, ce sera deja une grande reussite . Et la mecanique du N1X n'est pas au niveau d'un steinway de concert.
floyer a écrit :
dim. 28 avr., 2019 18:18
Je note dans l’article des Echos que le Phoenix serait à 12000€... cela fait une belle différence de prix avec le N1X (6700€) qui a donc de beaux jours.
Curieux positionnement, viser à la fois la portabilité ( inédit, large demande potentielle) et la qualité via la mécanique "hybride" :shock:
Au risque de décourager tous ceux qui ont besoin d'un piano facilement transportable ( car à ma connaissance il n'existe aucun autre pliant jusque là) et faire payer aux amateurs d'hybride haut de gamme bien plus cher que la concurrence...

Il aurait plus de succès avec une offre triple: un piano pliant numérique "standard" et abordable moins de 2000€ ( qui peut tenter beaucoup de mondemoi comprise!), un hybride super haut de gamme méca Steinway à un prix concurrentiel vs les Yam, et enfin en option l'hybride version pliable hors de prix pour quelques clients très exigeants..

Mais présenté autour de 12000€, je suis assez perplexe quant-à la réussite commerciale du projet.

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par floyer » jeu. 02 mai, 2019 8:35

Et encore, je doute qu’il soit hybride. Les contraintes de la portabilité (poids, encombrement) sont tout de même fortes.

Mais je te rejoins sur un point : au prix annoncé, il risque d’y avoir peu de clients. Il vaudrait mieux segmenter l’offre.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2537
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Christof » jeu. 02 mai, 2019 12:21

Arabesque44 a écrit :
jeu. 02 mai, 2019 7:48
Curieux positionnement, viser à la fois la portabilité ( inédit, large demande potentielle) et la qualité via la mécanique "hybride" :shock:
Au risque de décourager tous ceux qui ont besoin d'un piano facilement transportable ( car à ma connaissance il n'existe aucun autre pliant jusque là) et faire payer aux amateurs d'hybride haut de gamme bien plus cher que la concurrence...

Il aurait plus de succès avec une offre triple: un piano pliant numérique "standard" et abordable moins de 2000€ ( qui peut tenter beaucoup de mondemoi comprise!), un hybride super haut de gamme méca Steinway à un prix concurrentiel vs les Yam, et enfin en option l'hybride version pliable hors de prix pour quelques clients très exigeants..

Mais présenté autour de 12000€, je suis assez perplexe quant-à la réussite commerciale du projet.
Ne t'en fais pas pour la réussite commerciale du projet : il y a déjà beaucoup de commandes et le positionnement a été mûrement réfléchi.
Par ailleurs, proposer un piano pliant à 2000 euros... : si tu connaissais déjà le prix des charnières et de la carte de scrutation, on arrive déjà largement au dessus du prix. L'objectif de Chakib Haboubi n'est pas de proposer un jouet...

Et il faut savoir que certains constructeurs, qui vendent aussi des pianos droits, n'ont pas intérêt à développer des pianos numériques vraiment très "haut de gamme", sinon, ils ne vendraient plus de piano droit. Le soi disant "haut de gamme" des numériques actuels (je ne cite pas de marque) est en fait très en dessous de ce qui pourrait exister, mais c'est voulu dans leur démarche commerciale...

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3153
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Arabesque44 » jeu. 02 mai, 2019 12:51

floyer a écrit :
jeu. 02 mai, 2019 8:35
Et encore, je doute qu’il soit hybride
Vrai hybride (avec mécanisme piano) ou non?

pianissim
Messages : 182
Enregistré le : sam. 28 avr., 2012 20:34

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par pianissim » jeu. 02 mai, 2019 13:23

Bravo Christof !

Tu as tout compris, il n'y a que le commerce avant tout sur les numériques actuels

et on pourrait étendre ça à beaucoup de domaines...

je comprends qu'on parle de l'aspect "ouverture" avec plusieurs gammes, mais ça voudrais dire qu'il y aurait des pianos moins bons que d'autres, alors que Chakib veux uniquement le meilleur: ne pas proposer de produits au "rabais technologique"

ce qui tends à montrer qu'il veux démontrer quelque chose avec le plus grand sérieux, et ne pas gagner de l'argent "facilement"

il fait un piano Pour les Pianistes

c'est juste dommage que la plupart des vidéos soient ratés... les pianistes jouant dessus étant des amateurs (désolé pour ces pianistes) et le son médiocre...

mais j'espère tout même qu'il incluront plus tard d'autres pianos modélisés


vraiment hâte de l'essayer !

