Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano ?

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano ?

Message par Jacques Béziat » lun. 30 janv., 2017 19:38

Je vous dirai que j'avais déjà la réponse, j'en ai la confirmation définitive...

Il ne s'agit pas du prix de l'instrument, étant donné qu'on peut se faire plaisir, sans être très exigeant, avec un bon droit de série, celui que j'ai me satisfaisant (payé 1 100€).
Non, il s'agit de pouvoir jouer dessus, tout simplement.
L'énorme majorité des gens vit dans des appartements, plus ou moins clapiers de lapins, et bien rares sont ceux qui peuvent jouer sans déranger un voisin.

Je pensais faire partie des chanceux, ne répétant que le lundi et le mardi, certaines semaines pratiquement pas, eh bien c'est encore trop : mon voisin du dessus (j'habite au rez-de-chaussée d'un immeuble) me demande de cesser, il vend son appartement et paraît-il que j'ai fait fuir des clients potentiels.

Je sais qu'il a raison, et que je suis en tort puisque je crée une nuisance, légalement parlant, pas envie d'avoir des problèmes.

Je vais tenter une conciliation, notamment pour les heures de visite, mais d'emblée ça me décourage, aller demander à quelle heure je peux commencer, à quelle heure je dois arrêter, selon la semaine, c'est mal barré... :roll:

C'était trop beau, j'ai pu en profiter un an, pendant lequel j'ai pu me remotiver, eh bien c'est reparti pour la vente de mon Kawai, pas les moyens de louer une maison...
La Haute-Savoie est un département où tout l'immobilier est très cher, j'oublie aussi la location d'un local...

J'envisage l'achat d'un numérique basique pour les notes, et de répéter au moins une fois par semaine sur un vrai piano, dans une salle de répétition, ou un particulier, si j'en trouve un !

Ce qui me fait peur c'est la motivation... Adieu le plaisir du classique sur un numérique, je connais trop bien ces numériques, au bout d'un quart d'heure de classique j'arrête, ça ne me plaît pas, et jouer au casque ça me gonfle... :evil:

Bon, c'était juste un témoignage, merci de m'avoir lu, je pense que pas mal de gens ont connu ou connaissent encore cela. 8)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Olan
Messages : 28
Enregistré le : jeu. 08 mai, 2014 8:48

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Olan » lun. 30 janv., 2017 20:00

Bonjour,
ne pas avoir l'instrument sous la main pour jouer quand on veut :cry:
Un silencieux droit d'occasion me parait le bonne solution si ce n'est pas hors budget. Un numérique de bonne qualité c'est cher…
Tu peux trouver des pianos de scène (sans les HP et a poser sur un stand). C'est beaucoup moins cher mais il faut un casque ou le brancher sur une chaine stéréo. Un piano comme les rd150 de Roland ne coutent vraiment pas cher et sont corrects (environ 200 euros d'occasion) Du coup tu gardes ton Kawai. Sinon Bosendorfer fait aussi des petits queue silent :|
Bon courage

Kilban
Messages : 9
Enregistré le : sam. 28 janv., 2017 19:59

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Kilban » lun. 30 janv., 2017 20:55

Et les acoustiques avec sourdine? Ca étouffe 80 % du son, paraît-il.

dilettante
Messages : 767
Enregistré le : mer. 12 oct., 2011 16:03
Mon piano : Kawai ES8 - Yamaha N1X

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par dilettante » lun. 30 janv., 2017 21:19

Riche ça suffit.
Ce qui coûte le plus cher dans le piano c'est la maison qui va autour.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » mar. 31 janv., 2017 2:08

Olan a écrit :Bonjour,
ne pas avoir l'instrument sous la main pour jouer quand on veut :cry:
Un silencieux droit d'occasion me parait le bonne solution si ce n'est pas hors budget. Un numérique de bonne qualité c'est cher…
Tu peux trouver des pianos de scène (sans les HP et a poser sur un stand). C'est beaucoup moins cher mais il faut un casque ou le brancher sur une chaine stéréo. Un piano comme les rd150 de Roland ne coutent vraiment pas cher et sont corrects (environ 200 euros d'occasion) Du coup tu gardes ton Kawai. Sinon Bosendorfer fait aussi des petits queue silent :|
Bon courage
Bonjour,
En effet je vais acheter un numérique pour entretenir les doigts et l'apprentissage de mes morceaux, je pensais déjà renouveler mon matos de scène vieillissant, pour le problème de l'acoustique je verrai plus tard, inutile de trop céder à la déprime. 8)
Il faut en effet du courage, le piano est à la fois la passion de toute une vie et mon métier, même si je ne suis pas concertiste ni prof agréé de Conservatoire, mais en immeuble il ne fallait pas trop rêver, le voisin aurait pu se plaindre dès les premiers jours de l'arrivée de ce piano il y a tout juste un an. Joyeux anniversaire ! :mrgreen:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » mar. 31 janv., 2017 2:13

