Un piano par et pour Barenboim

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
rachmaninoff
Messages : 1055
Enregistré le : mar. 31 juil., 2012 13:57
Localisation : Nantes
Contact :

Un piano par et pour Barenboim

Message par rachmaninoff »

Des cordes parallèles, le nom "Barenboim" gravé sur le cylindre... vous l'aurez compris, ceci n'est pas un piano comme les autres !
Designé à la demande et sous la direction de Barenboim par le facteur belge Maene, l'instrument a été présenté hier au grand public. Un projet motivé par la rencontre du pianiste avec l'un des pianos de Liszt. Plus de détails, et surtout extraits sonores, à ces liens :

http://www.bbc.com/news/entertainment-arts-32885683
http://www.classicfm.com/artists/daniel ... -steinway/
Ma chaîne YouTube : www.youtube.com/user/Bortki
Avatar du membre
Lee
Messages : 11346
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par Lee »

Merci Rachmaninoff. C'est dommage d'avoir mis ici, l'avis de nos techniciens auraient pu être intéressant. Quand on parle du piano de Liszt c'est un Erard non ?
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
mieuvotar
Messages : 2676
Enregistré le : mar. 31 janv., 2012 13:16

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par mieuvotar »

Lee a écrit :Quand on parle du piano de Liszt c'est un Erard non ?
Rien n'est moins sûr... Beaucoup de marques prestigieuses s'enorgueillissent d'avoir été "le" piano de Franz Liszt.
Dans cet article, il n'est pas clair de quel piano précisément il s'agit, mais une petite recherche sur la toile semble indiquer que celui à Sienne est un Bechstein. Le n°247 précisément (cf. http://bechstein.com/fr/meta-header/pre ... liszt.html)
Mais il pourrait peut-être aussi s'agir de celui-ci, bien qu'on ne puisse pas à proprement parler du piano de Liszt, mais un piano sur lequel Liszt a joué... Encore que j'imagine mal Barenboïm avoir joué dessus.
Modifié en dernier par mieuvotar le jeu. 28 mai, 2015 13:33, modifié 1 fois.
mieuvotar
Messages : 2676
Enregistré le : mar. 31 janv., 2012 13:16

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par mieuvotar »

(fausse manip)
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

Liszt a effectivement joué régulièrement sur Erard, et il était en contact avec ce facteur qui développait sa mécanique; Liszt était essayeur. Il a eu son premier Erard adolescent. En 1822, Erard sort le fameux brevet intitulé "double échappement" (en fait mécanique à répétition, utilisée aujourd’hui sur les PàQ modernes). Les itérations ont été nombreuses entre Erard et Liszt.

Liszt a eu aussi des Boisselot ((très bon) facteur marseillais), dont il était parrain du fils.

Pour revenir à Maene:

Croisé contre parallèle. Ouf, pas facile à faire rentrer dans mon salon :wink:
Image

Cela dit, c'est pas vraiment une nouveauté: allez faire un tour sur le site de Stephen Paulello http://stephenpaulello.com/
Evidemment, comme il y a Steinway derrière, ça fait plus sexy...
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

Et avant Maene et Paulello, il y avait ça :
90 notes sol-la, cadre en fonte d'une pièce, cordes parallèles, 1905, n°83447.
Sommier recouvert par le cadre. Du bien conçu.
Image
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
Ecalucie
Messages : 856
Enregistré le : mar. 16 mars, 2010 10:19
Mon piano : Pleyel P 1932 & CLP 645

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par Ecalucie »

xavier91 a écrit :Et avant Maene et Paulello, il y avait ça :
90 notes sol-la, cadre en fonte d'une pièce, cordes parallèles, 1905, n°83447.
Sommier recouvert par le cadre. Du bien conçu.
90 notes sol-do, plutôt ?
Phiphi
Messages : 806
Enregistré le : dim. 01 mai, 2011 12:26
Mon piano : Erard Mezzo, Erard 0, Guillot No9
Localisation : Londres

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par Phiphi »

J'ai un collegue dont la fille travaille chez Steinway a Londres qui a pu avoir des places pour le concert de Dimanche. Je suppose qu'il me racontera ca Lundi.
Un Erard, sinon rien !
tech_piano
Messages : 2003
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par tech_piano »

xavier91 » Jeu 28 Mai, 2015 13:54
Cela dit, c'est pas vraiment une nouveauté: allez faire un tour sur le site de Stephen Paulello http://stephenpaulello.com/
Evidemment, comme il y a Steinway derrière, ça fait plus sexy...
Disons que présenter un instrument par l'émotion qu'il transmet, plutôt que par la technique et l'innovation qu'il réunit, c'est plus parlant... :idea:

Paullello fait le choix de mettre en avant son savoir, ses recherches, ses projets... En bref: son business et sa personne. Ses compétences sont immenses, c'est incontestable, mais il ne laisse pas ses pianos parler d'eux-même. :(