(j'espère ne pas être déçu...)

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par floyer » jeu. 02 mai, 2019 13:27

@Arabesque : Comme j’ai écrit j’en doute (fort). Une vrai mécanique est trop lourde et trop encombrante pour un portable.

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par floyer » jeu. 02 mai, 2019 15:16

Christof a écrit :
jeu. 02 mai, 2019 12:21
si tu connaissais déjà le prix des charnières et de la carte de scrutation, on arrive déjà largement au dessus du prix
Je serais curieux de connaître ces coûts.

On trouve des puces programmables assez abordables qui peuvent servir de base à une carte de scrutation (https://www.digikey.com/product-detail/ ... ND/2339919). Ce sont typiquement des puces utilisées pour du prototypage ou des petites séries. Mais à ce prix, ce n'est pas soudé sur circuit imprimé... (et il reste à la programmer... c'est un coût de R&D non négligeable)

Avatar du membre
Christof
Messages : 2537
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Christof » jeu. 02 mai, 2019 15:44

Ceci fait partie du secret commercial.
Concernant la carte de scrutation, tout ce que je peux te dire, c'est qu'il s'agit d'un véritable saut technologique. Les cartes ont été développées en collaboration avec CARI Electronic, menant à des brevets Adèle H Music/Cari Electronic...
Ces cartes pourront d'ailleurs être utilisées dans d'autres secteurs de pointe...

Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha CLP-150 et Ivory II
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par floyer » jeu. 02 mai, 2019 16:08

Une carte de scrutation pour piano n'est ni plus ni moins que 88 compteurs. Il y a certes plusieurs façons de faire, en particulier, le degré de mutualisation de l'unité de calcul qui est très simplifiée, vu qu'elle ne fait que des +1. Ainsi, on peut avoir 1 unité de calcul unique, 6* en parallèle, 88... Je serais surpris qu'il puisse y avoir des innovations dans ce secteur (et très intéressé par la lecture du brevet. Sur le sujet, je n'ai lu que cela : https://patents.google.com/patent/EP3149726A2/fr)

* Yamaha et surement d'autres disposent les capteurs en matrice : (6 notes * 3 capteurs) x 15 demi-octaves, ce qui minimise le nombre de broches (18+15 et non 88). Donc la mesure de 6 notes en même temps tombe naturellement.

rodolphen123
Messages : 402
Enregistré le : sam. 20 oct., 2018 10:11
Mon piano : Gaveau/Pleyel/Erard

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par rodolphen123 » ven. 03 mai, 2019 13:19

Je vais peut etre paraitre un peu chiant, mais j'aime bien que les pianos ne soient pas transportables...

balthazaard
Messages : 23
Enregistré le : mer. 21 févr., 2018 12:10

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par balthazaard » ven. 03 mai, 2019 13:45

Je suis un peu comme toi...
Je suis le sujet avec intérêt sans avis préconçu. Par contre je suis étonné par le choix portable+haute qualité, non pas que l’idée d'un instrument portable soit saugrenue mais en raison des arguments déjà cités.
* Le principe du portable implique une grande qualité de fabrication en égard à la solidité recherchée, cela a un prix comme on l'a rappelé.
* Les facteurs traditionnels pourraient "bien faire" mais ne le font pas pour ne pas concurrencer leurs produits acoustiques (argument peut-être discutable...vrai ...faux...je n'en sait rien)
Mais si on admet cela, surtout le second il y a la place pour un instrument fixe de grande qualité qui sera à priori moins cher (charnières...) et concurrentiel et qui peut tenter des gens (moi...) qui n'ont rien à faire du transport et surtout du prix qui va avec. Il n'y aurait pas bonne et moins bonne qualité mais deux usages différents.
je ne comprends pas trop la politique commerciale.

