Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » mar. 20 juin, 2017 10:55

Bonjour à Tous

je suis nouveau sur ce forum..
je viens d'acquérir un Pleyel modèle 3 (204 cm). Il va être restauré très prochainement ( dépose du cadre, foliotage de quelques petites fêlures dans la table d'harmonie, changement des cordes et chevilles, remise en charge si nécessaire, mécanique refaite et changement des marteaux). Il va vivre à côté de Mon yamaha C3 que j'utilise exclusivement pour le jazz. Le Pleyel étant destiné plus spécifiquement à l'interprétaion de partitions plus classiques ( De Bussy, ravel, ...)
Je souhaiterais savoir si des cordes particulières doivent être montées sur ce piano ( sachant qu'a l'époque Pleyel montait des Firmini). Peut-on monter des cordes modernes ou aller cher S. Paullelo afin de commander des cordes plus spécifiques?
Concernant les marteaux est-il préférable de monter de l'Abel AA ou du renner?

merci pour vos bons conseils

M.CONDETTE
Messages : 149
Enregistré le : jeu. 05 nov., 2009 20:13
Localisation : Eure et Loir
Contact :

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par M.CONDETTE » mar. 20 juin, 2017 11:29

Bonjour,

Les têtes neuves ne sont pas le meilleur choix a mon goût, le regarnissage donne un résultat satisfaisant, pour les cordes les roslau sont un choix possible ou bien les Paulello inox, un plan de corde optimisé peu aussi être envisagé.

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » mer. 21 juin, 2017 20:49

Merci pour votre réponse? je pensais effectivement à m'adresser à Paullelo pour les cordes.
Concernant le regarnissage des marteaux avez déjà eut de bonnes expériences? la différence de prix est-elle avantageuse parrapoort au changement des têtes?

merci à vous

tech_piano
Messages : 1991
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par tech_piano » jeu. 22 juin, 2017 21:05

Bonsoir à vous!

Dans le cas des pianos anciens, le regarnissage me semble très nettement préférable au remplacement des têtes de marteaux, mais ce n'est que mon avis... :idea:

Tout d'abord parce que les pièces de mécanique sont très spéciales sur ces instruments, et peu ajustables (en particulier dans le cas des mécaniques "à peigne"). Préserver les ajustements d'origine est un atout au moment de remettre l'instrument en marche! :wink:

Ensuite, même s'il y a possibilité de faire réaliser des marteaux sur mesure par les fabricants, il y a fort à parier que l'on vous enverra des marteaux neufs plus denses et plus comprimés que ceux d'origine; la qualité du feutre n'est plus la même, le savoir-faire et les techniques de pressage sont différents, et il peut aussi arriver que les fournisseurs n'en fassent qu'à leur tête (et ça c'est du vécu, croyez moi!!! :mrgreen: ).

Avec des têtes de marteaux neuves, il faudra donc mettre en oeuvre des moyens supplémentaires pour "décrisper" le feutre, réaliser un énorme travail d'harmonisation pour retrouver le grain de son à l'ancienne, et probablement reprendre l'équilibrage de la mécanique (plombage du clavier, entre autres). Succès non garanti, donc. :idea:

À mon sens, et d'expérience, un Pleyel ancien sonne merveilleusement bien avec des têtes refeutrées, si elles ne sont pas trop durcies par le chauffage lors du pressage (et surtout NON imprégnées...); le matériau sonore de départ est dans ce cas très proche des marteaux d'origine, et l'harmonisation se fait dans le respect de la couleur propre à l'instrument. :wink:

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » sam. 24 juin, 2017 20:25

merci à vous Gro192 pour ces éclaircissements.
Il s'agit de ma première expérience avec un piano ancien et je vous avoue avoir des craintes quant au résultat. Nous verrons ce qu'il en adviendra.
je vais suivre votre conseil et faire regarnir les têtes d'origine.
La mécanique (schwander je pense) est actuellement complètement démontée et en cours de réfection. le reste suivra ensuite.

j'ai trouvé ce piano par hasard et malgré que désaccordé dégageait une très fine sonorité et des basses très amples et puissantes. Donc c'est un achat d'impulsion mais après avoir fait vérifier l'instrument de fond en comble :-) afin de voir si rien de dramatique n'allait survenir j'ai craqué pour la beauté de cet instrument .

cela me changera des pianos modernes que je pratique et de mon C3 qui durant 40 années ne m'a apporté pratiquement aucun souci ... . je sens néanmoins que le Pleyel sera plus dur à maîtriser surtout au niveau de la mécanique C'est pourquoi je vais y apporter une attention toute particulière. je n'ai pas envie que l'interprétation devienne un combat :-) malgré que je sais avec pertinence que celle-ci restera de loin inférieure au C3. Mais qui sait les miracles peut-être existent :-)
Le cordage total du piano va être changé ainsi que les chevilles. la table d'harmonie va être restaurée (fissures très minimes) + remise en charge et le meuble repoli etc etc.