Steinway, c'est avant tout une signature sonore, pleine de "belles imperfections" qui assurent un matériau sonore inimitable et qui a conquis les musiciens depuis bien longtemps. L'idée qu'un tel piano haut de gamme soit soutenu par Steinway peut laisser espérer un instrument dans la lignée du modèle D. Ce que l'on entend dans les extraits laisse espérer le meilleur, je crois; l'émotion passe, c'est saisissant. :wink:

Aussi bien pensés et bien réalisés que soient les pianos Paullello, je crois qu'ils souffrent de la volonté de leur concepteur de tout maîtriser. Au final, ils sonnent "jeunes"; il leur manque encore une signature sonore, ou tout simplement de "beaux défauts". Mais ce sont des pianos en devenir, donc souhaitons qu'ils s'affranchissent un jour de leur "fiche technique" pour convaincre par leur "âme". :wink:
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

Ecalucie a écrit :
xavier91 a écrit :Et avant Maene et Paulello, il y avait ça :
90 notes sol-la, cadre en fonte d'une pièce, cordes parallèles, 1905, n°83447.
Sommier recouvert par le cadre. Du bien conçu.
90 notes sol-do, plutôt ?
sol-do, certes :oops:
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

.
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
Avatar du membre
Patrice Scanavini
Messages : 1061
Enregistré le : mer. 15 févr., 2012 10:48
Mon piano : le plus beau qui existe
Localisation : Vallée de Joux
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par Patrice Scanavini »

Gro192 a écrit :
xavier91 » Jeu 28 Mai, 2015 13:54
Cela dit, c'est pas vraiment une nouveauté: allez faire un tour sur le site de Stephen Paulello http://stephenpaulello.com/
Evidemment, comme il y a Steinway derrière, ça fait plus sexy...
Disons que présenter un instrument par l'émotion qu'il transmet, plutôt que par la technique et l'innovation qu'il réunit, c'est plus parlant... :idea:

Paullello fait le choix de mettre en avant son savoir, ses recherches, ses projets... En bref: son business et sa personne. Ses compétences sont immenses, c'est incontestable, mais il ne laisse pas ses pianos parler d'eux-même. :(

Steinway, c'est avant tout une signature sonore, pleine de "belles imperfections" qui assurent un matériau sonore inimitable et qui a conquis les musiciens depuis bien longtemps. L'idée qu'un tel piano haut de gamme soit soutenu par Steinway peut laisser espérer un instrument dans la lignée du modèle D. Ce que l'on entend dans les extraits laisse espérer le meilleur, je crois; l'émotion passe, c'est saisissant. :wink:

Aussi bien pensés et bien réalisés que soient les pianos Paullello, je crois qu'ils souffrent de la volonté de leur concepteur de tout maîtriser. Au final, ils sonnent "jeunes"; il leur manque encore une signature sonore, ou tout simplement de "beaux défauts". Mais ce sont des pianos en devenir, donc souhaitons qu'ils s'affranchissent un jour de leur "fiche technique" pour convaincre par leur "âme". :wink:
En réponse a Gro192 qui nous fait part de ses appréciations et suppositions sur le sujet
je dirai ceci:

J'ai actuellement l'immense chance de pouvoir poser les doigts tous les matins quand j'ouvre la boutique sur le saint Graal du piano :
à savoir un Steinway D récent. Parfaitement équilibré et fluide au niveau mécanique, il permet une graduation de jeu que je ne rencontre sur pratiquement aucun autre piano tout au long de ma vie professionnelle. Je n'ai biensur aucune prétention pianistique, mais pour avoir eu 10-15000, et peut être plus, pianos sous les doigts on arrive à se faire une idée des forces et faiblesses de ce monde là.
Cet instrument explose de noblesse dans le lieu dans lequel il se trouve, il en impose et personne n'est insensible à sa fascinante majesté.

Mais voila en dehors de ça, c'est un instrument totalement déshumanisé... lustré poli performant, fruit du savoir faire et du travail d'une foule de gens anonymes, je ne saurai aujourd'hui a qui écrire ou téléphoner pour lui faire par de mon enthousiasme... Une fois la somme dépensée l'objet est là et attend sagement qu'on lui prête vie.

N'ayant plus besoin de rêver de posséder un tel piano, je me rend compte aujourd'hui que sans hésiter je me tournerai et envisagerai l'acquisition d'un piano encore plus exceptionnel, griffé du nom de celui qui l'a rêvé, pensé construit, qui s'est peut être rendu malade à force de café et d'insomnies pour faire exister et concrétiser le fruit de sa pensée. Acheter un piano à son créateur, devenir son ami, adhérer à sa philosophie, être au secret de ses avancées et découvertes voilà à mon sens la chose la plus passionnante qui soit... et mon prochain grand piano sera un Paulello pour toutes ces raisons.
Steinway à une indiscutable notoriété qui ne s'achète pas et que ne pourra jamais s'offrir un petit constructeur. La marque représente une valeur de revente sûre et certaine mais son génie est totalement indisponible...