Kilban a écrit :Et les acoustiques avec sourdine? Ca étouffe 80 % du son, paraît-il.
Oui, mais je ne vois pas l'intérêt de dépenser pour un dispositif silencieux, ni d'investir dans un piano silencieux pour finalement jouer au casque avec un instrument bridé, le son est naturel ou ne l'est pas... Et que reste-il des pianissimo et des fortissimo ?
Ça me coûterait un bras pour avoir peut-être la même chose avec un simple numérique.
Modifié en dernier par Jacques Béziat le mar. 31 janv., 2017 2:15, modifié 1 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » mar. 31 janv., 2017 2:14

dilettante a écrit :Riche ça suffit.
Ce qui coûte le plus cher dans le piano c'est la maison qui va autour.
C'est tout à fait cela. :roll:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Mathieu79
Messages : 1586
Enregistré le : jeu. 20 févr., 2014 22:36
Mon piano : SE122 Silent PE Yamaha
Localisation : Montauban (82) FR
Contact :

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Mathieu79 » mar. 31 janv., 2017 8:00

Mise à part le toucher d'un vraie piano, c'est sur que un acoustique avec système silent parait bien coûteux.

J'ai eu la chance de déménager 3 fois depuis 10 ans, et à chaque fois je n'ai rencontré aucun problème de voisinage, je suis tombé 2 fois dans un immeuble de musiciens ( pianiste/ guitariste).
Ma fille faisant de la flûte traversière n'aurai pas arrangé les choses.

Aujourd'hui suis en maison mitoyenne , et là encore pas de problème , on sait avec intelligence entre voisin que le "0" son n'est pas possible. (enfin je l'espère)
Un voisin à 3 enfants méga turbulent , et un autre 1 enfant avec un autre qui arrive.
En rajoutant Mamie à la maison qui dort toute la journée sauf la nuit .....

Donc je partage ma journée entre l’acoustique et le silent.

Je dis ça pourquoi ? Ma passion pour le piano passe en premier dans mon choix du logement, la seconde est le "débit" internet ... puis la cuisine ^^.

Si je dois déménager pour qu'on m'accepte , je le ferai , mais je suis peut être un habitué des déménagements ^^.
Je n'ai pas forcément beaucoup de salaire c'est peut être aussi le cas pour toi.
Mais bon, On a qu'une vie ... Alors essayons d'en profiter un fond.

Je sais que ce message répond pas entièrement à ton poste. En tout cas je compatis et j'espère que tu trouveras un épanouissement pianistique quitte à louer une salle , ou faire partie d'un conservatoire pour bénéficier d'un studio.

Math

Mathieu79
Messages : 1586
Enregistré le : jeu. 20 févr., 2014 22:36
Mon piano : SE122 Silent PE Yamaha
Localisation : Montauban (82) FR
Contact :

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Mathieu79 » mar. 31 janv., 2017 8:02

Accessoirement ... j'économise pour acheter une maison ... j'en suis à 5000€ ....
^_______^ J'ai du courage ! hihihihi

Math

Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3425
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par JPS1827 » mar. 31 janv., 2017 9:03

C'est vraiment un problème, l'absence de tolérance des voisinages (j'ai l'impression que ça s'est beaucoup aggravé par rapport à l'époque de mon enfance), d'où le recours de plus en plus fréquent aux instruments numériques qui permettent de travailler en général (il paraît malgré tout que le tac-tac des touches incommode aussi parfois les voisins). Dans le cas de notre ami Jacques Béziat, ne pourrait-il pas garder son Kawai pour jouer de temps en temps les œuvres qu'il connaît bien, et avoir à côté un petit numérique consacré aux heures d'apprentissage ?