Merci encore pour vos très bons conseils

tech_piano
Messages : 1991
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par tech_piano » dim. 25 juin, 2017 9:59

Anacrouse1 a écrit :Il s'agit de ma première expérience avec un piano ancien et je vous avoue avoir des craintes quant au résultat. Nous verrons ce qu'il en adviendra. Je vais suivre votre conseil et faire regarnir les têtes d'origine. La mécanique (schwander je pense) est actuellement complètement démontée et en cours de réfection. le reste suivra ensuite.
Mécanique Schwander en 1903? :?:
Il me semblait que Pleyel les avait installées plus tard, mais c'est bon à savoir! :wink:

Pour une première expérience, raison de plus de mettre toutes les chances de votre côté; le regarnissage des marteaux est vraiment une sécurité! Desfougères réussit parfois de véritables miracles en la matière; Abel est plus constant mais aussi plus "standard" (plus orienté vers le son du piano actuel), donc il faut bien prendre le temps de communiquer avec le prestataire choisi. :wink:

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » dim. 25 juin, 2017 14:12

Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd :-)


un tout grand merci

Avatar du membre
lolo13
Messages : 184
Enregistré le : ven. 18 juil., 2003 11:20
Mon piano : Pleyel, Feurich, Roland

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par lolo13 » ven. 30 juin, 2017 18:59

Bonsoir,
Il me semble que la mécanique Schwander a remplacé la mécanique à peigne seulement dans les années 20, ici il devrait s'agir plutôt de la mécanique à peigne (Pleyel).

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » sam. 01 juil., 2017 17:54

Effectivement vous avez raison ... après vérification il s'agit bien d'une mécanique à peigne. désolé je commence seulement à m'intéresser un peu plus en profondeur à tous ces éléments.
Concernant les marteaux ils vont être regarnis chez Abel avec un feutre de qualité AA.... Si cela vous dit quelque chose.

La mécanique sera normalement terminée la semaine prochaine.

Merci à tous pour vos excellents conseils.

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » lun. 17 juil., 2017 20:31

Bonjour à tous

Toujours dans le cadre de la restauration de mon Pleyel.Il y a une petite figure verticale sur une des corde des basses et 2 toutes petites fissures dans le registre moyen au niveau du sommer. le restaurateur me dit qu(elles sont trop petites pour affecter la tenue d'accord ( il a testé). Néanmoins vu les frais qui seront consentis pour la restauration de ce modèle 3 je me tâte quant à envisager un changement de sommier ( le coût est élevé).

J'ai parcouru le net et j'ai pu voir que deux types de bois pour sommier sont proposé. le premier est du "delignit" le second est une fabrication canadienne "Bolduc" .
le changement de sommier en plus ferait monter la facture à +- 10.500 €. Je pense que cet instrument en vaut la peine

Quel serait votre conseil pour le changement du sommier ?

merci à vous

tech_piano
Messages : 1991
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par tech_piano » mar. 18 juil., 2017 0:44

Bonsoir!

Changer un sommier n'est pas anodin; personnellement je préconise de conserver ce qui peut l'être, surtout si l'avis du restaurateur penche dans ce sens là aussi. :wink:

Maintenant, selon ce que va vivre ce piano par la suite, un sommier neuf est un sérieux bond en avant, c'est certain, donc la réflexion mérite d'être menée comme vous le soulignez. :idea:

Les sommiers Delignit sont de bons sommiers en multiplis, avec de nombreux plis fins, et donc pas mal de colle. La qualité des bois est excellente, mais on se retrouve avec une sensation d'accord qui peut parfois "craquer" un peu, et moins de "contact" avec le mouvement de la cheville. En tous cas c'est qualitatif, mais plutôt adapté à des instruments modernes ou à des instruments dont la valeur de vente est modérée ensuite! :wink:

Les sommiers Bolduc sont le summum de ce qui se fait, mais le coût est tellement élevé qu'il faut que le piano et son usage le justifient. Moins de plis mais plus épais, donc moins de colle; des bois somptueux, et une sensation d'accord absolument parfaite quand le chevillage est bien réalisé. Pour des pianos anciens, ou de grande valeur, permettant une revente confortable, c'est le choix de l'excellence, à mon avis. :wink:

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » lun. 24 juil., 2017 20:27

Merci à vous pour cet avis très pertinent. je pense en effet m'orienter vers du Delignit (+- 3000 euro placement inclus) pour le changement de sommier.
Je vais effectuer ce changement contre l'avis du restaurateur car j'ai toujours la crainte que les fissures s'agrandissent et que la tenue d'accord en souffre ( ce que je ne supporte pas) :D
Dès que l'ensemble des restaurations auront été effectuées j'arriverai à un montant total (achat de l'instrument inclus) de +- 15.000 €.
pensez-vous qu'il s'agit d'un trop important investissement tenu compte de l'instrument ? je cherchais au départ un modèle 2 ou 1 mais n'ayant pas pu en trouver en Belgique je me suis rabattu sur ce modèle 3.
Avez-vous une expérience sur ce modèle de pleyel? Je n'ai trouvé que très peu de documentation sur ce modèle

Encore un tout grand merci à vous pour vos précieux conseils =D>

tech_piano
Messages : 1991
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par tech_piano » mar. 25 juil., 2017 10:47

Anacrouse1 a écrit :Dès que l'ensemble des restaurations auront été effectuées j'arriverai à un montant total (achat de l'instrument inclus) de +- 15.000 €.
pensez-vous qu'il s'agit d'un trop important investissement tenu compte de l'instrument ? je cherchais au départ un modèle 2 ou 1 mais n'ayant pas pu en trouver en Belgique je me suis rabattu sur ce modèle 3.
Avez-vous une expérience sur ce modèle de pleyel? Je n'ai trouvé que très peu de documentation sur ce modèle
Tout le monde n'investirait pas 15.000€ dans la restauration d'un Pleyel de ce type, c'est sûr; quand on doit raisonner commercialement, je pense que ce n'est pas une opération très rentable pour un magasin qui devrait ensuite le proposer à la vente. Mais si vous mettez ce budget dans cet instrument, c'est que vous avez jugé qu'il le mérite; quand l'affectif entre en ligne de compte, on peut raisonner différemment. :wink:

Toujours est il que le modèle 3 a souvent une sonorité somptueuse, avec des basses profondes et veloutées, et un registre aigu d'une couleur claire et chantante, avec une longueur de son à faire pâlir les plus beaux pianos actuels. C'est un modèle très équilibré, en terme de musicalité, du moins c'est le ressenti que j'en ai!

Sa principale limite: la mécanique à peigne, et le système d'étouffoirs très archaïque. Assez lente et donnant une sensation élastique, elle fait merveille pour un jeu legato et chanté. En revanche, pour un jeu détaché et agile, voire accentué, c'est parfois un lourd handicap. Bien garder à l'esprit que ces instruments étaient, déjà en leurs temps, plus tournés sur le répertoire "passé" que vers le répertoire "présent et à venir". :idea:

Au niveau technique, quoi qu'on fasse, on se trouvera forcément confronté à de gros compromis de réglage. Le principal étant que le piano soit fonctionnel, on doit parfois accepter de ne pas chercher la "performance". Quand la géométrie de la mécanique est bonne, ce qui est en grande partie tributaire des épaisseurs des feutres et des cuirs d'origine, cette mécanique est "rustique" mais très fiable; on peut y trouver une certaine satisfaction pianistique.

En revanche, quand elle ne veut pas coopérer, ou qu'elle a été restaurée avec des épaisseurs de feutres et de cuirs non conformes à l'origine (très difficiles à trouver), c'est une mécanique très capricieuse. Pianistiquement, cela peut alors devenir un vrai chemin de croix, qui change de nature à chaque variation climatique (j'exagère un peu, mais pas tant que ça :mrgreen: )!

On peut imaginer l'implantation d'une mécanique moderne dans un piano de ce type, mais je pense qu'on y perdrait le charme de l'ancien; une preuve de plus, s'il y en avait besoin, que le rapport entre le toucher et la sonorité est au coeur de ce qui fait "l'âme" d'un instrument! :wink:

Serge
Messages : 1493
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Serge » mar. 25 juil., 2017 11:09

Bonjour, c'est surtout que ca couterai un bras et une jambe!
J'ai un concert pleyel "début de siècle" chez mes parents. Dans son jus. Mettre une mécanique neuve dans le petit monstre ce serait un rêve... c'est possible de concevoir quelque chose d'adapté. mais en plus d'une mecanique neuve, il faudrait modifier le cylindre car les touches modernes sont plus longues, et tant qu'a faire, mettre le clavier a une hauteur standard... ce qui implique de refaire pieds et lyre à l'identique... trop trop cher, meme en le faisant moi même.