Acheter un Paulello, en plus de posséder un instrument magnifique (SP287 SP300) c'est prendre le risque d'avoir une relation totalement inédite avec le génie créatif d'une personne hors du commun.
Et pour moi le sommet dans ce monde là, c'est justement ça.
:wink:
PS
Rétablisseur professionnel d'harmonie perdue http://www.pianos-accordeur.ch/416626944
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

Bien argumenté, Patrice.

En tout cas tiens-nous au courant de cette future acquisition. Ces pianos me font rêver, et je voudrais lui rendre visite (il est installé en Bourgogne, je crois), et pas que pour lui acheter de la corde (dans l'asso on en consomme pas mal).
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
Julien84
Messages : 777
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par Julien84 »

Par curiosité, ils sont positionnés comment niveau prix ces pianos de concert Stephen Paulello par rapport aux Steinway, Yamaha… équivalents?
Avatar du membre
xavier91
Messages : 777
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 13:40
Mon piano : Pleyel Erard Seiler
Localisation : Ile-de-France (91)
Contact :

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par xavier91 »

Bonne question, c'est une question que je n'hésiterai pas à poser lors de ma visite !
Pleyel n°3 et quelques Erard
http://www.fanderard.org
steingraeber192
Messages : 13
Enregistré le : ven. 18 nov., 2016 5:05

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par steingraeber192 »

Bonjour à tous,
Je viens de voir que Barenboim a enregistré un disque sur son nouveau piano. J'ai écouté la retransmission de l'émission de france musique à ce sujet et je dois avouer que ca ne m a pas vraiment convaincu. Je vais probablement acheter la version HD sur Qobuz pour me faire une meilleure idée. Je me demandais quel était votre avis? Entonnement c'est le medium et l'aigu que je n'aime pas...
Niveau personnalité de la sonorité moi j'ai craqué pour Steingraeber
https://www.youtube.com/user/Pleyel204
Avatar du membre
ludoain01
Messages : 362
Enregistré le : dim. 07 déc., 2014 21:47
Mon piano : Grotrian Steinweg Carat
Localisation : AIN

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par ludoain01 »

...à lire to pseudo, on s'en serait pas douté :lol:
steingraeber192
Messages : 13
Enregistré le : ven. 18 nov., 2016 5:05

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par steingraeber192 »

OK je manquais d'inspiration au moment de l'inscription... Et puis il a Gro192, mais stein192 ne me plaisait pas. Mis a part ca as tu écouté l'enregistrement du Barenboim Maene?
fntms
Messages : 182
Enregistré le : sam. 30 mars, 2013 21:22
Mon piano : C3X-SH

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par fntms »

Cet album s'intitule tout simplement "On my new piano"!
A première écoute (sur Spotify), les Scarlatti paraissent en effet un peu "pincés" dans les mediums et aigus, qui ne frappent pas par leur musicalité, mais ça s'arrange par la suite, surtout dans les Liszt (bel op. 23 de Chopin également). Cela dit c'est plus la clarté des registres qui ressort que la beauté du son...
tech_piano
Messages : 2003
Enregistré le : dim. 06 févr., 2011 9:50
Mon piano : Euterpe 114, Schimmel 112

Re: Un piano par et pour Barenboim

Message par tech_piano »

fntms a écrit :Cet album s'intitule tout simplement "On my new piano"!
A première écoute (sur Spotify), les Scarlatti paraissent en effet un peu "pincés" dans les mediums et aigus, qui ne frappent pas par leur musicalité, mais ça s'arrange par la suite, surtout dans les Liszt (bel op. 23 de Chopin également). Cela dit c'est plus la clarté des registres qui ressort que la beauté du son...
Je suis moins sévère que vous au sujet de ce piano... :wink:

Il a visiblement été préparé dans une volonté de brillance/projection, et probablement pour remplir de grandes salles, un peu "à l'Américaine". L'acoustique du lieu sature, avec toute cette puissance, et je pense que la prise de son n'est pas optimale. Elle manque de "distance", on est trop sur la proximité de la frappe pour apprécier le rendu général (le mixage des registres), du moins c'est ce qui me saute aux oreilles.

Par ailleurs, les marteaux sont imprégnés, d'où cette sensation un peu "pincée", mais il reste "du fond" et une très grande richesse dans ce timbre vif. Tels que je les perçois, les médium sont joliment cuivrés, et les aigus ont du corps dans leur clarté, ce n'est pas "maigre"; les basses quant à elles me paraissent somptueuses, charnues et nerveuses... :wink: Avec des feutres de marteaux moins "collés", je suis certain que la palette serait à couper le souffle. :idea:

En tous cas, c'est un instrument qui fait entendre le piano "actuel" de façon très différente, et surtout sans qu'il perde son "patrimoine génétique"; personnellement, j'adhère! :wink:
Répondre