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » mar. 31 janv., 2017 10:52

JPS1827 a écrit :C'est vraiment un problème, l'absence de tolérance des voisinages (j'ai l'impression que ça s'est beaucoup aggravé par rapport à l'époque de mon enfance), d'où le recours de plus en plus fréquent aux instruments numériques qui permettent de travailler en général (il paraît malgré tout que le tac-tac des touches incommode aussi parfois les voisins). Dans le cas de notre ami Jacques Béziat, ne pourrait-il pas garder son Kawai pour jouer de temps en temps les œuvres qu'il connaît bien, et avoir à côté un petit numérique consacré aux heures d'apprentissage ?
Oui, c'est ce que je peux envisager, si le voisin accepte malgré tout que je joue de temps en temps sur mon acoustique.
Cela couplé à une location de piano dans une salle de répétition, si je trouve dans ma ville.
Le pire est que j'envisageais depuis un petit moment cette solution, avant l'intervention du voisin, comme si je le pressentais ! :roll:

La solution pérenne est le déménagement dans une petite maison, mais ceci est inenvisageable dans ma ville ou alentour.

Bon, je viens de discuter avec mon voisin, en fait il était souvent absent de son appartement, et il l'occupe pleinement depuis trois semaines pour la vente.
Il ignorait que je ne jouais que les lundi et mardi, quelques fois le dimanche.
Nous nous sommes déjà entendus pour les visites des acheteurs potentiels, il est malentendant et perçoit mal les sons, il n'allume plus sa télé et n'entend donc que moi quand je joue.
Ma copine a testé en sa présence le niveau sonore, elle m'a assuré que c'était très faible, mais bon, le voisin trouve que quand je joue c'est longtemps, il ne comprend pas que répéter implique des heures de pratique, mais je comprends qu'il n'ait pas à supporter cela.

De toute façon, inutile de chercher à imposer mon piano, je crée une nuisance et pleurer ou gueuler est inutile et contre-productif pour moi, c'est moi qui suis en tort et j'en suis conscient. 8)

Je vais répéter au maximum sur un numérique juste pour les notes, et jouer le moins longtemps possible sur l'acoustique, en essayant en plus de trouver un piano à louer dans une salle de répétition, si j'en trouve une...
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1787
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec et discord.gg/9JmQKAm
Contact :

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Cadenza » mar. 31 janv., 2017 23:08

Tu fais tellement écho à mes réflexions des dernières semaines.

Comme vous le savez peut-être, si vous avez suivi mes déboires sur ce forum, depuis des mois, je magasine mon piano, d'abord numérique, puis après peut-être acoustique...
Depuis que je songe à l'acoustique, de plus en plus, je me demande si ça vaut le coup en étant en appartement, en ne sachant pas à quel point ça dérangera mes voisins (je peux bien aller les voir, mais difficile de prévoir d'avance à quel point l'instrument sera sonore pour mes voisins). Surtout considérant que le déménagement sera coûteux (il est possible que l'instrument ne puisse être passé que par la porte du balcon, donc avec une grue - j'habite au 2e étage, soit 3 demis-étages à monter par les escaliers sinon) et qu'il me faudra le déménager pour l'entrer puis pour le sortir...

Du coup je me demande si ma passion pour le piano ne me poussera pas à acheter une maison. J'avais toujours pensé habiter en condo ou en appartement, étant célibataire et sans enfant. Posséder une maison me semble trop grand pour une personne seule. Sans compter les coûts associés...

Qu'est-ce que le piano ne me fera pas faire!

J'ai un téléphone portable à cause du piano (très sérieusement! Je n'avais pas de cellulaire avant mai dernier et je me suis décidée parce qu'étant toujours au conservatoire pour pratiquer, je n'étais pratiquement plus joignable. Alors qu'avant, je me disais que j'étais globalement toujours soit au travail, soit à la maison, soit à des endroits où c'était ok de ne pas être complètement joignable - genre au resto avec des amis ou dans ma famille). Aurais-je dans un futur prochain une maison à cause du piano?

Au niveau de mon appart, je me dis que j'ai au moins la chance que l'insonorisation ne soit pas trop mal pour les bruits de la vie quotidienne (je n'entends pratiquement jamais mes voisins, et je suppose que ce n'est pas parce qu'ils ne sont jamais là) et que mon appartement ne soit adjacent qu'à ceux du dessus et du dessous par rapport à la pièce qui recevrait le piano (qui serait donc sur le coin extérieur). À savoir si ce serait suffisant cependant...?
Mon parcours musical, du jour 1 (février 2016), avec ses hauts et ses bas. ;)

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3184
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Arabesque44 » mer. 01 févr., 2017 15:13

Jouishy a écrit :Du coup je me demande si ma passion pour le piano ne me poussera pas à acheter une maison.
Bienvenue au club...
J'ai perdu beaucoup d'argent en déménagements et échange de piano pour finalement opter pour cette solution ( mais j'en avais très largement les moyens)
Jouishy a écrit :je me demande si ça vaut le coup en étant en appartement, en ne sachant pas à quel point ça dérangera mes voisins (je peux bien aller les voir, mais difficile de prévoir d'avance à quel point l'instrument sera sonore pour mes voisins).
J'ai été trop optimiste dans ce sens. ET puis les voisins peuvent déménager.