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » sam. 29 juil., 2017 21:18

merci pour cet avis très éclairé .
La sonorité de l'instrument étant effectivement majestueuse il faudra voir comment va se comporter la mécanique... ce qui est ma plus grande crainte. j'ai toujours été habitué à jouer sur des Yamaha. cela va me changer. En tout état de cause il faudra réinventer la façon de jouer et s'habituer ou pas :-)... Nous verrons
Je ne manquerai pas de vous faire écouter l'instrument dès qu'il sera jouable. Nous attendons maintenant que la table d'harmonie soit restaurée et le sommier remplacé.
A première vue dans un peu plus d'un mois nous pourrons commencer les différents réglages et l'harmonisation. J'ai finalement opté pour un garnissage des têtes de marteau avec des feutres Abel bio plus riche en lanoline et moins durs ce qui devrait faciliter la précision de l'harmonisation. J'ai eut l'occasion d'écouter un pleyel équipé de ce type de feutre et franchement le son est magnifique. les basses sont chaudes et puissantes tandis que le registre aigu est cristallin et doux. Ce type de marteau ne favorise pas la puissance mais ce n'est pas ce que je cherche.

Merci à vous pour tous vos bons conseils et votre temps

tech_piano
Messages : 1991
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par tech_piano » dim. 30 juil., 2017 10:37

Anacrouse1 a écrit :La sonorité de l'instrument étant effectivement majestueuse il faudra voir comment va se comporter la mécanique... ce qui est ma plus grande crainte. j'ai toujours été habitué à jouer sur des Yamaha. cela va me changer. En tout état de cause il faudra réinventer la façon de jouer et s'habituer ou pas :-)
En effet, vous allez sans doute pouvoir chercher d'autres repères; on en sort plutôt grandi, au niveau du "métier pianistique", en général! :wink:
Anacrouse1 a écrit :A première vue dans un peu plus d'un mois nous pourrons commencer les différents réglages et l'harmonisation. J'ai finalement opté pour un garnissage des têtes de marteau avec des feutres Abel bio plus riche en lanoline et moins durs ce qui devrait faciliter la précision de l'harmonisation. J'ai eut l'occasion d'écouter un pleyel équipé de ce type de feutre et franchement le son est magnifique. les basses sont chaudes et puissantes tandis que le registre aigu est cristallin et doux. Ce type de marteau ne favorise pas la puissance mais ce n'est pas ce que je cherche.
La tenue d'accord, avec un sommier neuf, demande plusieurs mois pour se stabiliser; c'est parfaitement normal! :wink:
Au fil des accords, le timbre du piano va se structurer, donc ne vous focalisez pas sur la couleur de départ si elle vous parait un peu fade; tout prend sa place petit à petit.

Concernant le regarnissage par ABEL, c'est généralement très propre. Personnellement, après quelques expériences avec le feutre "naturel", je suis revenu au feutre VFG "standard" qui me paraît donner plus de grain au son, plus de chaleur dans le timbre; avec une pression "medium" ou "soft", la couleur d'origine revient assez bien. :wink:

N'hésitez pas à nous faire entendre le résultat, c'est toujours très enrichissant! :wink:

Anacrouse1
Messages : 30
Enregistré le : mar. 20 juin, 2017 10:17
Mon piano : Ibach F-III richard strauss
Localisation : Bruxelles

Re: Restauration d'un Pleyel modèle 3 de 1903

Message par Anacrouse1 » lun. 31 juil., 2017 20:25

Merci à vous. je vais m'armer de patience pendant quelques mois :( et attendre que l'instrument se mette en place au niveau de la sonorité. je vais attendre que le son fade s'épice et qu'il mette le feu ... ou pas :) .
Ce qui est certain c'est que pour le moment c'est une coquille vide de laquelle n'émane aucun son :-)
C'est une aventure bien stressante mais également passionnante
je vous joins quelques photos de l'instrument avant le début de la restauration ainsi que le clavier en cours de réfection et des images du sommier ( vous y verrez quelques fissures)

voici quelques photos


merci encore pour toute votre science

Répondre