Avatar du membre
Athos
Messages : 331
Enregistré le : mer. 06 avr., 2016 7:30
Mon piano : Yamaha CLP585
Localisation : Lyon

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Athos » jeu. 09 mai, 2019 7:29

Les coûts s'envolent et le prix de vente aussi du coup.
Si le prix annoncé par Les Échos est confirmé, ce n'est pas du tout la fourchette de prix annoncée quand j'ai visité.
Le Phoenix va s'adresser à une ou deux niches. Musiciens pro, et amateurs fortunés.
Je leur souhaite la réussite, ce projet de longue haleine le mérite. 8)

Avatar du membre
Christof
Messages : 2537
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Christof » dim. 10 nov., 2019 13:18

Des nouvelles fraîches

Hier, j'ai pu voir Chakib Haboubi - en visite à Paris - , qui m'a montré les dernières évolutions du piano Phoenix (je ne peux trop en parler car on touche là aux secrets de fabrication).

Image

Image

Pour ce qui est du toucher, ce piano est pour moi exceptionnel. Une précision assez incroyable et donc une dynamique à couper le souffle. Et une puissance de son, une projection phénoménale. Tous les matériaux de ce piano sont nobles, montrant le soin apporté à cette réalisation.
J'ai pu jouer sur ce piano pendant plus de deux heures : ci-dessous quelques extraits (j'ai dû couper pas mal de choses, car nous discutions en même temps que je jouais...). Le son modélisé est celui d'un Steinway modèle D, mais rien n'empêche aussi de modifier les réglages à votre convenance, à votre goût particulier (je pourrais dire en "préparant" le piano) en ayant accès à une foule de paramètre comme par exemple les attaques, la brillance (réglage des feutres), la distance des marteaux...).

A noter : à la suite des discussions avec des "testeurs", le piano possède désormais un pupitre, indépendant, que l'on pose sur le piano. Ce pupitre, comme le piano, se replie en trois parties).
Et si le piano peut se loger dans une valise roulante, certains testeurs ont aussi demandé la réalisation d'un flight case, donnant ainsi une protection optimale si le piano devait par exemple voyager dans les soutes d'un avion. Et ceci a été fait.




La clientèle visée est celle des concertistes, conservatoires, professeurs... (on compte 147 commandes, à ce jour).
Aujourd'hui, la production est de 100 pianos par an.
Avec la finalisation de l'usine d'ici avril 2020 (fabrication qui - vue la qualité - nécessitera toujours aussi le recours à la haute technicité humaine pour certaines partie de l'assemblage), la production passera à 200 pianos par an.
Et d'ici trois ans, avec implantation internationale, la production visée est de 1000 pianos par an.

L'entreprise de Chakib Haboubi étant basée à Lyon, ont été servis en premier des concertistes de la région, conservatoire.
A noter aussi que ce piano séduit les jazzmen : Jacky Terrasson a été l'un des premiers acquéreurs.

Et si jamais le "Le Phoenix de ces dames" passe dans votre région, n'hésitez-pas : le piano Phoenix est un des personnages important de ce spectacle d'une mise en scène assez déjantée. Une heure de musique classique (Liszt, Chopin, Beethoven Bach, Rossini, Grieg.. ) ou trois amies concertistes (Valérie Guérin-Descouturelle, Lucie Chouvel et Véronique Durville) découvrent un piano pas comme les autres.

Image

Avatar du membre
Athos
Messages : 331
Enregistré le : mer. 06 avr., 2016 7:30
Mon piano : Yamaha CLP585
Localisation : Lyon

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Athos » dim. 10 nov., 2019 16:10

Merci pour le CR..
Concernant le prix, et la commercialisation c'est toujours flou.
Rien sur le site, il est vendu en direct ? Dans certains commerces ?

Avatar du membre
Christof
Messages : 2537
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Piano Phoenix. Un projet fou, un pari réussi!

Message par Christof » dim. 10 nov., 2019 22:56

Athos a écrit :
dim. 10 nov., 2019 16:10
Merci pour le CR..
Concernant le prix, et la commercialisation c'est toujours flou.
Rien sur le site, il est vendu en direct ? Dans certains commerces ?
D'après ce que je sais, il ne sera pas diffusé en magasin chez les revendeurs de piano,
On peut l'acquérir en s'adressant directement à la société Adèle H Music.

Répondre