Avec l'air du temps ( überisation :mrgreen: ) on peut imaginer que les musiciens désespérant de trouver une solution pour pouvoir pratiquer librement se regroupent de façon plus ou moins officielle dans des résidences où la pratique sera tolérée, éventuellement encadrée pour éviter les abus ( silence nocturne tout de même! :roll: )
Ces résidences resteraient ouvertes aux non-musiciens sous réserve qu'ils s'engagent à renoncer à d'éventuelles poursuites. Peut-être réduire leurs charges locatives pour compenser?
On peut même imaginer que des promoteurs immobiliers s'intéressent à cette idée.
On construit bien des résidences avec services sur-mesure pour les personnes âgées, pour les étudiants, des "marinas" pour les propriétaires de bateaux ... pourquoi pas des résidences sur-mesure pour musiciens? Avec Isolation phonique bien pensée, acoustique favorable...pas forcément beaucoup plus cher, et susceptible d'attirer une nouvelle clientèle!
Bon il y aura peut-être des petits désaccords entre le batteur du 4ème et le joueur de cornemuse du 3 eme, mais entre musiciens on se comprend mieux!
Dans le cas de Jacques, peut-être y-a-t-il sur le forum un acheteur potentiel pour cet appart à vendre, deux pianistes ne se gêneront pas, et seront plus solides face au reste de l'immeuble si ça râle! :lol:
Des amateurs? Quelle ville?

dilettante
Messages : 767
Enregistré le : mer. 12 oct., 2011 16:03
Mon piano : Kawai ES8 - Yamaha N1X

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par dilettante » mer. 01 févr., 2017 15:50

Un maison ça ne suffit pas, il faut une grande maison, avec une pièce dédiée.
Un sous-sol par exemple.

J'ai bien une maison, mais pas moyen de pouvoir isoler un piano dans une pièce, ni même de fermer.

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1787
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec et discord.gg/9JmQKAm
Contact :

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Cadenza » mer. 01 févr., 2017 18:50

Une maison ne suffit pas?

Pour une personne seule? Ou pour une famille?
Parce que le cas de figure est quand même différent. ;)

Enfin, perso, plus j'y pense, plus je me dis que je vais acheter mon clavinova 575 ou 585 et passer à l'acoustique le jour où j'habiterai ailleurs. Ça m'évitera de payer un double déménagement de piano et de risquer de ne même pas pouvoir en jouer...
Mon parcours musical, du jour 1 (février 2016), avec ses hauts et ses bas. ;)

Avatar du membre
ludoain01
Messages : 351
Enregistré le : dim. 07 déc., 2014 21:47
Mon piano : Grotrian Steinweg Carat
Localisation : AIN

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par ludoain01 » mer. 01 févr., 2017 19:05

Et quand tu as la place et une maison avec un grand salon pour y mettre un piano à queue, ce ne sont plus les voisins qui se plaignent mais femme et enfants. Du coup, tu t'isoles dans une pièce plus réduite (bureau), avec un droit (certes j'en suis très satisfait) et tu veilles à jouer la porte fermée pour toi même ne pas être dérangé également. Comme cela plus personne ne t'embête... :D
Que que la vie est mal faite :^o :oops:

Avatar du membre
Mona
Messages : 2570
Enregistré le : sam. 01 mai, 2010 20:05
Mon piano : Pleyel F 1931

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Mona » mer. 01 févr., 2017 21:36

Jacques, je compatis sincèrement... C'est une situation que je trouve terrible, c'est vraiment insupportable de devoir réduire son temps au piano à ce point, ou de jouer sans pouvoir s'exprimer vraiment, dans la crainte de la réaction des voisins...

Tout comme Matthieu, mes 3 derniers déménagements ont été guidés par la recherche d'un lieu où je puisse jouer librement du piano (et où les chats puissent profiter d'un jardin sans le danger de la rue, tout en restant en ville.... une recherche des plus aisées donc....). Ca m'a terriblement compliqué la tâche, mais je ne le regrette pas, pouvoir s'épanouir au piano sans contrainte n'a pas de prix (enfin là quand même, un brin....). Je sais que j'ai beaucoup de chance d'avoir pu trouver ces conditions là. Ca me désole toujours quand je lis les témoignages de tous ces pianistes passionnés (des piassionistes !) qui se retrouvent bridés de cette façon....

Jacques, comme le suggère JPS. il me semble que garder ton acoustique et prendre un numérique en plus serait la meilleure solution. J"espère vraiment que tu tomberas sur un voisin plus compréhensif à l'avenir.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » mer. 01 févr., 2017 23:50

Arabesque44 a écrit : Avec l'air du temps ( überisation :mrgreen: ) on peut imaginer que les musiciens désespérant de trouver une solution pour pouvoir pratiquer librement se regroupent de façon plus ou moins officielle dans des résidences où la pratique sera tolérée, éventuellement encadrée pour éviter les abus ( silence nocturne tout de même! :roll: )
(...)
Dans le cas de Jacques, peut-être y-a-t-il sur le forum un acheteur potentiel pour cet appart à vendre, deux pianistes ne se gêneront pas, et seront plus solides face au reste de l'immeuble si ça râle! :lol:
Des amateurs? Quelle ville?
Idée géniale de ta part, des immeubles réservés aux musiciens ! =D>

Et ta dernière idée également, pas loin de cette idée ma copine a discuté avec le voisin, finaude elle va essayer de proposer l'appart' à un membre de sa famille... :mrgreen:

En attendant, le voisin me laisse jouer après discussion, mais enfin, ce n'est plus pareil à présent, il est tout le temps dans son appart à présent, je ne peux plus jouer sereinement deux heures d'affilée, et tu sais bien que 2 heures au piano, ça passe très vite !!
Allez, un p'tit numérique pour l'apprentissage des notes, et moins d'acoustique, on verra plus tard la suite des évènements.
Modifié en dernier par Jacques Béziat le jeu. 02 févr., 2017 0:15, modifié 4 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » jeu. 02 févr., 2017 0:02

Jouishy a écrit :Tu fais tellement écho à mes réflexions des dernières semaines.

Comme vous le savez peut-être, si vous avez suivi mes déboires sur ce forum, depuis des mois, je magasine mon piano, d'abord numérique, puis après peut-être acoustique...
Depuis que je songe à l'acoustique, de plus en plus, je me demande si ça vaut le coup en étant en appartement, en ne sachant pas à quel point ça dérangera mes voisins (je peux bien aller les voir, mais difficile de prévoir d'avance à quel point l'instrument sera sonore pour mes voisins).
Eh oui ! Et puis tu devines bien le climat : on ne peut pas jouer en serrant les fesses : est-ce que je ne joue pas trop fort, trop longtemps ?
Il suffit que des voisins conciliants, ou jamais présents parce qu'au taf, soient remplacés par des retraités 24h/24 dans leur salon, à l'affût du moindre bruit ou de la moindre note de musique, pour que tout s'arrête...
Je me croyais à l'abri, mais le fameux coup de sonnette fatidique est arrivé, celui qui te balance un seau d'eau glacé sur la tête : tu fais ch... quelqu'un, c'est mort, tu ne peux plus jouer sereinement ou même plus du tout...
Oui, c'est risqué d'amener son acoustique en appartement ! :roll:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2256
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Faut-il être riche ou chanceux pour profiter d'un piano

Message par Jacques Béziat » jeu. 02 févr., 2017 0:18

Mona a écrit :Jacques, je compatis sincèrement... C'est une situation que je trouve terrible, c'est vraiment insupportable de devoir réduire son temps au piano à ce point, ou de jouer sans pouvoir s'exprimer vraiment, dans la crainte de la réaction des voisins...

Tout comme Matthieu, mes 3 derniers déménagements ont été guidés par la recherche d'un lieu où je puisse jouer librement du piano (et où les chats puissent profiter d'un jardin sans le danger de la rue, tout en restant en ville.... une recherche des plus aisées donc....). Ca m'a terriblement compliqué la tâche, mais je ne le regrette pas, pouvoir s'épanouir au piano sans contrainte n'a pas de prix (enfin là quand même, un brin....). Je sais que j'ai beaucoup de chance d'avoir pu trouver ces conditions là. Ca me désole toujours quand je lis les témoignages de tous ces pianistes passionnés (des piassionistes !) qui se retrouvent bridés de cette façon....

Jacques, comme le suggère JPS. il me semble que garder ton acoustique et prendre un numérique en plus serait la meilleure solution. J"espère vraiment que tu tomberas sur un voisin plus compréhensif à l'avenir.
Merci pour ta gentillesse, et en effet je m'oriente vers cette solution hybride, le voisin me laisse finalement jouer, mais évidemment je dois réduire ma pratique sur l'acoustique malgré tout.
Modifié en dernier par Jacques Béziat le lun. 06 févr., 2017 12:33, modifié 1 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Répondre